luc simonet

http://simonet.luc.chez-alice.fr/parapente_rando.html

Informations perso

Nom sur le site luc simonet
Site web http://simonet.luc.chez-alice.fr/parapente_rando.html
Membre depuis 29 Oct 2007

Position géographique

Dernières photos

Aravis et Mont blanc
Plus d'infos...

Aravis et Mont blanc

Du d�co : Gabriel en vol
Plus d'infos...

Du dco : Gabriel en vol

en vol les 2 comp�res
Plus d'infos...

en vol les 2 compres

pano Tr�lod sud
Plus d'infos...

pano Trlod sud

pano Tr�lod nord
Plus d'infos...

pano Trlod nord

Gilles face au soleil - Margeriaz
Plus d'infos...

Gilles face au soleil - Margeriaz

au dessus du Margeriaz
Plus d'infos...

au dessus du Margeriaz

Gilles au d�co
Plus d'infos...

Gilles au dco

Gilles en vol
Plus d'infos...

Gilles en vol

Gilles en vol
Plus d'infos...

Gilles en vol

Gilles devant le col de Tami�
Plus d'infos...

Gilles devant le col de Tami

d�collage de Gilles
Plus d'infos...

dcollage de Gilles

Todo liste

Mes courses à faire

Course Massif Cot. Orient.

Mes refuges à faire

Refuge Massif Altitude

Mes traces non associées

Mes amis

Progression

Dernières activités

  • Aravis et Mont blanc du sommet du Parmelan.

  • Nous étions partis pour décoller du sommet du Parmelan. Départ au dessus de Naves-parmelan au lieu dit Les buissons. L'atterro est juste 40 m plus bas. Montée tranquille dans la forêt via le mémorial de Montfalcon, puis les chalets Chapuis où l'on retrouve l'itinéraire décrit dans le topo et le gros des randonneurs et ce n'est pas peu dire. Passage du grand Montoir puis nous approchons du but. C'est là qu'on commence à ressentir les premières rafales et à douter. En haut, c'est grand vent de sud, thermiques + rafales de meteo ... ?
    Nous abandonnons vite l'idée de décoller du sommet pourtant le déco est fort avenant pour autant qu'il y ait du vent d'ouest. Pique-nique puis descente. J'ai l'idée de faire le crocher par la crête des Outalays, belle pente herbues au nord que j'avais repéré comme plan B en cas d'impossibilité au sommet. Je convaincs Boris et un randonneur parapentiste rencontré en chemin nous donne qqs tuyaux. A la dite crête, d'ailleurs site FFVL officielle, le vent est idéale et bien qu'un peu inquiet d'être sous le vent du Parmelan, nous décollons facilement. Vol sans encombre qui passe sans problème jusqu'à notre atterro à coté de Naves ce qui ne doit pas être forcément gagné si l'on est contré. Atterro confortable à La contamine 666 m. Il ne nous reste plus qu'à aller faire un plouf dans le lac pour nous rafraîchir et faire un petit vol du soir à Plan fé..

  • Vol avec une clé. Pas glop. Pas grand chose au déco d'où déco dos voile et clé !.

  • En fait je ne me suis pas posé au col comme initialement prévu, car contrairement à ce que j'avais vu sur les balises, le vent était bien sud ouest et bien soutenu. Donc excellent pour jouer en soaring sur les belles pentes sud herbues mais moins adapté pour redescendre poser au col. En tout cas je n'ai pas osé partir sous le vent et ai reposé au sommet. Redescente à pied. .

  • Pas mal de monde, mais seul volant ce jour dans ce site assez couru l'été. Petits thermiques insuffisants pour vraiment tenir.
    Quasi pas de neige sur l'itinéraire.
    Stop jusqu'aà l'étang de Lers puis terminé en footing jusqu'à la voiture..

  • On a volé avec Christophe C. Vol tranquille. Vu 4 chamois. Posé à St Philibert..

  • Déco au dessus de la cabane de Jusson vers la biroute avec vent de NO faible.

    Monté avec mes compagnons pédestre au sommet par la cheminé puis redescendu au déco.

    Posé dans des grands près acceuillants au Bourban pas loin du départ et du parking de la voiture, bientôt rejoint par les randonneurs..

  • Via le Puy de la Biche en A/R en famille. Soaring de rêve pendant que ma fille fait un bonhomme de neige plus bas. Une demi-douzaine de parapentes.
    photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Paillaret_1215?authkey=Gv1sRgCPyYu_OlzrHYEA.

  • Montée tranquille depuis Verel avec Flo. Déco bien alimenté. Déco sportif pour Andrey, heureusement ma voile gonfle nickel. 45 mn de vol excellent dans des conditions bien laminaires ou thermiques sympa. Puis soudainement tout coupe et ça devient bien merdique et teigneux. Tout le monde en bas.

    photos : https://picasaweb.google.com/lh/sredir?uname=104965448039914350100&target=ALBUM&id=6231224946327206545.

  • Plus de neige (quasiment), temps doux et agréable, belle balade, bonnes conditions mais moins bonnes que la dernière fois. J'ai un peu cru que ça le ferait après avoir 2x pris 30 m au dessus du sommet, puis je me suis fait descendre. Vol tranquille et sympa.
    photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Mole_1215?authkey=Gv1sRgCJyioMG6sd7rzwE.

  • Petite balade et petit vol, mais c'est tjs agréable de se retrouver en montagne avec le soleil de l'été indien. Pas mal de monde au sommet et gâteau aux pruneaux en prime. Vent faible au déco. A la faveur d'une bouffée, je décolle face voile. Ca tient un peu sur les falaise sous l'Etale mais pas possible de raccrocher. Rencontre avec Andrey et Thomas qui débutent en vol montagne. Rdv pour d'autres sorties, mais peut-être l'année prochaine car il semblerait que l'hiver arrive..

  • Belle balade avec Jean qui nous accompagne en non volant. Moins de parapente qu'au Môle la veille, mais moins bonnes conditions aussi.

    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Nantaux_1115?authkey=Gv1sRgCOXYu4jlmfDZhAE.

  • Ça faisait un moment que je n'y étais pas revenu. Dernier Môle le 13 octobre 2001, avec mon infortuné camarade Christophe. Aujourd'hui c'est ambiance la Forclaz ou St Hil des grands jours. Une 50n de parapentistes montés à pied depuis Ayse au sommet du Môle. J'aurais pu regretter d'être monté si les conditions de vols n'avaient été magiques : 1h30 de soaring doux dans un panorama magnifique face au Mont-blanc et Aravis. Finalement comme les conditions sont excellentes, ça se passe pas trop mal en l'air, rien à voir avec un Mont Sard un jour où c'est petit. Les connaisseurs apprécieront.

    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Mole_1115?authkey=Gv1sRgCPmy9qaZgLWnmgE.

  • Encore une superbe balade d'automne avec des couleurs flamboyantes. Posé à Montvernier puis retour à Montpascal par le joli sentier en ayant planqué la voile. Pas mal de parapentes (4).

  • Encore une superbe balade d'automne avec des couleurs flamboyantes. Posé à Montvernier puis retour à Montpascal par le joli sentier en ayant planqué la voile. Pas mal de parapentes (4)

    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Grand_coin_1015?authkey=Gv1sRgCOPZk8eer4LoggE.

  • Gabriel me met la pression le matin. Trop de vent et trop de neige selon lui, et il y a pris un but il y a 15 jours. En plus gros couvert de stratus. Tant pis déjà parti, je maintiens l'objectif. Arrivé à Font de France ça s'annonce bien, c'est dégagé. Balade superbe aux couleurs d'automne puis d'hiver à partir de 2600 : la neige est déjà là, bien portante ce qui agrémente bien la fin de la montée. En plus, du coup, déco possible juste sous le sommet avec un vent de NE juste ce qu'il faut. Seul bémol qqs nuages en redescendant qui m'empêchent de faire le plaf. Posé comme d'hab dans le grand prés prêt à coté de la grange.
    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Rocher_blanc_1015?authkey=Gv1sRgCNafsabghuCGXg.

  • Belle balade, mais déco pas top. Juste de quoi étaler l'aile au sommet. On se retrouve dans les rhodo pour décoller, autant dire qu'il vaut mieux qu'il y ait du vent si l'on ne veut pas risquer de se faire une cheville. Heureusement le vent se lève le temps de casse-crouter et de préparer l'aile. On décolle, moi du sommet et Boris un peu plus loin sur une zone plus plate et avenante mais moins alimentée.
    Beau vol avec plaf aux barbules. J'ai tenté la transition vers le Grand rocher sans succès. Conditions bizarres avec le vent de vallée qui s'était bien renforcé. Retour de justesse à la Ferrière.
    Mes phtos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Lea_0915?authkey=Gv1sRgCLqNkN_ZqqGFmgE.

  • Nous somme montés au Mont St Mury, mais avis aux amateurs, c'est bien merdique pour espérer y décoller. Redescente au Pré du mollard où là c'est un vrai régal de décoller, s'amuser à faire du static ou même faire du touch and go. Contre toute attente le temps baché ne nous a pas empêché de faire un super vol. Ca montait doucement dans le dynamique et permettait de tenir au dessus du Pré. Posé à la voiture après 1h de soaring de rêve, au col du Pré du Mollard. Par contre, bonne caillante : ambiance quasi hivernale. Vu pas mal de chevreuils dans le coin. .

  • Belle petite balade avec un déco bien cool. Ça tenait bien sur la croupe E du sommet et aussi à l'E de la cabane. C'était par contre assez malsain sur la crête du Pic de Cabanedrete, j'ai préféré aller me poser plutôt que de tenter de m'accrocher. J'ai posé dans un beau pré mais pas très long un peu sous la voiture au lieu dit Crouzillou..

  • Retour sur une rando faite le 2 novembre 96
    Beaucoup plus de monde cette fois ci. Une quinzaine de parapentistes. Un peu de vent quand je me prépare puis plus rien. Il faut courir pour décoller. Vol balistique et calme. Posé au terrain d'Orange. Le temps de retourner à la voiture et nos coéquipières nous rejoignent. La station a fermé, mais heureusement pas le troquet.

    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Sur_cou_1214?authkey=Gv1sRgCNT4u8Kv4ubh0wE.

  • Encore un vol exceptionnel après le vol depuis Barmerousse de la veille. Un compagnon de rando rencontré sur le chemin préfère décoller vers 1850m. Encore un fois on tente notre chance au sommet. C'est assez fort au déco, mais c'est jouable. Vol somptueux. Vue sur le massif du Mont Blanc, mais aussi la Suisse, Grand Combin, Dent Blanche, Oberland ... Ca raccroche facilement la Pointe Rousse puis les Avoudrues dans le sillage des mes audacieux coéquipiers.
    Puis longue et tranquille descente vers Vallon d'en haut en survolant la foret et ses superbes couleurs d'automne.

    photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Criou_1114?authkey=Gv1sRgCLfZyqS4rNreeg.

  • En montant au col, hésitation. 2 parapentistes décollent à mi-pente et c'est déjà bien alimenté. On poursuit quand même jusqu'au col. Là je mesure jusqu'à 35 km/h à l’anémomètre. Trop fort. Redescend-on ? On casse-croute tranquillement puis l'on décide de nous diriger en direction des pentes plus avenantes vers la Pointe de Barmerousse. Là, bien qu'encore soutenues, les conditions sont plus tranquilles. Et en l'air ça vole bien, si bien que ça raccroche l'Aiguille de Varan, puis la Tête de Colonney. Panorama exceptionnel. Couleurs d'automne et bouquetins sur les crêtes.

    Photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Barmerousse_1114?authkey=Gv1sRgCLa-4MeJ1orSUQ.

  • Certains parapentistes descendaient alors qu'on montait, mais on ne se décourage pas pour si peu. Au sommet, c'est effectivement bien musclé. Le temps de pique-niquer et ça a suffisamment faibli pour envisager de décoller. Beau soaring 45 minutes devant la dent avant que ça ne faiblisse encore et que ça ne descende. Du sud encore au dessus du déco de St Hil et de bons thermiques avant de rejoindre le terrain 1h30 plus tard. Pas d'aller/retour au Granier cette fois-ci mais toujours un bien beau vol.

    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Crolles_1014?authkey=Gv1sRgCNey8KSZqNmS3wE.

  • du déco : Gabriel en vol.

  • A la montée, on récupère un chien de chasse perdu, mais qui terrorise un pauvre mouton acculé au dessus d'une falaise. J'attache le chien à la Cabane de Bellefond où j'espère que le chasseur l'aura récupéré. Il n'aura pas eu de mal à le trouver grace à ses hurlements et aboiements. Mes coéquipiers très pressés s'arrêtent au col et décollent sans tarder alors que je monte au sommet du dôme et prends le temps de casse-crouter. Déco avec une bonne brise de face alors qu'une Arola a décollé peu de temps avant moi toujours au col. Nous grattons un peu devant les Lances de Mallissard mais n'arrivant pas à raccrocher je décide de filer rejoindre la combe de la Scia. On est un peu sous le vent de la crête et le passage vers la combe est turbulent et délicat, d'ailleurs l'Arolla qui a trop gratté ne passe pas et sort au bout de la combe assez bas au dessus de l'atterro. A force de persévérance je raccroche puis c'est l'ascenseur directe pour le plafond à 2300. Je tente ma chance en direction de la dent de Crolles mais ne trouve rien pour raccrocher et finit au bout d'un moment par aller poser à l'atterro car les conditions sont assez hachées et musclées. La journée n'est pas finie. Je rejoins Aiguebelette et y retrouve l'équipe des parapentistes du Maconnais. Conditions de rêve. Ca tient tant qu'on veut sans rien faire ni chercher. Tout droit de Château Richard au Mont Grèle sans un virage puis retour au déco. Enfin à 19h il faut quand même songer à reposer et récupérer la voiture. Encore 1h30 de vol..

  • pano Trélod nord.

  • C'est bien accroché le matin quand on part (10h), mais la météo annonce beau et on y croit. Arrivée au chalet du Sire où un grand soleil nous accueille ... au dessus de la mer de nuage. Magique. 2h d'attente au soleil en casse-croutant et voilà que la couche se déchire. Déco à 14h. Des conditions très musclées en l'air, turbulentes et teigneuses. Le rhume n'arrangeant rien, au bout d'un moment ce n'est plus du plaisir et je me laisse descendre sur le déco de Verel puis l'atterro de Montagny. Le revard, ce ne sera pas pour cette fois-ci. Enfin, la vue sur le lac du Bourget est toujours aussi belle..

  • en vol les 2 compères.

  • pano Trélod sud.

  • Toujours une valeur sûre ce Trélod. Malgré la faible alimentation au déco, nous nous retrouvons rapidement au dessus du Trélod puis ascenseur jusqu'à 2600 aux barbules. Olivier file sur l'Arcalod alors que bien frigorifié je décide d'aller me poser à Etre. Par contre, dur dur la montée avec la crêve. Vu un beau troupeau de chamois du haut, alors que je ne les avais pas vu à la montée.

    Mes photos : https://picasaweb.google.com/104965448039914350100/Trelod_0914?authkey=Gv1sRgCKG-88bVud6mVw.

  • J'ai eu un doute arrivé au lac. Rafales de vent notoires. Je pense que c'est cuit. Du coup je monte au sommet sans la voile ... et là, vent faible secteur SE. Qu'à cela ne tienne, je retourne chercher la voile et la remonte. Cette fois-ci, c'est léger W. Ca décole en douceur pour un vol aussi tout en douceur jusqu'à l'atterro du col de la Core (sous le col du même nom). Par de gros gain, pas de gros thermiques mais tout du plaisir avec vue sur 2 magnifiques lacs.
    Une pensée pour la jeune Parisienne, qui ce jour, s'est tuée vers l'étang de Bethmale, sans doute pressée par l'orage qui arrivait en fin de journée..

  • Vu un autre groupe de parapentistes qui ont dû voler de l'option 1. Le retour sur la butte de décollage (option 3) peut se faire plus directement depuis le sommet par une variante R3 (qqs rochers nécessitant de poser les mains).

  • Après le vol au Roc de Cuzeau, le vent étant plutôt sud je m'oriente vers le Puy de l'Angle que je fais 2 fois sans que ça ne tienne vraiment..

  • Vent thermique léger cul au déco. Pas grand chose en l'air..

  • Une petite Galoppaz avant l'arrivée du mauvais temps. 1er balade dans les premières neiges de l'automne.
    Nous tentons ensuite un vol du Sire, mais nous n’eûmes pas le loisir de décoller. La neige arriva avant
    .

  • Gilles au déco.

  • Gilles face au soleil - Margeriaz.

  • au dessus du Margeriaz : Gilles et luc.

  • PI



    D'après Gilles bien béton. Alors qu'avec ma Borea h2 j'ai trouvé qu'il y avait du thermique parfois costaud, son impression avec la Pi c'est que c'était bien tranquille. Par contre il la trouve moins perfo que son Orbea. C'était la 23 m2 65-115 kg. Evidemment super leger. 3,1 kg avec la sellette.
    Par ailleurs le suspentage est encore plus fin que ma Borea. C'est dire, et en plus couleur beige donc pas bien visible dans l'herbe..

  • Gilles devant le col de Tamié.

  • Gilles en vol.

  • Gilles en vol devant le col de Tamié.

  • décollage de Gilles.

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Indentification

Sports