ben

http://www.bivouak.net

Informations perso

Nom sur le site ben
Site web http://www.bivouak.net
Membre depuis 01 Jan 1970

Position géographique

Dernières photos

20170709_111306
Plus d'infos...

20170709_111306

20170709_104227
Plus d'infos...

20170709_104227

20170709_111619
Plus d'infos...

20170709_111619

20170709_105037
Plus d'infos...

20170709_105037

20170709_103609
Plus d'infos...

20170709_103609

20170709_110822
Plus d'infos...

20170709_110822

20170709_113953
Plus d'infos...

20170709_113953

20170709_105816
Plus d'infos...

20170709_105816

20170709_111435
Plus d'infos...

20170709_111435

20170709_111309
Plus d'infos...

20170709_111309

Refuge Adèle Planchard
Plus d'infos...

Refuge Adèle Planchard

Todo liste

Mes courses à faire

Course Massif Cot. Orient.

Mes refuges à faire

Refuge Massif Altitude
Habert d'Aiguebelle Belledonne 1740

Mes traces non associées

Titre Distance Nb points
chamonix-zermatt-haute-route-classique 65.535 36

Mes amis


fabien_theys

didierecroo

gorille38

Benoit

David Perrin

herve

edouard

laetitia

christophe

jean-luc Christin

Dud

sylv'

GLaG

Christian Delale

Progression

Dernières activités

  • 0

    Un peu d'inertie ce matin pour démarrer :-) Mon vélo n'a pas vu le soleil depuis 1 an, il était temps de le bouger. Pour cette première (pour moi), et cette express du dimanche matin, on prend la voiture jusqu'à Pipay. Départ 10h.

    Pierre nous fait découvrir un chemin, piste, qui nous permet de démarrer en douceur et de rejoindre le Col du Merdaret. La suite toutjours aussi belle malgrès les qq averces que nous allons essuyer.

    Au niveau du foyer du Barioz, nous fillons à gauche pour rejoindre Pipay, puis lorsqu'on passe sous la ligne électrique, on plonge dans un single qui la suit jusqu'au Col des Ayes. Les freins chauffent tellement que ça ne freine plus beaucoup.

    Globalement, si les crêtes sont géniales, je ne trouve pas la descente très intéressante. Il y a peut être une option de faire une boucle en passant en dessous des crètes face EST pour retourner sur le Col du Merdaret. A essayer.

    Pierre ira chercher la voiture cette après midi. Merci :-)

    .

  • Photo du refuge Adèle planchard


    source : https://www.refuge-adele-planchard.com/

    .

  • Elle est où cette photo ?


    Ben

    .

  • Grand beau aujourd'hui. Samedi soir il est tombé 15 cm à partir de 1600m. Sous 2300m le manteau neigeux est détrempé et recouvert par 15cm de fraiche. Au dessus, tjs que 15cm mais le fond est dur. Sur toutes les faces sud, on peut voir des départs spontannés dès 10h du matin.

    Il y a énormément de monde en montagne aujourd'hui. Impressionnant.

    Ayant cassé mes lights la semaine dernière, et au vue de la poudre qui vient de tomber, on opte pour les fat avec Didier avec un départ tranquille à 8h.

    On devait commencé par monter à la dent du Pra par le col de l'Aigleton mais au vue de ces coulées en face Sud, on c'est dirigé vers la Belle Etoile. Je n'avais jamais fait attention que la grande montée vers la Belle Etoile était Sud Ouest comme pour monter sur l'Aigleton. La neige reste donc bien froide.

    Arrivé dans le cirque Sud de la Belle Etoile, on se laisse tenter par le Pic des Ilettes qui est encore vierge. La neige est béton en dessous et je suis content d'avoir mes crampons pour monter :-).

    La descente est magique, des gerbes de neige jusqu'en haut des cuisses. C'est bon !

     

    .

  • Rendez vous à la maison à 7h ce matin pour un café. Faute d'un temps pourri, on abandonne l'idée de départ: Chamonix Zermatt icon_sad.gif

    L'idée d'aujourd'hui est d'aller ballader derrière la maison et de faire une grande pente sud en partant du Pic (Col) de la Vache. Un truc tranquille.

    Ils s'étonnent que je ne prenne pas mon piollet et je ne comprends pourquoi ils le prennent mais je prends tout de même les crampons.
    Au parking de Prabert, 4/5 voitures sont déjà là. On passe par le Pas du Pin que Bruno n'a jamais fait. De là on voit super bien le Col de la Vache mais surtout le couloir en S et le coup de Sabre. Bein pourquoi pas. Ca à l'air raide d'ici mais bon on est loin. Puis on bascule dans le vallon où l'on descendra bas dans une neige déjà transfo à 9h30. Un peu désorienté avec Bruno, hein Fabien icon_wink.gif, on remonte, les pentes Sud Est pour rejoindre le Col de la Vache.

    Au pied du coup de Sabre, on décide de le remonter. Surprise, on pensait qu'il y avait un ressaut à passer mais le couloir laisse découvrir à sa droite un beau passage. Crampons obligatoire. On remonte sur les griffes avant quasimment tout le long.

    Sur la crête, on rejoint le Pic de la Vache. Un super pic nique avec le cake à la patate de Katia et ses véritables barres céréales icon_smile.gif

    On plonge alors dans le couloir en S. Ca discute bcp mais comme je sais que je vais me faire peur, je descends en premier afin de me rassurer. La neige est bonne sur le haut, ca va être sympa si c'est comme ca tout le long. Le couloir en S a plusieurs variantes. Soit on prend la première à droite, soit la deuxième. plouf plouf... on prend la deuxième. C'est étroit avec une neige bcp plus dur. Je commence à être terreur mais je descends. Une étroiture et la raideur du passage, nous fait retirer les skis sur 30m. Puis on rechausse mais je suis tjs terreur. A un momment, je n'ose plus me redressé et ma main commence à poser sur l'amont. Bruno est devant et m'explique comment faire des dérapages. Il se fout de ma gueule ou quoi ! Avec ma position terrific, mes skis lights commencent à ne plus bien accrocher. Ziiip !!! Je viens de décrocher et je passe une petite barre de 3 mètres pour retomber à pleine vitesse dans la suite du couloir. J'arrive à freiner les skis en travers. Je n'ai rien, j'ai mal nul part. On rassure Fabien resté au dessus qui ne nous voit plus et doit être très inquiet.

    On continue de descendre, et on échappera le couloir par sa droite dans des pentes d'herbes et de rocher. En se retournant, on voit bien le premier couloir de droite qui d'ici nous semble plus raide que celui que nous avons pris. Un bon choix au final ?

    Bon au bilan, le bonhomme n'a rien, il n'a pas eu peur dans sa chutte mais pas sûr que cela l'aide pour reprendre confiance en pente raide icon_smile.gif Par contre, le matos est mort. Un des skis a cassé. Il me laissera passer le col de l'aigleton mais la fin de la rando sera à pied.

    .

  • haute-route-classique-avec-besoin-de-transport-champex.

  • Ce matin rendez vous avec Bruno à Prapoutel à 8h pour une petite bambée. Prapoutel c'est pas mal car finalement le matin il y a de la place pour se garer et on chausse directement.

     

    Côté neige, l'objectif de la journée est d'aller chercher les pentes sud pour trouver de la transfo de printemps car la sortie de mercredi dernier nous a laissé sur notre fin pour ce qui est du ski.

     

    On a commencé par remonter la combe de Bédina, puis le couloir Nord du Jas du Lièvre pour redescendre la face Sud Est dans une super neige de printemps. Ensuite Pas de la Coche puis un sommet avant la pointe de la Scia. De là, on descend le plus bas possible en direction du Rivier d'Allemont tellement c'est bon icon_smile.gif Retour au Pas de la coche, puis une petite Dent du Pra par sa face Sud Est. Sur la montée on croise un couple qui fait la traversée de Belledonne. Le gars nous rattrappe pour papauter avec Bruno. Ils viennent du refuge Jean Collet et vont à Combe Madame. Il est avec ses gros skis et nous monté en light mais va plus vite que nous. Il me mine le moral le cochon icon_smile.gif et je commence sérieusement à tirer la langue...

     

    Descente face Sud Ouest et on termine par la Jasse. Et là incroyable on tombe sur de la poudre, de la vraie, juste en haut de la station icon_smile.gif

     

     

    .

  • Rendez vous à Theys ce matin à 6h45 avec Guillaume, Frédérique et Bruno pour aller tricoter dans le Beaufortin.

     

    En arrivant à Granier, une pancarte nous indique que la petite station de ski est fermée. En effet, la neige commence à se faire rare. Après un rapide coup d'oeil à la carte, on part, les skis dans le dos icon_smile.gif. Fred et Guillaume ont pris les gros, Bruno et moi les lights pour arriver à suivre icon_smile.gif

     

    Pour ne pas terminer trop rapidement notre sortie, on a plongé juste après la Roche à Thomas dans la combe Est jusqu'à l'altitude 2050m sur une neige déjà transfo à 10h30. On est ensuite remonté pour rejoindre la Pointe de la Combe Bénite par la crête Nord Est. Là Bruno retrouve un de ses potes de promo pendant que nous on se prend une bonne caillante avec le vent de Nord.

     

    Notre rando continue ensuite par la descente face Nord-Ouest jusqu'au premiers chalets avec une neige béton. Moi qui en avait marre du frigo de la Belle Etoile, là on est servi c'est plein soleil tout le temps. Ca use !

     

    On remonte la face Sud du Crêt du Rey avec sa belle arrête qui mène jusqu'à la croix puis descente par un couloir face Nord. Là, la neige est vraiment mauvaise, de la bonne vieille croute. Aucun plaisir si ce n'est l'esthétisme des couloirs icon_smile.gif On tire ensuite Nord-Est pour rejoindre la combe Nord-Est de la Combe Bénite, où l'on plonge jusqu'à la route (toujours dans une neige pourrie) pour contourner la montagne et revenir à la voiture.

     

    Bilan : une mauvaise neige mais une belle sortie qui donne la banane pour encore 2 jours icon_smile.gif

    .

  • Départ à 9h au parking de Prapoutel.

    On croise 2 skieurs et un surfeur qui descendent le couloir Nord du Jas du Lièvre. Derrière la crête, pas mal de randonneurs qui montent à la Jasse ou la Dent du Pra.

    La neige n'est pas super à la descente, il fait un peu trop chaud en ce moment.

    Belle sortie avec le grand Ben. La remontée dans le frigo austère de la combe de Beldina nous permet d'apprécier encore plus le moment où l'on passe la crête pour découvrir le soleil et les pics plus à l'Est.

    Cette variante pour monter à la Jasse est vraiment sympa..

  • 3 parcours, nous ont été proposé cette année par le TIM et le DSA. Le parcours A pour les équipes avec 2100m de déniv au un départ à Prapoutel, le parcours B (1600m) et C (1000m) pour les indiv. avec un départ depuis le Lac de la Jasse.

     

    Je me suis inscrit en solo sur le parcours B. C'est ma première course. Tout le monde a mis son plus beau collant et je suis franchement impressionné par tous ces beaux athlètes icon_smile.gif. Heureusement, il y a qq têtes que je reconnais comme Hervé et Franck.

     

    Je ne sais pas du tout à quelle vitesse il faut que je parte, si je vais trop vite est ce que je vais tenir ? Comme dirait Loïc, c'est pas un trail ! Tu pars à bloc, tu maintiens et tu raccélère sur la fin ! pff pff pff. L'angoisse ! Ne me connaissant pas assez (la jeunesse icon_smile.gif ) j'ai mis mon cardio pour faire garde fou. Le départ est lancé pour 100m de déniv puis 100m de descente. Tout le monde part en courant. On suit. A la fin de la descente, je jette un coup d'oeil à mon cardio, 182, agghhhh.... je vais mourrir ! Il faut que je ralentisse, je me freine. Bon, ensuite j'ai arrété de regardé et j'ai fait ce que j'ai pu icon_smile.gif

     

    Le parcours est super sympa ( à part la remontée en canard icon_wink.gif ), alternance de montées, descentes et arrêtesi en crampons. C'est vraiment une très belle course, à faire, merci aux organisateurs.

    .

  • "Partie de bonheur" ou "Parti de bonne heure" ce dimanche matin.

    Les enfants de Fabien et Didier ont cours de ski à 7h45 pour éviter la cohue des touristes du coup ça me change de mes départs tardif après la grasse mat icon_smile.gif

    La station a réalisé un super boulot sur Pipay pour permettre à nos jeunes de skier pendant les vacances. Il n'y a que 2 pistes d'ouvertes mais les jeunes se régalent et déboulent à balle sur l'étroite piste de Mataru. Une des conditions pour ouvrir est qu'il n'y ait pas de randonneurs sur la piste pour des raisons de sécurité. Donc soit vous prenez le télésiège, soit vous mettez les skis dans le dos pour le début.

    Les pisteurs nous ont gentillement invité à ne pas traîner sur l'étroite piste au départ de Pipay et nous ont proposé de monter en télé-cabine. Merci bien !

    Une fois en haut du dôme, on a rejoint le sommet de l'Oursière puis direction le col du rocher de l'Evêque (encore et toujours) où on a retrouvé Loïc qui partait sur le Pic des Cabottes. De notre côté on est parti sur le Pic de la Belle Etoile puis ensuite on a enchainé avec la Dent du Pra (oui oui Loïc on a continué de creuser les escaliers icon_smile.gif )puis retour par le Poutaz.

    Vivement que la neige retombe car la neige commence a être vraiment béton !

    .

  • Je suis parti tranquillement à 11h ce dimanche après une petite gras'mat'.

    Peu de monde sur le Parking et encore moins en montagne. On est loin de la foule de la première neige.

    Même si ca chausse directement depuis le parking, la piste devient vraiment verglassée et il est plus facile de mettre les ski dans le dos pour rejoindre le Dôme. A partir de là la neige est meilleure.

    A la descente du col du Rocher de l'Evêque, j'ai croisé un gars qui venait de faire le Pic des Cabottes. Et pourquoi pas !

    Je rejoins facilement l'arrête gauche et je fini à pied. Magnifique sommet avec une vue à 360°. Le Pic de la Belle Etoile me semble loin, bizarre...

    Puis c'est parti pour une descente de 300m dans la poudreuse icon_smile.gif si si !!!

    Bon par contre, je n'ai pas pris l'itinéraire de monté pour descendre et je me retrouve dans des couloirs un peu raides et verglacés pour rejoindre le vallon. Il y a sûrement mieux...

    Je remonte au Poutaz, et ho surprise encore de la poudre icon_smile.gif si si !!!

    Bon il commence à se faire tard et j'arrive à la voiture de nuit. Le prochain coup je prendrai ma frontale icon_smile.gif.

  • Sortie à la lumière de la pleine lune. On a passé la nappe de broulliard vers 1800m puis extinction de nos frontales :-)

     

    .


  • Vendredi Kite, Samedi peuff. Que du bonheur icon_smile.gif

    Je pensais qu'il n'y aurait pas beaucoup de neige mais en fait c'était énorme. 40cm au parking de Pipay.

    Tout Grenoble devait avoir faim car on aurait cru que la station était ouverte tellement il y avait du monde.

    Monté à la Croix de Roche Noir, descente face Est, remonté à l'Oursière puis descente dans les Vallons du Pra et retour par les pistes.

    Croisé Hervé et Lionel T..

  • Bien jolie sortie dans une tempête de ciel bleue!

    Parking en bout de route, à 1400.

    Montée par le couloir sud. Niquel. On a porté jusque vers 1900, on peut chausser tranquille bien avant, peu avant le Habert. On peut encore chausser avant le boarder, il faudra prévoir successions de déchaussages.

    Descente à 10h30 de la Dent du Pra plein sud, on repaute à 2100. Bien jolie moquette qui pourrait encore attendre un chouya avant de se faire caresser... mais que c'est bon ! On remonte à l'Aigleton en 30"30"... pffff!

    Côté W de l'aigleton, ça mériterait encore un petit coup de chauffe... d'autant plus que mon ski droit ne mord pas dans la pente, peut-être un affutage à prévoir...

    On poursuit sous le Pas du Pin, et l'on rejoint le Ruisseau sous la Coche que l'on traverse. On se laisse ainsi glisser rive gauche jusqu'à 1650 où l'on rejoint le GR (Côté Aiguebelle, il faut louvoyer entre les rochers et déchausser peu après le refuge). Et qu'elle n'est pas là ma surprise de voir ma planche droite encore avec sa peau.... Woua ! Bon bein pas d'affutage à faire icon_wink.gif

    Quelques minutes de portage et je rechausse dans le boarder... faut faire attention... sinon c'est boarder casse... Benoit continue pénard à pied. Je déchausserai vers 1560. On termine dans l'herbe et les crocus au habert du Muret.

    On aura fait le plein de soleil et de jolies glisses !
    Bon we à vous !



    Sinon, du monde qui débarque à la Dent par le Nord (Pleynet), 1 skieur côté W ; du monde sur la Belle étoile... Les pentes NNE semblent bien bonnes en poudre, pour le reste c'est transfo si l'on choisit la bonne heure...

    (Et merci pour le coucou Hervé, pas fait gaff, je t'ai pas vu, tu m'as l'air d'avoir bien profité sur Crop !
    .

  • Trop tard ce soir pour faire un compte rendu smile

    .

  • Départ de Prapoutel pour remonter la crête Ouest du jas du lièvre histoire de se faire retourner la tête avec un vent à plus de 80km/h
    Bascule face Sud sur une bonne neige puis remonté à la cime de la jasse pour replonger sur la station. Beau parcours !.

  • Remonté du couloir. Casse croûte à Prapoutel. Début de Poutaz puis grosse fatigue le soir icon_smile.gif que du bonheur !.

  • Moquette à tous les étages donc, enfin presque... je provoque un peu suite au compte rendu de Loïc... mais du habert d'Aiguebelle à la Cime... c'est que du bonheur!

    Ensuite, le boarder est en neige dure mais dans l'ombre encore et ça passe super bien. L'impression qu'on ne parle pas du même boarder avec Mavache...

    Et puis cerise sur le gâteau, on a déchaussé au virage 1336m. La barrière étant levée, on ne s'est pas fait prier pour foncer! On a bien fait parce que ça fond à vitesse grand V, que de changement depuis vendredi! La route est par ailleurs inskiable et verglacée par endroit. D'ici deux trois jours, je pense que la neige sur le sentier (virage 1340m) jusqu'au habert du Muret aura sans doute disparu... et le boarder peut-être en bien triste état...

    C'est vraiment le moment de poser vos RTT dans les 72 heures à venir... .

  • Départ de Prapoutel pour remonté par le couloir nord du jas du lièvre.
    Bascule face Sud sur une bonne neige puis remonté à la cime de la jasse pour replonger sur la station. Beau parcours !.

  • 2 jours en montagne avec mes garcons, Mathias 14 ans et Simon 11 ans. On boucle les sacs tard, direction chez Luc pour laisser Yak car on file après dans le parc de la Vanoise pour le refuge de Prariond. L'idée est de faire une étape à un refuge le premier jour et de faire une petite course le lendemain.
    Le départ se fait idéalement à Pont Saint Charles mais là la route est en neige, on partira donc du Fornet (Val d'Isère) histoire de se rajouter 2 km icon_smile.gif Au bout d'1/4h, les skis aux pieds, Simon râle et râle mais avance icon_smile.gif
    Au pont, on remonte la pente se trouvant à gauche pour emprunter le chemin (escarpé) d'été car le fond du torrent n'est plus assez bouché par la neige. Skis dans le dos, qq passage pourraient être délicat si la neige est dure.
    A la sortie de la gorge direction le refuge où l'on profitera du soleil sur la terrasse avec un petit apéro. On sera 10 à dormir au refuge avec 4 groupes. Essentiellement des Grenoblois qui font un circuit de refuge en refuge.
    Le lendemain, pdj à 7h puis c'est partis pour tenter la Pointe de la Galise. A 8h20,les skis et couteaux aux pieds, on attaque la première pente derrière le refuge qui est déjà bien raide. Cela sera l'occasion de perfectionner les conversions.
    Simon est inquiet en voyant au loin la Pointe de la Galise qui lui semble à des journées d'ici. Mais il avance icon_smile.gif
    Petit arrêt pour mettre des pansements aux pied des garcons car le stade ampoule est dépassé icon_sad.gif
    Le passage délicat pour nous est le goulet où la pente est raide (35° ???). Plutôt que de partir directement dedans, on remonte au maximum par la gauche puis on fait une traversé au dessus de la pente. Nous n'aurons qu'une conversion à faire au dessus du couloir, suffisante pour donner qq émotions à Simon.
    Encore une pente à dépasser et nous voilà sur le glacier avec le sommet en vue. Qq mars et bounty pour les motivés car la Pointe semble toujours loin. Mais ca va vite tout de même. 12h30, on arrive au sommet juste après un groupe d'écossais et un autre groupe partis en même temps que nous.

    Photo au sommet pour ces premières pour les gars : un 3000, un glacier, des conversions de pro et de magnifiques ampoules !

    Il neigeote et on file rapidement. Le glacier est dure car le soleil n'a pas bcp percé mais dès le goulet la neige et bonne.
    On s'arrête au refuge pour manger puis on repart pour s'engager dans les gorges car apparemment on peut les prendre sur le début puis reprendre le chemin. On ira trop loin..., on remet les peaux et demi tour icon_sad.gif

    Belle sortie avec mes garcons. A refaire icon_smile.gif

    .

  • Pas tant pire finalement mais moins poudreux forcément que mercredi.

    À la montée, neige bien dure. Couteaux utiles et rassurants voire crampons pour le verrou de Crop, selon les conditions de chacun. Pas mal de monde, une trentaine de skieurs. Au lac ça s'aère quelque peu ....

    On monte tranquille, au soleil ça transforme super vite... Col de la Mine de Fer puis Col de la Pierre. Et descente! On passe par le goulet/cascade, où encore de jolies portions de poudre. Ensuite c'est ambiance transfo.

    Midi et demi en bas, on déchausse cent mètres après le Pont de la Betta. Nickel!.

  • Qui est ce qui est loin ? Fond de France ou le Rocher Blanc ? Les 2 mon capitaine icon_smile.gif
    Le premier se règle en s'offrant une petite soirée à l'Aubergerie pour se faire chouchouter icon_smile.gif
    Mais après faut y aller.
    Anne même pas peur par l'annonce du dénivelé file à une bonne allure jusqu'à 2500 mais après ca couine un peu. Ca me rassure icon_smile.gif
    De mon côté, ma cheville n'est tjs pas au top mais bon ca tient...
    Finalement, on arrive au sommet juste pour voir passer le brouillard. Rien à voir. On se casse icon_sad.gif C'est bien dommage, ca c'est joué à 15 min...

    Retour tout tranquillou sur un tapis de neige avec 10 de fraiche humide. Picnic au refuge.

    Croisé 3 groupes qui ont fait le Rocher blanc, 1 sur le Pic de la grande Valloire, et 1 sur le col du Mouchillon qui devait passer la nuit au refuge de Combe Madame..

  • Mini créneau ce matin, on part de la station (pour éviter le portage et "la perte" de temps en glisse côté Prabert, 1km de portage d'après un gars croisé en haut) et direction Bédina où sous le Jas on bifurque à gauche en direction du col de la JAsse. Skis sur le sac on remonte cette arête, aérienne, très jolie. Avec ses 4 pattes, Yak' assure un max...

    Arrivés sur la crête, 2400m, soleil, neige transformée comme il le faut (il est 10h30). Pas le temps malheureusement de descendre sur les lacs et profiter de cette belle transfo... On rejoint donc la Jasse par la crête.

    Descente à 11h, côté W, neige dure, bien gelée par endroit, quelques boules bien compactes. De ce côté ça n'a pas décaillé. Benoit fait deux chutes à cause de réglages pas fait sur les Plum... ça aurait pu être vraiment pire! Gaff à vos fix quand vous voulez envoyer du gros...

    Sortie superbe et belle porte d'entrée depuis Prapoutel pour le Vallon du Vénetier et toute sa série de sommets à cocher au fil de la journée...

    Et à l'heure pour la sortie des classes icon_wink.gif.

  • http://www.refugedebostan.com


    "Le Refuge de Bostan (ancien Refuge Tornay) est un refuge de moyenne montagne (altitude 1763 mètres) installé au milieu des alpages et des lapiaz.
    Il est situé dans un vallon ensoleillé, qui domine la Vallée du Giffre et la commune de Samoëns en Haute Savoie.
    Depuis le refuge qui fait face aux Dents d’Oddaz on peut apercevoir la Dent Blanche occidentale et la Tête de Bostan d’un côté et de l’autre le Bargy et une partie de la Chaîne des Aravis ainsi que le sommet de la Bourgeoise.
    Aux alentours mais aussi depuis la terrasse du refuge, on peut contempler la sieste des marmottes, le vol des aigles, et parfois le passage de chamois le long des falaises.

    L'été, le refuge est facilement accessible à pied, pour tous en 1h45 environ depuis le parking des Allamands, il donne aussi la possibilité de randonner en boucle à la journée ou sur plusieurs jours, et il est le point de passage obligé pour l’ascension des Dents Blanches.
    L’hiver il peut être le but de randos raquettes ou à ski assez faciles et sans grand danger, mais aussi une étape pour atteindre la Téte de Bostan, le Col de Bostan ou encore les Dents Blanches.
    "

    .

  • Week end avec les garçons, Anne et rantanplan : Mathias avec le split de Stéphane et Simon en ski de rando. Mathias est ultra motivé pour essayer le split de Stéphane même si celui est monté en goophy ca n'est pas ça qui va l’arrêter icon_smile.gif
    On est parti du parking à 16h30. Ca me semblait tard mais finalement c'est impeccable. Le vallon ne prend pas bcp le soleil et la neige est plutôt dur...
    2 h plus tard on arrive au refuge. On est une trentaine ce soir à partager une fondue icon_smile.gif
    Le lendemain départ tranquille vers 9h pour nous emmener tranquillement au sommet 2h plus tard. On re-assemble le split, on prend le temps de profiter du paysage puis c'est parti pour 1300 de descente. La neige est béton au début mais l'orientation de la pente se présente mieux au soleil et c'est une belle neige de printemps qui s'offre à nous.
    Tout le monde à la banane à la voiture, sauf le chien qui part se planquer au fond de la voiture icon_smile.gif.

  • Démarrage lent du week end mais avec l'envie de se faire un petit bivouac. On aurait pu partir derrière chez nous mais ca c'est du déjà vu. On se décide alors pour la Chartreuseà 15h. Ca sera l'Aulp du Seuil.
    Le temps de prendre un café, corriger un bug sur bivouak et nous voilà parti. A 17h on chausse les skis.
    19h, c'est le noir complet. La lune n'est pas au rendez vous. Je pensais trouver une neige transfo mais le ciel était un peu voilé l'après midi, et le cirque de l'Aulp se retrouve bien béton avec des traces de skis et raquettes dans tous les sens. On déchausse et on finit à pied.

    20h, on regarde les "projecteurs" de Prapoutel depuis la Croix de l'Aulp du Seuil. A quand une maîtrise plus fine des lumières !
    Nous avions prévu de nous installer près du Habert mais vue l'heure et le noir, j'avais pas très envie de le chercher. Finalement, on montera la tente juste derrière la croix.
    Nuit fraîche, je mets du temps à me réchauffer mais globalement c une bonne nuit icon_smile.gif
    Vers 8h, 2 jeunes arrivent en ski XXL pour faire le couloir en virgule. Ils doivent avoir un repas de famille car ils sont pressés icon_smile.gif
    On plis nos affaires et part se balader sur les crêtes donnant sur la vallée. Les rochers, les pins, la neige, les chamois (2), et le beau temps donnent un côté magique à ce lieu. On a l'impression d'être dans le sud. Curieux. En tout cas, le paysage est vraiment différent de celui de Belledonne.
    On rattrape 2 personnes vers le col de Bellefond, je laisse Anne et je fais le couloir de droite en express.
    Retour un peu difficile pour Anne pour remonter à la Croix car elle n'a pas de couteau et ça ripe icon_sad.gif
    Descente par le couloir en virgule tout en velours puis passage dans la forêt dans une neige bien transfo. Heureusement, car ça ne doit pas être drôle quand c'est carton.
    Petit apéro chez Jacques et Véro sur leur terrasse face à Belledonne pour finir correct le week end icon_smile.gif.

  • Rendez vous ce matin à l'entrée de Prabert à 8h30 avec Clément, Clément, Benoît et moi, Benoît.
    Les Clément sont en splits, les Benoît en ski de rando et le chien, Yak, à quatre pattes
    Du monde ce matin, bcp de monde. Plus d'une centaine de voiture garées entre Prabert et la barrière.
    Pas de véritable objectif, on verra on fonction de la forme et des conditions en tout cas la neige est là, une vingtaine de centimètres de poudre un peu humide.
    Au bout d'une heure, je me rends compte que Yak le peureux n'est plus avec nous, il s'est fait la malle... Je redescends jusqu'au Habert du Muret et vue du monde, il a du se barrer dans la forêt... Je le retrouverai surement planqué sous la voiture au Parking ...
    Je rattrape les collègues. On est dans les nuages jusqu'au Habert d'Aiguebelle puis c'est un plafond nuageux qui se ballade entre le Habert et le col de l'Aigleton car c'est là que nous fillons finalement.
    A l'entrée du col, 2100m, une plaque orientée Sud est partie sur le passage d'un skieur. Vigilance.
    Au sommet, c'est gavé de monde, je n'ai jamais vu ça.
    On aurait pu continuer pour aller à la dent du Pra, mais la pente raide de départ a exactement la même orientation. On a pas envie de jouer icon_smile.gif
    Nos 2 bricoleurs réassemblent leur board en 30 min, nous laissant tout juste le temps de retirer nos peaux et c'est parti pour une belle descente dans la poudre. Les surfeurs envoient de large courbe que l'on essaye d'imiter. Ca me vaut 2 grosses boites icon_biggrin.gif
    Retour au parking mais pas de chien. Je remonterai cet après midi.
    Mon amie est remonté une première fois jusqu'à la piste de la colo. Rien. De mon côté, je suis allé aux Iles au dond de la Bouttiere mais rien non plus.
    A 18h, je remonte à ski jusqu'au Habert du Muret en hurlant son nom tout au long de la montée. Mais rien. Je suis qq traces dans la forêt puis demi-tour. Je range mes skis dans la voiture et vl'à t'y pas que le Yak sort des bois tout blanc avec une mine défaite qui semblait dire "bein t'étais où ?"
    Yak, yak, yak !
    .

  • Apres la soirée "traces" organisée par Ben et JMV aux Adrets c'etait la journée "faire la trace". RDV 8h a Prabert, une petite demi dizaine de voitures déja garées dans l'aire de retournement. Nous avons pris 1h30 pour rejoindre l'habert d'Aigubelle, des km fait pour rien, pour arriver dans les venetiers.

    Anny nous a parlé de poudreuse dans les faces nord donc direction Pas de Pin pour la chercher en face est! Le couloir W est immonde, des traces, des derapages, de la glace. Face est, pas une trace, dans le couloir c'etait neige dure a gauche, petite couche de poudreuse bien skiante a droit. Plus bas nous avons contourné la goulotte. La face etait en boules mais nous avons trouvé des endroits en neige de (presque) printemps.

    Remonter vers la coche, Luc a eu des doutes sure la pente pourrie, humide et nous avons bien laissé l'espace. Ensuite superbe poudreuse versant ouest de la Coche puis border en bon état general et la route - neige dure pas sympa a skier..

  • Peut être moi, mais sûrement pas le traçosaure icon_wink.gif
    Le soleil a fait un bon travail de stabilisation du manteau neigeux sur cette face.
    A refaire maintenant que le chemin est ouvert icon_smile.gif.

  • Réveil tardif ce matin, du coup j'ai loupé le départ de Francky icon_sad.gif
    Petit dej tranquille, un petit sms à Didier et Fabien au cas où. 10 min après ils étaient à la maison pour aller se mettre une sévère dans la combe du Vénetier.
    On chausse à 9h30/10h et à notre grande surprise il n'y a vraiment pas grand monde.
    Ni la dent du Pra, ni le Pas de la Coche ont été tracé. Idem pour le Pic de la Belle Etoile.
    On croise Francky et Hervé au Col de l'Aigleton.
    Fabien, qui n'a rien fait en ski depuis le début de la saison (menteur va !), fait la trace du col de l'Aigleton jusqu'à la Belle Etoile. Ca descend super bien et on arrive à trouver une bonne neige. C'est bon !
    Comme on n'en a pas assez, on rechausse au bas de l'aigleton dans la combe du Vénetier pour remonter à la Jasse. Ca commence à cuiner !
    La neige dans cette combe est moins bonne mais bon je chipotte icon_smile.gif
    Le BRA annoncait des plaques sous le vent d'Est et de Nord Est mais c'est les faces Nord Ouest qui partent : Pic de Belledonne et Dent de Bedina : curieux...
    Retour à la maison pour un petit goûter avec une grande banane sur la tronche. C'est encore bon !.

  • Une petite piqure de rappel ne fait pas de mal icon_smile.gif.

  • Un petit but. La météo m'avait promis du beau mais C complètement bouché à partir de 1800. A moitié perdu, on décide de faire demi tour. Nous naurons pas vu le soleil.
    On ne sera pas les seuls aujourd'hui à faire demi tour..

  • Une bien jolie virée, de belles rigolades et une sacrée belle neige !

    La barrière étant ouverte, on fonce mais il faudra s'arrêter à 1200. C'est déjà pas si mal icon_wink.gif
    SInon, parking classique avant la barrière et de grâce, merci de [b]laisser l'aire de retournement libre[/b]. Marre des charlots chaque année, on n'a pas tous une smart pour faire demi tour.

    Une fois les skis aux pieds, c'est une montée tranquille en forêt, il y a une neige dont je n'imaginais point la quantité, la descente promet! Très peu de cailloux effleurent dans le boarder cross, idem plus haut.

    Quelques soucis de peaux, des ré-encollages divers et variés et Anne s'arrête sous les Vénétiers, donnant ses peaux à Benoit qui file ave cChristian tout là haut. Et je ne les rattraperai pas les bougres! Je monte ainsi paisiblement, durement la reprise aussi, et mes pensées vagabondent... en voyant derrière moi le Grand Pic de BElledonne, je vois d'un coup un doigt d'honneur érigé lancé haut et fort à ces fous de Dieu qui continuent leurs massacre au Niger ces derniers jours ou encore à ce jeune Raif Badawi dont je vois encore le dos tout ensanglanté. Bon dieu, quand tout cela s'arrêtera-t-il?

    En attendant, mes deux compagnons me cueillent sous la Jasse emmitouflés de leurs niqab colorées emplis de rires, ça a bien l'air de cailler. Le vent souffle et soufle. Le FErrouillet est ainsi empli de volutes de neige... attention, attention les prochains jours. Quant à la JAsse, le manteau parait bien stable depuis le début de notre montée. Quelques coulées superficielles le long de l'arête entre Jas/Bédina et JAsse... un déminage de la Station ?

    Là-haut Ben le mac gyver sort son Facom pour que je revisse ma fix. Mais quel c... . Christain doit vraiment se demander ce qu'il fait si loin de son Beaufortain !

    On attaque la descente, qui comme nous l'attendions est superbe. Des gerbes de neige jusqu'à 1800. Vers Aiguebelle, il faut lever le pied. On récupère Anne et Rantamplan, puis tout de Go dans le boarder cross où deux trois cailloux affleurant sont à éviter mais rien de méchant si on regarde où l'on va.

    VOili voilou, belle reprise, et une belle sortie à mettre dans les annales icon_wink.gif

    ***

    Sinon, de belles traces sur le Pas de la Coche, le Dôme de la coche, le Pas du PIn, l'Aigleton. Une trace de la Betta part vers....
    En espérant que les futures chutes arrivent vite histoire d'en remettre une jolie petite couche histoire d'assoir tout cela... Allez je post, y'a mavache qui s'impatiente!.

  • 1ère sortie de la saison. Je viens de tester mes Aliens et c'est incroyable la tenue de pied qu'il y a. Je ne parle même pas du poids. J'ai l'impression de faire de la randonnée icon_smile.gif

    La station a fait un super travail de neige artificielle quand on voit le manque de neige en ce début de saison. Merci les gars !.

  • La veille j'ai fait un plouf depuis le collet d'Allevar en bi avec Joseph. Je suis resté septique sur l'activité parapente ...
    Mais aujourd'hui Joseph m'a emmené sur les crêtes pour une ambiance montagne. J'ai pas été déçu. La vue des crêtes est vraiment chouette en parapente et ça a tout de suite plus de sens et d'intérêt.
    Pas bcp de thermique aujourd'hui mais c pas grave pour un premier vol en montagne.
    A suivre icon_smile.gif.

  • Au vue du temps annoncé pour ce soir et demain matin, Luc et moi ne montons pas au Charmant Som

    Ben.

  • Communiqué
    Ses militants ont alerté Mountain Wilderness France sur l’ouverture d’un chantier dans le Parc National du Mercantour, avec interventions de pelles mécaniques, de brise-roches et d’hélicoptères. Ils n’ont pas trouvé la trace d’une autorisation, mais ont été choqués par la relation, par les médias, d’un projet très ambitieux d’environ 20 millions d’euros, comportant la création de 4 bâtiments d’hébergement, la réhabilitation de 2 autres, et l’ouverture de 140 km de chemins, semble-t-il d’une largeur de 2 m au vu des travaux en cours.



    Mountain Wilderness France tient à s’opposer à une telle démarche dénaturant le caractère sauvage d’espaces d’une grande valeur, et pouvant même modifier l’environnement d’un Parc National. Sans attendre de connaître le détail du projet, elle est opposée tant à la création de nouveaux hébergements en haute montagne qu’à l’ouverture de nouveaux cheminements, d’autant que l’entretien des sentiers existants est largement perfectible.



    MW utilisera tous les moyens de droit pour faire interrompre les travaux en cours s’il s’avère que les autorisations nécessaires n’ont pas été données d’une façon irrévocable et définitive.
    --

    mountainwilderness france

    5 place bir Hakeim – 38000 Grenoble

    Visitez notre site : www.mountainwilderness.fr.


  • Magnifique Antoine.
    Merci bcp.

    Benoit.

  • Plus d'inquiétude, ca y est il pleut!!!! icon_confused.gif.


  • Je me suis permis de rajouter cette photo sur notre site, car je la trouve vraiment superbe.


    Pointe d'Areu par le couloir Bond'saix


    Merci beaucoup,

    Benoit..

  • Bradé à 209€ à Décat en ce moment..


  • Je crois qu'il va falloir ajouter des catégories pour le VTT icon_lol.gif
    Ben.

  • L'ajout de photos refonctionne et même la fonction copyright.
    Ben.

  • Ca y est Magalie, tu vas pouvoir nous faire un article. (Vas jeter un coup d'oeil sur la page "Ajouter un article")

    Enjoy!

    Benoit.

  • G

    Vous vous demandez où se trouve le Pic de la Belle Etoile, où comment aller au Pont de la Betta.

    Grâce à la géolocalisation, GoogleMap et votre site préféré vous avez maintenant la réponse :

    http://www.bivouak.net/gps/route.php?id_route=341&id_sport=2


    Ben.

  • Pour incruster une image dans le post il faut utiliser le bouton "Img".
    Ci dessous un exemple, où il faut remplacer les parenthèses par des crochets (img avec lien internet)
    (url=http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=7300&id_sport=2)(img)http://www.bivouak.net/album_photos/photos/small_7300.jpg(/img)(/url)


    .

  • Décidemment c'est glauque les Pyrénnés.

    Ben.

  • Bienvenue Jean-Claude parmis les bivouakeurs. Heureux de compter parmis nos membres des amis de nos amis.

    Ben.

  • Y a un truc qui est sympa ce sont les Gorges de la Carenca juste avant Font-Romeu en venant de Perpignan.
    Je viens de mettre le topo
    http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=2260&id_sport=2
    C'est pas très précis, mais il y a des liens qui j'espère vous donneront envis.

    De l'étang de la Carança, vous pouvez rejoindre:

    icon_arrow.gif La pointe du Géant (2881m)
    icon_arrow.gif Pic des Nou Fonts (2861m)

    Ben.

  • Tél: 04 68 97 06 96.

  • Valérie Llenas
    Tél. : 04 68 97 05 15 ou 04 68 04 13 18.

  • Un mail signé Denis avec un tel sujet j'ai d'abord cru à une blague de notre ami Den's, mais non c'est une vrai question. Ton mail nous fait un peu sourire car il a fait "couler d'encre".

    Voici qq liens pour reprendre la discussion. L'auteur, Pascal Sombardier, intervient également dans la discussions.

    Salutations et bienvenue sur bivouak.net

    Ben

    http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=3436&id_sport=2
    http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=3581&id_sport=2
    http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=3567&id_sport=2
    http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-2120-id_sport-2.html.

  • Salut,

    A première vue, il faut que tu ai un driver à jour pour pouvoir utiliser ta montre Suntoo X9 avec CartoExplorer.
    Vérifier que la version du driver "OGCDRV" ("Open GPS Connectivity Driver"fournit par Bayo) est supérieur à 2.12

    Tu peux le télécharger à l'adresse suivante : http://support.bayo.com/pub/setup_ogcdrv_212.exe

    Bye.

    Benoit.

  • Je vais mettre ton icone.
    Merci.

    Benoit.

  • Bein non, tu l'as vraiment supprimé!
    Par contre, le sommet et l'accès sont tjs là.

    Benoit.

  • Dans le cadre du colloque : "Agir collectivement et décider en situation d'exception." une conférence à lieu ce soir Vendredi 31 Mars à Grenoble:

    [b]L'engagement extrême en montagne. Hier... Aujourd'hui... Demain.[b]

    Avec les témoins du grand alpinisme, René Desmaison, Lionel Daudet, Hubert Giot - capitaine (ER), ancien du Groupe militaire de haute montagne - , Emmanuel Pellissier, membre du GMHM. Et la participation de Olivier Majastre, sociologue. Animation : J.M. Asselin, ancien rédacteur en chef de Vertical.

    * 19h00 Cocktail offert par la ville de Grenoble
    * 20h30 Conférence Auditorium du Musée de Grenoble.

  • Rien n'est prévu pour les Raid. Je sais que Luc marquait dans le compte rendu:
    1er jour:....
    2ieme jour:....
    ....

    Mais si vous avez des suggestions sur un fonctionnement. Je suis à votre écoute.

    Benoit..

  • Pr

    J'ai rectifié l'altitude et placé qq photos..

  • Luc,
    J'ai bien évidemment pensé à utiliser le filtre sur les massifs mais, y en a tellement ...

    En tous cas merci pour vos pistes.
    Ben.

  • Les commentaires ne sont ouvert qu'aux membres de bivouak car il me semble important que l'on puisse répondre directement à l'auteur.
    Nous responsabilisons par cette occasion les intervenants sur notre site et évitons les contenus gratuits.
    Je peux te renvoyer un nouveau code J. si tu as perdu le tien. icon_wink.gif

    Ben..

  • Tu peux mettre les photos comme image sur le site et en faire un lien ensuite dans le forum.
    Benoti.

  • Régis vient de nous rejoindre dans l'administration du site.

    Merci à lui.

    PS: Si d'autres personnes sont intéressées, ne pas hésiter à demander.
    Benoit..

  • Tracé depuis l'intersection pour aller au Pas de la Coche..

  • La distance et le dénivelé de descente n'est pas correct car je n'ai pas fait le tracé de retour en entier..

  • Cette trace GPS commence depuis le Habert d'Aiguebelle..

  • .

© 2017 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Indentification

Sports