accueil  |   articles  |   matos  |   topos  |   photos  |   refuges  |   GPS  |   membres  |   forum
Connexion   

 

 ( Topos  )

Recherche avance
Dernires sorties
Liste des destinations
Bibliographie
Ajouter un topo


 ( Ce topo  )

Ajouter une photo
Ajouter une sortie
Rechercher un
waypoint proximit
Ajouter une route GPS
Imprimer



 

 

 

 

 

 



Monts et plaine du Forez | Château de Couzan (600 m) depuis Sail-sous-Couzan par St-Georges-en-Couzan et le Chemin des Seigneurs



Le château de Couzan 2

+ de photos...
 
Par Geoffroy Rémi

Altitude de depart  420m Orientation  Toutes
Denivele  770m Temps de montee  3h20
Waypoint  E:3.969155, N:45.728112
Temps de descente  2h40

Difficulte  R1
 
Aucune.

balisage  
marques jaune-blanc (m.j.b.), d'abord +"Z" jusqu'à la Croix de Mi, puis +"14" jusqu'au retour à la Croix de Mi, puis à nouveau +"Z" jusqu'à Sail.
Prcautions  

Itinraire possible avec des enfants.

Carte  Carte IGN 2831 SB + 2731 SB + 2732 SB
Ville de dpart  Sail-sous-Couzan (42890)
Accs routier  D 1089 (depuis Thiers ou Feurs). Au nord-ouest de Boën (vers La Fabrique), prendre la D6 vers le Sud, direction Chalmazel / Sail-sous-Couzan. Entrer dans Sail et se garer sur la place à gauche juste avant le carrefour vers Chalmazel (D6, à gauche) et St-Just-en Bas (D97, tout droit).

Hbergement Rechercher un hbergement.Ajouter un hbergement.

aucun hbergement n'a t associ cette course. > ajouter un hbergement


Itineraire Ajouter l itineraire

Perchée sur son éperon rocheux au-dessus du village de Sail-sous-Couzan, à l’exacte jointure entre la Plaine et les Monts du Forez, la forteresse médiévale de Couzan, quoique largement ruinée, a encore belle allure. D'ici la vue est superbe vers la plaine du Forez, les Monts du Forez et ceux du Lyonnais. Les restes de ce château, édifié au XIe siècle, sont entretenus et réhabilités chaque été par l’association qui en est propriétaire (l’intérieur ne se visite qu’en juillet et août). On peut y accéder en voiture, mais il est bien plus intéressant d’en faire l’objectif d’une rando de découverte de ce versant Est des Monts du Forez entre Sail et Chalmazel : on passe très souvent par là en voiture pour se rendre à Chalmazel (son château, sa station…), mais ce coin semble assez peu fréquenté par les randonneurs, qui préfèrent sans doute (on va pas les blâmer…) explorer encore et encore l’immense et magique plateau des Hautes Chaumes.

Cette rando "par monts et par vaux" associe des circuits au départ de Sail ou de Saint-Georges, et emprunte pour partie l’ancien "Chemin des Seigneurs" qui reliait (et relie toujours) le château de Chalmazel à celui de Sail. Elle explore les vallées (les deux principales étant celles du Lignon et de son affluent le Chagnon), versants et crêtes de ce secteur assez peu connu, parfois très isolé, mais toujours fascinant.

Au carrefour de Sail, faire une soixantaine de mètres sur la D97 (dir. St-Just-en Bas, le long des anciens Thermes à gauche), et s’engager à droite (avant la brasserie) dans la Montée des Curistes, puis à l’intersection tourner en épingle à droite jusqu’à une croix, où on s’engage à gauche dans le Chemin de Miolin. Suivre désormais le balisage blanc-jaune "Z". Avant l’entrée en sous-bois, le château de Couzan est visible sur la gauche. On remonte (W) le vallon de Goutte Crémière (à droite), avant de basculer et de descendre dans l’austère et étroite vallée du Chagnon (à gauche). Poursuivre toujours vers l’W, jusqu’au hameau de Poizat (700m, route), qu’on traverse avant de continuer à descendre jusqu’à la D 97. Franchir cette route et continuer la descente en face, sur un chemin herbeux, jusqu’au ruisseau du Chagnon (pont, 650m). Le chemin remonte ensuite en sous-bois (SE) d’abord doucement, puis plus raide (SW), sur le versant Nord de cette vallée, avant de sortir du bois : pâturages, et jolie vue sur la suite du parcours. Au carrefour de chemins (Font du Loup), ne pas descendre à gauche mais continuer à monter en face (SE) jusqu’à une route (maisons de Péfoix, 786m) qu’on suit à gauche. Celle-ci passe ensuite à l’imposante ferme du Poyet (760m), qu’elle contourne avant de descendre jusqu’au ruisseau du Poyet (pont). Elle continue à descendre sur l’autre rive. Prendre au prochain grand carrefour, tout de suite en épingle à droite, avant le grand hangar, la route (panneau "Route non déneigée") balisée blanc-jaune 14 (et 15) (suivre dorénavant ce balisage - on quitte ici le "Z") : nous voici une première fois sur le "Chemin des Seigneurs"...

Ce chemin, on va d’abord le suivre vers l’W (donc en direction de Chalmazel), légèrement sous la crête à gauche qui nous sépare encore de la vallée du Lignon. On atteint peu après la Croix de Mi (placée ici, au pt 735, et non avant le carrefour comme indiqué sur IGN ; suivre le panneau "PR6 Chemin des Seigneurs"). Cette route devient chemin et rejoint le hameau du Mazet (800m). Dans ce hameau, prendre au croisement la route à gauche (S, gîte-ferme-auberge du Mazet à droite), puis au suivant (846m, croix) le chemin qui monte en crête (vues très dégagées des deux côtés sur les vallées et les crêtes). Il débouche au croisement de Pierre Grosse (916m, point culminant de la rando) : on quitte alors (provisoirement…) le Chemin des Seigneurs, pour descendre enfin à gauche (m.j.b. 14) dans la vallée du Lignon, beaucoup plus ouverte, animée et peuplée que celle du Chagnon.

Ce bon chemin mène en descente (SE) jusqu’au bourg de Saint-Georges-en Couzan. En sortant du bois, on débouche sur un lotissement ; au premier croisement dans les villas, prendre légèrement à droite, puis continuer à descendre jusqu’à la D 6 (Croix de la Vernay), qu’on traverse pour prendre en face un chemin descendant (panneau "Rory", m.j.b. 14). Aux premières maisons de Rory, prendre la rue à gauche. A la croix (770m), tourner à gauche. On rejoint la route, qu’on prend sur quelques mètres à droite jusqu’au panneau "Rochers d’escalade". Là, suivre le chemin qui descend en forêt (NE), mais il faudra le quitter assez vite avant un virage pour un petit sentier à gauche (plein N, toujours m.j.b.) : il monte franchement dans les bois et les rochers, franchit un ruisseau qui dévale en cascatelles avant de déboucher soudain en plein Saint-Georges-en-Couzan, sous l’église (à gauche).

Prendre alors la rue qui part à droite dans les maisons, parallèlement à et en-dessous de la rue principale (à gauche) (N, toujours m.j.b., + rouge-blanc). La quitter bientôt pour prendre à droite un chemin qui descend (E) à travers prés ; au croisement (pt. 732), s’engager dans le chemin le plus à gauche (N). En fond de vallée, plutôt horizontal, parfois très herbeux, il longe deux petits étangs de traitement des eaux, traverse une route, puis rejoint la D6, qu’il longe très brièvement avant de la franchir (pt 695, croix). La petite route montante à gauche s’oriente ensuite définitivement NE, et traverse le hameau des Petites Combes. A une bifurcation, rester sur la route de droite (m.j.b. 14), qui rejoint un vaste croisement sous la Croix de Mi (en-dessous du hangar qu’on a aperçu à la montée). Là, tourner à droite, puis aussitôt à gauche (panneau "Château de Couzan"). Nous revoici sur le Chemin des Seigneurs, mais cette fois-ci en direction du château de Couzan : il ne reste plus qu’à suivre cette large et belle piste carrossable, presque toujours en crête (et toujours NE) jusqu’au débouché, superbe, vers l’imposant château-fort de Couzan.

A l’esplanade Sud sous le château, on peut éventuellement grimper vers le pied des murailles (petite sente "sauvage"… prudence, c’est parfois très raide !), d’où le point de vue est encore plus impressionnant. Faire ensuite le tour du château par la gauche, jusqu’à l’esplanade Nord : portail d’accès, fermé sauf en juillet et août, chapelle, auberge… Reste enfin à redescendre jusqu’à Sail par le petit sentier qui y dévale (N) et dont le départ se situe juste derrière la chapelle (plus bas, bifurcation, prendre à droite et poursuivre la descente jusqu’au village).





Hbergement     > ajouter un commentaire




Par monts et par vaux

Date de la sortie 06-04-2017 Horaire 3h30 Ajouter une photo.Ajouter une trace GPS
Auteur et participants à la sortie Geoffroy Rémi
Commentaires
Cette rando n’est pas destinée aux amateurs de découvertes spectaculaires ou de parois impressionnantes (dont je fais d'ailleurs également partie !). Mais si vous aimez vous laisser surprendre parfois par des atmosphères plus subtiles de vallées aussi contrastées que celles du Chagnon ou du Lignon, avec leur végétation, leurs ruisseaux, leurs habitats, leurs fermes, leurs parcours de crêtes et leurs panoramas spécifiques, le tout mâtiné de survivances d’un passé médiéval (le Chemin des Seigneurs… la formidable ruine de Couzan…), alors oui, cette rando peut vous intéresser. J’ai d’ailleurs été d’autant plus étonné de ces découvertes que je croyais (à tort…) connaître déjà un peu ces lieux, que je traverse régulièrement depuis des décennies - mais en voiture ! - pour me rendre dans notre pied-à-terre des Monts du Forez…

Certes je n’avais choisi ni la saison ni la météo idéales pour une telle excursion. Ce matin il fait froid, tout gris et tout sombre, mais je me dis que ce n’est pas grave vu mon programme du jour (la faible altitude du parcours n'autorise de toute façon aucune vue lointaine sur les Alpes ni même sur la chaîne des Puys). En plus ça commence mal, car n’ayant pas cru bon de me procurer le bout de carte comprenant Sail-sous-Couzan (il faut 3 cartes IGN pour couvrir cet itinéraire !), je peine à trouver le départ de la rando dans ce village - où j'ai pourtant dû passer plus de cent fois déjà… mais en voiture !). Quand enfin je l’ai identifié, je pars comme une fusée (enfin, presque…) à la découverte de mes "monts et vaux" couzannais.

Les pentes austères et quasi désertes de la vallée encaissée du Chagnon sont une première découverte ; à l’image du hameau de Poizat, comme abandonné, personne, tous volets clos… Seuls, de ci de là, des arbres en fleurs (des cerisiers sauvages je suppose) apportent une touche de gaité à ces collines noyées dans la brume et dépourvues de toute habitation (une ruine, parfois…). De surcroit n’y a plus aucun arbre fleuri dans la remontée du versant (nord) d’en face, jusqu’à l’irruption sur le plateau où, soudain, les revoici ! Et là, peu à peu, ça revit : des troupeaux vers la Font du Loup, du monde à Péfoix, puis à la superbe ferme du Poyet, où la vie éclate soudain de part et d’autre de la route (des habits séchant sur un étendage, un chien qui aboie, la fermière qui essaie de le faire taire, le vieux puits et la croix noyés dans la végétation et les fleurs…).

Après la Croix de Mi, et le basculement progressif dans la vallée ouverte et verdoyante du Lignon, l’activité rurale devient quasi foisonnante (le Mazet !)… en même temps qu’un pâle soleil tente enfin de percer le voile brumeux. A Saint-Georges (frôlé à la descente, traversé en partie à la remontée), je retrouve brièvement mes repères (d’automobiliste de passage !). Le petit sentier bucolique et sauvage de la remontée, avec ses gros rochers et ses cascatelles, est un (trop bref) enchantement. Mais ensuite le doux parcours de fond de vallée (où je me suis enfin posé pour un rapide pique-nique), puis la remontée et le retour à la Croix de Mi sont un autre petit plaisir. Suivi du régal du parcours de crête "seigneurial" (heureusement sans voiture ni car aujourd’hui), jusqu’au château toujours aussi imposant, mais où je ne m'attarde pas trop aujourd’hui (j’avais déjà, au cours d’une première visite en famille il y a quelques années, grimpé vers le pied des murailles, c’était amusant et ludique…). Reste enfin l’attrayant petit sentier de descente en sous-bois jusqu’à Sail-sous-Couzan, où je termine ma boucle assez atypique du jour avec la dégustation gratuite d’un peu d’eau pétillante et ferrugineuse de l’ancienne source thermale Couzan Brault, exploitée jusqu'en 1993, et aujourd’hui réduite à un petit robinet en face de mon point de départ de ce matin…


Hbergement     > ajouter un commentaire

Pentes de la vallée du ChagnonEnfin des signes de viele château émerge de la brume
le château de Couzan 1Le château de Couzan 2La chapelle du château


 

copyright © 1999-2017 bivouak.net - tous droits réservés - contact : Administration Randonn

Avertissement : bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident.
Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables.