accueil  |   articles  |   matos  |   topos  |   photos  |   refuges  |   GPS  |   membres  |   forum
Connexion   

 

 ( Topos  )

Recherche avance
Dernires sorties
Liste des destinations
Bibliographie
Ajouter un topo


 ( Ce topo  )

Ajouter une photo
Ajouter une sortie
Rechercher un
waypoint proximit
Ajouter une route GPS
Imprimer



 

 

 

 

 

 



Monts et plaine du Forez | Suc du Pré (603 m) , Essalois et Camaldules depuis Condamine par le barrage de Grangent



pont sur le ruisseau de Grangent (essai2)

+ de photos...
 
Par Geoffroy Rémi

Altitude de depart  560m Orientation  Toutes
Denivele  760m Temps de montee  3h
Waypoint  E:4.241349, N:45.460058
Temps de descente  1h40

Difficulte  R1
 
Quelques montées et descentes raides.

balisage  
marques rouges-jaunes (m.r.j.), sauf crique, 1er raccourci, chemin et sentier des Camaldules, Suc du Pré, descente Esssalois-barrage.
Prcautions  

Itinraire possible avec des enfants.

Carte  Carte IGN Série bleue 2833E Firminy
Ville de dpart   Condamine (42230)
Accs routier  Saint-Etienne > N 88 vers Firminy, Le Puy > sortie Roanne, Clermont, St-Genest-Lerpt > Saint-Genest-Lerpt, qu'on traverse direction St-Just-St-Rambert. Quitter cette route au rond-point à la sortie de St-Genest-Lerpt, où on prend à gauche successivement les routes de Landuzière, des Sagnes puis de Condamine. En arrivant à Condamine, se garer à gauche juste avant l'allée de Grangent.

Hbergement Rechercher un hbergement.Ajouter un hbergement.

aucun hbergement n'a t associ cette course. > ajouter un hbergement


Itineraire Ajouter l itineraire

Tout petit sommet, peu fréquenté, ce "Suc du Pré" n’en est pas moins le point culminant de cette rando, bien visible au-dessus d’Essalois depuis le versant opposé d’où l’on part. Tout petit mais remarquable, car ce dôme d'aspect inoffensif fut autrefois le siège d'une place forte gauloise - l'oppidum d'Essalois - comme l'ont établi des fouilles abandonnées au début des années 1980 ; il n'en reste plus guère de trace de nos jours, la nature ayant tout recouvert (plus d'infos ici ).

Cet itinéraire constitue une alternative plus modeste au tour complet, plus long et plus exigeant, du lac de Grangent (décrit ici-même ).

À Condamine, emprunter l’allée de Grangent (nord, m.r.j.) puis le chemin qui lui fait suite. Il passe d’abord en crête : premières superbes vues plongeantes sur le lac, l’île de Grangent avec son château, et le château d’Essalois perché sur la crête opposée. Le sentier redescend ensuite jusqu’au ruisseau de Grangent, qu’on longe d'abord rive gauche (sud-est), avant de le traverser (petit pont en bois) et de continuer en face, rive droite, dans la direction opposée (suivre le balisage). Bientôt le sentier quitte la rive du ruisseau et monte à droite (quelques lacets). Cette montée assez soutenue vers le nord débouche sur une route (D32, 510m, panneau "La Baraillère"). La suivre à gauche sur 25m env., puis emprunter à gauche un chemin dans les prés (W, "Jonction rive gauche Essalois", m.r.j.), quasi horizontal. Ignorer un premier sentier à gauche. A l'embranchement suivant, quitter la voie balisée pour prendre (en aller-retour) le chemin de gauche, qui descend jusqu’à une crique au bord du lac, qui permet d'admirer au plus près l’ile de Grangent, sa chapelle et la tour de son château. Malheureusement de nombreux débris flottants encombrent cette crique, et les sentiers qui permettaient de rejoindre la route du barrage par la raide pente à droite ne sont plus praticables, la végétation ayant repris ses droits...

Il faut donc remonter à l’embranchement précédent et poursuivre à gauche sur le chemin balisé. Il rejoint à nouveau la D 32 qui descend en larges lacets vers le barrage, et qu’on va longer un temps sur la gauche (sentier toujours balisé à gauche de la route). Un premier raccourci, assez audacieux et pas très orthodoxe, peut se prendre à partir du second grand parking sur la gauche de la route (4 panneaux explicatifs) : tout au bout, juste après un 5e panneau, prendre à gauche une toute petite sente qui mène à un banc de pierre puis plonge dans la pente directement sur le barrage (prudence, c’est raide mais pas vraiment dangereux, on peut se raccrocher aux genêts !). Sinon, continuer le long de la route sur le sentier balisé, qui finit par couper à gauche le dernier virage de la route avant le barrage.

Traverser le barrage, et dans le virage qui suit, prendre à gauche le sentier (m.r.j.) qui grimpe parfois assez sec jusqu’à Essalois et son beau château bien restauré (ouvert tous les jours aux visiteurs). Poursuivre ensuite très brièvement vers le sud et trouver presque aussitôt à gauche un large chemin (ni signalé ni balisé) qui descend en longs lacets (qu’on peut couper un peu plus bas dans les pins). Il franchit un ruisselet et mène aux quelques maisons et à la chapelle des Camaldules, ancien ermitage de la congrégation du même nom, autrefois à mi-pente, aujourd’hui en bordure du lac (420m, jolie plage par basses eaux).

Revenir ensuite de quelques pas en arrière, et après la chaînette prendre à gauche une sente non balisée, qui grimpe raide en sous-bois (sud-ouest), entre le ruisseau de la Garde en bas à droite et la crête sur la gauche. Vers 560m (replat, pinède à gauche), repérer sur la droite une petite sente d’abord peu marquée dans les herbes ; quitter alors le large chemin (qui mène à Chambles) pour emprunter cette sente (nord-ouest). Elle descend à un ruisselet, le franchit, et remonte en face jusqu’à un large chemin de terre ; le prendre à gauche sur quelques mètres, puis tourner à droite (vaste parking) pour s’engager dans un autre très beau (et très fréquenté !) chemin qui file plein nord, presque horizontalement, jusqu’à Essalois. Ce faisant, il va contourner le Suc du Pré par la gauche.

Repérer aisément à droite la bosse boisée assez clairsemée du Suc du Pré (quelques belles dalles ici ou là), et remonter la courte pente (+/-20 m), hors traces, jusqu’à son sommet peu individualisé (ni borne ni cairn... avis aux amateurs !). Il offre de jolies vues sur la plaine, vers le nord (St-Just-St-Rambert…) et l’ouest (N.D. de Grâce…) notamment. Puis revenir sur le chemin, et poursuivre jusqu’à Essalois et son château.

Là, au lieu de redescendre au barrage par la voie de l'aller, prendre à sa gauche le large chemin (sens interdit) en pente douce (ouest puis nord). En bas, il rejoint la D32 peu après l’accès du sentier de montée. De retour au barrage, le franchir et reprendre ici, en sens inverse, l’itinéraire de l'aller (par l’un ou l’autre des 2 raccourcis), jusqu’au point de départ de la rando (sans retourner à la crique, évidemment…).





Hbergement     > ajouter un commentaire




Un petit tour chez les Gaulois !

Date de la sortie 01-02-2017 Horaire 3h30 Ajouter une photo.Ajouter une trace GPS
Auteur et participants à la sortie Geoffroy Rémi
Commentaires
Décidé, après mon récent second tour complet du lac, à ne pas le refaire aujourd’hui dans son intégralité, j’ai donc imaginé une rando plus ramassée mais qui en regrouperait les plus belles "montées/descentes", avec comme stimulant la découverte éventuelle d’un ou deux petits extras…

Satisfait de mon projet raccourci, je pars donc de Condamine… pas très tôt on va dire ! Très belle journée d’hiver, ensoleillée et tonique. Je savoure peu après mon départ le premier point de vue plongeant sur le lac tout bleu ce matin, et sur lequel flottent encore ici ou là – plus pour longtemps ! – quelques minces plaques de glace (il y a huit jours il était tout gelé !). A priori c’est "marée haute" aujourd’hui, je n’ai jamais vu le lac aussi rempli ! Au moment de franchir le ruisseau de Grangent au fond du vallon, je constate que le petit pont de bois est bien endommagé, il lui en manque un bout… mais ça passe quand même. De retour sur les hauteurs, je décide au dernier moment (c’était pas prévu au programme), à l’embranchement sur le chemin horizontal balisé, de prendre la voie de gauche non balisée, histoire de vérifier si elle descend bien directement au lac comme indiqué sur IGN – et en effet je débouche sur une jolie crique juste derrière la chapelle et le château de l’ile. Superbe vue, mais sur l’eau de la crique flotte une nappe de milliers de débris – passe encore pour le bois, mais les nombreuses bouteilles en plastique, ça gâche vraiment le plaisir ! Curieux, le lac parait par ailleurs si propre, à croire que tous les déchets se sont accumulés là. Vu l’heure et l’appel de mon estomac, je décide néanmoins de pique-niquer ici, mais sur un muret face à la forêt, tant pis pour la belle île du lac !

Pour remonter, je tente le départ d’un sentier sur la pente à droite de la crique, mais dois vite faire demi-tour dans les genêts et les ronces qui envahissent tout ; personne ne doit plus passer par là depuis belle lurette ! Donc remontée par le chemin de descente, puis une fois là-haut je retrouve avec plaisir mon petit sentier-raccourci sauvage qui plonge sur le barrage, et que j’avais découvert lors de mon second tour du lac. La partie de yo-yo se prolonge avec la remontée sur Essalois, puis la redescente sur les Camaldules, où je découvre avec surprise que la superbe plage a entièrement disparu, noyée sous les eaux donc – quel contraste avec la fois dernière, où elle était démesurée tant le niveau du lac était bas. Bon, allez, nouvelle remontée, par le raide sentier sous (ou près de) la crête en direction de Chambles.

Mais de retour sur le plateau je vais devoir quitter le chemin familier vers Chambles pour trouver le sentier qui va me mener vers mon "sommet" inconnu du jour, le suc du Pré. Carte en mains, je pense avoir découvert le départ de la sente, quand j’avise un groupe de trois jeunes filles très gaies, avec deux gros chiens, tou(te)s fort belles (beaux), qui passent par là (je ne m’en sortirai jamais avec les diktats sur l’égalité grammaticale des genres et sur celle des êtres vivants humains-animaux, proférés de nos jours par les progressistes éclairés !). Bref, les trois grâces, mes premières rencontres du jour, me confirment gentiment mon intuition, et me voici parti en terra incognita vers mon petit suc. Mais je dois d’abord me frayer un chemin au milieu de la foule qui, soudain, se balade sur le "boulevard" qui mène à Essalois - moi qui n’avais croisé personne depuis le départ hormis les trois grâces, je suis stupéfait d’une telle affluence ! Arrivé au pied du monticule, j’oblique vers ce que je pense être le point culminant que j'atteins en deux coups de cuillères à pot. Il n’y a pas de trace, apparemment personne ne monte jusque là, mais l’erreur est impossible. Je m’y arrête un moment, explore le sommet présumé, oublie même de placer un cairn, puis redescends… et me prends une belle gamelle sur une superbe et inoffensive dalle à peine inclinée… mais recouverte d'une mince pellicule verglacée, je m’en aperçois après coup. Un marcheur sur le chemin juste en-dessous s’enquiert de mon état, merci, ça va, je me relève sans mal, à peine un petit bleu ou deux, mais quelle idée de passer là-dessus alors qu’il y a de la belle herbe bien sèche tout autour… Mais bon, elle était si belle cette dalle, si tentante…

Le reste sans histoire, retour à Essalois, et de là au barrage, où toutefois une dernière surprise m'attend : un immense et spectaculaire lâcher d'eau par une des 4 vannes du barrage ; ça dégage, pas les chutes du Niagara mais presque, impressionnant (même si ça ne vaut pas le lâcher par les 4 vannes lors des crues de novembre 2008) ! Ensuite, remontée sur le plateau, cette fois par le raccourci "officiel" pour changer, et puis dernière descente-remontée du jour jusqu’à Condamine, juste le temps de constater qu’entretemps le lac, de bleu ce matin, est maintenant devenu tout gris en cette fin d’après-midi. Ben oui, c’est fini, rideau, on éteint les lumières, fin du spectacle !

p.s.: je précise qu'en montant ce 1er février au Suc du Pré, j'ignorais totalement que je foulais là les terres d'un ancien oppidum gaulois ! Ce n'est que plusieurs jours après qu'en fouinant sur le net, j'ai découvert cette incroyable histoire - et donc complété en ce sens le début de mon topo...


Hbergement     > ajouter un commentaire

Le lac bien rempli Suc du Prél'ile depuis la crique
L'envers du décor...la plage des Camaldules il y a 3 semainesla plage des Camaldules aujourd'hui
Au sommetJolie cascade
pont sur le ruisseau de Grangent (essai2)


 

copyright © 1999-2017 bivouak.net - tous droits réservés - contact : Administration Randonn

Avertissement : bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident.
Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables.