Variantes de montée et de descente

Geoffroy Rémi
19-12-2018 20:52:10

Mise à jour, suite au débalisage de l'itinéraire entre le Saut du Gier et la  Jasserie :

Précisions concernant la montée jusqu'à la Jasserie :

Juste avant d'arriver au Saut du Gier, à la fin de la traversée du chirat, bien repérer à droite le début de la raide montée dans les blocs (le panneau correspondant ayant été enlevé). Grimper droit dans la pente dans ces blocs (très raide) sur env. 80m. Puis la pente s'adoucit progressivement. Continuer à monter toujours dans la même direction en suivant la trace entre les arbres (quelques cairns). Attention toutefois : avant d'accéder à une première piste qu'il faudra traverser, il y a une fourche où il faut bien prendre la branche de droite (cairns). Poursuivre ensuite la montée de l'autre côté de la piste. Plus haut, on traversera une seconde piste. Le suite et la fin sont bien marqués (bon sentier) jusqu'au débouché sous la Jasserie.

Précisions concernant la descente de la Jasserie jusqu'au Saut du Gier :

Descendre (raide) en contrebas de la Jasserie, à gauche quand on lui fait face (le panneau a été enlevé). Suivre ce bon sentier, bien visible d'en haut, qui va pénétrer en sous-bois, d'abord quasi horizontal, puis descendant, d'abord W, puis NW (garder ensuite cette dernière direction). La trace, parfois un peu moins évidente, n'en reste pas moins toujours visible (vu que cet itinéraire reste heureusement toujours bien fréquenté).

Quand on croise une première piste, poursuivre la descente en face sur un chemin caillouteux ; mais après 80m env., il faudra quitter ce large chemin pour prendre à droite une petite sente d'abord horizontale puis descendante. Plus bas, on va croiser une seconde piste : là aussi, continuer en face (gros cairn) et suivre la trace entre les arbres.

A une fourche vers 1040m, prendre la branche de droite (celle de gauche constituera une variante nettement plus facile - voir ci-dessous). De plus en plus raide, ce passage d'une petite centaine de m de dénivelé dans les blocs demande de l'attention, surtout si le rocher n'est pas entièrement sec - c'est sans doute à cause de ce passage (que j'appelle parfois "le mur") que cette partie de l'itinéraire a été débalisée.

En bas, on arrive ainsi au niveau du Saut du Gier (à droite). A gauche, on poursuit la descente, désormais balisée, jusqu'à la Scie du Bost.

===============================================================================================================

 VARIANTES :

1. à la descente :

Je propose ici une petite variante concernant la portion du trajet entre la fourche 1040 et la Scie du Bost. Je la prends en effet souvent à la descente, quand le terrain est humide, neigeux ou, pire, verglacé. Elle permet d’éviter son passage le plus raide, à savoir le "mur" d’environ 80m à la hauteur de la cascade. Normalement sans véritable difficulté, ce passage peut alors s’avérer glissant et donc casse-gueule, en particulier à la descente (j’en ai fait l’expérience une fois à mes dépens…). Bien sûr cette variante (que j’ai découverte et cairnée il a déjà pas mal de temps) peut aussi se prendre à la montée, mais pour une première fois elle est plus facile à découvrir dans le sens descendant - elle a d’ailleurs sans doute été tracée pour ça, je pense, par des vététistes ou des trialistes pour lesquels le "mur" ci-dessus est évidemment infranchissable...

A la fourche 1040 (belle vue à droite sur les hautes parois du site d’escalade du Saut du Gier), quitter le sentier "classique" (qui plonge en face vers le "mur") et s’engager à gauche (cairn) sur un plus large et confortable chemin descendant. C'est le début de notre variante, en fait un bon raccourci. On va alors traverser un chirat (quelques blocs moussus), laisser un vieux chemin empierré qui descend à droite, puis après un cairn on va obliquer à droite et descendre en pleine pente.

 À partir de là, il suffit de suivre les cairns qui jalonnent cette très agréable trace sur son épais tapis d’aiguilles de pins, toujours dans la même direction. Elle longe grosso modo un vieux chemin creux à gauche, pierreux et peu confortable  (tout en y revenant brièvement). Les deux finissent par rejoindre, vers 900m, le chemin de l'ancienne voie classique (peu avant son virage en épingle au niveau du grand chirat). Il reste à le suivre jusqu'au parking un peu plus bas.

2. A la montée :

Pour prendre cette variante à la montée, suivre l'ex "voie normale" (encore balisée jusqu'au Saut du Gier) jusqu'au second virage en épingle après la Scie du Bost (le 1er touche le chirat) : à ce virage à gauche (920m, bifurcation, cairn), plutôt que de prendre le raide et cahotique vieux chemin creux qui grimpe en face (possible mais pénible), mieux vaut continuer encore à gauche, une vingtaine de m., sur la voie normale ; repérer alors un cairn à droite, et s'engager ici sur la sente qui monte en pleine pente. Suivre ensuite les cairns jusqu'au point de jonction avec l'ex- voie normale, à la fourche 1040.
 

J'en profite pour rajouter ici une autre petite variante, toujours à la montée. Cette variante permet aussi d'éviter le "mur"... mais elle est tout aussi "sportive" (et ludique) ! Il s'agit de le contourner cette fois-ci par la gauche (et non par la droite). Pour cela, il faut avancer jusqu'au pied de la cascade du Saut du Gier, et là remonter, au mieux, le gros éboulis de blocs (chirat) qui se dresse devant vous. C'est assez exigeant (faut aimer), mais pas vraiment difficile (bien sûr les blocs doivent être bien secs). Vers le haut, tirer à droite et rejoindre ainsi en sous-bois le sentier de l'ex-voie normale qui passe justement par là... et qu'on suit jusqu'à la Jasserie.

Bonnes variantes à tous les amateurs !

 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net