Luc
04-07-2018 23:24:43

Une nouvelle décennie commence écris-tu... je te la souhaite avec toujours cette même belle écriture ! Belles traces à toi François !

François LANNES
11-06-2018 20:06:46

Bonsoir Yougs,

Tu as raison, c'est bien la Tête de Garnesier à laquelle je voulais faire référence...., et à ses magnifiques vires NO.

Merci d'avoir corrigé.

(lors de cette réflexion, samedi soir, j'étais sur plusieurs topos en même temps, et ai mélangé le nom de l'une avec celui de l'autre...  

...mais à un connaisseur du Dévoluy, rien n'échappe !).


yougs
11-06-2018 18:32:18

Bonsoir François,

Je pense que tu fais référence à la Tête de Garnesier au départ de la cluse et non de la Tête de la Cluse?

Et je confirme que la rampe finale est bien raide!


François LANNES
09-06-2018 21:49:28

 

,

Olivier,

En feuilletant les topos de Bivouak, j’ai retrouvé d’autres exemples de sorties que je connais, histoire de continuer les comparatifs avec le Rognon nord.

Il y a :

  • Le Pas de Paul, à la Tête des Pras Arnaud :      R4, 1150 m de D+, et sommet à 2617 m ;
  • Tête de la Cluse, par les vires de la face NO    R3, 1150 m de D+, et sommet à 2367 m ;

Bon, pour la Tête de la Cluse, peut-être que Bernard a un peu tiré vers le bas la cotation, avec ce R3, car le dernier ressaut qui amène au sommet me semble mériter un peu plus… ??? Bref.

Par contre, comparé au Pas de Paul, le Rognon nord ne peut pas être plus difficile. Non.

Ce Pas de Paul fait environ 400 m de dénivelé. Le Rognon fait seulement 250 m environ. Les inclinaisons moyennes semblent « proches l’une de l’autre ». Le Pas de Paul comporte (selon mon souvenir) 2 passages rocheux qui nécessitent les mains, et que l’on ne peut pas éviter. Le Rognon nord n’en a qu’un seul, mais qui est évitable. Bien sûr, côté ambiance, il n’y a pas photo : la Pas de Paul est bien supérieur au Rognon nord, mais la cotation Bivouak ne prend pas en considération le paramètre « ambiance »…

Conclusion : je passe le Rognon en R4, et cela me semble maintenant logique

(je le bascule aussi dans le massif du Dévoluy, puisque c'est là que ce sommet a été enregistré dans Bivouak).

 

Merci Olivier pour ta remarque.

,


olivier lochard
06-06-2018 09:33:24

Bonjour François

 j'ai beaucoup aimé ta réponse et ton amabilité associée....Un ton posé et nuancé , ça devient rarissime...

Du point de vue cotation difficulté , il s'agit de ton point de vue et je le respecte...

Reçois mes salutations


François LANNES
05-06-2018 21:27:15

Bonsoir Olivier,

 

Tu as tout à fait raison de formuler cette remarque sur le choix du R5. Je n’ai peut-être pas assez analysé les choses, la situation, et c’est peut-être côté trop fort, et justifie moins que ça…. ?? Nous sommes là dans une discussion « classique » bien connue sur Bivouak aussi.

 

Tu dis : « au vu des photos ». Nous savons tous bien que le rendu des pentes (neige, ou autres…) est délicat avec les photos, en particulier avec un APN compact comme celui que j’utilise, qui reste très simple. C’est d’autant moins commode qu’il n’y a pas de personnage pour donner de repère, puisque j’étais seul. Toutefois, il faut rester un peu méfiant avec ces rendus d’image. Parfois, j’ai été surpris de me trouver dans un secteur bien moins facile, sur le terrain, que la photo ne m’en avait donné la sensation. La raideur s’est eu avérée plus forte qu’imaginée…

 

« Le terrain » expliques-tu ensuite. C’est vrai, les zones où cela se passait sont finalement tout à fait sûres. Pas de risque d’éboulis. Mais il est non moins vrai qu’il y a des passages exposés, et de ce fait dangereux. Il y a au début une traversée (environ 30 m) au-dessus d’une barre rocheuse d’une dizaine de mètres de haut. Mieux vaut ne pas se rater, là. Et il y a le passage final, contre lequel j’ai buté, qui n’a, lui, plus rien à voir avec de la randonnée côté en « R-quelque chose » (m’a-t-il semblé). Ce sont des passages, courts il est vrai, mais sans trace au sol, dans lesquels il faut être vraiment attentif. Je n’ai pas donné ces détails dans le topo, justement parce que j’ai mis cette cotation R5.

 

Ensuite : « le matériel technique proposé ». Oui, je  n’ai cité que le piolet, et n’ai pas parlé de la corde. Pourtant je l’ai aussi dans le sac. Quand je suis seul, elle ne me sert pas pour assurer la montée, mais seulement pour faire un repli à la descente, en cas d’impasse ou bien en cas de moral insuffisant. Ne l’ayant pas utilisée dans ce versant, là comme bien souvent, je n’en ai donc pas parlé comme nécessaire. Mais cela dépend aussi de chacun que de l’utiliser si besoin.

 

Pour choisir ces cotations, mon problème c’est que j’ai peu de points de repère, étant plutôt tenté par le « hors des sentiers battus ». Je repense quand même à quelques sorties répertoriées sur Bivouak :

  • Le petit Obiou, par la cheminée sud, côté R5 : le Rognon versant N est plus facile sans comparaison
  • L’Obiou par la Cravatte, côté R4 : le passage sur rocher, avant la Cravatte, me semble plus exposé qu’au Rognon versant N, c’est vrai, mais en fait 200 m de chute ou bien 10 m peuvent arriver au même résultat… hélas. Sinon, le sentier de la Cravatte est une autoroute, sans aucune difficulté en soi (me semble t-il – souvenir lointain). Il y a aussi le passage sous le col du Petit Obiou, côté N : pas très agréable, oui c’est vrai..…
  • Le Grand Veymont, par le versant SE, depuis l’Aiguillette, côté R4. Là le Rognon versant N me semble plus difficile, même s’il est plus court et moins haut en altitude.

Bref, tout cela reste un peu subjectif.

Et il est certain que, m’étant embringué seul, dans un lieu au sujet duquel je n’avais pas d’information autre que des photos de loin, cela a fait monter la pression, et a dû fausser l’analyse objective de la cotation, je te l’accorde. Que veux-tu, ce sont ces coins-là que j’aime (je ne me referai plus, maintenant), et donc je me suis probablement trompé.

 

Mais je n’oublie pas, non plus, qu’en écrivant ce genre de topos, je peux tenter quelqu’un à y aller aussi. Je ne voudrais pas le tenter à faire un itinéraire qui serait sous-coté par négligence. Cela pourrait provoquer des problèmes, ensuite…

 

Voilà.

En fait, nous allons devoir attendre que quelqu’un d’autre aille sur place, et nous donne son opinion.

Il faut toujours avoir des avis par des tierces personnes, connaissant la question.

.


olivier lochard
04-06-2018 21:34:46

Au vu des photos , du terrain et du matériel  technique proposé  , la cotation  R5 semble pour le moins étonnante ....


 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net