Jean-Louis Etienne au Grand Bivouac

Luc
24-10-2021 19:52:38

et de faire gaff à ce que la température ne monte pas.... 

ben
24-10-2021 09:59:40

Merci Luc pour cette retranscription de la soirée du grand bivouac.

J'ai été extrêmement touché par Jean-Louis Étienne lors de ce débat, surtout par ces mots de conclusion qui nous invitaient à continuer de rêver et de vivre nos aventures.

Merci.


Luc
24-10-2021 05:02:42

A l'occasion du Festival du Grand Bivouac, Jean-Louis Étienne était invité pour la sortie de son livre  "Explorateur d'Océans" qu'il a présenté hier samedi.

Quant à nous, c'est vendredi soir que nous avons pu rencontrer ce grand monsieur, lors de la soirée ARCTIQUE COUP DE CHAUD POUR LES GRANDS FROIDS, soirée où a été projeté le film ATSUNAÏ KAMMAK, et où étaient présents également Cédric Gras et Francis Latreille.

Au passage, Atsunaï est un ours sculpté par Pascal Bejeannin, un artiste sculpteur, créateurs d’œuvres médiatrices et curieuses, d’animaux métalliques. Atsunaï est parti une année en Arctique, il a aussi été déposé sur un iceberg au Groenland afin de sensibiliser le tout un chacun à la fonte des glaces.

 

Fonte des glaces qui ont des répercussions en chaine sur l'ensemble de toute la planète.

Je vous fais partager à ce sujet la verve délicieuse de Jean-Louis Etienne qui clôturait ainsi cette soirée  sur cette question :

 

Depuis 150 ans on voit une accélération de la température moyenne et de la teneur en gaz carbonique de l'atmosphère,

ça c'est la signature de l'activité humaine, ça c'était en 1990 et on a perdu beaucoup de temps (...)

Personne n'est capable de percevoir une élévation de la température moyenne de la planète de 1 degré en un siècle. Personne ! 

Et ce petit degré c'est celui-là le problème.

Si la température était de 37°C normal -et c'est le médecin qui vous parle là- la Terre, elle, a pris un degré. Elle a trente huit. On appelle ça une fébricule en médecine, c'est une fièvre chronique. La terre, elle est dans une fièvre chronique. En général si on on ne s'occupe pas des fièvres chroniques on va vers des complications... On est à l'aube des complications, vous voyez ? et ces régions polaires nous racontent l'histoire du climat de la terre et elles sont aujourdhui effectivement les témoins pregnants du rechaufement climatique.

On a ouvert la porte du frigo en arctique et ce froid va nous manquer parce que, si vous voulez, la vie climatique c'est l'échange entre la chaleur des tropiques et le froid des poles et c'est ce bipole là thermique qui fait qu'il y a une régulation qui se fait (...) et donc effectivement aujourd'hui il y a une  accéleration en arctique...


On va vers de la dérégulation importante et ça on le vit tous les jours.

Il est évident que La réponse climatique est à la fois technologique mais elle est comportementale et chacun doit être efficace sur sa zone d'influence.

Et Dr Etienne d'ajouter :

 

Je ne voudrais pas terminer tout cela par ce constat, on est quand même au Grand Bivouac !

Il y a des gens ici qui aiment randonner, qui aiment l'aventure, qui rêvent d'aller dans les régions polaires, il y a de la place !

Il y a de la place pour rêver !

On a parlé effectivement des choses sérieuses qui arrivent, qui sont vraies, des populations qui sont touchées effectivement, elles sont localisées on l'a dit, mais ce sont encore des grandes immensités de rêves... donc sincèrement, si vous avez encore envie d'aller dans des régions polaires, je ne peux que vous encourager à le faire"

No comment ! 

luc
wink

 

 

ARCTIQUE COUP DE CHAUD POUR LES GRANDS FROIDS
Comme un miroir sans concession, l’avenir des pôles renvoie désormais à notre propre futur. Enjeux environnementaux, humains, climatiques, économiques, stratégiques : du cœur des grands froids peut surgir l’énergie – ou le chaos – de demain. Aux premières loges, l’Arctique et ses 2 à 4 millions d’habitants. De l’Alaska à la Sibérie, du grand nord canadien et de l’Europe au Groënland, plusieurs centaines de milliers d’Inuits, Saamis, Iakoutes, Nénètses ou Tchouktches sont les plus proches témoins du « coup de chaud » des grands froids. Pas toujours pour le pire...
Parce qu’il renvoie aussi à notre propre imaginaire, le Grand Bivouac invite à une plongée inédite en Arctique. Si loin, si proche.
Doudoune recommandée.
Projection du film ATSUNAÏ KAMMAK
durée de la séance : 2H00
VEN. 22 OCT. À 20H30, THÉÂTRE DE MAISTRE
En présence de Cédric Gras, Jean-Louis Etienne, Franciis Latreille.

https://www.grandbivouac.com/i/g-2-5-2-34_14252__2038.pdf

 

ATSUNAÏ KAMMAK de Cédric Bejeannin (VF)

Je m’appelle Atsunaï. Je suis une ours polaire et mon sculpteur Pascal m’offre le voyage de mes rêves : retrouver ma terre d’origine, le Groënland et y demeurer un an (*) pour témoigner moi-même de l’impact de l’Homme sur la planète. « Mon sculpteur », oui, car je suis en matériel de récupération. Et j’ai l’œil vif : la fonte des glaces est bien réelle même si l’un des plus fameux observateurs des terres polaires, le naturaliste Rémy Marion met vite les choses au point : « L’image d’un ours isolé sur un bout de glaçon ne résume pas les effets du réchauffement climatique ! ». En Arctique, la mondialisation et le creusement des inégalités font tout autant de dégâts. On est tout heureux de suivre Atsunaï, de son Jura natal à Ilulissat, sur la côte ouest du Groënland. Qualifier ce film d’adorable pourrait prêter à confusion. Mais cela ne signifie-t-il pas : « digne d’être adoré » ? (*) Atsunaï est aujourd’hui de retour à l’Espace des mondes polaires de Prémanon (Jura)

https://actu.fr/bourgogne-franche-comte/champagnole_39097/lours-pascal-bejeannin-ete-installee-groenland-an-jusquen-juin-2020_25142334.html

 

 

 

 


Liste des forums

Ski de Randonnée Bivouak.net
 

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net