Patrick ARNAUD
05-07-2011 23:48:33

En parcourant les topos, je vois que celui-ci ne comporte pas de photos. Comme je l'avais fait le 22 septembre 2010, j'en ajoute quelques unes. Je confirme par la même occasion qu'il s'agit effectivement d'une loooongue sortie, sans toutefois suivre totalement Lugdunum quant à la durée, surtout pour ce qui est de la descente : je ne cours pas, ni à la montée ni à la descente, et, si mes souvenirs sont bons, j'avais démarré vers 9h et j'étais au sommet vers 14h15 en ayant fait une pause repas de 3/4 h et une pause bouquetins d'une 20aine de minutes au moins. Pour la descente, j'avais été rejoint au sommet par un couple de jeunes randonneurs que j'ai suivis sans me méfier et qui se sont engagés dans un des couloirs qu'il faut éviter, sur la droite quand on arrive au col. Ils ont descendu ce couloir jusqu'à rejoindre le pierrier. De mon côté, j'ai quitté le couloir à peu près à mi-hauteur en m'échappant sur la gauche et les ai attendus en bas. Vu d'en bas, le "glacier" de l'Amiante m'a semblé ne plus exister : éboulis et pierriers partout. Par contre, il semble effectivement très préférable de poursuivre plus loin vers la Pyramide avant de descendre. Je n'ai ensuite plus fait de pause (sauf pour des photos) dans la descente qui m'a paru, comme à Lugdunum, assez interminable mais, en étant reparti du sommet vers 15h, j'étais de retour à ma voiture peu après 19h. Donc effectivement les 3h15 annoncées dans le topo me semblent pour le moins optimistes mais 6h je trouve que ça fait beaucoup. Il n'en reste pas moins que c'est une boucle magnifique et je trouve l'arrivée sur les lacs splendide surtout qu'on y arrive en fin d'après-midi et donc, le soleil étant redescendu, la lumière est impeccable. Dernières précisions : 1) j'avais emmené piolet et crampons en vue du glacier et je n'ai en fait utilisé ni l'un ni les autres. Le glacier était réduit à la portion congrue et, de plus, les bouquetins cités plus haut m'ont attirés vers la droite et j'ai fini par contourner le glacier en passant sous le col du rocher blanc (j'ai trouvé une trace assez vague, agrémentée de quelques cairns). 2) pour reconnaitre le couloir à éviter : quand on arrive du sommet, il descend à droite et semble indiqué par un cairn (ou des marques : je ne me souviens plus). Au même endroit, un sentier arrive de la gauche, montant d'un petit lac qui n'est pas indiqué sur la carte IGN (on le voit sur la photo prise du sommet).

 

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net