maddeneur
21-07-2012 19:14:27

Merci pour ce topo, je m'en suis grandement inspiré pour faire moi aussi la traversée de la chartreuse, mais avec quelques petites variantes quand même ! Je vais essayer d'en faire un petit résumé si cela peut aider : Jour 1 : départ de la cabane forestière dans la montée du col du Granier par Chapareillan à 17h, de là je monte au Mont Granier par le Pas de la Porte et pose mon 1ér bivouac non loin de la croix. Compter 2h30. Jour 2 : je traverse le plateau du Granier, direction le Pas des Barres, puis le col de l'Alpette. Après une courte descente par le GR9, je prends à droite direction le Mont Pinet (ou le "truk"), que j'atteins à 8h30 (compter 45' de montée). La vue est splendide, et l'endroit très peu fréquenté. Je décide ensuite de poursuivre par les crêtes jusqu'au Fouda Blanc (le balisage est un point bleu). Il est possible d'emprunter pendant quelques temps un chemin qui passe à la droite des crêtes, mais il est assez aérien, et devient vraiment difficile au bout de quelques minutes, heureusement on peut repasser sur l'itinéraire principal assez facilement entre chaque barre en coupant par les champs. Je redescends ensuite du Pas de l'Echelle puis je prends quelques minutes le GR en contre sens pour me ravitailler en haut au chalet de l'Alpe. Je poursuis ensuite sur le GR9 en direction de l'Alpette de la Dame via le Pré de Pratcel (compter 1h). Ensuite cela se gâte pour moi. Je suis le tracé du GR qui monte légèrement sur la gauche jusqu'à la cabane de l'Alpettaz, puis je débouche sur 4 chemins, sans aucun balisage...Je tente le chemin le plus bas, mauvaise pioche il me mène à une cabane abandonnée. Je reviens sur mes pas, et tente celui du haut, de nouveau c'est une erreur, il se termine au bout de 500m par un abreuvoir. Un peu énervé, et vu que la direction du col de Bellefont est facile à suivre dans ce Vallon de Marcieu je décide de prendre tout droit à travers la forêt. Grosse erreur ! Ce fut 1h30 de devers permanent, au milieu d'herbes hautes et parsemé de crevasses. Je finis par retomber sur le GR au niveau de la bifurcation avec le passage de l'Aulp du Seuil. Là, il y a une bergerie pour se ravitailler. Je poursuis ensuite sur le GR et j'atteins le col de Bellefont 40' plus tard. Je quitte alors le GR, en poursuivant sur la crête direction les crêtes de Bellefont. Je pose mon 2éme bivouac sur un des pics aux alentours de 20h. Jour 3 : Je poursuis sur les crêtes de Bellefont via la Cheminée du Paradis (attention balisage existant jusqu'à la cheminée, grosse flèche bleue et rouge, puis plus rien, il faut suivre les stèles de pierres) jusqu'à la Dent de Crolles que j'atteins vers 8h30. Attention la Cheminée du paradis est vraiment pas évidente, surtout en descente et avec un gros sac...Le mien ne passait pas et j'ai du le vider puis faire plusieurs allers retours !! Je passe ensuite par le Pas de l'Oeille et je rejoins le Col des Ayes, ainsi que le GR (que je ne quitterai plus). Je poursuis la descente via la "Fontaine"(ravito) puis je prends à droite le col du Coq. A partir de là changement radical d'ambiance, on rentre dans la forêt et je en la quitterai plus jusqu'à Grenoble. Arrivé sur la route il faut prendre sur la droite et continuer sur le bitume jusqu'au 1ér virage en épingle dans lequel il faut prendre tout droit (encore un ravito possible 200m plus loin). Cela remonte un peu jusqu'au col de la Faïta puis petit enchainement de montées/descentes jusqu'à l'Emeindra du dessus. Je traverse un petit alpage puis je continue direction habert de Chamechaude. A la bergerie, je conseille de prendre à gauche direction les Combes, car montée au Habert de Chamechaude pour redescendre ensuite au Sappey n'apporte pas de grand intérêt (sauf si vous voulez vous posez dans un hamac) et rallonge de plus d'1h. Au habert de Chamechaude, je continue direction La Charmette via Montjarlat, le Bruchet, puis je continue direction (à gauche dans le Sappey) col de Vence via le Fort du St Eynard. La montée est rude, dans un grand chemin caillouteux, plutôt pentu et prend environs 50' jusqu'au Pré du Plat. Je continue ensuite sur la crête jusqu'au Fort du St Eynard, puis longue descente jusqu'au col de Vence. J'emprunte un petit bout de route avant de prendre à droite direction La Bastille, légère remontée pendant 3km par un gros chemin de gravillons, et enfin la dernière descente avant d'arriver à Grenoble...Il est 19h, juste à temps pour l'apéro ! En résumé 2 et 1/2 environs pour cet itinéraire, assez varié, mais pour ma part la dernière partie entre le col du Coq et Grenoble m'a parue interminable et peu intéressante (surement aussi mon avis est biaisé par les magnifiques panorama vus juste avant).

 

© 2022 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables...

Identification