• Type : Refuge gardé du CAF
  • Altitude : 2032 m
  • Adresse : CAF de Chedde Passy 812 rue Hector Grangerat
    74190 Passy
  • Restauration : Oui
  • Nb de places : 35 + 9 sous tente
  • Date d'ouverture : mi-juin à mi-septembre

Description

réservations au 04 50 93 11 07
courriel : refuge.deplate@yahoo.fr
site : www.refugedeplate.fr

Le refuge est fermé hors gardiennage. 5 places dispo en refuge d'hiver (ni eau ni chauffage).

A noter :
- refuge dans un ancien village d'alpage (les "chalets de Platé")
- 2 ânesses et des poules en liberté...
- une longue-vue installée en terrasse...

Situation



Photos

Commentaires

Itinéraires recommandés

Du parking, traverser la route et prendre le sentier qui s'élève au-dessus en forêt (Nord puis Nord-Ouest). Laisser successivement à droite le sentier de Plaine Joux, puis plus haut à gauche celui des Chalets de Varan. Le sentier monte ensuite plus raide à découvert dans les éboulis, à l'assaut de la falaise qu'il surmonte moyennant de nombreux lacets, jusqu'à la cheminée de Platé. Après une passerelle métallique fixée dans le rocher, on débouche sur le vaste plateau de lapiaz, puis rapidement aux chalets de Platé où se niche le refuge (2032 m).Du refuge, l'itinéraire part d'abord à droite (Est-Nord-Est) vers le Col de la Portette, puis quitte ce sentier pour virer à gauche (Nord) dans de spectaculaires lapiaz et des blocs composites, jusqu'au Col du Colonney (2321m). Au Col, suivre à gauche (Ouest) les marques bleues. La trace mène ainsi successivement sans aucune difficulté à (ou sous) la Tête de Monthieu (2479m) puis (Sud-Ouest) à la Tête des Lindars (2560m).On continue ensuite sur la crête, toujours dans la même direction, jusqu'à la courte descente au Col de Tré l'Epaule (2532m) : là, une brève mais raide désescalade est facilitée par une chaine et des échelons. Après un passage rapide sur une crête plus effilée, mais toujours sur sentier, on descend dans une cuvette au pied du bastion sommital, où il faudra le plus souvent traverser (ou passer sous) un névé persistant. Il ne reste plus ensuite qu'à monter en versant Nord, dans des éboulis puis quelques gradins faciles, au sommet de la Tête du Colonney.Là on bénéficie de la vue peut-être la plus grandiose qui soit sur toute la chaîne du Mont-Blanc (entre autres !).Pour la descente, on peut bien sûr reprendre l'itinéraire de montée (par ex. si on veut retrouver les lapiaz sous un autre angle). Mais on peut aussi aimer le changement et préférer réaliser une boucle à partir du point 2485 (au niveau de la station supérieure du télésiège des Lindars Nord) jusqu'au refuge de Platé. Repérer alors à cet endroit, à droite, la panneau "Chalets de Platé par les Forts" et une grosse marque rouge sur un rocher, point de départ du sentier, plus herbeux que rocheux, qui permet de revenir plus aisément au refuge (Sud-Est, puis Sud, puis Est) en longeant puis en contournant par la gauche les rochers des Forts de Platé.Du refuge, il ne reste plus qu'à redescendre au parking par le sentier de montée.NB : On peut aussi effectuer cette randonnée en 2 jours, en passant par exemple la nuit au refuge de Platé. Dans ce cas, il peut être intéressant, le 1er jour, de compléter la montée au refuge par un aller-retour facile (compter 1h30 et 320m de dénivelé en plus) au Col de la Portette (2354m), d'où la vue est très belle sur tout l'Est, et notamment sur la chaine des Fiz.

Praz Coutant
1440m R3 icone randonnee

Les itinéraires à proximité dans un rayon de 5 km

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media