Les 114 topos en Ski de rando de Luc Luc

Filtres
   Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Massif
Classement

Depuis le parking 1380m, passez aux pieds des téleskis des Virets et de la combe des Virets et suivre ensuite les panneaux "Vertige des cimes" qui vous mènent sur une jolie plateforme buccolique avec ses pins et son panorama. Le "balcon" métalique d'une avancée de deux mètres au-dessus du vide, inauguré en 2015, vous offrira un petit + en terme de visu et peut-être sensations... La descente par les Gentianes est bien belle ! Au belvédère : une table d'orientation, deux tables, un barbecue à votre dispo... Pensez à y monter du charbon et vos saumons....A lire : https://www.villarddelans.com/hiver/vertige-des-cimes.html#.YCA3CJNKjRY et son pdfhttps://www.lansenvercors.com/belvedere-vertige-des-cimes.html 

Lans-en-Vercors

Le plus simple est de se garer le long de la départementale (à l'intersection où la route de droite en montant file à l'accrobranche), puis rejoindre les pistes par la route qui longe le torrent de La Vence en deux minutes et là prendre le chemin qui monte à l'accrobrache ou, sur votre droite remonter la piste.En arrivant au sommet, prenez le temps de faire un petit aller retour à la crête afin de contempler toute la vallée du Grésivaudan, rejoindre ce panorama en passant derrière l'arrivée du téléeski. Et gaff, la marche est haute...  

Le Sappey-en-Chartreuse

De la barraque du Colon, poursuivre sud-est dans l'entonnoir du ruisseau du Colon et gagner la croupe vers 2050 m que l'on remonte jusqu'au sommet.Depuis le sommet, plonger plein W dans la douce pente en direction de Grenoble. En vue d'un gros rognon rocheux, plonger à sa gauche et rentrer dans l'entonnoir... C'est direct jusqu'en bas... Vers 1800 on peut aller sur la gauche sur la baraque ou à droite vers d'autres pentes plus douces que la fin du goulet.  

Revel

Remonter les pistes plein sud, télésiège du col de Fours, puis téléski du col de Fours, et enfin le col 1/4 d'heure plus loin. Nombreux itinéraires : les deux Brecs, Chapeau de Gendarme, etc...

Super-Sauze

De Prapoutel, remonter le vallon de Bédina jusqu'au Col de la Jasse. Au col on déchausse et on remonte l'arête qui rejoint la crête (avec à sa gauche la Dent de Bédina). Un peu de mixte, prévoir crampons selon état de la neige.Sur la crête, suivre son fil en NE jusqu'à la Cime de la JAsse.Descente :- en W, où l'on récupère au lac de la Jasse les pistes de la station. On peut remonter là au col de Bédina (15mn) et ainsi terminer par le vallon de Bédina (hors piste de la station).- Sud par le classique vallon du Vénetiers. Après le habert du Muret, on se laissera glisser sur la route jusqu'à 1200 où l'on prendra la route qui file sur la droite (on repeaute) pour rejoindre la station.

Les Adrets

Plusieurs départs sont possibles, et compte tenu de l'altitude et des chutes de neige sur Grenoble, le départ sera choisi en fonction de la nivo et des années où cela sera possible...- En partant de Grenoble, on remonte sur La BAstille, Jalla, Rachais par le sentier d'été.- Depuis le col de Vence, par le GR9. On choisira d'arriver par le Nord, ou par le Sud.- Depuis La Tronche, on peut remonter par les divers sentiers du versant SE jusqu'au GR9 et rejoindre ensuite la crête du RAchais par le sentier d'été.Descente : - sur grenoble, retour par le chemin de montée.- Sur Vence, du Rachais, je vous invite à rejoindre la cabane de l'Ours et descendre derrière elle par le sentier d'été jusqu'au GR9.

La Tronche

Suivre les traces... tellement il est rare d'y faire sa trace Du pont, remonter dans la trouée en direction des granges des Cottaves, puis à gauche toute où l'on remonte la piste jusqu'à l'arrivée du télésiège (hors service depuis le rachat de la station et quelques soucis entre les proprio et la commune de Saint Pierre).Sur la crête, en quelques minutes, on rejoint le point côté 1703m.Nombreux tricotages à faire, en direction du Mont Fromage, du Charmant Som, la Charmette...

Saint Pierre de Chartreuse

Depuis le pont des Allemands, remonter la route forestière jusqu'à la chapelle de Casalibus. 1) Au-dessus de la chapelle prendre un chemin qui court à flanc puis se raidit fortement avant de déboucher dans le bas du pré de la Ruchère.Le remonter non loin du habert du même nom puis atteindre le col de la Ruchère où l'on remontera la pente ouest jusqu'au pied du petit passage (couloir/cheminée) qui permet d'accéder à l'arête puis très rapidement au sommet. Descente par cette couenne et la large pente W. Cotation 3.3.2) prendre le cheminement qui mène au col de Bovinant (Topo du Grand Som), remonter sur Roches Rousses, puis Léchaud et le Petit Som. On descendra alors par le couloir W ou bien dan la pente sud qui file vers le Pas du Loup où l'on retrouvera l'itinéraire de montée.Cotation 1.3.

Saint Pierre de Chartreuse

Du refuge, prendre plein Est la pente évidente qui remonte sur la Levanna Occidentale. Final en crampons selon les conditions et la gestion du stress... S'agit pas de glisser !

L'Ecot

Itinéraire intéressant dans le cadre d'une traversée sur le refuge du Carro. Du Pont de la Neige, direction le col de l'Ouille Noire.Descente en Est sur le Glacier du Montet puis une traversée NE sous la Pointe du Montet, l'Aiguille Perse et le col du Montet.Au col on rejoint ainsi par le nord la Grande Aiguille Rousse.En ce qui nous concerne, nous avons rejoint ensuite le refuge du Carro en plongeant dans la pente sud et en repérant bien un petit couloir qui permet d'accéder sereinement aux pentes à 3100m. Je pense que ça ne doit pas toujours passer. Puis remontée au col de Gontière. De là, se laisser glisser jusqu'au refuge du Carro où l'on appréciera sur la terrasse le grand calme de ce mois de juin. Le lendemain, nous irons à la www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=4303&id_sport=1.Sinon (en squizzant le refuge), descendre par la pente sud et plongeon sur la Duis, l'Ecot, et Bonneval sur Arc en fond de vallon. Ou rejoindre le col du Montet et même itinéraire.

Val d'Isère

Cet itinéraire ne possède pas de description.

La Ferrière

De Prapoutel, partir vers le départ ski de fond, remonter la piste noire puis s'engouffrer dans le vallon de Bédina.Monter en direction du Jas des Lièvres, sous celui-ci, prendre la combe -à gauche- et la remonter jusque sous la Brèche de Bédina, èvidente.De là plein Est jusqu'à la Brèche qui se raidit bien sur la fin (40/45°).

Praoutel
1050m D/S5 - 4.2/2 icone ski de rando

Au parking, remonter le vallon du Rieu Claret, en prenant la direction, rive gauche, du Rocher Pilliozan. Passez sous les couloirs nord-est et contournez ainsi le Pilliozan de manière à prendre la grande pente nord qui remonte jusqu'au sommet.Descente par le même itinéraire ou variante avec les coulors NE que vous aurez pris soin d'observer à la montée.

Rivier d'Allemont

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Villar d'Arène

2200m de dénivelé à répartir sur un ou deux jours pour la montée. Premier jour avec hébergement au refuge Félix Faure, 900m de dénivelée depuis le parking des Fontanettes. Le lendemain, rejoindre le col de la Grande Casse puis s'engager dans cette belle grande face nord jusqu'en son milieu.Remonter la pente entre la petite face nord et les 'Italiens', afin de sortir juste à droite (ouest) du sérac supérieur (cf photo). Sur l'arête rejoindre le sommet de la Grande Casse.Descente par le même itinéraire si vous trouvez tout ça bien engageant. Ou bien la Petite face nord, un poil moins raide (5.1) ou les Italiens (5.4). Sinon, plus débonnaire, descendre par les Grands Couloirs.

Pralognan-la-Vanoise

Des Prés, prenez le sentier d'été et suivez le jusqu'à Pré-orcel (parking d'été).Poursuivre vers le col de l'Alpe et col de Belles Ombres (panneaux-marques jaunes), en passant par la cabane de l'Allier. Continuez à monter en gardant comme point de repère la "combe du col de l'Alpe" tout là-bas au sud-ouest. Quelques petites barres-vires apparaissent. Vous les longez puis vous allez traversez un large couloir. Si vous continuez plein sud, par le balcon vous allez au col de l'Alpe (ce que vous pouvez faire), sinon remonter ce large couloir parsemé de quelques sapins. Et débouchez 200m plus haut sur le plateau de la Chartreuse. Et là plein nord, en suivant les crêtes jusqu'à apercevoir un large replat, un sapin solo, et, un rocher en forme de proue au loin (dans le balcon Est). Imprimez www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=13972&id_sport=1. L'entrée du couloir est une cinquante de mètres derrière le groupe de skieurs, légère descente et hop c'est à droite!Le couloir est juste avant cette "proue", peu large, encaissé, surmonté à sa droite de rocher. Un baton planté dans la neige ce jour (février 2009 et l'on peut imaginer qu'il sera replanté chaque année), en marque l'entrée!Il y a aussi à droite du sapin-solo un autre couloir, plus large, et moins raide au départ.Descente... dré dans l'pentu! Faite attention tout de même aux nombreuses petites barres qui jalonnent la descente. L'une d'entre elle, ne pourra pas se contourner et il vous faudra la sauter ou...Lorsque les arbres se font plus denses, vous pouvez bifurquer vers la gauche et faire du slalom eb forêt. Vous déboucherez sur la piste forestière, 1440m environ, peu avant la cabane de l'Allier.Et là soit vous rephoquer pour le Col de l'alpe, les charmilles ou Belles Ombres encore!Ou bien, vous continuez votre descente en forêt vers Les Prés.Je vous conseille l'option Col de l'Alpe and Co bien évidemment car 400m de beau ski vous attendent à nouveau.

Les Prés

Du refuge de l'Alpe, remonter la belle pente évidente jusqu'à l'épaule de Chamoissière, à droite du pic sur son arête Nord.descente par le même itinéraire.

Villar d'Arêne

Cet itinéraire ne possède pas de description.

St Disdier

Depuis le parking, poursuivre par le sentier (marques jaunes sur les arbres) jusqu'au col de Bovinant, puis poursuivre jusqu'au Grand Som par www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=392&id_sport=1.Au sommet, descendre plein Est d'une cinquantaine de mètres et prendre un couloir d'une centaine de mètres, bordé à sa gauche par une jolie falaise que vous prendrez bien soin de yeuter quand vous serez un peu plus bas.Poursuivre en traversée plein sud, sans descendre sous la courbe 1700m, et en veillant bien à ne pas vous laisser tenter par la belle pente orientée Est car celle-ci aboutit à des barres rocheuses.Au "bout" de cette traversée, dans l'axe de la brêche de la Suiffière, plonger dans un grand couloir, puis la forêt et la route...

St Pierre de chartreuse
1060m D/S5 - 4.2/2 icone ski de rando

Du bout de la route déneigée, en hiver souvent l'épingle à 1120 m (P de parking sur la carte). Suivre la route à peine montante sur deux bons km, après avoir dépassé une stèle à droite, prendre à 1250m un sentier à gauche qui monte enfin plus raide, il traverse rapidement un fond de vallon avant de faire une grande traversée ascendante sur un coteau sud chaud et souvent déneigé. Continuer la grande traversée avant de faire trois lacets pour sortir de la forêt en même temps que l'on arrive sur un plateau. On passe à la cabane de Jacques chazeau (sic), poursuivre par une grande traversée NE puis s'engager vers l'est pour atteindre le Pas du Besset (2000m) et son fort joli cairn. Le col de Belledonne est à vue, pour l'atteindre, effectuer une grande traversée (encore) et piquer droit sur le col, après le lac de Belledonne la pente se raidie et les crampons seront sans doute nécessaire puisque la pente est souvent dure.Au Col de Belledonne le plus dur est fait, il suffit de changer de cap, c'est maintenant NE par des pentes débonnaires jusqu'à la croix. (topo M.Pila)

Allemont

A faire sur 1 ou 2 journées voire en moins de dix heures ... Sur une journée :- les meilleurs mettent quelques heures en partant de Chamonix...- départ avec la première benne et hop... bien veiller aux conditions histoire de ne pas "se mettre dedans" à la descente... Sur deux journées, ça donne :> Jour 1Chamonix - Aiguille du Midi par le téléphérique, la dernière benne monte vers 17h00.Aiguille > Refuge des Cosmiques. On chausse les crampons sur l'arête, afin d'éviter un retour direct sur Cham'. Puis ensuite les skis, et l'on se laisse glisser jusqu'au refuge.> Jour 2 :Refuge > Tacul > Maudit et son épaule nord ou directissime sur sommet et > sommet du Mont-Blanc.Plusieurs descentes sont envisageables :. la face nord.. l'arête des Bosses,. les Corridors.. ou aller-retour.***Petites rétrospective des tarifs au fil du temps :- 30.00€ en 2005- 37,00€ en 2010.- 39,60€ en 2012.- 45,00€ en 2014.- 47,00€ en 2015.- 49,00€ en 2017 (15/64 ans) et 41,70€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).- 49,50€ en 2018 (15/64 ans) et 42,10€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).- 50,00€ en 2019 (15/64 ans) et 42,50€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).- 51,00€ en 2021 (15/64 ans) et 43,40€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).- 53,00€ hiver 21/22 pour les alpinistes (15/64 ans) et 45,10€ (pour 5/14 ans et les > 65 ans).

Chamonix
1600m D/S5 - 4.1/2 icone ski de rando

Itinéraire ou itinéraires? C’est au pluriel que nous allons écrire ce petit mot, car Belledonne en propose tout simplement une combinaison infinie. Etalez les cartes dans votre salon, plongez-vous dans les ouvrages, et vous découvrirez alors la complexité de ce massif et la multiplicité des traces possibles. ‘Belledonne, écrit Bernard Amy, constitue au milieu des Alpes un miracle, une sorte d’île aux trésors’. Alors à vous de faire jouer votre tête afin que le chemin soit une belle chasse aux trésors.Nombreuses vont être les questions lorsque vous allez vous engager dans ce périple, et nombreuses également seront les données à prendre à compte. Une belle chute de neige quelques jours avant le jour J par exemple exigera de remettre à plus tard votre projet. Hé oui, s’il y a mille et un trésor, il y a aussi mille et un danger. ‘Belledonne est un vrai paradoxe raconte Mario Colonel. A quelques kilomètres de Grenoble, pas très haut en altitude, ce massif a le redoutable privilège d’être rude, sauvage et même un peu dangereux. Ce n’est qu’un mélange savant de pentes raides, de couloirs à avalanches et de barres rocheuses judicieusement placées’.Mon dieu mais quel labyrinthe!Alors… où, quand, comment? Quand la nivologie offrira son petit créneau, et la météo quelques jours de beau, il ne vous restera plus qu’à préparer votre sac et à embarquer pour ce beau voyage. Si le matériel classique de skieur-alpiniste est de rigueur, il vous faudra réfléchir ensuite aux nombres d’étapes, à l’autonomie ou non au cours de cette traversée. Partir pour cinq jours de raid en autonomie totale ne demande pas la même préparation qu’un ‘non-stop Chamrousse-Gleyzin’ en moins de vingt-quatre heures…En effet, si Volodia Shahshahani a fait une traversée coquine qu’il intitule "Haute route sur autoroute" dans son Toponeige, nombreux sont les randonneurs qui s’embarquent dans ses traces pour trois ou quatre jours, tandis que d’autres prolongeront d’une à deux journées cette chevauchée jusqu’à Saint Hugon ou Saint Rémy de Maurienne.Bref, quoiqu’il en soit, et vous l’avez donc compris, il existe une multitude d’itinéraires. A vous d’ouvrir les cartes, de choisir votre point de départ, celui d’arrivée, et la chasse aux trésors peut commencer…Biblio . . . . AlpiRando, n°141, article de Mario Colonel.. Montagnes Magazine, février 2000, article de Jean-René Minelli.. Alpinisme et Randonnée, mars 2004, article de Julien Schmitz.. Montagnes Magazine, octobre 1998. Article de Bernard Amy.. Toponeige Belledonne, Volodia Shahshahani , ‘Haute route sur autoroute’, pp 286/287.. Ski de randonnée, Cabeau et Galley, page 208.. Traversée non stop de Pierre Gignoux, Olivier Meynet, Samuel Equy le 12 avril 2015. À lire sur le site de s296355242.onlinehome.fr/News/un-8000-a-deux-pas-de-la-capitale-des-alpes/.

Allemond
6550m D/S5 - 4.1/2 icone ski de rando

Plusieurs possibilités pour rejoindre le refuge du Prariond :1) Par le sentier d’été lorsque la gorge est déneigée.Du Fornet, remonter la route puis à Pont Saint-Charles poursuivre rive droite de l’Isère par le sentier. Toute votre attention dans les Gorges de Malpasset.Si neige il y a, risque d’avalanche il y aura… voir alors les itinéraires d’accès suivants…2) A Pont Saint-Charles, prendre rive gauche de l’Isère, monter vers le Grand Torsaï, les Plates du Vallonnet puis descendre alors sur le refuge.3) par très bon enneigement, on pourra remonter par le fond des gorges… s’assurer du bon enneigement car les marmites ne vous pardonneront pas ce choix…4) par les remontées… Option mécanisée, certes, mais qui permet du coup de rejoindre le refuge sans effort en compagnie des Killy-skieurs. Télécabine de l’Iseran puis vos peaux de phoque vous mèneront au col Pers bien tranquillement.On comprend pourquoi anglais, belges, allemands ont envahi la station. Pas fous, le potentiel hors-piste est tellement énorme!Seul hic à cette option, le coût de la remontée… Cf commentaire en sortie du 24 mars 2005 mais peut-être cela changera-t-il, on peut toujours rêver

Val d'Isère

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Val d'Isère

On suit le cheminement classique pour aller au lac de Crop mais sous le verrou, on part sur la droite (W) vers Orionde.A 1750m, une jolie percée (couloir rempli de coulées bien souvent) remonte sud dans la face rocheuse... Impasse?Bein non, au bout de cette première ligne (1900 environ) qui vient buter contre les rochers, amorcer un virage à gauche dans un couloir bien caché mais évidemment évident lorsqu'on est dedans! La pente se redresse (35/40°).A 1960, on revire sur la droite pour entrer dans un goulet étroit vers 2000 sur une cinquantaine de mètres.La pente se redresse là encore (45°), belle ambiance, cette troisième partie forme un Y, on sort à gauche ou à droite sur la haut.En haut de ce pic (2180m environ), on prolonge sur le Pic du Barlet (2306m) par la fin de la www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=218&id_sport=1.Cette première partie, que nous appelons Couloir en S, est déjà une bien belle sortie. On descend par le même itinéraire. On peut s'en échapper par l'Est en descendant sur le Lac de Crop, ou par l'W dans la large combe de la face NW.Faudra y retourner pour aller affiner toutes les questions de pente. The Suunto said 45° en plusieurs points. Cette troisième partie Y flirte entre 40 et 45 et pluss. On lui attribue un 4.3/5.1. C'est un joli S qui plonge dans une face rocheuse. Chacune des parties se découvre au fil de la montée. Esthétiquement magique. On peut yeuter aussi la photo page 85 du topo B4 (in Toponeige Belledonne) ou photo en C3 page 91 (toponeige 2005).

Prabert

Remonter le vallon de la Portette jusqu'au col de la Charbonnière.Au col, plonger dans la pente nord gavée de poudre, car c'est bien un jour où y'a de la poudre qu'il faut aller tracer par là-bas La descente continue sur le refuge de la Balme, puis le long vallon de l'Ormente.Variante : au-dessus du refuge de la Balme, remettre les peaux, pour le col du Mont Rosset, puis retour par la combe sud de la Portette.

Aime

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Granier

Remonter la route : les Pars, la Gitte, Saint Guérin, puis le vallon -plat- de l'Ormente jusque sous le refuge de la Balme.Variante : éviter la remontée de ce vallon en allant au Mont Rosset...Ensuite, c'est tout simple : la pente se redresse, enfin! On la remonte jusqu'en haut.

Aime

La description ci-dessous correspond au parcours que nous avons réalisé avec Sylvie ces 26,27,28 février et 1 mars 2005. Réalisé en trois jours, nous avons ajouté à ce tracé une quatrième journée histoire de tracer quelques autres belles pentes de ce secteur.On peut raccourcir cette Pierra Menta Tour en squizzant la partie nord, et en passant donc par le col du Bresson. On peut encore raccourcir l’affaire, et, en une grande journée autour de la Pierra Menta, faire Granier-col du Coin-col du Bresson et retour à Granier. Les possibilités sont nombreuses vous l’aurez compris pour admirer la Pierra Menta sous toutes ces facettes.Retenez néanmoins que le coucher du soleil depuis le refuge du Presset sur la Pierra Menta et la Vanoise est une pure merveille et vous donnera très certainement des idées de raids futurs!Jour 1. Granier – Combe Bénite – Refuge de la Coire.Départ de Granier, parking du teleski, 1400m. Remonter la piste de ski, puis poursuivre W jusqu’aux chalets de Thiabord, puis Pra Spa. Passer au petit collet sous la Roche à Thomas, et NW jusqu’au point 2513m, enfin la www.bivouak.net/topos/ajout_topo5.php?modif=1255&id_sport=1.Descente par la pente NW depuis la Pointe, belle combe à 30/35°. Remettre les peaux sous la crête de la Raisse, ~2200m, rejoindre le lac de la Gouille et 50m au-dessus on se laisse glisser jusqu’au Refuge de la Coire.> D+ 1440m / D- 730m> Variante 1 : On peut rejoindre le refuge en 2h depuis le parking via la combe du Cormet d’Arêche, un vendredi soir après le boulot par exemple…> Variante 2 pour la descente : de la pointe de Combe Bénite, SW puis rejoindre le col de Corne Noire, poursuivre jusqu’au refuge.Jour 2. Refuge de la Coire – col du Coin – Refuge du plan de la Lai.Du refuge, monter NE jusqu’à Plan Brunet, puis le col du Coin.On plonge dans la combe du Coin. A Treicol, 1700m, on remet les peaux . Direction N jusqu’au point 1981m via le tracé du Tour du Beaufortain (GR5).Poursuivre NE (azimut 40°) jusqu’à la Grande Berge (ruine) en contrebas du mamelon 2089m, puis toujours NE jusqu’à la Petite Berge (2071m). On retire les peaux et l’on se laisse glisser jusqu’au Refuge du Plan de la Lai (1818m).> D+ 970m et D-1230m.> variante : à Presset dans la combe du Coin, remonter E au col du Bressson. On rejoint alors Granier ou le refuge du Presset, cela vous fera une Pierra Menta p’tit Tour!Jour 3. Refuge du plan de la Lai – Col du Grand Fond et variantes à volonté…Grande journée pour peu de dénivelé! Du refuge, rejoindre le Cormet de Roselend et remonter SW la grande combe de la Neuva… au moins 5km de combe, oulala c’est long jusqu’au col du Grand Fond! Au col, on plonge S sur le lac du Presset, puis le refuge du même nom (2514m).> D+ 1030m et D- 320m.Du refuge du Presset, les variantes sont nombreuses :- si c’est votre dernier jour, laissez-vous glisser jusqu’à Granier.- Et si vos jambes vous le permettent, allez donc au www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1261&id_sport=1, ou le www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=659&id_sport=1. Descente S dans le vallon de la Portette.- Ou mieux encore, si vous avez un jour de plus, profitez de la terrasse orientée plein sud avec vue sur la Pierra Menta, suivie d’une nuit dans ce magnifique belvédère du Presset. Le programme du lendemain commence par de la descente jusqu’au refuge de la Balme où vous videz vos sacs afin de remonter léger jusqu’au www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1259&id_sport=1. De retour au refuge, vous pourrez rejoindre Granier via le vallon de l’Ormente, ou remettre les peaux pour les cols du Rosset, ou de la Charbonnière.Une autre variante bien intéressante en ce troisième jour consistera, dans la combe de la Neuva, à 2450m (lacs), à remonter au col de la Neuva par la pente NE. On descendra alors S sur le refuge de la Balme, que l’on pourra agrémenter des variantes ci-dessus.

Granier

A 840m, bifurquer droite pour remonter le sentier d'été, suivre panneaux.Au chalet des Arbets, remonter en direction de la Dent d'Arclusaz qui vous nargue depuis que vous êtes sortis de la forêt...L'accès par la pente de gauche serait plus 'facile' (cot 4.1) que celle de droite (cot 4.3) dite "pan de rideau".On arrive au sommet après une cinquantaine de mètres plus raides, petit goulet en forme de banane.

Ecole

Montée > Freydières > Baraque du Colon > Grand Colon par l'épaule sud-ouest. D+ 1300mDescente sur le Lac du Merlat puis le Lac Bernard 1980m.Montée Lac Claret puis Grande Lauzière par la pente ouest. D+ 750Descente idem puis montée à pied au col de la Pra (D+80m) > lac du Crozet > Freydières.Remarque itinéraire du Toponeige ci-dessous : le tracé ne monte pas au Grand Colon (dommage) en revanche remonte à la Grande Lauzière par la croupe sud et descente W identique (boucle sympa).

Revel

Montée :Col de Marcieu > Aup du Seuil en remontant les pistes de skis puis ensuite le sentier d'été.A l'Aup du Seuil, descendre dans le vallon de Marcieu. De la belle poudre de cinéma vous fera meme enlever les peaux (D-200m). Puis remonter le vallon jusque sous les Lances de Malissard où deux couloirs évident s'offrent à vous entre les Lances sud et nord. A vous de choisir celui de montée et de descente.Descente :Lances de Malissard > vallon de Marcieu > puis on remet les peaux pour remonter à l'Aup du Seuil.A l'Aup du Seuil, on plonge dans le couloir, celui-ci se divise en deux : rive droite plus étroit et rive gauche plus large.En bas du couloir, on poursuit dans la foret puis l'on termine par la piste de ski.

Saint Michel

Parking > Chalet du Plan > Plan de Tuéda > Vallon du Fruit.L'itinéraire est alors évident : on remonte les belles et larges pentes s-w (~35°) dominées par l'Aiguille du Fruit en direction du premier couloir.On entre à 2480m dans ce couloir pour en ressortir 550m plus haut. Vraiment grandiose. Inutile de lever la tête, on ne voit pas la sortie mais n'ayez crainte, ça sort...A 2930m environ on vient buter contre les rochers. On laisse droit devant un couloir qui parait évident et l'on bifurque donc sur la gauche (nord) en remontant une pente de neige à 45 orientée s-w, puis à 2980m, on pose les planches pour s'engager dans un petit couloir en mixte (ce 15 janvier 2005) qui nous fait sortir sur l'arête à 3032m. Le sommet est juste au nord (escalade, pas skiable, 4+?).

Méribel
1370m D/S5 - 4.2/2 icone ski de rando

Du parking, suivre la rive droite du torrent de l'Orrenaye.Au carrefour des cols Roburent (vers l'Est) et Gipière (vers l'ouest) poursuivre plein nord en direction du col des Boeufs bien visible. La Tête de Villadel est juste à l'W, au fond de la combe.

Larche

Suivre le sentier d'été mais à 2200m, sous le Chapeau (N-E), les pentes sont raides, préférez le fond du vallon dominé par le col du Gyp, puis plein Est jusqu'au cairn sommital.

Super-Sauze

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Arvey

De la place de l'église, prendre le GR 50 et plein W jusqu'au pylone (Le Paquier). Remonter alors sud les pentes sous le Pic de l'Homme.Sur le glacier du Tabuchet, louvoyez entre les crevasses en restant plutot rive droite.A 3200m, la pente se calme et le refuge apparait au dernier moment sur son petit ressaut rocheux.Cadre Grandiose! Grandiose

Villar d'Arene

Au Pré de Madame Carle, remonter le vallon du Glacier Noir. A 2450m, on remonte un petit raidillon sur sa gauche (on laisse donc à sa droite la belle face sud de la Barre des Ecrins).A 2600m, on remonte la pente ouest. Celle-ci se termine par un petit ressaut d'une cinquantaine de mètres qui aboutit à une combe facile dominée par la Bosse de la Momie. On accède à la Bosse par la gauche, "p'tit" passage aérien fort joli (mais glissade interdite sous peine d'un retour direct au Pré de M'dame Carle) ou par le fond de la combe plus raide. Ou mieux, combinez les deux en montée/descente (cf photo).

Ailefroide

A la passerelle, remonter les pentes rives droite ou gauche de la Liche (selon les conditions). A 2800m, ça se calme mais ça repart tout aussi sec pour la grande pente terminale. A 2950, nous avons pris le couloir de gauche, coincé entre le sommet et un rognon rocheux à sa droite (cf photo). Très beau, il débouche à droite du sommet. Le couloir à droite du rognon est un peu moins raide et plus large.

Lautaret
1350m D/S5 - 4.2/2 icone ski de rando

Suivre le Gr qui part à droite après le Pont des Brebis.On remonte ces pentes jusqu'à la Passe du Midi puis l'on poursuit par la combe à droite de l'Ane.On remonte sw ensuite une large combe bordée de falaises à gauche.A 2850m, un raidillon orienté N à gauche, suivie d'une traversée W permet de rejoindre le Glacier du Bec. Remarque : les mauvaises conditions nivo de ce jour (8 mai 2004) ne me permettent pas de poursuivre la description de l'itinéraire! Donc, à suivre!Pour la suite de l'itinéraire, se reporter aux ouvrages référencés ci-dessous et à votre carte ign... Bon ski!

Villar d'Arene
1790m D/S5 - 4.2/2 icone ski de rando

Suivre le Gr jusqu'au refuge de Chazeau.Poursuivre NW au Pas du Bessey (2000m).On rejoint cent mètres plus haut le Lac de Belledonne par une traversée W et le couloir nord (à gauche) qui mène au Grand Charnier est alors évident. A 2600, ça se raidit quelque peu puis on accède à la pente finale. Un raidilon sur le haut permet d'accéder au Grand Charnier. Le sommet demande deux trois pas d'escalade aérienne sur l'arete.Descente : idem, ou bien un couloir plus débonnaire sur la gauche (en descendant).

Allemont
1530m D/S5 - 4.2/2 icone ski de rando

Betta > Pas de la Coche puis on se dirige SW par une traversée ascendante vers la Pointe du Sifflet.A 2180m, sous la Pointe du Sifflet, remonter une pente de 80 mètres environ entre les rochers (une dizaine de mètres de large). A l'arrivée, la vue est plongeante sur le couloir Nord de la Pointe du Sifflet! On rejoint le sommet situé une vingtaine de mètres à l'W.Descente, je suggère de ne pas hésiter à plonger dans les pentes au-dessus du Rivier histoire de se gaver de beaux virages. Rephoquer en lisière de foret vers 1700 (d+ passe alors à 1400 environ).

Prabert

Betta > Lac de Crop > Col de la Mine de Fer > et le couloir du Rocher de l'Homme vous tend les bras 400m plus haut. Evident, il se situe entre les deux Têtes! Couloir d'une centaine de mètres.La sortie = couloir d'une quarantaine de mètres sur le haut à 50° et plus.Quinze mètres avant d'arriver, le couloir forme un Y. La branche de droite est relativement identique à celle de gauche en terme de difficulté mais en revanche est plus étroite. Y'a juste de quoi déraper entre les rochers pour la descente. On préfèrera donc la branche de gauche légèrement plus large...Descente : idem! Il faudra rephoquer dans le bas du couloir afin de rejoindre le Col de la Mine de Fer.Echappatoire de descente possible en traversant sw sous la Tete Sud du Rocher de l'Homme. On descend alors par un couloir nord. La pente est moins raide ~40°.

LAVAL

Montée > Parking > Habert d'Aiguebelle > et l'évident couloir du Pas du Pin.Descente > on plonge tout simplement versant Est. Les premiers mètres sont les plus raides. Ensuite c'est un couloir à 35/40°.A 2100m, petite passage rocheux qu'on contourne par la gauche.Au bas du couloir :1) descente jusqu'au Riviers!2) montée à l'Aigleton, soit D+ 300m3) traversée vers le Pas de la CocheEt bien d'autres variantes certainement.

Prabert

Au Habert d'Aiguebelle, prendre la direction du Pas de la Coche, et à 1900m se diriger dans le cirque du Sifflet.Remonter en direction de la Pointe du meme nom et de son couloir. Evident.On se retrouve vite dans l'ambiance : 40° puis 45° puis un bon 50° sur une cinquantaine de mètres au final.On rejoint en deux minutes ensuite le sommet.Descente : - par l'itinéraire de montée,- ou via le Pas de la Coche en cas de conditions médiocres.

Prabert

A Clot Davin : prendre le sentier qui se trouve derrière la ferme au pignon joliment décoré. S'élever ainsi à travers la foret. On débouche dans de larges champs que l'on remonte jusqu'à l'intersection avec le GR 50. On quitte le GR vers 1750, on laisse à sa droite les cabanes de Combeau et l'on continue plein sud. Ensuite, droite ou gauche? Col du Seigneur ou Col du Combeau?Peu importe! La Tete du Seigneur se trouve au milieu.La montée au Seigneur par le Combeau est moins raide que celle du Col du Seigneur.Descente au choix...

Pont du Fossé.

Du col du Festre, prendre SW dans la face. C'est direct!

Agnières en Dévoluy

J1 : Pont de l'Alpe > COllet de la Ponsonnière > col des Rochilles et descente sur le refuge des Drayères.J2 : refuge > descente sur Le Moutet puis montée sur le lac des Beyraudes > Col des Beyraudes > et descente POnt de l'Alpe.Nombreuses variantes et sommets tels La Pointe de la Cassille, la pointe des Cerces, la Moulinière...

lauzet

Des 4 chemin, suivre la piste forestière plein sud et prendre le second sentier qui monte sur la gauche (Est).Lorsque la forêt devient moins dense, une belle trouée permet de voir la face W et son couloir.Après une petite bataille dans les vernes, on débouche à 1750m à l'entrée du couloir. Par bon enneigement on attaque tranquille la remontée du couloir ici et c'est là que se présente la première difficulté où la pointe du piolet s'avère bien sympathique.Sinon, il faudra biaiser cette entrée par la droite (cf le tracé en pointillé sur la photo de M. Caplain). La suite de la montée est vraiment évidente dans un cadre magnifique.La sortie du couloir se raidit sur une trentaine de mètres. Puis on rejoint ensuite l'itinéraire classique de montée.Descente :> Même itinéraire.> Par faible enneigement, la première partie 1750/1850 offre guère d'intérêt. Ce 15 février, nous avons squizzé celle-ci en nous échappant du couloir par sa gauche en descendant (cf pointillés sur la photo).> Si les conditions sont excécrables, plusieurs échappatoires sont possibles par : la voie classique, la face nord, et la face Est.

revel

Du parking, prendre le large chemin forestier plein sud jusqu’à une baraque où vous attendent panneaux et pancartes.Poursuivre en direction des ‘Chalets de Margériaz’ en louvoyant entre arbres et gouffres (y'a de la place, pas de soucis!). C’est plein ouest. Ne pas perdre ce cap ! A 1470m, jeter un petit coup d’œil à la Tanne aux Cochons (gouffres)… Prudence, très grande prudence, c’est profond…1550 m, on sort de la forêt, laisser à sa gauche les chalets de Margériaz. Continuer toujours plein ouest en traversant quelques téléskis et pistes. Les deux cent derniers mètres se raidissent, et en quelques conversions vous voilà au Mont Margériaz.Très grande prudence là-haut, l’à pic de la falaise ne pardonnera pas votre imprudence et la faute de care versant ouest!Le panorama est vraiment exceptionnel sur la chaîne des Alpes. On en oublie d'ailleurs la présence des remontées mécaniques!Pour la descente, longer le Roc de Margériaz plein sud jusqu’au point côté 1784 m. Et descendre nord-est vers les Chalets de Margériaz puis reprendre le chemin de montée dans la forêt jusqu’au parking.

Margériaz

Du virage "1336m", rejoindre la colonie de vacances du pré de l'Arc puis sud par le sentier GR traverser la base de la pyramide W du Jas. A la sortie de la forêt, 1700 m (une centaine de mètres avant le décolage parapente), remonter la croupe SW du Jas des Lièvres. Vers 1900m, slalomer entre les rochers et petites barres.A 2000m, on sort de cette croupe et de sa pente soutenue.Il n'y a plus qu'à rejoindre au loin le sommet par une longue traversée!

Laval

Remonter le vallon de la ponsonnière. Et plein nord, rejoindre le Col des Béraudes.

Le Lauzet

Du pont de l'Alpe remonter le g r a n d vallon en direction du col des Béraudes. La tête de la Cassile est sur votre droite, en fond de vallon, remonter alors plein sud dans la pente nord.

Le Lauzet

Du Pont de l'Alpe, remonter le vallon de la Ponsonnière. Vers 2400m (zone inondable sur carte Ign), sous les contreforts W de la Tête de la Cassille, s'engager dans le large couloir évident qui débouche à 2929m (point coté sur la carte) sur l'arête sud qui mène à la Tête de la Cassille.

Le Lauzet

Du Pont de l'Alpe , remonter le vallon de la Ponsonnière. Sous le col des Béraudes, s'engager nord-est dans la pente qui mène au Pic de la Moulinière. Arrivé à la brèche, poser les skis et poser vos pieds sur le Pic après deux trois pas d'escalade facile dans des rochers très délités.

Le Lauzet

De Prapoutel remonter sud-est la piste et à 1580m quitter la piste "station" pour entrer sur votre droite dans la combe de Bédina que l'on remonte.... jusqu'au Col du même nom!

Les Adrets

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Mizoën

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Rivier d'Allemont
1120m D-/S5 - 4.20 icone ski de rando

Au village la gorge, remonter la route rive droite jusqu'au parking après l'épingle à cheveux où l'on trouvera le chemin pour aller jusqu'au refuge Jean Collet. Du parking portage dans la forêt sur 600m de dénivelé.Si on arrive à ne pas perdre le chemin pour contourner les barres par la droite, la montée au dessus des barres se passe bien, sinon on galère dans les vernes.Traverser ensuite au dessus des barres pour rejoindre le pied du couloir. Son entrée fait 3m de largeur avec une pente à 45°.Le remonter sur ces 500m qui sont par la suite un peu moins raide (40°).

saint mury
1400m D/S5 - 4.3/3 icone ski de rando

Remonter sud le large vallon où coule le Visa, au bout de 40 minutes on bifurque sur la droite dans un petit goulet qui protège l'accès au Styggeho (pente à 40/45° sur 80 mètres environ). Ensuite un beau couloir nous amène à un replat à 1700 mètres.Là une belle combe s'offre à nos spatules et se redresse en son final sur une centaine de mètres : 35/40 et débouche sur l'arête à 2100 mètres environ.On pose les skis et l'on continue à pied sur l'arête -aérienne- ; deux trois pas d'escalade facile aboutissent à une pente très exposée sur une vingtaine de mètres où l'on se cogne à une corniche et une dizaine de mètres de rocher (corde très agrèable).Descente par le même itinéraire.Variante : à deux endroits il serait tout à fait imaginable de prendre l'arête Sud-est qui mène au sommet (à gauche quand on est dans la combe à 1800 m). cela passe sans problème : reste à savoir comment est cette arrête et les pentes en dessous que nous n'avons pas pû repérer les jours suivants à cause d'une météo excécrable.Hébergement : Refuge gardé à Spiterstulen même. Sinon bivouac possible de l'autre côté de la rivière face au refuge.Détails des tarifs : www.spiterstulen.no

spiterstulen

De Spiterstulen, traverser le ptit pont de bois et remonter le sentier plein W. Tout au long de l'itinéraire de beaux cairns simplifient grandement la recherche de l'itinéraire.On laissera en montant et à sa gauche le Svellnosi et le Keilhaustopp. En revanche, on prendra soin à la descente de remonter sur ces deux petits sommets qui permettront d'offrir de belles pentes pour la descente.Hébergement : Refuge gardé à Spiterstulen même. Sinon bivouac possible de l'autre côté de la rivière face au refuge.Refuge : de la simple couchette à la chambre, selon votre budged. En ce qui nous concerne nous avons pris l'option couchettes. nous étions lotis dans une petite chambre de trois lits. Coût : 150 kr/nuit soit 18 euros environ. Il est possible d'avoir sa chambre à soi, avec les sanitaires et j'en passe!Détails ici : www.spiterstulen.no

spiterstulen
1500m PD+/S3 - 2.3 icone ski de rando

Après Prabert, monter aussi haut que vous le pourrez avec votre véhicule.Soit jusqu'à la barrière 500m après Prabert, soit jusqu'à la neige...Itinéraire : suivre la route, passer le parking du Pont de la Betta (pancarte pour lac de crop, orionde, etc...) et au virage côté 1336m, suivre le GR indiqué sur la carte. Remonter ainsi le vallon jusqu'au habert d'aiguebelle.Comptez 1h30 depuis la barrière.Au Habert, le menu est gargantuesque si vous souhaitez poursuivre : entre Jasse, Jas des lièvrse, Dent du Pra, Aigleton, Coche, Sifflet, Belle Etoile...

laval

400 mètres de face dont 200 m qui commencent par la remontée de deux petits couloirs puis une traversée fortement expo.Les 200 m terminaux dans des pentes plus débonnaires mais se méfier (en-dessous il y a des falaises!) et de nouveau ça se redresse pour la sortie au sommet.Remarques : Volodia l'indique à 5.3 mais à priori ce doit être un autre itinéraire (nous n'avons en effet pas rencontré de pentes au-dessus de 50°).

france

Refuge Agnel > Col de Chamoussière > Plonger ouest dans le vallon ou bien garder les peaux de phoque et dans une légère traversée descendante rejoindre les pentes sud-ouest des Sagnes Longues (2700m).Monter au sommet, où vous pourrez ajouter votre pierre au Kairn.Descente : dans les belles pentes nord-ouest du vallon de Clausis.Variantes de descente : plusieurs couloirs sont possibles, on rejoint alors la combe 'L'Adroit du Vert'. Difficulté : 4.1 à +++Hébergement : Refuge Agnel

molines
1100m PD+/S3 - 2.3 icone ski de rando

Remonter le vallon jusqu'au refuge Agnel (2580m), puis direction Col Vieux (2806m), puis la Brêche de la Ruine (2908m) où l'on prendra garde à la descente (raidillon sur 80 mètres environ), enfin on remonte plein sud la pente qui mène au Col d'Asti (prendre à droite du kairn et non à gauche). A ce col (3145m), on plonge sur l'Italie (on s'arrête selon le dénivelé monté que l'on veut bien rephoquer) puis on remonte donc nord-ouest sur le Col Agnel et le tour est joué! On se laisse glisser sur Fongillarde.Variante : On peut écourter la descente côté Italie en longeant le Pic d'Asti par sa face sud et en prenant un petit verrou (pente à 40° sur une trenteine de mètres) qui permet de rejoindre la combe sud sous le Pain de Sucre, descente de 150 mètres environ dans un bon 35/40°.On rejoint ensuite la crête nord du Col Agnel (pas utile de rephoquer). Difficulté plus grande. AD.Hébergement : refuge Agnel. Ouvert. Pension complète 33 euros, nuit à 15 euros (tarif 2003). Le coca à 2.5, le demi à 3 et le verre de lait à 2!

Molines
1200m PD+/S3 - 2.3 icone ski de rando

A prapoutel, remonter les pistes pour accéder à la combe de Bédina, on remonte jusqu'à 2000m (cf photo) la pente qui vient buter contre un couloir bien visible et en en forme d'Y. Celui-ci démarre assez raide (>45°)...On peut déjà poser ses skis sur le sac!Après une trentaine de mètres, la pente s'adoucit légèrement et l'on remonte tranquillement jusqu'à buter 180 mètres plus haut contre un rognon rocheux qui sépare ce couloir en deux branches :1) à droite, il reste une trentaine de mètres dans un bon 40° ;2) à gauche, une bonne cinquantaine de mètres qui débouche donc un peu plus haut sur l'arrête du JAs des Lièvres et avec des passages à 50°.Descente : même itinéraire que montée.Si on ne se sent pas :- on peut descendre dans le couloir nord d'à côté (cf course sur le site : http://www.ski-rando.com/topos/course.php?id_course=11);- ou bien pas la face W ;- ou encore la face Sud- ou encore la Sud-est.Donc descente au choix selon les conditions nivo et perso.

les adrets

Passer le Plan de Tuéda (pistes de fond) et remonter un vallon "Pré Petit Jean" qui mène au Vallon du Fruit.A 2000m, on vire sur sa gauche afin de prendre la large pente orientée s-w qui mène au Col, bien visible. Cf photo itinéraire.

Méribel

Montée. Col des mouilles > carrefour 1076m tout droit (gauche) et 150m plus loin prendre le sentier qui monte sur la droite en forêt. Ne pas le quitter jusqu’à sortir de la forêt vers 1350m sur une large piste. Poursuivre S-E et laisser le sentier afin de monter sud sur la croupe. Large éclaircie en forêt. Puis le point 1632 puis 1707. On sort de la forêt et l'on rejoint Orionde par une pente NW, plus raide jusqu'au habert des Jarlons. Du habert plein sud jusqu'à Orionde. Descente :- par la large combe sous le Rafour (2.2), - la large croupe sur votre gauche (Nord) : on redescend sur le habert puis on vire plein Est (2.1) ; - la combe nord-est est très belle, on repeaute ensuite dans le bas pour remonter aux Jarlons et redescendre ai col des Mouilles.

Saint Agnès

A Prabert remonter la route, puis ensuite le sentier où il est indiqué Habert d'Aiguebelle + Pas de la Coche...Dans l'entrée de la clairière du Habert du Muret, monter la pente orientée SW située derrière ce habert et hop on monte. Très vite la pente se redresse, selon l'état et le couloir choisit il faudra peut-être mettre les skis sur le dos afin de mieux louvoyer entre les rochers (vers 1650m).On traverse la "route" (le GR 549) et on continue plein nord jusqu'au Jas.

laval

De l'église, prendre la route qui monte au cimetière, et prendre plein nord dans le champ en face le cimetière...On rejoint le sentier, une habitation puis à l'intersection avec le chemin Gr, prendre ce dernier plein W qui mène à la Tour de Montfalet.

laval-en-belledone

Monter jusqu'au Habert d'Aiguebelle et prendre la direction du Pas de la Coche. Contourner par la droite la barre rocheuse qui se trouve à droite sous le Pas de la Coche(1900m)(cf photo itinéraire 1). On rejoint alors une croupe à 2134m. Aller vers l'Ouest, et descendre en traversée dans la combe du ruisseau des Villages, vers 2200m on arrive et remonter pour rejoindre la pointe du Sciallet.

laval

De Val Thorens, remonter sud est les pentes qui passsent aux Lacs de Tête Ronde, puis Tête Ronde et prendre pied vers 2800 m sur le Glacier de Péclet.La sortie de la face est évidente, nous conseillerons d'y accéder par la rive droite du glacier, moins exposée aux chutes (pierres, coulées, etc.).Descente idem.Hébergement : bivouac, hôtel...

val tho

Remonter la combe du ruisseau de l'Arpire, vers 2080m, plein sud afin de remonter sur un vallon parallèle à la combe précédemment citée.Au fond de ce vallon, on tourne à gauche, vers 2400m, afin de remonter le couloir. Difficile de se tromper!200mètres environ entre 35 et 45° sur le final (sortie à droite). Moins raide si l'on sort sur la gauche.On peut rejoindre le sommet de l'aiguille du grand fond (2920m), sur sa gauche, en une vingtaine de minutes.

beaufort

Même itinéraire que le Pic de l'Etendard, mais, lorsque vous avez pris pied sur le Glacier de Saint-Sorlin, laissez le Pic et le Col des Quirlies sur votre droite et direction vers un large couloir entre deux éperons rocheux qui débouche au Col du Grand Sauvage, évident!Les avions s'amusent en-dessous de cette pente!Hébergement : Refuge de l'Etendard.

Saint-Sorlin d'Arves

Partir du col de la croix de fer -ou bien de la station de Saint Sorlin si le Col est fermé, dans cette seconde hypothèse on peut même prendre le télésiège, il n'y a alors plus qu'à se laisser glisser au refuge en deux minutes (Coût : 9 euros).Col de la croix de fer, remonter la combe évidente du Vallon, on arrive au bout d'1h30 au refuge.Du refuge de l'Etendart, continuer plein sud, dépasser les lacs (grand lac et lac blanc, et lac tournant). On arrive dans un cirque immense et magnifique... Remonter le glacier de Saint Sorlin et vers 2900 m remonter la pente qui, enfin, se redresse vers le SW et débouche au Pic de l'Etendart. Là encore, itinéraire évident.Descente par le même itinéraire.On peut également, sous le refuge de l'Etendart, plonger dans les pentes sous le Petit lac et Lac majeur et suivre le ruisseau du grand Lac. Bonne visibilité conseillée (Descente AD). Soit remettre les peaux une fois au Plan du Suet (1800 m) jusqu'au Col de la Croix de fer, soit rejoindre la route du Glandon que l'on suit jusqu'au col de la croix de fer. Très joli tour.Hébergement : Refuge de l'Etendart, à 2430 m. Cela permet de couper la montée et de raccourcir le long "plat" des lacs. Refuge gardé sinon refuge d'hiver.

Saint Sorlin d'Arves

Remonter le sentier qui passe par la Pierre du Gros Carré.A 1470, on traverse le ruisseau Perdu, passage qui peut être très délicat (il est parfois pas inutile de sortir les crampons pour traverser cette trentaine de mètres!).On sort de la forêt aux alentours de 1700m. On suit le ruiseau de la Grande valloire pour arriver à 2100 au Lac Blanc. Laisser à droite le Col d'Arguille et remonter la combe de la Grande Valloire par sa rive droite jusqu'au Col de la Valloire.Redescente par le même itinéraire.Il doit être possible de rejoindre le ruisseau Perdu en son point 1470 m par des pentes que l'on prendrait sous la face Nord du Crêt du Chien.Hébergement : Premier Chalet de la grande Valloire : petit refuge 2/3 places, prévoir duvet.

le cley
1750m PD/S3 - 2.2 icone ski de rando

Au parking, un sentier part plein Est, c'est fléché jusqu'au refuge "deuxième chalet de la petite Valloire".De là, on continue plein Est, au replat du Lac des Naves, on se dirige vers la Face NW de la Pointe de la Porte d'Eglise et vers 2400 mètres remonter le couloir évident qui débouche au point coté 2526 mètres (baptisé ainsi par Volodia S.).Hébergement : "Deuxième Chalet de la Petite Valloire" > refuge ouvert. Excellent état. Prévoir duvet pour la nuit. Petit refuge super sympa. On doit pouvoir dormir à 15.

la ferriere

Au parking, un sentier part plein Est, c'est fléché jusqu'au refuge "deuxième chalet de la petite Valloire".De là, on continue plein Est, au replat du Lac des Naves, on se dirige vers la Face NW de la Pointe de la Porte d'Eglise et vers 2400 mètres remonter le couloir évident qui débouche au point coté 2526 mètres.On enlève ses peaux et l'on descend vers le refuge de l'Oule (deux jours) ou on longe les faces nord de La Porte d'Eglise et de Comberousse (dans ce cas là, vers 2250 m, on remontera tranquille les pentes qui mènent au Col de Comberousse). Dans le premier cas : Vers 2150 m, on repérera un couloir qui longe la Montagne de l'Oule (pointillé sur la carte), le descendre jusqu'au refuge. Attention, c'est assez exposé.On peut également contourner le cirque au dessus du refuge. Vers 2150, on descend direction nord, en longeant le bas de la face W du Pic des Grandes Lanches. Une fois les barres passées, plein W vers le Refuge.Le lendemain, chemin inverse, on monte jusqu'au Col de Comberousse puis l'on continue SW sur le Col de la Valloire à 2751 m (on laisse sur sa gauche la Selle du Puy Gris.On descend alors dans la combe majestueuse de la Grande Valloire. On suit l'itinéraire de la carte Ign jusqu'au premier Chalet de la Grande Valloire.Traverser le ruisseau et descendre rive gauche les pentes juqu'à 1600 m. On rejoint le sentier d'été. Enlever les skis quand commence à y avoir trop d'arbres! Certainement après avoir dépassé la Clairière du Premier chalet de la Petite valloire.Nous avons vu une trace de descente rive gauche du ruisseau Perdu s'arrêtant au sentier où nous étions (1420 m). Joli couloir que l'on doit pouvoir rejoindre si à 1700 mètres on se dirige SW dans les vernes et bois.Ensuite, descente tranquille par le sentier. A 1130 m, passer la passerelle et prendre le sentier qui vous amène à Les Moiles, puis on retrouve la route que l'on remonte jusqu'au parking.Le lendemainHébergement : 1) "Deuxième Chalet de la Petite Valloire" > refuge ouvert. Excellent état. Prévoir duvet pour la nuit. Petit refuge super sympa. On doit pouvoir dormir à 15.2) Refuge de l'Oule > bon état, il y a des couvertures et même du bois. Une bonne vingtaine de place.

la ferrière

Au Habert d'Aiguebelle, on continue sur les lacs du Vénetiers.Vers 2100, on laisse à sa droite les Lacs du Vénetier et l'on remonte la pente SE qui débouche sur la Dent de Bédina.Il est également possible de continuer après les Lacs dans le vallon qui mène à la Jasse. A 2200m on remonte vers NW la pente qui débouche sur l'arête (point coté 2377m). Y'a plus qu'à suivre l'arête qui mène à une première Dent, puis, la Dent de bedina.

laval

Sur la carte Ign, la pyramide du Jas est parcourue en son milieu par un ruisseau : c'est là!Et c'est là aussi que les avalanches tombent, et que les skieurs peuvent faire du tobbogan par neige dure. Grande prudence.Du parking (1300 m), remonter la route en direction du pré de l'Arc, puis selon enneigement :1) Soit à l'altitude 1500m, on repère un couloir + qques vernes qui trace direct jusqu'en haut du Jas.2) Soit poursuivre sur la route + colonie de vacances > on s'engage alors dans le dit couloir de la face ouest à l'altitude de 1600 m.Puis on remonte, c'est direct jusqu'en haut!Vers 1900m, le couloir se rétrécit et se raidit.A la sortie de la pyramide du Jas, on continue plein Est par une croupe aux pentes débonnaire qui mène au sommet.(Echappatoire de montée en rejoignant la croupe sud-ouest).Descente : même itinéraire.On peut également faire un retour sur la combe du Vénetier, ou descendre par le couloir nord (qui garde la poudreuse assez longtemps...).

laval

Du parking, remonter le vallon du Guil.Au lieu-dit Belvédère du Viso, commencer à attaquer la pente [direction Est > Pointe de Marte]. A 2450 m, on laise à sa gauche des ruines puis on remonte une succession de vallon. A 2700 m, on préferera arriver au col en longeant le bas des Aiguilles de la Traversettes, et non en attaquant directement dans la pente Nord-ouest de la Pointe de Marte [risque plus important de départ de plaques].Descente par le même itinéraire, ou bien, rejoindre le refuge du Viso si vous avez prévu d'autres courses pour le lendemain.Hébergement : A mi parcours, il y a le refuge du Viso.

Ristolas
1300m PD/S3 - 2.2 icone ski de rando

Du Saut, remonter la piste qui mène au Lac de la Sassière. Au bout du lac, laissez à votre gauche (plein Est) le ravin de la Sassière qui mène au Glacier de Rhêmes-Golette, et prendre un couloir orienté W qui débouche sous le col de la Tsantéleina (la pente se redresse légèrement sur la fin, quelques séracs rive droite).Selon les conditions nivo et/ou votre physique, vous remonterez en crampons ou à ski les 400 derniers mètres de la face Nord.La descente s'effectue par le même itinéraire. On peut faire une jolie boucle en descendant le Glacier de Rhêmes-Golette, puis, le ravin de la Sassière.Hébergement : Bivouac au lac du Saut, au milieu des marmottes, chamois et bouquetins.

val d'isère

Tout est possible en terme d'itinéraire autour de ce majestueux Viso. Nous avons opté pour un tour en trois jours et une grosse étape sur la deuxième journée.La pratique courante serait de réaliser le tour en quatre jours sur le même itinéraire que nous avons fait, et donc, de s'arrêter la seconde journée au refuge Quintino Sella.L'itinéraire est évident jusqu'au refuge du Viso : remonter la (très !) longue vallée du Guil en son sentier d'été.Du refuge, monter au Col de la Traversette (2947 m). Au col, prendre bien à gauche une pente de 35/40 degré sur une soixantaine de mètres. Cette petite portion peut être très délicate par neige dure ou dans le brouillard à cause de barres rocheuses en dessous.Pas de difficulté ensuite, à vous de choisir quel est le vallon qui vous mènera au refuge Sella. Nous avons opté pour celui du milieu, celui qui passe sous le Rocco Alte et les lacs Superiore et Lausetto.Après le refuge Sella, rejoindre le col Passo Gallarino puis traverser plein Est vers un vaste replat où se trouve le Lac Luago. Enlever enfin les peaux, laisser vous glisser sur le lac Bertin et plonger dans les belles combes du Gias Fons et les forêts de pins cembros.Au bas de ce vallon, remonter la longue vallée de Vallante. Après le refuge Vallanta, contourner le lac, et attaquer les pentes plus soutenues juste derrière le refuge Gagliardone pour rejoindre le col Vallante duquel on se laisse glisser jusqu'à l'Echalp.VariantesLe Col du Porc, après le refuge du Viso, permettrait de gagner une à deux heures pour rejoindre le refuge Sella. Nous étions partis dans cette perspective, mais un mot dans le livre d'or du refuge indiquait que celui-ci était en glace versant italien...On peut aussi imaginer, une fois dans le bas du Vallon de Vallante, rejoindre Chianale, monter au Col Agnel, faire le Pain de Sucre et descendre sur l'Echalp (compter une journée de plus).Et il y a certainement d'autres variantes!Hébergement : Bivouacs où se posent vos yeux et votre fatigue... Les refuges s'ils ne sont pas gardés offrent tous une possibilité de dormir bien au sec.

ristolas

De Freydière, remonter la route jusqu'aux Quatre chemins (1283 m) et bifurquer à gauche jusqu'au parking. De là, prendre le sentier qui part sur la droite (Est) et le remonter jusqu'au GR 549 que l'on suit jusqu'au col de la Pra. Faire attention au-dessus du lac (rive droite). Peu après le col de la Pra direction Nord-est, 2250 m, remonter la combe évidente jusqu'en haut de la pyramide. A l'est de ce pic, point coté 2692 mHébergement : Hébergement au refuge de la Pra, prévoir son autonomie. Sympa avec d'autres courses à faire dans le secteur.

revel

Remonter la D902 jusqu'à 2100 m, passer aux Chalets d'Izoard, et plein sud rejoindre le Col des Ourdeis.

cervières

De Pré Raymond, prendre le sentier Est dans la forêt (GR 549 A). A la sortie de la forêt, traverser sous la face nord et à 1800 bifurquer plein sud pour la remonter.Descente par ce même itinéraire. Echapatoire possible par la face sud-ouest.Hébergement :

revel

De la Savonne, suivre la route et gagner le refuge du Ruitor. Poursuivre dans le vallon de l'invernet qui mène au col du même nom (3297 m). Sous le col : une centaine de mètres plus raides. Il n'y a plus qu'à gravir le Ruitor et saluer la Madone.

sainte foy

A l'Aiguille se laisser glisser jusqu'à 3150 m sur le Glacier du Géant, jusqu'au pied de la Pyramide du Tacul où l'on met les peaux pour monter 500 m jusqu'au Col d'Entrèves.Mettre les peaux de phoque et remonter les pentes situées entre Tour Ronde et Aiguille de Toule. Le Col d'Entrèves est au fond. Redescente par le Glacier du Géant et la Mer de Glace. A 1700 m, quitter la Mer de Glace, et prendre le chemin de la Vallée Blanche jusqu'à Chamonix.

Chamonix

De Puy Saint André, poursuivre jusqu'au hameau des Combes, passer le pont à 1907 m, et une centaine de mètres plus loin dans le vallon, remonter les pentes sous la Crête de la Bressière. et atteindre le col de la trancoulette.Hébergement : -

Puy saint André

De Prapoutel, suivre l'une des pistes qui monte au lac de la Jasse et monter ensuite au col du Pouta par la piste. Au col on peut poursuivre sur l'arête et rejoindre la Cime de la Jasse. Descente par le vallon de la Jasse si suffisamment enneigé.

Les Adrets

De Valsenestre, plein Est en direction de la Pointe Swan. Vers 1600 mètres, la pente se raidit et ne se dé-raidira plus! Vers 2400 m, franchir un bon raidillon direction NE.A 2800 m, on prend pied sur le bas du Glacier Courbe. Comme son nom l'indique, tracez alors une grande courbe montant vers le NE et redescendant au SE : d'abord par une pente de 200 m (orientée SSW, à 40°) où vous restez entre les séracs à votre droite et des contreforts rocheux à votre gauche. On suit ensuite la courbe du glacier vers le SE qui débouche sur un vaste replat avant le col.

Valsenestre

Remonter la piste forestière sous le télésiège de Roche Noire, puis gagner le télésiège de l'Oursière. Peu après, sortir de la piste et à flanc de la montagne du Pra rejoindre le chalet du Pra, puis le Fond du Pra, enfin sous le col du Pra (vers 2350 m) traverser Est jusqu'à l'aplomb du sommet. Il reste alors 180 mètres environ se raidissant sur le haut (court passage à 45°).

le pleynet

Dés le départ, après les ruines du Habert du Muret, se méfier des pentes Sud qui dévalent du Jas des Lièvres. De nombreux conifères sans dessus dessous on témoigné pendant plusieurs années de la violence de l’avalanche de l’hiver 1998. Aujourd'hui, en 2017, cela fait une belle éclaircie en forêt pour skier...Remonter plein Est le vallon du Muret. A la sortie de la forêt, 1600 m, laissez sur votre gauche le Habert d’Aiguebelle et remonter les pentes et la combe qui mènent au Col de l’Aigleton (2266 m).Peu après le col, prendre le couloir (35/40°) orienté SE sur une centaine de mètres, puis, après une traversée vers la droite et une second raidillon, vous débouchez sur un replat sous l’arête Sud de la Dent du Pra que l’on suit jusqu’au sommet.( Variante si le couloir n'est pas en condition : au col, on peut se laisser glisser dans le vallon face à la Belle étoile dans la belle pente SE. On repeaute ensuite pour la Dent )

laval

Dés le départ, après les ruines du Habert du Muret, se méfier des pentes Sud qui dévalent du Jas des Lièvres. De nombreux conifères sans dessus dessous témoignent encore de la violence de l'avalanche de l'hiver 1998.Remonter plein Est le vallon du Muret. A la sortie de la forêt, 1700 m, laissez sur votre gauche le Habert d'Aiguebelle et aller aux Lacs du Vénetier par les combes du même nom.A 2100, prendre à l'Est un couloir de 200 m environ qui débouche sur un vallon que l'on remonte jusque sous la face SW de la Pra. Léger raidillon à la sortie.

laval

Du col du Lautaret, prendre sud-est en direction de l'arête nord qui descend du Pic Est. Contourner à 2400m le Gros Âne par sa gauche, et poursuivre vers le sud. Passer le glacier de Combeynot et déboucher à 3096 m par un passage raide sur l'arête Est qui mène au Pic Ouest de Combeynot.

Col du Lautaret

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net