Embrunais - Parpaillon - Ubaye

Situation

Les topos de Rando dans le massif Embrunais - Parpaillon - Ubaye

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Du parking suivre le sentier et le balisage jaune en direction du lac du Crachet.Au lac suivre le sentier qui le longe puis traverse le ruisseau et monte dans le vallon à droite. C'est cairné. Le suivre jusqu'au col sur la crête d'où on voit le lac de Lalatcha.Prendre la crête à gauche jusqu'au point culminant.Suivre toute la crête en direction du col du Crachet.Au col prendre le sentier qui ramène au lac et reprendre l'itinéraire de l'aller pour rejoindre le parking.

Crévoux
14,5km 1350m R2 icone randonnee

A Larche prendre le GR le long de l'office de tourisme et le suivre avec ses panneaux jusqu'au col de Mallemort.Au col descendre aux baraquements et saisir à droite un sentier (panneau) balisé jaune vers le col de PortioletteA un carrefour (panneaux) prendre à droite dans le vallon - balisage jaune-rouge, jusqu'au colAu col basculer sur l'autre versant et suivre le sentier balisé jaune rouge qui amènera après une longue traversée sous le col de SautronPrendre à droite direction Larche.

Larche
1200m R1 icone randonnee

Du parking de St Ours suivre "Col de Mirandol"Au col descendre sur l'autre versant en direction de FouillouseAvant Fouillouse à une bifurc suivre "col du Vallonet" ou aller à Fouillouse chercher le GRAu col du Vallonet descendre par le GR et bifurquer à droite vers St Ours par le GR de pays

St Ours
1260m R1 icone randonnee

Départ : de la dernière épingle de la route des Orres, prendre à D. une route se dirigeant S vers le vallon de l’Eyssalette. Parking obligatoire un peu plus loin / environ 1640m (barrière).(divers panneaux directionnels dont celui de la Via Ferrata) Suivre la piste forestière du vallon de l’Eyssalette. A droite on voit la falaise de 1,5 km (entrecoupée de cascades, à sec en été) qui sert de terrain de jeu (autre VF visible, celle de la Cascade mais d'un niveau nettement plus élevé) . Au bout d’une petite demie heure de marche, traverser (à D.) le torrent de l’Eyssalette (pont) et suivre le sentier aménagé de la via ferrata.La VF démarre dans la partie le plus au nord de la falaise, 1840m, 35/40mn (équipement possible au pied de la voie).Départ assez physique par une dalle compacte mais on peut éviter ce passage par une variante sur la gauche. Tout de suite après une traversée courte avec câble distendu (volontairement ?) est à effectuer --> c'est le seul passage qui peut rébuter mais il est au départ (pas d'échappatoire après ce passage).Il s’agit ensuite d’une grande traversée sur des vires où les difficultés sont acceptables mais le gaz toujours présent. Dénivelé de la VF de l'ordre de 80/100 m (traversée) Longueur du câble environ 500 m.Temps traversée en solitaire moins d'une heureEn groupe probablement 1H30. Retour bien indiqué avec quelques passages câblés, puis vallon de l'Eyssalette . Environ 50 mn / 1H pour retrouver le parking.

Les Orres
4,5km 280m R3 icone randonnee

ALLERÀ Champ Contier prendre le sentier balisé qui monte, d'abord en direction des cabanes du Sause, puis en direction du col de la Rousse.Ce sentier passe sous la cabane de l'Aiguille, puis il arrive vers 2120m au col de Bragousse (non mentionné sur IGN).Optionnel: On peut du col de Bragousse faire un aller et retour au pic de Charance. Compter 200 mètres de dénivelé et 0h45 de marche aller-retour en plus.Du col de Bragousse, prendre le sentier balisé jusqu'au col de la Rousse.Contourner par le nord-est le sommet 2248 en suivant des drailles qui montent légèrement jusqu'au col d'altitude 2190m.À ce col prendre direction est dans la pente herbeuse du versant sud, en marchant horizontalement ou en remontant légèrement, et viser le bas de la paroi rocheuse qui barre plus loin ce versant.A l'approche de cette paroi, chercher une sente qui franchit le pierrier à la limite entre le pierrier et la paroi.Remonter ensuite dans la pente à gauche en franchissant dès que possible l'éboulis qui s'y trouve pour rejoindre en face une bande herbeuse. Remonter dans cette bande herbeuse jusqu'à atteindre la crête, puis le sommet du Gros Ferrant.Suivre ensuite la crête herbeuse et vallonnée, direction sud-est, jusqu'au Petit Ferrant.RETOURContinuer la crête des Couguyes, direction sud, jusqu'au sommet 2413.Optionnel: Du sommet 2413, on peut continuer la crête aller et retour jusqu'à la tête de la Gipière. Compter 90 mètres de dénivelé et 0h20 de marche aller-retour en plus.Au sommet 2413, descendre la crête sud-ouest en direction de Relargier.Quitter cette crête vers l'altitude 2250 pour descendre à droite là où c'est le moins pentu en direction des cabanes du Sause visibles en contrebas.À proximité de ces cabanes, prendre vers la gauche le sentier PR, presque inexistant au début, en direction de Parual.Plus au sud ce sentier est mieux tracé en sous-bois et il offre de très belles vues sur la partie Ubaye du lac de Serre-Ponçon.À Parual, aller jusqu'au promontoire 1553 pour le panorama.Continuer ce sentier jusqu'à Champ Contier.

Le Lauzet-Ubaye
15km 1380m R3 icone randonnee

Prendre la piste marquée en rouge sur la carte IGN en direction du col de la Rousse (quelques raccourcis). Vers 1840 m (panneau : col de la Rousse), l'abandonner pour un sentier bien tracé dans un beau mélézin. On rejoint bientôt une crête secondaire, puis le "chemin de ceinture" que l'on suit à droite jusqu'au Col de la Rousse (ne pas manquer, en contrebas, un point de vue rapproché sur des aiguilles de cargneule).S'élever au SE et, sans monter au point 2248 m, rejoindre par une traversée évidente (traces) un col au pied d'une grande croupe herbeuse.Traverser horizontalement sans difficulté versant Ubaye en direction de deux arbres isolés. La suite du parcours est bien visible, et en particulier le large couloir que l'on gravira tout à l'heure. Rejoindre en montant légèrement la base même des rochers de Voyer, où l'on récupère une assez bonne trace. Suivre celle-ci jusqu'à ce qu'elle se perde dans le couloir précité, que l'on remonte (assez raide) en se tenant plutôt en rive droite. Traverser le couloir (vagues traces) pour atteindre une épaule en rive gauche.Monter droit pour rejoindre la ligne de crête à la hauteur du Gros Ferrant, puis le col 2342 m et le sommet du Petit Ferrant. [Il est possible, mais moins esthétique, de rejoindre directement ce col à partir de l'épaule].Continuer sur l'arête jusqu'à la Tête de la Gipière (vue sur le Joug de l'Aigle), puis au Col des Olettes.Cette traversée depuis le col de la Rousse présente peu de difficultés. La suite est nettement plus engagée. Aussi, il est possible de descendre par un bon sentier le versant Nord du Col des Olettes et de rejoindre le "chemin de ceinture", ce qui fait déjà un beau circuit.Du col, poursuivre la ligne de crête, progressivement plus raide et effilée, jusqu'à la base du bloc sommital du Joug de l'Aigle.Contourner ce dernier par la droite (Sud): des traces peu marquées rejoignent la crête; poursuivre le contournement en versant NE jusqu'à la base d'un couloir rocheux puis herbeux qui permet d'accéder au sommet (passages de I).[Il est sans doute possible de contourner le sommet par la gauche].DescenteUne fois redescendu le couloir, continuer le contournement jusqu'au départ de l'arête Nord qu'il faut descendre. Cette arête est vertigineuse, car elle est étroite et domine notamment des ravins très raides à gauche.Au départ, elle n'est pas très raide et plutôt rocheuse. C'est cependant la partie la plus impressionnante. Plus bas, la pente s'accentue, mais on trouve un cheminement sur le versant NE assez commode. La suite se descend sans trop de problèmes.On rejoint ainsi le "chemin de ceinture" au niveau d'un grand replat herbeux (2162 m). Le suivre à gauche. Peu après, une ligne de cairns sur une crête permet de rejoindre rapidement un sentier qui dévale une combe jusqu'à la cabane de la Perouyère, puis une piste jusqu'à la Grande Cabane.

Montdauphin
1050m R4 icone randonnee

(http://www.visugpx.com/?i=1379535719)Traverser Fouillouse, hameau pittoresque, monter à gauche en direction du refuge de Chambeyron, belles vues sur la vallée de l'Ubaye et massif Parpaillon.Monter vers le lac des neufs couleurs (paysage très minéral), Col de la Gypiere, bascule en Italie, suivre le sentiero Dino Icardi, via le bivouac Berenghi, contourner la masse rocheuse d'abord en direction S, puis NE en passant un premier col au dessus di lago della fenestra, puis jusqu'au colle dell infernetto.Delà on prend la mesure de la longueur de cette course, et de l'effet montagnes russe de la partie italienne. A nos pieds une vallée à traverser, pour perdre 300m- et regagner 400m+ vers le colle Ciaslaras (2973m) que l'on aperçoit en face, et ou l'on devine le sentier qui monte droit dans le pentu (aller, juste une forme de godille, mais à la monté), dans de la caillase.Re-Descendre par du raide au début et de la caillasse jusqu'au col de Marinet qui matérialise notre retour en France.Si le lac des 9 couleurs en possède 9, là vous pouvez en rajouter quelques unes. Des roches rouge, vert gris, et de la moraine qui dégueule (des glaciers rocheux en fait) directement sur de la verte pelouse. Les lacs de Marinet, un turquoise, un vert gris... c'est à voir.Retour à Maljasset ou de là on fait du stop pour récupérer sa bagnole.En fin de journée, beaucoup de retour de Maljasset, mais en revanche si vous ratez l'heure des montés de fin de journée au refuge de Chambeyron , vous êtes quit pour 200 m + et 3 km supplémentaire à pied pour rejoindre Fouillouse..

St Paul sur Ubaye
25km 1675m R2 icone randonnee

Jour 1 (R3 ; 4h30) : du Pont Voute, prendre le petit sentier en rive gauche de l'Ubaye (balisage jaune) qui monte droit bien raide dans la foret clairsemee (un panneau "Vallon d'Aval" dans la montee). Vers 2100 m, la pente s'adoucit, et l'on quitte la foret pour atteindre le vallon d'Aval. Remonter tout le vallon par des traces herbeuses puis pierreuses jusqu'a un escarpement rocheux, aborde par une rampe terreuse raide. Surmonter l'escarpement et poursuivre jusqu'au pas de la Souvagea (2889 m) par des pentes de caillasses raides et instables (penible). Du pas, possibilite de monter a la pointe d'Aval a gauche. Descendre par le bon sentier au refuge de Chambeyron (2626 m).Jour 2 (R5 ; 8h) "sentier des six cols" : Du refuge, prendre le sentier du col de la Gipiere. Longer le lac Long (2783 m) et atteindre le lac des Neufs Couleurs (2841 m). Quitter le sentier du col de la Gipiere, et contourner le lac par l'ouest puis le nord par des traces. Monter dans le vallon menant au col de l'Infernet, y parvenir au mieux par des pentes d'eboulis raides (assez delicat a gauche ; peut-etre meilleur dans l'axe du col). Descendre du col (3036 m) par une courte chaine, prendre pied sur une terrasse suspendue prolongee par une vire etroite (chaine) qui s'interrompt. Traverser sur 5 m en pleine paroi (III, bonnes prises, tres expose) pour atteindre un couloir tres raide, que l'on descend en s'aidant de la chaine, jusqu'a retrouver une pente moins raide qui peut se devaler. De la, soit descendre jusqu'au fond du vallon pour retrouver le sentier du col Ciaslaras, soit atteindre un petit replat sur l'arete a gauche, prendre a gauche (expose) et traverser toute la pente raide et instable sous trois eperons successifs, puis remonter sur l'arete du col Ciaslaras (2920 m). Descendre versant nord dans les eboulis par le bon sentier, puis traverser toujours dans les eboulis pour atteindre le col Marinet (2787 m). Traverser a droite pour descendre au col Mary (2637 m). Poursuivre tout droit a vue dans le vallon du Roure, jusqu'a atteindre un thalweg pierreux. Le remonter, passer a un lac asseche, et monter jusqu'au large col du Roure (ou de Chabriere ; 2829 m). Traverser vers la gauche, au mieux, dans des pentes herbeuses avec de petites barres rocheuses, jusqu'a atteindre l'arete du mont Maniglia et la Bassa di Terrarossa (2838 m), caracteristique par sa terre orangee. Poursuivre a gauche et descendre par le bon sentier vers les granges de l'Autaret (2540 m). Descendre tout le long vallon, d'abord doux, puis au-dessus d'une petite gorge, jusqu'au Plan Ceiol. Descendre a droite par la piste puis la route jusqu'au refuge Meleze (1820 m).Jour 3 (R2 ; 6h) : Du parking juste a cote du refuge, prendre l'agreable sentier forestier qui monte. Apres 5 a 10 minutes, prendre a gauche (panneau "colle del Bondormir") puis immediatement a droite un chemin qui monte (balisage U65), jusqu'a une intersection avec un Y rouge et un panneau "colle di Reisassetto" a gauche ; prendre a droite, et traverser 15 minutes environ en sous-bois, jusqu'a atteindre une piste. La prendre a gauche et remonter jusqu'a sa fin (grange). Poursuivre par le sentier, parfois discret ou double de traces de passage des troupeaux, qui remonte toute la grande pente herbeuse. A la fin, le sentier effectue une traversee ascendante vers le col de Bondormir (2651 m). Descendre le col versant nord par le sentier, qui traverse sur le bas une zone de vernes particulierement touffus, et suivre dans la vallee jusqu'a une intersection (1990 m). Prendre a gauche direction "colle del Rastel", franchir le ruisseau et monter (orientation tres paumatoire au depart) par la pente herbeuse jusqu'au col del Rastel (2372 m). Passer versant nord et traverser longuement (clotures de moutons). Le sentier finit par descendre en foret, jusqu'a la vallee. Prendre a droite et atteindre Chianale (1760 m).Jour 4 (R3 ; 6h) : de Chianale, reprendre sur 5 minutes l'itineraire de la veille puis prendre le sentier ultra-frequente du lac Bleu. Monter en foret puis sur des pentes herbeuses jusqu'au lac (2530 m). Poursuivre et prendre a gauche pour atteindre le replat u col du Longet (2630 m). En passant a droite des lacs du col, atteindre a vue le vallon du Loup, en remontant un petit couloir. Traverser au dessus du lac du Loup, et prendre pied dans les eboulis (cairns). Monter, par une trace de plus en plus nette dans les eboulis, pour contourner une barre rocheuse par la droite. Atteindre un replat pierreux, puis monter au col de Salza (3170 m). De la, poursuivre a gauche sur l'arete puis a droite sur des dalles inclinees pour atteindre le mont Salza (3326 m). Devaler le sentier de la face sud pour atteindre le plateau de Mongioie, avec le lac eponyme (3083 m) et le bivouac Boerio (3096 m ; 10 places, bat-flancs, tres joli bivouac). Du pas de Mongioie tout proche, aller-retour au brec de Rubren (3340 m) par une bonne trace le long de l'arete sud.Jour 5 (R2 ; 5h) : du bivouac Boerio, aller au pas de Mongioie et descendre tout le vallon de Rubren par le sentier. Traverser le ruisseau et atteindre la bergerie de Rubren (2448 m). Poursuivre la descente jusqu'a atteindre l'Ubaye. La descendre (GR de pays) en rive gauche jusqu'a un grand replat (plan de Parouart). Reprendre rive droite, traverser le plan, et continuer par le long sentier jusqu'a Maurin et Maljasset. Longer la route sur encore 6 km (GR5) jusqu'a rejoindre le Pont Voute.

Saint-Paul
4500m R5 icone randonnee

ALLERPrendre l'itinéraire balisé traits jaunes pour aller jusqu'au col de la Rousse.On commence par monter sur le chemin pastoral de Vallon Clapier (possibilité de couper certains lacets), puis on prend sur la droite un sentier en sous-bois qui monte en lacets vers une petite crête.Puis on arrive au chemin de Ceinture que l'on prend vers la droite.Au col de la Rousse, emprunter vers la gauche des drailles horizontales en versant nord-est pour rejoindre un col sans nom à l'altitude 2190 m.Variante possible: Il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'au col de la Rousse. En effet, sur le chemin de Ceinture, arrivé au nord du col 2190 à la sortie d'un chaos rocheux, on découvre à gauche un vallon herbeux que l'on peut remonter hors sentier jusqu'à ce col (voir trace GPS de la sortie du 24-09-2015).Au col 2190 prendre direction est dans la pente herbeuse du versant sud, en marchant horizontalement ou en remontant légèrement, et viser le bas de la paroi rocheuse qui barre plus loin ce versant.A l'approche de cette paroi chercher une sente qui franchit le pierrier à la limite entre le pierrier et la paroi. On contourne ainsi la base des rochers de Voyer, puis on franchit un éboulis pour rejoindre une large bande herbeuse que l'on remonte. On se retrouve sur une sorte de croupe que l'on gravit jusqu'à atteindre la crête, puis le sommet du Gros Ferrant.A partir du Gros Ferrant, suivre la crête herbeuse et vallonnée direction sud, sud-est, qui passe au Petit Ferrant, puis à la Tête de la Gipière.RETOURContinuer vers l'est jusqu'au col des Olettes.Au col chercher en versant nord un sentier mal tracé (quelques marques de peinture et cairns) qui descend vers le vallon des Olettes.On aperçoit en contrebas à droite du sentier des dolines de plusieurs mètres de profondeur.A la cabane de berger des Olettes prendre vers le nord le chemin de Ceinture, balisé PR, puis reprendre à Vallon Clapier l'itinéraire pris à l'aller pour revenir à la Grande Cabane.

Crots
14km 930m R3 icone randonnee

Le sentier, un peu chahuté au départ par des traces d'exploitation forestière, déroule bientôt ses confortables lacets jusqu'au col de Charance (2100 m environ, panneau, non coté et non marqué sur IGN).Du col, qui est en fait un point haut du sentier, prendre à gauche une bonne trace qui grimpe sur la crête en direction du pic de Charance. Après une légère descente (belle vue sur le col de la Rousse), elle traverse à droite, puis remonte en courts lacets une pente raide (attention aux chutes de pierres): on arrive ainsi à gauche du pic de Charance.S'engager sur la crête en direction SW: on remonte vers le sommet 2379 m. Après une descente bien marquée, suivie d'une remontée, se présente un escarpement rocheux. Traverser 10 m à droite versant Morgon, puis remonter une dalle facile (I). Redescendre côté Ubaye pour éviter une partie rocheuse de la crête. Gagner le sommet 2378 m.Continuer sur l'arête, maintenant plein Ouest. Celle-ci devient rapidement impraticable. Descendre facilement versant Morgon dans un ensemble de petits couloirs (bon rocher, I) et rejoindre à la base des rochers le col 2327 m.Du col (descente possible dans le cirque de Morgon), une bonne trace versant Ubaye mène en douceur au sommet de la tête de la Vieille. Par la crête, descendre à un collet et remonter jusqu'à l'aérienne antécime 2368 m, où le Lac de Serre Ponçon se révèle dans toute son étendue.DescenteRevenir sur ses pas jusqu'au collet. Prendre versant Morgon un couloir assez raide que l'on quitte dès que possible à gauche. Longer vers l'Ouest la base des rochers, puis descendre au mieux la pente assez raide pour rejoindre des replats plus accueillants 100 m en dessous. Suivre une trace intermittente, qui serpente vers le NE parmi les ondulations du terrain.On retrouve le bon sentier de départ au col de la Baisse (2035 m, panneau, non marqué sur IGN): il ramène au parking après un passage sous un éperon rocheux suivi d'une petite remontée jusqu'au col de Charance.Variante : tour complet du cirque de MorgonSi l'on dispose d'une grande journée, au lieu de descendre la pente raide, il est possible de rejoindre la crête et de la poursuivre jusqu'au pic de Morgon, réalisant ainsi un superbe tour (compter 2,5 à 3 heures en plus).

GAP
15,5km 950m R3 icone randonnee

Du Parking, suivre la piste forestière du Vallon de l’Eyssalette en direction de la Cabane du Lac et le Lac de Ste Marguerite. A l'altitude 1939m, prendre à droite la direction des Sources de Jérusalem. Vers 1950m au niveau d'un un petit panneau (à ne pas rater), mentionne « Pouzenc, vallon du Muratier », quitter la piste pour prendre un sentier à gauche. Ce sentier nous permet de déboucher dans ce vallon sauvage. suivre l’intégralité du vallon jusqu'au bout (points rouges et carrés blancs) jusqu'à l'altitude 2360m, où un panneau signale le fond du vallon. On trouve facilement une sente très raide et bien tracée sur la droite qui gravit les pentes exposées Est pour gagner le point bas de l’arête S du Pouzenc : Le Col du Pouzenc, 2678 m – Panneau et Grand cairn à droite. Gravir l’arête vers le N en se tenant tantôt sur le fil et plus généralement sur le versant Est de la montagne: terrain délicat, rocher brisé, peu exposé mais aérien et jamais réellement difficile. On atteint le sommet du Pouzenc 2898 m, au bout de la longue arête. Du sommet du Pouzenc revenir au Col du Pouzenc et continuer l'arête au sud puis à l'est facilement jusqu'au sommet de l'Auta, 2770m. On domine magnifiquement tout le vallon du Muretier avec à gauche le Pouzenc et à droite le Silhourais. Ne pas suivre l'arête pour atteindre le col 2615m mais contourner une barre rocheuse très difficile à désescalader par versant du vallon du muretier. Du col 2615m, s'engager sur la ligne de crêtes du Silhourais en restant au plus près de l'arête faîtière. L'ensemble reste en rocher très brisé de difficulté comparable à l'arête terminale du Pouzenc. Il convient cependant de rester vigilant. On atteint ainsi assez facilement le sommet coté 2775m où l'on trouve un très gros kairn. Du sommet 2775m, l'arête devient très aérienne et rocheuse, il faudra s'engager en sachant que l'on rencontrera alors des passages d'escalade jusqu'au sommet du Silhourais. Descendre dans une une brèche et gravir une première pointe. L'escalade est peu difficile avec quelques pas d'escalade (2) en rocher très brisé. De cette première pointe on se trouve face à un éperon raide que l'on atteint en gagnant un brèche assez encaissée. Rester de préférence versant Est pour atteindre la brèche. De la brèche gagner le pied d'un couloir-chenimée quelques mètres sur la droite (Est). Remonter ce couloir sur 20 m (3, rocher correct), puis franchir en oblique à droite un court passage légèrement surplombant (3+) pour atteindre une belle vire (aucun équipement en place). Faire quelques mètres à droite sur la vire et remonter un second couloir-cheminée de 15m (3) en rocher moins bon pour atteindre l'arête faitière (aucun équipement en place). poursuivre alors l'arête en rocher brisé mais facile. Un court passage à plat en fil de rasoir de 5m peu difficile techniquement (2) mais très aérien permet d'atteindre une troisième petite pointe. De cette pointe on rejoint facilement une dernière brèche au pied du sommet du Silhourais. Remonter au mieux la section en rocher très brisé, sans difficulté technique pour atteindre (enfin!!!) le sommet du Silhourais (hourra!!!). Du sommet du Silhourais on retrouve une ambiance randonnée plus bucolique. Poursuivre la ligne de crête très facilement jusqu'au vaste col 2674 m et puis jusqu'au sommet de Costa Rouenda, 2752 m. De Costa Rouenda, continuer (sud-Est) le long de la ligne de crête pour atteindre le Col de l'Âne (ou de l'Eissalete) à 2524m. On retrouve alors un très bon sentier qui ramène dans le Vallon de l'Eissalete, au Lac de Ste Marguerite, puis la cabane du Lac où l'on retrouve la piste forestière qui descend aux Orres et au parking.

Les Orres
18km 1610m R5 icone randonnee

" Très beau circuit sauvage autour d'un des grands sommets de l'Ubaye, l'une des innombrables conquêtes du célèbre William Augustus Brevoort Coolidge, sommet malheureusement inaccessible au randonneur. Au retour, beaucoup d'ambiance dans le secret vallon de la Bouteille. " A faire au début de l'été, quand les fleurs des montagnes se détachent magnifiquement sur le terrain ocre foncé dans le haut du vallon. " Description : Traverser l'Ubaye en suivant le chemin du col de Mary, puis prendre à gauche le sentier du col de l'Autaret qui remonte vers le plan de Parouart en rive gauche. Vers la fin du plan, prendre un sentier à droite (panneau : col de l'Autaret).Après avoir traversé quelques ravines, on se rapproche du torrent de Chabrière. S'il est difficile à franchir (fréquent en début de saison), monter jusqu'au niveau de la bergerie par un cheminement mal tracé (quelques cairns) à travers les éboulis de la rive gauche. Le franchissement du torrent est plus commode au niveau du confluent avec le béal de la Gavie.Remonter (raide vers la fin) le vallon du béal de la Gavie jusqu'au lac temporaire du plan de Gandin (déjà à sec début juillet 2003). Monter facilement au pas de Gandin.Descente" Descendre droit dans la pente vers le fond du vallon de la Bouteille. Suivre celuii-ci par un beau parcours horizontal. Lorsque la pente s'accentue, rester à peu près dans l'axe du vallon (quelques traces). Plus bas, de belles dalles se laissent désescalader sans difficulté. Par une sente dévalant des pentes herbeuses assez raides, rejoindre le sentier du col de l'Autaret. " Arrivé au niveau de la cabane de Chabrière, juste après avoir descendu une petite combe herbeuse, ne pas rater le départ de la petite sente cairnée qui descend en rive gauche." Remarque : le sentier rive droite, bien que marqué sur les Top 25 récentes, est devenu impraticable." Variante : Si le temps est dégagé, à partir du pas de Gandin il est facile de monter à la tête de Gandin.

Montdauphin
1080m R3 icone randonnee

ALLERPrendre en haut de la station la piste en direction de Vars.Passer à la cabane de Razis.1 km plus loin, quitter la piste pour prendre à droite le sentier en direction du sommet de Razis.Monter sur la crête de Reyssas, puis sur la crête de Razis jusqu'au sommet.Large panorama.RETOURContinuer sur la crête de Razis.Arrivé en haut du télésiège de Razis, prendre à droite le sentier qui descend au col de Valbelle.Continuer par la crête de Valbelle jusqu'au col de Chérine, puis par la crête de Chérine jusqu'au belvédère de l'Homme de Pierre.Au belvédère, prendre à droite le sentier qui descend à la station.On peut aussi continuer le tour des crêtes en revenant à la station par la crête de Martinat et le lac du Pré du Laus.

Risoul
15km 930m R1 icone randonnee

ALLERPrendre à la barrière métallique la piste qui monte vers les Réaumes et les Eymars.Puis prendre une petite piste caillouteuse qui monte en direction générale Nord-Est. On y trouve un ancien balisage avec des traits bleus.Monter jusqu'à une clairière sur un replat de la piste vers 1550m.Juste après cette clairière, quitter la piste pour un sentier à droite, non indiqué sur IGN, balisé avec des ronds verts et épisodiquement avec d'anciens traits bleus.Suivre longuement ce sentier.Peu à peu, il se met à monter raide, les ronds verts disparaissent et le sentier est envahi par des herbes hautes...Rejoindre ainsi le sentier des Plates vers 1940m.Le prendre à droite, vers le sud, et le suivre jusqu'à des abreuvoirs.Ou bien : arrivé sur la bosse, visiter vers la G un sentier vers une magnifique et immense grotte en versant nord et/ou s'engager environ 100 à 150 m vers la D à partir de la sortie du sentier venant de l'ardoisière. Puis reprendre à G une route forestière à l'abandon jusqu'à son terminal, pour  remonter à l'aplomb un thalweg essentiellement caillouteux moussu sur 300 m afin de  retrouver la terminaison du sentier des Plates.Aux abreuvoirs, monter hors sentier dans la pente, d'abord en forêt, puis progressivement sur une pente caillouteuse plus raide, en suivant à peu près l'épaule ouest des Croix.Arriver ainsi au sommet des Croix après 600 mètres de montée soutenue.RETOURDescendre jusqu'au col de la Coche en passant par le mont Orel et en suivant le sentier indiqué sur IGN.En demi-saison, en cas d'enneigement, il est préférable de passer plus à l'est en descendant depuis les Croix hors sentier en oblique et en rejoignant ainsi une piste de débardage qui aboutit au col de la Coche. Cf la trace du 02/07/2021.Au col de la Coche, prendre la route forestière des Eaux Pendantes en direction des Bouffards et de Saint-André.Dans la première épingle à cheveux à droite, à 1710m, la quitter pour une piste de débardage à gauche qui permet une descente plus courte (mais plus raide).Rejoindre ainsi la route forestière à 1390m et la suivre jusqu'au point de départ de la randonnée.

ST ANDRÉ D'EMBRUN
13,7km 1370m R3 icone randonnee

De Maljasset, monter au col Mary par le chemin classique, tranquille et très fréquenté. Monter au col de Marinet et redescendre jusqu'au lac de Marinet.Contourner par l'W le petit lac W de Marinet, pour admirer de près l'impressionnant front de moraine du glacier, puis remonter (S, puis W) le thalweg pour atteindre les lacs Supérieurs de Marinet. Poursuivre jusqu'au col Large, puis par un sentier assez bien marqué, le sommet de l'aiguille Large.DescenteRejoindre le col Large et s'engager dans son versant NW (superbes roches colorées). On passe au pied de la face E de l'aiguille Pierre-André en traversant un pierrier (on peut aussi contourner ce dernier par le bas). Arrivé à un petit col herbeux, prendre une trace ascendante qui passe à travers pierriers au pied de la face N de la Pierre-André et qui aboutit au col de Miéjour (vues magnifiques sur la Pierre-André, le chaînon Gélinasse - Peigne et Chambeyron en arrière plan).Monter à la tête de Miéjour par son arête SE (vues impressionnantes sur le vallon de Mary). Redescendre son arête N jusqu'à la croix pour admirer, sans trop se pencher, Maljasset enfin visible 800 m plus bas (sensations garanties !).Traverser le versant NW vers la superbe arête W qui plonge sans faiblir jusqu'à la cabane de Teste, mais qui se descend commodément. Au niveau de la cabane, on trouve un chemin qui déroule des lacets raides dans le mélézin.Plus bas, à la bifurcation, prendre à droite jusqu'à rejoindre la vallée en aval de Maljasset, où le chemin se perd un peu. Inutile de suivre la ligne de cairns bien visible dans un champ: la passerelle cotée 1886 m n'existe plus. Remonter sur 500 m à travers champs en direction de l'église de Maurin et franchir l'Ubaye à la passerelle 1902 m.VariantesPar le glacier de MarinetDu col de Marinet, prendre une trace horizontale en direction NW et traverser toute la moraine du glacier de Marinet. D’abord bien marquée, cette trace devient de moins en moins évidente, et il faut chercher son chemin en gardant sensiblement la même direction NW. Passer à gauche (S) du point 2820 m. Descendre (N) dans une combe morainique à la hauteur du glacier principal de Marinet. On finit par retrouver une trace descendant au refuge bivouac de Marinet, puis aux lacs.Par le sentier des lacs de MarinetCe sentier très fréquenté relie directement le vallon de Mary aux lacs de Marinet au niveau de la bergerie supérieure. Il peut servir soit d'échappatoire à la descente, soit de chemin de montée à l'aiguille Large.Par le vallon supérieur de MiéjourDu col de Miéjour, descendre directement sur la cabane de Teste par le thalweg. Beaucoup moins esthétique et à peine plus courte, cette variante peut cependant être utile si l'on est surpris par l'orage.

Montdauphin
18km 1250m R3 icone randonnee

on peut se garer dans le virage juste en dessous du hameau 1160msuivre les traits jaune qui partent EST par un bon sentier, on s'élève rapidement en laissant les cascades sur la droitevers 1700m on arrive dans des alpages déserts, beaucoup de ruines,on prend NORD dans un vallon sauvage peuplé de marmottesle sentier disparaissant on décide de partir plutôt à gauche du ruisseau pour raccourcir la distance et joindre le sommetdescente jusqu'au col de bragousse puis cabane de l'aiguille et retour par l'itinéraire de montée

Le Lauzet-Ubaye
15kmkm 1160m R2 icone randonnee

Juste après Chianale, prendre la piste de gauche et se garer.Suivre ensuite le joli sentier qui s'élève dans les mélèzes jusqu'au lac Bleu. Quinze minutes plus tard, vous arriverez au col Longet.Descente par le même itinéraire.

Chianale
750m R1 icone randonnee

De Fouillouse au lac des neuf couleurs, voir le topo de Luc (www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1025&id_sport=2) n° 1025.Au lac des neuf couleurs, prendre à droite le sentier qui monte dans les éboulis jusqu'au col de la Gypière (2927 m.) qui marque la frontière avec l'Italie. Suivre ensuite à gauche le sentier qui s'élève progressivement, toujours dans les éboulis, vers la ligne de crête. Un ressaut rocheux se contourne de préférence par la gauche. La trace suit ensuite la crête jusqu'au sommet. Les derniers mètres sont un peu exposés.La vue qu'on a depuis le sommet est la cerise sur le gâteau (déjà extraordinaire en soi) des "Neuf couleurs" : sommets italiens à l'est (du Viso au Val Maira), de l'Ubaye au nord (Maniglia, Rubren...), du Mercantour au sud-est, et bien sûr tout près les majestueux Brec de Chambeyron, Brec de l'Homme et Aiguilles du Chambeyron...

Fouillouse
1270m R2 icone randonnee

A la sortie du hameau de Fouillouse, suivre les panneaux ‘Refuge du Chambeyron’. Au refuge, voilà le lac Premier. Poursuivre en direction de la Croix Béju qui domine le lac Rond et le lac Long. Et la série des lacs continue avec les lacs Noir, de l’Etoile et enfin le célèbre lac des Neuf Couleurs. Descente par le même itinéraire.

Fouillouse
1000m R1 icone randonnee

De Fouillouse, remonter le large et grand vallon qui mène au col du Vallonnet (2592m). Ne loupez pas les belels vues sur le Chambeyron en montant.Redescendre sur le lac du Vallonnet inférieur puis prendre le sentier qui mène au col de la Portiolette dans le pierrier. Nombreux tours à imaginer : chambeyron, mallemort...

Fouillouse
900m R1 icone randonnee

En suivant le sentier balisé, monter à la cabane de Jaffueil, puis au col de Jaffueil.Au col de Jaffueil, prendre à gauche le chemin qui passe sous la crête de Chabrières jusqu'au pic de Chabrières. Table d'orientation.Retour par le même itinéraire.

Crévoux
11,5km 1090m R1 icone randonnee

ALLERÀ la fontaine de l'Ours, monter par le sentier de Charance jusqu'au col de la Baisse (2034m), où l'on bascule dans le cirque de Morgon.Passer près du lac de Morgon (souvent asséché en été) et remonter par un sentier vers l'ouest jusqu'à un col vers 2200m.Suivre le sentier sur la crête jusqu'au pic de Morgon (un passage délicat déconseillé aux personnes qui n'ont pas le pied sûr, il vaut mieux alors faire l'aller-retour au sommet depuis les Portes de Morgon).RETOURSuivre le sentier cairné et balisé qui mène aux Portes de Morgon (1904m) en passant par la source de Font Deillières (1878m).Continuer par la piste jusqu'au Grand Clot.Au Grand Clot (1650m) prendre le sentier qui descend vers l'abbaye de Boscodon.Aux Preis (1600m), prendre à droite le GRP "Tour du Lac de Serre-Ponçon", d'abord sur une piste, puis sur le sentier des Pyramides, jusqu'à la fontaine de l'Ours.

Crots
17km 1200m R2 icone randonnee

Continuer par la route forestière : passer au-dessus de Pierre Arnoux, puis fontaine des Miracles, jusqu'à une épingle à cheveux vers 1325. Poursuivre tout droit par une piste, à l'embranchement suivant (non marqué sur IGN) prendre celle qui descend à droite : devenue horizontale elle se prolonge vers la fin en sentier et rejoint une piste (1320 m). Monter le sentier à gauche (soutenu par paliers) jusqu'au col du Morgonnet. Remonter sur la croupe un sentier qui devient de plus en plus raide jusqu'à la base des rochers. Longer ces derniers, puis traverser un bois de mélèzes. Vers 2084 m (belle vue sur Embrun) monter les pentes très soutenues jusqu'au sommet.Descente : rejoindre les portes de Morgon de préférence par le beau sentier parcourant l'arête SE. Prendre le sentier de l'échelle (panneau : Savines par Morgon), confortable au départ (source : fontaine Deillières). Sous la petite échelle raide mais courte et bien aménagée, des petits gradins rocheux mêlés de terre demandent de l'attention. Plus bas, le sentier devient sensiblement horizontal et rejoint le départ par une longue traversée.

Crots
1100m R3 icone randonnee

ALLER:Aux Cassettes, à l'hôtel-restaurant Le Chal'heureux, prendre la piste balisée PR qui monte en direction du col de Saluces.On peut, à l'altitude 2200, quitter la piste pour un sentier à gauche, qui passe à côté d'une cabane (abri ouvert) à l'altitude 2210, puis oblique à droite pour monter au col de Saluces en suivant le Béal de l'Adroit. Ce sentier est en fait une piste de VTT.Au col de Saluces, prendre en face le sentier balisé PR en direction du col sans Nom et du pic de Chabrières.Ce sentier rejoint vers l'altitude 2440 une piste venant de la droite, du bas du téléski de la Bergerie.350 mètres plus loin, à Pra Rond, suivre le sentier balisé qui quitte la piste pour rejoindre à gauche une piste de ski et pour monter jusqu'au col sans Nom, altitude 2683, situé sous le pic de Chabrières.A ce col, prendre la sente cairnée sur la crête vers l'ouest jusqu'au mont Tailland.RETOUR:Revenir par la sente de crête jusqu'au col sans Nom et monter en face au pic de Chabrières. Table d'orientation.Descendre en suivant la piste de ski jusqu'au col de Jaffueil ou de Crévoux.Obliquer en pleine gauche et suivre la piste qui descend vers le télécabine de Chabrières.Vers 2260 m, on peut faire un petit détour à gauche de la piste pour aller admirer l'ancienne cabane de berger de Chabrières restaurée.Continuer à descendre jusqu'à l'hôtel-restaurant dont le toit est visible.

Vars
12km 950m R2 icone randonnee

Se diriger au départ du télésiège de Pré Claux et remonter le bord droit de la piste de ski le long du télésiège sur environ 400 mètres.Vers la cote 1770 on trouve un panneau indiquant vers la droite le sentier du Lac de Sainte-Marguerite, balisé avec des ronds bleus (ne pas prendre la "voie des sages", balisée avec trois ronds orange).Suivre le sentier qui passe au-dessus de la Cabane de l'Eyssalette, puis arrive dans le Vallon de l'Eissalete (sic) où il grimpe jusqu'au Lac de Ste-Marguerite. On ne découvre le lac qu'en arrivant dessus.Pour le retour, on a deux solutions.Soit on revient par l'itinéraire d'aller.Soit on descend vers la Cabane du Lac et on prend la piste que l'on trouve vers la cote 2094.Vers 1920 mètres, on peut prendre un raccourci tout droit vers le nord.Passer à Gavtier et continuer jusqu'au parking de Pra Païsset où l'on retrouve les voitures.

Les Orres
10km 500m R1 icone randonnee

Remonter le sentier rive droite du torrent de l’Orrenaye. Au fond du vallon, bifurquer sur votre droite en direction du Col de Roburrent. A 2400m, les rives de l’Orrenaye s’offrent à vous…On vous conseille vivement de poursuivre la balade sur le Col de Roburrent (+20minutes) et de descendre côté italien sur le Lac de Roburrent qui, simple avis personnel, offre un cadre plus joli que côté français. Vous pourrez continuer votre descente en Italie jusqu’au hameau d’Argentera (puis retour en stop).

Larche
500m R1 icone randonnee

ALLERPrendre le chemin direction "Le Morgonnet" (trace jaune).20 mètres plus loin, prendre à gauche la piste vers le nord-est.Ignorer le chemin que l'on trouve sur la droite encore 20 mètres plus loin.La piste devient sentier, elle longe une prairie, puis continue dans les bois ("les Croués" sur IGN).On arrive à un virage à droite où l'on aperçoit devant soi le pont de Savines. Chercher alors en pleine droite à l'intérieur du virage une sente qui monte sur une croupe direction sud.Progresser le long de cette croupe jusqu'à arriver à proximité du sommet. Ignorer les sentiers qui partent sur le côté à flanc de montagne.On accède au sommet par un peu d'escalade facile dans les rochers des derniers mètres, que l'on peut aussi contourner par la droite.Panorama sur le lac de Serre-Ponçon et les montagnes avoisinantes.Sur ce sommet avait été placée une statue de la Vierge, qui a disparu.RETOURSuivre la crête vers le Morgonnet, direction est, en restant sur la crête ou légèrement en-dessous à droite.On arrive à un col (1498 m), où l'on trouve en pleine droite un bon sentier qui descend sur la route forestière juste au-dessus des Hugues.Prendre cette route forestière vers la droite.150 mètres plus loin, on peut, soit continuer à descendre tranquillement sur cette route jusqu'au point de départ, soit prendre sur droite une petite piste herbeuse qui remonte légèrement.Cette piste passe 20 mètres en-dessous de la chapelle Saint-Pierre, puis elle commence à redescendre, elle traverse en biais un pré (viser à droite du tas de pierres de l'autre côté du pré) et elle devient un sentier, qui descend en serpentant dans les bois de l'Auche jusqu'au parking.

Pontis
4km 260m R2 icone randonnee

Cet itinéraire figure dans le guide 50 sommets sans corde de Pierre Maes. Mais ce livre est sans doute introuvable aujourd'hui.Du col de Vars, prendre la direction du vallon du Crachet à travers une zone encombrée de rochers. On rejoint rapidement une piste au niveau d'une bergerie. On suit cette piste toujours en direction du vallon du Crachet jusqu'à un collet herbeux. Un sentier peu visible sur les premier mètres monte vers la droite. On le suit jusqu'au col du Crachet (cairns).Du col, on aperçoit sur la droite la pointe de l'Eyssina. Une trace ou un sentier conduit au sommet par un itinéraire évident.Retour par le même itinéraire.http://www.openrunner.com/index.php?id=2811669

Vars
9km 740m R2 icone randonnee

Après la barrière, remonter le chemin forestier en évitant les raccourcis qui coupent les lacets.Après une légère descente, sortir de la forêt et entrer dans le Cirque de Morgon aux Portes de Morgon.Note de la modération : À partir des Portes de Morgon, un nouveau sentier balisé a été tracé pour monter au pic de Morgon.Un panneau explicatif en donne les raisons :- Moins de dérangement du berger près de sa cabane et moins de problème d'interaction avec les chiens de protection du troupeau.- Préservation des milieux naturels dans les secteurs très sensibles à l'érosion.- Proposer une montée au Morgon plus agréable et ombragée.- Permettre aux randonneurs de faire le plein d'eau à la petite source Deillières.Ce nouveau sentier rallonge un peu la distance parcourue ainsi que le dénivelé : 50m de dénivelé cumulé en plus.Poursuivre la montée sur le sentier en lacets (partie raide) jusqu'au Pic de Morgon (table d'orientation).Retour par le même itinéraire.

Savines-le-Lac
10km 750m R2 icone randonnee

Au Pontet, le sentier monte, direction nord-est, en rive droite au-dessus du torrent de l’Orrenaye. Le suivre jusque vers 2230 m., où l’on tourne à droite (est puis sud-est), en suivant toujours le vallon de l’Orrenaye. Longer ensuite le lac de l’Orrenaye (ou ce qu’il est reste…) à droite ; vers son extrémité sud obliquer franchement à gauche en direction du Col de Feuillas (nord-est), et suivre la trace qui monte et se rapproche de l’imposante masse de la Tête de Moïse, à gauche. Un peu au-dessus de 2700 m. se présente un imposant cône d’éboulis qui descend du couloir sud (le plus à gauche) de le Tête de Moïse : il faut le remonter, en essayant de suivre la trace. Puis il faut gravir entièrement les quelque 300 m. du raide couloir sud (éprouvant ; pour plus de facilité on peut se tenir un peu aux rochers, rive gauche de préférence, mais attention aux chutes de pierres). Parvenu en haut à la brèche, sortir par la droite, puis longer un mur (quelques marques de peinture rouge). Repérer dans ce mur un dièdre incliné vers la gauche, haut d’une vingtaine de mètres : s’encorder, puis le gravir. Après une série de blocs, on arrive à une autre brèche, sorte de plateforme horizontale mais exposée (plaque commémorative italienne…). Devant soi on aperçoit le mur qui mène au sommet : c’est l’arête sud-ouest, très raide, qu’il faut escalader au mieux (bonnes prises en rocher correct). Au sommet, grande croix métallique et vue grandiose sur pratiquement toutes les Alpes du Sud !Pour la descente, on peut évidemment emprunter l’itinéraire de montée (il est conseillé de redescendre au moins le mur terminal en rappel). Mais il existe une autre solution, moins acrobatique et qui ne nécessite pas de rappel : c’est de continuer sur l’arête (facile) après le sommet, jusqu’au débouché d’un petit couloir sur la droite, dans lequel on se glisse un peu en contrebas par un étroit trou dans le rocher (ça passe juste avec un sac !). Après le trou, désescalader prudemment ce raide couloir, en comptant sur ses pieds et ses mains plutôt que sur la corde douteuse en place à cet endroit (il faut espérer qu’elle n’y est plus ! Mieux vaut se servir ici de sa corde comme main courante). On débouche dans un vaste couloir pierreux (couloir sud-est, à peu près parallèle à celui emprunté à la montée mais plus à l’est) que l’on redescend jusqu’en bas. Prendre ensuite vers la droite des pentes herbeuses et caillouteuses moins raides, et rejoindre plus bas l’itinéraire de montée.Bien sûr, si l’on n’est pas familier de l’usage de la corde, on peut aussi emprunter cet itinéraire "de descente" à la montée. Certes, on se prive alors de la partie la plus "excitante" de l’ascension, mais la course devient ainsi plus abordable (difficulté : R4).

Larche
11,5 km A/Rkm 1154m R5 icone randonnee

Du refuge de Meleze ou du parking de Santa Anna, prendre l'itinéraire U26 bien indiqué qui passe au pied du rocher de la Via Ferrata. Laisser plus loin à gauche, l'itinéraire U27. Le chemin continue au Nord par une montée sur 200m. On emprunte alors un tres long vallon avec de magnifiques chalets d'alpage en toit de lauze. Vers 2500 m quitter ce sentier pour emprunter l'U67 qui mène par une succession de ressauts au lac de Mongoia (3083m). Aller au pas de Mongoia et suivre le sentier bien tracé et cairné qui mène au sommet (2 ou 3 pas d'escalade facile).La partie finale est décrite dans "50 sommets sans corde en Ubaye" de Denis Mathieu (épuisé)

chiazale
17km 1550m R3 icone randonnee

La randonnée démarre sur une piste qui se transforme rapidement en joli sentier très bien aménagé. Le sentier très bien balisé (PR) s’élève tranquillement à flanc de montagne, puis s’accentue dans de beaux lacets sur un chemin caillouteux. Après 40 min, on change de versant et le sentier continue dans un sous-bois splendide. Il faut 10 min supplémentaires pour atteindre les granges de Roche Juan. Continuer sur le sentier dans une forêt de mélèzes pour atteindre 25 min plus tard l’alpage et sa bergerie. Suivre le sentier qui s’engage dans le vallon qui vous mènera en 50 min et quelques lacets et de sèches montées au col. Suivre le sentier en crête pour atteindre le sommet et sa croix (20 min).La descente se fait par le même itinéraire.

Méolans-Revel
9km 1035m R2 icone randonnee

Face au parking un grand panneau indique les balades. Prendre la boucle verte qui dessert NE le bois du Clot la Saume. Passer devant la cabane du nain Rouge puis par un petit raidillon atteindre un faux plat, puis un carrefour. Là un panneau indique Boussolenc, suivre alors ce sentier qui débouche dans l'alpage du Vallon de Terre Rouge. Quelques lacets vous emmènent alors au col.Redescendre par le même itinéraire et arrivés au carrefour précité prendre à gauche pour revenir aux orres par la boucle verte.

Les Orres
13km 930m R1 icone randonnee

Je recommande cette randonnée courte et facile qui permet d'accéder à un vrai sommet, ce qui n'est pas fréquent dans ce secteur!ALLERAu parking de la Forêt, prendre le sentier direction "Le Méale par le Serre" et le suivre jusqu'au sommet.Ce bon sentier balisé avec des ronds orange monte en pente régulière dans la forêt; il est à l'ombre une bonne partie de la matinée.On sort de la forêt en arrivant à proximité du sommet.RETOURPour le retour, on peut envisager deux solutions.Retour par la Platrière: Revenir sur ses pas jusqu'au panneau "Croix de Pierre, 2251 m" et bifurquer à gauche, direction "La Platrière, Parking de la Forêt". Suivre les panneaux jusqu'au parking de la Forêt.Retour par la croupe nord-ouest: Revenir sur ses pas jusqu'au panneau "Le Serre, 2153 m". A ce panneau, ne pas prendre à gauche la direction "Parking de la Forêt", mais prendre en face le sentier sans annonce de direction qui descend vers le nord-ouest.Plus bas, ce sentier devient une piste de débardage un peu raide.En bas de la piste, vers 1910 mètres d'altitude, on croise un sentier balisé ronds rouges, avec à droite la direction "Crévoux" et à gauche les directions "St Sauveur par les gaillards" et "Les Orres, Parking de la Forêt". Prendre à gauche et suivre la direction "Parking de la Forêt".On rejoint plus bas la piste forestière que l'on prend vers la gauche jusqu'au parking.

Les Orres
10km 760m R1 icone randonnee

Le sentier de la boucle verte démarre à droite de l'immeuble les Dinos'Orres.D'abord en forêt, il longe un abreuvoir (point d'eau), et atteint un carrefour.Prendre à gauche (panneau) le sentier du col de Terre Rouge et du pic.Passage alors en alpage.Au col prendre à droite la crête (ronds orange et cairns).Passer la dalle inclinée (aucun problême) puis suivre le semblant de sentier en devers qui atteint le sommet.Retour par le même itinéraire.

Les Orres
15km 1179m R2 icone randonnee

Prendre le sentier marqué en rouge sur la carte IGN au départ du téléski du Pic Vert (des raccourcis sont possibles). Vers 1800 m, il s'élève au NE, puis redescend un peu pour rejoindre un autre sentier venant du nord. Remonter en direction générale SE (nombreux lacets) jusqu'au sommet.DescentePar l'arête sud, puis dès qu'il est possible par des pierriers plein W, rejoindre à vue la cabane de la Portette. Un large chemin (NW puis N, en noir sur la carte IGN) ramène sur le chemin de montée.

Les Orres
1210m R3 icone randonnee

Traverser Maljasset, dépasser la chapelle de Maurin et prendre le chemin qui descend à droite. Franchir le pont sur l’Ubaye puis suivre en face (SE) la très belle piste (un peu chaotique au début) du vallon de Mary, en direction du col éponyme. Passer la bergerie inférieure de Mary puis la bergerie supérieure, et continuer encore un peu toujours dans la même direction.Mais avant d’accéder au Col de Mary, vers 2530m, quitter la piste et obliquer à gauche (plein E), vers les lacs du Roure, qu’on va contourner par la droite. On frôle à gauche un premier lac (2650m), puis un ancien lac complètement asséché (à droite on distingue le Col du Roure). On se trouve alors à environ 2730m sur un replat qu’il faut traverser vers le Nord (direction de la Dent à escalader, mais que l’on n’aperçoit pas encore). Remonter les pentes qui suivent (N puis NE) jusqu’à se trouver au centre d’un petit cirque avec trois couloirs au fond. Remonter celui de gauche (N-NW) jusqu’à la belle crête au-dessus, qu’on suit brièvement à gauche, jusqu’à buter contre le pied de la Dent NW (la plus élevée).Là, une belle petite cheminée, d’une quinzaine de mètres environ, vous attend. L’escalader au mieux, c’est très raide mais bref, et les prises sont bonnes (encorder ici les personnes peu familières de ce type de terrain). Arrivé en haut de la cheminée, sortir vers la gauche pour rejoindre le sommet (dalles). Ce dernier n’est pas très vaste mais on y dispose d’une vue grandiose, (notamment, tout près, de la Dent Est (3166m) jusqu’à la Tête de Cialancioun, en passant par la Pointe du Fond du Roure et le Mont Maniglia. Redescendre par le même itinéraire (prudence dans la cheminée, la corde est ici très utile, au moins comme main courante).

Maljasset
1287m R4 icone randonnee

Traverser Maljasset, dépasser la chapelle de Maurin puis descendre à droite le chemin qui franchit le pont sur l’Ubaye. Après le pont, continuer brièvement sur la large piste qui mène au Col de Mary, et repérer bientôt sur la gauche (panneau) le départ d’un sentier qui, après avoir franchi un ravin (ravin de l’Alpet), part en direction du Col de l’Autaret via le Plan de Parouart et le vallon de Chabrière. On suit cet agréable sentier "en toboggan" qui longe l’Ubaye en rive gauche, et qui est parallèle à celui, beaucoup plus fréquenté, de la rive droite en face (tous deux mènent au Plan de Parouart). A noter que notre sentier est presque toujours en sous-bois (contrairement à l’autre…) et qu’au Plan de Parouart on y bénéficie de vues superbes sur les eaux calmes de ce lieu un peu magique et secret, dans lesquelles se reflètent les hauts contreforts sud du Péouvou (tant pis pour ceux qui auront pris l’autre sentier !).Au Plan, le sentier s’infléchit vers le sud-est (panneau), direction qu’il gardera désormais jusqu’au Col de l’Autaret. Il longe le ravin de Chabrière, passe en face et en contrebas de la bergerie du même nom, puis se faufile dans l’impressionnant chaos rocheux de la Casse des Marchands (au pied du Pic de Pelvat). Il entre ensuite dans le fascinant et désertique vallon de Chabrière, qu’il suit en rive gauche du torrent du même nom. Tout au fond du vallon, sur la crête, le Col de l’Autaret est visible de loin, en haut d’une raide pente d’éboulis de schistes qu’il faudra alors remonter en suivant la trace et les cairns. Au Col (2880 m, panneau bilingue), s'engager à gauche sur l’arête (orientée nord-est), où on trouve presque aussitôt la fameuse borne-frontière de 1824 avec la fleur de lys et la croix de Savoie. Là, contrairement à ce qu'indique au col le panneau "Tête de l'Autaret 0.30" (cf. ma photo), mieux vaut ne pas continuer sur le fil de l’arête, sur le bon sentier qui la longe, car il bute à mi-chemin sur une barre dont le franchissement est extrêmement délicat. Il est bien préférable de descendre alors à droite (donc du côté italien du col), hors trace, jusqu'à mi-pente à peu près, puis de progresser à flanc, parallèlement à l’arête (nord-est). Et dès que la progression en dévers devient moins pénible, il faudra contourner la barre qui s’efface vers le bas et remonter ensuite au mieux, toujours hors trace, sur le fil de l’arête, qu’on suivra ensuite sans difficulté jusqu’au sommet. Là-haut la vue porte à la fois sur les Alpes italiennes (dont le Viso, s’il veut bien s’extraire un instant de sa cape de nuages) et les sommets français de la Haute-Ubaye (jusqu’aux Ecrins enneigés au loin).A noter qu’il est possible aussi, au lieu de remonter sur le fil, de continuer à progresser à flanc, toujours dans la même direction nord-est, jusqu’à buter sur le versant de l’arête nord-ouest qu’on remonte aisément, et de là-haut à gauche jusqu'au sommet. La descente se fait par le même itinéraire, en profitant une nouvelle fois des charmes sauvages et secrets du vallon de Chabrière et du Plan de Parouart…

Maljasset
20km 1200m R2 icone randonnee

De Maljasset, remonter le Gr de pays jusqu'au Plan de Parouart, sorte d'oasis avec sa forêt de saules Marsault.Poursuivre par une grimpette dans le ravin de la Salcette.A 2400m, faites l'aller et retour au marmittes de Géants.Continuer la longue et "plate" montée au Col Longet où toute une série de lacs viendra combler vos petits yeux.Belle vue sur le Mont Viso.* * * Rando qui a l'air pas mal à réaliser en VTT...* * *" La vallée de l'Ubaye, entre le plan de Parouart et le col de Longet, traverse uniquement une succession d'unités liguro-piémontaises imbriquées qui se superposent d'est en ouest. Oulalala!!!! En savoir plus grâce àwww.geol-alp.com/h_ubaye/pages_ubaye_haute/col_longet.html

Maljasset
27 km (AR)km 800m R1 icone randonnee

Remarques:la montée jusqu'au col du Brunel est à l'ombre si on part tôt le matin;prévoir coupe-vent et gants, car il peut y avoir du vent froid sur la crête.ALLER:Monter dans l'alpage de Pra Mouton vers le sud, puis contourner par la gauche sous le pierrier le mélézin lorsqu'il devient dense.Revenir ensuite un peu à droite vers 2200 mètres pour éviter de marcher en dévers et rejoindre le fond du ravin du Brunel, raviné et encombré de pierres, que l'on remonte jusqu'au col du Brunel.Présence d'une croix au-dessus du col en souvenir d'un décès accidentel survenu le 08/09/1957.Du col suivre la crête vers le S-W, puis vers le N-W, jusqu'au sommet des Croix. Suivre les drailles.Cette longue crête vallonnée surplombe quelques beaux à-pics à gauche, mais elle est sans danger car elle est en pente douce à droite.Panorama très étendu au sommet des Croix.RETOUR:Aller voir 150 mètres au N-W du sommet, au point 2546, le signal de l'an 2000 (tour métallique ronde qui brille au soleil) et un grand cairn.Prendre garde ensuite à ne pas descendre sur la crête nord, mais à aller chercher plus à droite la crête N-E, sur laquelle on trouve plus bas un sentier cairné qui aboutit à la chapelle de Pra Leydon.On peut observer pendant la descente une tache triangulaire verte en contrebas indiquant le pâturage où il faudra se rendre pour trouver le passage vers Pra Mouton.La chapelle est entourée d'arbres, on ne l'aperçoit qu'au dernier moment.Elle a été reconstruite en 2009.On trouve une table de pique nique à côté.Descendre en biais de la chapelle en direction sud vers le point 2258 pour rejoindre le pâturage (tâche triangulaire verte).Emprunter le passage des moutons dans la falaise et descendre le long du sentier cairné vers le sud, puis vers le N-E.On revient ainsi à Pra Mouton.

St-André-d'Embrun
8km 740m R2 icone randonnee

Sortir de la petite route de l' "Eglise", niveau 1257, monter par la piste jusqu'à Clot Bouffier, puis prendre la sente qui traverse un versant souvent abrupt, jusqu'à Clot l'Herbous (en hiver, traversées de neige pentue, avalanches, glace). Puis suivre grossièrement le tracé de carte qui mène à la bifurcation entre le haut vallon de Reyssas et le vallon de la Baume.Une variante permet d'accéder à la cabane du Casset, sur l'autre versant.Retour par le même parcours.Ne pas faire ce circuit par neige molle et instable.

Puy-St-Eusèbe
844m R4 icone randonnee

Du parking prendre la D468 sur 100m environ puis prendre à droite le sentier des citernes (panneau), après les 2 citernes prendre à droite le sentier du belvédère Pierre Arnoux (panneau). Ce sentier coupe par 2 fois la piste forestière, ensuite il dessert une futaie où fleurissent aussi les panneaux explicatifs, et atteint la large prairie précédant le belvédère. Les panneaux guident ensuite sur le belvédère.Retour par le même itinéraire.

Savines le Lac
5km 505m R1 icone randonnee

ALLER:Au parking, continuer la piste vers le col du Morgonnet, d'abord PR, puis GRP.Au point 1553, quitter le GRP pour prendre la piste vers la droite.900 mètres plus loin, quitter la piste pour un sentier à gauche (cairn).Ce long sentier, assez bien tracé au début, puis progressivement de moins en moins bien tracé, passe au bord des falaises de Morgon, puis monte dans Serre Chiret en traversant plusieurs ravines.On dispose alors de plusieurs variantes pour rejoindre la crête du Morgon.1ère variante, Cf trace du 19-11-2015:Arrivé à 1860 mètres d'altitude, 300 mètres après avoir franchi le ravin de Serre Chiret, en sous-bois, tourner à gauche à un cairn pour monter sur une vague croupe, direction est.On sort un peu plus haut du sous-bois et on trouve deux cairns alignés; voir photo sortie du 02-06-2015.A partir de là, c'est l'aventure! Il faut monter en choisissant les meilleurs passages entre les barres rocheuses.Vers la fin de la montée les barres rocheuses font progressivement place à des pentes herbeuses plus sympathiques.On arrive enfin sur la crête du cirque de Morgon, approximativement au-dessus du ravin de Serre Chiret.Il n'y a plus qu'à suivre cette crête jusqu'au pic de Morgon.2ème variante, plus directe, mais plus raide, Cf trace du 29-06-2018:Quand on croise le ravin de Serre Chiret, monter en rive gauche du ravin, en prenant au début au bord du ravin ou bien une cinquantaine de mètres plus à droite.Continuer dans les pentes herbeuses.Présence de deux ou trois cairns sur cette montée.On arrive sur la crête à peu près comme la première variante.3ème variante pour un itinéraire plus long à l'aller, mais moins exposé, Cf trace du 11-08-2015:Après avoir franchi le ravin de Serre Chiret, continuer à suivre le sentier qui serpente longuement vers le sud, sud-est en bas des falaises et qui mène à une cabane de bergers située au sud de la tête de la Vieille vers 2250 mètres d'altitude (non mentionnée sur IGN). Ce sentier est mal tracé. Un GPS est utile pour suivre la trace et éviter des recherches laborieuses.Arrivé à proximité de la cabane, on trouve un sentier allant de cette cabane à la crête de Morgon, direction nord-ouest, puis nord. Le prendre à gauche pour rejoindre la crête.Compter environ 5 heures pour la montée jusqu'au pic de Morgon par cet itinéraire.RETOUR:Du pic de Morgon, prendre le sentier classique qui suit la crête nord, en direction du "signal de l'an 2000".Quand ce sentier quitte la crête pour descendre à droite vers le cirque de Morgon, continuer tout droit vers le signal.Une cinquantaine de mètres plus loin, chercher le cairn ou la balise jaune indiquant le départ d'un sentier à gauche, vers l'ouest.Ce sentier balisé avec des traits jaunes et des numéros jaunes descend assez raide, il suit une petite croupe, traverse des rochers, passe à proximité d'un rocher pyramidal coiffé d'un cairn, puis descend dans un bois de mélèzes.Ensuite il oblique vers le sud-ouest pour franchir les Traverses, entre la falaise et l'éboulis.Puis il descend sur l'arête ouest jusqu'au col du Morgonnet. La pente est un peu raide.Présence d'une source quelques dizaines de mètres sur le GRP à droite du col du Morgonnet.Au col, remonter une dizaine de mètres en face et prendre à droite la piste qui mène à la cabane du Jas.À la cabane, continuer dans la prairie le sentier balisé jaune.Présence d'un mélèze remarquable au bord du sentier 100 mètres après la cabane. Le sentier rejoint plus loin la crête ouest du Morgonnet, puis descend jusqu'au col 1498.Tourner alors en pleine gauche pour revenir au parking.

Pontis
10,5km 900m R4 icone randonnee

Continuer au nord sur la piste, puis le sentier, en laissant les bergeries à droite. Le sentier traverse un alpage, rentre en sous-bois, passe à la Croix de Jaumasse (2100m) puis continue (NE). Vers 2170m (poteau), on peut poursuivre soit à droite (SE) soit tout droit (N), les deux orientations (balisées) mènent au lac de l’Aupillon. La seconde est plus intéressante, car on bénéficie alors de très belles vues sur d’imposantes masses rocheuses. Cette sente traverse le torrent issu de la petite cascade de la Pisse (à droite), puis se dirige vers de grandes barres rocheuses. Le passage se trouve à droite (trace, cairns). Il surmonte aisément la barre (cairns à la sortie) et débouche sur le vaste et reposant vallon de la Bonne Fontaine (sources, bergeries) vers 2440m. L’Aupillon est alors bien visible au bout de la crête à droite, tout comme beaucoup plus à gauche sur la même crête le col de l’Âne, qu’on empruntera à la descente. Mais pour accéder au sommet, il faut d’abord monter en pente très douce jusqu’au fond du vallon (E), rive droite du torrent du Rioclar (trace intermittente, cairns). Là on rejoint par un mouvement tournant sur la gauche, le "lac" inférieur de l’Aupillon (2555m, panneau) – ou plutôt ce qu’il en reste hélas, à savoir une grande flaque d’eau… La contourner par la gauche et remonter vers le nord (traces, quelques cairns). Vers 2650, une trace mène vers l’est au lac supérieur (puis au col) de l’Aupillon, encore un vrai lac celui-là, plus petit mais bien rempli (un aller-retour est conseillé si l’horaire le permet) ! Continuer ensuite à monter (NW) dans de raides pentes de caillasses, en suivant les traces et les quelques cairns (le petit lac est alors bien visible derrière soi). On finit ainsi par déboucher vers 2800m à un collet sur une crête en contrebas du sommet (qui se dresse, imposant, à droite). De l’autre côté, belle vue côté Embrun avec le beau lac de Ste Marguerite tout en bas. Il reste à grimper au mieux sur la raide arête rocheuse à droite, en suivant bien les marques à la peinture orange qui balisent à partir de là l’accès le plus aisé au sommet. La vue y est parait-il très belle de tous côtés (mais le jour où j’y suis allé elle ne dépassait pas quelques mètres, vu la densité du brouillard qui m’avait enveloppé en arrivant sur l’arête !).Désescalader ensuite l’arête rocheuse par la voie de montée (points oranges) jusqu’au collet, puis là ne pas redescendre à gauche mais continuer tout droit sur la crête (WSW) en suivant toujours les points oranges bien commodes. On contourne ainsi par la gauche un premier sommet à 2749m ; puis on remonte sur la crête et on y reste un bon moment (tout en bas à gauche on voit bien les bergeries de la Bonne Fontaine). On passe alors sans aucune difficulté aux points 2634, 2542, 2571, avant d’arriver enfin, au bout du toboggan, au Col de l’Âne (ou col de L’Eissalette, poteau, 2524m - un sentier y descend à droite jusqu’au lac de Ste Marguerite). Du col, descendre à gauche (SSE), hors trace, dans des pentes assez soutenues, mi-herbeuses mi-caillouteuses, en se tenant à peu près à l’aplomb du col (trace d’un ruisseau à sec un peu plus bas). Vers 2200m, quitter cette trace (qui va devenir de plus en plus raide) et obliquer à droite (SW), puis vers 2100 m se rediriger progressivement à gauche (Sud) pour rejoindre, par une pente plus douce, le bon chemin forestier qu’on croise à angle droit (il vient de la cabane de la Choupette à droite) et qu’on suit sur la gauche. [Autre possibilité : continuer à descendre dans les blocs du lit du ruisseau à sec, et lorsqu’il devient vraiment trop raide (petite cascade !) le franchir et remonter au mieux sur le versant opposé, rive gauche, d’où des pentes d’herbe débonnaires mènent au fond du vallon, et de là rejoindre le chemin forestier, visible plus à droite où il fait un grand virage avant de franchir le Rioclar].Suivre alors sur env. 2,3 km, ce chemin forestier confortable qui, après être passé près d’une croix, se dirige en sous-bois vers le sud. Mais attention : vers 1840m, lorsque ce chemin descendant bien marqué vire à droite (il va ensuite passer sous une maisonnette et franchir le Rioclar au bas d’une cascade – si vous les voyez c’est que vous avez loupé l’embranchement et qu’il ne vous reste plus qu’à remonter !), il faut impérativement le quitter avant le virage pour prendre, vers la gauche, un chemin moins visible car moins fréquenté, à demi herbeux, et qui continue plein sud, mais en remontant ! Il faut alors suivre ce dernier jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’il butte vers 1965m sur la piste carrossable prise à la montée. Il ne reste alors plus qu’à monter tranquillement cette piste sur près de 850m, jusqu’au parking et à la voiture.

Les Thuiles
1100m R3 icone randonnee

Remarque quant à l'itinéraire routier : la petite route en effet qui mène jusqu'au village du Pontis entre prés, blés et pins est magnifique. A cela, ajoutez la petite larme du turquoise du lac de Serre-Ponçon et vous serez charmés à jamais par cette région! A la ferme des Hugues, monter n-w par un sentier qui part derrière le panneau de l'ONF. Au bout de quelques minutes de marche seulement, un 360° vous fera prendre la mesure de l'immensité du lac de Serre-Ponçon épris entre Embrunais et Ubaye.Poursuivre W par une crete à l'ombre des pins et déboucher dans une belle clairière. Passez à gauche de la Cabane du Jas, protégée par un énorme bloc rocheux.Le sentier rejoint un peu plus loin le col de Morgonnet. Il vous faudra un petit quart d'heure pour fouler le sommet du Morgonnet 150m plus haut. Détour indispensable car la vue est saisissante...Descente : au col de Morgonnet, prendre la large piste qui descend en contournant les flancs E-S-W du Morgonnet et rejoint bien paisiblement le parking.

Le Pontis
320m R1 icone randonnee

ALLERDu parking du pont de la Grande Cabane, prendre vers le sud la piste qui monte au torrent des Olettes.Continuer la piste en direction de la combe de la Perouyère.À la deuxième épingle à cheveux à gauche, prendre en face un sentier qui monte en sous-bois en longeant plus ou moins le torrent des Olettes.Ce sentier arrive au passage du Berger (1760m), puis il oblique vers l'est pour une montée en lacets vers la combe de la Perouyère (2053m).Continuer vers le sud jusqu'au clos des Dames où l'on rejoint le chemin de Ceinture.Le prendre vers la gauche, direction est, pendant 300 mètres, jusqu'à un replat vers 2160m.Quitter alors ce chemin de Ceinture pour monter à vue vers le Joug de l'Aigle, d'abord sur une croupe herbeuse, puis le long de l'arête nord.Quand on arrive au bloc rocheux sommital, le longer vers la gauche pour trouver rapidement un couloir rocheux, puis herbeux, qui permet de monter au sommet en mettant les mains.RETOURRevenir par le même itinéraire jusqu'à la base du bloc rocheux sommital.Continuer à le longer pour en faire presque un tour complet dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'à rejoindre la crête sud-ouest.Descendre par cette crête jusqu'au col des Olettes.Au col, chercher en versant nord un sentier mal tracé (quelques marques de peinture et cairns) qui descend vers le vallon des Olettes.A la cabane de berger des Olettes prendre vers le nord le chemin de Ceinture.Le quitter après le vallon Clapier pour descendre à droite sur une croupe en sous-bois et suivre cet itinéraire balisé jusqu'à la Grande Cabane.D'autres itinéraires de retour sont possibles par l'est, en passant par la source de Naton.

Crots
13km 900m R3 icone randonnee

Du parking dans Larche prendre le GR en longeant l'office du tourismeAu bout de la piste prendre le sentier à gaucheBifurc suivante laisser le GR et suivre Tête dure -col des MongesSuivre col des Monges jusqu'à une bifurc où on suit col de la Gypière de l'Orrenaye -Tête DureA la bergerie prendre à droite vers Tête Dure et monter au col Rémy puis au sommetDescente directe sur la crête sud en suivant sente, cairn et balisageEn bas suivre la piste puis le sentier balisé jusqu'à Larche

Larche
950m R1 icone randonnee

ALLERContinuer la route forestière sur 50 mètres puis, à une fontaine, prendre à droite une ancienne piste de débardage recouverte d'herbes, qui monte dans le bois de Siguret.Quand la piste s'arrête, continuer dans la pente jusqu'à la crête.Prendre la crête vers la gauche et la suivre. Il y a presque partout une sente. La première partie est en sous-bois, puis on trouve une partie herbeuse, et enfin une partie rocheuse.Aller jusqu'au sommet 2609, marqué par un grand cairn. Beau panorama.RETOURRevenir sur ses pas jusqu'à retrouver la partie herbeuse presque horizontale.Descendre alors à vue vers la droite en allant plus ou moins en direction de la cabane de Siguret visible en bas et en évitant les parties trop boisées. On rencontre quelques drailles.Une fois en bas, rejoindre la route forestière de Siguret et la suivre vers le nord jusqu'à la voiture.

Les Orres
10,5km 720m R2 icone randonnee

ALLERSuivre la piste qui dessert la cabane du Petit Vallon.Au pont du Petit Vallon (2045m), on peut au choix continuer sur la piste jusqu'à la cabane, ou bien rester en rive gauche du torrent.Continuer au fond du vallon dans l'alpage, puis sur le sentier cairné que l'on trouve assez rapidement.En suivant ce sentier, remonter le Petit Vallon, passer près des abreuvoirs à 2450m, puis obliquer à droite pour atteindre le col à 2795m.À ce col (panneau "Col de l'Aupillon"), prendre à gauche le sentier qui monte par la crête jusqu'au sommet.RETOURRevenir au col.Prendre à gauche le sentier en direction du lac Ste Marguerite et le quitter 60m plus loin vers la droite pour une sente qui passe sous les rochers de la montagne de l'Alpe de Verdun, puis qui remonte vers la crête.Atteindre ainsi le sommet à 2864m.Continuer le long de la crête en passant à la table d'orientation de la tête du Vallon Rémolon et en haut du téléski du Génépi.Arrivé en haut du téléski de Portette, quitter la crête pour dévaler à droite dans les pâturages en direction de la cabane de l'Alp de Verdun visible en contrebas.Rejoindre vers 2270m le sentier d'accès à cette cabane et descendre par ce sentier vers la cabane du Petit Vallon.Revenir par la piste au point de départ du circuit.

Les Orres
13km 1240m R3 icone randonnee

ALLERContinuer vers le NW sur la piste en direction de St-Flavi.La quitter 600m plus loin pour un chemin qui monte à gauche dans la forêt de pins.À deux bifurcatiions successives (altitude 1630m, puis 1650m), prendre en épingle à cheveux à gauche. Suivre ensuite la montée en lacets.Arriver à l'aire de pique-nique de Bonnet Vert. Traverser la piste et prendre le sentier en face.Après une montée en lacets à l'Est d'un ravin, arriver vers 1935m à une bifurcation de sentiers (elle est située plus au nord que le point 1932 indiqué sur la carte IGN en 2020). Y prendre le sentier de gauche.Suivre ce sentier qui commence par la délicate traversée d'un éboulis.Continuer presque horizontalement, puis en descente jusqu'à rencontrer le circuit balisé PR de Soleil Bœuf (panneau directionnel indiquant à droite "Les 3 Hommes, Refuge de Belmont" et à gauche "Carrefour de Champérous").Se rendre à la maison forestière de Champérous que l'on aperçoit 100m plus loin vers le SW. Abri ouvert.RETOURRevenir au panneau directionnel et suivre la piste en direction du carrefour de Champérous.60m plus loin, à un cairn, quitter la piste pour le sentier à gauche.Suivre ce sentier qui descend progressivement dans la forêt.800m plus loin, déboucher sur le chemin d'accès à Rousson.Le prendre à gauche et, après un court raidillon, arriver à la ruine de Rousson.Cette ruine est située à l'entrée d'une jolie combe d'où l'on jouit d'un panorama exceptionnel.Continuer horizontalement en face pour faire le tour de la combe et du petit étang qui s'y trouve.Revenir vers la ruine et, 40m avant d'y arriver, plonger à gauche dans la pente à l'endroit le plus facile pour rejoindre la piste de Bonnet Vert.Prendre la piste vers la droite puis, quand l'occasion se présente, partir à gauche pour couper dans les prairies, où la descente, en direction presque plein sud, est agréable et en pente douce.Rejoindre ainsi la piste au point 1659 indiqué sur IGN.Dans la prairie 50m au SE de ce point, chercher le départ d'un sentier.Suivre ce sentier en forêt, puis descendre dans les prairies en direction SE pour arriver au parking près de la grande grange.

Faucon-de-Barcelonnette
6,6km 420m R2 icone randonnee

Remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au plan de Parouart. Traverser l’Ubaye au pont 2100 m environ et prendre à droite la direction du tour du plan de Parouart (panneau). Peu après, ne pas redescendre au niveau du plan, mais remonter par un sentier peu visible vers la cabane du Ga comme pour aller dans le vallon de Chabrières (attention: le chemin de Chabrières est devenu impraticable).Après la cabane, le chemin oblique à travers les herbes vers l'Est et traverse à gauche un ravin. Plus haut, revenir à droite (cairn) et rejoindre horizontalement par un sentier le ravin précité (à partir de ce point, il n'y a plus de sentier jusqu'au sommet).Remonter la rive droite du ravin (commode) jusque vers 2300 m, là où son fond devient accessible (eau).Obliquer alors franchement vers l'Est et monter, par des pentes modérées, vers une grande barre rocheuse.Celle-ci présente un point faible, au-dessus d'une croupe herbeuse bien visible et caractéristique. Gravir cette croupe, puis la pente rocheuse qui suit. En sortir à gauche dès que possible.On arrive ainsi sur un replat d'où l'on voit la partie supérieure de l'itinéraire. Continuer sans trop monter dans la même direction et gagner facilement la crête de la Gavie au dessus d'un col herbeux visible de loin (vue grandiose sur le vallon de Rubren).Remonter la crête (une section raide mais sans difficulté) jusqu'au sommet.DescenteRejoindre facilement, par le cirque de la Gavie, le fond du vallon du béal de la Gavie. De là, une sente conduit à la bergerie de Chabrières. Rejoindre le plan de Parouart, puis Maljasset, par le sentier rive gauche.VarianteUne fois arrivé dans le cirque de la Gavie, il est possible de remonter au pas de Gandin pour faire le tour du Pelvat: cet enchaînement constitue l'une des plus belles randonnées sauvages du secteur.

Montdauphin
970m R3 icone randonnee

Suivre la route, aucun risque de se tromper !Si on a du courage, on va jusqu'à la crête du Mélezet, en tournant à gauche sur une autre piste, lorsqu'on arrive à proximité de Risoul (pancartes et plan des randonnées). Ainsi on parvient en haut des téléskis et télésiège du Mélezet. Poursuivre un peu sur la crête, et dans une sorte de large col en bordure de forêt, on trouve un sentier pour redescendre en boucle sur la cabane de Razis, au captage.

Vars
15km 500m R1 icone randonnee

Poursuivre plein Sud un large chemin qui rejoint le torrent de l'Eyssalette, puis, en montant à gauche, prendre une large piste qui conduit facilement au lac de Sainte Marguerite.De la rive W du lac, un sentier peu visible au départ contourne par le Nord le point 2 404 m et conduit au col de l'Ane (ou col de l'Eissalete).Suivre alors vers l'Est l'arête W de l'Aupillon. D'abord, par un parcours de crêtes faciles, on passe successivement par le point 2571 m, le col 2542 m (gros cairn bien visible du lac ; on peut rejoindre directement l'arête à cet endroit), le sommet 2634 m et le col situé juste à l'Est, au pied d'un ressaut plus important.Traverser à peu près horizontalement en face Sud une pente raide sur 200 m environ, jusqu'à rejoindre un couloir bien marqué mais peu visible de loin. Remonter ce couloir, en regagnant dès que possible sa rive gauche assez commode, sur une centaine de mètres de dénivelée: on rejoint ainsi la crête, à un petit col herbeux situé juste à l'Est du sommet 2759 m. Cette section (surtout la traversée) est plus impressionnante que réellement difficile.Suivre l'arête devenue facile jusqu'au sommet.DescenteDescendre par une bonne trace raide jusqu'au col 2795 m. Commencer à descendre le chemin vers le lac de Sainte Marguerite, et prendre très vite à droite une assez bonne trace (bien visible du sommet de l'Aupillon) qui évite par l'W une section plus accidentée de l'arête.Une fois celle-ci rejointe, la suivre facilement en passant par le sommet 2864 m, le point 2776 m, et le sommet 2769 m (table d'orientation).Redescendre sans problème l'arête W de ce sommet, jusque vers 2300 m où l'on rejoint à droite un vallon secondaire (piste de ski), puis un sentier qui conduit à proximité de la cabane de l'Eyssalette.Suivre ce dernier jusqu'à Pré Claux et rejoindre directement le point de départ par une courte descente plus ou moins hors sentier.

Montdauphin
16km 1260m R3 icone randonnee

ALLERAu parking chercher de l'autre côté de la piste le sentier balisé PR traits jaunes, qui part vers le nord en direction de La Pare.Vers 1760 mètres d'altitude ce sentier arrive sur une piste et rejoint le GR 6-56.Suivre ce GR d'abord sur une piste jusqu'au refuge de la Pare (1832 m), puis sur un sentier bien tracé jusqu'au col de la Pare (2655 m).Prendre à gauche la crête vers la Grande Epervière.Approcher du bastion sommital en restant sur la crête, puis chercher le passage le plus naturel en se laissant guider par les cairns.RETOURDe l'autre côté du sommet, suivre la sente qui contourne la falaise par le nord, puis descendre sur la crête vers la Petite Epervière.A mi-chemin de la descente, contourner le gros bloc rocheux qui barre le passage.Après le col, contourner la Petite Epervière par le sud en descendant légèrement, pour ne pas retomber sur les parois rocheuses sur le côté ouest.Continuer la crête jusqu'au col des Orres.Au col des Orres, descendre par le sentier balisé PR jusqu'à la Grande Source.Continuer en direction de la cabane Neuve.Vers l'altitude 2220 mètres, le sentier devient une piste de berger.Arrivé à proximité de la cabane Neuve, tourner à gauche pour passer devant la cabane et prendre la piste (non balisée) qui descend à droite. On peut couper certains lacets.Vers l'altitude 1900, le GR rejoint la piste. Le prendre à gauche sur la piste, direction La Pare.1,3 km plus loin, on arrive à une intersection de pistes. Quitter le GR pour prendre à droite la piste qui descend aux Dalis, où l'on retrouve la voiture.

Saint-Pons
18km 1300m R3 icone randonnee

Au départ de l'église des Orres (Alt. 1470 m), suivre le chemin forestier puis le sentier balisé jusqu'au Méale (Alt. 2426 m).Poursuivre vers l'Est, sur la crête faite d'une succession de ressauts et de sommets dont le Pic Haut (Alt. 2518 m) et le Ratel (Alt. 2460 m).L'arête de la Ratelle conduit alors au col de Girabeau (2509 m).Descendre en suivant le sentier qui mène au torrent des Vachères en fond de vallée.Prendre la route forestière puis la départementale pour rejoindre le village. Cette dernière portion est longue, à pied compter une 1h à 1h30 supplémentaire à l'horaire initial.

Les Orres
1300m R2 icone randonnee

Depuis le parking du col de Larche, monter par un bon sentier en traversée vers la gauche, jusqu'à rejoindre le vallon de l'Orenaye et le sentier autoroute que l'on suit par le lac de l'Orenaye jusqu'au Passo di Roburent où l'on passe en Italie.Descendre un peu vers le beau lac supérieur de Roburent, puis remonter le couloir évident à gauche par un sentier en lacets, jusqu'à arriver au colle della Scaletta.Monter à droite en suivant le balisage rouge-bleu, on passe par le fameux tunnel décrit par Bernard Mazas dans son topo, puis des passages un peu plus escarpés jusqu'au sommet.De là, continuer en traversée en suivant le balisage bleu et rouge. On commence par descendre à une brèche, puis remonter de l'autre côté. On passe une première vire (chaines), puis un petit passage de désescalade facile mais exposée (chaine) jusqu'à une brèche. On se demande où ça passe, et en fait on atteint une vire dérobée en versant nord (chaines). Le plus dur est fait, le sentier descend ensuite en lacets le long de l'arête, on repasse une brèche, puis on traverse plusieurs couloirs.Ensuite, le sentier balisé part en remontée vers un col, le laisser et descendre à droite dans le pierrier par de bonnes traces, puis rejoindre les deux lacs inférieurs de Roburent à vue.Suivre le sentier-autoroute dans le vallon vers Argentera, jusqu'à arriver à une bergerie vers 2150. De là, faire une traversée ascendante vers la droite dans des traces de moutons un peu exposées, jusqu'à arriver au double collet (Passo Pra di Bals).Descendre vers la droite par un sentier balisé rouge-jaune, qui fait une traversée graduellement descendante. Au bout d'un moment, le sentier fait de nombreux lacets sur une épaule de pins entre deux ravines. On peut le descendre jusqu'à la route, mais le mieux est de couper en traversée au niveau de paravalanches, et de rester au mieux à niveau au-dessus de la route jusqu'à la rejoindre sur un plat. Il y a de bonnes sentes de moutons, et les ravines ne passent pas trop mal, quitte à monter-descendre un peu pour trouver une meilleure trace.Puis suivre la route, s'arrêter prendre une bière au bar di Lagho, et rejoindre la voiture au col de Larche.

Larche
1100m R3 icone randonnee

ALLERAu col de la Coche, prendre la piste direction "Chapelle de Pra Leydon, Mont Orel, Les Croix".Cette piste de débardage passe près d'une prise d'eau et monte assez raide, direction sud-est jusque vers 1960m, puis sud-ouest.Vers 2050m, continuer sur un sentier qui monte vers le sud en suivant plus ou moins une crête, puis qui oblique vers l'est vers 2200 m.Vers 2250 mètres, ce sentier arrive à un pierrier qu'il traverse horizontalement vers l'est. Ne pas s'engager dans ce pierrier, mais prendre à droite un sentier qui monte franchement vers le sud, puis qui arrive dans des éboulis que l'on remonte en suivant les lignes de cairns.Ensuite la pente s'adoucit, on arrive au Mont Orel à 2496m, puis au "signal de l'an 2000" à 2546m, et enfin aux Croix à 2563m.Remarque : il est possible aussi de monter aux Croix en suivant depuis le col de la Coche le sentier des Plates, puis en faisant 600 mètres de montée soutenue hors sentier. Cotation R3. Voir la sortie du 28-05-2020.RETOUROn peut revenir par le même itinéraire.Mais la chapelle de Pra Leydon, restaurée il y a quelques années, mérite le détour.Dans ce cas, redescendre par l'arête nord-est (une sente et quelques cairns).Attention: la chapelle de Pra Leydon, cachée derrière un bosquet d'arbres, n'est pas visible, on ne la découvre qu'en arrivant dessus.A la chapelle de Pra Leydon, on trouve une piste qui descend vers le col de la Coche en passant par les Casses.À une bifurcation vers 1900 mètres, continuer en face vers l'ouest en remontant un raidillon d'une vingtaine de mètres pour rejoindre la piste forestière prise à l'aller et revenir ainsi au col de la Coche.

St-André-d'Embrun
9km 790m R2 icone randonnee

Dans Larche suivre la balisage GR vers le col de Mallemort.Au col de Mallemort prendre à droite le balisage jaune vers la Tête de Viraysse.Revenir au col et descendre vers les baraquements. Prendre la piste et suivre la direction St Ours.Quand on rejoint une piste en bas prendre à gauche en direction du plateau de Mallemort.Après la traversée du plateau on rejoint le GR au carrefour de montée.Reprendre le GR vers Larche.

Larche
1320m R1 icone randonnee

ALLERMonter vers le haut de la station des Orres 1800, puis le long du bord droit de la piste de ski, près du télésiège de Pré Claux.Au panneau vers l'altitude 1770, prendre à droite le sentier en direction du lac de Ste-Marguerite. Ce sentier est balisé avec des ronds bleus.Quand on arrive au lac de Ste-Marguerite, prendre à droite le sentier indiqué par un panneau en direction du col de l'Ane.Au col de l'Ane, prendre la sente sur la crête à droite.Monter à Costa Rouenda (2752m), redescendre au col à 2674m, puis monter au pic Silhourais. Il y a des blocs de pierre sur les derniers 50 mètres.RETOURRetour par le même itinéraire.Variante possible: retour par le vallon de Muretier.Itinéraire plus rapide et faisant une boucle, mais niveau de difficulté R3 au lieu de R2, à éviter lorsque le sol est glissant.Note: il vaut mieux dans ce cas stationner au parking de Pra Païssé, vers 1670m, au premier virage de la montée aux Orres 1800, point de départ classique vers la source de Jérusalem et le Pouzenc.Revenir du Pic Silhourais au col situé avant Costa Rouenda, à 2674m, et descendre à gauche dans la pente.On commence par un pierrier relativement stable et pas trop pentu.Puis on trouve des bandes herbeuses et couvertes de rhododendrons, qui peuvent être raides en certains endroits.On rejoint 500 mètres plus bas le sentier du vallon de Muretier.Le prendre vers la droite et suivre l'itinéraire balisé jusqu'au parking de Pra Païssé.Cf trace de la sortie du 10-07-2018.

Les Orres
17km 1270m R2 icone randonnee

MONTÉE À LA GRANDE ÉPERVIÈRE(environ 3h15 de marche)Suivre la piste, puis le sentier jusqu'au col des Orres.Au col, prendre la crête, direction est.Contourner la Petite Épervière par le sud, côté Ubaye.A l'approche de la Grande Épervière, on rencontre une paroi rocheuse que l'on contourne par le nord, côté Grand Vallon (cairn).Variante plus courte, mais plus délicate, en passant par la Tourtisse.Cet itinéraire demande un bon sens de l'orientation et/ou un GPS.À la cabane du Grand Vallon, partir hors sentier en oblique vers le sud-est, en longeant plus ou moins le lit d'un torrent temporaire.Vers 2180m, chercher à droite de ce torrent une bonne sente qui monte à flanc en faisant quelques lacets et qui débouche vers 2340m sur un replat herbeux où elle disparait.Continuer à monter à vue dans le vallon supérieur (ou bien dans le vallon inférieur) de la Tourtisse.Gravir enfin un pierrier pour accéder au col à 2731m situé à l'est de la Petite Épervière.Rejoindre la Grande Épervière en suivant la crête.CRÊTE ENTRE LA GRANDE ÉPERVIÈRE ET LA TÊTE DE MARALOUCHES(environ 2h30 de marche)À la Grande Épervière, prendre à gauche la crête du Petit Parpaillon, et la suivre jusqu'à la tête de Maralouches.À l'approche du point à 2810m, il y a une barre rocheuse que l'on peut contourner par un court raidillon à l'ouest, côté Grand Vallon.Des drailles permettent de couper à flanc le sommet suivant à 2827m.DESCENTE DE LA TÊTE DE MARALOUCHES(environ 2h de marche)Descendre la crête ouest de la Tête de Maralouches jusqu'à la tête de Parapurc à 2446m.Tourner à droite et descendre au mieux dans les pentes pour rejoindre le fond de la combe des Sonnailles.Suivre alors le lit du torrent.Attention, la combe des Sonnailles se terminant par une cascade dans une paroi rocheuse vers 2050m, veiller à suivre les drailles qui s'en écartent progressivement vers la gauche.Descendre alors hors sentier dans la forêt.Rejoindre éventuellement un thalweg en clairière, descendre dans ce thalweg vers le nord pour rejoindre le bas de la combe des Sonnailles et terminer la descente dans l'alpage au-dessus de la cabane de la Chaumette.

les Orres
15km 1300m R3 icone randonnee

ALLERPrendre le chemin direction "Le Morgonnet" (trace jaune).20 mètres plus loin, prendre à gauche la piste vers le nord-est.Ignorer le chemin que l'on trouve sur la droite encore 20 mètres plus loin.La piste devient sentier, elle longe une prairie, puis continue dans les bois ("les Croués" sur IGN).Quand on arrive à un virage à droite où l'on aperçoit devant soi le pont de Savines, chercher en pleine droite à l'intérieur du virage une sente qui monte sur une croupe direction sud.Progresser le long de cette croupe qui oblique progressivement vers l'est jusqu'à la Coquille. Ignorer les sentiers qui partent sur le côté à flanc de montagne.Accèder au sommet de la Coquille par un peu d'escalade facile dans les rochers des derniers mètres, que l'on peut aussi contourner par la droite.Du sommet, continuer sur la crête vers le Morgonnet, direction est, en restant sur la crête ou légèrement en-dessous à droite.Quand on arrive au col à 1498 m qui sépare la Coquille du Morgonnet, chercher devant soi à droite le sentier balisé qui monte sur la crête en face, puis qui oblique à gauche pour passer à la cabane du Jas.Juste avant d'arriver à la clairière où se trouve la cabane du Jas, admirer à gauche du sentier un remarquable mélèze.De la cabane, continuer par la piste jusqu'au col du Morgonnet.(Source 80 mètres en-dessous du col en prenant le GRP vers le nord.)Au col, monter à droite dans la pente du Morgonnet en suivant une piste de débardage.A la bifurcation 65 mètres plus haut, prendre la piste de gauche.La quitter quand on arrive à proximité de la crête sommitale et monter à l'antécime située au nord-ouest du sommet. Puis accéder au sommet lui-même.Vue panoramique.RETOURDescendre par le sentier en face, puis par la piste de montée.Au col du Morgonnet, prendre à droite la piste, balisée rouge et jaune (GRP), puis jaune (PR), puis sans balisage, qui contourne le Morgonnet par le sud et passe au-dessus des Hugues.150 mètres après être passé au-dessus des Hugues, prendre à droite la petite piste herbeuse qui remonte légèrement.Ne pas manquer de faire un court aller-retour jusqu'à la chapelle Saint-Pierre.Quand la piste arrive dans un pré, le traverser en biais en visant à droite d'un tas de pierres situé en face.Continuer sur le sentier qui descend en serpentant dans les bois de l'AucheTourner à droite sur la piste que l'on rencontre en bas pour arriver au parking.

Pontis
8km 520m R2 icone randonnee

ALLERDepuis Maljasset, suivre le GRP en direction du col de Mary jusqu'à la bergerie supérieure de Mary.À la bergerie, prendre à droite le GRP indiqué en direction du col de Marinet et le suivre jusqu'au petit lac de Marinet (2533m).Au lac monter à droite, direction nord-ouest, jusqu'au Col Large visible à gauche de l'Aiguille Large.Au col chercher le sentier qui monte d'abord vers le nord, puis vers l'est, jusqu'au sommet de l'Aiguille Large.RETOURRevenir au Col Large et suivre en face le sentier sur la moraine, direction sud.En suivant ce sentier, contourner par la gauche le sommet 2786 et arriver au pas sud de Chillol (2731m).Descendre alors dans la pente à gauche jusqu'aux deux lacs supérieurs de Marinet.Longer les deux lacs et descendre en face dans le thalweg, direction est, puis nord, jusqu'au petit lac de Marinet (2533m) par lequel on est passé à la montée.Longer ce lac par le sud et remonter une trentaine de mètres en face en passant à proximité du refuge bivouak de Marinet pour atteindre le grand lac de Marinet (1540m).Longer ce lac à droite par l'est, continuer en face sur le sentier qui passe à gauche de la roche de Marinet, puis descend rejoindre le GRP par lequel on est monté.Suivre le GRP jusqu'à Maljasset.

Maljasset
16km 1020m R2 icone randonnee

ALLERÀ Maurin, prendre à droite le GRP en direction du col de Mary.(À la bergerie supérieure de Mary, on peut si on veut faire le détour par les lacs de Marinet et le col de Marinet, ce qui rallonge le circuit.)Avant d'arriver au col de Mary, vers 2550m, quitter le sentier et monter en oblique à gauche dans la pente herbeuse en direction du col de la Traverse.Arrivé sur le replat à 2650m, tourner à gauche pour passer horizontalement en bordure du pierrier, au-dessus du petit lac à 2642m et arriver près de l'un des lacs du Roure à 2653m.Passer au sud de ce lac et suivre la sente cairnée qui remonte le thalweg vers l'est.500m plus loin, vers 2715m, on aperçoit une épaule située perpendiculairement à droite du thalweg.Prendre la sente cairnée qui démarre sur cette épaule.Suivre cette sente qui traverse plus ou moins horizontalement le pierrier vers 2750m, direction SE, puis qui monte au pas de Cialancioun.Prendre à droite la crête et la remonter jusqu'à la tête de Cialancioun.RETOURRevenir sur ses pas.Vers 2760m, au lieu d'obliquer à gauche par où on est arrivé, continuer tout droit vers le nord en passant à droite du mamelon à 2753m et descendre par un autre thalweg jusqu'au vallon issu du col du Roure.Passer à droite d'un lac asséché, et remonter une petite crête pour rejoindre le Béal du Roure.Jeter un coup d'œil au petit lac situé à 2677m, puis obliquer à gauche pour passer près du lac vers 2680m.Continuer la descente dans le thalweg jusqu'au lac situé à 2558m, qui est sans doute le plus beau des lacs du Roure.Poursuivre sur le sentier qui descend le long du Béal du Roure jusqu'à retrouver l'itinéraire GRP par où on est monté.Revenir par cet itinéraire jusqu'à Maljasset.

Saint-Paul-sur-Ubaye
19km 1180m R3 icone randonnee

De Maljasset, traverser le pont qui enjambe l'Ubaye et suivre sans erreur possible le sentier balisé rouge et jaune du Col de Mary jusqu'à la bergerie haute de Mary, belle cabane de berger décorée de dizaines de dessins d'enfants. Continuer encore sur le sentier du col pendant environ 500 mètres jusqu'à un beau replat herbeux au milieu d'un chaos de bloc où serpente le Béal du Roure. Le sentier se sépare en deux, prendre la bifurcation de gauche. Le sentier se fait plus discret, disparait même parfois dans une succession de bosses chaotiques et de replats bucoliques pour déboucher au très beau lac inférieur du Roure. De là, naviguer d'un lac à l'autre au gré de ses envies, une sente plus ou moins marquée reliant les principaux lacs. A noter, hors trace une rampe herbeuse au Sud du lac inférieur qui permet de prendre pied sur un haut plateau culminant à 2633m et qui offre une vue très panoramique sur tout le vallon de Mary et le cimes majestueuses qui le borde. Du lac coté 2653m, regagner vers le Sud-Est par une sente bien marquée le Col de Mary en laissant à main gauche le Col de la Traverse. On retrouve alors un bon sentier balisé jaune et bleu (via alpina) qui mène facilement au Col de Marinet. De là on retrouve le balisage jaune et rouge pour se laisser descendre jusqu'au lacs inférieurs de Marinet. Une très belle vue sur les deux lacs et le glacier rocheux peut être obtenue en gravissant la colline qui surplombe le refuge bivouac de Marinet, le plus simple étant de quitter le sentier avant qu'il ne plonge franchement sur le premier lac et de se diriger à vue au Nord-Est vers le sommet coiffé d'un cairn. Des lacs, redescendre par le sentier toujours balisé jaune et rouge qui fait la jonction avec la bergerie haute de Mary.

Saint-Paul-sur-Ubaye
1000m R2 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Bric-de-Rubren-ou-Mongioia-3340m

MALJASSET
30km 1700m R3 icone randonnee

Pour changer un peu de la rando "normale" plutôt brève et très fréquentée (et pour cause !) au Pic de Morgon (ou Grand Morgon), voici un circuit un peu plus long qui englobe un autre sommet d’altitude voisine et permet de profiter pleinement du très beau cirque de Morgon.Du parking du Grand Clot (1660m), s’engager sur le large chemin forestier qui monte en sous-bois vers le sud (et qui comporte de raides raccourcis pour couper les virages...). Quand il sort de la forêt au lieu-dit Les Portes de Morgon, (carrefour de sentiers, 1923m), prendre le sentier de droite qui se dirige (sud puis ouest) vers le Pic de Morgon bien visible. Il laisse à sa gauche les deux cabanes de la bergerie des Portes de Morgon (fontaine) puis se redresse peu à peu pour grimper jusqu’au sommet (tout l’itinéraire est bien visible d’en bas) (1h40 du parking).Au sommet, la table d’orientation est actuellement (été 2014) fracassée (par la foudre ?). C’est d’autant plus regrettable que la vue y est absolument grandiose non seulement sur l’ensemble du lac de Serre-Ponçon et les sommets d’en face (Mont Guillaume, Aiguilles de Chabrières…), mais aussi sur les Ecrins, le Dévoluy, le Queyras, la Haute Ubaye, etc. Au lieu de redescendre par la même voie ("normale"...), on continue alors sur le fil de l’arête sud-est, très facile mais qui comporte le franchissement d'un ressaut rocheux un peu délicat (prudence). Vers 2220m, on quitte cette arête pour s’engager sur le sentier bien marqué qui descend à gauche vers le fond du cirque, qu’il traverse entièrement pour rejoindre le petit lac de Morgon (1915m), presque entièrement à sec, hélas, au cœur de l’été.Contourner alors ce lac par sa gauche en légère montée - après avoir fait le cas échéant un bref aller-retour vers le petit kiosque en bois qui le domine, ancienne chapelle Saint-Pierre curieusement "relookée". On rejoint ainsi (est) le bon sentier qui monte, sud-est, vers le Col de la Baisse.Au Col (2035m, panneau), quitter ce sentier (qui continue vers l’est sous le nom de "sentier de Charance" en direction de la Fontaine de l’Ours) pour prendre celui (non marqué sur IGN) qui monte à droite vers le Pic de Charance (panneau), pas encore visible d’ici. Suivre sans difficulté ce sentier, qui se redresse, contourne un grand piton rocheux puis rejoint le sommet de Charance (2316m, très jolie vue notamment sur le Grand Morgon et son cirque) (3h40 du parking).Pour le retour au parking, on reprend l’itinéraire de montée via le Col de la Baisse jusqu’au-dessus du lac de Morgon, où on reste cette fois-ci sur le sentier qui continue plein nord jusqu’aux Portes de Morgon, et de là au parking du Grand Clôt) (+ 1h30 depuis le Pic de Charance, soit 5h10 en tout).Remarque : si la forme, l’envie d’en faire encore un peu plus et le timing le permettent, il est possible de réaliser une boucle parfaite en prenant à la descente, au Col de la Baisse, le sentier de Charance qui file à droite (sud-est) et mène après de nombreux lacets à la Fontaine de l’Ours (parking, 1540m). De là, repartir par le beau sentier des Pyramides (nord-ouest, puis sud-ouest), qui franchit à gué le torrent du Colombier et vous ramène (nord) au parking du Grand Clôt (rajouter environ 1h30 à l’itinéraire précédent).

Savines-le-Lac
1100m R2 icone randonnee

Remonter intégralement le vallon du torrent de Rouchouse, d'abord par le GR5, puis, après une montée assez raide, par un sentier à droite plus tranquille (direction: Col des Monges).Arrivé sous la dernière pente menant au Col des Monges, prendre hors sentier à gauche et, par des pentes faciles, rejoindre la crête frontière au pied de la tête inférieure de l'Alp (vue sur le passo della Cavalla et le sentier que l'on prendra à la descente). Suivre cette crête jusqu'au sommet.DescentePar des traces raides, rejoindre un petit col sur l'arête Est, d'où un sentier bien visible permet de rejoindre rapidement le beau passo della Cavalla (ASF, non nommé sur IGN).Descendre en versant N (sous le col, ancienne caserne assez bien conservée) et rejoindre rapidement un bon sentier. Après un passage en balcon (belles vues sur Chiappera et la croce Provenzale), on découvre à un virage le large vallon sous le Col de Sautron.Prendre le sentier supérieur qui descend doucement vers le fond du vallon, occupé par un chaos rocheux. Traverser ce chaos plutôt sur la gauche (ne pas chercher à récupérer le sentier indiqué en noir sur IGN: il est inexistant à cet endroit). On débouche ainsi sur un grand vallon herbeux que l'on remonte d'abord facilement.Lorsque la pente se redresse, on retrouve des traces de plus en plus marquées. Les suivre et rejoindre ainsi le sentier principal du Col de Sautron.Du col, descendre sur Larche par le sentier classique.

Montdauphin
1445m R3 icone randonnee

A la sortie du hameau de Fouillouse, suivre les panneaux ‘Refuge du Chambeyron’. Vers 2400m, regardez bien de chaque côté du sentier les dizaines d’édelweiss à vos pieds…Au refuge, voilà le lac Premier. Poursuivre en direction de la Croix Béju qui domine le lac Rond et le lac Long. Et la série des lacs continue avec les lacs Noir, de l’Etoile et le célèbre lac des Neuf Couleurs. Aux Neuf Couleurs, plein sud dans les éboulis afin de monter au Col de la Gypière (névés très probables).Plongeon côté Italie… sur de jolies rives là encore. Le détour par le bivouac Berenghi et le lac du Vallonet de Stroppia est fort sympa. Jolie vue sur la tête de la Fréma plus au nord qui domine l’ensemble.Continuer la descente dans un pierrier (vive la voirie française à ce sujet) en suivant les marques bleues et rouges. A 2590m, suivre la direction du panneau S20 puis ensuite les marques bleues et rouges. Il semblerait que le mieux soit néanmoins de descendre d’une centaine de mètres à cette intersection afin de remonter par un sentier bien plus pratique que les pierres.Au Col de Stroppia, plonger côté français dans un raide pierrier aux ardoises violettes… trop beau!Ensuite, poursuivre par le sentier débonnaire de l’immense vallon de Plate Lombarde. Jolies fleurs et papillons agrémenteront votre descente. Ah, j’oublie les vestiges du Fort de Plate Lombarde à 2200m témoins des conflits de la seconde guerre mondiale. Un gros tas de barbelés rouillés jonche encore le sol en bordure de sentier, dommage. Remarque : Il sera fort plaisant de faire ce tour en deux jours. Prévoir le bivouac ou la pause au Refuge de Chambeyron.

Fouillouse
1400m R2 icone randonnee

MONTEE : prendre la piste forestière le long du torrent de l'Eyssalette. Vers 1950 m, laisser le chemin du lac Ste Marguerite et prendre à droite celui des sources de Jérusalem. Peu après, prendre à gauche (gros cairn) un sentier qui mène rapidement au vallon de Muretier. Vers 2100 m, repérer la pente mi-cailloux mi-herbe au Nord-Ouest et la remonter au mieux en visant une sortie sur l'épaule à droite vers 2500m. Passer alors versant Nord et continuer la montée dans les gros blocs. Contourner la grande dalle sous le point 2642 m par la droite et rejoindre la crête. Continuer sur celle-ci jusqu'au sommet du Pouzenc (Alt. 2898 m). Un court passage réclame de l'attention 50 m sous le sommet : rampe inclinée sur terrain instable.DESCENTE : rejoindre le col (Alt. 2678 m) par l'arête Sud et entamer la descente par le sentier du vallon de Muretier qui ramène à la piste forestière.

Les Orres
1250m R4 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Pointe-Basse-de-Mary-3126-m

MALJASSET
12 Kmkm 1216m R2 icone randonnee

ALLERAller chercher, 200 mètres avant le bout de la route goudronnée (D 90), une piste qui part entre deux propriétés en direction nord-est.A la première bifurcation, point 1627, captage, prendre vers la gauche.Au carrefour suivant, vers 1660 mètres, prendre à droite, vers l'est, panneau direction Crête du Lauzet.Suivre ce chemin, balisé ronds bleus, qui devient rapidement un sentier.Vers la cote 1804, on rejoint la piste de la cabane de Clot Besson. La prendre vers la droite.Cette piste fait une épingle à cheveux à gauche, puis une à droite, puis encore une à gauche. La quitter dans cette troisième épingle à cheveux pour prendre en face le sentier, toujours balisé ronds bleus, qui passe en sous-bois parallèlement à la piste et la rejoint peu avant la cabane de Clot Besson.Source, aire de pique-nique et mémorial de l'avalanche de 1998 à la cabane de Clot Besson.Prendre en face le sentier direction "Crête du Lauzet, Chemin de Ceinture".200 mètres plus loin quitter le chemin de Ceinture pour prendre à gauche le sentier qui monte vers la crête du Lauzet (panneaux).Cet agréable sentier bien tracé monte en sous-bois jusqu'à la crête du Lauzet.Vers l'altitude 2200, quitter le sentier principal qui monte vers le sud-est pour prendre à gauche le sentier indiqué sur IGN, mais non balisé, qui monte vers le nord; présence d'un petit muret en pierre au départ de ce sentier.A l'approche de la crête, la prendre vers la droite.Suivre cette longue crête vallonnée jusqu'au sommet à 2609 mètres (Montagne de Siguret).RETOURRevenir sur la crête jusqu'au point 2327 et chercher vers la gauche le sentier, balisé ronds bleus, qui descend vers Clot Besson et que l'on a pris à la montée jusqu'à l'altitude 2200.Descendre ce sentier jusqu'à rejoindre le chemin de Ceinture. Prendre alors tout droit hors sentier dans la descente jusqu'à couper 40 mètres plus bas un sentier (balisage VTT et ronds bleus) que l'on prend vers la gauche.Ce sentier part en montant légèrement vers le bois du Petit Lauzerot, direction sud, puis oblique à droite pour descendre vers le nord-ouest.Il rejoint vers la cote 1736 une piste presque horizontale que l'on prend à gauche pour trouver un peu plus loin vers la droite le sentier descendant à la chapelle du Lauzerot, puis au lac du Lauzerot (aire de pique nique).Continuer à descendre pour rejoindre la route forestière de la Grande Cabane et la prendre vers la droite pour retourner au parking.Autre option pour le retourSi l'on n'a pas peur des descentes raides, il est possible de faire une boucle.Continuer la crête après le sommet 2609 jusque vers le col 2556 et descendre à droite dans la pente. Il n'y a pas de difficulté technique, mais c'est très raide et long.On rejoint ainsi le chemin de Ceinture.On peut alors le suivre vers la droite jusqu'à la cabane de Clot Besson.On peut aussi aller à la source de Naton pour y chercher le sentier, très mal tracé au départ (GPS ou bon sens de l'orientation conseillé), qui permet de rejoindre la chapelle du Lauzerot, où l'on retrouve l'itinéraire ci-dessus. Compter 3h15 de marche pour cet itinéraire de retour.

Crots
15km 1050m R2 icone randonnee

On trouve au départ deux itinéraires pour monter à la cabane de Costebelle, l'un à l'ouest par les Combettes, balisé en jaune, l'autre à l'est par les Péous, non balisé. Les deux itinéraires se rejoignent au replat à 1932m. On peut prendre l'un des itinéraires à la montée et l'autre à la descente.Une fois arrivé au replat, on continue à monter en larges lacets dans la forêt, puis on arrive dans un environnement minéral sur le sentier aérien en balcon qui conduit à la cabane forestière de Costebelle. C'est un abri ouvert où l'on peut se réfugier en cas d'intempérie.Continuer sur le sentier balisé jusqu'à la bifurcation au point 2375, puis prendre à droite le sentier en direction de Pointe Fine, qui monte d'abord sur la crête sud-est de Costebelle, puis qui part en diagonale montante vers la droite jusqu'au sommet de Pointe Fine.Du sommet, on peut faire un aller-retour sur la crête sud-est jusque vers 2565m.Retour par le même itinéraire jusqu'au replat.Le circuit par le Refuge Belmont est difficile actuellement, car, suite à un gros éboulement, le sentier de retour est coupé au passage du torrent des Sanières en-dessous du ravin de la Côte.

Jausiers
12km 1060m R2 icone randonnee

ALLERSuivre le sentier (piste de débardage) qui monte assez raide, d'abord vers l'est, puis vers le sud.On rejoint vers l'altitude 1920m, dans une clairière, une piste forestière qui arrive de la gauche et qui monte en versant est de la montagne.Vers l'altitude 2000m, quitter cette piste pour monter hors sentier vers la droite en direction de la crête.Suivre ensuite la crête jusqu'à la tête de la Mazelière.RETOURRetour par le même itinéraire.Pour varier, à l'altitude 1920m, on peut continuer à descendre vers le sud-est la piste forestière qui arrivait de la gauche à la montée.On rejoint ainsi, vers l'altitude 1720m, une piste plus importante qui descend en pente douce en venant de la Roche au sud.Prendre cette piste vers le nord pour rejoindre la Grande Rocade, et la suivre vers la gauche jusqu'au parking.

Les Orres
8,5km 890m R3 icone randonnee

1/ Départ normal : St Ours 1775m. Une piste carrossable permet, SE puis E, de gagner 125 m (1H à pied AR). Pkg 1901m avant la traversée du torrent Riou Pinet. Revenir 150m en arrière pour récupérer le GRP (rouge/jaune) qui vient de St Ours en suivant la piste empruntée en voiture. Un panneau mentionne le Col du Vallonet: direction à suivre via une nouvelle piste (devait desservir la batterie de Viraysse), presque carrossable (avec raccourcis), en RD du Riou Pinet. On débouche dans une combe dominée à G. par la Tête des Bréquets (3079m) et à D. par la Meyna (3067m, "le sommet de Larche") ; face à nous Rocca Blanca et son impressionnante face O coupée en son milieu par un couloir peu marqué et inclinée à 35/40°.2/Vers 2215m, il faut négliger la piste qui continue SE et traverse le Riou Pinet pour suivre le GRP au NE. Le sentier s’écarte progressivement du ruisseau par la gauche. Passage près d’une bergerie et bientôt jonction avec le GR5-56 qui mène au Col du Vallonet. Suivre un court moment le GR (à gauche) et avant d’arriver à la dépression du Lac du Vallonet Inférieur, le quitter pour se diriger à vue (pas de traces ni marques ou cairns) vers la face Ouest de Rocca Blanca. Cote 2475m env. et 2H de marche.2/ Montée – à vue - à l’aplomb du sommet par une pente herbeuse raide qui permet d’atteindre d’abord le bas d’un ressaut rocheux (blocs, petites barres) ceinturant une grande partie de la face ouest et qu’il faut savoir négocier. Escalade (au plus facile) de quelques gradins rocheux, léger écart sur la droite (cairn, herbe) et arrivée au début du réel développement du plan incliné que constitue la face ouest de Rocca Blanca. 3/ La voie de montée se situe désormais dans la partie gauche de la face, partie flanquée de 3 mamelons rocheux caractéristiques dans le tiers supérieur. Eboulis et quelques touffes d’herbe de + en + rares jusqu’à 2800m. On trouve une discrète ligne de cairns franchement à gauche de la face et qu’il est préférable de suivre. Ils font passer à gauche du mamelon le plus à gauche des trois, puis au dessus et ramènent vers le centre de la face avec aboutissement à la ligne de crête : environ 3120m entre le sommet NO (3.163m) et le sommet principal SE 3193m. Petite sente à droite d’abord facile puis un peu plus exposée (rester versant français) et davantage encore avant le sommet : cairn, petite croix métallique. 4H. Vue splendide : Massour, Brec et Aig. de Chambeyron, Brec de l’Homme, Mortice, Houerts, Font Sancte, Panestrel, VISO et nombreux sommets en Italie, Massif de l’Argentera, Montagnes de Tinée, Enchastraye, Séolanes, Siguret, Courbe, Meyna, Sautron, Montagne de Stroppia, massif des Ecrins, etc.Retour par le même itinéraire.

Meyronnes
12km 1300m R4 icone randonnee

Le sentier démarre quasiment au pont. Après un ou deux lacets tranquilles, il grimpe droit dans la pente sur une échine bordant le torrent issu de la combe d'Aval. Vers 1800 m, quitter cette ligne de pente (cairn, balise jaune) pour prendre à gauche, toujours raide, un sentier non indiqué sur IGN menant à travers une pinède clairsemée à une zone plus dégagée. La pente s'atténue. De nouveau à l'orée d'un bois, laisser à droite le sentier et continuer dans la même direction, bientôt très raide jusqu'à un petit planeau herbeux.Le sentier, qui devient dorénavant moins évident à suivre, monte à travers bois en direction du lit du torrent de Chauvet (généralement à sec et très large à cet endroit). Le traverser sans trop monter (cairns). On retrouve en face une sente (à nouveau balisée en jaune) qui grimpe dans une succession de croupes herbeuses, de bosquets de mélèzes et de clairières. On parvient ainsi au pied d'une petite barre rocheuse que l'on contourne par la droite. La vue porte maintenant sur la partie supérieure du vallon, avec l'impressionnant couloir descendant du Plan de Chauvet que l'on empruntera tout à l'heure à la descente, et les pentes plus accueillantes de la plate de Chauvet qui dominent le vallon à gauche.Par un cheminement hors sentier évident, en contournant quelques rochers, remonter ces pentes jusqu'au sommet 2620 m (vue aérienne sur la bergerie et le vallon de Chillol). Suivre l'arête herbeuse facile en direction de l'Aiguille Grande. Lorsque celle-ci se redresse brusquement, suivre un système de traces , légèrement ascendantes, qui parcourt entre deux barres rocheuses le versant SW de l'aiguille jusqu'à un couloir que l'on remonte. Cette traversée, impressionnante vue de loin, est cependant assez commode, à l'exception de deux ou trois couloirs délicats à franchir, comme il est fréquent dans ce type de terrain.Parvenu en haut du couloir, rejoindre l'arête à droite (vue sur le Plan de Chauvet, qu'on domine d'une centaine de mètres).Poursuivre sur l'arête en tirant à droite (on peut suivre une ligne de cairns qui traverse horizontalement dans les rochers) et rejoindre un petit plateau au pied de la face Sud de l'Aiguille Grande (vue sur le Pas de Chauvet). De la bordure est de ce plateau, une trace évidente rejoint très vite le haut d'un pierrier et le traverse. On atteint le Pas de Chauvet par un cheminement sensiblement horizontal utilisant une vire bien visible (quelques pas délicats).DescenteRevenir sur ses pas et gagner le fond du Plan de Chauvet par le pierrier. Traverser le plan vers l'Ouest. Arrivé à proximité de la grande rupture de pente, rester plutôt sur la gauche pour retrouver le torrent déversoir du plan. Descendre le long du torrent, en restant le plus possible rive droite, dans un terrain ébouleux très désagréable.Plus bas, une grande dalle facilite la descente. Le problème, à ce niveau, consiste à quitter le lit du torrent pour retrouver une pente plus stabilisée que l'on devine à droite et dans laquelle on retrouve un sentier. Pour cela, il faut chercher le point où cette traversée est la plus courte (quelques mètres délicats). [Il est peut être préférable, au début de la descente, de se maintenir très à droite, sans tenter de rejoindre le torrent: on devrait éviter ainsi la jonction avec le sentier].Suivre le sentier assez bien marqué jusque vers 2400 m, puis à travers une zone moins raide mais occupée par un pierrier retrouver la trace de montée (pas si simple à retrouver, bien prendre des repères à la montée).

Montdauphin
1224m R4 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Tete-de-Malacoste-3216m-Tete-de

MALJASSET
25 Kmkm 1400m R4 icone randonnee

A l'entrée de Fouillouse, prendre le GR5. A la sortie du hameau, prendre à gauche le sentier où un panneau vous indique les directions pour le Refuge du Chambeyron...Le 'Belvédère' se situe une centaine de mètres plus haut : larges pelouses ombragées idéales pour des pique-niques...Vous remarquerez les nombreuses casemates bétonnéees datant de la seconde gurre mondiale.Pour info, l'une d'entre elles abrite un sismographe relié au Réseau d'étude des séismes Sismalp, à Grenoble. Accrochez-vous bien... la zone où l'on relève le plus grands nombre de secousses dans les Alpes se trouve ici! Descentes:1) sur Fouillouse par le sentier en face ouest et retour sur le hameau en prenant à gauche à l'intersection à 1950m.2) ou bien, à l'intersection 1950m, prendre à droite afin de prolonger la descente jusqu'au Pont du Chatelet, un incroyable ouvrage... (dénivelé descente de 420m).

Fouillouse
150m R1 icone randonnee

Dans l'épingle de la route aux Ribes tourner à gauche sur la route forestière du grand Vallon.Se garer là.....ou prendre la route carrossable jusqu'au pont des Clots (la randonnée est alors beaucoup plus courte).Prendre donc la route à pied si on se gare au départ, il y a environ 4,5km.Environ 500m après le pont des Clots un carrefour avec des panneaux indique de prendre le sentier à gauche vers la cabane de Girabeau.A la cabane poursuivre au dessus jusqu'à l'abreuvoir où le sentier tourne à gauche. Le sentier est tracé et cairné jusqu'au col de Girabeau.Au col prendre à gauche la crête herbeuse jusqu'au sommet; On peut prolonger sur les arêtes de Ratelle.

Les Ribes
1250m R1 icone randonnee

ALLERMonter par le sentier à la cabane de Girabeau, puis au col de Girabeau.A partir du col, se diriger à vue vers le tunnel du Parpaillon en restant à peu près à altitude constante. On passe près d'une station (météorologique?) sur un pylône, sur lequel se trouve une pancarte demandant de ne pas s'approcher pour ne pas perturber les mesures.Au tunnel prendre le sentier qui monte au col du Parpaillon, puis suivre la ligne de crête jusqu'au sommet (quelques cairns aux passages délicats).RETOURRevenir par le même itinéraire au col du Parpaillon.Continuer la crête vers le sud-ouest jusqu'au Petit Parpaillon, puis vers l'ouest et le nord jusqu'au col de Girabeau, où l'on retrouve le sentier de montée.

Les Orres
12km 1280m R4 icone randonnee

Au départ de Saint Ours.Suivre le sentier (marque jaune/rouge) jusqu'au Col de Mirandol.A partir de là, c'est à vue et hors sentier. .principalement sur les crêtesDepuis le Col de Mirandol, se diriger Est / Nord-Est en suivant la ligne de crêtes côté Sud. Quelques cairns sont visibles. Un passage R3 vers 2800 nécessite de mettre les mains avant la Tête de l'Eyssilloun (2896m).On parsse ensuite la Tête des Adrechouns (2950m) puis on redescend par Les Chargours (2936m) , la Tête de Poursoulina (2903m).Au col entre la Tête de Poursoulina et La Tête de la Courbe, suivre les traces qui descendent le pierrier en rive droite jusqu'à longer un rocher caractéristique rose (voir photos).Vers 2740m, une faiblesse permet de rejoindre sans difficulté le pierrier sur la gauche, royaume des chamois et étagnes . Vallon superbe mais casse-pattes .Rejoindre vers 2300, la maison du berger, puis un peu plus bas la trace de montée.Des patous peuvent être présents en fin d'AM entre le Col de Mirandol et la Maison au dessus de Le Bevier.

Meyronnes
13km 1250m R2 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Tete-de-Sautron-3159-m

Larche
15 Kmkm 1600m R3 icone randonnee

Au départ de Larche, Eviter brouillard, pluie et temps instable! Du dépard,suivre les indications GR5 - GR56 - GRP jusqu'à Prés-Bas. Suivre ensuite le sentier en rive droite du Riou de Rouchouse jusqu'à l'altitude 2100 à Pré La Font. Laisser le sentier de droite (retour) et suivre les indications Col de Sautron. Aprés un col, on se retrouve dans le superbe Vallon entre La Meynat et la Tête de Sautron. On délaisse rapidement le Vallon en direction de Col de Sautron bien indiqué. Du Col (2685m) , suivre le chemin de crête évident et facile jusqu'au sommet de la Cime de la Coste du Col (2844m). La descente est un peu plus délicate (R2) et quitte la ligne de crête au plus bas en direction du Lac de la Reculaye. Du lac, au choix, rejoindre plein Sud / Sud-Est le chemin qui descend du Col des Monges ou couper et traverser le Riou en sa faiblesse. Un peu plus bas, on retrouve le sentier de montée.

Larche
16km 1200m R2 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Mont-de-Maniglia-3183-m

Maljasset
21 Kmkm 1300m R3 icone randonnee

Randonnée dans un paisible vallon, fleuri et verdoyant au printemps et en début d'été.En suivant la direction "Col des Orres (Grand Vallon)", prendre la piste qui traverse le torrent sur un pont.600 mètres plus loin, laisser à droite la piste qui part vers le Petit Vallon pour prendre à gauche celle du Grand Vallon.Passer devant la cabane de la Rama.Continuer sur le sentier à partir de la cabane du Grand Vallon et le suivre jusqu'au col des Orres.On y découvre la vue sur Barcelonnette et la vallée de l'Ubaye.On peut prolonger si on a envie par un bout de crête d'un côté ou de l'autre du col.Retour par le même itinéraire.

Les Orres
10,5km 750m R1 icone randonnee

ALLERSuivre la piste jusqu'à la cabane du Grand Vallon, puis le sentier jusqu'au col des Orres.Au col suivre la crête vers l'ouest jusqu'à la tête de l'Aupet. Aucun passage n'est difficile, à condition de bien choisir son cheminement, parfois à gauche de la crête, parfois à droite (quelques sentes). L'arrivée finale au sommet nécessite un peu d'escalade. On peut contourner la dalle sommitale par le nord, puis monter au sommet par l'ouest.RETOURPour le retour, on a deux possibilités.On peut continuer la crête jusqu'à la baisse du Lac, puis descendre par le Petit Vallon, comme l'indique Bernard Mazas dans son topo:http://www.rando.guil.net/Parp/aupet.htmlSi on est attiré par les coins solitaires (on peut y voir des chamois), il existe une autre variante hors sentier, qui ne présente pas de difficulté; seule la fin de la descente est un peu raide:Revenir par la crête jusqu'à un col vers 2720 mètres, non mentionné sur IGN, légèrement à l'ouest du point 2741. On y aperçoit en contre bas un lac rond, indiqué sur IGN. Descendre à ce lac.On peut aussi descendre à ce lac sans passer par le col 2720 en ayant pris plus à l'ouest une crête qui descend plein nord en direction du point 2758, puis en obliquant à droite.Une fois au lac, continuer dans ce petit vallon en contournant la paroi rocheuse du sommet à 2706m.Sans chercher à rejoindre le point 2595, suivre une petite crête vers le nord, puis descendre franchement en suivant le thalweg, d'abord plein nord, puis vers le nord-ouest, afin de rejoindre la piste de la cabane du Grand Vallon. La fin de cette descente est un peu raide.Suivre enfin la piste jusqu'au point de départ.

les Orres
14km 1060m R3 icone randonnee

Du parking le sentier monte d'abord à flanc de montagne, puis dans un vallon d'alpage, jusqu'au lac du Crachet (2238 m).Au lac, ne pas suivre le sentier qui longe la berge (il va vers le lac de Lalatcha), mais rejoindre celui qui se trouve quelques mètres au-dessus et part vers la gauche.Ce sentier monte d'abord dans des alpages, puis dans des pierriers, jusqu'au col du Crachet.Retour par le même itinéraire.

Crévoux
11km 970m R2 icone randonnee

De fouillouse suivre l'itinéraire classique qui mene au refuge de chambeyron (cf. rubrique refuge). du refuge prendre le sentier menant au col de la gypiere sur 100m. Ensuite suivre le sentier main gauche qui va au pas de la souvagea (panneau). le sentier s'éleve d'abord dans les alpages pour ensuite suivre plus ou moins le lit d'un petit ruisseau et débouche au pas dans un univers minéral. Du col il faut remonter la grande face main droite par une trace dans le pierrier (facile à suivre sans neige) pour déboucher au pied de l'arete sommitale que l'on gravit par un petit pas d'escalade facile (3m de rocher!) pour se retrouver à l'aplomb du vide qui domine le glacier chauvet et au départ de la traversée des aretes des aiguilles de chambeyron.

St Paul sur Ubaye
1420m R2 icone randonnee

ALLERAu parking de la fontaine d'Aubers, prendre le sentier qui monte vers Morgon en passant par l’Échelle.Arrivé aux Portes de Morgon, quitter le sentier principal qui se dirige vers les bergeries (on reviendra par là) pour prendre à gauche vers le sud un sentier qui monte une vingtaine de mètres, puis redescend vers le lac (1915m).Près du lac, obliquer à droite pour passer près de la croix et suivre le sentier qui monte vers la crête.Suivre ce sentier sur la crête jusqu'au Pic de Morgon.RETOURRedescendre par le sentier principal. Ce sentier suit la crête nord sur 150 mètres, puis oblique à droite dans le cirque, passe près des bergeries et rejoint les Portes de Morgon.On retrouve alors le sentier de l’Échelle pris à la montée.

Savines-le-Lac
1070m R3 icone randonnee

Prendre le sentier de "La Maniane" (panneau en bois) et grimper dans la forêt en lacets sévères. Quelques 400m de D+ plus tard, le sentier se calme enfin et rejoint une piste forestière. Prendre celle-ci sur la gauche (vers le nord-est) et la suivre en légère descente sur environ 280m. La quitter pour un joli sentier qui part à angle droit sur la droite. C'est le début du Sentier des Pyramides.La premère partie ressemble davantage à un chemin qu'à un sentier. Les paysages sont très bucoliques et c'est là que commence les choses sérieuses pour les passionnés de botanique; La forêt de Morgon/Boscodon abrite 80% des espèces végétales des Alpes françaises et certaines plantes très rares peuvent^y être trouvées en relative abondance!Le sentier franchit bientôt une zone de gypse (roche dont on fait le plâtre) aux cristaux d'un blanc de neige. Puis, tantôt ascendant, tantôt descendant, explorant au mieux les reliefs tortueux d'aiguilles rocheuses, le sentier atteint enfin le fond du vallon où coule le Torrent du Colombier. Le sentier s'infléchit ensuite vers le nord et l'est pour traverser en balcon une zone plus sèche peuplée de pins de montagne. Puis, de nouveau, la forêt s'épaissit et le sentier arrive au lieu-dit "Fontaine de l'Ours" (source, parking et aire de pique-nique).Peu évident au départ, un vague sentier (référencé comme étant un sentier botanique) part droit au sud, derrière la source. C'est le sentier de Charance. L'emprunter et progresser dans la forêt (là aussi, des espèces végétales rares peuvent être rencontrées). Le sentier s'élève régulièrement en avançant toujours vers le sud. Au niveau de quelques lacets, il débouche sur un belvédère (ne pas trop s'approcher du bord instable!). Là, on a une vue exceptionnelle sur le chaos géologique du Cirque de Bragousse (on dirait une autre planète!).Reprendre le sentier et s'elever par d'amples lacets vers une zone d'alpages où poussent les lys orangés!Par une longue traversée vers le NO, on rejoint le Col de la Baisse où on bascule dans le Cirque de Morgon. On domine le Lac, plus ou moins asséché selon la saison, du Morgon.L'eau est rare dans l'ensemble du cirque mais on est sûr de la trouver aux abreuvoirs qui bordent la cabane du berger. Pour trouver celle-ci, descendre depuis le Col de la Baisse par le sentier en direction des Portes de Morgon, sorte de col qui permet l'accès au cirque du côté nord. Arrivé à moins de 150m de ce lieu, on voit la cabane, à gauche, de l'autre côté d'un large pré.La cabane est un lieu de bivouac très agréable à la mi-saison (l'été, il y a le berger et il faudra camper!). là s'achève la première journée.Le second jour, on suivra le sentier bien marqué qui mène au Pic proprement dit. L'ascension prend environ 2 heures. Du sommet, où se trouvent les vestiges d'une table d'orientation (?), la vue sur les Alpes du sud est magnifique.Pour descendre, deux possibilités:- Soit on emprunte le sentier de montée,- Soit, on suit le fil de la crête sur près d'un kilomètre pour descendre directement à l'ouest du lac (un passage un peu délicat en crête dans le franchissement d'une vire exposée).Le retour se fera en empruntant le passage des Portes de Morgon où arrive un bon chemin carrossable. Repérer le départ d'un sentier qui plonge sur la gauche, vers un sous-bois aéré et une clairière. Prendre ce sentier (panneau d'avertissement d'un danger; en fait, c'est plus un passage acrobatique qu'un passage dangereux).On passe tout à côté d'une source (Font Deillières) avant d'entamer une très longue descente en lacets très brusques (se méfier de ne pas glisser si le sol est humide). Au milieu de la descente, on arrive au passage réputé "dangereux" où une courte échelle métallique un peu déversée permet de franchir une petite barre rocheuse.La descente en lacets se poursuit à-travers la forêt jusqu'à un adoucissement du relief. Le sentier s'aplanit et file vers le NO en une faible pente. Que l'on prenne la prochaine bifurcation à droite ou que l'on continue sur le sentier emprunté jusque là, on arrive sur une large piste carrossable.Il suffira de l'emprunter vers la droite (vers l'est) pour retrouver son véhicule 5 ou 6 virages plus bas.

Savines le Lac
1200m R2 icone randonnee

Remonter le vallon du torrent de l'Orrenaye jusqu'au lac homonyme (laisser à gauche le sentier du Col de la Gipière). On atteint rapidement le Col de Roburent. Descendre et traverser au dessus du Lac de Roburent, puis remonter un couloir raide qui débouche au Col de la Scaletta.Du col, une sente s'élève en lacets sur les pentes du Monte Scaletta jusqu'à une zone rocheuse plus raide. On découvre alors, sur la droite, l'entrée d'un tunnel étroit, constitué de deux galeries d'une dizaine de mètres chacune et disposées à angle droit. S'y faufiler. A la sortie, prendre à droite des gradins plus irréguliers (nombreuses balises, murs de protection) jusqu'au sommet.

Montdauphin
14km 1000m R3 icone randonnee

Poursuivre plein Sud un large chemin qui rejoint le torrent de l'Eyssalette, et prendre la large piste qui suit. Vers 1950 m, laisser à gauche le chemin du lac de Sainte Marguerite et prendre à droite celui de la source de Jérusalem.Peu après, rester attentif et prendre à gauche un sentier (cairn) qui mène rapidement, à travers une forêt, au vallon de Muretier. Remonter ce dernier (source vers le début) jusque vers 2350 m, en traversant plusieurs petits lacs asséchés.Négliger une première ligne balisée (cairns et carrés blancs) qui démarre à droite sur une croupe mi-herbeuse mi-rocheuse et continuer un peu dans le fond du vallon : prendre cette fois une autre ligne de cairns qui, à travers un pierrier de gros blocs, mène rapidement à un sentier bien tracé.La montée, jusque là plutôt tranquille, devient de plus en plus raide pour finir très raide sous le col 2678 m.Le sentier continue sous la forme d'une trace balisée (ronds rouges) assez aérienne; elle suit l'arête, le plus souvent à quelques mètres en contrebas à droite, jusqu'au sommet.

les Orres
1240m R3 icone randonnee

Du parking, le chemin prend la direction du vallon du Crachet. On traverse tout d'abord une petite zone de rochers. Après la bergerie, le sentier monte légèrement avant de plonger vers le fond du vallon du Crachet. On remonte le vallon, d'abord dans des alpages, puis dans des éboulis. Le cheminement est évident du fait des nombreux cairns qui jalonnent l'itinéraire. Le chemin disparait quand on est tout prés du sommet coté 2919 m. Quelques dizaines de mètres doivent être parcourus sur une crête rocheuse. A son extrémité nord, on aperçoit en contrebas le lac de Lalatcha que l'on rejoint facilement.On contourne le lac par la droite et on trouve un sentier qui monte en écharpe vers le collet situé au nord-ouest du point coté 2925 m.Du col, on rejoint sans difficulté le sommet 2925.Du sommet, on se dirige vers la Barre de la Pisse, constituée d'une large crête que l'on suit jusqu'au col du Crachet.On retrouve alors un sentier qui ramène vers le col de Vars.http://www.openrunner.com/index.php?id=2815717

Vars
11km 1000m R2 icone randonnee

Remonter le vallon du Parpaillon par le GR 6 en direction du col de la Pare bien visible plein sud .Vers la cote 2260, abandonner le GR qui commence à s' élever et partir sud-sud-est dans le vallon d'un petit torrent. Passer au pied à gauche d'une barre rocheuse cotée 2551 m IGN et rejoindre le sentier balisé-caïrné arrivant du col de la Pare.Par un large mouvement circulaire gauche vaguement ascendant, rejoindre le pas du Reverdillon, à travers éboulis et/ou névé parfois un peu inclinés.A partir du pas, le balisage est faible, voire inexistant .Cheminement général sur l'arête, plein Nord .Contourner le premier ressaud par la gauche (ouest) et revenir sur l'arête. Attaquer le second ressaut directement (rocher meilleur qu' il n'y parait). Remonter le 3ème ressaut en traversée oblique par l'ouest. la fin est éprouvante: le litage et le pendage des rochers sont contraire à la progression naturelle et l'arête plus éffilée.Sommet large. Gros caïrn et repère géodésique (structure métal).Retour à l' identique jusqu'au pas de Reverdillon .A partir de là, les plus courageux basculeront dans le vallon du Bérard (Est) pour rejoindre la route forestière à Pont de Bérard (1840 m), ce qui oblige à remonter ensuite 200 m pour retrouver la voiture .Les autres reviendront en marchant dans leur traces de l'aller .

La Condamine
15km 1050m R3 icone randonnee

De Fouillouse au Lac des neuf couleurs, voir le topo de Luc "Lac des neuf couleurs"https://www.bivouak.net/topos/topo-1025-lac-des-neuf-couleurs-depuis-fouillouse-sport-2.htmlAu lac, identifier la pointe du Brec de l’Homme, bien visible au fond du cirque à gauche de la profonde échancrure du Pas de l’Infernet (du lac on ne voit pas que c’est un "brec", autrement dit une pyramide tronquée). Repérer le grand et raide éboulis qui en descend, à gauche de la pointe : c’est par là qu’il faudra monter… Attention, ne pas aller au Col du Chambeyron (nettement plus à gauche) comme indiqué dans l’ouvrage de référence, par ailleurs excellent, de Pirovano et Ranc "3000 sans frontière. Alpes du sud" (du moins dans mon édition de 1997) : certes le point de vue plongeant qu’on a de ce col sur les lacs du Marinet et le vallon de Mary est époustouflant et vaut à lui seul le détour, mais une profonde faille verticale dans la crête un peu plus haut interdit au randonneur tout accès au sommet du Brec.Contourner alors le lac par sa gauche, monter direction nord-est, dans une zone de blocs, et rejoindre progressivement le pied de l’éboulis mentionné ci-dessus. Remonter ensuite au mieux cet éboulis (pénible) par l’un de ses bords, jusqu’au collet, à gauche du ressaut sommital. Puis gravir vers la droite les bons rochers (enfin stables !) qui mènent sans grande difficulté au sommet, en haut d’une dalle inclinée. De là la vue est époustouflante : la superbe crête horizontale en dents de scie du Brec est enfin là sous vos yeux ébahis (sortez vos cordes et vos mousquetons si le cœur vous en dit !), le Brec (l’autre…) et les Aiguilles de Chambeyron sont à portée de main, impressionnants, et plus loin de nombreux autres "3000" de Haute Ubaye, ainsi que les sommets italiens dont le Viso bien sûr, plus loin le Mercantour, etc. Redescente par le même itinéraire.

Fouillouse
1321m R3 icone randonnee

Départ Hameau de Maurin, direction sud est vers le col de Mary, puis ouest vers col de Marinet- descente vers les lacs de Marinet - Montée au Col Large, descendre le long de l'aiguille Pierre andré puis remonter au col de miéjour (2658), descente vers Maurin par le vallon de la Teste, puis un petit sentier trés raide dans le mélézin.

St Paul sur Ubaye
1200m R3 icone randonnee

De Larche à Argentera par le col de Roburent et les lacs de l'Orrenaye… Remonter le sentier rive droite du torrent de l’Orrenaye. Au fond du vallon, bifurquer sur votre droite en direction du Col de Roburrent. A 2400m, les rives de l’Orrenaye s’offrent à vous...Poursuivre sur le Col de Roburent où vous admirerez la borne qui marquait la frontière entre l’Italie et le Duchée de Savoie autrefois.Descendre côté italien sur le Lac de Roburent qui, simple avis personnel, offre un cadre plus joli que côté français.Poursuivre sur deux autres petits lacs un peu plus bas (2300m)puis dans les alpages du fond de vallon du Rio de Roburent sous le Bric della Sabbiera.Le sentier rejoint la Tinetta où l’on plonge sud-ouest sur le village d’Argentera par un sentier raide.Dénivelé : D+ 620m / D- 860m.

Larche
620m R1 icone randonnee

De la Fontaine de l'Ours, prendre le sentier de Charance en montée douce en forêt. Vers 1900 m, le sentier sort de la forêt et monte en lacets une pente dégagée avec quelques éboulis. S'ensuit une longue traversée, qui descend après un passage culminant à 2100 m dans un cirque avec un court passage rocheux (2037 m). Atteindre le col de la Baisse (2035 m) et poursuivre en descente à droite sur le flanc nord-est du cirque de Morgon, jusqu'à retrouver l'autoroute pédestre à l'entrée du cirque (1880 m). Monter tout l'itinéraire surfréquenté et surtracé du pic de Morgon (2324 m), belvédère magnifique au-dessus du lac de Serre-Ponçon.La longue arête vers le pic de Charance commence, en descente du pic puis presque à plat, facile et panoramique, avec une bonne trace. Après la bosse 2236 montée sur le fil, elle se fait plus minérale. Monter vers la bosse 2289, puis l'éviter par une bonne trace en versant ENE. Pousuivre par le fil puis venir buter sur le ressaut rocheux côté 2368. Une sente l'évite par la droite en traversée en terrain raide, mais on peut poursuivre l'arête : monter jusque sous des rochers verticaux, emprunter pendant 10 m une vire à droite qui s'interrompt au-dessus d'un couloir. Rejoindre le fond du couloir en traversée délicate et exposée (II), avec de bonnes prises de main. Une fois dans le couloir, remonter au mieux les pentes raides pour retrouver le fil, et atteindre le sommet par de raides terrasses herbeuses.En passant en versant sud juste sous l'arête, descendre et remonter par des pentes herbeuses la Tête de la Vieille (2381 m). En descendre par des pentes d'herbe et de pierrailles assez raides, poursuivre jusqu'à atteindre un passage de rochers (roche à trous), qui se traverse par quelques pas d'escalade facile. Poursuivre, et remonter par une courte pente de pierrailles le ressaut 2379. Descendre puis poursuivre à plat par des passages herbeux faciles juqu'au pic de Charance (croix, 2316 m).Dévaler en versant nord-ouest par un sentier raide, jusqu'à retrouver le col de la Baisse, d'où on retrouve le sentier de départ, avec une remontée de 80 m dans ce sens de retour. Revenir jusqu'à la Fontaine de l'Ours.

Crots
21km 1300m R4 icone randonnee

Laisser la voiture , soit à l'une des cabane de Jaffueil (difficile en saison d'estive, et sans 4*4 surélevé pour la cabane de Jaffuel supérieure), soit sur la route du col du Parpaillon à la hauteur de la cabane de Jaffueil sup.De la cabane de Jaffueil supérieure, longer la crête de Razis sur toute sa longueur, en s'en rapprochant petit à petit au fur et à mesure de la montée. Au sommet, magnifique vue et impressionnante perspective sur le versant du col du Parpaillon (surtout pour qui n'a jamais fait cette arête à la montée).Descente bien balisée vers le col du Parpaillon, à bien suivre, mais bien regarder où l'on met les pieds tant qu'on n'a pas quitté l'arête pentue.Du col du Parpaillon, couper au plus court pour rejoindre la voiture.

crévoux
24km 1200m R4 icone randonnee

L’ascension du deuxième plus haut sommet de nos Alpes du Sud (après l'Aiguille du même nom) est une aventure sérieuse... et inoubliable ! Elle n’est pas bien longue, mais sa voie normale (en face Est, côté italien) se déroule au début sur un terrain raide souvent très délité qui demande beaucoup d’attention, et dans sa dernière partie dans des rochers impressionnants dont le franchissement parfois délicat nécessite une bonne expérience de l’escalade de base.De Fouillouse, il faut d’abord se rendre au refuge du Chambeyron (de préférence la veille de l’ascension, même si tout peut théoriquement se faire en une seule journée). Peu après la sortie du hameau, prendre à gauche le bon sentier fléché et balisé vers le refuge. Il monte d’abord en longs lacets, globalement vers le nord, avant de se réorienter vers l’est aux alentours de 2300m. Après un long passage presque horizontal en balcon, il finit par grimper plus raide à gauche vers le refuge (2626m) qu’on n’aperçoit qu’au dernier moment (compter env. 2h pour la montée).Le lendemain matin (de bonne heure de préférence), s’engager dans le sentier très fréquenté (nord-est) qui mène au Lac des 9 Couleurs et au Col de la Gypière. Il passe sous la Croix Bujon, puis à gauche du Lac Long. Une fois que le sentier a viré vers l’est, le quitter vers 2800m, au niveau du Lac de l’Étoile (qu’on laisse à gauche), et remonter à droite (sud-est) un vaste et raide pierrier (traces). On rejoint ainsi le Col des Terres Jaunes (2974m) où passe la frontière avec l’Italie. Pour la suite de l’itinéraire, bien suivre les cairns. Descendre d’abord brièvement côté italien (blocs, puis terrain délité) en longeant une barre par la gauche, puis remonter et traverser un grand éboulis dans la même direction (suivre la trace). Après avoir évolué en terrain assez chaotique, viser un grand gendarme jaune à 2 pointes, bien détaché, et passer le petit col à sa droite (encordement conseillé à partir de là). Puis monter assez longuement vers la gauche, sur une suite de vires qui remontent la face de droite à gauche, dans les roches et les caillasses (plusieurs ressauts et passages de II). À la fin du système des vires, bien repérer, pour la descente, la suite de l’itinéraire : remonter un couloir, arriver ensuite à proximité du débouché du grand couloir Bujon (bien fréquenté en conditions hivernales) venant de la droite, où on oblique nettement à gauche. Après une suite de gradins, on arrive "au pied du mur" (ou plutôt du bastion sommital). Là, il faudra franchir les deux passages les plus techniques de l’ascension (du III, équipements en place, encordement obligatoire ici au plus tard) :- d’abord, au-dessus de vous, une dalle rocheuse inclinée fissurée sur sa gauche, la remonter en profitant au mieux de cette fissure ;- ensuite, poursuivre la montée dans la même direction (ressaut de gros blocs), jusqu’à une sorte d’étroite et profonde cheminée-couloir (fond souvent en neige voire en glace, même au cœur de l’été, blocs coincés au bout) : s’en s’extraire par le mur de droite, puis tirer au-dessus vers la gauche.Le plus dur est fait ! On accède ensuite à un couloir raide qu’il faudra encore remonter à son tour (du II) en obliquant vers la gauche pour rejoindre facilement le plateau sommital du Brec. Sur ce vaste plateau incliné vers l'ouest (grande croix, cairn), la vue est grandiose, par exemple sur les sommets tout proches, au premier chef l'imposante Aiguille de Chambeyron avec ses deux pointes juste en face, avec tout en bas le Lac des 9 Couleurs et les sommets du fond du cirque, mais aussi sur d'innombrables "3000" français et italiens (même le Viso, avec un peu de chance…), ou encore sur l’immense chaîne déchiquetée qui s’étire vers le sud, du Brec jusqu’au Massour et au-delà...Pour la descente, par le même itinéraire, le rappel s’impose : à partir du couloir sous le sommet (équipement en place), on peut se laisser glisser en deux longueurs jusque sous la dalle fissurée (relais au-dessus de la dalle). Puis terminer le travail en redescendant prudemment le parcours plus ou moins délité de la montée (bien repérer les cairns, ne pas sortir de la trace !), et en veillant à ne pas glisser ni faire partir de pierres...

Saint-Paul-sur-Ubaye
1482m R5 icone randonnee

Du fort, se diriger par la piste, puis le GR vers le Vallonet. A la cote 2212, laisser le sentier du Vallonnet et prendre à droite (sud, passer rive gauche du Riou du Pinet) la direction des fortifications de Viraysse. Aux baraquements ruinés de Viraysse, se diriger vers le col du même nom (2721 m) entre la batterie et la Meyna. Sur l'arête, se diriger vers la Meyna bien visible, jusque à ce que l'on tombe sur une barre rocheuse d'une vingtaine de mètres de haut, équipée d'un relais (cote 2850 m environ à la louche).Là, s'équiper et attaquer la montée. Après le relais, marcher/grimper corde tendue en suivant les cairns jusqu'au sommet. Cela n'est jamais difficile, et nécessite au mieux de poser les mains par endroits. Par contre, le terrain est délité et les risques de chutes de pierres importants.A la descente, corde tendue, et prudence. La barre rocheuse du début peut être passée par un petit rappel.Pour faire une boucle, retour possible par le Col de Mallemort, puis le plateau du même nom.Pour plus de précisions et le tracé de la montée en face sud (photo), v. le lien ci-dessous :

SAINT-OURS
1100m R5 icone randonnee

Liste des 87 destinations

A

B

C

D

G

J

L

M

P

R

S

T

V

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net