Pyrénées - Luchonnais

Situation

Les topos de Rando dans le massif Pyrénées - Luchonnais

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Au parking, se diriger vers le refugeAttquer la montee dans la foret par le chemin de gauche (panneau port de la Picade) Le sentier monte gaillardement dans la forêt Passer un pont sur un ruisseau Peu après le pont laisser la piste pour un petit chemin qui part sur la gauche dans les pelouses ( petit cairn + des branches qui barrent la piste pour indiquer le changement de direction)Ensuite suivre le sentier on arrive rapidement a la cabane de Pumero Pas besoin de passser a la cabane et poursuivre a droite du ruisseauL'itinéraire est évident On passe a proximité d'un des fameux trou ou s'engouffrent un des ruisseaux source de la Garonne (Voir experience de Norbert Casteret) ll reste encore quelques bon rampaillous avant d'accéder au Pas de l'Escalette Ne pas continuer vers le port de la Picade bien visible mais monter a droiteLe chemin taillé dans la roche est tellement escarpe que de prime abord on ne voit pas trop comment on va pouvoir décoller la haut On arrive ensuite sur la crête et il n'y a plus qu'a monter jusqu'au cairn sommital.

bossost
1100m R1 icone randonnee

Commencer par la route goudronnée qui monte à Benqué dessus. prendre à gauche et quand le goudron devient pierres, à la patte d'oie suivante prendre à gauche. la piste va monter en lacets jusqu'au sommet de l’arête. Au sarrat de couseillot vous êtes au sommet, il faut descendre sur la croupe passer une première barrière et là, plus haut que mentionné sur la carte au 25 000eme, un premier Cromlech, il est bien dégagé et entouré de mystère. une halte s'impose. 300 mètres plus bas toujours vers l'est, un autre Cromlech, plus vaste mais moins en relief. Poursuivre la descente sur le file de la croupe, à un moment l’arête s’effile, il faut prendre à droite du piton, coté Saint Aventin, le sentier descend alors plus raide sur le versant sud avant de rejoindre le chemin claude à 1030 m qui relit Saint Aventin à Benqué, il est rigoureusement horizontal, il faut prendre à gauche bien évidemment pour retrouver le véhicule laissé trois heures plus tôt.

Benqué dessous
400m R1 icone randonnee

Deux possibiltés Prendre le chemin balise: Suivre vers l'Est une route goudronnée qui monte vers les dernieres maisons du village A la sortie du village , le chemin repart vers l'Ouest ( en profiter pour bien visualiser l'approche pour l'atterro) On s'élève rapidement vers un vallon qui descend du versant Sud du Port de Bales On traverse un petit ruisseau au fond du vallon et on poursuit la montee en direction du col de peyrefite Quelques minutes apres on poursuit le chemin repasse sur le flanc Nord du vallon Le sentier chemine dans les sapins et les rodhodendrons Un peu plus tard on sort a découvert pour acceder en queques minutes au col Du col la montée au sommet est évidente Prendre le chemin plein Nord jusqu'au sommetAutre possibilte Prendre un raccourci par un chemin qui monte direct sur le flanc Nord du vallon Au lieu de prendre la route qui part a droit e (itineraire normal) on continue tout droit on traverse le pont et quelques metres apres le pont laisser la piste et prendre le chemin raide qui part a droite

Luchon
800m R1 icone randonnee

Circuit complet.Au départ de l'Hospice de France, la montée jusqu'aux lacs des Boums du Port s'effectue par un bon sentier parfois raide (très nombreux lacets) sur 850 m. Depuis les lacs, le sentier se raidit encore. Il est étroit et TRES glissant en cas de pluie, en bord de ravin. Passage du Port de Vénasque et de la frontière espagnole. Panorama somptueux sur la Maladeta et le Pic d'Aneto. Le sentier redescend sur presque 200 m côté espagnol, oblique vers l'est pour longer la crête-frontière (ne pas se tromper de trace côté espagnol, balisage peu évident), remonte ensuite pour repasser en France par le Pas de l'Escalette (2396 m). Sur quelques centaines de mètres, le sentier est suspendu ensuite en bord de falaise (ATT au vent et au vertige, Crète de Crabidès). La dernière partie de la descente est assez longue mais aisée sur sentier d'alpage (pentes herbeuses) jusqu'à la voiture.

Bagnère de Luchon
12km 1060m R2 icone randonnee

du village, prendre le sentier indiquant " sommet de l'Anténac " ... ! une fois sur la crête, on est sur un superbe belvédère sur les hautes montagnes pyrénéennes !

Luchon
800m R1 icone randonnee

Prendre le chemin bétonné sur 100 mètres qui prolonge la place vers l’ouest puis le beau chemin qui lui fait suite. On rejoint une autre piste qui monte assez raide, ne pas rater l’embranchement d’un chemin qui part a droite à l’altitude 1000 m. La suite se déroule sur un www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=7913&id_sport=16qui serpente agréablement avec une pente constante jusqu'à la prairie. Ici on retrouve la cabane de l’Anténac, superbement située sur un plateau. Pendre le chemin plein Nord ouest qui se dirige droit sur l’Anténac. Il est possible de prendre un chemin peu marqué qui vous montera directement au sommet ou alors suivre les marques jaunes qui vous feront faire un détour via le Cap de Sassias. C’est plus long mais plus joli puisqu’ on fini par un parcours de crête débonnaire et peu raide.

Cier de Luchon
1100m R2 icone randonnee

prendre la piste forestière qui monte juste après le pont à la sortie du village en direction des granges d'Astauaprès une courte montée raide elle se transforme en sentier que l'on suit jusqu'à la cabane dans la clairièreil faut ensuite monter en suivant les marques jaunes jusqu'à retrouver une piste que l'on suit sur la gauche, et après quelques lacets, monter dans la forêt peu dense où l'on retrouve une trace qui nous emmène vers les prairies du hautle sentier réapparait évident, le suivre jusqu'à une autre cabane puis monter au dessus pour atteindre l'arête herbeuse de notre sommet, que l'on quitte pour traverser la face est de gauche à droite et atteindre un colu entre le sommet et une antécimedéco du colu ou du sommet qui est à gauche ( plus raide )

1000m R1 icone randonnee

De la fontaine d'Oo monter a l'eglise et prende le chemin balisé A l'embranchement prendre le chemin a gauche direction Gouaux de Larboust Apres quelques beaux lacets on rejoint la route que l'on prend sur quelques métres avant de prendre a gauche vers le bas du Gouaux du "bas" A la sortie du vilage prendre un chemin qui monte fort a gauche vers la crête Passer la cloture et monter pleine crête jusqu'au sommet Possibilite de poursuivre vers le Cap de Montcaup (300M de plus)

Luchon
731m R1 icone randonnee

Si de départ est facile, vers le haut, avant le petit col du courret sartet, c'est l'enfer. En attendant prenez la piste de la carrière. Vers 940, deux solutions :- Une piste forestière fermée part à gauche, c'est la solution la moins pénible, il suffit de remonter la piste jusqu'à l'altitude 1450 et de redescendre 150 mètres, derrière le pic de Couret Medan, sur le col de Courret Sartet vers le nord. (+150 m c'est le pris à payer pour éviter le raide passage décrit ci dessous)- Une autre solution plus rapide est de continuer le vallon jusqu'à 1000 m là, à coté des éboulis de la carrière, prendre la vieille piste qui monte à gauche. Vers 1150 il faut bifurquer sur une piste à droite et aller à son terminus à 1200 m. La suite, c'est droit dans la pente raide du sillon sur 170 mètres (l'horreur, terrain meuble et glissant) on abouti juste à gauche du col.Une fois au col de Courret Sartet la suite est simple : Suivre l'arête plein nord jusqu'au sommet, on laisse à droite une étrange pointe, perchoir à vautour.Pour la descente la deuxième solution est fortement recommandée, si c'est dur à monter, à descendre, c'est de la rigolade !

Sost
1000m R3 icone randonnee

Du parking suivre la direction Tré-les-Eaux. Rester sur le chemin jusqu'à un peu avant un batiment bétonné au fond du vallon et repérer sur la rive gauche un rocher avec des inscription blanches (cairn à proximité). Prendre un sentier sur la droite et le suivre jusqu'au Col des Corbeaux (balisage rouge). Rejoindre la Pointe de la Terrasse en suivant sa crête N.De la Pointe, soit poursuivre directement sur l'arête qui mène à l'Aiguille de Loriaz (quelques pas de II ou III sur rocher très moyen, au début), soit contourner les difficultés et descendant dans la combe NE puis en remontant sur le fil de l'arête plus loin. Une fois le premier tiers de l'arête passé, la suite est simple jusqu'au sommet.L'itinéraire de retour repasse par la Pointe de la Terrasse, puis rejoindre le Col de la Terrasse en suivant les cairn ou en longeant la crête de la Pointe au Col.La descente sur les chalets de Loriaz se fait en suivant un balisage jaune, puis des chalets au parking soit par une piste carrossable, soit par un sentier (il y a des panneaux d'indication).

Le Couteray
1300m R3 icone randonnee

plusieurs possibilités. celle choisie étant la plus raide.voici un itinéraire plus long mais moins pentu.http://wns.free.fr/randonnees/Pic_Areng/index.htm

Ferrère
779m R3 icone randonnee

Départ depuis la gare, trouver le sentier qui monte au dela de la rue de la Liberté, suivre le sentier qui monte en lacets. un petit détour par la source férugineuse permet un beau coup d'oeil sur la ville. le sentier de la source part vers l'ouest et finit par rejoindre un autre sentier qui monte en lacets avant d'atteindre le petit village de Cazarilh. un détour par la chapelle est interessant. monter au dessus de l'abreuvoir central du village par le sentier qui monte au Sarrat de Culège. A la cote 1169, laisser ce sentier pour continuer à l'horizontal en traversée sur le flanc est de la montagne. on atteint ainsi le col des Pradets c'est l'itinéraire 54. Pour la descente, il faut poursuivre sur le versant nord et par une série de lacets on rejoint la vallée au niveau de l'intermarché.

Bagnérès de Luchon
5km 800m R2 icone randonnee

On empreinte en grande partie le chemin de l’itinéraire du tour de Cagire Burat pour la montée, et le GR10 pour la descente.De Ladivert, prendre le chemin empierré jusqu’au col du Couret, large dépression entre Burat et Montagne de Rié. Prendre le chemin qui part sud Ouest et suivre le balisage. On traverse une route et le franchissement du fossé est facilité par la présence d’une grosse échelle de bois. Arrivé à la cabane de l’Artigue, traverser horizontalement la prairie pour retrouver le chemin, il passe devant une source ferrugineuse et monte enfin en lacets. Arrivé sur l’arête on tombe sur une petite cabane charmante juste sous le sommet du Tuc de Tucoulet. On poursuit un peu sur l’arête avant de traverser sous le Cap des Piches pour atteindre le col de la lisse. C’est ici que l’on quitte le chemin pour prendre l’arête qui vous conduira jusqu’au sommet. Elle devint vite très raide et aérienne, cependant elle offre toujours des points faibles et les nombreux passages des isards ont formé des chemins plus que confortables. Quelques passages nécessitent l’usage des mains. On arrive ainsi au Pic de Palaquère. Une croix vous rappellera la tragédie survenue ici en 1956 où périrent un homme de 43 ans et ses deux enfants de 19 et 14 ans. Ici changement de direction, c’est plein ouest. Il faut caracoler sur une large crête jusqu’au cap de Mont sec, que l’on ne manquera pas de traverser, offrant une vue magnifique sur le vallon de Marignac et sur la dernière partie du parcours.Descendre sur le col de Saint Béat et attaquer les dernières pentes du Burat par le bord de la face nord, un chemin longue le précipice de la combe ouest.Une borne matérialise le sommet.Du sommet prendre l’arête sud qui descend vers le col d’Esclot d’Aou. Un peu avant piquer à gauche sur la sente bien marquée du GR10 et descendre dans le versant Est. On peut couper avant l’ersatz du lac de Saint Béat et atteindre ainsi les cabanes de Courraux. Descendre sous les cabanes et pénétrer dans la grande forêt par une grande traversée peu raide, voir horizontale. Elle aboutie à une belle prairie équipée d’une autre cabane toute aussi charmante que la précédente. C’est la quatrième cabane ouverte et équipé du parcours, une multitude d’options de couchage est donc offerte sur ce terrain. Suivre encore le chemin qui descend 50 mètres en lisière de prairie avant de rentrer franco dans la forêt. On rejoint la piste forestière qui ceinture une bonne partie du Burat, elle commence sur la comune de Marignac. Il faut la suivre un moment, à moins que l’on prenne un raccourci matérialisé par un énorme bidon d’huile bleu à 1110 mètres d’altitude. Quitter la belle piste pour un sentier qui passe à la cabane de l’Artiguessans un chemin empierré descend au fond du vallon attention il est glissant par moment. Dans la vallée de la Garonne rester sur le chemin et rejoindre la voiture qui est à 3,8 bornes de là. (Pas besoin de rejoindre la nationale, il y a toujours un chemin ou une petite route qui serpentent dans les campagnes d’Arlos).

Saint Béat
1700m R3 icone randonnee

A partir du mois de Mai, les vehicule ssont autorisés à monter jusqu'au col ce qui fait gagner 1h30 au temps de monté et rend cette rando à portée de tous (deniv 300m par la voie normale)...

Bourg-d'Oueil
14km 1100m R2 icone randonnee

suivre le GR jusqu'au col de la Coume de Bourg puis prendre la crête herbeuse à droite du coldéco dans la jolie petite pente au premier colu sur l'arête à 1360mpossibilité sans doute de décoller aussi du Soum de la Coume de Bourg ou du vrai sommet de Subescale, mais nous ne sommes pas allés voir ...

1450m R1 icone randonnee

Du parking, traverser le ruisseau et prendre plein Ouest un chemin qui monte gaillardement dans le bois ( en fait le chemin démarre des granges juste avant d'arriver au parking) Impossible de se tromper le chemin est bien tracé , large et balisé en blanc et rouge Le chemin s'élève rapidement dans la forêt. on débouche ensuite sur les pelouses du Val d'Esquierry. Très vite on passe la cabane et il n'y a plus qu'a s'élever plein Ouest L'itinéraire est évident on voit le col a atteindre plein Ouest (Il parait très loin et ça va se confirmer par la suite ce n'est pas qu'une illusion)Au col du Couret d'Esquierry (1880m) ca se complique un peu, il faut monter plein Sud dans la combe par un petit sentier Puis longer le ruisseau en suivant les cairns. On arrive ensuite a une sorte d'arrête ou l'on peut voir le lac d'Oo en contrebas (cote env 2550m)Si vous voulez monter au sommet il faut poursuivre en face sud ( reste 400m)Pour aller au décollage suivre l'arrête vers la gauche aprés un petit col on remonte vers le sommet du mamellon Magnifique aire de decollage au sommet. (2450m)

Luchon
1350m R1 icone randonnee

Continuer sur la route en direction de l'église. Après une centaine de mètre, on trouve un panneau indiquant la cabane de Baren (= cabane de la Plagnette sur la carte IGN). Suivez ce sentier, qui monte dans le vallon, ou bien partir sur la gauche et monter à l'instinct dans les prés en suivant les sentiers de vaches.De la cabane, remonter au NE vers la crête pour la rejoindre au niveau des rochers de l'escalette. Suivre ensuite l'arête en passant à proximité du mail de la Pique (que l'on peut atteindre en ajoutant 50m de dénivelé), au pic de Maupas, pour arriver enfin au pic de Burat. Descendre ensuite au col d'esclot d'aou, où l'on rejoint le GR10. Le suivre ensuite jusqu'au pic de Bacanère (possibilité de moner au pic de la Hage, +50m).Continuer le GR10 jusqu'à Artigue. Dans le village, suivre l'indication "Gouaux" (itinéraire 9) qui amène à Gouaux de Luchon moyennant une légère remontée. Traverser le village. Quand la rue principale s'élève franchement sur la droite, viser entre les maisons sur la gauche pour trouver le départ d'un chemin vers le nord. Après quelques centaines de mètres, continuer tout droit à un carrefour où se trouvent des abreuvoirs sur la droite. Ce sentier ramène directement à Baren avec deux légères remontées.

Baren
1500m R2 icone randonnee

  vous arrivez à une belle carrière désaffectée très ancienne. Il y a au delà une table d'orientation. A partir de là c'est à toute crête jusqu'au sommet sans autre chose que de vagues traces de gibiers. retour par le même endroit j'ai lu sur le net qu'on peut descendre directement sur le col au sud, mais cela nous a semblé trop raide. 

Marignac
6km 600m R2 icone randonnee

Du parking monter en rive gauche jusqu'à un grand panneau sur une petite route goudronnée. Vous verrez la cascade d’enfer encaissée comme un coup de cutter dans la falaise (première merveille). Un petit chemin part à droite et monte en lacets dans un très joli sous bois très humide et moussu. Une grande traversée à droite permet de rejoindre la rivière du val d’enfer, il faut encore faire une petite grimpette pour arriver au premier promontoire dont l’accès est facilité par un petit escalier descendant. Vous verrez le gouffre d’enfer (deuxième merveille), c’est spectaculaire et très rafraîchissant. Le chemin reprend vers le haut pour atteindre un petit pont qui passe par-dessus la cascade, la vallée apparaît dans une fenêtre de verdure. Continuer encore pendant 45 minutes pour atteindre la rue d’enfer (dernière merveille).A la descente plus bas que le gouffre, prenez sur la droite un chemin ascendant pour traverser la conduite forcée et les rails du funiculaire d’entretien d’abord, l’autre ruisseau du vallon ensuite sur un joli petit pont métallique. On retrouve la prairie d’Artigue et le chemin du refuge du maupas. Il suffit de redescendre par ce chemin. Il aboutit en rive droite évidemment, il ne reste plus qu’a offrir une glace aux gosses pour la performance : faire une marche en montagne.

Luchon
600m R1 icone randonnee

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net