Monts du Vivarais - Ardèche

Situation

Les topos de Rando dans le massif Monts du Vivarais - Ardèche

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Repérer les balises rouges et blanches du GR le long de la D21 à Saint Laurent du Pape et les suivre ensuite jusqu'à Saint Péray 27 kms plus loin.On monte d'abord sur un versant sud dans une pinède aux allures (et odeurs) très Méditerranéenne jusqu'au ruines du château de Pierre-Gourde.Passé le col de Gilhac, il faut redescendre pour passer la petite rivière du Turzon pour remonter sur le Col de Rotisson.La on commence à apercevoir au loin la montagne de Crussol qu'on atteindra en passant le Col des Ayes, puis le village de Toulaud.Il faudra alors remonter vers Crussol pour finir avec une belle vue plongeante sur l'agglomération Valentinoise.Une dernière descente en passant par la ruine du château de Crussol et ses remparts en cours de restauration nous ramenera sur Saint-Péray.Lignes de cars et de bus à Saint-Péray vers Valence et Tournon.

Saint Laurent du Pape
27km 900m R1 icone randonnee

Une randonnée exceptionnelle dans le massif du Tanargue, au coeur des montagnes ardéchoises, entre vallées paisibles et sommités rocheuses, arides et sauvages. Le sommet proprement dit est débonnaire (c'est une "cham", vaste espace à découvert pour le pâturage ). Enclos, il nécessite un court passage hors trace dans les buissons et les genêts pour atteindre le cairn sommital, mais quel fabuleux panorama là-haut !Le topo est sur le site Visorando (v. lien ci-dessous)

Laboule
15km 985m R2 icone randonnee

Suc emblématique s’il en est, le Gerbier de Jonc est un parfait dôme de roches volcaniques, reconnaissable de très loin et gravi chaque année par des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes… Sa brève mais raide ascension, très ludique dans un empilement de blocs de phonolites, se fait en circuit à sens unique. Elle gagne à être précédée – ou suivie – par le bien plus facile mais aussi bien plus long tour du Gerbier, agréable "sentier de découverte" qui offre de nombreux points de vue non seulement sur ce suc, mais aussi sur celui de Sara, tout proche au Nord et également renommé.1. Ascension du Gerbier de Jonc (env. 1 km ; compter 20 à 25’ pour la montée, autant pour la descente ; D+ 135m) :Du parking, gagner le point de départ de la montée. Suivre la direction indiquée (panneau), puis les très nombreuses flèches bleues sur les rochers, impossible de se tromper ! Facile au départ, le sentier se raidit ensuite dans les blocs et les dalles successives. Des cordes fixes et quelques marches taillées facilitent les passages les plus escarpés.Du sommet, le panorama est grandiose par beau temps clair : les volcans du Velay au nord et à l’ouest, ceux du Vivarais au sud, mais aussi toute la chaîne des Alpes à l’Est et jusqu’au Pilat au nord. La descente, également fléchée, commence en face de l'arrivée sur le promontoire sommital. Quelques passages rocheux, encore plus raides qu’à la montée, demandent un minimum d’attention (cordes fixes).2. Circuit du tour du Gerbier, dit "sentier de découverte" (GR de pays du tour de la montagne ardéchoise) (14,8km ; 3h40 ; D+ 495m) :Du parking, suivre vers le NW (dir. Les Estables) la trace parallèle à la D378 (à droite de celle-ci ; marques rouge-blanc du GR). Cette sente s’écarte une première fois de la route (pt 1386, "les confitures de Nicole"), la rejoint puis s’en écarte une seconde fois pour un second raccourci (pt 1356, petit abri en béton). Prendre en face la montée sur un chemin raviné et poursuivre toujours dans la même direction (NW). On rejoint ainsi à nouveau la route qu’on suit, mais presque aussitôt (virage 1382), il faudra prendre à droite (E, face aux Alpes… par beau temps) le chemin herbeux (panneau "Le Pradal", 2,8km), marques rouge-jaune du GR de pays. Commence alors une longue descente (430m de D- !) dans un vallon entre le Suc de Sara au N et le Gerbier au S, qui seront tous deux visibles par intermittence au long de ce circuit. D’abord assez sauvage, cette descente demande de l’attention, bien suivre le balisage rouge-jaune, pas toujours évident, parfois presque effacé. Il faudra prendre à droite à la fourche suivante (panneau), puis à nouveau à droite plus bas (hêtraie). Vers 1290m (ruine à droite en contrebas), continuer en face. Plus loin, virer à droite puis à gauche (NNE ; ignorer la ruine) ; en automne et en hiver, le Suc de Sara apparait alors juste en face derrière les hêtres. Vers 1215m (gros cairn), virer à 90° à droite. Vers 1130m, on franchit un ruisseau à gué. Le sentier va ensuite obliquer au SE, puis passer au-dessus des superbes fermes anciennes de Ribalasse (1080m).À partir de maintenant la suite et la fin du circuit, toujours bien balisées, vont se dérouler sur de larges pistes, nettement plus confortables, où l’erreur n’est plus possible. D’abord encore en descente, jusqu’au point bas à 950m (pont), puis en remontée progressive jusqu’au retour au pied du Gerbier. Vers 980m, on arrive au petit hameau de Pradal : à la route, virer à droite en épingle et poursuivre la montée (W). S’ensuivent ensuite de nombreux lacets, avec ici et là encore de superbes "fenêtres" sur le Gerbier ou le Suc de Sara (avec à sa gauche deux beaux sucs sans nom dont le plus haut culmine à 1424m). Vers 1380m la piste devient herbeuse. Peu après (panneau "Les Lauzettes"), poursuivre en face. Une fois sur la route, la suivre à droite, et parachever ainsi le contournement du Gerbier (tout proche) par le Sud, jusqu’au retour au parking.3. Sentier des sources de la Loire (compter env. 3 km et une petite heure de marche, pour un dénivelé supplémentaire de 65m. Suivre les ronds bleus)En fonction du temps disponible, on peut terminer la journée par ce très facile et bref circuit, au pied même du versant SW du Gerbier de Jonc. Il permet de voir les 3 sources de la Loire, aux dénominations cocasses. Pour le détail du circuit et l'emplacement des sources, cliquez sur le lien ci-dessus (bien agrandir la carte).Du parking à côté du restaurant, au débouché de la descente du Gerbier, traverser la route et  prendre en face le Sentier des sources (panneau). Après une descente douce sur une sente en sous-bois, on traverse une route. Repérer un large chemin horizontal qui part à gauche (SE), et le suivre sur 800m env., au milieu de prairies tourbeuses. Après un virage vers la gauche, prendre le sentier à gauche. Ce sentier va longer, en remontée progressive en sous-bois, un minuscule ruisselet (la Loire donc !). Tout au bout on tombe enfin, au bout d'un petit étang, sur sa source "véritable". Un peu plus haut, sur la D 378 qui ramène à gauche vers le pied du Gerbier, deux autres sources dites respectivement "géographique" et "authentique" témoignent que la comédie humaine n'est jamais bien éloignée de la réalité...

Sainte-Eulalie
19km 690m R2 icone randonnee

Du parking repérer un large chemin qui part dans les vignes en montant.Rester sur ce chemin qui grimpe fort par endroit en gardant le plus possible la droite de la portion en vignes.Arrivé au sommet (220m) poursuivre sur le chemin (passage à proximité de ruches) jusqu'à rejoindre une route à (très) faible circulation.Poursuivre la route en montant en restant sur le goudron jusqu'au lieu dit Rochette, garder la route en prenant à droite et poursuivre sur celle-ci.La route se finit et devient un large chemin qui se dirige vers le hameau de Combes en rejoignant une petite route. Dans le hameau de Combes suivre alors le balisage PR (jaune et blanc) puis GR (rouge et blanc) qui amènent jusqu'au Pic.Panorama intéressant sur les Alpes et la vallée du Rhône depuis le Pic.Descente par le même chemin jusqu'à Combes où l'on reprend la route empruntée à l'aller. Cette fois ci on reste dessus jusqu'à la ferme de Chaulet.Emprunter alors un chemin à droite (et la garder) d'abord à plat puis en forte descente en bordure de zones nouvellement couvertes de vignes avec des lacets qui ramènent au départ.

Chateaubourg
13km 530m R1 icone randonnee

http://www.visugpx.com/?i=1383510655Départ Serre au sud de Creyseilles, lui-même au nord de Privas. Direction Vabre, les Colombières, Pied-de-Boeuf, Croix de St-André.On alterne entre forêt de châtaigniers et prairie par des sentiers bien marqués (marque jaune et blanche). Quelques passages à gué.Petits hameaux sympathiques comme Vabre par exemple.Vers le Pied du boeuf les paysages se font plus désertiques ou no man's land, genre petit Larzac. Pas très loin d'un chef lieu mais déjà une ambiance de bout du monde.

Privas
11km 423m R1 icone randonnee

Du panneau info rando, prendre la route à gauche de la mairie, puis tout de suite à droite la petite route qui s'eleve le long d'un lotissement recent. Continuer la piste large (balisage bien présent) pour atteindre le hameau de Sautereau (belle vue sur la vallée du Doux) on prend à droite la route sur 50 m à la sortie du hameau puis le chemin à gauche qui s'eleve sous les pins. Nous sommes sur la voie romaine (dallage très bien conservé sur certains passages). On atteind le hameau de Jouangrand. On continue l'ascension (vallée de l'ortie coté ouest et vallée du syalles coté est) pour arriver à Cadet le Maupas. On peut poursuivre vers les fermes de Cadet et rejoindre la departementale pour s'informer sur le parc eolien de la citadelle (petit circuit de decouverte de 2 kms). De cadet le maupas on prend la direction de Serre de la Terrasse, la piste descend doucement, les fayards remplacent les pins et les champs de myrtilles se multiplient (attention c'est privé !!). Arrivé à la Serre de la terrasse, on admire la vue splendide (vercors, vallée du doux, mont blanc...) D'ici j'opte pour la solution la plus longue pour rejoindre désaignes, c'est à dire en prenant à droite la piste qui passe à longe-faye (petite route) puis une piste passant au Chazal. D'ici à gauche direction désaignes : on coupe la route 3 fois (le chemin se perd un peu dans les champs, triple passage de cloture electrique) pour rejoindre le pont du syalles. Enfin on traverse le pont et on prend à gauche la route puis à droite le sentier qui remonte au bourg. Ne manquez pas de visiter ce village de caractère (petites ruelles au milieu des maisons en pierre) et d'acheter des saucissons à la boucherie au bord de la departementale (ce sont leur spécialités et ils sont excellents)En résumé belle rando sauvage (pas un randonneur de rencontré) dans un petit coin de paradis vert

Désaignes
22km 620m R1 icone randonnee

http://www.visugpx.com/?i=1383516211Départ de la croix blanche sur la D4 vers le mont Perier.Descente vers Thines par le GR 4.Remonté par la Blacherette puis retour sur la D4.Un mélange de chêne vert (essentiellement) et châtaigners.Le village de Thines est très coquet, et malheureusement chargé d'histoire.

Thines
8,4km 419m R1 icone randonnee

Jolie randonnée passant par le Suc de Taupernas (1609m), le Suc de la Lauzière (1589m), le Suc de Montfol (1601m), le Sépoux (1535m), et Suc de Séponet (1537m).

Les Estables
15 Kmkm 650m R2 icone randonnee

Voir la trace GPS

Chalencon
16,8km 580m R1 icone randonnee

http://www.visugpx.com/?i=1383513943Départ de Loubaresse, direction St Laurent les Bains d'abord par la route puis par un sentier qui coupe les lacets par les prairies et les genets. Traverser le mas du Truc puis continuer le tour de pays jusqu'à la Borne.Traverser la Borne, puis remonter au village du même nom.Remonter vers les Chambons, d'abord par un sentier puis par la route.De là rejoindre Loubaresse par le GR 4.De beaux paysages montagneux, avec des faces entièrement remplies de genets, des chataigners bien sur, une roche rustique, des villages perchés et de beaux torrents.

Loubaresse
17km 766m R1 icone randonnee

Suivre la petite route (chemin des champs) sur 300m jusqu'à un chemin à gauche qui monte dans les bois pour aboutir dans les vignes à un sentier balisé blanc/jaune en crête, suivre ensuite la direction de Plats, on monte en sous-bois puis le long d'une belle propriété (Hara) pour finir sur une route qui se finit en cul de sac (lieu dit Charray). Suivre alors la route vers l'ouest jusqu'à Gourdy (croisement avec une autre route). Prendre la route à droite jusqu'à retomber sur le GR42 (carrefour avec une croix) Monter à gauche, prendre un chemin qui file à droite dans un champ et continuer jusqu'à arriver à un bâtiment du service des eaux de Tournon sur Rhône).Retour soit par le même itinéraire soit par par la variante suivante :Descente par le même chemin, mais en gardant cette fois le GR42 jusqu'au niveau d'une habitation marquée "Col de Nesson".Poursuivre la route sur environ 600 m (ne pas prendre le GR42 à gauche) et la quitter dans un fort virage à gauche pour un chemin à droite qui longe un champ d'arbres fruitiers, puis des vignes puis passe à droite d'une cabane en dur (logement de saisonniers, je pense). Poursuivre ce chemin sur en gros 150m jusqu'à ce qu'il amorce un virage à gauche.Il faut alors continuer droit dans un sentier qui longe à peu prés a crête en descendant d'abord doucement, puis plus fort.Vient alors un passage assez pentu sur une centaine de mètres qui se termine en rejoignant un large chemin d'exploitation qui descend en lacets (passage devant une habitation) dans des vignes en terrasse pour rejoindre la route (chemin des champs) empruntée au départ.

Mauves
13km 500m R1 icone randonnee

Depuis le parking dans le village de Mayres se rendre au bout du pont sur l'Ardèche et suivre l'itinéraire de randonnée (balisage jaune et blanc). Le chemin commence dans une rue très étroite, avec un panneau indiquant la direction de Banne. A partir de là, suivre le chemin en suivant les panneaux qui indiquent Chaumiène, jusqu'au sommet. Le déco se situe à proximité de l'antenne radio.Une fois posé à Cautet, suivre le chemin qui passe à proximité de l'attéro pour rejoindre le parking à Mayres (20mn)

Mayres
760m R1 icone randonnee

Départ du parking de l'église du charmant village de Monestier (65 habitants). On prend direction le Grand Felletin (pancarte + balisage jaune et blanc). Arrivé aux Fayettes on prend à droite direction le Suc de Chirol, on suit toujours le balisage jaune et blanc. Après le hameau du Chirollet prendre à gauche la montée assez raide jusqu'au Suc de Chirol. D'ici prendre à gauche direction Col de Charousse, on coupe la D570a et on poursuit toujours par des pistes forestières jusqu'aux Planchettes. De là on suit le GR7 jusqu'au Grand Felletin en passant par le Col de Charousse (limite entre l'Ardèche et la Haute Loire), le Felletin et le Petit Felletin. Au sommet croix et table d'orientation : superbe vue sur le bassin annonéen, le Chirat Blanc, le Mont Blanc, les Ecrins... On revient sur ses pas jusqu'au Felletin et on prend à droite la direction de Monestier pour rejoindre le Col de la Clef (balisage jaune/blanc) On poursuit la descente jusqu'à une petite route, on la suit en montant jusqu'à son terminus. De là prendre le chemin de droite pour redescendre jusqu'aux Fayettes. La boucle est bouclée, on rejoint Le Monestier par le même chemin qu'à l'aller.

Monestier
20.3km 725m R1 icone randonnee

Stationnez sur la place de l'église. Devant le panneau d'infos rando, prendre la route de gauche, passez devant la mairie et peu après à gauche direction Satillieu - col de Seyaret. Succession de montées descentes pour rejoindre Les Garennes puis le col de Seyaret. De là suivre la route jusqu'à la croix de Fiole-Bise pour prendre à droite un chemin suivi d'une route qui mène à la croix des Bruyères. Prendre à gauche la route qui descend pour rejoindre le sanctuaire de Notre-Dame d'Ay. Visite obligatoire puis remontée à la croix des Bruyères pour prendre à gauche la route du retour qui mène à Préaux.

Préaux
11.2km 400m R1 icone randonnee

1. Un peu avant Le Clap, une piste (NO) d'abord dallée puis caillouteuse mène en un quart d'heure au col du Muret (733 m). De ce col, jolie vue sur les Boutières à l'ouest. 2. La piste descend O. dans les prairies puis effectue un lacet à angle droit pour filer nord vers les quelques maisons de Le Goutoulas. Le volcan de Chirouse se dévoile (SO) à la vue du randonneur.Sous le Goutoulas, la piste se transforme en sentier (bordé de buis et chataîgniers) lequel poursuit sa descente sur le joli village de la Pizette avec maisons en pierres, typique de l'Ardèche. Traversée du village; direction Serrettes / panneau directionnel.Sous La Pizette (cultures en terrasses) le sentier descend (SO puis NO) plus raide en effectuant de nombreux lacets jusqu'à atteindre un petit ruisseau que l'on traverse sur un pont. L'itinéraire suit la RG de ce ruisseau jusqu'à sa confluence avec la rivière Auzène puis la rive droite de cette dernière jusqu'au pont de pierre de Jean-de-Fau, 345 m. Environ 1H 45 depuis le départ.3. Traverser l'Auzène pour rejoindre la D 261 qu'il faut suivre sur près d'1,5 km (circulation faible mais prudence tout de même) pour atteindre Les Sablas, 375 m, ancien moulinage (gîte).4. Nouvelle traversée de l'Auzène pour engager ENE la montée vers le hameau de Magerouan, 550 m (belles maisons en pierre, buvette en saison avec point d'eau). Sortir du village par le N en direction d'Eyrebonne (passage près du minuscule cimetière). Le sentier pénètre à nouveau en sous bois avec de belles échappées sur le volcan de Chirouse et La Pizette. Après traversée de plusieurs talwegs il monte NNE (chataîgniers) dans une zone plus dégagée jusqu'au hameau d'Eyrebonne (env. 620 m). Vue superbe sur le volcan de Chirouse tout proche.5. Prendre à gauche (poteau directionnel) et descendre en direction d'un talweg sous le pierrier du volcan. Traversée d'un petit ruisseau puis montée sévère mais courte pour atteindre la base du pierrier. Aller à droite à la grotte des Camisards - panneau explicatif sur le volcan.6. Montée raide sur le pierrier et le traverser complètement NE en suivant attentivement cairns et balisage afin de ne pas rendre cette traversée plus pénible. Passage sous la face NO du volcan avec nombreux couloirs et orgues basaltiques. 7. La fin du pierrier - autre panneau explicatif - marque l'entrée , bienvenue, en forêt pour rejoindre d'abord Le Goutoulas puis la piste pour le col du Muret et le Clap.

Privas
15km 585m R2 icone randonnee

Depuis le panneau d'infos rando au centre du village, prendre la route en face (GR direction Veyrines) jusqu'à la fontaine st régis. 50 m plus loin prendre la direction de st symphorien de mahun, le large chemin s'eleve à l'interieur de la forêt de résineux. Lors des differentes intersections continuer toujours en direction de st symphorien de mahun (jaune et blanc). A un enième carrefour (la bosse) prendre st symphorien par le chirat blanc, le chemin rejoint la route menant à st bonnet le froid, la longer sur 300 m (jaune et blanc) puis à nouveau prendre à droite le large chemin s'elevant dans la forêt. le suivre longuement pour arriver à la croix de signolle et celle du suc de barry (monter à gauche au chirat blanc : site archeologique neolithique) revenir sur ses pas et poursuivre vers la croix du suc et st symphorien de mahun (très joli village perché et très belle eglise). Traverser le village jusqu'à son point le plus bas et prendre la direction de veyrines. Arrivé à ce hameau visite de l'eglise obligatoire et 10 m derriere l'eglise prendre le chemin muletier à droite qui grimpe franchement et longuement. Le suivre jusqu'à la blache où il faut prendre à nouveau le GR jusqu'à lalouvesc tout en etant passé au mont chaix. Ne pas manquer les 2 points de vue sur lalouvesc peu avant la fin de la rando.

Lalouvesc
19km 800m R1 icone randonnee

Situé sur le frontière entre la Haute-Loire et l’Ardèche, ce sommet vaut d’abord par le magnifique panorama  qu’offre son belvédère perché en haut de son versant Est : sur la vallée de la Cance, puis celle du Rhône, et tout au fond, par temps clair, du Pilat jusqu’au Ventoux en passant par toute la chaîne des Alpes !Cette montagne essentiellement couverte de résineux est parcourue par de très nombreux chemins et sentiers. L’accès proposé ici offre une belle diversité de paysages et de curiosités.MONTÉE : De la vaste place de l’église des Sétoux, prendre brièvement la route de Clavas (D441), puis celle qui descend à droite (vieille m.j.). À la maison, s’engager sur le chemin à gauche (E), qui mène à flanc au fond d’un très beau et paisible vallon verdoyant où court un ruisselet. Notre chemin remonte en face et débouche sur la D 441 à proximité de Clavas. On va la suivre à droite pour la quitter peu après : un chemin montant à gauche permet de dominer un virage de cette route avant de la retrouver peu avant l’accès au site de l’ancienne abbaye de Clavas.Ce site d’une grande beauté mérite une halte : tapi au fond du paisible vallon de la Clavarine, ce très ancien monastère de moniales cisterciennes  garde un air de mystère, avec son église historique (visites à la demande), ses imposantes bâtisses anciennes, son cimetière, son petit jardin "médiéval"...Ressortir ensuite du site par l’accès précédent puis s’engager en épingle à droite sur la route qui monte et passe au-dessus du site et de son  cimetière (E, m.j., panneau Grand Felletin). Suivre ce chemin bien balisé qui va obliquer progressivement au Sud et finit par déboucher au Col de la Charousse (1241m).Au Col, notre piste est rejointe par celle du GR7 : continuer alors sur la voie de droite (SW) qui est maintenant commune à notre piste (m.j) et au GR (m. b.r.). Suivre désormais  systématiquement les marques jaunes et les indications "Grand Felletin" ou "Table d’orientation". Vers 1305m, les deux pistes divergent : laisser alors le GR partir sur la droite (SW) et continuer de suivre le PR et ses marques jaunes (voie de gauche, SE).Vers 1375m on débouche ainsi sur la gauche au belvédère du Grand Felletin : grande croix métallique, bancs, face à l’immense panorama qui s’ouvre au-dessus d’un raide chirat du versant Est du Felletin. Légèrement à gauche en contrebas, en haut du chirat, trône la table d’orientation qui permet de tout identifier, même ce qu'on ne voit pas, parfois...Le vrai sommet, lui, est un peu plus haut : tournez le dos au panorama et suivez le chemin qui monte (WSW) jusqu’à la croix et à la borne sommitales (petite vue vers l’W à la faveur d’une coupe dans la forêt).DESCENTE :  Du vrai sommet, poursuivre en face sur le chemin qui descend vers l’W puis vire au NW (pas de balisage). Au croisement suivant (cote 1332), il rejoint le GR7 : le suivre à droite. Après 250m, on retrouve la bifurcation 1305m de la montée : il faut alors continuer en face sur le GR (N). Au carrefour de pistes suivant, quitter définitivement le GR7 et s’engager brièvement sur la première piste à gauche (W, plus de balisage) ; un peu plus de 100m après, à la bifurcation, prendre tout à droite (NW, puis N) la piste en  lisière du bois. Puis, à la bifurcation suivante, attention : obliquer complètement à gauche en épingle (SW).On suit alors cette piste, toujours non balisée, qui va sortir du bois, déboucher sur une vaste et paisible clairière puis obliquer WNW (la croix sur IGN a disparu…) ; elle passe alors à gauche d’une sorte de petit château. Ignorer un chemin à gauche et continuer à descendre en face. Plus loin, on arrive au-dessus de la maison du Chaperon qu’on voit à droite en contrebas (on aperçoit au fond  le village des Sétoux). Rejoindre alors cette maison puis suivre en-dessous, en descente,  la piste qui y mène (NE>N). Au carrefour suivant de 3 pistes, prendre celle qui monte à droite (NE) : ici on retrouve à nouveau un balisage (PR, m.j.). Il reste à suivre fidèlement ce balisage qui va vous ramener sans encombre au site de l’abbaye de Clavas.Il reste à reprendre (W), en sens inverse de la montée et en suivant toujours les m.j., la voie de retour au village des Sétoux (bien repérer les deux chemins d’évitement de la Départementale, d’abord la montée herbeuse soutenue à droite en sortant de Clavas (pas vu de m.j.), puis après le bref retour sur la D441, la coursière qui en descend à gauche avant de remonter jusqu’aux Sétoux).

Les Sétoux
13km 405m R1 icone randonnee

Le Serre de Barre se dresse au sud-ouest des Vans et de la spectaculaire vallée du Chassezac. On peut d’ailleurs parcourir intégralement et aisément sa longue crête, et plusieurs itinéraires y mènent de part et d’autre.Celui que je propose pour accéder au sommet n’est pas le plus long, mais sûrement le plus sportif et le plus excitant, vu qu’il emprunte à la montée le fameux (pour les locaux) "sentier des Bergères".Du petit terre-plein de la station de pompage, on repère aisément le départ du sentier, et un panneau prévient aussitôt le randonneur : "Circuit sportif avec passages techniques". C’est assez bien vu… En effet, d’ici jusqu’à la crête, 460m plus haut, il ne lui sera laissé aucun répit. Bien balisé en jaune, ce sentier ne s’encombre d’aucun lacet, il grimpe droit et raide dans les rochers, à découvert au milieu des buis, des genêts et des bruyères, d’un seul jet jusqu’en haut. Il comporte de très nombreuses "marches" rocheuses, il suffit de bien poser ses pieds et, quelquefois, ses mains. Au point 873 (panneau, fin des -relatives- difficultés), il rejoint la crête et le GR 44, et tout de suite le panorama est magnifique. Il ne reste plus qu’à suivre la crête à gauche (sud-est) sur 900m (sentier puis piste) jusqu’à la Tour de Guet, point culminant du Serre, en ayant une petite pensée au passage pour la belle aire d’envol des parapentistes…Au sommet (encombré, outre la Tour de Guet et un cairn, d’un pylône et de deux tours-relais), la vue est superbe en tous sens, portant jusqu’aux Alpes enneigées à l’est, en passant par le Mont Lozère à l'ouest, le Tanargue au nord, le Ventoux à l'est, etc…Pour la descente, continuer d’abord sur la crête dans la même direction (sud-est) jusqu’à la Croix de Bancillon (775m, panneau). Là, on quitte la crête pour descendre à gauche (nord-est), direction les Alauzas, un agréable sentier dans une superbe châtaigneraie. À proximité des Alauzas (ferme), carrefour de sentiers, prendre celui de gauche (nord-ouest) et le suivre en pente douce, direction La Chapelle / Folcheran. Aux abords du hameau de la Chapelle, il suit brièvement la D 901, laisse La Chapelle et la D 901 et à sa droite, puis retrouve cette dernière. De là on peut soit emprunter la départementale à gauche sur env. 850m jusqu’au point de départ, soit (pour ceux qui craignent le bitume) reprendre le sentier de l’autre côté de la route vers Folcheran, et le suivre jusqu’au ruisseau qu’on traverse (le sentier oblique ici vers le nord) ; un peu plus loin, à la première bifurcation, on prend le chemin qui part en épingle à gauche et rejoint peu après la D901, qui mène au parking de départ tout proche.

Les Vans
11,5km 500m R2 icone randonnee

De la gendarmerie suivre la route de Lamastre (sud-ouest) sur 400 m jusqu'à un premier rond-point ou l'on retrouve les marques du GR qui part alors à gauche. Suivre le GR qui monte jusqu'au chateau de Beauregard, on retrouve la route, la suivre sur 50m et laisser le GR pour un chemin qui part à droite suivi d'escaliers. Arrivé à l'auberge tirer à droite (barrière) et suivre les marques jaunes et blanches. Ignorer les chemins à gauche et à droite et tirer direction sud jusqu'à rejoindre une route (on laisse les marques jaune et blanches lors d'une épingle à gauche). Suivre cette route (sud) jusqu'à un carrefour marqué Chataignier. Tirer alors à gauche sur la route vers le nord et suivre les marques du GR42 qui monte sur la crête et la suit jusqu'au château (ruines à visiter). Redescendre ensuite par le GR jusqu'à rejoindre l'auberge où on retrouve les escaliers empruntés à l'aller.

Saint-Péray
9km 415m R1 icone randonnee

De St Alban d'Ay on descend la rue de l'église, puis on suit la petite route passant devant le Château des Pieux jusqu'aux Guezes (panneau). Direction Satillieu par une petite route, on coupe la D578a pour prendre en face une route forestière qui grimpe jusqu'au Moulin à Vent (PI). De là direction Satillieu, on passe différents jolis hameaux (Les Chaux, Becuse, Le Besset, Romanieux) par une succession de routes forestières ou goudronnées à faible fréquentation pour arriver à Gambonnet (PI). On prend la direction de la Croix du Boray par le GR 42, on passe à la Croix du Serre (PI) puis une route goudronnée suivie d'une piste forestière nous amène aux Pinées (PI). On peut faire l'A/R jusqu'à la Croix du Boray toute proche. Ensuite GRP jusqu'à la Roche des Vents (possibilité de monter au Suc de Vent par un sentier raide non balisé mais évident). Du Col des Vents on poursuit le GRP en direction de St Alban en passant par le Tracol (PI)

St Alban d'Ay
24km 800m R1 icone randonnee

(Désaignes, Jameysse, Combeneyre, Retourtour, Jailler, Pot de Cat, Château du Vergier, Chemin des Vignes, Désaignes).Boucle d'environ 12kms commençant par l'ubac et finissant par l'adret de la vallée du Doux. Entre 3 et 4h de marche. Sentier balisé jaune et blanc. Possibilité de pique-niquer à Retourtour (et même de s'y baigner au plan d'eau aménagé en été). Restaurant, café sur place aussi. N'oubliez pas votre maillot !Assez facile (souvent plat) mais quelques difficultés quand même, en particulier dans la côte assez longue à partir de retourtour.Départ devant l'office de tourisme de Désaignes. Passer sous la porte de l'enceinte fortifiée du village juste à côté de l'O.T. Continuer tout droit jusqu'à la fontaine en pierre (ancien sarcophage). Monter la rue à gauche en passant devant le château. Vous remarquerez au passage l'atelier du forgeron, la table de travail qui servait à ferrer les animaux, le caveau de dégustation (mais non, ça c'est pour l'arrivée !). Après le château, redescendre la route en face et bifurquer tout de suite à gauche sur un petit sentier (longé à droite par une maison) qui redescend sur la route au pont de Syalles. Traverser le pont.Ne pas prendre tout de suite à droite en direction de St Agrève (pour une autre rando!), mais continuer en passant devant l'abri-bus et prendre la petite route qui monte en laissant la D533 sur la gauche. Monter la côte jusqu'à un croisement (petite croix en bois). Prendre la route qui monte tout droit (balisage), pas celles qui vont dans le lotissement. Monter, passer devant quelques maisons (sur les 2 côtés), puis un hangar sur la gauche. Continuer tout droit et à la fourche, prendre le chemin du bas. On arrive dans la forêt de sapins sur un petit sentier agréable à marcher. Suivre les balisages. Descente, puis côte. Ne pas tourner à droite mais continuer tout droit et traverser un petit ruisseau. Là on sort progressivement du bois pour arriver à découvert : belle vue sur la vallée. Continuer toujours sur le sentier. Sur la droite, des champs de cerisiers (que c'est joli en fleurs, que c'est tentant en fruits !, mais pas touche, sauf quelques cerisiers sauvages de l'autre côté du sentier). Après, on arrive à l'Auberge de Jameysse sur la gauche. Dommage qu'il soit trop tôt pour y déjeuner. C'est très bon, très agréable, que des produits du terroir, et accueil très chaleureux ! Mais ce sera pour une autre fois.On arrive à un carrefour. Il faut continuer en traversant la route goudronnée, mais sans continuer sur la route en face (en direction de Ranc). Prendre le sentier à gauche bordé d'arbres fruitiers. A un virage sur la droite, on a une très belle vue sur la vallée du Doux, le château du Vergier (centre équestre) et Désaignes. Après le sentier descend jusqu'à une jolie maison fortifiée. Prendre le virage en épingle sur la gauche (on passe devant une chèvrerie) et descendre jusqu'à la route. Mais prendre en face le petit sentier qui suit la D533 (entre la D533 et la petite route goudronnée qui monte). Là, chemin tout plat au-dessus de la route. Le continuer toujours jusqu'à une maison sur la droite, puis un croisement (panneau de randonnée indiquant Picodon et Désaignes à droite, Lamastre tout droit). Continuer sur la route goudronnée en face (pas celle qui monte). Vous passerez devant une maison ayant pour nom "Combeneyre". Descendre jusqu'à la D533. La traverser (attention, virage !), et la suivre en descendant vers Lamastre en restant sur le côté gauche. Une petite route descend à gauche vers le plan d'eau de Retourtour. La suivre. Arrivés là, je vous conseille si vous avez le temps, de faire un arrêt repas/baignade. Vous êtes à peu près à la moitié du parcours.Monter la route goudronnée à gauche après le pont qui longe le plan d'eau (celle que vous voyez sur la photo). Là, il faudra suivre la route pendant presque toute la côte (suivre les balisages). Arrivés face à une maison, prendre le virage à droite, puis à gauche. Là, un petit sentier coupe pour monter à travers bois jusqu'à une autre route goudronnée (maison avec portail style ranch sur la gauche). Continuer la route sur quelques mètres, (à la saison un magnifique champs de bleuets et coquelicots) et prendre un petit sentier à gauche qui s'enfonce dans les bois. Le continuer toujours tout droit : on arrive à Jailler. Ouf ! le plus dur est fait. Maintenant, pratiquement plus que de la descente...A Jailler, traverser la route et prendre le chemin le long de la maison, assez large qui descend, jusqu'à un petit ruisseau, passer devant une maison sur la droite, continuer tout droit le chemin puis un peu sur la gauche jusqu'à une ferme "Pot De Cat". Aller toujours tout droit sur la petite route. Vous arriverez au château du Vergier (centre équestre). Passer devant et descendre toujours la route goudronnée jusqu'à un carrefour balisé (avant le Pont du Doux et le stade de foot). Tourner à droite pour rejoindre le chemin des Vignes en suivant la petite route goudronnée et suivre à gauche le chemin de terre. Là, on longe le Doux du côté de l'Adret (des castors vivent au bord de la rivière très secrètement). Jolie vue sur Désaignes et la rivière.Passer le ruisseau "La Beneyte" et continuer jusqu'à un petit sentier indiqué à gauche qui descend sur la route qui mène à Désaignes. Traverser le pont du Massoir. Monter la route. Vous êtes arrivés à votre point de départ.

Désaignes
12km 200m R2 icone randonnee

Du parking, prendre la piste en terre qui se dirige au NE. On rencontre une première bifurcation, que l’on laisse. La piste, effectue deux lacets, avant d’arriver vers une intersection. Prendre la piste de droite, au NE.On arrive à la ferme de Rouzet en ruine. Continuer E, la piste qui va passer au-dessus de la ferme de la Grangette. La piste devient un chemin, une partie n’est pas représentée sur la carte IGN.Le chemin, va devenir à peu près horizontal. On va rencontrer une intersection, avec un chemin montant de la droite. Dix mètres plus loin, on trouve un cairn sur la gauche. Pénétrer en forêt, en suivant les marques de peinture, trait rouge ou vert sur fond blanc. Marques de parcelles forestières.On sort de la forêt, pour arriver au pied d’un amas de blocs. Suivre les marques à la peinture. Sur le haut de ce clapier, prendre sur la gauche, pour éviter un passage raide, puis revenir sur la droite, vers le faîte de l’arête E.On trouve une sente, balisée en rouge.Suivre cette sente jusqu’au Sommet.Descendre par l’arête ouest. A environ 1360m d’altitude, une sente part sur la gauche, cairn. Elle traverse un clapier, puis la forêt, et arrive dans les prairies au-dessus de la ferme de Rouzet.Retour par la piste empruntée à l’aller

Borée
9 Kmkm 460m R2 icone randonnee

Un enchantement ! L’arête Ouest de ce roi des sucs se mérite, mais ses quelque 450m de montée ne s’oublient pas, tant pour la raideur inhabituelle de ses pentes que pour la splendeur des paysages qu’elles dévoilent à chaque instant, de l’accès rapide au fil de l’arête jusqu’au sommet. Quant au retour (conseillé) par le début de l’arête Est et la traversée du pierrier géant, c’est un autre régal…Montée : Du parking de Montouse, suivre à gauche (NE) le chemin (nombreux lacets) en direction de la Borée (m.b.j.). On devine bientôt l’important rocher des Pradoux à gauche, voire le Suc de Sara en face. Vers 1360m, croisement de 3 chemins, laisser les m.b.j. et prendre la voie la plus à gauche (N), en descente. Vers 1310m, nouveau croisement, suivre la voie de gauche en épingle (on reviendra au retour par celle de droite). La descente se poursuit, en nombreux lacets, jusqu’à un pont sur l’Eysse (1075m) : le gros piton rocheux en face marque le début de la montée de l’arête. Passer ce pont en face, et juste après le virage à gauche du chemin, prendre à droite (cairn) le sentier très raide qui grimpe en forêt.Remonter ce sentier rocheux et caillouteux, qui contourne d’abord le gros piton par la droite. Vers 1200m, la belle arête rocheuse est bien visible à gauche, juste au-dessus du sentier. Peu après, ce dernier se fait un peu moins raide et rejoint le fil de l’arête.  Vers 1270m (panneau à gauche, "A/R le Suc de Sara, 1,7km"), ne pas continuer en face dans le pierrier, poursuivre à gauche sur le fil de l’arête. De toute façon, rester toujours le plus à gauche possible, sur le fil (ignorer les sentiers venant de droite). De même, vers 1425m, (cairn, Gerbier au fond à droite), ne pas poursuivre sur le pierrier en face, monter à gauche dans la lande. Le sentier, moins raide, débouche ainsi au sommet du suc, d’où la vue est grandiose en tous sens, avec notamment tout près au NE le Suc de Touron, le Gouleyou et les roches de Borée (et beaucoup plus loin, avec beaucoup de chance, les Alpes), le Mézenc au NW, "les 5 sucs" au SW, le Gerbier de Jonc au S…Descente : Soit par l'itinéraire de montée, soit par une boucle. Dans ce cas, il faudra continuer après le sommet sur l’arête Est, en descente progressive sur le sentier facile et caillouteux bien visible dans les genêts et autres genévriers. Vers 1390m, bien repérer sur la droite (pas évident, mais il y a un bon cairn à cet endroit) le départ d’un sentier en épingle. C’est là qu’il faut quitter l’arête pour s’engager (à droite du cairn, SW) dans la superbe traversée, dans le versant S du Suc, de l’immense pierrier qui le recouvre. Parfaitement tracé, cet itinéraire en descente douce va alterner avec bonheur la traversée de 7 ou 8 pierriers (un seul en fait, mais fragmenté par autant de mini-bosquets bienvenus !). En face, le Gerbier de Jonc trône (du moins au début). Quelques troncs déracinés se sont mis en travers ici ou là, histoire de pimenter encore un peu plus l’aventure. Vers 1280m, le sentier rejoint (une grande marche) un large chemin herbo-caillouteux qu’il faudra descendre à gauche, jusqu’à ce qu’il rejoigne, peu après (pt 1232) une bonne piste d’abord quasi horizontale puis en montée douce (m.b.j.). Il reste à la suivre à droite (WNW). Après un crochet à gauche vers 1280m, elle s’oriente au SW puis va rejoindre, au croisement à 1310m, l’épingle de la voie de montée : prendre cette dernière à gauche et rejoindre facilement le parking.

St-Martial
env. 10km 615m R2 icone randonnee

Remonter la petite route à gauche, puis prendre, à gauche, un large chemin jusqu'au col d'Eyrole.Passer devant la bergerie, transformée en salle communale, salle de rendez-vous de chasseurs etc. pour prendre au nord, une sente qui se dirige vers la falaise.Un petit passage escarpé, surmonte cette petite falaise et débouche sur le plateau.Se diriger à vue vers le signal géodésique.Pour une montagnette de 719m, le panorama à 360° est extraordinaire. Pilat, Aigoual, Mont Lozère, Mont Ventoux, Vercors, Massif des Ecrins, avec, entre autres, la Barre, l'Olan, la Vallée du Rhône etc.

Gras
4,5 Kmkm 290m R1 icone randonnee

Prendre plein sud une allée qui longe le collège sur 2/300 m. On tombe dans un (beau) lotissement, prendre à droite la route qui va au bout du lotissement et suivre les balises blanches et rouge ... sur 27 km. Vous passerez par Saint Romain de Lerps (table d'orientation au Pic) et Plats. Beaucoup de vues sur la vallée du Rhône et les Alpes si le temps n'est pas trop brumeux. A partir de début avril et pour 3 semaines environ, les arbres fruitiers en fleurs rencontrés juste avant de descendre sur Tournon sont un ravissement pour les yeux. Arrivée à Tournon au niveau de l'ancien Hôpital : le centre ville et la gare routière ne sont plus très loin. Faisable bien sur en sens inverse : le timing permettant d'arriver au petit restaurant de St Romain de Lerps pour midi.

Saint Péray
27km 775m R1 icone randonnee

De St Laurent du Pape (centre) traverser le pont sur l'Eyrieux vers le sud. Après le pont à droite suivre pendant 3 kms environ les balises du GR sur l'ancienne voie ferrée des CFV. Suivre à gauche la montée vers St Cierge la Serre. Passage sur un plateau en balcon sur la vallée du Rhône, puis descente dans une pinède vers Saint Julien en Saint Alban ou on traverse d'abord la route du Pouzin à Privas (CD 304) puis la rivière Ouvéze avant de remonter vers le col de la Linte (285m) où il faudra tourner à gauche pour suivre une variante du GR ramenant vers l'est et la vallée du Rhône.

Saint Laurent du Pape
25km 680m R1 icone randonnee

De la pharmacie suivre la route vers Lalouvesc dans le centre du village.Le GR démarre 150 m après à droite.Après il n'y a plus à suivre les marques blanches et rouge jusqu'au "sommet". Passages variés : forêts, découvert et petites routes cul de sac vers des habitations. Balisage GR récemment refait donc visible.Retour : du centre de Lalouvesc commencer à descendre par la route de Satillieu/Annonay.Environ 150m après, tourner à droite sur une route qui se transforme en chemin (passage devant la station d'épuration) qui retrouve des balises PR (Blanches et jaunes). Juste avant un bois tourner à gauche vers une forte descente qui rejoint le fond du vallon. Le chemin suit ensuite plus ou moins le fond du vallon (le balisage blanc et jaune est toujours là, mais un peu moins visible) et ramène à l'entrée de Satillieu où vous trouverez une forte montée (évitable en suivant la route principale ... et les voitures !) qui ramène au GR du départ.

Satillieu
18km 800m R1 icone randonnee

de st fortunat sur eyrieux prendre le gr et ne le quitter qu'on moment où on aperçoit le pont de Moulinas et redescendreprévoir un moyen de retour au point de depart

st fortunat sur eyrieux
17kmkm 750m R1 icone randonnee

Traverser le village, continuer la route principale, qui franchit une rivière. 240 mètres après le pont, prendre à gauche.Remonter, sud, une des prairies, puis on pénètre en forêt. Bien suivre le balisage jusqu'à la cote 1311.Prendre une nord. A une intersection, prendre le chemin de gauche, qui va faire un lacet avant d’arriver au sommet.Redescendre par le même itinéraire ou, après environ 115m, prendre à droite, une sente au niveau d’une borne de délimitation de parcelle forestière, trait vert sur fond blanc. Descendre cette sente. On croise une piste que l’on traverse, pour reprendre la sente. Prendre à droite pour revenir à la cote1311. La seconde possibilité, est un itinéraire marqué en rouge sur les cartes IGN, mais le balisage a été enlevé.A la cote 1311, prendre la branche de gauche, balisée. On arrive à une intersection, à la cote 1279. Prendre à gauche, jusqu’au Lac Ferrand.Le chemin prend une direction est. On arrive à une intersection. Suivre la direction Fontolière. Peu après, on arrive à une autre intersection. Un chemin descend dans la caldeira.On arrive vers une route, dans la Vestide du Pal, près de la source de la Fontaulière. Suivre le GR à gauche, nord. On traverse la route à la cote 1211, puis à la cote 1281 au Cros du Loup.Prendre au sud-est, la piste la plus à droite, sur 80/90 mètres. Repérer, sur la droite, une sente non balisée, entre les feuillus à droite et les résineux à gauche. Cette sente gagne la ligne de crête, qu’elle suit jusqu’au sommet du Suc de Pal, 1402m. Revenir au Cros du Loup par le même itinéraire.Deux pistes partent vers le nord. Une au nord-est, et une plein nord. Prendre cette dernière, balisage jaune/rouge. On arrive à proximité d’une ligne HT, puis on s’en éloigne, pour s’en approcher de nouveau.On traverse sous la ligne HT, pour trouver un chemin, non balisé, qui descend au nord.On traverse un petit bout de forêt pour arriver dans les prairies. Le chemin passe près d'une ruine, puis tourne à gauche pour passer devant la ferme du Prat Sauvage et gagner une route au fond de la vallée.Prendre à droite, la route, déserte, qui ramène à Rieutord.

Rieutord
14 Kmkm 480m R2 icone randonnee

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net