Matheysine - Taillefer

Situation

Les topos de Rando dans le massif Matheysine - Taillefer

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Prendre tout de suite le chemin le plus haut qui dans les prés, avec un balisage jaune rejoint la lisière de la forêt, s'y engage vers le nord et débouche peu après dans une grande clairière sous Roche Frette (torrents) au point 1445m sur IGN.Peu avant d'y déboucher (150 m environ), prendre un chemin qui monte pleine pente sous les sapins, est puis après un coude il se dirige plutôt sud est. Après 500 m, ce large chemin s'interrompt. Prendre en face, horizontalement une trace qui, après 50 m, sort dans les alpages et poursuit direction sud, horizontalement d'abord, puis monte plus sensiblement jusqu'à une épaule est puis nord est. La suivre jusqu'à une petite cabane (ouverte, une table) au lieu-dit Rocher Roux par une trace de plus en plus aléatoire.De la cabane, remonter entièrement la cote herbeuse qui se dirige vers l'est, vers 1900 m laisse un sente à gauche vers le col 2062 m et la petite Montagne. Puis vers 2020 m, laisse à droite une sente qui traverse 2 combes. Monte plutôt tout droit à la crête et débouche entre Roche Frette et la Tête de Barbalon (pas de trace, un peu pénible). A droite une bonne trace longe l'arête dans les éboulis, repérer un cairn quand le terrain devient rocheux et aérien(versant nord). En contournant par la gauche, dans un petit couloir(versant sud ouest), on va alors se trouver sous un petit col à gauche du sommet, qu'on va escalader en lacets de plus en plus serrés. A gauche, le sommet en arête nous attend avec son cairn.La descente s'effectue par le même itinéraire.Ou en redescendant au col 2202, par sa crête vers le nord, par une sente versant ouest on rallie le col 2062 proche de la Petite Montagne. Par une sente vers le sud sous Roche Frette, on gagne alors la cabane.

Lavaldens
1010m R3 icone randonnee

Suivre la crête au plus près. Voir aussi topo par Saint-Honoré.Modif 24 mai 2014 (par luc). Je fais un petit complément aux infos de Philippe. Du col de Malissol où vous aurez laissé votre voiture, prendre le chemin goudronné puis la piste. Passez la barriere, puis après le premier virage en épingle à cheveux, une fois arrivé sur le semblant d'arête Sud, deux cairns sont là pour vous confirmer les affaires, prendre plein nord le petit sentier.Superbe en sous bois, on en sort vers 1600 où l'on continue "dré dans le pentu" dans de grandes prairies d'herbes, myrtilles...La suite est toujours aussi logique, on remonte, nord, nord, nord...

Nantes-en-Ratier
1000m R1 icone randonnee

Depuis le point 1682 sur la route des fonds plaines, prendre la piste horizontale en direction de la combe de Teissonnière. Les multiples traces de moutons descendent jusqu'au ruisseau qu'on traverse sans difficulté. Prendre ensuite une trace ascendante qui traverse les bois et amène à l'épaule vers le point 1639 de la crête de la petite côte. Un sentier balisé en fluo s'enfonce dans la forêt puis descend sur la cabane de Côte Belle (nommée Belle Roche sur l'IGN). Poursuivre le sentier balisé fluo à flanc de versant dans la forêt plus ou moins clairsemée, on rentre dans le vallon de la Grande Dreyre suite à un angle marqué avec la vue sur L'Etillier en face. On retrouve ensuite le sentier venant de Valbonnais (on dirait une autoroute en comparaison). Poursuivre alors jusqu'au col de Pierre Luminet par un sentier bien marqué. Après le col on remonte la combe est jusqu'au col 2537. Une traversée sur une vire côté sud permet de rejoindre le col qui donne côté rif bruyant. Le sommet du coiro se gagne par l'arête qu'on remonte d'abord côté nord puis côté sud (cairns). Descente : du sommet regagner le col 2537 puis plonger dans le versant sud. Une trace que vous aurez pris soint de repérer du sommet travers les rochers pour aller prendre les pentes plus agréables en rive gauche du vallon. Viser ensuite au mieux en restant en rive gauche des ravines. Plus bas suivre le long du ruisseau une sente discrète balisée par de petits cairns. Avant que le ruisseau ne s'enfonce dans une gorge et avant de rejoindre l'alléchant replat en rive gauche, repérer un cairn et la trace qui s'enfonce dans les vernes pour traverser le ruisseau (quelques branches coupées). Un peu de recherche d'itinéraire est nécessaire à ce niveau mais assez facile en repérant la trace qu'on voit plus loin à l'attaque de la zone rocheuse. La sente est ensuite facile à suivre à travers le pierriers puis les rochers, elle débouche sur la crête SO du coiro légèrement au dessus de la baraque du Jas qu'on rejoint sans difficulté.

ORIS EN RATTIER
13km 1300m R3 icone randonnee

Du parking sous la chapelle, remonter la rue jusqu'à l'ancienne mairie. De là remonter la rue des lavoirs jusqu'au panneau jaune indiquant les destinations "Saint-Michel du Connex" (et peut-être déjà "Roche Courbière"). Le sentier monte pour s'enfoncer dans la forêt. Il grimpe régulièrement en filant vers le Sud. Un première épingle puis une intersection où on prend à droite. Le sentier grimpe plus gentiment à présent. On arrive aux ruines de Saint-Michel du Connex qui se dégagent devant une trouée. On continue le sentier encore 600 mètres et on arrive un peu au dessus de Roche Courbière. C'est un promontoire rocheux (le seul de cette zone du connex) qui permet de se dégager de la forêt et de profiter de la vue sur la fin du Drac et le Vercors. On reviendra par le même chemin.

Champ-Sur-Drac
5km 400m R1 icone randonnee

Du parking, revenir 200m sur la route et prendre le large chemin à droite. Il s'agit du GR 549. Il suit l'arête du Canier par d'agréables montées et descentes.Le retour peut se faire en passant au lieu dit la Coirelle. De là, suivre la petite route jusqu'au village

Cholonge
8km 200m R1 icone randonnee

Description détaillée sous www.objectifcimes.frDe la Grenonière, continuer sur la piste jusqu'à un embranhement pour Oulles à droite. Montée assez raide jusqu'au carrefour de la Buffe où l'onquitte le chemin d'Oulles.De là, s'élever à gauche en direction du refuge du Taillefer. 100 à 200m avant celui-ci, quitter le sentier et rejoindre la crête de la Séa à droite par qqs pierriers.Longer toute la crête jusqu'au sommet du Grand Galbert.

Ornon
1161m R2 icone randonnee

S'engager sur la piste et de suite franchir la barrière.On trouve de suite à droite le départ d'un sentier qui remonte toute l'arête boisée.On sort de la forêt vers 1550 mètres, pour se trouver à la base des pentes raides et herbeuses.Remonter vers le Nord par différentes traces en franchissant plusieurs paliers pour arrivé à la Fontaine de Bigasset à l'altitude de 2000 mètres.Il ne vous reste plus qu'à escalader les 214 mètres du versant Sud du Piquet de Nantes bien tracé.La descente s'effectue par le même itinéraire, ou par le versant Est sur le Pré des Combes.

Nantes en Ratier
1014m R2 icone randonnee

Rejoindre le vallon du rif Bruyant par le chemin qui traverse le petite village. Quitter le vallon pour rejoindre la combe Fourane par une section raide et verneuse. Ensuite, on suit la combe jusqu'au col.

Le Mollard
11,080km 1588m R4 icone randonnee

Traverser le pont et rejoindre la place du village. Entre les maisons, suivre à droite notre Gr. 50 empierré direction sud, il va rejoindre et rentrer dans le vallon du Rif Bruyant. Le remonter rive droite jusqu'à rejoindre les chalets d'alpage du Rif Bruyant. Bientot le chemin devient sentier, en sous bois il poursuit son ascension. Vers 1600m, notre sentier atteint la cabane du Rif Bruyant. Laisser à gauche derrière la cabane, le sentier qui monte à la Grande Montagne et le lac du Rif Bruyant. En face, sud en plusieurs lacets prenez de l'altitude. A l'aplomb de la Tête Grisonnière, notre sentier toujours balisé se dirige plutot (est sud est) et gagne dans les éboulis, après un effort soutenu le col du Coiro. Laisser filer le Gr. sur le versant(infernet) et à droite, le long des rochers, entre des blocs épars atteindre un couloir que l'on remonte néanmoins sans difficulté. Du haut de ce couloir, nous dominons le versant sud coté Beaumont, et en s'aidant des mains, vers la droite évident, on gagne son sommet et sa croix.La descente s'effectue par le mème itinéraire.Ou en traversée par l'itinéraire du col de la pierre Luminet au départ du hameau le Péchal.

Lavaldens
1624m R3 icone randonnee

De la fontaine couverte du Villaret (poteau directionnel) suivre la direction du petit lac, on débute sur un excellent chemin qui longe les prairies par le haut. Dans un virage (1180m) il se transforme en excellent sentier et traverse par une grande diagonale la forêt, il en sort vers 1350m où il tourne à gauche et redevient large chemin jusqu'au débouché sur le plateau à proximité du petit lac (bergerie juste au Nord permettant de s'abriter si nécessaire).Tourner à gauche (Sud) à flanc direction Gd Lac, parvenu à un col , gravir à droite la bosse herbeuse des Trois Têtes (1639m).Descendre sur le Gd Lac puis tirer direction NE à vue pour rejoindre une large crête herbeuse panoramique qui revient au petit lac, il reste alors à gravir la cîme de Beauregard plein Nord (1632m) dotée d'une table d'orientation que l'on découvre au dernier moment.Retour rapide au petit lac et au Villaret par le sentier aller.

St Jean de Vaulx
9kmkm 700m R1 icone randonnee

Du parking rejoindre le hameau des Andrieux, aux dernières maisons prendre la large piste forestière à droite (balisage PR). Continuer cette piste, puis au carrefour de la côte 1455 prendre à droite. Rejoindre une clairière, suivre alors les piquets puis traverser le bois pour atteindre l'alpage et les piquets donnent la direction du sommet.Pour le retour descendre vers le lac puis prendre à gauche pour retouver le balisage jaune qui ramène en bordure du bois de montée. Faire alors le trajet inverse de l'aller.

Les Andrieux
9km 500m R1 icone randonnee

Des Cléaux prendre NE la large piste (balisage PR) qui par le bois puis l'alpage mène à la large crête sommitale du Sénépy.Descente par l'alpage en longeant la crête du serre de l'Aigle, puis rejoindre les pistes et le trajet aller.

Mayre Savel
12km 1040m R1 icone randonnee

Du carrefour 1118m, suivre la piste forestière vers le Sud sur environ 200m jusqu'à un replat herbeux qui borde un champ. La quitter pour rentrer dans ce champ bordé de sapins à gauche et d'un talus de pierres à droite. Remonter ce champ sur une centaine de mètres et s'engager sur la droite sur une piste assez large. (cairn). La suivre, après un coude à gauche, on débouche sur une grosse piste au niveau d'une zone de stockage de bois. Prendre à gauche sur une cinqhantaine de mètres, s'engager sur une piste forestière raide au départ et rapidement moins pentue. La suivre, après un virage à gauche, on atteind un croisement. Quitter la piste allant droit et amorçant une descente et partir sur celle de droite. A son extrémité, elle se réduit à un sentier que l'on suit facilement jusqu' au col de la Chinarde (raide sous le col - poteau indicateur au col). Remonter le vallon pour aboutir à la cabane de téleski. Poursuivre vers le Sud et rester dans le fond du vallon. Le suivre jusqu'à un enclos de pierrres qui est à la hauteur du poteau de téleski N°6. Traverser l'enclos et remonter le clapier-couloir en direction d'une zone de cascades en ayant sur la gauche une zone de gradins. Saisir une large vire (non visible du bas) sur la gauche (cairn) à un endroit où les gradins deviennent barre rocheuse. Suivre cette vire (sente) sur une environ 150m jusqu'à un replat (cairn). De là, monter droit (vers le Sud-Est) dans le lit d'un torrent à sec pour rejoindre la ligne de crête qui se remonte facilement (sapins claisemés). Atteindre le sommet Grand Vent (2149m). Descendre dans l'axe de la crête jusqu'à un petit sapin situé sur le flanc Est. Poursuivre tout droit n'est plus possible -décrochement d'une quinzaine de mètres. Par une désescalade facile de 3 à 4 mètres sur ce flanc est, on reprend pied sur la crête facile jusqu'à un collu. Monter facilement jusqu'au sommet par la croupe qui fait suite.Descendre aisément jusqu'au point 2024m où l'on rejoint le vallon.

La Morte
1220m R3 icone randonnee

Au cimetière de La ville, prendre le sentier à droite à une bifurcation puis le suivre le long de l'arête sud de la montagne du conest. Puis rejoindre le sommet par un alpage.

monteynard
?km 855m R1 icone randonnee

Suivre le balisage "cabane de Combe Oursière" par un très bon sentier régulier jusqu'à la cabane que l'on découvre au dernier moment. Au delà, il faut prendre le talweg au Nord de l'éperon qui partage le vallon.(voir photo). Une sente prend naissance derrière la cabane (qq cairns), devient ensuite assez floue pour réapparaitre dans le haut pour sortir vers 2010m sur une croupe que l'on remonte. A partir de là, la sente est bien visible, part vers le Nord pour prendre pied dans le vallon suspendu qui permet l'accès au col de Combe Oursière. Du col, remonter l'arête Nord, au plus près du fil par une succession de ressauts faciles. La description de cet itinéraire s'arrête à l'altitude 2692m bien que poursuivre jusqu'au sommet (2792m) est réalisable mais aujourd'hui la partie au delà de la pointe 2738m comporte encore des tronçons enneigés cornichés.

La Morte
1476m R4 icone randonnee

Dans Notre Dame de Vaux, prendre a droite (face au bassin) direction Chalet de l'As; sortie des dernieres maison laisser la voiture sur le petit parking à droite.Prendre a pied la route jusqu'à la premiére épingle, le départ est sur le chemin à gauche ( il est conseillé de continuer un peu la route, environ 100m pour visualiser le terrain d'attéro et les parcelles fauchées.) le chemin rejoint la route, continuer celle-ci en ouest, au niveau du virage dit du Sabot, (juste avant la barriere d'alpage) prendre au droit pleine pente en obliquant ouest pour rejoindre la lisière; puis suivre l'arête en revenant nord, devant vous l'alpage monte plein est...c'est tout droit, la Peyrouse est en vue.

Notre Dame de Vaux
710m R1 icone randonnee

De 1340m remonter les pentes vers le nord est en restant à gauche de la piste qui monte à la baraque du Jas jusqu'à rencontrer, vers 1780m, un sentier que l'on suit vers le nord. Il ramène dans la combe issue du couloir ouest de la tête de G. Traverser cette combe et prendre pied sur les côtes du Geai. De là, remonter la pente qui se redresse plein est pour atteindre l'antécime. Suivre l'arête et remonter la pente sommitale.

Oris en rattier
1205m R1 icone randonnee

Cet itinéraire ne possède pas de description.

Alpe du Grand Serre
372m R1 icone randonnee

Du parking de Saint Honoré, prendre le sentier (plein est ) qui part dans la forêt.Arrivé à 1609 prendre à droite (plein sud) pour rejoindre les S qui rejoignent la crête. Une fois sur la crête, il n'y a plus qu'à la suivre jusqu'à la croix.

st honore
709m R1 icone randonnee

Itinéraire décrit dans le sens Est > Ouest. Il est préférable de le faire dans le sens Ouest > Est pour faire la partie la plus délicate à la montée.Du parking de Vaunoire, suivre la direction de plancol. Après le replat vers 1600m, le sentier monte en lacets. Après ces lacets, redescendre un peu pour gagner le replat traversé par les ruisseaux vers 1700m. Tirer en direction des rochers au pied du versant sous le col de combe oursière (plein ouest). A la traversée du dernier ruisseau (donc avant d'attaquer les rochers) repérer un cairn discret sur un rocher poli. Un petit sentier tout aussi discret et cairné au départ monte dans les dalles humides et herbeuses. La pente diminue, la trace se suit facilement (traces de moutons, cairns) jusqu'à buter sur des pentes rocheuses plus raides qu'on contourne par le sud (on rejoint pratiquement le plat sous le glacier. On remonte ensuite à proximité du pied des falaises de la Grisonnière dont le pied est occupé par un couloir rocailleux et des névés dans un terrain comparable au précédent. Vers 2300 la végétation disparait presque et laisse place à des pierriers dans lesquels on trouve quelques traces qui facilitent la progression. On débouche sur la crête Nord Ouest du Grand Armet qu'on peut continuer vers le nord pour arriver à un beau belvédère.Pour la descente : du col viser le gros cairn bien visible en contrebas au niveau d'un petit collet qui sépare une tour rocheuse du versant (les bouts de trace font une épingle pour y arriver). Une fois le cairn rejoint, suivre la trace qui traverse vers le nord puis plong dans la pente par un petit sentier en lacet la plupart du temps bien marqué et balisé de petits cairns. Attention cette partie est parfois raide et exposée (passage au dessus de barres, terrain parfois caillouteux). Au pied du versant le sentier fait une traversée qui rejoint l'arête au milieu de la combe. De là, descendre à droite (Est) de l'arête pour regagner les pierriers du pied de la face qu'on vient de descendre. Il semblerait que la trace suivent plus ou moins le fond de la combe ensuite jusqu'à la cabane de l'Oursière (perso j'ai pris les pierriers mais fait un peu le sanglier à la fin). Si tout va bien on arrive à la petite cabane. De là la descente est évidente car elle se déroule sur un bon sentier avec panneaux aux intersections.

Lavaldens
11km 1250m R2 icone randonnee

Du parking, suivre au Nord la petite route qui traverse le village. A sa sortie, lors d'un léger virage sur la gauche, emprunter un chemin qui grimpe vers l'Est. Il en rencontre un autre à 1231 m que l'on suit à gauche. Après un portail en bois, grimper en tirant sur la gauche pour rejoindre la bande herbeuse séparant le bois Bonnet et le bois Gobert.Après l'avoir remonté, longer vers le Sud la lisière supérieure du bois Gobert. Peu après avoir traversé la combe de Clapelle, grimper sur une centaines de mètres une sorte de rampe herbeuse. Récupérer ensuite sur la gauche des traces qui mènent à un replat bien visible situé en contrebas de conifères servant de paravalanches.De cette plateforme, partir à flanc vers le Nord pour rejoindre l'arête faîtière en-dessous de la Grande Cuche. La remonter pour aboutir au replat sommital.Descendre la crête vers l'Est en passant par l'antécime coté 2089 m. A 1989 m, dévaler à gauche dans une large combe herbeuse. Vers 1860 m, trouver en rive gauche du talweg une sente que l'on descend à droite pour trouver un abreuvoir. Puis suivre vers le Nord-Ouest les vallonnements de la Grande Montagne pour rejoindre un chemin balisé en jaune.L'emprunter à gauche afin d'aboutir, après une longue traversée, l'intersection du col du Fond des Sciaux (panneau). Continuer tout droit pour trouver le GR 549 à la crête de Canier, qu'il faut suivre au Sud pour revenir à Cholonge.

Cholonge
1250m R2 icone randonnee

Du parking, rejoindre le lac Poursollet, puis prendre le GR50 qui passe par les chalets. Continuer vers l'Est à travers une zone dégagée puis monter dans la forêt. On gagne assez facilement le plateau du Lac Fourchu.De là, on voit très bien le Grand Galbert vers le N-E.Longer le Lac Fourchu par l'Ouest en faisant attention à toutes les zones (éventuellement très) humides qui le bordent.Arrivé au Nord du Lac, quitter le GR et suivre une trace qui part N / N-E. Au moment où on descend dans une zone plate en bordure d'une pente (O) plus forte, tirer N/E avec le sommet du Grand Galbert en point de mire. Remonter tranquillement dans des pentes faciles. On arrive de nouveau sur une zone plate (et humide) à suivre en gardant le cap pour arriver à la bergerie qui se situe à l'Est du Lac du Grand Pré.Viser maintenant l'arête Ouest du Grand Galbert à l'endroit où la pente s'accentue. Une trace puis un thalweg vous y amène en rejoignant un chemin qui monte du Col du Treuil. Suivre l'arête jusqu'au sommet.La descente s'effectue d'abord par l'arête Est, en passant à proximité du couloir de l'Infernet puis Sud par le lac de l'Infernet et un vallon évident qu'il convient de suivre en rive gauche dès lors qu'il commence à devenir plus encaissé.On trouve une trace qui rejoint le refuge du Taillefer et le GR 50 qu'il suffit de prendre vers l'O pour rejoindre le Lac Fourchu par le Pas de l'Envious.

Alpe du Grand Serre
1000m R2 icone randonnee

Depuis le foyer de ski de fond des Signaraux, prendre la piste forestière horizontale qui part du parking. Elle traverse un bout de forêt avant d'arriver au milieu des pâturages. Suivre alors la direction du col du Sénépy indiquée par un balisage jaune et un sentier évident (agrémenté de panneaux sur le milieu...). Après un petit raidillon on débouche au col du Sénépy depuis lequel il faut tirer derrière le réservoir soit en prenant la piste 4x4 soit en prenant le sentier qui coupe. Au sommet ne pas manquer de faire le détour par "La Moura" sur l'arête nord pour profiter de la vue sur le lac de Monteynard. Retour au col et suivre ensuite la crête du serre de l'horizon puis passer sous la ligne haute tension pour rejoindre chame rousse (avec ses citernes où on rattrape le sentier découverte). On peut ensuite faire un petit détour par Serre Planté pour avoir la vue sur les lacs de Pétichet et Pierre Châtel qu'on aura pas encore vus puis regagner le parking par les pistes de ski le long du téléski.

La Motte d'Aveillans
10km 700m R1 icone randonnee

Du parking, continuer la large piste, qui se réduit ensuite, pour laisser place à un sentier(Gr.50). Plus haut, à une intersection laisser à gauche un sentier qui nous servira pour le retour. Notre Gr.50, en balcon surplombant le parking, trouve une autre intersection qui mène au col de la Buffe, qu'on va laisser également. Notre itinéraire se dirige plutôt vers l'est, passe sous le chalet communal, et gagne le refuge du Taillefer(2056m). Vers l'est toujours, on va alors franchir le torrent, qui descend du Grand Galbert, pour atteindre le pas de l'Envious(2074m), point haut de la randonnée. Sur l'autre versant, passer à proximité de plusieurs mares, et si le cœur vous en dit, aller voir le lac Canard à quelques pas plus au nord. On atteint l'extrémité nord du lac Fourchu, en faire le tour par une bonne trace rive droite évidente Gr, et rejoindre l'extrémité sud. De là, laisser le Gr. qui descend vers le Poursollet, et prendre plutôt à gauche, entre une bute(2115m) et les pentes nord du Taillefer, pour gagner une succession de lac. Le lac Noir, le lac de la Vèche, et le magnifique lac de l'Agneau qui se trouve plus à l'écart du sentier vers l'est, que l'on peut toutefois aller voir comme le lac Canard. Après les lacs, notre sentier en pente douce balisé de jaune vert, passe sous la bergerie(cabane de la jasse) et, plus bas en lacets raides, en longeant le torrent, s'en écartant ensuite rejoins la bifurcation à la Basse Montagne. Récupérer le Gr.50 qui nous ramène au parking.

Bourg d'Oisans
800m R1 icone randonnee

Depuis le parking, suivre la route forestière en direction du lac de prévourey qui est atteint rapidemment. Traverser la prairie pour rejoindre le sentier qui monte en rive gauche du torrent. Le sentier est ensuite bien tracé jusqu'au lac de Brouffier.A partir du lac, monter jusqu'au refuge et prendre le chemin qui regagne la crête de Brouffier. Celui-ci suit la crête et traverse ensuite le pierrier qui permet d'arriver au pas de la mine (tirets rouges). Depuis le pas de la Mine, prendre à gauche en direction de la croix en restant sur l'arête assez large. Depuis la croix, l'arête devient plus effilée sur quelques centaines de mètres, la trace se situe un peu en dessous du fil versant Sud. Suivre ensuite les traces qui mène au col puis au sommet à travers les pierriers.La descente se fait par un sentier, assez mal marqué et peu balisé (qques traces vertes-bleues) jusqu'à un col. De là, on se dirige vers le lac Fourchu en passant sur des névés, ou sur le sentier en fin de saison. Ce sentier est parfois très raide, à éviter avec de jeunes enfants. Du lac Fourchu, suivre l'itinéraire classique jusqu'au lac du Pourselet, puis retour à la voiture par la route tout d'abord et le sentier ensuite (balisage blanc-rouge)

La Morte
12,5km 1300m R3 icone randonnee

On démarre du parking des Merlins en passant devant la baraque des chasseurs. On traverse ensuite les champs pour aller directement sur la crête. On doit traverser une petite bande de forêt clairsemée et on continue à monter en tirant vers la gauche. On arrive sur ce qui est en fait une sorte de plateau. On peut suivre une piste de 4x4, mais on voit déjà le Serre de l'horizon au delà d'une ligne électrique. On y va tout droit et on y grimpe en zig-zag dans la prairie.De là-haut on a une bonne vue de l'itinéraire qui permet de monter au Sénépy. On descend de notre bosse pour passer non loin d'une antenne, puis on descend au col du Sénépy. On peut alors monter au sommet final soit par le sentier direct qui grimpe sur la crête et les ressauts, ou bien prendre la longue piste en lacets. Je conseille le chemin direct si il vous reste du jus. Après être arrivé au sommet on redescendra par le chemin en zig zag qu'on pourra écourter pour descendre directement sur l'abri qu'on voit en dessous dans la combe coté sud joliement appelée "Serre de chat pendu".De l'abri part une route forestière tranquille vers la gauche qui passe dans la forêt de pins sylvestre et débouche vers quelques batiments. Ensuite, à l'embranchement des routes forestières prendre dans le vallons à gauche. La piste atteint une vielle carrière un peu sortie de nulle part, on continue sur la gauche toujours. Finir en suivant la route forestière jusqu'au parking.

La mure
10.7km 700m R1 icone randonnee

Dec Clots prendre le chemin de la barrière, suivre le sentier qui monte régulierement et rentablement. Passer à la cabane de queue de chien. Continuer à monter par le sentier toujours en lacets raides et arriver aux cabanes de la barrière. Ici le sommet est à vu. Commencer par prendre le chemin du lac canard et à la première combe à gauche, prendre plein est vers le sommet. Monter sur un chemin en travers de la pente jusqu'a un col. Ici deux options, soit le chemin tracé, soit à toute crête. Avec la deuxième solution vous ne manquerez pas le sommet. Il y a une erreur sur la carte, le point haut (2293) est bien la Pointe de l'Aiguille et non pas l'antécime ouest. Poursuivre sur la crête et descendre au col du treuil. A partir de ce point, itinéraire sauvage et inconnu. Commencer par descendre dans le beau vallon suspendu direction Nord Est (facile). Restez plutôt sur la rive gauche. Quand vous arrivez à des ruines et un enclot de pierre, revenez au centre du vallon par un chemin équipé de vielles traces. Enregistrer bien les couleurs, il ne faut pas les perdre sous peine de galère. En effet il y a une rupture de pente à 2000m. Ne ratez pas le début du chemin car la suite est raide et pleine de vernes infranchissables. Le chemin existe constament mais il est peu visible par moment. Une fois dessus restez-y, quitte à perdre un peu de temps au moment des hésitations. Le chemin descend sur 450 mètres de dénivelé. Il passe devant une ruine (sous la ruine c'est au milieu des framboisiers). ATTENTION à 1550 m on quitte le vallon par une traversée à gauche. le chemin devient un peu dangereux de part la raideur des pentes traversées. Rejoindre la cabane de Coupoupier en passant par un 1er embranchement à gauche évident, puis un deuxième, signalé par un panneau où il faut encore prendre à gauche (faut chercher un peu). Il n'y a pas de grandes séries de lacets, s'il y en a, c'est que vous vous êtes gouré au 2eme carrefour. Mais ce n'est pas grave, il y a un chemin de secours qui démarre plus bas dans un petit col tout plat vers la gauche. C'est le chemin de Coupoupier (c'est ecrit sur un panneau plus loin), il remonte sur 60 mètres. A la cabane, grande traversée vers l'ouest, il y a des ravines à traverser raides et dangereuses car la plateforme à été emportée (piolet recommandé). La suite est facile mais le chemin descend très peu, ça fini par être un peu long. A la cabane des Sollilauts préférez les lacets à droite plutôt que le long aller retour qui me semble beaucoup plus long et plat que le sentier dessiné sur la carte.

RIoupéroux
14km 1700m R3 icone randonnee

Du parking prendre la route qui traverse le Mollard et continjuer sur la grande piste qui dessert les chalets de Rif Bruyant. Continuer sur le large sentier bordé de murs de pierres et par la forêt atteindre la cabane de l'ONF. Peu après la cabane un carrefour de sentiers, prendre celui de droite qui par une bonne montée en lacets atteint un col qui surplombe les deux petits lacs. Descendre alors aux lacs et continuer sur le sentier qui ramène au carrefour précité. Prendre alors le trajet aller jusqu'au parking.

Lavaldens
12km 1046m R1 icone randonnee

Rejoindre Ponsonnas, puis le point coté 798, près du Clos du Puits. Prendre le chemin allant vers le Sud-Ouest, balisé, vers Les Epalus et le Pont de Ponsonnas.Ce chemin large fait une épingle et revient vers l'Est. Aux Epalus, le balisage intitulé « Vertige » incite à tourner à droite et descendre vers le Sud bien que la carte suggère de continuer tout droit. Le sentier descend en zigzags plus raides et arrive dans un secteur mouvementé au-dessus du Pont de Ponsonnas. À un embranchement, laisser le chemin à droite (cul de sac descendant au niveau du Drac et menant au belvédère sous le pont), et prendre pour arriver au pont. Traverser la route et rester en rive droite du Drac pour emprunter la descente herbeuse large, malgré la barrière indiquant « propriété privée » et « danger, il est dangereux de s'aventurer dans le lit du Drac... », car c'est là que passe l'itinéraire balisé (direction Bois Roizon et St Pierre de Méaroz). La flèche indiquant cette direction était encore présente sur le poteau ce 03/12/2016, mais au vu des flèches manquantes par la suite, j'ai l'impression que des propriétaires ou des chasseurs font tout pour dissuader le passage. La piste en zigzag mène à une maison devant de laquelle on est obligé de passer pour accéder à la passerelle franchissant la Bonne. Bien entendu, il faut aussi éviter de s'aventurer dans le lit de la Bonne, il y a un barrage en amont. Une fois la passerelle franchie, le sentier suit un moment la Bonne vers l'amont, avant d'entamer des zigzags en forêt. On retrouve d'ailleurs un panneau du Conseil Général auquel manque la flèche indiquant la direction du Pont de Ponsonnas. Le sentier finit par franchir la croupe, sortir de la forêt, passer en versant Sud et rejoindre dans une épingle la route du barrage de St Pierre-Cognet. Suivre la route qui monte en pente douce. Après le hameau de la Garde, tourner deux fois à gauche pour atteindre le plateau. Traverser la RD 1090 et rejoindre les Miards par le chemin (boueux et ombragé) ou la route.Suivre alors la route qui part à plat en direction des Garguettes, grand effondrement crée par l'érosion. Cette route est un cul de sac. Une fois au bout, revenir un peu en arrière pour descendre sur le flanc, suivre plus ou moins le bord gauche du ravin, ce qui avec les broussailles oblige à revenir un peu en arrière pour descendre sur le flanc exposé au Sud-Ouest. Revenir vers le bord une fois que c'est raisonnable. On retombe sur une piste pour engins de chantiers. L'endroit est défoncé et a une allure de décharge, mais heureusement cela ne dure pas. Le sentier du bord du ravin (qui ne figure plus sur les cartes récentes) devient plus marqué et finit par tourner à droite pour descendre dans la dépression une fois que les pentes sont devenues plus raisonnables et que la forêt occupe le terrain. Quelques points rouges balisent le sentier. Il zigzague jusqu'à une baraque forestière où il se fait large et débouche sur la RD 526. Suivre la RD 526 jusqu'à retomber sur le RD 1090, qu'on emprunte le temps de traverser la Bonne par Pont Haut (500 m en tout). Quitter alors la RD 1090 pour la rue des Demoiselles Coiffées. Avant de traverser le ruisseau des Nantettes, emprunter un chemin qui traverse un pré (bien refermer la clôture). Longer le ruisseau tant que le chemin est bon et admirer les demoiselles presque toutes décoiffées. Quand le chemin semble se perdre, trouver une trace en pente modérée qui part vers le Sud / Sud-Est, débouche dans un pré d'où l'on sort part le haut, à l'est de La Croix. On tombe sur une petite route qu'on suit vers les Tuileries, puis qu'on quitte sur la gauche (déchetterie) pour traverser la RD 1090 et revenir au point de départ.

La Mure
700m R2 icone randonnee

Marcher à plat sur la route forestière jusqu'à un embranchement avant la traversée du torrent du Serriou où l'on prend une piste caillouteuse, qui monte un peu. Après un kilomètre, on arrive à une fourche avec une branche montante et une branche descendante en rejoingnant le GR 549. La piste traverse ensuite un torrent puis un peu plus petit. Juste après la traversée de ce second torrent, à 1300m d'altitude environ, il est alors possible (mais pas obligatoire) de quitter la piste pour une sente sur la droite, plus confortable mais peu visible, dont le départ est signalé par un cairn. Au lieu de la piste caillouteuse et raide qui fait une épingle au torrent des Béalaires, on suit une sente douce, qui retombe sur le GR 549 vers l'altitude 1400m. À cet embranchement, nous avons mis aussi un cairn pour les marcheurs qui descendraient par là.On reprend le GR 549 qui se transforme rapidement en sentier. Vers l'altitude 1500m, il commence à sortir de la forêt pour aborder un pierrier et à être moins bien tracé. Il mène au « col de la Chinarde » (altitude 1730) où l'on rejoint l'alpage. L'ambiance change du tout au tout. Des deux torrents qui se rejoingnent près du col de la Chinarde, remonter de près ou de loin celui de droite (vers le nord-ouest donc) pour rejoindre le haut du téléski de la Chinarde. Puis tirer encore à droite en suivant la croupe vers l'est pour atteindre le sommet proprement dit. Le terrain étant dégagé et relativement doux, on peut redescendre au jugé la face nord pour passer près du sommet du Mathieu et rejoindre une zone très plate et marécageuse. On traverse le torrent en aval du marécage (altitude 1720 mètres environ), juste avant qu'il ne se mette à dégringoler la pente. On retrouve alors un terrain escarpé. On continue à traverser un peu la pente sur la gauche en guettant des vagues sentes, des marques oranges et des cairns pouvant rassurer. Le chemin, en pointillé sur la carte est raide et mal tracé. Il descend en traversée vers la gauche, traverse des pierriers puis entre dans les bois de hêtre. Il faut être vigilant pour rester sur la bonne trace. Finalement, le sentier débouche sur la piste caillouteuse empruntée à la montée, tout près de son embranchement avec la route forestière du début. Des photos se trouvent surhttp://picasaweb.google.fr/Krissvalles/AlpeDuGdSerrePrintemps09?authkey=Gv1sRgCIn9mvL3xKXRvgE#

Lavaldens
850m R3 icone randonnee

Quelques mètres au dessus du virage, une large piste conduit à la passerelle 1209m. La traverser et poursuivre jusqu'à Maison Poncet où elle se réduit à un sentier. Continuer en traversée ascendante jusqu'à la baraque du pré du clot (1452m). De là, à vue, pour rejoindre la crête des Choumeaux par des pelouses et des landes parcourues par des sentes à moutons. A partir de 2030m, l'itinéraire devient plus escarpé. A la base des aiguilles, par une brèche, on bascule versant sud de quelques mètres pour saisir une vire (un peu aérien) qui ramène sur l'arête à la base du bastion sommital que l'on remonte sur son versant Nord pour atteindre le sommet.La descente par la crête de l'Envers de Parier ne pose pas de difficulté. Vers 1550m, la quitter pour rejoindre Maison Poncet et l'itinéraire de montée.

Lavaldens
1100m R3 icone randonnee

De l'ancienne station, emprunter le chemin du Tabor qui conduit dans un premier temps au lac de Charlet et poursuivre en direction du Col de l'Oulliere. Du col emprunter direction Nord, le chemin qui contourne le Pérollier que l'on gravit soit en face Nord (piste noire), soit en Nord Ouest (mais à coté du tire fesses!).Descendre du Pérollier, par la crete Ouest jusqu'au Col du Parché d'ou on remonte en ligne droite par les prés jusqu'au Grand Serre (2141m). La descente du Grand Serre se fait par la cabane des Cloutons ou on rattrape une large piste qui ramène facilement, mais avec une petite remontée, au parking de départ.N.B. Le Pérollier peut s'atteindre par deux autres itinéraires décrits dans le topo Didier-Richard "Trieves - Pays de la Mure" de 19891 - du Col de l'Oulliere prendre l'arête qui mène directement au sommet (cotation R2 selon ce topo)2 - par le chemin de la face Sud directe (R3 avec sortie aérienne)

La Mure
900m R1 icone randonnee

Parking sur la route du Poursollet sur le chemin forestier Bonniot.Rejoindre le petit lac de Prévourey puis traverser la rivière et monter sur la gauche. Pente raide qui s'affaiblit au fur et à mesure, jusqu'au lac du Brouffier.Pour le retour, remonter légèrement pour atteindre l'arête du Brouffier et descendre tout droit jusque dans la forêt puis à la voiture.

Alpe-du-Grand-Serre
831m R1 icone randonnee

Pour la montée se référer au topo de Michel Pila "Taillefer par la combe sud de Brouffier depuis La Morte".Pour la descente revenir au pas de la Mine et descendre à droite, puis rejoindre le lac de Brouffier.Prendre la descente sous le lac puis au replat retrouver le GR qui ramène à la Morte.

Alpe du Grand Serre
1280m R1 icone randonnee

De la Morte , monter par le site d'escalade jusqu'au lac Brouffier.Attaquer ensuite la montée au sommet.Redescendre par le lac Fourchu sur La Morte.

La Morte
20km 1497m R3 icone randonnee

Le sentier part au Nord du pont et grimpe rapidement avant de reprendre un tracé plus à plat. (attention, après le premier virage ne pas louper le tracé qui prend à gauche-vieille pancarte à terre).Au delà, l'itinéraire assez raide conduit au Puy d'Oulles où l'on rattrape une large piste forestièrequi redescend un peu au début et se dirige vers la combe du Collet. La suivre jusqu'à la bifurcation "col de la Buffe-refuge du taillefer". Prendre cette direction jusqu'à l'embranchement "la Grenonière", point culminant de la boucle.Descendre à Ornon, passer sur la gauche de l'église où l'on retrouve le sentier qui mène à La Palud.

Ornon
890m R1 icone randonnee

De la Chalp (commune de Chantelouve), partir plein Ouest et gravir la butte en arrière du village. Une fois au pied des barres rocheuses, il faut trouver un passage en dévers, à droite de la petite cascade. Une fois celui-ci franchi, le cheminement est logique (présence d'une corde fixe et de quelques spits lors de la rédaction du topo) jusqu'à rejoindre une forêt. Suivre une longue trouée et remonter intégralement ces bois. Traverser ensuite sur la gauche par des pentes de nouveau rocheuses puis, quand cela est possible, monter droit (présence d'un cable). Après, au total, 400 mètres de dénivelé c'est la fin de cette zone scabreuse.Il faut alors gravir tout le vallon en restant de préférence en rive gauche du Rau du Rochier. Il y a deux gros reliefs qui gênent la progression: les contourner par la droite.Le final redevient rocheux mais peu incliné. On découvre enfin le(s) petit(s) névé(s) au pied du versant Est du Grand Armet. Il n'y a malheureusement pas de débouchés évidents (en randonnée!).

Chantelouve
4 (A/R)km 1153m R5 icone randonnee

ici http://www.altituderando.com/Les-Mayes-2695-par-Clot-Beaumont

Le Rivier d'Ornon
**km 1400m R3 icone randonnee

Au départ de Oulles, un chemin forestier nous amène au col de la buffe (1730m), puis l'on récupère le GR 50 qui nous amène jusqu'au refuge du Taillefer . Du refuge jusqu'au sommet du grand Galbert, l'itinéraire à suivre est simple mais non balisé : il faut traverser le plateau jusqu'au pied de la dernière pente sommitale.Vu magnifique sur le Vercors, la Chartreuse, Belledonne sud, ainsi que sur les grandes rousses et l'oisan occidental !Une mer de nuages recouvre généralement la vallée de la romanche et celle de l'Isère.

oulles
20km 1261m R2 icone randonnee

Du parking monter au cimetière au dessus, puis prendre la petite route vers le haut du village. Aux panneaux prendre la direction Sénépy.A 1000m aux "Côtes de Mayres" bifurquer à gauche vers le Serre de l'Aigle.Au "Serre de l'Aigle bas" continuer en face le chemin montant. on passe au Serre de l'Aigle Haut et on continue jusqu'à 1400m.Là le chemin tourne un peu à gauche et descend. On le quitte pour rejoindre le fil de l'arête par le talus à droite. On y reste jusqu'au sommet.Pour une descente en circuit descendre au col du Sénépy, puis pré Combet et rejoindre le carrefour des Côtes de Mayres, pour finir par le chemin monté à l'aller.

Mayres Savel
1100m R1 icone randonnee

Du parking de Roche taillée, un chemin débute exactement au bout de l'éperon qui vient mourir sur le parking derrière le grand panneau régional EDF. Le chemin monte bien tracé sur cet éperon. Attention à certains passages comme celui de la mère Gayet (paix à son âme), il est câblé mais pas du tout iso 9200. Suivre encore l'arête un bon moment jusqu'a des constructions en ruines au pas de la Lauze (1500) Prendre un traversée vers l'ouest au mieux plus ou moins a l'horizontal attention il n'y a plus de chemin. 600 plus loin vous traversez une combe et remontez en face vous devez retomber sur un sentier bien discret qui vous mènera droit sur le sommet avec une fin dans des prairies escarpées. Il parait qu'il existe une échappatoire par le sentier du périmètre en face est mais je ne l'ai pas vu. Ce chemin débuterait du pas de la Lauze.

Bourg d'oisans
1750m R3 icone randonnee

A la sortie du village, un panneau trompeur (Taillefer 8,3kms) laisse sous-entendre qu'il y a un fléchage régulier. Il n'en est rien!Prendre donc direction Est une piste carrossable. Au bout de 500m, elle fait un virage en épingle à cheveux. 25 mètres après ce tournant, bien repérer (pas de cairn) un petit chemin qui monte raide à droite. Ce chemin agréable, mène à la combe de l'Emay au pied de laquelle il s'arrête. Traverser un premier ruisseau et remonter cette combe à vue, en hors sentier confortable (terrain souple et bons appuis). A partir de 2400m, le terrain devient pierreux. Au col du Grand Van, on rejoint l'itinéraire classique que l'on emprunte jusqu'au sommet toujours très fréquenté et heureusement spacieux (abris contre le vent bien utiles ce jour).Descente par l'arête de Brouffier (voir topo de Michel Pila) en passant par les lacs de l'Emay et le Pas de la Mine de Fer. Descendre les raides lacets sous le Pas de la Vache, passer à la baraque du Périmètre. Vers 1540 m, le chemin franchit un torrent, 100m après il fait un coude. Bien repérer 50 mètres après ce coude (vers 1510m) un chemin en sous-bois (non marqué sur la carte) sur la gauche que l'on emprunte. Vers 1300m le chemin croise la piste du départ qui ramène vers le village.

Séchilienne
1800m R2 icone randonnee

Du pont du Moulin, suivre la direction Coiro-Pierre Luminet (pancartes). On passe à Beaumogier 1130m (pancarte erronée indiquant à tort 1051m), c'est par le sentier de droite que l'on reviendra. Poursuivre à gauche en lacets, on passe aux ruines des Surres (1290m) puis à flanc entrer dans la combe de la Pisse que l'on remonte par un excellent sentier. On sort de la forêt vers 1600m en passant devant un grand panneau ONF "Forêt Domaniale du Coiro", au milieu des rhodos en fleurs, on parvient à une bifurcation (à gauche le Coiro-Pierre Luminet GRP), tourner à droite sur une sente plus discrète qui amène peu après à la cabane ONF de l'Infernet (1730m): 2h du Périer.De celle ci partir NW dans la prairie hors traces, en moins de 5mn on coupe les restes d'un sentier encore bien perceptible qui part vers la droite, il passe au pied d'une barre rocheuse, franchit un torrent , effectue plusieurs lacets puis parvenu à l'altitude 1950 part en balcon vers l'Est. Il franchit un ravin stabilisé par des travaux RTM impressionnants, rejoint une épaule (ruines) et enfin un petit col bien marqué vers 2050m. Pour la vue rejoindre le sommet à droite en un instant. Descendre le petit vallon qui suit et retrouver partant en balcon la sente, peu après une petite crête on découvre en contrebas un bel abri de pierres sèches. Poursuivre ainsi jusqu'au Clot du Pré, on franchit l'arête qui descend vers les Surres et de suite celle qui descend vers Gaudissard.En un instant remonter l'arête pour découvrir un cairn marquant le point culminant de la journée (environ 2100m) beau belvédère sur le versant oriental de la chaîne de l'Armet , les Ecrins, le Dévoluy etc..Retour soit le même R2.Soit plus direct mais plus délicat R3.Repérer en bas de l'arête NE dans une clairière la cabane 1630m, elle donne la direction générale.Regagner d'abord la sente, descendre à main gauche une pente raide et pierreuse puis plus facilement sur une sente jusqu'à la grande épaule herbeuse bien visible, poursuivre légèrement sur le flanc droit (traces) jusque vers 1900m. La sente effectue un lacet versant sud puis revient vers l'arête sans l'atteindre, on serpente au mieux entre les pins à crochets (traces intermittentes)non loin de l'arête pour parvenir vers 1780 au dessus d'un éperon rocheux. Descendre à gauche de celui ci dans un terrain assez dégagé pour parvenir vers 1760 sur une épaule herbeuse. Tirer à droite dans les prairies en passant au pied de l'éperon précité, sans aucune trace mais sans difficulté particulière autre que la raideur de la pente, on rejoint ainsi la cabane du berger (1630m) bien visible sur IGN.En tirant au Nord et en descendant à flanc versant Sud de l'arête sur une sente peu visible on rejoint le collet et les ruines de Gaudissard où l'on retrouve le GR (visible au dernier moment) que l'on descend à droite. Plus loin on rejoint (au lieu dit Valendre prendre à gauche en descente) ainsi la bifurcation de Beaumogier et l'itinéraire aller.

Le Périer
8km 1300m R2 icone randonnee

Du parking, rejoindre le hameau du Mollard puis suivre un chemin balisé en jaune pénétrant dans le vallon de Rif Bruyant.Vers 1250 m, quand celui-ci amorce un virage sur la droite, le quitter pour longer rive droite par des traces le lit du ruisseau de Combe Fourane. Arrivé au pied de barres rocheuses (au lieu-dit "Pierre Pourcy"), traverser le torrent pour remonter des pentes herbeuses parfois très raides. Vers 1800 m, penser à rejoindre le centre de la combe Fourane pour revenir sur sa rive droite.Ensuite, monter sur un terrain mixte (éboulis, alpage et passages rocheux faciles) jusqu'au col de la Baisse (2497 m). Grimper alors l'arête sud du Grand Vent jusqu'au sommet.Pour le retour, suivre l'arête ouest qui devient moins aérienne arrivé au Rocher Rond.A 2300 m, on quitte ce parcours de crête pour descendre toujours vers l'ouest une sente. Rapidement, rejoindre le fond de la combe des Choumeaux. Descendre alors ce couloir d'éboulis puis sa rive gauche plus aisée pour trouver une sente vers 2050 m. La suivre à gauche pour rejoindre la belle crête herbeuse des Choumeaux.A 1700 m, la quitter pour descendre au nord afin d'aboutir à une large croupe située à gauche de la bergerie du Pré du Clot. A un carrefour de sentier (1436 m), prendre celui qui descend légèrement vers le sud durant quelques mètres. Puis le laisser pour rejoindre rapidement à droite un portail d'enclos bien visible.Dévaler ensuite l'alpage en tirant un peu sur la gauche (quelques traces à moutons). On trouve un vieux chemin qui, à droite, nous permet de rejoindre le GR 50 du côté de Fontagneu. Il suffit enfin de le suivre à gauche pour retrouver rapidement le Mollard.

Lavaldens
1650m R4 icone randonnee

Prendre le sentier balisé GR50, qui part vers l'est sur une petite route il gagnera la forêt. Plus haut, notre sentier passe en balcon devant une petite Via Ferrata, et atteint la cabane du Louvet et le petit lac de Prévourey(1603m). Ici, on laisse le GR 50, on se dirige Est vers la combe Guiliman. Le sentier remonte la rive gauche du Guiliman, puis remonte une gorge pour gagner un replat(1973m). Le verrou du lac de Brouffier est visible, qu'on atteint sans difficulté un peu raide toutefois. Ensuite, à droite, sud sud est, vers le Pas de la Vache, on rejoint l'arête de Brouffier. On récupère alors le sentier qui monte de la cabane du périmètre. Nord est, passer le pas de la Mine et par l'arête dominant le lac de l'Emay, on gagne le petit Taillefer et le col du Grand Van. L'itinéraire est évident jusqu'au Taillefer, qu'on atteint sans problème particulier.La descente s'effectue par le même itinéraire, ou si on laisse un véhicule au Poursollet on boucle.

la Morte
10km 1500m R3 icone randonnee

IntroductionEn réalisant l'ascension de l'antécime NE en 2004 (topo 5210) nous avons également trouvé quelques cairns indiquant un accès à la combe Nord, mais il nous a paru trop exposé sans protections. Et c’est seulement en 2008 que nous sommes revenus avec du matériel (trop, bien entendu) et avons atteint le sommet par la combe Nord. L'itinéraire est donc commun avec celui de 5210 jusqu'au replat 2370m.Itinéraire d’ascension Du parking prendre le sentier de Plancol. Après la cascade, au sortir de la forêt vers 1530 m, suivre le ruisseau sur environ 800m et le traverser à gué (gros rocher en face) pour trouver un sentier qui remonte assez raide rive droite. Quitter le sentier de Plancol à la sortie du verrou vers 1700m. Pour remonter (en gros de droite à gauche) les raides pentes de dalles et d’herbe qui sont à l’ouest des ruisseaux, on trouve, rive gauche du ruisseau, le plus à l’ouest, un cairn. Trace discontinue ; quelques cairns et marques jaunes. Traverser la combe qui descend du Col de Combe Oursière, puis au pied de la falaise sous l’arête Nord-Nord-Ouest (vers le point 2098m sur la carte). Remonter à gauche la moraine pour atteindre le pied d’un petit éperon rocheux, à gauche du raide cirque sous la combe Nord. Remonter l’éperon (quelques cairns, F; F+ si on reste près du cirque) pour arriver vers 2370 m à un replat dans des éboulis.C'est ici que les itinéraires divergent: celui de l'antécime NE part à gauche par une vire qui rejoint le cirque au-dessus des restes du glacier, tandis que celui décrit ici rejoint la combe Nord qui est l'itinéraire skieurs. Du replat un cairn, en face (S), signale le début d’une vire et la traversée quasi horizontale au-dessus du cirque à la base de la combe Nord. Traversée en 5 longueurs de 20m. La 2ième est le passage clé où l’encordement nous a paru nécessaire (dalles humides et exposées. Un cairn marque la fin de la traversée.Remonter la combe plein Sud (dalles et éboulis). A un moment on voit de gauche à droite: une antécime de la pointe, 2778m, un collet, une large arête rocheuse et la pente pierreuse de la combe qui mène directement au sommet. Il est plus intéressant d’aller au collet (environ 2700m) et de remonter la large arête à droite (F) pour atteindre le plat sommital.Retour par le même itinéraireRemarques: 1) Du collet 2700m on peut par l’arête à gauche faire en aller-retour la pointe 2778m (rocher facile) d’où l’on voit l’arête descendant vers l'antécime 2749m du topo 5210. Cette arête ne semble pas poser de problèmes. Il paraît donc très probable que l'on puisse, depuis la pointe 2749m gagner le sommet sans corde. On peut donc envisager un circuit en combinant les deux itinéraires.Itinéraire décrit dans le n°605 de la Revue Alpine (revue du CAF de Lyon)

La Morte
1580m R5 icone randonnee

Suivre la direction du col de plan collet par la piste forestière sur un peu plus de 500m et remonter l'ancienne piste de ski jusqu'au col 1356m. Remonter la crête de Côte Belle par un bon sentier qui conduit à la base de la crête de la petite Côte. La suivre sur son fil par une sente jusqu'au point sommital, tertre herbeux.

Oris en Rattier
1150m R2 icone randonnee

Remonter les pistes jusque vers la côte 1600m et virer au sud est pour attraper la croupe boisée qui mène au départ de delta 1881m. Ensuite, suivre cette ligne de crête (1947m, 1936m, 1989m, 2089, 2026m et 2141m). Descendre à la cabane des Cloutons (1914m) et revenir par le col du Parché, les bergeries, le collet 1936m et les pistes.

Alpe du Grand Serre
1120m R2 icone randonnee

Après le cimetière ne pas prendre à gauche le chemin balisé qui amène aussi à la Peyrouse (chemin très forestier, plus long et peu de vue) mais prendre tout droit. Ce chemin orienté Est passe la ligne haute tension (927m) puis rejoint la Crete Sud. Au point 1161 il rejoint le chemin venant du Majeuil. Parcourir ensuite plein Nord la longue crête boisée. A la sortie de la foret, un "petit"couloir permet d'accéder au sommet couronné d'une petite station météo.Pour le paysage, redescendre par le même itinéraireDescente possible plein Nord par le Grand Lac et le chemin décrit plus hautDescente possible en Sud-Est sur le hameau du Majeuil (R2- plus de pente et itinéraire moins évident).

Monteynard
855m R1 icone randonnee

CET ITINERAIRE EST LA COPIE DU TOPO PARAPENTE DE MICHEL PILA.Comme puisqu'il n'est plus possible de rentrer des sorties rando a partir d'un topo parapente, il faut donc créer un doublon. Mais rendons a César ce qui appartient a César et donc ce nouvel itineraire à Michel.En bref.Depuis la route goudronnée à 1140 m part à droite une piste qui va rejoindre le ruisseau du Merdaret (très joli et très frais malgré son nom). on pénètre par un sentier dans une belle forêt de feuillus d’abord, de conifères sombres et odorants ensuite. Le chemin monte tranquillement en lacets, coupe une piste à l'altitude 1330m (que l'on ne suivra pas). Les lacets recommencent jusqu'à sortir de la forêt sous la croix de Gouret, atteindre cette croix par la gauche. On rejoint alors une large piste qui vous fera passer au dessus à Cote Rotte avant de partir dans une longue traversée vers le nord. On passe devant la cabane des Cloutons, une bergerie très active avec des chiens de berger et des Patous. Suivre encore la piste pour atteindre le col du Parché et prendre à gauche un vague sentier sur une très large croupe direction nord Ouest. la pente faibli peu à peu, un disgracieux et inutile remonte pente marque l'antécime que l'on dépassera pour atteindre le sommet juste avant la ravine au nord du sommet.Variante sommitale : Il est aussi possible de couper directement dans les pentes douces au dessus de la bergerie.

La Mure
1000m R1 icone randonnee

Introduction Le Grand Armet est le sommet le plus au nord d’un chaînon orienté N-S qui se termine au Coiro. Il en est le point culminant. Il est séparé du Taillefer, au nord, par le torrent de Vaunoire. Ce sommet paraît raide de tous les côtés: particulièrement sa face Est qui domine Ornon, d’où je l’ai vu pour la première fois. Il y a d’ailleurs sur la route du col d’Ornon une bâtisse portant encore l’inscription “Hôtel des Alpinistes”, souvenir d’une époque sur laquelle je n’ai pas d’informations. Une recherche sur internet indique que le Grand Armet a été fréquenté, ces dernières années, par des skieurs, (combe N. passage à 45°), des alpinistes (courses PD, AD par diverses arêtes ; traversée depuis le Coiro) et des glaciéristes (couloirs). En 2004, Gilbert a trouvé un “descriptif” dans un vieux Guide Bleu : “…ascension (pour touristes exercés) de la Pointe de Larmet, 2792 m. De l’extrémité Est de la Combe de Vaunoire, 1650 m, on remonte au Sud ; on laisse à gauche un petit glacier et l’on atteint l’arête du Larmet; on la suit par le Rocher Pan, la Brèche Nord du Larmet, jusqu’au sommet que l’on atteint par l’ouest". Munis de ces informations sibyllines (ni le Rocher Pan, ni la Brèche Nord ne figurent sur la carte IGN), nous avons fait une tentative et trouvé quelques cairns indiquant un accès à la combe Nord. Mais cet accès nous a paru trop exposé sans protections et nous nous sommes rabatus sur l'antécime NE.Itinéraire d’ascensionDu parking prendre le sentier de Plancol. Après la cascade, au sortir de la forêt vers 1530 m, suivre le ruisseau sur environ 800m et le traverser à gué (gros rocher en face) pour trouver un sentier qui remonte assez raide rive droite. Quitter le sentier de Plancol à la sortie du verrou vers 1700m. Pour remonter (en gros de droite à gauche) les raides pentes de dalles et d’herbe qui sont à l’ouest des ruisseaux, on trouve, rive gauche du ruisseau, le plus à l’ouest, un cairn. Trace discontinue ; quelques cairns et marques jaunes. Traverser la combe qui descend du Col de Combe Oursière, puis au pied de la falaise sous l’arête Nord-Nord-Ouest (vers le point 2098m sur la carte). Remonter à gauche la moraine pour atteindre le pied d’un petit éperon rocheux, à gauche du raide cirque sous la combe Nord. Remonter l’éperon (quelques cairns, F; F+ si on reste près du cirque) pour arriver vers 2370 m à un replat dans des éboulis.Du replat un cairn un peu plus haut à gauche indique le début d’une vire qui, par une traversée à gauche, mène dans le cirque qui domine les restes du glacier. Ce cirque est bordé à l'ouest par l'arête mal définie dont on vient de traverser la base et à l'est par l'arête N issue de la pointe 2752m. Remonter les raides pentes de rocher et d’éboulis vers le collet entre les pointes, 2752m et 2749m et atteindre cette dernière (passages F-).RetourPar le même itinéraire, en prenant garde de ne pas rater la vire qui ramène au replat.Itinéraire décrit dans le n°605 de la Revue Alpine (revue du CAF de Lyon)

La Morte
1530m R4 icone randonnee

Plusieurs itinéraires sont possibles. L'itinéraire décrit correspond à celui que nous avons suivi.Du hameau prendre direction Nord, la piste forestiere, bien ombragée (balisage jaune) qui passe au point 1436. Plus loin elle devient sentier (toujours balisé en jaune), traverse le bois du Fer à Cheval et mene à une cabane au pied du Rocher Roux. La sente continue direction Est. A environ 2000 m, au premier cairn, quitter la sente pour gravir les pentes d'herbes raides sur 200m pour atteindre le chemin de crete un peu au Sud de Roche Frette. Suivre alors ce chemin en lacets jusqu'au sommet. Belle vue sur le Grand Armet et le versant Sud du Taillefer.Retour par le chemin de crete (magnifique) juqu'au col 2062. Un chemin à gauche, qui passe sous Roche Frette ramene alors à la cabane.Dans le secteur, le Rocher Rond aussi peu fréquenté un peu plus long mais plus facile.

Lavaldens
1010m R3 icone randonnee

Suivre le GR 549 jusqu'à la bifurcation du lac de Rif Bruyant (alt 1650m), passer au refuge et vers 1680m, bifurquer vers le Nord pour rejoindre le lac de Rif Bruyant (1955).Se diriger vers le Nord pour accéder aux pentes supérieures. Le passage se situe au dessus du "de" de l'inscription "lac DE Rif Bruyant". C'est un passage aisé par une sente "gradins".Remonter facilement la croupe jusqu'à la tête des Frétails (2351m).Suivre l'arête vers l'Est, (en partie rocheuse) tantôt sur le fil, tantôt par le flanc Nord et s'en échapper en descendant facilement vers le nord lorsqu'il faudrait franchir des blocs à priori instables.Rejoindre le pierrier que l'on remonte pour prendre pied sur l'arête à "1cm carte" au Nord du "R" de l'inscription "crête de Rosière" (2550m).Remonter facilement jusqu'à 2689m puis poursuivre jusqu'à 2700m.DESCENTE:Rejoindre le point 2550m.Descendre vers le Sud par un "genre de vire" accédant à un plan incliné (facile) permettant d'accéder à la partie supérieure du vallon que l'on dévale jusqu'à rejoindre la "sente gradins" au dessus du lac.

Lavaldens
1770m R3 icone randonnee

Départ sur le Chemin Bégout (piste), en direction du Louvet (au bout du chemin (clairière), une sente part à gauche, une autre à droite, c'est celle de droite qu'il faut prendre. Celle-ci descent et vire rapidement à gauche.Au Louvet, descendre au fond de la prairie, un carré grillagé se contourne par la droite, on tombe sur le chemin de retour de la via-ferrata, chemin qu'il faut rapidement quitter: sentier sur la gauche pour retrouver celui de l'accès à la via (croisement 1450 carte IGN).On suit alors les indications pour la via, qui se termine au Grand Bec.Continuer jusqu'au Pas de la Vache puis direction le Pas de la Mine. 3 mètres sous le panneau de celui-ci, une sente part à l'Est, direction le lac d'Emay (balisage blanc/bleuciel), bon spot pour déjeuner !La sente se poursuit au nord-est du lac avant de partir plein sud sur le replat (on reste à 2550m) jusqu'à buter sur la paroi de la crête de la Dréveta.La vire est alors bien visible (un kern à son pied). On prend pied sur la crête, ludique (attention aux prises quand même) et on file jusqu'au Taillefer pour le goûter.Redescente au col du Grand Van, on enchaine sur le Petit Taillefer, l'arête de Brouffier jusqu'au pas de la Mine, sentier plein nord direction la crête de Brouffier.Sentier jusqu'aux Salières (point 1938) on vire plein Ouest pour retomber sur le chemin Bégoud.

Livet-et-Gavet
1500m R3 icone randonnee

Laisser la voiture sur un petit parking à l'intersection route / piste, contre la montagne non loin du vieux pylône et du point coté 713. Partir horizontalement plein nord sur le large chemin. Après avoir passé les ruines de l'ancien village de Farfayet (ancien village construit au bord du lac ou des marécages depuis 1200). Juste après les ruines prendre à gauche et remonter droit puis à gauche puis en zig-zag ce vieux sentier peu utilisé. Il passe devant le Trou des fées et le rocher roux (810m). il bute plus loin sur une ravine (la combe de Farfayet) et monte droit dans la pente avant de repartir en lacets. A un moment, il reprend les traces d'un chemin forestier mais ne le suit que sur 50m, prendre à gauche. Vers 1280 on traverse la ravine (passage scabreux) et encore des lacets jusqu'au plateau. C'est le point haut de la balade. Nous sommes à 1530 m.Tirer vers le sud en descendant. Les points rouges sont plus nombreux vous passerez devant une belle citerne. Le chemin descend longuement vers le sud jusqu'au fond de la combe du Treuil. Un embranchement permet de redescendre directement vers le parking, mais il est plus joli de continuer horizontalement vers le sud-est après avoir traversé le ruisseau (La combe du treuil), le chemin traverse des pentes très raides. Attention de ne pas tomber c'est dangereux. Toujours horizontalement on rejoint un beau sentier qui descend d'Oulles. Il y a de belles ruines de mines, le chemin descend fort en lacets toujours dans des pentes raides. Une fois dans la vallée prendre la piste à gauche sur 1 km qui passe devant les restes d'une usine de lavage (pour extraire l'argent). On rejoint le parking juste après la source des Arriveaux.

Rochetaillée
10km 850m R3 icone randonnee

L'itinéraire emprunte le chemin du Col de la Chinarde dont voici un copier-coller du topo sur l'Oreille du Loup de "Fredo" jusqu'au Col de la Chinarde""Du carrefour 1118m, suivre la piste forestière vers le Sud sur environ 200m jusqu'à un replat herbeux qui borde un champ. La quitter pour rentrer dans ce champ bordé de sapins à gauche et d'un talus de pierres à droite. Remonter ce champ sur une centaine de mètres et s'engager sur la droite sur une piste assez large. (cairn). La suivre, après un coude à gauche, on débouche sur une grosse piste au niveau d'une zone de stockage de bois. Prendre à gauche sur une cinqhantaine de mètres, s'engager sur une piste forestière raide au départ et rapidement moins pentue. La suivre, après un virage à gauche, on atteind un croisement. Quitter la piste allant droit et amorçant une descente et partir sur celle de droite. A son extrémité, elle se réduit à un sentier que l'on suit facilement jusqu' au col de la Chinarde (raide sous le col - poteau indicateur au col). Remonter le vallon pour aboutir à la cabane de téleski.""De cette cabane, rejoindre a vue l'arete Ouest-Est qui meme au sommet.

La Morte
800m R1 icone randonnee

Prendre le sentier balisé,(variante) GR Tour du Valbonnais Beaumont, qui longe d'abord le ruisseau de la Grande Dreyre, le traverse à deux reprises, pour continuer son ascension dans une forêt de sapins et feuillus. Laisser à droite vers(1500m) d'altitude, l'ancien sentier GR Tour du Valbonnais Beaumont,(sentier plus en service, envahis et emporté par des éboulements). Continuer vers la gauche, et gagner la cabane de la Dreyre(1570m). Notre sentier, plus haut sors de la forêt, et à flanc en traversée, grimpe sur l'épaule, puis gagne, le col de la Pierre Luminet passage dans les rochers du Barrioz. Par le flanc des rochers, on atteint en peu de temps le point(2239m) ruine. Le chemin toujours GR, vers le nord ouest dans les éboulis et sud ouest à flanc sentier consolidé et tailles dans la roche, arrive à un premier col. A droite ouest, gagne le col du Coiro. Entre les blocs, passer un premier couloir, puis en s'aidant des mains(petite escalade facile), un peu aérienne atteint le sommet et son cairn sommital avec sa croix posée à terre. La descente s'effectue par le même itinéraire, ou jusqu'à la ruine point(2239m)dans le vallon de l'Infernet, descendre vers l'Est en suivant le balisage du Gr. Il franchit une barre vers la droite et s'engage dans la combe de la Pisse, et passe à proximité de la cabane de l'Infernet. Vers 1600 m, notre Gr. entre en forêt, et en plusieurs lacets il suit le ruisseau du Dordouillet. A un croisement au point 1280, prenez donc à droite et traversez la forêt du Dordouillet, un balisage jaune est présent. On joint maintenant le point 1075, et en quelques lacets, il domine la ferme de Champchauzat. Au croisement on va alors prendre à droite, notre sentier domine et suit la Malsanne. Au pont Vieux, on récupère le Gr.50 qui se dirige Sud Est jusqu'au Péchal.

Valbonnais
12km 1767m R3 icone randonnee

Michel ayant une bonne plume, voici un copier-coller de son topo "parapente" à la montée"Des tennis, la ruelle monte droit dans la pente avant de devenir Piste. Cette piste finie par devenir chemin, dans des sous-bois aux essences variées. Sans trop de virages on atteint le col de Plan Collet. On est loin d'être arrivé, il faut suivre la crête vers le nord-est jusqu'au sommet". Du sommet revenir à l'antécime 2124m ou 2 marques rouges avec deux traits blancs indiquent le début de l'arête. Le fil conducteur est la longue arête orientée Sud-Sud-Ouest puis Sud. La descendre (en restant au plus proche du fil de l'arête, traces de passage, marques rouges par endroits) sur 500m jusqu'à la cote 1600M ou l'on retrouve le chemin qui vient de la Cabane de Belle Roche. Les 150 derniers mètres sont les plus difficiles (R3) : proximité de barres rocheuses.A la cote 1600, emprunter le chemin direction Nord-Est qui amène dans le cirque du Coiro (impressionnant vu du bas). En continuant on retrouve le sentier descendant du Col de la Pierre Luminet. Enfin une "longue longue" série de virages ramène à Valbonnais

Valbonnais
1400m R3 icone randonnee

Depuis le parking, suivre la route forestière en direction du lac de prévourey qui est atteint rapidemment. Traverser la prairie pour rejoindre le sentier qui monte en rive gauche du torrent. Le sentier est ensuite bien tracé jusqu'au lac de Brouffier. A partir du lac, monter jusqu'au refuge et prendre le chemin qui regagne la crête de Brouffier. Celui-ci suit la crête et traverse ensuite le pierrier qui permet d'arriver au pas de la mine (tirets rouges). Depuis le pas de la Mine, prendre à gauche en direction de la croix en restant sur l'arête assez large. Depuis la croix, l'arrête devient plus effilée sur quelques centaines de mètres, la trace se situe un peu en dessous du fil versant Sud. Suivre ensuite les traces qui mène au col puis au sommet à travers les pierriers.

La Morte-Alpe du Grand Serre
14km 1300m R2 icone randonnee

De la Grenonière (1286m), traverser le hameau puis continuer sur un bon sentier dans les près. Traverser une route carrossable et prendre le sentier en face. Suivre le sentier jusqu'au lac fourchu.Pour le Taillefer, partir de l'extrémité du lac fourchu en direction du Taillefer. Attaquer une raide pente jusqu'au col du Grand Van (2760m). De là, prendre à gauche et suivre le sentier jusqu'au sommet.

La Grenonière
1571m R2 icone randonnee

Depuis LAVARS, prendre en direction de l'ouest, par l'un ou l'autre des chemins paysans qui descendent dans les champs. Arrivé au fond dudit chemin, vous êtes dans un champ (cultivé ou non suivant la saison). Aller au bord le plus bas de ce champ. Chercher, dans les sous-bois voisins, une sente de bêtes qui, majoritairement, empruntera un éperon. Cet éperon vous permettra de descendre jusqu'au lit du torrent : en droite ligne !Retour par le cheminement inverse.

Lavars
2km 240m R3 icone randonnee

Partir du lac du Poursollet, prendre le chemin balisé après les quelques chalets, se trouvant après le lac

Livet et Gavet
9,948km 1413m R3 icone randonnee

De la station à moitié désaffectée, on prend le sentier principal qui permet de monter au Tabor ou au Piquet de Nantes. Après quelques virages, on choisit de bifurquer à droite pour monter au Piquet de Nantes. S'ensuit un ensemble de zig zag dans la foret paravalanche. On débouche dans l'alpage et on continue les lacets. On débouche sur la crète un peu au Nord du Piquet qu'on rejoindra agréablement dans l'herbe. La vue s'offre alors au randonneur sur le Taillefer, le Dévoluy, le Trièves, le Vercors (qu'on a pu observer à la montée).Du piquet de Nantes on revient là où on a débouché sur la crête et au lieu de redescendre on suit le sentier vers le Nord. Un panneau jaune indiquant certainement le Tabor a été retiré du poteau de signalisation. La sente n'est jamais difficile à suivre. En cas de doutes lorsque ca devient pierreux on continue face à soi.Après un ressaut qu'on évite par la gauche, on finit par rattraper le sentier principal du Tabor. On monte jusqu'au sommet pour admirer un paysage similaire au piquet de Nantes mais ouvert en plus cette fois ci sur les aiguilles d'Arves, le Grand Serre, Belledonne et meme la Chartreuse.On choisit le sentier classique pour descendre du Tabor jusqu'à ce que celui-ci s'engage en lacets vers la gauche dans le vallon. Le passage le plus aléatoire de l'itinéraire commence alors. Sur l'alpage, face à soit il y a l'arete de l'oreille du Loup qui s'éloigne vers le Nord. Sur la gauche on devine un ensemble de barres rocheuses plus en dessous. Le but est de continuer tout droit légèrement sur la gauche pour rejoindre les derniers éperons rocheux moins raides qui permettent de descendre de l'alpage. Ils se situent juste avant le torrent principal qui descend de l'oreille du Loup (je suppose que l'oreille du loup est cette sculpture naturelle étonnante dans l'arête). Au bout des barres rocheuses les dalles lisses infranchissable laisse place à des rebords herbeux après avoir franchit un petit lit de torrent. L'arrivée de ce passage se situe sur le rebord Ouest de ce qui pourrait ressembler à un lit de lac asseché pierreux parsemé d'énormes rochers. Cela se fait facilement au jugé, je n'ai pas eu à descendre et remonter une seule fois pour trouver le bon passage. On rejoint alors facilement le col où arrivent les pistes de ski.La descente se fait alors par l'itinéraire classique.

Saint Honoré
10km 900m R2 icone randonnee

Suivre le très agréable sentier qui part du parking. Après quelques lacets, il traverse une piste forestière et poursuit à flanc juqu'au refuge bivouac du prè des combes.(alt 1630m) source.voir descriptif dans bivouac. De là, le sentier toujours évident grimpe en larges lacets pour déboucher au lieu dit "la fontaine de Bigasset". Il reste alors environ 200m pour prendre pied au sommet du Piquet de Nantes 2 214m. De là, tout droit par la crête jusqu'au Tabor.

Nantes en Rattier
1255m R1 icone randonnee

De La Valette au Piquet de Nantes voici un copier-coller du topo vol de Michel Pila:Laisser la voiture au parking en épi devant la mairie de Valette. Le chemin démarre en face de ce parking (dans la direction opposée à la carte. Au bout de 20 mètres il tourne pour s'aligner plein sud sur 200m avant de partir à droite pour un bon moment vers le nord. Le balisage jaune est bien fait.On arrive ainsi à l'entrée du Poyet (1300m), face à une petite chapelle toute mignonnette. Suivre la route goudronnée sur 400m à gauche vers le sud. Juste après une grande combe où devrait démarrer le chemin de la carte (en fait il est 50 m plus loin), on attaque la montagne par une série de lacets impressionnante, mais la variété de sous-bois et de prairies enlève toute monotonie au geste.Passer à 1590m à la cabane ONF, suivre le sentier toujours très bien tracé et entretenu. Jusqu'à la crête à 2000m tout rond : La Fontaine de Bigasset. Résistez à l'envie de déplier l'aile, au sommet c'est encore mieux. Suivre l'arête hélas moins bien tracée que le reste du parcours, mais il ne reste que 214 m de dénivelé. On abouti ainsi au sommet par un court replat jusqu'à la croix. Ensuite suivre la crête jusqu'au sommet.

La Valette
1550m R1 icone randonnee

Prendre le chemin au départ de la fontaine et le suivre vers le Nord en passant à 1341m. L'abandonner avant le bois Henry au niveau d'un pierrier pour remonter la combe orientée Est et en sortir vers 1693m. Poursuivre sur la croupe jusqu'à 1812m (gros cairn). Prendre la sente qui descend légèrement vers le Nord pour franchir la combe des rameaux (1797m) puis le ruisseau du Ranc (1823m). Saisir la sente qui permet de traverser les barres et donne accès à la base du grand Clos (1913m). Poursuivre vers le Nord en traversant une zone d'îlots herbeux surmontés de bombements rocheux pour atteindre la base de l'éperon issu de la crête des barres (alt 2000m). Remonter le couloir qui se rétrécit (caillasse et névé). Vers 2100m, prendre pied sur le rocher en rive gauche et progresser par des ressauts. A une cinquantaine de mètres sous la sortie, prendre la branche de droite du couloir et par des dalles sortir sur la crête à 2302m. Rejoindre facilement le sommet en quelques minutes.Plusieurs descentes possibles:1/ Du banc (2235m) dévaler le grand clot et rejopindr l'itinéraire vers 1913m2/ Du piquet de Nantes (2214m) suivre la rive droite de la combe des rameaux pour retrouver l'itinéraire un peu au Sud de 1797m.3/ Filer jusqu'à la fontaine de Bigasset où l'on récupère un excellent chemin qui ramène sur la route du Poyet à un petit km du hameau via le refuge du pré des combes.

Nantes en Ratier
1155m R4 icone randonnee

De la station emprunter la piste de gauche qui descend d'abord en sous bois, puis remonte vers Pracouiret.On traverse un petit ruisseau pour aboutir au pied du sentier du Diable (Cote dure sur l'IGN) signalé par une pancarte.Le suivre jusqu'à atteindre la crête (550m de dénivelé).Une fois sur la crête remontée évidente à droite pour atteindre le sommet du Pérollier.Du sommet descendre le versant est jusqu'au col de l'Oullière.Suivre ensuite la large piste de retour vers Saint-Honoré, elle passe au lac Charlet avant de rejoindre la station.(Les plus en forme pourront enchaîner avec le Tabor en aller retour depuis le Lac Charlet : rajouter 400m de dénivelé)

Saint Honoré
9km 735m R3 icone randonnee

Passé le lieu-dit de Leysson on arrête la voiture juste après le lacet suivant. De là, un sentier grimpe perpendiculairement à la route et nous fait monter jusqu'à la crête. Cette partie est très raide et entame bien les jambes.Une fois la crête atteinte, on suit les pistes forestières en cherchant à rester au plus haut de la crête.De petites clairières commencent à se dessiner et bientôt la forêt s'achève : on arrive sur l'alpage final.De là on suit le sentier qui reste juste sous la crête et s'efface un peu au fûr et à mesure qu'on passe les ressauts.On arrive au Sénépy sans difficulté.Le retour s'effectue par le même itinéraire. Il est possible de varier un peu au niveau des pistes forestières mais c'est sans grand intéret et au risque de se planter.

La motte d'Aveillans
869m R1 icone randonnee

La boucle est dans le sens inverse de celle décrite sur http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=4500&id_sport=2par javascript:PopupCentrer("../membres/profile-mode-viewprofile-u-1264-id_sport-2.html",600,600,"menubar=no,scrollbars=no,statusbar=no")Le sens que j'ai testé me semble largement préférable. Rejoindre le replat où se trouve la baraque du jas, en contournant s'il y a lieu le troupeau et les patous. Une trace qui traverse en montée douce vers l'Est s'amorce juste au-dessus du replat. Peu visible du dessous, elle est signalée par des cairns. Cette trace traverse un éperon par une vire rocheuse (c'est l'endroit le plus exposé du circuit) et rejoint le ruisseau de la Teissonière au point coté 1816m. Il semble préférable de traverser celui-ci pour monter à vue la combe en rive gauche (donc du côté droit en montant), mais il est également possible de monter en rive droite, moyennant un pierrier assez désagréable. On rejoint ainsi le col marqué 2537m. Une brève sur une vire côté Sud, taillée dans rocher permet de rejoindre en 10 minutes le col qui donne côté Rif Bruyant. Le sommet du Coiro se gagne par l'arête qu'on remonte d'abord côté Nord puis côté Sud (cairns). La redescente est plus délicate, prudence. L'aller-retour entre le col coté 2537 et le sommet prend environ une demi-heure sans compter les poses pour contempler la vue. Redescendre en versant Est par le GR balisé, jusqu'à l'embranchement pour le col de Pierre Luminet, qu'on aborde à plat par une vire taillée dans le rocher et exposée Nord-Est. Changement de décor en passant en versant Sud. Le début de la descente du col de Pierre Luminet est exposé, prudence. Le sentier devient débonnaire. Prendre toujours à droite lors des embranchements (altitudes 1930, 1760 et 1650). Le sentier, situé en versant Sud-Est alterne alors courtes descentes et courtes montées (brefs passages exposés) et passe en versant Sud. Après la cabane de Belle Roche, une montée soutenue mais heureusement brève permet de rejoindre la Crête de la Petite Côte, qu'on descend sur quelques dizaines de mètres. A l'altitude 1590m, se trouve un embranchement. On prend à droite un sentier bien marqué qui monte doucement, traverse le ruisseau de Teissonière et monte plus sèchement pour déboucher à l'épingle 1682 du départ.

Oris en Rattier
1300m R3 icone randonnee

Suivre le très agréable sentier qui part face au parking. Après qq lacets, il traverse une piste forestière et poursuit à flanc montant légèrement jusqu'au refuge bivouac du Pré des Combes (1630m).source. voir descriptif dans bivouac. De là, le sentier toujours évident grimpe en larges lacets pour déboucher au lieu dit "la fontaine de Bigasset". Il reste 200m un peu raide pour sortir au sommet.

Nantes en Rattier
970m R1 icone randonnee

De la cabane traverser le vallon vers le Sud Ouest sur une distance de 150m pour prendre pied sur une croupe que l'on remonte dans les rhodos jusqu'à un replat (1850m) parsemé de qq gros blocs (qq cairns). Une sente remonte ce replat. A l'extrémité haute de ce replat, abandonner la sente pour appuyer à gauche (photo). Passer facilement dans les vernes pour retrouver une vague sente un peu plus haut dans ce qui pourrait être le lit d'un ruisseau. Vers 1950m, on arrive sur un second replat parcouru par une sente qui traverse le vallon. La suivre vers l'Ouest, bien marquée elle se rapproche du pied de la barre rocheuse et conduit au col 2062m.Remonter l'arête sur son fil jusqu'à buter sur une dalle lisse. Longer sa base par la droite et revenir à son sommet par un passage de droite à gauche (II sup, aérien, exposé). On reprend pied sur le fil de l'arête pour déboucher au sommet de Roche Frette.(aérien). Ce passage peut être éviter en restant en limite herbe rocher sur le flanc Ouest (facile).Gagner le collu qui fait suite à cette arête et remonter le pierrier qui donne accès à la croupe sommitale de la tête de Barbalon (sente).

Moulin Vieux
1164m R2 icone randonnee

Suivre l'itinéraire balisé de Plan Col jusqu'à l'alt 1720m. (alt de la sortie du raidillon succédant à l'embranchement de la cabane du col -cairn). Descendre et passer en rive gauche de la branche de torrent la plus au Nord du point 1713m. Remonter ce plan herbeux jusqu'à buter contre la cascade (gros cairn). De là, une sente parfois discrète part vers la droite, remonte quelques dalles, revient vers la gauche avant de s'engager dans le vallon du col de Combe Oursière. (quelques cairns). Au delà, on la suit facilement jusqu'à 2445m.Du col, suivre les indications du topo 2798-sortie du 25-05-07-destination N°2768 pour atteindre l'alt 2692m.De ce point, descendre légèrement sur le versant Est (emplacement de bivouac). On surplombe alors une échancrure qu'il faut désescalader (facile, bonnes prises) ou bien la franchir par un pas et désescalader la dalle qui fait suite.Ce passage marque la fin des "difficultés" techniques. L'itinéraire se poursuit par la remontée de la Grisonnière (2736m) et la longue arête débonnaire avant d'atteindre le sommet (2792m).Descente par le même itinéraire jusqu'au col puis par son versant Ouest. Cependant, la descente par le versant Est semblerait être moins éprouvante.ATTENTION: il pourrait être tentant de vouloir descendre par la combe nord et son entonnoir de pentes raides canalisant les cascades. A priori, cet itinéraire semble être plutôt dangereux puisque les pentes rocailleuses, raides (35°40°) recouvertes de cailloutis laissent peu de chance de se rattraper en cas de glissade.

Moulin Vieux
1700m R4 icone randonnee

Du parking traverser le pont de Brion, remonter la route jusqu'au croisement du sentier sur la droite qui dessert le Pas de Berlioz. Prendre à droite descendre jusqu'à un belvédère qui domine l'Ebron et la passerelle. Descendre encore jusqu'au croisement de la piste (prendre à droite) qui amène à la passerelle. Traverser et remonter alors par un bon sentier balisé J qui mène sur une route, traverser et descendre par le sentier à droite puis par une route et une large piste atteindre la passerelle Drac. La traverser é fois pour le fun et revenir par le même itinéraire. Dans la forêt avant de redescendre sur la passerelle de l'Ebron prendre un sentier à gauche qui dessert le parking.

Roissard
500m R1 icone randonnee

Suivre le sentier balisé jusqu'à Plan Col (1872m). Remonter la croupe herbeuse Sud Sud Ouest de la Baisse en suivant une sente jusqu'à buter contre une barre rocheuse sur laquelle la lettre R est peinte en blanc (2107m à l'alti). Ne pas remonter le petit couloir qui borde cette barre mais descendre de qq mètres et suivre une vague sente horizontale qui passe une dizaine de mètres plus loin sous un sapin. Au delà de la combe qui s'ouvre devant, on aperçoit une fenêtre caractéristique dans un éperon rocheux. Continuer de traverser sur cette sente pour prendre pied sur l'éperon juste à droite de la fenêtre. Poursuivre par une sente sensiblement à la même altitude (2150m) pour rejoindre l'arête au niveau d'un collu.De ce point, on peut continuer sur le flanc ouest de l'arête ou bien (plus joli) remonter le fil de l'arête pour déboucher à Clos Beaumont (2361m). De là, à vue, facilement jusqu'aux Mayes(2695m).Descente: rejoindre l'extrémité sud du replat situé à 500m au Sud du point 2394m. Descendre la barre rocheuse qui ferme le vallon, en rive droite du torrent et le pierrier qui lui succède. Saisir une sente qui dévale le vallon en restant toujours en rive droite du torrent. A 1940m, la sente traverse le torrent et se transforme en sentier bien marqué. Poursuivre jusqu'à la cabane du col (1660m) au delà de laquelle on reprend l'itinéraire de montée.Attention: si on envisage de monter par cet itinéraire de descente, le sentier derrière la cabane n'est pas bien visible sur 200m. On le retrouve à droite d'un petit bombement rocheux visible de la cabane.

Moulin Vieux
1510m R3 icone randonnee

Du col d'Ornon (1367 m), descendre versant sud 200 m le long de la route et prendre le sentier de Plancol à droite (panneau Le Merdaret, 1350 m). Le bon sentier monte en forêt, puis emprunte une longue vire rocheuse, confortable mais exposée par endroits (câbles), en traversée descendante. Il débouche sur une prairie, puis monte au vaste replat herbeux de Plancol (1872 m).Monter plein nord les pentes herbeuses assez raides vers la Baisse, par une sente assez bien marquée au début. Vers 2080 m, prendre à gauche pour entamer une traversée ascendante dans les très raides pentes ouest sous la Baisse, par de vagues traces à peine visibles. Au début, on passe notamment au-dessus d'un rocher percé d'une arche. La traversée s'achève sous la bosse herbeuse cotée 2361 m, où la sente devient meilleure et descend par quelques escarpements rocheux au vaste pré de Clot Beaumont (2250 m), d'où les Mayes sont bien visibles. Rejoindre à vue l'arête déliminant à l'ouest le Clot Beaumont, et la remonter dans son intégralité jusqu'aux Mayes, en passant à 2390 m par un laquet (on peut aussi remonter dans le Clot Beaumont et rejoindre l'arête plus haut). Après un dernier replat herbeux (vers 2550 m, cairn avec un message funéraire) sous les Mayes, on monte aux Mayes (2695 m) par une arête sud de pierrailles.La suite est un parcours d'arêtes évident : des Mayes, poursuivre à plat puis en montée dans de fines pierrailles vers une antécime (2750 m), après laquelle l'arête devient rocheuse et nécessite deux désescalades faciles et peu exposées. Monter à Côte Belle (2795 m) ou traverser en face ouest dans les pentes pierreuses. Poursuivre l'arête évidente jusqu'au vaste replat sommital de la Pyramide (2839 m, cairns, relais de secours en montagne).Descendre par le même itinéraire. Une attention très soutenue est nécessaire dans la traversée entre Clot Beaumont et Plancol pour garder le fil d'Ariane du "meilleur" itinéraire.

Ornon
1550m R4 icone randonnee

Du Col d'Ornon, prendre le joli sentier montant versant Est (en rouge et nommé G.R.P. sur la carte IGN). Vers 1750 mètres d'altitude, celui-ci quitte la forêt et traverse des barres de rochers. Peu après on arrive à Plancol par des pentes douces. Il faut alors virer à gauche, par un autre sentier plus fuyant, vers le pied de la (superbe) face Nord du Rocher de l'Armet, où se trouve un glacier/névé étriqué.

Col d'Ornon
5 (A/R)km 680m R3 icone randonnee

Du parking jusqu'avant le Lac Charlet, sentier bien indiqué. La bifurcation pour le Tabor est indiqué. Suivre le sentier jusqu'a une combe qu'il faut remonter. On se trouve alors face à une petite zone rocheuse que l'on franchira facilement en posant quelques mains. On remonte alors dans un éboulis austère jusqu'a rejoindreles crètes. Sommet à Droite à 10 mn

St Honoré
9km 900m R2 icone randonnee

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net