Grandes Rousses - Arves

Situation

Les topos de Rando dans le massif Grandes Rousses - Arves

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Du parking, prendre la piste en direction du lac Laital et cime de la Valette. Laisser rapidement une piste à droite et poursuivre. Près de 2 maisons un panneau indique le sentier qui suit.Le suivre jusqu'à une clôture à 3 poignées.Ensuite ce sont des sentes de vache......multiples! Faire au mieux en choisissant si possible celles qui vont vers le haut.Si on arrive devant le grand fossé infranchissable sans être sur le sentier qui remonte l'alpage,revenir qq mètres en arrière pour grimper sur une croupe herbeuse...on retombe sur le sentier...Ce sentier continue à se perdre sur des sentes de vache. Il faut le suivre plus ou moins bien en remontant dans l'alpage le long du fossé infranchissable, jusqu'en haut.On arrive aux Aigues Rousses, panneau et balisage.Quand on reperd le sentier il faut monter à gauche du ruisseau et passer à gauche de la bosse herbeuse du sommet de la pente. On est au lac Laital.Suivre au mieux le balisage jaune en traversée sous les crêtes pour aller passer sous le sommet et rejoindre le col de la cime de la Valette, puis le sommet.Descente par les crêtes jusqu'à Aigues Rousses, puis reprendre le sentier de l'aller.

St Sorlin d'Arves
1350m R2 icone randonnee

Prendre le Gr qui passe au Refuge de l'Etendard, passer à côté des deux grands lacs (le Grand Lac ou Lac Bramant et le Lac Blanc).Poursuivre sur le Gr et monter le petit raidillon après le Lac Blanc.Repérer un ravin encore occupé par un névé. Monter dans cette direction (ouest-sud-ouest) par des pentes assez raides en cheminant au milieu des dalles rocheuses. Ne pas s'engager dans le ravin occupé par un névé; à la base du névé, s'engager au milieu des dalles rocheuses sur la gauche pour repérer dès que possible des cairns. Les suivre jusqu'au sommet; quelques passages rocheux demandent à être franchis avec les mains (sans grande difficulté), puis la fin de la montée, moins raide, est surtout un empilement de rochers très délités. Après avoir fait le premier sommet (le Dôme de la Cochette, 3041m), descendre sur l'Aiguille Noire (direction nord, puis nord-est, 2997m). L'arête est assez effilée; mieux vaut la contourner en descendant d'une trentaine de mètres côté sud-est. Après ce deuxième sommet, continuer la descente direction nord-est sur l'arête qui rejoint l'Aiguille de Laisse (2879m). Elle est large, un peu délitée, mais sans difficulté. Elle offre de superbes points de vue sur le vallée du Lac de Grand Maison. De l'Aiguille de Laisse (troisième sommet), descendre sur les lacs. Le cheminement est plus ou moins balisé mais il ne présente pas de difficulté; on serpente au milieu des grandes dalles; un névé peut encore se descendre en glissant sur un centaine de mètres.

Saint-Colomban-des-Villards
1150m R3 icone randonnee

On part du parking des tennis et atterrissage au collet ; de nombreux sentiers traversant les alpages permettent d'accéder au col.

Vaujany
686m R1 icone randonnee

Départ Albiez-le-Jeune, "La Feytour" (cabanes et scierie). Suivre la piste direction "Croix d'Albiez -Croix du Mont Tissot" (On peut également emprunter le sentier raide qui longe le ravin du Rieubel). Arrivé sur la crête, suivre le sentier très bien marqué vers le sud. Passer devant un petit refuge (d'accès libre), et poursuivre le cheminement sur la crête jusqu'à la Croix, puis au sommet.Descente par le même itinéraire. Un itinéraire qui convaincra les sceptiques que la "moyenne" Maurienne ne se résume pas aux usines Péchiney. Vue sur l'Etendard, Belledone, La Lauzière, la Haute Maurienne...

Albiez-le-Jeune
1050m R2 icone randonnee

Prendre la piste qui mène aux maisons de Cluy. Après les avoir dépassées, quitter la route dans le virage pour suivre le fond de la combe qui mène au col de Cluy (ruine). Repartir vers le sud par une piste légèrement ascendante qui mène à la baraque de Perchon. Le sentier est ensuite balisé en jaune, il suit de manière ascendante la croupe Sud de la Buffe au-dessus du ravin du Fournel, passe en contrebas du sommet de la Buffe qu'on peut accrocher au passage et arrive au col de Grange Pellorce. De là on remonte l'arête Ouest de la Croix de Cassini jusqu'au sommet.Retour même itinéraire.

Auris en Oisans
11km 950m R1 icone randonnee

Parking à la sortie du village ; on suit la route d'abord puis le GR54.

Besse
600m R1 icone randonnee

Du parking prendre le GR54 direction Col de Sarenne. Au col continuer sur la route en descente jusqu'au virage en S. Prendre à gauche le sentier balisé de ronds rouge pâle jusqu'au col. Prendre alors à 90° à gauche et suivre le sentier jusqu'à la Croix.Retour par le même itinéraire.

Clavans le Haut
10km 1150m R1 icone randonnee

De Clavans prendre le GR jusqu'au col de Sarenne.Depuis "sous le col" prendre le sentier balisé jaune jusqu'à avoir le ruisseau issu du lac à sa gauche.Monter au mieux jusqu'au lac soit le long du ruisseau, soit plus loin direct dans les pentes herbeuses.Retour par le même chemin ou en circuit: une fois retrouvé le sentier balisé jaune, le suivre pour faire jonction avec la montée aux Quirlies et redescendre sur le Perron.

Clavans le Haut
1200m R1 icone randonnee

Du parking de Poutran (au nord de l'Alpe d'Huez), un chemin balisé mène à la Grande Sure.

l'Alpe d'Huez
1km 260m R1 icone randonnee

Du parking prendre la route du col de Sarenne, y rester jusqu'au croisement de la piste de ski de Sarenne, puis prendre à droite la direction du col de Grange Pellorce (panneau).Retour par le même itinéraire.

L'Alpe d'Huez
13km 550m R1 icone randonnee

Le parcours suit une ligne de pente peu raide sur les 4/5éme du tracé, un raidillon final en neige (30-35°) pimente l'accès à la cime.Du col remontez les vilaines pistes en direction du sud en coupant par quelques sentes bien tracées d'avant les bulldozers. Au plateau prenez un coup au moral, il faut redescendre au premier lac (on verra le refuge en contrebas), le contourner par la gauche, le suivant par la droite, le dernier lac (mort depuis longtemps) se contourne par la gauche. Et puis on arrive à la moraine du glacier. Le moral ne remontera pas encore, surtout en observant l' altimètre, si vous faites du 250 m à l'heure c'est que vous êtes bon ! La suite se passe sur glacier toujours plein sud avant de virer à droite pour laisser a gauche le col des Quirlies. La pente se redresse enfin. Tôt en saison, la neige offre une surface totalement lisse mais attention tout de même, c'est un glacier, moribond certes, mais non dépourvu de crevasses. au mois de septembre, préférez l'accès sans glace par l'arête Ouest depuis la Fare, débonnaire quoique parfois aérienne.(R5 tout de même, courts passages escalade 3).

Rivier
1500m R5 icone randonnee

Au parking (fin du tunnel en allant sur Briançon) descendre dans le lit de la Romanche (panneau), la traverser sur le pont restauré en 2005, puis attaquer la montée. Atteindre la Balme, puis la Ville avant de revenir par le même sentier au parking.

Le Bourg d'Oisans
8km 550m R1 icone randonnee

Depuis la Villette, rejoindre le pont des Sagnes en contrebas. On remonte le bas de la piste "vaujaniate" un court moment avant de prendre à gauche la direction du col du Couard (panneau). Le chemin monte en lacets, passe quelques ruines puis grimpe encore avant de rejoindre les éboulis puis le lit du torrent. Le chemin est balisé rouge/jaune, attention en remontant le torrent de bien quitter le lit sur la droite au niveau des rochers jaunes. Le sentier remonte le raide versant, quelques passages sont équipés de câbles mais peu d'entre eux sont exposés. En haut du raidillon le chemin passe à l'écart du lac principal de Neyza aux eaux d'une limpidité extraordinaire (attention à pas marcher dedans !), le col est alors à quelques minutes. Difficile de rester sur le sentier ensuite mais de toute manière ça passe partout...D'une manière générale on progresse vers le Sud en passant d'un lac à l'autre. Le terrain est accidenté, il ne faut pas se fier à la dénivelée marquée sur la carte IGN !! Lac de la Jasse : vert pas frais. Coup de coeur pour le lac voisin vers la cote 2511 avec son ourlet de linaigrette. Lac de la Balme Rousse : eau laiteuse. Lac de la Fare : le plus grand mais pas le plus intéressant. Lac du Milieu : univers déjà minéral. De nombreux lacs sont sans nom, ils ont plus ou moins d'intérêt selon les goûts de chacun. Descente : rattraper le chemin en direction du refuge de la Fare (départ derrière l'abri Rajon ?). On aperçoit une jolie cascade au loin, puis on arrive rapidement au refuge grand luxe de la Fare. Le chemin équipé de câbles rejoint ensuite l'Alpette (gare intermédiaire du téléphérique). A partir de là la ballade devient un peu monotone : descente par les pistes jusqu'au point de départ, attention les genoux !

Vaujany
16km 1400m R2 icone randonnee

Suivre le chemin qui prolonge la route qui louvoie entre les collines parsemées de vaches. Le chemin devient sente et s'élève en direction du col. Une fois en haut, suivre la crête qui part à l'Ouest, puis descend dans la vallée jusqu'à Entraigues.

Albiez-Montrond
14km 681m R1 icone randonnee

Rejoindre le Gâ, le traverser, et monter SO au plateau, au sud du Téléski du plateau.Monter (Nord-Ouest) au Serre Bernard et suivre la crête jusqu'au sommet.

Le Chazelet
950m R1 icone randonnee

Du parking du Chazelet, prendre le chemin qui descend. Franchir le torrent par le pont (1735m) et passer à proximité d'un télésiège. On est sur le GR 54. La montée commence, et ceci pendant environ une heure face au massif de la Meije et du Râteau... On peut faire une pause un peu avant la fin de la montée sur deux bancs. On continue la marche en passant une petite crête. De là, le chemin, en pente très douce, se fait en balcon. Pour accéder au Lac Lérié, quitter le GR (intersection vers 2300m) et prendre à gauche. Une fois au lac, le longer par la gauche pour accéder, peu après, au Lac Noir.Retour par le même itinéraire.

Le Chazelet
725m R1 icone randonnee

Du parking, descendre au pont du torrent du Gua (1735m), suivre le Gr 54jusqu'à quelques ruines (ruines du Souchet) vers 2300m, un chemin légèrement tracé partant à gauche en balcon. Le Lac Lérié (2375m) est le premier rencontré, poursuivre 1/4 d'heure jusqu'au Lac Noir (2435m).Du Lac Noir, on peut ensuite continuer dans le même direction (Nord), jusqu'à une bifurcation, où on prend à droite la direction Col du Souchet. On passe sous le "sommet" du Plateau (à gauche, 2476m). Au Col (2365m), on rejoint le Gr qu'on prend à droite. On rejoint l'itinéraire de montée.

La Grave
720m R1 icone randonnee

Depuis le col de la Croix de Fer, suivre la direction du refuge de l'Etendard (large sentier facile). Arrivé au refuge, suivre le sentier qui longe les lacs jusqu'au glacier en ligne de mire.

Saint Sorlin d'Arves
700m R2 icone randonnee

Au départ du Col du Sabot. Rejoindre le Col du Couard par le sentier de la Cochette en balcon qui passe au-dessus de la Cabane du Sabot. . Il semble que ce sentier soit interdit depuis juillet 2021 jusqu'en ???? suite à des glissements de terrain au niveau des 3 drailles à traverser (panneaux de signalisation abimés et/ou par terre. . . Du Col de Couard, suivre le plateau qui conduit au Lac de la Jasse, puis qui passe devant 3 lacs non nommés sur IGN, ensuite devant le Lac de Balme Rousse. Peu avant le Lac de la Fare, monter plein Est (de nombreux kairns) pour rejoindre le plateau supérieur en passant par un goulet pierreux et glissant.(R3)... Longer le Lac côté ouest en direction du point IGN 2803. Plusieurs cairns sont présents et invitent à la descente vers le Lac de Balme Rousse. Retour par le même itinéraire.

Vaujany
18km 960m R3 icone randonnee

Au point de départ, suivre la piste à 4x4 qui redescend doucement vers un lac. Aux abords du lac, bifurquer à droite en direction des flancs du Charvin. Le chemin circule sur les pentes de la montagne sans s'élever par de petites descentes et montées pendant une petite heure. A la croisée d'un chemin venant de la route des Arves, prendre à droite pour arriver un lacet plus loin dans les alpages. Il reste moins d'une heure de montée franche en alpage pour atteindre le sommet.Juste avant le sommet, le chemin longe la gigantesque Combe Génin, ce qui constitue le principal attrait de ce sommet. Vue panoramique sur l'Arvan (Aiguilles d'Arves, Etendard, stations des Sybelles...)

Villarambert-le-Corbier
1000m R1 icone randonnee

Du parking de Bonnenuit, traverser le torrent (panneaux). On commence d'abord par une bonne montée et on arrive au hameau des Aiguilles. De là on peut déjà distinguer le refuge. Suivre (ouest) le chemin en balcon qui, après "le Mauvais Pas", débouche au refuge.

Valloire
594m R1 icone randonnee

Du parking, prendre au Nord en direction de la Mandette. Au point 2176 m (pylône EDF), prendre la combe Sud-Est. Au sommet de la combe (2450m), on croise la route du col du Galibier. Poursuivre par des faibles pentes en direction du sommet qui est visible de ce point. Les derniers 100m sont plus raides et demandent certaines précautions.

Le Monêtier-les-Bains
9km 973m R2 icone randonnee

Suivre le sentier du lac des Quirlies jusqu'au-dessus de la cascade du pont Ferrand, et prendre la direction du Clos Chevaleret après avoir traversé le ruisseau Bruant (env. 200m après le point 1838m). Passer 200m à l'est du Clos Chevaleret pour remonter la pente herbeuse pour prendre pied sur le plateau vers le point 2436m. Remonter une succession de replats et de bosses direction Nord-Nord-Ouest pour aboutir légèrement à l'ouest du sommet. Suivre l'arête facile sur 250m pour atteindre le sommet.

Clavans
12km 1270m R3 icone randonnee

Traverser l'Eau d'Olle et rejoindre les chalets du Plan du Suet. Remonter un peu le ruisseau vers la cascade et le traverser en direction du Sud. Remonter le vallon herbeux jusqu'au sommet arrondi de Montfroid. Suivre ensuite la selle herbeuse en direction du Sud-Est. On grimpe facilement par les sentes de mouton jusqu'au lac de Montfroid. Du lac suivre la crête jusqu'à la Croix de Picheu (ne pas chercher de croix !). Poursuivre encore en suivant la crête sud à travers les vallonnements. Rejoindre ensuite en tirant un peu à l'est le pied de l'arête nord de l'Aiguille de Laisse. L'arête se monte facilement jusqu'au sommet. Descente : depuis l'Aiguille de Laisse, descendre dans le versant Ouest en suivant grosso modo la direction du ruisseau. Après deux replats traverser vers le Nord en direction des pertes du ruisseau qu'on rejoint par des pentes herbeuses raides en partie basse. Prendre le GR jusqu'au barrage du Lac Bramant et suivre le ruisseau du Nant Bramant jusque vers 2300m. De là tirer plein Ouest pour regagner la selle herbeuse de Montfroid et descendre par l'itinéraire de montée.

Saint Colomban des Villards
16km 1200m R2 icone randonnee

Itinéraire évident puisqu'il n'y a qu'un chemin (ou presque) !Depuis le parking des Clots, suivre le sentier approximativement horizontal qui domine la RD1091 qu'on entraperçoit de temps à autre. Au fur et à mesure qu'on avance le sentier se transforme en vire, renforcé en béton là où il s'est éboulé. A la fin de la longue traversée, on débouche sur le plateau des Clots. Le lac Lovitel est doté d'un "parcours découverte" expliquant sommairement la genèse du site et les bestioles qu'on y trouve. Le lac est muni de passerelles qui malgré l'apparence sont encore solides. Poursuite de l'itinéraire vers le refuge des Clots, puis la fontaine pétrifiante (remarquable d'un point de vue géologique mais pas sensationnelle). Poursuite du GR jusqu'au lac des Mouterres. Cette mare en marge du plateau d'Emparis et de ses célèbres lacs n'a pas grand-chose à leur envier. Retour par le même itinéraire. Possibilité de boucle par la combe de Cougnet pour pas beaucoup de dénivelée en plus.

Mizoën
14km 1000m R1 icone randonnee

JOUR 1 - Parking du Chalmieu - Refuge du Goléon (8h30)Suivre la piste suivie d'un sentier à partir de 2100 m, qui monte dans les prés à la Basse du Gerbier (2566 m, 1h45). Descendre par le sentier par l'arête herbeuse puis, quand elle devient plate vers 2400 m, descendre à vue au Rieu Blanc (chalet d'alpage isolé, 2283 m), puis à vue dans les hautes herbes. Franchir au mieux plusieurs torrents (2080 m), et remonter quelques instants rive droite du torrent issu des Aiguilles de la Saussaz. Traverser pour prendre pied au mieux sur la zone herbeuse de la Tranchée (très raide en bas), et la remonter à vue jusqu'à un replat (2409 m). Suivre de vagues traces en traversée ascendante en tangentant des ravines par le haut, jusqu'à un angle bien marqué (2465 m), où on entre dans un grand vallon en pentes d'herbe douces. Traverser vers un confluent de ruisseaux (2404 m). Remonter le lit du ruisseau principal vers le nord. Vers 2550 m, le quitter direction SO par une douce pente de pierrailles, puis remonter le lit du ruisseau issu du col de Martignare. Au-dessus, traverser direction O les douces pentes de schistes jusqu'au col de Martignare (2763 m, 5h15). Descendre un instant versant S droit dans la pente, puis tirer rapidement à gauche par une bonne sente qui franchit quelques ravines. Vers 2550 m, repérer une vague trace d'animaux, et la suivre pour une immense traversée à flanc entre 2500 et 2550 m ; cette trace se suit bien même si elle est peu visible ou dédoublée par endroits. Elle franchit d'innombrables ravines, parfois malaisées. On arrive enfin sur la douce croupe herbeuse de la Grande Côte. Descendre à vue son côté E pour viser une trace ascendante en versant S de la pointe du Souchet (2450 m environ). Remonter au Cruq des Aiguilles par un sentier assez raide (marques rouges). On franchit un col à 2707 m, et on descend sur le refuge du Goléon (2460 m, 8h30) hors sentier, mais via de nombreux cairns et marques.JOUR 2 - Refuge du Goléon - Refuge des Aiguilles d'Arves (6h)Pour faciliter l'approche au col du Goléon, repérer du refuge trois bandes herbeuses parallèles à gauche d'un ravin en schiste noir en forme de V à mi-pente ; l'accès au col est sur la bande de droite. Descendre longer le lac (2438 m), franchir à vue les différents bras du ruisseau de Maurian, et attaquer la bande herbeuse par le bas. Remonter les pentes d'herbe très soutenues ; vers 2600 m, on trouve une vague sente cairnée qui facilite la progression. Vers 2750 m, l'herbe disparaît ; bien suivre les traces qui tirent franchement à gauche et monter au col du Goléon (2872 m, 1h30). Descendre versant E en tirant à gauche pour trouver une trace qui descend en rive gauche bien au-dessus du fond de la combe du Goléon. Atteindre le replat herbeux vers 2500 m, s'en échapper par la gauche et retrouver une trace qui descend en lacets vers le vallon du Goléon. Descendre en traversée dans les pentes d'herbe tout en rive gauche au-dessus du torrent. Quand celui-ci oblique franchement à gauche, à vue du chalet de la Lauzette, on trouve un bon sentier bien marqué qui descend toute la combe de Mortavieille, jusqu'à une passerelle sur la Valloirette (1758 m, 3h45). Suivre la piste qui fait suite jusqu'à la route du Galibier. Pour arriver au sentier du refuge des Aiguilles d'Arves, soit descendre le long de la route sur plus d'1 km, soit passer par les Réaux, Bonnenuit et les Etroits, prendre à gauche la route des Etroits et retrouver la route du Galibier au niveau du parking pour le refuge. Franchir une passerelle sur la Valloirette (1666 m), monter en forêt au hameau des Aiguilles (1845 m), puis entamer une traversée ascendante dans les alpages. Le sentier passe au chalet du Commandraut, traverse un replat (2171 m), franchit aisément l'escarpement du Mauvais Pas, et arrive au refuge des Aiguilles d'Arves (2260 m, 6h).JOUR 3 - Refuge des Aiguilles d'Arves - Le Chalmieu (8h15)Revenir au Commandraut, et prendre à gauche (poteau) le sentier qui traverse à flanc puis en ascendance jusqu'aux vieux chalets du Vallon (2174 m). Descendre par la piste, ou le sentier qui la coupe, jusqu'aux Choseaux-Verneys (2h15). Prendre à gauche, traverser le ruisseau Benoit, et prendre à droite en descente le sentier menant à La Ruaz. Poursuivre par la route traversant Les Clots puis Le Serroz. Au fond à gauche, prendre le sentier qui franchit le Pont du Diable (passerelle, 1500 m) puis remonte franchement pour rejoindre Poingt Ravier (1644 m). À la fontaine, prendre à gauche et monter à travers prés en direction du Pain de Sucre. Le sentier traverse ensuite à niveau en forêt, franchit un ruisseau, remonte à une petite baisse (le Clot Albanel, chalet, 1939 m) puis file à plat vers un collet sous le Pain de Sucre. On poursuit à gauche en descente en forêt, jusqu'à franchir le ruisseau de la combe d'Emy (Prario, 1850 m, 4h). Remonter toute la combe au mieux vers le col bien visible (piste en rive gauche et sentier en rive droite, mais vers 2200 m tout devient confus et il faut monter à vue). La pente finale se redresse un peu, et on retrouve une trace ascendante qui mène au petit replat herbeux du col d'Emy (2694 m, 6h15). Basculer versant O dans des pentes de schistes assez raides parcourues par une bonne trace (vieilles marque orange/rouge) jusqu'à un replat herbeux vers 2275 m où elle oblique franchement à gauche. Quitter la trace avant qu'elle n'arrive dans un secteur de ravines dangereuses, pour descendre à vue dans les pentes d'herbes jusqu'au chalet de Saute-Jarnan (1836 m). Descendre la piste, et à une épingle (1766 m), prendre le sentier qui franchit deux ruisseaux (1715 m), remonte à Sur la Broue, puis au parking (8h15) par une piste puis par la route.

Albiez-Montrond
80km 4080m R3 icone randonnee

Au départ du parking de la Borgé, prendre la direction du sentier Eco-sylve et du hameau de Poingt Ravier. Le sentier monte plein sud en surplomb de Valloire et face au grand Galibier en lacets sur 200 m de dénivelée. Il est bordé de bornes d'interprétation du paysage et de la flore locale. Le hameau de Poingt Ravier compte parmi les plus anciens hameaux de Valloire. Un petit détour est possible par la chapelle de Poingt Ravier et une petite butte qui surplombe la vallée à 360° (prendre à droite dans le hameau). Traverser le hameau et bifurquer à droite après le parking. Un sentier ombragé descend en forêt par de petits lacets pour vous ramener au bord de la Valloirette. Il ne reste plus qu'à remonter le torrent pour retrouver le parking.

Valloire
4,2km 210m R1 icone randonnee

Au Chazelet, se garer au parking du téléski du plateau (cote 1735). Suivre le GR 50 / 54 jusqu'à la cote 2300. Laisser le Col du Souchet à droite pour rejoindre (balisage jaune) le Lac Lérié puis le Lac Noir. Très bel emplacement de bivouac avec vue panoramique sur la Meije... mais pas d'eau "sûre" à proximité... Voir peut-être sous le Col du Souchet...Descendre en suivant le balisage jaune jusqu'au GR50/54. A/R possible jusqu'au chalet du Fay pour trouver de l'eau.Au carrefour avec le GR, suivre le Rif Blanc (E/N-E) jusqu'à contourner une "bosse" et trouver une trace pas très marquée à suivre vers le N-O jusqu'au Refuge du Rif Tort (fermé). Suivre alors le Rif Tort jusqu'aux ruines du Rachas.Très bel emplacement de bivouac pour un coucher de soleil flamboyant sur le Meije, ou les Aiguilles de la Saussaz et les Aiguilles d'Arves. Sources à proximité en remontant N juste sous l'Agnelé.Suivre N puis N/N-E une trace évidente sur la croupe d'abord herbeuse de l'Agnelé puis dans un univers minéral où les androsaces sont reines. Quelques caïrns bien placés vous éviteront des passages plus pénibles que difficiles. Vous gagnez d'abord l'antécime sud (2979). De là, continuer en suivant une trace facile sur le versant O jusqu'à un petit col sous le sommet. Il reste quelques dizaines de mètres un tout petit peu aériens mais pas trop techniques pour arriver au sommet. Large dalles inclinées pour poser les mains.Prendre le temps de faire trois fois le tour pour admirer les plans successifs des arêtes jusqu'au Mont Blanc, à la Vanoise, au Mont Viso et au Grand Rochebrune... Agneaux et Arsine (?), Meije, Râteau, Girose, Mont de Lans, Vercors (Grand Veymont, 2 Soeurs), Grandes Rousses.Sans oublier l'étrange oeil sur la Basse Nord de la Recoude...Maintenant, les choses sérieuses commencent. La descente de l'arête jusqu'à la Basse Sud de la Recoude m'a semblé périlleuse. Mieux vaut donc retrouver le petit col et descendre versant Est dans le pierrier en s'arrêtant à la hauteur de la Basse Sud (2782), et la rejoindre pour gravir la Cime de la Recoude (2882). Une fois là haut... marche confortable d'abord Nord puis (2856) Est /Sud-Est pour rejoindre le col de l'Infernet (2656) et ses ravines désespérément noirâtres. Presque comme une lave solidifiée. Continuer sur l'arête, facilement jusqu'au point 2780. A partir de là, insister encore jusqu'à franchir un chaos dans des dolomies (?) claires.Pour avoir insisté un peu trop sur cette arête tout en éboulis raides, je pense qu'il vaut mieux partir en traversée dès que la pente se redresse après ces roches claires. On évite le sommet Nord, noir à l'ouest, clair à l'est, en rejoignant les bancs rocheux qui nous guident tout droit sur le col entre le Sommet Nord et le Sommet Sud des Pics de la Buffe d'en Haut.Là, on peut souffler. Un casse croûte au sommet Sud (2878m) s'impose ! Le temps de se rendre compte que des moutons montent jusque là haut, suivre plein Sud la crête maintenant très arrondie, jusqu'à la Petite Buffe (2683).Immédiatement sous le sommet, repérer quelques caïrns, et un abri au loin près d'un reposoir à bétail. C'est là-bas qu'il faut aller. Contourner le début des ravines par le haut en suivant des drayes qui vont vous amener à une probable ancienne piste totalement recouverte d'herbe, mais encore marquée. La suivre le plus possible jusqu'à une sorte de casse au-dessus du lieu dit "les Orliers". Descendre au mieux dans l'herbe et rejoindre la piste qui vous ramène au parking par les hameaux du Rivet.Une autre idée consisterait à rejoindre le Col de Martignare, puis le chemin en rive gauche qui passe par le Signal de la Grave et la Côte Rouge. Un peu plus long, mais évite la descente parfois pénible au dessus des Orliers.

Le Chazelet
30km 1500m R3 icone randonnee

Du parking du Chazelet, descendre vers le pont (1735 m) du ruisseau du Gâ. Avant le pont, prendre à droite la piste des Rivets (panneau de randonnée). Traverser le pont du Pertus, et juste après, prendre à droite une vague piste herbeuse qui recroise la piste principale et mène à l'entrée du Rivet du Pied (1845 m). Prendre hors sentier à droite, monter à vue dans les herbes vers une petite barre schisteuse, qui se surmonte facilement par la gauche. Enfiler toute la longue et belle arête herbeuse qui suit. L'arête se redresse et il faut surmonter une pente de blocs assez raide et désagréable, au mieux, pour déboucher au replat de la Petite Buffe (2683 m). Suivre par la longue et très belle arête minérale avec plusieurs petites bosses, jusqu'au sommet Sud de la Buffe d'en Haut (2878). Atteindre le sommet nord (2933 m) par une partie sérieusement redressée, un peu désagréable (3h30).Basculer dans la facette ouest, en restant souvent au plus près de l'arête. Sur 100 m, la pente est très raide (35/40°) en terrain pierreux instable. Dès que la pente se calme, poursuivre l'arête plus facile mais toujours effilée sur le fil ou juste à gauche. Remonter sur un replat herbeux (2780 m) où le terrain redevient facile. Descendre à vue le grand replat du col de l'Infernet (2656 m), remonter à vue vers le point 2856 m de l'arête de la Recoude (point triple Isère/Savoie/Hautes-Alpes), traverser la cime de la Recoude et redescendre l'arête ouest assez raide vers la basse sud de la Recoude (2782 m). Attaquer l'arête ouest. D'abord facile, elle se fait de plus en plus raide, jusqu'aux premières difficultés rocheuses. Contourner la toute première par la droite, puis poursuivre en escaladant le plus vite possible sur le fil (plus facile au début juste à gauche, mais le terrain y est très malsain). Passer deux gendarmes prudemment en escalade/désescalade. L'arête se couche à proximité du sommet du Pic du Mas de la Grave que l'on atteint (3020 m, 7h).Descendre par le sentier de la voie normale, qui passe juste sous l'antécime 2979 m, puis assez raide dans les pentes schisteuses puis herbeuses qui font suite. Descendre une curieuse dalle orangée puis arriver dans les grands prés plats où la trave se fait plus discrète (quelques cairns. Quand le sentier se rapproche du ruisseau du Rachas, venir le traverser à gué et traverser à vue sur sa rive droite. Arriver au col 2271 (panneau de randonnée), et prendre à vue l'arête qui mène au Gros Tet. Remonte cette paisible et longue arête herbeuse par des traces de moutons jusqu'au Gros Tet (2613 m). Redescendre la vague croupe herbeuse très douce jusqu'au vaste replat de Serre Bernard. Redescendre à vue pour rejoindre le GR surfréquenté du plateau d'Emparis, descendre jusqu'au pont 1735 et remonter au parking (11 h).

La Grave
2100m R4 icone randonnee

De Ventelon (1780 m), prendre la direction indiquée du Signal de la Grave. Suivre la piste qui mène au village des Clots (1916 m) puis par une bonne trace dans l'herbe, atteindre le collet d'arrivée du téléski des Plagnes (2106 m). Prendre pleine pente la crête à droite par le sentier, pour atteindre successivement la Côte Rouge (2277 m) puis le Signal de la Grave (2446 m). Poursuivre sur la large croupe herbeuse en direction du sommet jusqu'à disparition des traces (vers 2550 m). De là, en restant sur la crête, gravir plusieurs pentes herbeuses puis schisteuses entrecoupées de replats en passant par le Paquier du Roi (2720 m) pour atteindre le dernier petit replat du Serret Blanc (2894 m), d'où les difficultés commencent. Il faut dès lors rester le plus possible sur le fil de la vague arête très raide encombrée de blocs (aucune trace, quasiment pas de cairns). Viser entre deux blocs (2950 m) par une pente d'éboulis fins instables, puis passer au mieux le long de l'arête de plus en plus raide par des passages d'escalade facile (II/III) et peu exposée, mais en rocher incertain, entrecoupés de raides pentes glissantes. On butte finalement sur l'arête SSE du Goléon ; traverser alors au mieux sous le fil de l'arête (passage exposé) pour rejoindre finalement les pentes sommitales faciles menant au sommet (3427 m).La descente se fait par la voie normale : suivre l'arête O facile jusqu'au col coté 3236 m sous le Bec de Grenier. Descendre le débonnaire glacier Lombard (presque plat, pas de crevasses) et en sortir par le milieu vers 3070 m. Descendre en suivant les cairns, puis les sentiers, jusqu'au long vallon plat de Maurian que l'on traverse jusqu'au lac du Goléon (2438 m) surmonté du nouveau refuge du Goléon. Descendre le verrou du Greppon par les traces anarchiques du sentier, puis traverser les différents hameaux de Valfroide, puis les Hières par la piste puis la route, et rejoindre Ventelon.

La Grave
1660m R5 icone randonnee

De Puy le Haut, redescendre un peu la route vers Puy le Bas et prendre à gauche.Suivre les panneaux la Courbe, jusqu'à la Courbe.De là c'est TOUT DROIT dans l'alpage jusqu'au sommet.Pour la descente prendre le topo de "do"jusqu'au col de Cluy.A partir de là suivre les bons chemins balisés jusqu'à Puy le Haut.

le Freney d'Oisans
1200m R2 icone randonnee

Le sommet est sur la carte - Valloire - Aiguille d'Arves 3435ETDe Besse, emprunter le GR54 jusqu'aux ruines du Chalet Josserand (2245m - vue superbe sur la Meije). Bien repérer à gauche du sommet une large combe orientée Ouest qui permet de rejoindre la crête sommitale vers 2500 m. Passer le refuge du Rif Tort et continuer le chemin sur un bon kilomètre. Traverser alors le ruisseau pour rejoindre la combe décrite ci-dessus. La remonter jusqu'à la crête. Longer direction Sud la crête très large jusqu'au sommet. Descente par des pentes d'herbe assez raides Sud ou Sud Ouest, jusqu'au ruisseau du Rif Blanc. Rattrapez le GR54 qui ramène au col 2245 m, puis à Besse.Dans le secteur, Surre Saroi (plus intéressant à ski de rando) et le Pic du Mas de la Grave (plus long, difficulté équivalente).

Besse
1200m R2 icone randonnee

Emprunter la piste qui fait suite au parking et descendre jusqu'à l'intersection de la piste de ski (1360m). La remonter jusqu'au troisième virage où l'on a le sentier indiquant "col du Couard". Le suivre facilement jusqu'à une zone de blocs (1850m) qu'il traverse (marques jaune et rouge) avant de remonter un raide pierrier permettant de prendre pied dans les vires qui conduisent aux pelouses du col du Couard (3 passages câblés faciles).Un sentier bien tracé (boueux si humide) file en traversée ascendante vers le Nord. Le quitter à l'intersection du premier ravin pour prendre dans les pentes rocailleuses et herbeuses et déboucher sur la crête entre les deux sommets des Aiguillettes (2496m et 2547m). Rejoindre le sommet de Côte Belle (2395m) en suivant la ligne de crête (descente et remontée).Descendre de Côte Belle en suivant la crête en direction de Côte Mouton. Ensuite poursuivre à vue en direction de la route et du sentier qui ramène au parking en coupant les virages.

Vaujany
1230m R3 icone randonnee

Se diriger vers le col du Sabot puis rejoindre le pylône bien visible à l'Ouest du col. Continuer sur la crête jusqu'à la base d'un pierrier que l'on remonte jusqu'à un collu situé à la base de l'arête Nord (photo). La remonter au mieux sur une petite centaine de mètres de dénivelée en commençant par une traversée ascendante. Passages de II, aérien, peu de protection possible sur la 1ère longueur (petite trentaine de mètres), relais sur coinceurs puis sur becquets sur l'arête. On émerge rapidement au sommet Nord avant de descendre un peu dans le versant Ouest par une sente vire expo (cairn), pour rejoindre la crête un peu plus loin évitant ainsi un décrochement. Poursuivre facilement jusqu'au col séparant les Rochers Rissiou des Rochers Motas. Cet itinéraire est aussi décrit dans le petit ouvrage de Tierry Marguerita "Nouvelles randos-vertige en Isère".

Vaujany
1050m R5 icone randonnee

Se référer au livre d'Alain Lutz "Randonnées sauvages dans les Alpes du Nord", tome II p.173, et au livre "Lacs de l'Isère" de Roger Hémon, p.88.

Besse
1300m R2 icone randonnee

Proposition en 3 étapes :J1 : La Grave -> Lac du Goléon (refuge sympa) ou Cruq des Aiguilles (si bus de Grenoble), ou Serre du Vallon pour vous avancer.J2 : -> Col de la ValetteJ3 : -> Lac du Chambon ou Clavans si vous avez la chance de trouver un stop.De La Grave au Lac du Goléon, suivre le sentier balisé qui monte vers Ventelon. Pas de souci, c'est accessible même aux enfants.La suite est hors sentier, mais pas forcément hors trace. Passer le Cruq des Aiguilles en remontant dans les pentes faciles des "Rubans". Au Cruq regarder sous les barres du Rocher du Vallon, des traces sont bien visibles. Elles vous emmènent N/N-O au fond du Serre du Vallon. Passer rive droite pour remonter dans des pentes herbeuses jusqu'au pied du Serret Blanc qu'il faut contourner en étant attentif à un passage d'une dizaine de mètres à flanc d'une pente raide. Mais là aussi, il y a des traces de passage.Traverser en suite un pierrier facile pour rejoindre à niveau la crête à l'est du Col de Martignare. La suivre jusqu'au pied du Sommet Nord de la Buffe d'en Haut. Il faut passer 50m sous le sommet, en cherchant à rejoindre les pentes faciles. Ne pas hésiter à perdre un peu d'altitude pour éviter une traversée pénible. Rejoindre la crête à un collet (2755). Suivre jusqu'au Col de l'Infernet (bonjour l'ambiance !). Monter à la Cime de la Recoude et ses schistes en forme de dos de stégosaure, puis obliquer Ouest pour rejoindre la Basse Sud de la Recoude.Descendre ensuite plein Nord jusqu'en bas de ce vallon perché.C'est là que ça se gâte vraiment. Au point 2398, bien observer le terrain, et repérer la cabane de Tire Queue. Rester rive gauche et descendre (!! c'est très raide) en s'éloignant de la cascade (la carte IGN aurait pu l'indiquer !). Tirer un peu vers l'ouest pour trouver des pentes plus faciles. Franchir les ravines en étant attentif à toutes les traces et à la nature du terrain. Ca peut être plus facile avec un sol humide. Traverser le torrent vers le point 2176. Les passages les plus difficiles sont maintenant franchis.Remonter les pentes herbeuses en passant les ravines dans les drayes les plus évidentes. Repérer la grande ravine au Nord de la cabane, et remonter les pentes herbeuses pour passer par-dessus.Obliquer ensuite ouest pour rejoindre le Col de Tire Queue et suivre la crête arrondie jusqu'au Col des Prés Nouveau.J'ai suivi le début du chemin qui descend vers Besse. Ce n'est peut-être pas une bonne idée. Mieux vaut garder l'altitude du col et marcher à flanc pour passer les dernières ravines de Pré Richard et du Châteleret, sous la Montagne de la Lauze. Le Col de la Valette est en vue. Descendre tranquillement et trouver un endroit plat et pas trop humide (c'est surtout ça le problème) sur le versant sud du col. Si les moutons sont là, allez voir le berger pour lui demander de l'eau potable. Le robinet est le long de sa cabane. C'est à env. 1/4 d'heure du col.Le lendemain, se laisser guider par le sentier balisé qui monte sous la crête des Sauvages avant de redescendre le riant vallon du Ferrand. De très bonnes passerelles sont présentes partout où c'est nécessaire.Tenter le stop au Perron, ou à Clavans pour rejoindre le Lac du Chambon et le bus de Grenoble... ça peut marcher !En plus des quelques photos proposées ici, vous pouvez en voir d'autres à l'adresse suivante :https://picasaweb.google.com/100498236889039698627/LaGraveClavansParLesCretes?authuser=0&authkey=Gv1sRgCOPXnPLL6NP0wAE&feat=directlink

La Grave
30km 2300m R3 icone randonnee

Suivre le chemin fléché vers le Refuge de l'Etendard.Après le refuge, il est possible de continuer le long des Lac Bramant et Lac Blanc jusqu'au pied du glacier de St Sorlin menant au Pic de l'Etendard.

St Jean de Maurienne
500m R1 icone randonnee

Longer le ruisseau de la Valette en rive gauche jusqu'à arriver à la confluence de ruisseaux (1882) où l'on traverse la passerelle. Continuer rive gauche du ruisseau dans le vallon et arriver sous la bergerie de la Valette.A partir de là, c'est du hors sentier. S'orienter au sud toujours en rive gauche. Vers 2400m, contourner le verrou par la droite en naviguant dans la pente herbeuse entre de petites barres. Longer un ruisseau et après la cascade, monter dans le cône d'éboulis à droite. On atteint les trois lacs (2703m).Du lac de droite, on accède au col de la Cime de la Valette puis à la Cime de la Valette (2845m). Magnifique vue sur l'Etendard et le glacier de St Sorlin.Du sommet, descendre la large croupe au sud-est vers le col de la Valette et descendre par l'itinéraire de montée.

Besse-en-Oisans
24km 1600m R3 icone randonnee

Partir de Besse par un bon sentier qui mène au col Nazié (1900m) puis à proximité du Rif Tort. Poursuivre alors en montant au Plateau d'Emparis à côté du Lac Noir (2400m environ) : bivouac magnifique en face de la Meije.Descendre au lac Lérié puis au col du Souchet (2365m), poursuivre en montant légèrement sur le flanc sud du Petit Têt jusqu'à rejoindre la crête que l'on suit jusqu'à la Cime du Rachas ou Gros Têt (2613m - vue magnifique). Redescendre pour rejoindre le sentier en provenance du Pont du Pertus (env. 2300m,) puis remonter sur l'Agnelé (petite épaule au sud-ouest du Pic du Mas de la Grave).On suit alors une trace évidente jusqu'en haut du Pic du Mas de la Grave (3020m) dans une ambiance très minérale (voire "lunaire" : pente de schistes). Il est préférable je pense d'encorder les enfants. L'arête finale nécessite de mettre les mains sur des gros blocs (R3).Redescendre par le sentier de montée jusqu'à l'Agnelé où on redescend alors plein ouest dans la pente herbeuse jusqu'à proximité du ruisseau du Rachas pour un nouveau bivouac sympathique (env. 2400m), où vous serez réveillés au petit matin par le sifflement de marmottes très farouches (si vous n'avez pas de problème d'eau, l'Agnelé offre sans doute un bivouac bien plus spectaculaire).Repartir plein nord vers le col des Trente Combes (2455m) en suivant un sentier qui va disparaître peu à peu en amenant en bordure de ravins le long du Pic du Mas de la Grave. On se demande un peu où passer au départ, mais en fait on voit vite qu'il n'y a pas trop le choix ! Passer au mieux ces ravins avant de retrouver un plateau herbeux (env. 2250m) plus serein à l'ouest de la Roche de la Recoude. Reprendre alors la marche au mieux en traversant de nouveaux ravins en bordure du Grand Agnelin (l'un d'eux est particulièrement impressionnant peu avant le chalet de Tirequeue - un passage (R3) où il est sans doute très utile d'avoir un vieux piolet pour tailler des marches dans la pente raide dont on ne voit pas le fond). Encore un ou deux ravins qui paraissent tranquilles et vous arrivez au col de Tirequeue (2339m). Vous appréciez de retrouver un sentier que vous suivez jusqu'au col des Prés Nouveaux (2292m) en suivant les bornes frontière Dauphiné/Savoie, puis vous continuez en balcon jusqu'au Col de la Valette (où vous croiserez sans doute les premiers humains depuis le Pic du Mas de la Grave). Allez jusqu'aux chalets de la Valette (vallon très beau en bordure du ruisseau) puis un sentier raide va vous faire remonter jusqu'à la crête des Sauvages (2480m). Si vous avez encore assez de réserves, vous pouvez continuer au mieux à flanc jusqu'au lac des Quirlies. Autrement, vous redescendez par le sentier balisé jusqu'à la Pierre de l'Oiseau. Suivez alors le magnifique vallon du Ferrand (passerelles amusantes à passer) jusqu'à la cascade du Ferrand (magnifique également mais attention au dernier passage à descendre : bien tenir les enfants éventuels). Il est temps de faire votre dernier bivouac au mieux (mais il ne vaudra pas le bivouac au bord du lac Noir du 1er jour !).Redescendez alors par un sentier bien balisé jusqu'à Clavans le Haut, puis à Clavans le Bas (1285m) vous remontez par le sentier en sous-bois jusqu'à Besse (1564m).***Boucle à réaliser aussi depuis le Chazelet.Avec des enfants, l'aller/retour Le Chazelet / Lac Noir / Plateau d'Emparis avec un bivouac face aux glaciers de la splendide Meije devrait laisser un souvenir mémorable aux petits chérubins...

Besse
60km 2600m R3 icone randonnee

Partir sur un chemin qui monte à Bonnefin puis au chalet. Passer à une bergerie et poursuivre sur une croupe qui oblique à droite pour parvenir à la Quarlie (2322m). On peut continuer à monter jusqu'à la Tête du Vallon (2591m) et poursuivre sur la crête pour descendre sur Besse en récupérant le GR.

Besse
10km 1280m R1 icone randonnee

Au niveau de Lac Tournant, prendre une combe Nord-Est où quelques passages nécessitent l'usage des mains. Ensuite prendre plein Nord et, par le glacier de Côte Blanc peu crevassé, gagner le sommet avec des rochers instables et une petite arête sur la fin (aérien).

Le Rivier d'Allemont
1500m R5 icone randonnee

Du parking, on revient à l'oratoire Ste Anne et on monte le chemin à gauche (panneaux). Au croisement on prend toujours à gauche et toujours un panneau. Laisser plus loin la piste de gauche, suivre celle de droite quelques mètres. A partir de là, on suit les marquages blanc/rouge/vert sur la gauche qui grimpe en direction du dernier pylone de téléski à la côte 2106 m.On remonte la croupe herbeuse à gauche qui longe les barrières en bois. On arrive à un premier sommet qu'on redescend pour arriver à Côte Rouge. Le sentier poursuit sa montée en face vers le Signal de la Grave. Il passe à droite d'un autre petit sommet qui comporte un court passage vertigineux. On peut le contourner par la gauche qui est plus facile.Le retour se fait par le même itinéraire.

La Grave
650m R2 icone randonnee

Depuis le centre de Vaujany, suivre la direction "le Collet" (cheminée d'équlibre). Ce bon sentier sort à hauteur de la cheminée d'équilibre. Longer le périmètre EDF par la droite (sentier) avant de revenir sur la croupe que l'on remonte jusqu'au point 2315m (voir topo N°2812, "Le Petit Chalvet" par la croupe sud au départ de Vaujany).Du sommet 2315m, descendre au collu et suivre la crête tantôt sur le versant Ouest, tantôt sur le versant Est. Un semblant de sente y est par endroits visible. On atteint assez facilement le point 2570m. MAIS PEU AVANT, on bute sur un décrochement de 3 m que l'on descend par une désescalade facile en versant Ouest (bonnes prises de pieds et de mains), passage aérien et expo. C'est le passage clé de cette arête Sud (voir photo).Poursuivre l'arête par l'ascension de blocs pour déboucher au sommet du Rissiou.Pour la descente, voir le topo N° 1658, "Le Rissiou" par la combe sud-est au départ de la Villette (Vaujany).En aval du virage 1490m de la route du col du Sabot (le second virage après le Collet de la Vilette), prendre un chemin qui ramène à Vaujany en restant en amont de la D43a.

Vaujany
1410m R4 icone randonnee

Du virage alt 1490m, remonter la combe qui borde les lacets de la route du Col du Sabot et prendre pied sur la croupe au niveau du virage alt 1707m. Remonter cette croupe qui aboutit à la combe remontant le cirque. Se diriger vers l'échancrure alt 2406m et remonter les pentes herbeuses le long de l'arête. Dans le haut s'engager dans un petit couloir herbeux bien visible (très raide) qui sort sur l'arête. Remonter quelques blocs permettant de surmonter l'antécime. Descendre de 3 à 4 mètres versant sud pour traverser par une vire aérienne (une dizaine de mètres) et reprendre l'arête que l'on remonte facilement jusqu'au sommet.A noter que l'itinéraire par le col alt 2463m et l'arête Est est terriblement exposée (aérien et blocs instables) au-delà de la pointe 2582m (voir ma sortie). * * * Variante proposée par David Lavie : "Montée à la brêche 2463m puis tourner à gauche sans trop monter. On trouve un couloir herbeux/rocheux en plein Nord amenant non loin de la pointe 2582m. Après un passage un peu gazeux juste avant, et juste après, la pointe 2582m (difficulté R5), on continue facilement sur la crête jusqu'au sommet." Descente par la voie "normale": une grande pente SSE à 40-45°/200m en herbe (faut pas y aller quand c'est mouillé)

Vaujany
1130m R4 icone randonnee

De l'épingle 1320m, avancer dans le sous-bois vers le Nord sur une cinquantaine de mètres (sente) pour retrouver le sentier montant de Vaujany. Le suivre facilement jusqu'au Collet (avant d'y arriver, l'itinéraire emprunte la route sur environ 200m).Le sentier débouche devant l'édifice EDF "cheminée d'équilibre". Longer le périmètre par le Sud pour retrouver tout de suite le sentier qui gravit la croupe (non mentionné sur la carte) jusqu'à l'altitude 1920m où il amorce une descente sur le flanc Ouest. L'abandonner à ce point pour saisir une sente qui remonte la croupe en pleine pente, contourne par la droite un promontoire surmonté d'un pylône et aborde ensuite le sommet par son flanc Ouest (sente raide).Quelques cairns à partir de la zone sous le pylône.

Vaujany
995m R2 icone randonnee

Au dernier rond-point déneigé de la route traversant Saint Sorlin : c'est tout bête, il n'y a qu'à suivre la route jusqu'au col !On peut finir par trouver cela un peu long malgré un panorama grandiose, alors on peut par moments (et suivant l'état de la neige) couper par le GR d'été.Ce parcours est décrit pour la période hivernale et n'est bien sûr plus du tout adapté une fois la route ré-ouverte aux cyclistes, motos, autos ... Enfin bref tout ce qui roule.Il faudra alors se rabattre sur le tracé du GR.

Saint Sorlin d'Arves
10km 485m R1 icone randonnee

Du hameau, prendre plein Nord le large chemin des Protestants, direction lac des Quirlies et col de la Valette. Puis en quelques lacets, on gagne un replat. Poursuivre en descente jusqu'à rejoindre le pont du Ferrand. On passe sur la rive gauche, et dans la marne, en quelques lacets raides, puis par une traversée en balcon, au-dessus de la cascade, on entre dans la magnifique vallée du Ferrand. On traverse une fois de plus le torrent sur le Pontanet, pour garder sa rive droite définitivement. Notre sentier remonte doucement, traverse plusieurs combes avec ruisseau, en balcon parfois, et rejoint une cabane de berger. Prolonger ce cheminement, pour atteindre et traverser une moraine. On gagne ainsi les ruines du chalet des Quirlies (enclos à moutons). Se diriger Nord-Est, en suivant le balisage jaune et les marques de peinture grossières vertes et blanches. On va ainsi traverser plusieurs torrents et ruisseaux sur passerelle. La pente devient raide, on rejoint une bifurcation à l'altitude 2160. Laissez à gauche le sentier qui remonte la rive gauche du torrent issu du lac des Quirlies, prenez donc à droite. En quelques lacets, au-dessus de la Pierre de l'Oiseau, notre pente, toujours raide, traverse la combe des Traversins, et se poursuit dans le Fond du Ferrand. Vers l'altitude 2480, laisser descendre le sentier qui se poursuit et rejoint le col de la Valette, et partir plein Ouest, donc à gauche, pour remonter la crête large et herbeuse jusqu'au point d'altitude 2588. A partir d'ici, la crête devient plus étroite, mais tranquillement se remonte en dominant au Nord la combe de la Valette, elle-même dominée par le Mont Péaiaux. Au Sud c'est la superbe vallée du Ferrand et notre itinéraire que l'on domine avec la Roche de la Muzelle en fond. Prolonger la crête jusqu'à l'altitude 2650, le lac des Quirlies et son glacier est visible. La crête se poursuit, devient plus raide, peut-être pour atteindre le point coté 3049. A voir et découvrir.La descente se fera par le même itinéraire.

Mizoën
**km 1050m R2 icone randonnee

Suivre les indications de mon topo n° 4034 jusqu'au Fond du Ferrand.Une fois au Fond du Ferrand, à l'alt. 2440, gagner vers l'Est la crête herbeuse toute proche et joindre le point 2443. Descendre Sud-Sud-Ouest à vue pour joindre le col sans nom coté 2369, remonter dans la même direction la bosse toujours herbeuse du Serre du Chargeoir coté 2411. La crête est plutôt un large plateau herbeux, du moins pour le moment. A partir d'ici, la pente descend doucement pour joindre le Rognon (2355), continuer sur cette crête qui se resserre un peu, on arrive au Béroux (2195). L'arête devient plus effilée, la pente versant Ferrand est raide, versant Valette moins pentu. Prolonger jusqu'à l'extrémité et rejoindre une vieille croix. Descendre le versant Ouest, raide, en pente herbeuse, et tirer à droite pour gagner à vue le Pontanet.

Mizoën
**km 900m R2 icone randonnee

Du parking prendre le sentier (panneau d'information) qui mène en 5 minutes au départ de la Via. Les premières longueurs de câble se font sur le site de l’ancienne mine. Les vestiges ainsi que les panneaux expliquant l'activité de ces mines sont nombreux tout au long de la première partie. Arrive ensuite la cheminée de 15 m haut qui fait vivre un grand moment de montagne. Après, plus on monte, plus cela devient facile avec des passages en sentier. Il y aura tout de même un dernier passage gazeux tout en contact rocher avant la sortie. Arrivé sur le plateau, il n'y a plus qu'à rejoindre le GR54 et descendre sur Le Chazelet en profitant de la vue sur l'omniprésente Meije. Après Le Chazelet, tirer à droite vers la chapelle de ND de Bon Repos. Continuer à descendre vers la route et traverser la rivière (Romanche) au niveau des Fréaux. Longer ensuite la rive gauche de la Romanche sur 2 km avant de trouver un pont ramenant à la route et au parking (remontée de 500 m au bord de la Départementale).

La Grave
10km 880m R5 icone randonnee

Longue marche d'approche sur une piste carrossable sur la rive gauche du torrent du Gâ (à droite donc), dir. Nord-Ouest. Traverser 2/3 hameaux et passer plusieurs bergeries, puis arriver au bout de cette piste vers la Baraque de la Buffe (panneau près du Gâ). Franchir le torrent, puis grimper (bon sentier) de belles pentes herbeuses avant d'attaquer le sommet sur la droite. Une arête rocheuse soutenue mène au sommet.

La Grave
1220m R2 icone randonnee

Du point 1718m sur route du col de Sarenne, prendre piste descendante qui rejoint la cascade et le pont Ferrand (1706). Poursuivre rive droite du torrent Ferrand puis quitter la direction du col des Quirlies pour le sentier du Clos Chevaleret. Avant d'arriver à cet alpage prendre à gauche (hors sentier + draille à moutons) en direction du Clos du Boeuf. Traverser le thalweg du Grand Sablat (replat-alluvions- gros blocs) et prendre à gauche direction col du Cerisier (croupes herbeuses-névé-rochers). Du col suivre l'arête G ou D selon difficultés et arriver au point culminant des Dents du Cerisier (2731) où nous avons construit un cairn. Retour au col et descendre versant lac du Cerisier (à sec en automne) en tirant plutôt à droite au début de la descente. Puis plan des Sablats par sentes parfois cairnées et points rouges discrets. Couper le sentier qui va du Clos Chevaleret au col de Sarenne avant de retrouver piste du départ.

Clavans
1010m R3 icone randonnee

Au col du Couard, prendre la direction du nord-est en passant sur le pierrier sous la Draye des Charbons. Grimper dans l'alpage afin de passer le col à droite de la Tête de la Petite Olle. Magnifiques alpages (Cochette et Lauze) surplombant le barrage de Grand Maison. Une fois passé à droite du chalet de Montfroid, suivre le balisage point rouge pour arriver au pied du refuge de l'Etendard (retour à la civilisation, course très peu courue). On peut terminer la randonnée en rejoignant le Col de la Croix de Fer (nord puis nord-est après le lac).

Vaujany
15km 1523m R3 icone randonnee

J'ai fait cette randonnée le 4 juillet 2004.Je suis parti du lac Besson, puis je suis allé jusqu'à l'Alpette. De là je suis allé au lac de la Fare, en passant devant le refuge du même nom. Une fois au lac, où le gué n'était pas évident, j'ai pris le glacier des Grandes Rousses en l'entamant par le nord, afin d'éviter les cascades et les ponts de neige.Une fois sur le glacier, c'était plein sud jusqu'à ce que le col de la Pyramide soit en vue sur la gauche. Il s'agissait alors de monter jusqu'à ce dernier.Arrivé au col, il est difficile de ne pas résister à la tentation de faire l'aller-retour au Pic de la Pyramide, ce qui prend 10 minutes à peine. Ensuite, revenu au col, j'ai pris sous l'arête quasiment jusqu'au sommet du pic Bayle, en finissant par un éboulis pénible mais assez peu pentu.L'atmosphère était saturée alentour, mais on discernait tout de même les aiguilles d'Arves, tout l'Oisans, le Vercors et Belledonne. On doit pouvoir apercevoir, par temps clair, la Vanoise et le Massif du Mont Blanc, encore qu'au nord-nord ouest le Pic de l'Etendard bouche un peu la vue. Il n'empêche, ce panorama est sans doute l'un des plus grandioses de toutes les Alpes.Au retour, j'ai pris le même itinéraire.

l'Alpe d'Huez
17 ARkm 1500m R5 icone randonnee

Des Hières partir NE. Remonter le vallon, le sentier se redresse puis arrive au Lac du Goléon (2458m). Longer le lac, passer à proximité du refuge Carraud (2480m, privé et fermé, manifestement il n'est plus possible d'avoir les clés (?)). Poursuivre vers le fond du vallon du Maurian, puis infléchir NO puis O (en laissant à droite la combe qui mène au col Lombard), nombreux cairns. Prendre pied sur le glacier Lombard et atteindre une brèche (vers 3320m), emprunter alors l'arête Ouest (instable par endroits...).Superbe vue sur... tout ! Et particulièrement sur la Meije.Descendre par le même itinéraire.Pas mal de coins de bivouac à partir du lac jusque vers 2800m dans le pierrier avant le glacier. Le mieux semble être vers 2600m, sur la gauche 10m en amont du sentier (herbe, vue, source).

La Grave
1549m R5 icone randonnee

Du parking, suivre l'itinéraire classique du lac des Quirlies sur un bon sentier balisé, atteint en 2h40. Du lac, remarquer le sommet au sud-ouest, il faudra le contourner par l'est. Pour cela, faire une petite montée sur les buttes au sud du lac (direction ouest). Puis partir direction plein sud en descendant dans une combe que l'on traverse. De vagues sentes ascendantes peuvent être suivies pour ensuite remonter en direction ouest après avoir contourné le sommet est. A partir de là, remonter plein ouest dans les pierriers et les éboulis sous le Râteau pour rejoindre l'arête ouest sommitale après avoir dépassé le sommet. La suivre sans grande difficulté sur 250m jusqu'au sommet, sur du beau rocher. Passage un petit peu exposé. Belle vue sur le lac et le glacier des Quirlies, ainsi que sur les sommets alentour.Le retour peut se faire par l'itinéraire décrit par frédo directement par le sud, soit par le même itinéraire en 2h30, soit en passant par l'échine de Praouat que je conseille (compter une heure de +).

Le Perron, commune de Clavans-en-Haut
1350m R3 icone randonnee

Du Perron, prendre le sentier nord en direction de Pont Ferrand. Passer Pont Ferrand et poursuivre la longue combe jusqu'au chalet des Quirlies. Poursuivre toujours vers le nord et remonter les jolies pentes en restant à droite des falaises. Vers 2400, traverser à gauche pour rejoindre le lac des Quirlies (2566). Le contourner par la gauche, prendre pied sur le glacier, puis par un vaste mouvement de contournement gauche rejoindre, par des pentes faibles, le Col des Quirlies (3001).

Clavans le Haut
1380m R5 icone randonnee

Des Hières partir NE. Remonter le vallon, le sentier se redresse puis arrive au Lac du Goléon (2458m). Longer le lac, passer à proximité du refuge Carraud (2480m). Poursuivre vers le fond du vallon du Maurian, puis à l'approche du glacier Lombard et du col éponyme, prendre l'épaule de l'Aiguille Centrale de la Saussaz direction sud-est. Remonter l'épaule jusqu'au sommet avec la pente qui se raidit sur la fin.Descente par le même itinéraire.

La Grave
1450m R3 icone randonnee

Itinéraire évident jusqu'au lac du Goléon. Poursuivre ensuite en direction du col Lombard par le chemin en rive gauche, puis traverser le Replat d'Amont en repérant le cheminement le plus simple entre les ravines en visant le col du Goléon. Au-dessus des pentes herbeuses et du sommet des ravines, suivre la crête de manière ascendante jusqu'à la rejoindre au pied du redressement de l'arête sud de l'Aiguille d'Argentière. De là l'arête monte sans difficulté dans les schistes jusqu'à l'antécime 3216m. Suivre ensuite en contrebas de l'arête versant sud jusqu'au pied du ressaut sommital d'une quinzaine de mètres qui doit se franchir par le versant nord... Descente par le même itinéraire.

La Grave
12km 1370m R3 icone randonnee

Du parking, s’engager dans les alpages pour remonter le vallon par un sentier évident. Au-dessus, il traverse une zone ravinée de schistes pour atteindre la base du verrou du lac du Goléon. Le sentier agréable serpente entre les barres pour déboucher dans les prairies non loin du lac avec en ligne de mire l’Aiguille d’Argentière. Remonter nord-ouest les Rubans tout en s’approchant de la Roche de Casse. De là, prendre nord-nord-ouest et se diriger à vue vers la base de la Pointe Sud. Remonter dans la pierraille pour prendre pied sur l’arête sud-est. Suivre sur le fil cette dernière en contournant par la gauche la dent (bien visible depuis le bas) pour atteindre le sommet. Relativement effilé vers la cime, le passage de la dalle inclinée sur l’arête demande un minimum de vigilance.

La Grave
1100m R2 icone randonnee

Bon sentier jusqu'au lac du Goléon, ensuite remontée tranquille dans le vallon direction NO. Vers 2680m, le sentier est proche du torrent, cairns et pierre peinte (en partie effacée), il faut traverser le torrent comme on peut, suivre sente et cairns direction NE.Les 150 derniers mètres, on monte comme on peut dans une pente raide et sur un terrain glissant.

La Grave
15.5km 1260m R3 icone randonnee

Du monument Henri Desgranges, monter au pic Blanc du Galibier, soit par l'arête (topo 1005 ; superbe panorama), soit par le versant NE (partir alors vers l'O à plat depuis la route, puis rejoindre les éboulis du côté N de l'arête ; des traces montent vers le sommet. Itinéraire plutôt à faire à la descente). Du Pic Blanc du Galibier, basculer vers l'O sur l'arête vers le Pic des Trois Evêchés. Passe le dernier replat confortable du col cote 2891, suivre l'arête au maximum sur le fil (exposée, mais rocher très sain), ou la contourner plutôt côté N (schistes délités, pénible) quand le terrain devient trop alpin. Contourner le dernier gendarme côté S (3 mètres verticaux à désescalader, bonnes prises) et gravir la pente terminale jusqu'au sommet (croix).

Le Monêtier-les-Bains
600m R4 icone randonnee

-> les lacs Noir, Besson, Faucille et Carrelet jusqu'à la télécabine,puis prendre le sentier qui monte vers le refuge de La Fare. Continuer le sentier jusqu'au lac de La Fare. Il y a plusieurs autres lacs sur le même plateau juste sous le glacier de la Barbarate.Rem : en prenant pied sur le glacier de la Barbarate jusqu'au col du même nom, il y a moyen de rejoindre la voie normale qui monte à l'Etendard.

Alpe d'Huez
640m R1 icone randonnee

Du col de la Croix de Fer, monter en direction du refuge de l'Etendard.Du refuge, contourner les lacs pour prendre pied sur le glacier. Le col est visible droit devant.

Saint Sorlin d'Arves
937m R5 icone randonnee

Je conseille l'accès aux Aiguilles d'Arves par l'Est, c'est-à-dire en partant du hameau de Bonnenuit sur la D 902 entre Valloire et le col du Galibier (carte IGN 1/25000° 3435ET). Aller au refuge des Aiguilles d'Arves (où les gardiens font de très agréables casse-croûtes) et monter à l'Aiguille de l'Epaisseur (3230 m). De là-haut, la vue sur les 3 Aiguilles est un régal. Pas de difficultés majeures, il faut compter 4 à 5 heures sans courir pour monter de Bonnenuit. Il est possible de redescendre par le fond de la combe des Aiguilles : lorsque vous descendez du sommet par l'arête de l'aller, il y a un pierrier de schistes sur la pente ouest. Il faut avancer pas trop vite pour trouver le chemin. En bas, suivre la combe vers le bas qui vous amène au torrent. Vous arrivez enfin au fond de la combe des Aiguilles d'Arves, au pied des trois pics. Majestueux. De là un chemin vous ramène au refuge.***"Pour les mécontents du topo existant (je n'ai pas retrouvé la discussion sur le forum...) Du parking en contrebas de Bonnenuit, suivre les panneaux (présents à chaque bifurc) "refuge des Aiguilles d'Arves". Au refuge un panneau explique la suite: une sente part derrière le refuge et monte, bien tracée. Quand la sente part vers la gauche il faut continuer à la suivre, car les cairns continuant tout droit à cet endroit mènent au col de l'Epaisseur. La sente est relayée par des cairns quand elle est plus difficile à suivre. Sente et cairns presque jusqu'en haut. La fin avec à peine une trace de sente et qq cairns, c'est pas compliqué, c'est droit sur l'arête." Par Véronique.

Valloire
?km 1570m R3 icone randonnee

Du parking, poursuivre la route pour trouver rapidement à droite un chemin (panneau "les Plagnes"). Le quitter peu de temps après pour monter à droite une sente menant à la croix de la Balmette. Gagner alors un téléski que l'on longe jusqu'à son sommet. Poursuivre dans la même direction par une trace discrète, passant sous un nouveau téléski. Rejoindre alors vers le nord un vaste replat où à sa droite une vieille piste se dessine. La suivre peu de temps pour obliquer sur la droite. On trouve une bonne sente après avoir grimpé une combe se dessinant sur le versant ouest de la crête entre la Côte Rouge et le Signal de la Grave . Elle arrive à gauche à une intersection (2121 m). Suivre alors la branche de droite : montant toujours à flanc, dominant la profonde combe de Martignare et dominées par la Grande Côte, les traces de bovins nous mènent à un nouveau replat vers 2350 m. Elles traversent ensuite des ravines issues du Goléon puis gagnent le fond du vallon.Monter ensuite une crête séparant deux branches du torrent jusqu'à un petit plateau. Tirer alors à gauche en traversant de petits ravins (cairns) * pour aboutir au col de Martignare (2763 m).Grimper à l'ouest au sommet sud de la Buffe d'En Haut (2878 m). Puis, en aller retour, gagner le sommet nord. Pour le retour, marcher sur le fil de l'arête menant plein sud à la Petite Buffe (2683 m). Puis, après un raidillon schisteux, poursuivre sur une crête bien plus arrondie (en laissant vers 2460 m celle de droite descendant aux Quatre Rochers). Arrivé juste au-dessus de petites barres rocheuses nous empêchant de rejoindre directement le Rivet du Milieu, emprunter à gauche des traces de moutons. Elles débouchent sur un vieux chemin qui descend au hameau précité.Emprunter alors une piste carrossable nous ramenant au Chazelet. * Il est possible d'éviter ces petites traversées exposées, voire dangereuses, en continuant de grimper droit dans la pente depuis le petit plateau. Arrivé sur la crête, on rejoint le col de Martignare après une courte descente un peu aérienne mais facile.

La Grave
1200m R3 icone randonnee

Du hameau des Perrons (petit parking en bordure de route et panneau indicateur), suivre une route en terre sur quelques centaines de mètres, puis un sentier sur la gauche, permettant de rejoindre le Pont Ferrand et ses belles cascades.Le chemin franchit cette zone raide et remonte très lentement, sur plusieurs kilomètres, l'intégralité du Vallon du Ferrand jusqu'aux ruines de ce qui fut le chalet des Quirlies.A partir de ce point, la pente s'accentue fortement. Il reste une dénivellation de 500 mètres avant d'atteindre le Lac des Quirlies. En longeant ses rives, il est possible de rejoindre le front du glacier homonyme.Le panorama vaut largement le déplacement!

Clavans le Haut
14 km (A/R)km 950m R2 icone randonnee

Partir de l'altiport par la route, puis par un chemin en direction des anciennes mines de charbon (Mine de l'Herpie). Arrivé aux anciennes mines (plein de panneaux propriété privée), prendre en direction est le Cairn (pancarte) . Arrivé au Cairn, prendre direction plein nord : le chemin est balisé par un point rouge et est bien marqué. On remonte jusqu'aux premières remontées mécaniques du glacier de Sarenne (alt 2850 m). De là, choisir votre chemin vers le sommet (où la gare d'arrivée du téléphérique est visible) : soit par les pistes de ski, soit par le glacier (évitable en été) plus que débonnaire. Du sommet vous pouvez redescendre par le téléphérique (en juillet-août gratuit à la descente) jusqu'au 2éme tronçon, puis rejoindre à pied l'altiport par les pistes de ski , soit reprendre le chemin inverse pour rallier le parking.

Huez
13km 1465m R3 icone randonnee

Du parking d'Entraigues, remonter le sentier qui remonte le vallon direction Nord-Est. Vers 2400, la pente s'atténue, le refuge du Goléon apparait, il faut le laisser et poursuivre par une longue traversée au-delà du lac. Remonter longuement le vallon en direction du Nord-ouest maintenant. On atteint le glacier Lombard. Il faut le remonter intégralement jusqu'à dépasser le sommet convoité sur la gauche et remonter jusqu'à la crête ouest au point bas vers le Mont Grenier, point côté 3226. Les plus téméraires peuvent piquer plus tôt vers le sommet et remonter un petit couloir neigeux qui aboutit presque à la cime. Sinon, remonter intégralement l'arête ouest par des pentes jonchées de gros cailloux.

Les Hières
1600m R5 icone randonnee

Du parking prendre la petite route goudronnée ascendante et la quitter au bout de 150m par le deuxième chemin (y en a deux à cet endroit). Monter en lacets jusqu'à un champ et une splendide chapelle, le sentier grimpe ensuite droit dans la pente en coupant deux fois une petite route goudronnée. Aux Hérouils, prendre encore droit dans la pente et au niveau d'un four banal, laisser à main gauche un sentier (rose sur la carte IGN) pour rester sur une vieille piste herbeuse qui va monter en lacets sur des pentes plus raides. Arrivé sur un dernière route goudronnée (Alt 1410m) au pied d'une falaise, prendre à droite et monter sur 200m en direction de l'Oullaz, direction plein Est. Prendre alors une autre piste herbeuse qui vous permet d'atteindre directement un grand plateau d'où il est d'ailleurs possible de décoller (Alt 1580m). Rejoindre le hameau "Sur la Balme". Là il y a des panneaux indiquant le sommet. Toujours sur une piste, prendre devant l'oratoire et les grandes croupes herbeuses direction Nord-Ouest, le sentier devient étroit et parfois peu marqué. A 2000m pile vous passerez devant un superbe décollage (flammes en place) facile. Mais le sommet est 150 m derrière, il convient de le rejoindre par un petit sentier peu marqué au-dessus de ce décollage, le relief est plus chaotique. Le sommet est encombré d'un vilain pylône, d'une table d'orientation et d'une croix bizarrement proportionnée.

Jarrier
1200m R1 icone randonnee

Du parking, suite la direction du col du Sabot par un sentier qui coupe les lacets de la route. On monte ainsi jusque vers l'altitude 1950m. De là, 2 solutions:-monter droit vers le col des Grandes Côtes (itinéraire que nous avons suivi) -ou bien poursuivre jusqu'au pylône (2169m) au nord-ouest du col du Sabot. On y trouve une sente qui ramène au col précité en passant à la base des Rochers Motas (attention aux éventuelles chutes de pierres déclenchées par les chamois).Du col, on grimpe "facilement" sur une pente raide jusqu'au sommet qui s'avance au-dessus de la vallée d'Eau d'Olle.

Vaujany
1080m R2 icone randonnee

On va au fond du parking et on suit le sentier qui va longer le torrent, en traversant des alpages à peu près à plat. Le sentier grimpe ensuite franchement toujours tout droit dans la rocaille. On débouche près du refuge, le lac est juste en dessous.

Les Hières
570m R2 icone randonnee

Liste des 83 destinations

A

B

C

D

E

G

L

M

P

R

S

T

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net