Mercantour - Argentera

Situation

Les topos de Rando dans le massif Mercantour - Argentera

Filtres
Cotation    Dénivelé m    Orientation
Intéressant en raquettes     avec des enfants     à cheval    Dans tous les sports
Classement

Du hameau de Castérino, poursuivre la route vers le nord dans le vallon de Castérino jusqu'à la balise 395 (1700m). Puis partir sur une piste en direction du Sud jusqu'à la balise 392 (1969m), puis poursuivre vers le nord. On arrive dans les alpages et, le lac des grenouilles!

castérino
427m R1 icone randonnee

Du parking du POnt Rouge, suivre la piste évidente puis le sentier très bien balisé rive gauche du torrent de l'Ubayette.Dominé par une petite chapelle (en cours de rénovation, été 2004), ce lac est un véritable joyau...Descente par le même itinéraire.

Larche
400m R1 icone randonnee

Depuis l baisse d'Ugail, se rendre à la baisse de Crousetta, balise 312, tourner à droite pour rejoindre presque immédiatement la balise 301. Suivre la crête au mieux en évitant un ressaut rocheux en passant par le versant nord boisé. Rejoindre la balise 327c et terminer l'ascension par la crête.

Tende
1100m R1 icone randonnee

Du parking prendre de l'autre côté de la route la direction du vallon du Lauzanier.Suivre le GR5 jusqu"au lac du Lauzanier et continuer vers le lac de derrière la CroixAvant d'arriver au lac prendre à droite une sente cairnée qui monte au pas de la Petite Cavale.Au pas prendre la sente à gauche qui amène au pied de l'arête nord que l'on suit jusqu"au sommetRetour possible cairné par les lacs des Hommes

Larche
1100m R2 icone randonnee

A l'entrée de Larche prendre une ruelle pour descendre traverser l'Ubayette au pont des Vaches.Panneaux.Monter en suivant le balisage jaune.A une bifurc avec un panneau sur un arbre c'est le moment de choisir le sens du parcours.De toute façon d'un côté comme de l'autre le balisage jaune amène au pas des Manzes.Ensuite suivre le balisage jaune et cairn qui monte au sommet en AR.Descendre ensuite du côté opposé par lequel on est monté.

Larche
1150m R1 icone randonnee

Depuis le parking, se rendre en 1h au col de Salèse. Descendre sue une centaine de mètres afin de prendre la crête sur la droite appelée "Serre de Rogué" sur l'IGN (pas de sente mais aucun problème d'orientation). Suivre la crête assez large jusqu'à la Pointe Rogué (2435m) puis la Cime de Rogué (2705m). Descendre en 10 min. à la baisse de Rogué (2581m) et monter à la cime Pagari de Salèse qui complète merveilleusement le panorama. Retour par Camp Soubran de préférence.

Saint Martin Vésubie
1100m R3 icone randonnee

Il suffit de suivre le balisage.Monter au col de la Petite Cayolle, descendre jusqu'au point 2418, prendre à droite jusqu'au point 2384, puis reprendre à droite pour monter jusqu'au sommet.Retour par le même itinéraire.On peut au retour prendre à l'altitude 2650 un sentier qui part vers le nord-est pour aller voir le lac du Trou de l'Aigle (800 mètres aller-retour).

Uvernet-Fours
16km 1240m R2 icone randonnee

Petit sentier au début pour vite se terminer par un chemin forestier jusqu'au refuge des Merveilles. ensuite GR jusqu'au lac des Merveilles.

Casterino
16km 885m R1 icone randonnee

Depuis les vacheries du Boréon, se rendre en 1h30 au refuge de Cougourde (2100m). Traverser le ruisseau et suivre les cairns pour le lac (ou "lagarot") des Sagnes. Prendre la direction de la combe de la Cougourde (cairns). Attention au passage facile mais escarpé de la cascade. Rejoindre le pied de la paroi d'escalade de la cime 4 de Cougourde. Remonter la combe par sa gauche, puis en son centre pour se rendre à la baisse de cougourde (petite escalade facile sur la gauche de la baisse surmontée d'un cairn). Une sente escarpée mène en 15 min. au sommet.

St Martin Vésubie
1300m R3 icone randonnee

Du parking situé à l'entrée du village de Saint Jeannet suivre successivement : sur une centaine de mètres le GR51 (en provenance du centre de St-Jeannet, qui se dirige vers l'Est), le Chemin des Lucioles puis dans son 1er virage à gauche un sentier permettant de rejoindre le GR51 (en provenance du centre de St-Jeannet qui se dirige vers le Nord). Quitter le GR51 à la balise 95 pour prendre un sentier balisé qui conduit auBaou de la Gaude en passant par les balises 96 et 97. Du Baou de la Gaude se rendre au Mouton d'Anou en passant par les balises 97, 75, 76, 77, 78, 138.Du Mouton d'Anou des sentiers conduisent à la Colle de Menon que l'on voit le long du parcours.Du Mouton d'Anou rejoindre le sentier balisé qui descend dans la Combe de la Cagne en passant par la balise 131 située en bordure de la route qui va de Coursegoulles à Bezaudun les Alpes. Le sentier balisé rejoint le GR51à la balise 139. Quitter le sentier balisé à la balise 95 pour se rendre au Baou de St-Jeannet. Au retour du Baou on retrouve l'itinéraire de l'aller à la balise 95.Descriptif de 9 randonnées plus courtes avec leur trace GPS  permettant d'atteindre le Baou de la Gaude, le Baou de Saint-Jeannet, le Mouton d'Anou et la Colle de Menon ainsi que la Colle, la Péloua, Monséguise, Pességuier   Visualisation de l'itinéraire ajouté par la modération:

St-Jeannet
26,0km 1050m R1 icone randonnee

Du village de Caussols, situé sur le plateau de même nom, commencer par suivre le GR4 jusqu'au lieu dit "la Frustre".Alors rejoindre hors sentier la crête Ouest de la Colle du Maçon puis la suivre jusqu'au sommet (cairns).Ensuite successivement rejoindre par une sente le Col du Clapier, monter au Haut Montet par un sentier balisé avant d'en redescendre par son arête Est, traverser au Nord la route de Caussols.Alors monter vers le Nord à la Colle de Rougiès puis par des sentiers balisés longer vers l'Ouest le bord du plateau de Calern : on passe devant l'Observatoire de la Côte d'Azur avant de croiser le GR4 qui ramène à Caussols non sans avoir effectué un aller-retour à la chapelle-grotte Notre Dame de Calern.Cette randonnée fait partie d'un groupe de plusieurs randonnées de la même zone géographiqueColle du Maçon et de Rougiès, le Haut Montet, Sommet de Calern : 11 randosle Doublier, la Gardette, Castellaras de la Malle, Colle du Maçon : 9 randos      

Caussols
22km 910m R1 icone randonnee

ALLERSuivre vers l'est la piste menant au col de Restefond et au col de Raspaillon.La quitter 250m plus loin pour monter à gauche le long de la crête sud-est du Restefond.Gravir le Restefond jusqu'à son sommet.Redescendre par le même chemin sur une vingtaine de mètres jusqu'à trouver à gauche un cairn indiquant le départ d'une sente traversant horizontalement dans des éboulis.Rejoindre ainsi la crête joignant le Restefond au Mourre Haut.Passer le col à 2738m et remonter en face.Gravir plus haut le sentier cairné jusqu'au sommet du Mourre Haut.RETOURRebrousser chemin en reprenant la crête en direction du Restefond, en passant à gauche du sommet, puis en descendant le long de sa crête sud-est jusqu'au col de Restefond.Il est possible alors de rejoindre directement le point de départ de la randonnée pour un circuit plus court (260m de dénivelé cumulé et 3km).Au col de Restefond, continuer en face sans traverser la route du col de la Bonette.Rejoindre ainsi la crête nord-ouest de la cime des Trois Serrières.Passer son sommet et descendre à droite le long de sa crête sud-ouest.Quand on arrive à proximité de la route du col de la Bonette, prendre en pleine droite le sentier qui surplombe cette route.130 mètres plus loin, obliquer à gauche pour traverser la route, puis descendre en biais vers la droite dans le vallon de Restefond.Passer près de vestiges militaires et près d'une zone humide bordée de linaigrettes.Prendre un court instant la piste issue du faux col de Restefond, puis la quitter vers la droite pour remonter au parking à l'endroit qui apparaît le plus facile.

Jausiers
4,5km 370m R2 icone randonnee

Du parking à l'entrée de Ste Agnès, prendre la route du col des Banquettes, puis le sentier vers le col de Verroux.AR à la pointe Siricocca.Prendre la direction du Mt Ours, avec à la bifurc suivante, un AR au Pic Garuche.Reprendre la direction du Mt Ours et sous le sommet quitter la piste pour le pt sentier.Du sommet suivre le balisage jaune pour le col des BanquettesAu col prendre le sentier sur le talus, à gauche de la piste qui est à gauche de la route descendant à Peille, et le suivre par le pas de la Piastre jusqu'à Ste Agnès.

Ste Agnès
1050m R1 icone randonnee

Depuis l'hôtel du chamois d'or, prendre le sentier qui mène en 1h30 / 2h au lac vert de fontanalbe (B. 367, 391, 390, 389, 387, 388). Puis prendre au mieux la direction NO jusqu'aux lacs de Ste Marie (attention plusieurs lacs portent ce nom dans le secteur). Possibilité de continuer jusqu'au col sans nom afin de rejoindre la crête du Ste Marie pour accéder au sommet (1h30 AR sup. ce qui ferait une très longue journée à raquettes...)

Tende
1100m R2 icone randonnee

Itinéraire, itinéraires… Bon je vous ai déjà fait le coup du singulier et du pluriel pour les traversées du Vercors, Chartreuse, Belledonne. Entre le ‘simple’ GR, les crêtes, les pas, les vires et sentes… que de choix n’est-ce pas?! C’est ici aussi un peu la même chose pour cette portion de la traversée des Alpes. Si le GR 5 est une valeur sûre à travers l’Alpe, il existe évidemment bien d’autres combinaisons afin de zig-zaguer tout au long de cet axe, et, créer ainsi votre propre via-alpina. A vos cartes donc!Concrètement : on part de Briançon, ou de Nice, pour rejoindre Nice ou Briançon. Et l’on suit le GR 5. Simplissime! A vous d’agrémenter ensuite les affaires en tenant compte de vos possibilités physiques, le temps dont vous disposez, et bien d’autres envies…Je retiendrai trois manières pour parcourir cet itinéraire :- www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=2015&id_sport=2, bien détaillée dans le forum. Dés que les photos arrivent, Kenavo nous fait un compte-rendu digne de ce nom. Entre efforts physiques, et haltes bien méritées dans les villages traversés, voire quelques étapes un peu plus culturelles, ce groupe de randonneurs a pris le temps de parcourir l’Alpe. 17 journées de Nice à Briançon, et plus de 800 photos. La suite en image donc!- www.randoalp.com/prologue2/prologue.html. Je vous invite tout simplement à aller ouvrir les pages de son site où vous trouverez les détails des parcours, dénivelés, horaires. Tout y est. C’est fort intéressant. Et si après lecture de ses traversées vous avez des questions, Jean-Claude se fera un plaisir d’y répondre. Attention, à ne pas mettre entre toutes les mains. Redescendez sur terre après la lecture, digérez les affaires!- Enfin, l’option autonomie. Avec votre maison sur votre dos, vous avancez au grés de vos humeurs, de vos ampoules, des paysages et des rencontres… C’est cette dernière option que j’ai choisie. Par ici s’iou plaît!* * *> Cartes Didier-Richard n° 10/1/9/26 au 50 000ème. > Cartes Ign Top 25 n° 3536 OT / 3637 OT / 3538 ET / 3639 OT / 3540 ET / 3640 OT / 3741 OT / 3742 OT...

Briançon
12000m R2 icone randonnee

Le point de départ de la balade est situé à la borne 271, au niveau du 1er lacet après la cascade du Ray.Suivre la piste qui part à flanc (SO).Rejoindre la borne 263. Suivre ensuite la direction NE, crète des Terres Rouges, puis Serre de Clapeiruole et remonter en direction du mont Capelet Inférieur. La descente se fait par le même itinéraire

Belvédère
1027m R2 icone randonnee

Le point de départ de la balade est situé à la borne 271, au niveau du 1er lacet après la cascade du Ray.Suivre la piste qui part à flanc (SO).Rejoindre la borne 263. Suivre ensuite la direction NE, crète des Terres Rouges et remonter en direction du mont Capelet Inférieur. Le point d'arrivée (?) est situé au niveau d'un replat.La descente se fait par le même itinéraire

Belvèdère
9kmkm 660m R1 icone randonnee

Après les derniers chalets, à la borne 371, prendre à gauche le sentier de Cerise qui remonte le vallon du Cavalet.Arrivé au plateau du Cavalet, s'élever en rive gauche du vallon et gravir les 2 ressauts assez raides.Atteindre le replat du lac de Cerise (2223m)Poursuivre en direction du col de Cerise et rapidement prendre à droite pour faire l'ascension de la dernière difficulté pour atteindre le lac du Mercantour (2454m) dominé par la cime du Mercantour (2772m).

Saint-Martin-Vésubie
954m R3 icone randonnee

De la porte du parc , suivre le chemin qui coupe bientôt un lacet de la route avant de s'engager dans la fôret. On frôle alors le torrent de la Sanguinière, suivre le sentier jusqu'aux cabanes forestières et prendre le sentier de gauche pour grimper.Après le col de la Boucharde un replat d'une centaine de mètres, le sentier plonge versant Ubaye jusqu'au torrent du Bachelard. Prendre sur votre gauche la route sur environ 250 m direction col de la Cayolle, après plusieurs lacets sur votre droite rattraper le GR56 B direction le col de la Cayolle. Arrivée au col prendre la direction ( Pas du Lausson ) pendant environ 10 mn, ensuite sur votre gauche direction Estenc, descendre par un bon sentier en balcon, avant de plonger dans le bois des Garrets. A la sortie du bois, passer le long du torrent sous la route pour rattraper le stationnement 300 m plus loin.

Estenc
20km 904m R2 icone randonnee

Depuis le col Brouis prendre la large piste plein Ouest qui mène au col de Baisse de Levans. De la continuer le sentier plein nord en direction du Beoulet. Le laisser sur votre gauche et continuer le sentier jusqu'au sommet du Mangiabo. De la suivre l'arête SO efilée jusqu'à la cime du Ters. Attention il ne faut pas tomber. Continuer le balisage jaune et rentrer en forêt pour retrouver le GR52 à un petit collet . Prendre le GR plein sud jusqu'à la Baisse de Liniere. Prendre la sente plein Est qui ramène au collet sous le Mangiabo. Et retour par la piste jusq'au col de Brouis.

breil sur roya
1000m R2 icone randonnee

Le sentier escalade progressivement le massif en sous-bois jusqu'à atteindre un joli replat herbeux où pessent les moutons près de la bergerie. Le sentier se poursuit, reprend de l'altitude en traversant à plusieurs reprises un chemin d'exploitation. La pente s'accentue, le paysage devient moins vert et nous rejoignons le col de Veillos. Encore un petit effort, et nous arrivons au niveau des lacs des Millefonts où nous ferons notre halte casse-croûte (non sans avoir hésiter sur le choix du lac).Nous repartons, passons quelques lacs pour arriver au col du Barn ( 2452 m ). Ca y'est, la montée est terminée pour la journée… nous sommes tous fatigués. Un peu de descente et ce sera l'heure du repos.La descente est plus verte de ce coté. Nous empreintons d'abord des pelouses alpines, puis des bois clairs de mélèzes. C'est l'occasion de suivre le ruisseau du Barn jusqu'à la Vacherie du collet où nous nous ravitaillons en eau. Nous empreintons alors le chemin forestier jusqu'à un croisement de GR indiquant Isola 2000 : nous bivouaquerons près du cours d'eau

St Delmas Valdeblore
1351m R2 icone randonnee

Du refuge de la Cantonnière, remonter quelques mètres sur la route du col de la Cayolle pour emprunter le sentier qui descend vers l'Estenc, rive G du torrent de la Sanguinière. Après avoir dépassé les maisons d'Estenc suivre la direction: col de Gialorgues en traversant un pierrier puis un magnifique mélezin. Puis remonter le bucolique vallon de l'Estrop j-> col de Gialorgues( 2519m). Du col se diriger SE vers la Baisse de la Boulière (2629m). Redescendre une 40m en versant S et de là quitter le sentier qui descend dans la vallée du Var et emprunter un itinéraire cairné ( direction SE) j-> au sommet de la Cime de Pal: très belle vue sur Fort Carra, le Ténibre, l'Argentera...

Entraunes
1100m R2 icone randonnee

Départ ville d'Allos, prendre le GR, traversé de nombreux torrents. Gr très agréable

Allos
20km 700m R1 icone randonnee

De la Maison du Parc, suivre le sentier d’interprétation en respectant les consignes. Merci !Tout au long de ce sentier, vous trouverez différents panneaux vous expliquant l’environnement que vous traversez au niveau de la flore, la faune, la géologie… Vous y apprendrez ainsi que l’aspirine est réalisée à partir d ‘écorce de saule par exemple…Retour par le même itinéraire.P’tit conseil :Je remarque, comme Franck avait pu le faire lors d’une sortie au Cirque de Saint Même en Chartreuse, que certains individus sont bein mal chaussés sur les sentiers de montagne. Et la montée au lac d’Allos, aussi facile soit-elle, n’en demeure pas moins une sortie à 2000 mètres d’altitude sur un chemin empierré... La belle pluie de ce 30 juillet d’ailleurs nous rappelle que la météo change vite en montagne… et ça glisse!En conclusion, je n’ai absolument rien contre le port du string (y’en a d’ailleurs dans les boutiques spécialisées sport) et des mini-jupes, mais les tongues sont quand même à éviter dans cette balade… A bon entendeur!

Allos
200m R1 icone randonnee

De Bayasse, prendre plein sud en rive droite du torrent "le Bachelard". Après environ 1 km, un chemin mal tracé s'élève sur les pentes de gauche, permettant d'accéder au Vallon de Sanguinière (un petit raidillon facile). Rester sur la rive droite du torrent "la Sanguinerette". Ensuite, parcourir au mieux ce beau et large vallon sauvage orienté Est-Sud-Est, agrémenté de plusieurs lacs dont certains sont asséchés en fin de saison.Après quelques passages rocheux faciles, on parvient au Col de la Braïssa, 2599m, d'où l'on aperçoit un vieil abri en bois en contrebas ainsi qu'un autre abri pierreux sur les contreforts de la tête de Colombier.Suivre l'arête Nord qui se présente à vous sur 100m (de dénivelé), parvenir à un replat qui conduit à un col évident entre la tête du Colombier à droite et la Tête de Sanguinière à gauche. Obliquer vers la gauche avant le col en prenant au mieux des pentes et rochers qui s'offrent à vous et atteindre la Tête de Sanguinière par son arête Nord-Ouest peu exposée (3h).Descente par le même itinéraire (2h).Les personnes en bonne forme pourront tenter une boucle par le col de la Sanguinière puis le col de la Boucharde (+600m) pour rentrer sur Bayasse (3h).La Tête de la Sanguinière est un objectif agréable dans le cadre d'une étape Bayasse-->Estenc ou Bayasse-->St-Dalmas-le-Selvage. On peut bien sûr faire la rando aussi en sens inverse!

Bayasse
7km 1100m R3 icone randonnee

De Bousieyas montez au col des Fourches (approche voiture conseillée!) et descendez dans le vallon de Salse Morene.A la croisée des chemins Pas de la Cavale / col de Pourriac, partez vers le nord-est par un sentier herbeux en direction de la cabane du berger. Terrain d'aventure!Derrière la cabane du berger, montez rive gauche en empruntant l'une des nombreuses sentes.Vous arriverez à un grand replat herbeux. Poursuivre sur la croupe en cherchant ci et là un cairn, un bout de sentier...* * * Au PAs de Morgon, poursuivre sur l'arête afin de rejoindre le col du Fer. Vous pourrez alors redescendre dans le vallon de tortisse jusqu'au Pra, puis la route jusqu'à Bousieyas.

Saint Etienen de tinée
1100m R2 icone randonnee

Au départ de la station de Camp d'Argent, remonter la route de l'Authion jusqu'à la baisse de Tueis (1889 m - b.244).Passer derrière la cabane et s'élever vers l'Est sur la crête qui conduit à la cime del'Authion (2075m). Accèder à la pointe des 3 communes jusqu'à l'aplomb du fort de la Redoute (2080m).Retour par la route de l'Authion qui passe entre les forts de la Forca et de Mille Fourches.

Peira Cava
8km 280m R1 icone randonnee

Depuis l'entrée du parc national à Casterino, prendre la direction du refuge de la Valmasque. A la balise 97, prendre à gauche pour ne pas passer par le refuge et se rendre direction à la baisse de Valmasque (2549m) via les balises 96, 95 et 94. A la baisse, prendre une sente non balisée sur la droite qui grimpe sur un mamelon rocheux et mène à une combe. Descendre légèrement dans cette combe. Une sente raide mène par des terrasses pierreuses au sommet du Grand Capelet.

Tende
1335m R3 icone randonnee

A la différence de mes collègues, je suis partie de Castérino. La rando s'est éffectuée sur deux jours (partir à deux voitures en laisser une au lac des Mesches, la seconde à Castérino)1er jour : départ de CastérinoMontée par la vallée de Fontanalbe, on arrive au bout d'1H30 au refuge de Fontanalbe. Dénivelé +475m.Nuit au refuge, ou sous tente au bivouak derrière le refuge.2eme jour : départ du refuge de Fontanalbe. Passage à proximité du lac vert puis ascension de la baisse de la Valmasque. (2549m)Dénivelé : +600m.Redescente sur la Vallée des Merveilles pour atteindre le refuge (-438m). Puis descente sur le lac des Meshes en 2h avec un dénivelé de -720m.1er jour : 1h30 de marche, 2eme jour : 6h

Castérino
600m R2 icone randonnee

Du parking du village (680 m), grimper vers le cimetière (b.44, 45), puis laisser à droite la route de la forêt pour suivre une piste en amont de celle-ci jusqu'à un lacet (b.56, 57).Le sentier de Sainte-Anne débute ici en coupant l'important canal du Brusquet venu de l'ombreux vallon du Monar : par un tracé à la pente régulièrement ascendante qui franchit une douzaine de croupes et autant de vallons, le sentier atteint le quartier des Bouis après être passé à plusieurs petits oratoires (b.111), puis continue dans la même direction parmi chênes et buis et, après le vallon de l'Ortiguié, aboutit enfin à la chapelle Sainte-Anne (1250 m - b.121), implantée dans une vaste clairière ensoleillée à l'orée de la forêt domaniale de Clans.Poursuivre ensuite en direction du

Clans
17km 1156m R2 icone randonnee

C'est une longue mais magnifique rando, en partie hors sentier, dans des paysages superbes et très variés. On peut toutefois la raccourcir en se rendant en voiture jusqu'au Pont de la Serre : route au sud de Colmars, à partir de La Chapelle, prendre un bout de la D908 puis l'embranchement qui franchit le Verdon et continue plein sud, puis chemin en lacets jusqu'au parking (barrière, 1635 m) avant le Pont de la Serre.Quelques repères et commentaires par rapport au topo très détaillé de François Labande (ci-dessous) qui m'a servi de modèle :- départ au sud de de Colmars, peu après la gendarmerie, à gauche du Centre de secours. Suivre le sentier qui monte derrière le Centre, et se poursuit (direction générale sud-est), en rejoignant la dernière portion du chemin, jusqu’au Pont de la Serre.- ne pas franchir le Pont, mais continuer rive gauche du torrent de la Lance, jusqu’à la cabane de bergers de Mouriès. La dépasser et continuer un peu jusqu’au vallon qui suit (vallon de Mouriès). Là, vers 2050 m, on quitte le sentier balisé qui vire à gauche pour entrer un peu à droite (plein sud) dans ce vallon, qu’on remonte de bout en bout (plutôt par la droite – ni sentier ni cairn).- au bout du vallon, contourner la grande pente de schistes qui le barre par la droite et rejoindre ainsi la Baisse de Mouriès (2400 m). La traverser et prendre en face le sentier à flanc et en légère montée, on rejoint ainsi la Baisse du Détroit (2472 m).- A ce col ne pas remonter sur le petit sommet à droite mais poursuivre à peu près horizontalement, à flanc, dir. Sud-Est (trace intermittente). Au bout, traverser la brèche (à droite), puis remonter au mieux (plutôt par la droite) le grand éboulis qui descend du Grand Coyer (raide et assez pénible). Puis en haut de l’éboulis obliquer un peu vers la gauche jusqu’au sommet du Grand Coyer (plus facile).Pour la descente, je déconseillerais en revanche l’itinéraire préconisé par F. Labande (traversée du sommet et descente facile de l’arête sud-est, mais ensuite, au col, plongée peu rassurante à gauche dans les pentes herbeuses très raides du ravin vers les lacs du Lignin). Je préconise plutôt de revenir sur ses pas jusqu’à la Baisse du Détrois, et là de prendre à droite (est) le sentier qui descend dans l’immense plateau où se nichent les lacs du Lignin (invisibles jusqu'au dernier moment !). On se rapproche ensuite de la base du Grand Coyer, à droite, que l’on contourne en se tenant un peu à distance (grand arc de cercle vers la droite, est puis sud-est). On finit ainsi par rejoindre (cairns) les deux plus grands lacs du Lignin que l’on peut contourner par la droite (sud).- Remonter ensuite jusqu’à la croix, au-dessus en face, et de là tourner à gauche sur la crête que l’on suit (nord, puis nord-ouest) avant d'en redescendre. On rejoint ainsi le sentier (cairns) qu’il suffit de suivre et qui ramène, en passant près de la cabane de Bressenge (où on repasse rive droite) puis de la cabane des Juges, au Pont de la Serre, que l’on franchit et où on rejoint l’itinéraire de l’aller.

Colmars
30km 1550m R2 icone randonnee

Du parking de la redoute de l'Authion (2030 m), prendre la piste qui mène en quelque minutes à une baraque ruinée (borne 410), sous la pointe des Trois Communes (redoute). Prendre le sentier (GR 52) en franche descente, puis en traversée descendante sous la Tête de la Poudrière, puis de nouveau en descente sur la baisse de Saint-Véran (1843 m, borne 401). Monter en face puis effectuer une traversée ascendante sous la cime de Tuor (bien suivre la trace la plus marquée) pour atteindre le col de Raus (1999 m, borne 406). Continuer en traversée ascendante sous la cime de Raus, jusqu'à la baisse Cavaline (2107 m). De là, prendre le sentier qui monte plein N (rare balisage rouge, mais sentier bien tracé), passe un court replat (2214 m), puis remonte toute la crête S jusque sous le Mont Capelet Supérieur. Rejoindre le sommet (2637 m ; pylône) puis descendre à vue la courte arête N. Récupérer le sentier qui monte en quelques lacets serrés à la cime du Diable (2685 m).Descendre par le sentier bien tracé les pentes E puis N assez raides, jusqu'au pas de Trem (2480 m). Descendre aux deux lacs du Diable, puis traverser jusqu'au pas du Diable (2430 m). Descendre un court passage raide, puis traverser au-dessus d'un fond de vallon pierreux. Descendre, puis traverser des pentes herbeuses, et revenir par une courte montée à la Baisse Cavaline. Revenir par l'itinéraire de l'aller (penser aux 220 m de remontée finale...).

Moulinet
1200m R2 icone randonnee

Depuis la balise 82 (Parking), suivre le GR 52 (balisage rouge et blanc).Arrivé au col de Veillos (2194m), continuer par le GR puis commencer à remonter en direction du NE les pentes herbeuses du Pépoiri (kairns)Arrivée au Mont Pépoiri (2674m), panorama à 360° Redescendre par le col du Barn (2452m), et les lacs de Millefonts (Gros, Long, Rond, Petit).

Saint Dalmas Valdeblore
640m R2 icone randonnee

De la Madone, prendre le GR 52 direction Pas des Ladres.Après 1 km environ, laisser le GR filer à gauche , continuer tout droit par un bon sentier .Après quelques lacets, on arrive au Lac de Fenestre (2266 m), lieu de bivouac possible (respecter la réglementation du Parc National du Mercantour).Accéder facilement au col de fenestre (2474 m), en passant au pied d' anciennes batteries et bunkers devenus le repaire de hordes de chamois; Quelques névés en début de saison . Vue sur l' Italie (casemates, batteries).Redescendre quelques mètres coté français, puis monter à droite (Est) pour rejoindre la crête , en suivant quelques sentes . Suivre le fil de la crête, en se repérant au mieux (quelques caïrns, vague sente). Traverser gauche pour accéder au pied d' un couloir en éboulis qui permet d' accéder au pied des tours sommitales .Traverser au milieu des rochers/névés pour accéder au sommet le plus haut (Nord-Ouest).Vue magnifique sur le Lac de Trécoulpas, l' Italie, Le Gélas tout proche etc ...Redescendre par le même chemin .

St Martin-Vésubie
7km 740m R3 icone randonnee

depuis le parking, rejoindre la vacherie.laisser à gauche le sentier qui remonte vers la Madone de Fenestre et prendre à droite le GR52 en direction du pas du Mont Colombsuivre la rive gauche d'un petit vallon, passer au dessus du Gias Carbet, puis au pied des faces nord des Caïres de la Madone et du Caïre Barel.remonter le vallon du mont Colomb jusqu'au lac du Mont Colomb (2390m)quitter le sentier et continuer au nord-est dans une combe glaciaire puis par un petit couloir entre le Caïre Colomb et l'arête ouest du mont Colomb. gravir à gauche les éboulis du versant sud-ouest jusqu'au sommet

Saint Martin Vésubie
966m R3 icone randonnee

Depuis la Madone de Fenestre rejoindre le pas des Ladres (2448m) en 1h30 par le GR52. Puis par un bon sentier rejoindre le plateau caillouteux de l'Agnellière et le sommet en 1h. Petite escalade très facile à la fin.

St Martin Vésubie
900m R2 icone randonnee

De la Madone de Fenestre, traverser le torrent, rejoindre les vacheries (b. 359), poursuivre quelques mètres sur le GR52 jusqu'à la balise 367 où l'on prend la direction des lacs de Prals. Passé le raidillon, on rejoint un grand replat vaguement marécageux. A son extrêmité suivre la ruisseau à gauche et en suivant les cairns, s'élever dans les clapiers et remonter la raide pente herbeuse. 3 sommets d'altitude égale, le point culminant est au fond

St Martin Vésubie
920m R2 icone randonnee

des vacheries du Boréon emprunter le sentier (balisage du GR) qui remonte la vallée du Boréon. Après avoir traversé le torrent, le sentier contourne quelques gros blocs de rochers. Quitter le sentier principal pour un sentier plus raide à gauche (panneau en bois). Ce sentier grimpe en lacets raides dans la forêt pour franchir un verrou rocheux. Poursuivre ensuite le long du torrent, d'abord en rive droite, puis traverser en rive gauche. Le sentier se poursuit au milieu de blocs rocheux et de dalles pour atteindre le premier lac. Poursuivre au milieu des dalles polies jusqu'au troisième lac, le contourner par la droite pour rejoindre le couloir qui mène au col par des vires sans difficulté (cairns). Suivre le couloir caillouteux jusqu'au col.

Saint Martin de Vésubie
980m R3 icone randonnee

Du parking, se rendre au col de Salèse en suivant le GR 52. Suivre alors la piste qui descend sur 300 mètres et prendre un sentier à droite en suivant toujours la direction "col de Frémamorte". Au col, une sente se mène en 15 minutes au sommet

Boréon
1200m R2 icone randonnee

(P) - Suivre le sentier qui traverse la forêt en direction du lac de Trécolpas et du refuge de Cougourde. (1) - Traversez la rivière au pont de Peirastrèche et poursuivre la randonnée par le GR 52. (2) - A la bifurcation vers le refuge de Cougourde poursuivre le GR 52. (3) - Le Lac de Trécolpas est situé au dessus de la limite supérieure des forêts à 2150 m d'altitude. (4) - Au niveau du pont de Peirastrèche continuer sur le GR 52 pour apercevoir les cascades.

Le Boréon
500m R1 icone randonnee

Départ : parking supérieur du Boréonbalise 421 : entrée dans la zone centrale du parc national (du Mercantour)balises 422-423A la balise 424, partir à gauche vers les lacs BessonsRemonter le vallon de SanguéAu point côté 2292 m sur la carte, où se rejoignent 3 vallons, celui des Caïres Nègres, celui de Baissette, prendre vers le NE le vallon des lacs BessonsFranchir le verrou des lacs Bessonsla suite de l'itinéraire : hors sentierPour rejoindre la tête de la Ruine (visible depuis les lacs Bessons), partir vers l'Est en direction du collet des lacs Bessons, afin de contourner les lacsMonter plein nord, puis Nord Ouest, sur les grandes dalles roses. Il faut chercher les cairns peu visibles dans ce grand versant. Arrivé en crète (vue sur le vallon Brocan, versant italien), chercher le sommet, un large plateau de pierres "en vrac", peu visible pendant la montée. Possibilité de descendre par les lacs de Baissette, le vallon de BaissetteAu point côté 2292 m sur la carte, reprendre l'itinéraire de montée

Saint Martin Vésubie
1350m R4 icone randonnee

Se rendre au col des Fourches par une large piste en queslques minutes à peine. Par le GR5 descendre dans le vallon du Salso Moreno. Le traverser entièrement (on quitte à mi-vallée le GR5 qui grimpe main gauche au Pas de la Cavale) jusqu'au col de Pouriac (2506m). Par un sentier non balisé mais évident, partir plein ouest (à gauche). Passer sous le sommet pointu du Rocher des 3 Evêques. Le sentier continue alors au Nord au Pas de l'Enchastraye. Arrivé au Pas, prendre la direction Sud Ouest sur la crête de l'Enchastraye, et par des rochers faciles et un peu aériens, gagner le sommet.

Bousiéyas
1000m R2 icone randonnee

Depuis le chalet d'accueil (1 480 m), il faut remonter le vallon du Boréon. Dépasser le chalet de l'Alpage et les vacheries supérieures (b.420) pour rejoindre par un raccourci le haut des pistes de fond (1 700 m - b.421).Le sentier de la Maïris grimpe à droite (Sud) grâce à de multiples lacets dans la raide forêt du Boréon (b.432, 431) jusqu'au Pas des Roubines (2 124 m).La cime du Pisset (2 233 m) s'atteint aisément en quelques minutes en suivant la crête partage des eaux Boréon-Fenestre vers l'Est.Retour par le même itinéraire.

Saint Martin Vésubie
760m R2 icone randonnee

Le Grammont ne fait géographiquement pas partie du Mercantour. Mais sa proximité du Parc National, son relief vigoureux si proche de la mer et ses rudes pentes en font un sommet d'envergure avec panorama somptueux sur la Côte et le Mercantour.Le départ pour le Grammont se fait généralement de Castellar (avec possibilité de grimper au passage le Berceau, 1300m de dénivelé) ou du pied de la pointe de la Pena (1000m de dénivelé). L'itinéraire décrit ici a le col de Castillon comme point de départ:suivre les balises 136, 137 et 92 pour rejoindre la baisse de Scuvion. Se rendre aux cols de Roulabre, du Razet et Colla Bassa (balises 91, 90 et 95). Puis suivre la direction "Grammont". La dernière demi-heure sera rude, le Grammont se mérite. A 6km des côtes, on est encore en montagne. Croix imposante et oratoire au sommet français, crois plus humble au sommet italien. Au retour, suivre la direction "Pierre pointue" afin d'éviter un trajet en AR. A la balise 93, descendre directement au col de Castillon.

Menton
800m R2 icone randonnee

Du col de la Lombarde, prendre à l'Est le sentier balisé orange puis jaune, qui rapidement, après un petit raidillon, grimpe sur une crête d'éboulis. L'itinéraire dans les éboulis est évident, il faut suivre la crête jusqu'à l'épaule de la Lombarde (que l'on peut prendre à tort pour le sommet depuis la crête) puis jusqu'au sommet marqué par une croix moderne. Possibilité de compléter (un peu) la vue en réalisant l'ascension de la cime de Vermeil toute proche. Pour le retour, même trajet, ou rejoindre le pas de Péania marqué d'une borne noire entre les cimes de la Lombarde et de vermeil, d'où part une sente jusqu'au col de la Lombarde (cette dernière ne figure pas sur les cartes IGN)

Isola
450m R2 icone randonnee

Du Col de Larche, suivre la piste qui vous amène à Pont Rouge. (on peut aussi garer son véhicule ici).Vous entrez dans le Parc du Mecantour.Suivre le Gr jusqu'au lac du Lauzanier. Puis aller au lac de derrière la Croix et attaquez le grand pierriers qui vous amène au Pas de la Cavale.Belle vue sur la Tinée côté Sud.

Larche
900m R1 icone randonnee

Se rendre rapidement au col de Tende par la piste (b.340). Continuer par l'excellent sentier de crête vers l'Ouest (b.381). Longer Fort Pernante, la cime de Salante et le Fort de Giaure(b. 380). Remonter les pentes herbeuses de Pra Giordan, puis accéder à la croix sommitale en terrain rocailleux. Le point culminant est un peu plus loin que la croix, marqué de nombreux cairns.

Tende
900m R2 icone randonnee

C’est au terme d’un immense et somptueux parcours de crêtes, jalonné de 5 sommets successifs, pas moins, que le randonneur ébahi atteint enfin les gros blocs qui défendent l’accès au raide « piton » sommital rocheux du Mont Saint-Honorat !Eh oui, 6 beaux sommets pour le prix d’une seule randonnée, de près de 10 h (aller/retour) il est vrai, qui dit mieux ?Pour le détail on se reportera au bel ouvrage de Bernard Ranc, Les plus belles randonnées des Alpes du Sud (éd. Gap, 2009, p. 60-61) qui m’a donné l’envie de tenter cette aventure hors normes…En voici juste les 6 étapes successives, d’autant plus évidentes qu’à partir du Col du Fa il suffit de caler sa boussole (ou d’orienter sa carte) sur le nord-est (au départ) puis (au pied du Mourre Frey) sur le nord, et de garder grosso modo cette même direction du pied du 1er sommet (Mourre Frey) jusqu’au 5ème (Cime Fourchias). Arrivé là, on vire au sud-est et hop, on arrive droit au 6ème et dernier sommet : le Mont Saint-Honorat ! Donc :1 : du Col du Fa (1320m) au Mourre Frey (2027m). De loin le plus gros dénivelé (700m). Sentier balisé (jaune) en sous-bois au nord-est du col, puis au sortir de la forêt longues pentes herbeuses (cairns) à remonter en gardant bien le cap. Du sommet du Mourre Frey, on restera ensuite obstinément en crête jusqu’à la Cime Fourchias2 : du Mourre Frey à la Tête de Travers (2159m) : plutôt nord-nord-est, descente puis remontée 3 : de la Tête de Travers au Mélina (2202m) : crête quasi horizontale (ça repose)4 : de Mélina à Pierre Grosse (2465m) : descente au Col de Mélina ; puis ça regrimpe (lacets, nord-nord-est ; un gros gendarme à contourner par la droite)5 : de Pierre Grosse à la Cime Fourchias (2504m) : toujours en crête (un rognon rocheux à contourner plutôt par la gauche) 6 : de la Cime Fourchias au Mont Saint-Honorat (2520m) : attention, changement de direction (à droite, arête sud-est !) ; ça se corse avec l’arrivée dans les blocs rocheux, jusqu’au pied du «piton» sommital (un peu décalé à gauche de la crête d’accès), constitué de gros blocs empilés, qu’on remonte au mieux de bloc en bloc (quelques cairns).Retour par le même itinéraire.

Castellet-les-Sausses
18km 1700m R3 icone randonnee

Du col St Martin, suivre le balisage en direction du Baus de la Frema. Puis progresser sur la large crête en direction de la tête du Brec, du Pétoumier pour arriver enfin au Pépoiri. Nombreuses possibilités de retour. Nous sommes passés par le lac d'en Veillos, mais ça très bel itinéraire retour aussi par les lacs de Millefont ou le vallon d'Anduébis.

St Martin Vésubie
1350m R1 icone randonnee

Suivre le sentier et les panneaux. Impossibl'eu de se tromper... * * *Bref historique sur la vallée des Merveilles...P. de Montfort, en 1460, note que c’est « un lieu infernal avec des figures de diables et mille démons partout taillés sur les roches ».Quatre siècles plus tard, en 1878, Emile Rivière réalise la première mission archéologique. Il inventorie 400 empreintes de gravures. Mais il faudra encore attendre une vingtaine d’années avant que l’on s’intéresse de très très près à ce site.En effet, Clarence Bicknell, de 1897 à 1918, commence à inventorier les gravures. Il consacrera les dernières années de sa vie à étudier et à faire connaître les gravures dont il est, à juste titre, considéré comme le père spirituel. Ce marginal de génie ouvrit les portes de la Vallée des Merveilles au monde savant et à la recherche intelligente…A Bicknell de dire : « Nous avons passé la meilleure partie de 12 étés à effectuer ces recherches ; nous avons consacré 181 journées au val Fontanalba, où nous avons recopié quelque 7000 figures ; 33 jours dans le val des Merveilles où nous avons recopié 4500 figures et 5 dans la Valaurette où 130 figures furent recopiées. On peut donc affirmer qu’il y a au moins 12000 figures dans toute cette région, probablement plus, car nous connaissons beaucoup de rochers qui, de toute évidence, ont été gravées, mais dont l’état n’est suffisamment bon pour permettre la copie. »Après la seconde guerre mondiale, les recherches sont reprises et le site sera rendu plus familier au public. Depuis 1967, un nouvel élan est donné par un passionné : le professeur Henry de Lumley. Celui-ci déterminera cinq grandes familles de gravures : animaux, armes et outils, figures géométriques, figures anthropomorphes et figures non représentatives.On dénombre aujourd’hui plus de 100 000 gravures. La zone archéologique couvre une superficie d’environ 12km2. Les concentrations de gravures les plus fournies et les plus caractéristiques se rencontrent essentiellement dans les vallées et petits vallons rayonnant autour du mont Bégo.Sachez que H. de Lumley aurait envisagé de fermer le site au grand public suite aux nombreuses détériorations… Alors chers amis randonneurs, soyez respectueux, s’il vous plaît…[Source ‘La vallée des merveilles, par Daniel Riba, Serre Editeur, 1982].

Castérino
900m R1 icone randonnee

Monter au refuge des Merveilles, passer entre les lacs Long supérieur et inférieur, puis prendre plein nord le sentier qui monte dans la combe jusqu’au Mont Bégo.Sur la croupe, à partir de 2631m, suivre les cairns qui vous mèneront au sommet. Quelques pas mériteront toute votre attention en arrivant au sommet.Descente par le même itinéraire.

Castérino
1500m R1 icone randonnee

Les bornes successives placées par le parc du Mercantour guident les randonneurs. Il suffit de les suivre (21, 22, 23).Au refuge de Vens monter sur la droite rive gauche du torrent pour atteindre les lacs Fourchas puis de la Montagnette. L'itinéraire est, ici, cairné.Retour par le trajzet aller mais longer les lacs de Vens pour à la borne 27 descendre dans le déversoir des lacs.

St Etienne de Tinée
12km 1073m R1 icone randonnee

Rejoindre en 1h le col de Salèse (balise 436) et 45 min supplémentaires Camp Soubran (balise 270). Dépasser les 2 petits lacs d'une bonne centaine de mètres. Un cairn visible sur la gauche indique l'itinéraire hors sentier à suivre. Prendre son temps pour les repérer une à une afin de ne pas s'écarter de l'itinéraire. On rejoint rapidement le lac SO des Bresses pusi le sentier part plein est vers le lac NE des Bresses, on rejoint ensuite le collet des Bresses, la suite est évidente et toujours cairnée. A proximité du sommet le sentier laisse place à un amas d'immenses éboulis constituant la crête finale. Se mettre à gauche (ouest) afin d'éviter les impressionants à-pics du versant italien. On rejoint le sommet en 5 min.

St Martin Vésubie
1200m R2 icone randonnee

Du parking, traverser immédiatement la rivière et rejoindre en quelques mètres la balise 397. Le sentier suit en pente très douce la rivière pendant quelques minutes puis grimpe de manière soutenue mais régulière jusqu'à la balise 396. Le sentier est parfois peu large et les à-pics bien présents, mais la forte végétation ne rend pas le sentier exposé. Puis la pente s'adoucit et on arrive à un joli chalet, le refuge privé des Adus. Poursuivre en direction du col de la Vallette des Adus qu'on atteint en 45min supplémentaires. Du col, monter droit dans la raide pente main droite jusqu'au sommet de la cime de Costette. Belle vue sur le Cayre Archas. Rejoindre un petit col par des éboulis, puis pas une pente mi-rocheuse mi-herbeuse TF, rejoindre en 25 min l'étroit sommet.

St Martin vésubie
1000m R2 icone randonnee

Du parking, se rendre par le sentier en forêt jusqu'au col de Salèse. Redescendre 200m le long de la piste et bifurquer sur la droite en direction du Lac Nègre. De ce dernier, se rendre au pas de Préfouns (2615m) par un itinéraire très bien tracé. Du pas de Préfouns, prendre à l'est le sentier (non mentionné sur la carte IGN)qui suit la courbe de niveau, remonte un tout petit couloir, redevient plat... Au bout de 10 minutes, on arrive au pied d'un large couloir qu'il faut remonter. La montée est marquée de cairns, une petite sente rend l'ascension plus facile, mais on en perd facilement la trace. Remonter au mieux le couloir et la pente finale dans les éboulis.

St Martin Vésubie
1300m R3 icone randonnee

prendre le chemin vers le refuge de Cougourdepasser sur le pont de PeïrastrècheA la balise 424, prendre à gauche, le sentier qui remonte sur la rive gauche du vallon de Sangue.Arrivé au replat, à la confluence des trois vallons, prendre le vallon central de Baissette.Arrivé à la baisse de Baissette (2 petits lacs, 2650m), continuer au nord sur la crête.Passer au niveau d'un replat (lac de Guilié, 2870m) et gravir la pente sommitale en éboulis.retour par le même itinéraire.

Saint Martin Vésubie
1370m R3 icone randonnee

Depuis le pont du Countet (balise 411) suivre le balisage indiquant le Refuge de Nice.Arrivé à la balise 413, il y a deux possibilités à gauche et à droite : l'itinéraire de droite est un peu plus facile.En prenant à droite, on monte vers le mur des Italiens (ancienne frontière) et on finit aprés un passage tourbeux (aménagé avec un sentier en pierres) par arriver au Lac de la Fous (balises 415 et 416).On longe le lac par la gauche (GR52) en ayant en point de mire le refuge de Nice et beaucoup plus haut le Mont Clapier déjà bien en vue.Juste avant d'arriver à une passerelle (2215m) conduisant au refuge, on trouve à gauche une sente bien marquée et cairnée qui remonte une croupe entre les vallons de Pagari et le vallon du Mont Clapier.Cette sente conduit aux deux mini-lacs du Mont Clapier (2536m)En longeant les lacs par la droite on trouve des cairns (mais quasiment plus de sentier) qui indiquent le cheminement vers le sommet.Ce cheminement éprouvant se fait au travers de gros éboulis avec de temps à autre une sente mais qui s'interrompt rapidement et souvent.Quelques marques de peinture rouge témoignent d'une esquisse de balisage.Après avoir passé un mini-ressaut en s'aidant un peu des mains, on arrive sur la dernière croupe sommitale à travers des éboulis malcommodes.La vue au sommet (borne frontière 164) est époustouflante : Mont Rose, Plaine du Pô, Viso, les sommets du Mercantour (Gélas, Malédie, Argentera), la mer et peut-être la Corse.Retour par le même itinéraire.

Belvédère
16km 1385m R3 icone randonnee

Départ au parking du Countet au bout de la route de la Gordolasque, balise 411, pancarte "refuge Nice, lac Autier.A la balise 413 prendre à droite le chemin normal du refuge Nice, traverser le ruisseau sur le pont et juste après le replat de l'ancienne route, à la balise 414, prendre le sentier du lac Autier.La montée est rude mais le sentier est imperdable. Il s'engage dans le vallon, le remonte, domine rapidement le fond à gauche, traverse le ruisseau quand le vallon se rétrécit, et après un dernier ressaut débouche au déversoir du lac.on peut facilement pique niquer sur la rive Sud du lac parmi les fleurs. L'autre rive est plus austère.Options supplémentaires :- soit remonter au SE le vallon de la baisse du lac Autier (2637m) : prévoir 2h env AR (trace cairnée)- soit remonter au-dessus de la rive Nord du lac dans une direction générale N/NE jusqu'à la baisse de la Tête du lac Autier (col non nommé sur IGN, mais indication tracé de ski bleu, cairns). Le col le plus facile se trouve à droite de la bosse 2676. Prévoir env. 2h AR. De ce col, on peut envisager de descendre côté N pour rejoindre l'itinéraire de la baisse du Basto et redescendre par le refuge Nice, en faisant ainsi une jolie boucle.

Belvédère
600m R1 icone randonnee

Au Pont du Countet, suivre bien paisiblement le sentier rive droite du torrent. Celui-ci passe par un site d’escalade dix minutes après le parking (vous voilà d'ailleurs dans le Parc National du Mercantour), une belle cascade à 1900m, le mur des Italiens à 2022m, des chamois tant qu’on en veut au bord du lac de la Fous à 2100m, et enfin le refuge à 2232m. Nombreuses possibilités de randonnées à partir du refuge.

Belvédère
550m R1 icone randonnee

Au Pont du Countet, suivre bien paisiblement le sentier rive droite du torrent. Celui-ci passe par un site d’escalade dix minutes après le parking, puis une belle cascade à 1900m, le mur des Italiens à 2022m, et enfin des chamois tant qu’on en veut au bord du lac de la Fous.On peut pousser jusqu'au refuge de Nice, tartes aux myrtilles....

Belvédère
500m R1 icone randonnee

Depuis le Pra (1700 m - b.32), suivre les lacets du sentier qui surplombent la route avant de parvenir au verdoyant plateau de Morgon. Traverser la prairie et redescendre légèrement dans le vallon de Tortisse avant d'atteindre, en remontant une longue traverse, les maisons forestières du même nom (b.34). Après la balise, continuer sur le sentier et passer à gué le torrent. Prendre la direction droite, le sentier qui se dirige directement vers les lacs de Vens.Bivouak ou nuit au refuge possible ...Quitter les lacs, pour monter au pas de Vens qui se trouve 436 mètres plus haut. Sur la gauche du refuge empruntez le couloir verdoyant qui se transforme au fur et a mesure en terrain rocailleux et toujours plus aride. Derniere portion dans les rochers.Puis vous arriverez au pas et découvrir le « vallone superiore di ponte bernardo » italien.Vous pouvez continuez sur la droite a la Breche Borgonio (2904m) pour avoir une superbe vue sur le Mont Tenibre.

St-Etienne-de-Tinée
1200m R2 icone randonnee

Monter la veille au refuge de Vens situé a proximité des lacs de même nom.Du refuge, prendre Sud-Est le chemin qui méne au Pas de Vens. De la, prendre Ouest-Sud-Ouest la direction de la Breche de Borgonio.La descendre (pente raide) pour gagner les lacs de Ténibre. Viser alors un petit couloir herbeux raide (35/40 degrés) qui débute vers 2550 m et mène à la combe du Ténibre. Remonter celle-ci presque jusqu'au Pas du Ténibre d'ou arrive la voie normale italienne. Tourner alors à droite (Sud-Est) pour rejoindre après un grand replat, l'arête sommitale (passages niveau 2 en escalade - cotation R3) lDescente fléchée en jaune par le Pas de Rabuons et les lacs du Cimon jusqu'au refuge de Rabuons

St-Etienne de Tinée
1100m R3 icone randonnee

Juste avant le bar-restaurant des 'deux Mazots', une piste va vous mener trois cent mètres plus haut jusqu’au Chalet-restaurant à 2070m (ouvert uniquement l’hiver), l’arrivée du télésiège de l’Alp et le départ du téléski du Dôme. Suivre la large piste qui part en traversée Est sous la bergerie de l’Alp et s’arrête quelques dizaines de mètres après une source captée. Prendre alors le sentier en suivant les marques jaunes, les derniers mètres sous le col Bas sont raides. Au col, poursuivre plein nord sur la croupe, puis l’arête avec quelques pas dans les rochers. On descend légèrement, toujours plein nord, avant de rejoindre bien tranquillement la Croix de l’Alpe (en piteux état en ce mois d’août 2004).

Super sauze
950m R1 icone randonnee

Remonter une large piste jusqu'à une intersection à 2060m où un panneau vous indiquera la bonne direction à suivre.A la source de captage, 2077m, prendre à droite et passer devant une cabane non indiquée sur la carte Ign. Poursuivre sud sur le sentier en direction du Chapeau de Gendarme. A 2410m, peu avant le Col du Gyp, prendre le sentier à droite qui mène au sommet et ses magnifiques cairns.Du sommet, observez bien l'arête sud-est qui descend sur le col du Gyp. Vous avez toutes les chances d'y rencontrer de beaux bouquetins. Si vous etes bien à l'aise, descendez par cette arête qui vous mène ensuite au col du Gyp par des pentes herbeuses.Pour info, les bouquetins n'ont pas toujours été là : 7 bouquetins ont été introduits en 1987, et 13 autres en 1989. Au 6 mai 2004, on en compte 274...

Super-Sauze
1000m R1 icone randonnee

Monter sous bois direction col de la Sanguinière jusqu'aux deux cabanes éponymes (une cabane pastorale, un gîte ONF, fermés à clé). Traverser le ruisseau par une passerelle (2070 m) et monter par le bon sentier. Quand ce dernier sort du bois et passe sous la barre issue de la pointe du Trou de l'Âne (vers 2250 m), traverser ou monter au mieux la pente d'éboulis pour gagner la combe de Carteiret ; une vague trace la traverse juste au pied des barres, mais ce n'est pas forcément la façon la plus simple de gagner la combe. Remonter toute cette combe par d'agréables pelouses et monter à vue à la baisse du Gias Vieux (2710 m) par des pentes mi-herbeuses mi-caillouteuses. Remonter à droite une arête facile et atteindre un court replat avant l'arête finale de Sanguineirette, avec un court passage rocheux avant le sommet (2855 m). Redescendre par le même itinéraire, mais couper dans l'axe de la combe, légèrement à main gauche dans le sens de la descente, pour atteindre le sentier plus vite.

Entraunes
865m R2 icone randonnee

Circuit effectué en trois jours début du mois de juillet 2012. 1er jour Après avoir garé son véhicule à Prati Del Vallone 1710 M (fin de la route) où se trouve un refuge, nous avons rejoint le village de FERRIERE (ITALIE) par le colle di Stau (2600M) dont la montée est agréable au milieu de paturages, la descente du col est assez raide. A FERRIERE ( 1900M) logement dans le gîte- refuge BECCI ROSSI, très bon accueil et très bon repas fait de spécialités italiennes.2ème jour. Nous sommes revenus sur nos pas jusqu'en bas du collle di Stau où coule le rio di Forneris (1889 M), dont nous avons remonté le cours jusqu'au COL DE FER (2584) qui marque la frontière avec la FRANCE. Du col de FER descente vers le refuge de VENS (2366 M) et ses lacs , magnifique. Bon accueil au refuge dont les installations sont sommaires ( pas de douche, ni d'eau chaude, 2 toilettes pour plus de 40 personnes..)3ème Jour Retour à Prati Del Vallone. On remonte vers le col de fer, arrivé au Collet de Tortisset, il faut prendre à droite, franchir le Pas des Cimes Blanches (2655m) et basculer vers Prati Del Vallone par le Colle di Panieris

PONTEBERNARDO
3558m R2 icone randonnee

De Roya, commencer par descendre le joli petit sentier au sein du village. Traverser la Roya et lacet après lacet dans une belle forêt de mélèze remontez le vallon de Sallevieille. Jolies barres à vote droite.A la sortie de cette gorge, continuez sur le Gr, dans les alpages, avec les moutons et les anes.A 2000m, contournez les barres par la gauche, vous arrivez dans un joli cirque, au bout duquel vous quittez les jolis alpages pour les cailloux jusqu'au col de Crousette.Cailloux qui ne vous quitteront pas jusqu'à une stèle, puis le sommet tout là bas que vous atteindrez en longeant la crête.

Roya
1500m R1 icone randonnee

Du bas de Sainte-Agnès, village côtier le plus haut d'Europe, commencer par suivre la route à très faible circulation qui conduit à Ségra en passant par le Col des Blanquettes, cela sur un peu plus de 300 mètres jusqu’à la balise 441. Prendre alors un sentier commun avec l’itinéraire du Mont Ours jusqu’à la balise 444 (ancienne balise non numérotée sur le terrain), en passant par les balises 442 et 443. A la balise 444 poursuivre tout droit et atteindre ainsi le Col de Verroux. Au Col de Verroux, prendre la piste qui monte à la Pointe Siricocca, de laquelle on peut voir notamment la Côte d'Azur, les sommets du Mercantour, la Corse et…. des chèvres et des boucs sauvages.  De la pointe Siricocca revenir au Col de Verroux puis prendre le sentier balisé qui part vers l’Est. À la 1ère balise rencontrée tourner à droite pour revenir à Sainte-Agnès.  Cette randonnée fait partie d'un groupe de 20 randonnées permettant d'atteindre depuis 9 points de départ un ou plusieurs des 12 sommets proches de la mer au niveau de Roquebrune-Cap-Martin à savoir : Cime de Baudon, Cime de Bausson, Cime du Farguet, Cime de Gariglian, Mont Ongrand, Mont Ours, Mont Méras, Mont Razet, Mont Roularbe, Montagne Sainte-Agnès, Pic de Garuche, Pointe Siricocca  

Sainte-Agnès
10,1km 550m R1 icone randonnee

Du centre ville de Sospel (348 m), franchir le pont pour passer rive Nord de la Bévéra (balise 70). En suivant le GR52 (balises rouge-blanc), monter un escalier, prendre la rue en montée à gauche de l'établissement scolaire. Dans l'épingle à droite (balise 74), quitter la route et suivre le sentier en face, qui monte dans un agréable vallon boisé. Déboucher sur un carrefour de trois petites routes, prendre celle du milieu en face et au bout de 150 m, la quitter pour le sentier à droite. Il arrive rapidement à la baisse de Figuièra (750 m), où on croise une nouvelle petite route. La traverser et prendre le sentier en face, qui monte très longuement, sous bois. Vers 950 m, continuer (balise 77) sur la droite. On finit par atteindre la baisse de Linière (1342 m ; court replat herbeux). Passer versant ouest et continuer à monter jusqu'à une croupe, à proximité de la Tête du Gaïs. Poursuivre versant nord-ouest, sous bois puis à découvert. À une bifurcation, prendre le petit sentier à droite qui monte dans les pentes herbeuses plus raides jusqu'à atteindre la croupe ONO issue du Mangiabo. Prendre à droite la trace toute droite qui rejoint l'arête SO, puis rejoindre rapidement le sommet du Mangiabo (1821 m).Descendre l'arête NO jusqu'au col 1776. Passer versant SE (balisage jaune) ; après un lacet, le sentier entame une longue traversée descendante dans les pentes herbeuses, puis descend une croupe herbeuse jusqu'à un collet (1442 m) en contrebas du sommet du Béoulet. Le sentier remonte un instant en forêt versant est, puis redescend ; à un virage à droite au sortir de la forêt, vue sur le col de Brouis et au-delà, la Roya et l'Italie. Continuer à descendre en quelques lacets jusqu'à un replat, où on atteint la baisse de Levens (1106 m). Prendre à droite et dévaler le sentier assez raide dans le vallon de la baisse de Levens, jusqu'à traverser le ruisseau (580 m). Remonter le sentier en face, et le suivre en assez longue traversée, légèrement ascendante, jusqu'à la balise 84. Poursuivre à droite pour retrouver la route au col de l'Agaisen (666 m). Descendre la route ; après deux lacets, puis un accès de piste fermé sur la droite, prendre le sentier très discret (mais balisé) à droite, qui descend par quelques champs d'oliviers, puis le long des propriétés, sur la petite route d'où part le GR52 (balise 74). Finir la descente par le même itinéraire qu'à l'aller.

Sospel
1550m R1 icone randonnee

Depuis St Etienne de Tinée, le chemin est balisé jusqu'au refuge de Rabuons que l'on atteint en 4h. La montée est soutenue et régulière via les balises 100, 101, 102 et 103. On atteint le chemin de l'Energie en 3h. Le magnifique sentier taillé dans la falaise est plat et après une petite heure supplémentaire et un dernier raidillon, le refuge est atteint. Contourner le lac main gauche et suivre le balisage pour le pas de Rabuons (b. 107) que l'on atteint en 2h. Suivre la crête versant français par un sentier qui mène à une brèche évidente (2 cairns autour) qu'il faut rejoindre. Le sommet est alors visible sur la droite. Un pas un peu exposé se négocie facilement. Quelques pas d'escalade très faciles et non exposés mènent à la croix sommitale.

St Etienne de Tinée
2000m R3 icone randonnee

Du parking du Col de l’Espaul, prendre au nord le large chemin qui mène au hameau de La Colle (env. 1km) ; là, repérer sur la gauche le départ d’un bon sentier, balise n° 8, qui grimpe vers les barres que l’on voit en face (Passes du Cloutet). Ce sentier, qui sera toujours bien tracé jusqu’au sommet du Mounier, franchit sans difficulté ces barres à un point faible. Il mène ensuite dans des éboulis à la crête du Mont Démant : on y rejoint le GR5 (balise 47) que l’on suit alors sur la gauche (nord-ouest) assez longtemps (on passe à la baisse du Démant, 2438 m, puis sous la stèle Vallette, 2585 m). A la balise 48 on quitte le GR5 et on remonte à droite (nord) la crête jusqu’au plateau du Petit Mounier (2727m, ruines de l’ancien observatoire). Continuer dans la même direction sans quitter la crête. On redescend à une baisse (2690m) avant de gravir la très belle arête du Mont Mounier, un peu impressionnante vue d’en bas mais plus facile qu'il n'y paraît. En cas de terrain humide ou un peu enneigé, il est préférable, à la montée et surtout à la descente, de rester sur le fil rocheux s’il est sec, ce n’est pas plus difficile et c’est plus amusant…

Valberg
1100m R1 icone randonnee

" Depuis la route du col de la Bonette, au niveau du parking de la cascade de Vens (1 550 m - b.20), emprunter la piste de Claï sur 1 km environ, franchir le torrent de Vens (passerelle), puis bifurquer à gauche quelques mètres plus loin (b.21). S’élever sur la rive gauche orographique du vallon par quelques grands lacets parmi mélèzes et cytises avant de traverser de grands pierriers, puis des pentes herbeuses raides (b.22, 23). Parvenu au sommet du verrou glaciaire (2 410 m), on découvre soudain le grand lac de Vens avec le refuge niché au fond sur sa petite barre ocheuse. Pour atteindre le refuge CAF (2 380 m), suivre aisément le sentier qui traverse de niveau de gros éboulis en dominant les eaux du lac (b.24, 25). "> Source : Les Guides Randoxygène / Rando Haut pays, pages 40 et 41.

Saint Etienne de Tinée
870m R1 icone randonnee

Voir les pages 40/41 de l'excellent ouvrage Randoxygène. Cet ouvrage se trouve dans les Bureaux du Parc du Mercantour.Gratuit, et édité par le www.randoxygene.org/pge/rando_pe/rubrique_rando.php?rubrique=1&zone=1. Et la même initiative dans les autres départements alpins?" Ce chemin historique, magnifique ouvrage d'art de plus de 8 km, domine le cours de la Tinée de 1 300 m de dénivelée : itinéraire en balcon presque parfaitement horizontal, il se joue des nombreuses difficultés d'un relief accidenté au prix du considérable travail effectué entre les deux guerres mondiales par la compagnie "Energie Electrique du Littoral Méditerranéen". " Celle-ci l'avait tracé en vue de la construction d'une centrale hydro- électrique projetée à Saint-Etienne-de-Tinée. Ces travaux remontent à une époque où chaque région de France devait produire sa propre électricité, le site de la haute Tinée ayant été retenu pour ses nombreux lacs d'altitude : devaient ainsi être captées les eaux des lacs de Vens, Marie, Ténibre, Fer et Rabuons afin de les collecter en aval et de transformer l'énergie ainsi obtenue." Le chemin de l'Energie servait alors à acheminer matériaux, ouvriers et attelages sur les différents lieux de captage et devait à terme servir de support à une conduite forcée. Après l'abandon du projet, une nouvelle utilité lui est aujourd'hui assignée et de nombreux randonneurs apprécient l'originalité de cette traversée aérienne. Il faut souligner les difficultés rencontrées chaque année pour maintenir en état cet itinéraire taillé parfois à même la paroi ou passant dans des tunnels audacieux.> On peut ajouter à cet itinéraire, comme cela l'est proposé dans le topo Randoxygène, la montée le premier jour au Refuge de Vens, puis la seconde journée, la montée au Refuge de Rabuons.

Saint Etienne de Tinée
1850m R1 icone randonnee

Première partie uniquement en hiver : Depui la voiture garé à l' entrée du Parc, monter PAR LA ROUTE jusqu' à la cote 1954 m (pont en pierre sur le torrent) passer rive droite et prendre à droite le GR 56 B qui permet d' atteindre directement l' immense parking d' été ( 2085 m) .De là , gagner le Plateau du Laus et continuer vers le Lac d' Allos puis vers 2168 m, quitter le large chemin forestier pour prendre à gauche le GR qui s' élève rapidement en lacets entre les mélèzes.Traverser une prairie d' altitude (bivouac possible), puis prendre à gauche direction Mt Pelat . Après 1 lacet dans un pierrier, biburquer à droite vers Col de la Petite Cayolle . Le sentier est alors balisé en jaune, puis rejoint de nouveau le GR et s' élève en lacets serrés vers le lac de la Petite Cayolle et quelques mètres plus haut le Col du même nom .Vue sur le Col de la Cayolle .Descente : du col, partir à flanc de montagne plein sud sous le sommet des Garrets . Un vague collet donne accès au lac des Garrets que l' on contourne par la gauche (est). Gagner le plateau du Lausson puis le Pas du Lausson (2602 m) en suivant les cairns.Vue imprenable sur le lac d' Allos (s' écarter pour cela du sentier de 100 m vers l' ouest) .Retour : suivre les marques jaunes qui ramènent vers le GR à la cote 2351 m d' où on rejoint la prairie d' altitude plate traversée à l' aller . De là, retour à la voiture par l' itinéraire de montée ou crochet par le Lac d' Allos (refuge en été ... et foule considérable !) ; compter dans ce cas 20 mn de plus .

Allos
16km 1050m R1 icone randonnee

De St Grat, prendre le PR qui s' élève rapidement en direction de la Baisse de Prals . Au sortir de la forêt, la vue est magnifique vers le Grand Capelet et la vallée de la Gordolasque.Au débouché sur la crête, au point coté IGN 2335 m, abandonner l' itinéraire balisé pour descendre plein nord par un petit sentier . Perdre rapidement 100 m d' altitude puis appuyer vers la droite, en suivant le sentier en traversée qui amène directement aux 5 lacs de Prals (2280 m) .Remonter à la Baisse des Cinq Lacs par le PR et de là , gagner la Madone de Fenestre (1903 m) où on pourra passer la nuit (refuge CAF ou bivouac alentour).Par le GR 52, atteindre le Pas du Mt Coulomb ( 2548 m ), enneigé tard en saison coté ouest et caractéristique (brèche étroite).Descendre en face est le couloir du Pas , puis toujours par le GR 52 rejoindre la Vallée de la Gordolasque legèrement en aval du barrage de la Fous.De la on peut faire un aller-retour (3/4 h) au refuge CAF de Nice .Retour vers le point de départ : prendre le PR au niveau de la borne n° 416, direction Pont du Countet (plein sud).A partir de Pont du Countet, il reste 3 km environ pour retrouver la voiture ... à pied ou en stop !

Belvédère
20km 1720m R2 icone randonnee

Du pont de Countet (1690 m), traverser le ruisseau de la Gordolasque et immédiatement prendre à gauche (laisser à main droite le sentier du pas de l'Arpette) et longer le ruisseau par un agréable sentier (ancienne piste) jusque à arriver au-dessus d'une passerelle au-dessus du ruisseau (1800 m ; on peut aussi arriver là en rive droite). Monter par le sentier vers le lac Autier (2260 m). La baisse du lac Autier, sorte de brèche double, est bien visible en face par un vallon en éboulis. Suivre le sentier qui se prolonge en traversant le déversoir du lac, puis se perd dans les éboulis. Monter dans l'axe du vallon (névés persistants) en suivant les cairns dans les éboulis. Les 100 derniers mètres gravissent une pente pierreuse/terreuse assez raide et désagréable. La sortie de la baisse du lac Autier (2637 m) est plus facile à gauche en montant. Sur l'autre versant, prendre à droite une assez bonne trace en traversée ascendante, jusqu'à arriver à une petite épaule (2730 m) avec vue sur le Grand Capelet. Descendre légèrement (cairns) pour prendre pied dans un vallon en éboulis, qu'on remonte, puis on traverse franchement pour prendre pied (quelques pas d'escalade facile) dans la face NE du Grand Capelet ; bien suivre les cairns, puis on retrouve une excellente trace qui mène au sommet (2935 m).Descendre la face SE du Grand Capelet, entrecoupées par de petites barres rocheuses (très jolies couleurs de rocher) dont on négocie les faiblesses. Vers 2650 m, au-dessus du plus haut des lacs des Conques, traverser au mieux vers le pas des Conques (d'où on peut redescendre, hors sentier, vers le pont du Countet), monter au mieux au-dessus pour longer le mont des Merveilles, puis descendre à vue sur le pas de l'Arpette (2515 m). À partir du point 2650 m, l'orientation est parfois problématique... Du pas de l'Arpette, descendre facilement le sentier dans le vallon d'Enpuonrame, qui longe un moment une conduite forcée et ramène directement au parking.

Belvédère
1300m R3 icone randonnee

De Saint-Etienne, monter aux granges de Fournels (1750 m ; balise 109) en pente régulière. Prendre à gauche (sentier peu marqué au tout départ), monter quelques lacets puis traverser en forêt. Traverser le ruisseau du vallon des Lacs Marie, continuer à gauche et rejoindre la piste jusqu'aux granges de Claï (1910 m ; balise 114). Prendre à droite et monter le vallon Clot des Nières. Au replat de Baussayer (2341 m ; balise 113), prendre à gauche et monter jusqu'à la crête des Babarottes (2510 m). Descendre, longer le lac des Babarottes (2413 m) en rive gauche, puis rejoindre les premiers lacs de Vens (2285 m). Rejoindre au mieux (sentiers multiples) le refuge de Vens (2366 m) en restant plutôt en rive droite des lacs (donc à gauche dans le sens de la montée), où il est possible de dormir pour couper en deux cette longue boucle.Du refuge, prendre en face le sentier du vallon étroit où coule le ruisseau issu du lac de Fourchas (2468 m). Laisser le lac à main droite et rejoindre le vallon principal du ruisseau de Terre Rouge. Monter hors sentier (névés persistants) dans l'axe du vallon jusqu'au col de Vens (2796 m). Pour rejoindre la brèche Borgonio (2904 m), soit : 1) traverser à vue à droite du col sans prendre trop d'altitude et rejoindre la combe (enneigée tard) qui monte à la brèche ; soit (R5) monter à vue la crête frontière, plutôt à droite dans les rochers au début, puis à gauche sur une pente sommitale plus facile, jusqu'à la cime Borgonio (2930 m), puis traverser au mieux les arêtes jusqu'à la brèche (quelques pas d'escalade/désescalade faciles). De la brèche au Claï, traverser à plat pour retrouver des traces qui montent à l'arête en évitant un premier ressaut. Basculer côté SO, descendre (cairns) pour éviter un second ressaut et remonter un petit couloir terreux (ou les rochers en rive gauche), puis atteindre le sommet. Revenir à la brèche par le même itinéraire.De la brèche, descendre quelques mètres sur la vague arête qui sépare deux couloirs, traverser celui de droite (marque bleue) pour rejoindre la crête de Marie. Lorsque celle-ci s'aplanit, rebasculer à gauche (cairns). Passer entre les deux lacs de Ténibre, et par des traces, rejoindre le plus grand des lacs Variclès (2435 m). Une bonne trace mène à Plan Ténibre (balise 111 ; 2330 m). Prendre à droite le chemin de l'Energie. À la balise 112 (2331 m), prendre à gauche et descendre en lacets innombrables jusqu'aux granges de Fournels, puis à Saint-Etienne.

Saint-Etienne-de-Tinée
2050m R4 icone randonnee

Du parking sous Vignols (1622 m), suivre la direction de Longon (panneau). Franchir un ruisseau, puis bifurquer à gauche pour remonter le vallon sous la barme des Boeufs (grotte caractéristique) par des traces intermittentes. Pénétrer dans l'agréable creux de Sadour, le remonter à vue en direction NO vers la baisse de Varéglio (2181 m). Monter à la tête de Varélios (2456 m) par l'arête puis des pentes herbeuses. Descendre vers le col de Gipse (2392 m), puis remonter l'arête schisteuse jusqu'au sommet 2521 m (ou traverser juste en dessous). Se diriger vers la barre Nord du Mounier, traverser juste en dessous des pentes schisteuses puis herbeuses assez raides. Rejoindre le pied de la barre par des pentes herbeuses, repérer un cairn, départ d'un système de vires permettant le franchissement dans la barre (quelques traces, notamment à la fin). On débouche sur un replat herbeux vers 2500 m. Remonter à vue des pentes herbeuses puis de pierrailles vers le NO, puis suivre l'arête N du Mounier. D'abord facile, elle se redresse sous le sommet : monter sur le fil (sauf un petit crochet à droite au début) en escaladant facilement quelques passages, pour rejoindre la croix sommitale (2817 m).Redescendre par la voie normale, qui rejoint le plateau du Petit Mounier (2727 m, gros cairn, ruines de l'observatoire). Descendre par l'arête, rejoindre le GR, descendre tranquillement et longuement le secteur du Dément jusqu'au col herbeux des Moulines (1981 m). Descendre le GR, puis bifurquer à droite pour la vacherie de Roubion (1759 m) d'où on rejoint Vignols par une piste.

Roubion
1250m R3 icone randonnee

Du parking emprunter le sentier en direction des lacs, prendre sur la droite au bout de 500m et remonter le vallon (un sentier marqué par quelques cairns est bien visible). Contourner le lac d'En Veillos (asséché à la fin de l'été) par la droite et rejoindre l'arête qui marque la limite du Parc national du Mercantour.Poursuivre sur l'arête vers le nord pour rejoindre le sommet du Pépoiri.Vue panaromique exceptionnelle sur les sommets du Mercanour (Gelas, Cougourde, Cime Agnel, Cime Guillé, Argenterra...).La descente est bien balisée (GR5), il est conseillé de suivre le sentier qui longe tous les lacs par la droite.

St Dalmas
700m R2 icone randonnee

Topo guide la Côte d'Azur à pied.A Gorbio il y a une place où on peut se garer juste à côté des panneaux de départ des sentiers de randonnée. J'ai pris le sentier qui monte à la cime de Baudon par le ravin du rank et passant par le col de la Madone.Au sommet on traverse et on redescend sur Saint Agnès en passant par le col de la Piastre. Remonter ensuite au pas de Bausson pour redescendre sur Gorbio par le ravin du Roy.

gorbio
1120m R1 icone randonnee

Continuer sur le chemin après le gué, plein nord, en rive droite du torrent. Au bout de 3 minutes environ, repérer à droite du chemin un très gros bloc rocheux avec une marque jaune : en contrebas, une passerelle en bois franchit le torrent. C’est là qu’il faut aller. Après la passerelle, prendre le petit sentier qui monte assez raide, sud puis est-nord-est, et fait de nombreux lacets, en sous-bois ou à découvert (un court passage déversé dans une robine). Vers 1760m (lieu-dit "Granges de Servoz"), la trace, parfois intermittente, s’oriente au sud où elle devient quasi horizontale. Au bout du replat, repérer le poteau (balise 89, croisement de sentiers) et prendre à gauche (nord-est), en épingle, la direction "Col de Crousette / Mont Mounier". Après un lacet et une source-abreuvoir, on passe sous une bergerie avec un parc à moutons. Continuer vers le nord, mais la trace disparaît peu après (quelques cairns). Vers 2000m, nouveau changement de direction, d’abord sud-est, où on laisse à gauche la crête d’Ajalet, puis, plus haut, nord-est. Des marques jaunes sur de rares pierres dans l’herbe (r)assurent de loin en loin qu’on est bien sur la bonne voie… On débouche sur le vaste pâturage en pente douce de la Montagne de l’Estrop. À 2240m, on croise une balise (n°92). Le Col de Crousette est maintenant visible tout au fond. Il ne reste plus qu’à y aller, au mieux, en suivant toujours la même direction nord-est. On passe à gauche d’une croupe, puis on rejoint un sentier qui monte au Col en venant de la gauche.Au Col de Crousette (2480m, panneau), on attaque aussi sec, à gauche, la brève montée au vrai sommet 2571 (innomé) de la Crête de l’Alp (qui dépasse de 18 m. la Cime Nègre !). Ce beau parcours de crête se poursuit alors sans réelle difficulté par une suite de descentes (baisses 2504, 2449 et 2430) et de remontées, puis par un passage horizontal, jusqu’au pied de la Cime Nègre. Celle-ci se grimpe ensuite directement sur le fil par une suite d’ "escaliers" rocheux raides qui demandent de l’attention (il faut parfois mettre les mains). Du cairn sommital (2553m), très beau panorama sur les sommets de la Haute Tinée, du Mercantour et du Haut-Verdon, même si le Mont Mounier tout proche coupe un peu la vue vers l’Est.La descente côté nord-ouest vers le Col de Crous présente d’abord les mêmes escaliers rocheux que la montée précédente (prudence). On passe ensuite en versant sud sur des pentes de robines plus ou moins engageantes. Suit un parcours quasi horizontal au-dessus d’une barre rocheuse à gauche. Puis on laisse à droite le sommet du Mont Ferrand, et on aboutit ainsi sans plus de difficulté au Col de Crous (2204m, croix, stèle et blockhaus ruiné).Là, on quitte la crête pour s’engager à gauche sur le bon sentier qui descend vers le sud en lacets serrés. Vers 1970m, des casemates témoignent d’un ancien camp militaire (Peira Grossa, abri possible). Plus bas, on passe à côté de l’abreuvoir de la Fuont Freyre (1848m). Ensuite, après avoir laissé une bergerie à gauche, puis traversé un terrain raviné, le sentier descend une dernière fois en raides lacets jusqu'au fond du vallon, rive gauche du torrent de Tuébi. Peu après, le poteau n° 94 puis la chapelle St Jean Baptiste marquent la fin du sentier et le début de la route de la Baumette, qu’il ne reste plus alors qu’à redescendre tranquillement jusqu’au parking de départ.

Péone
1400m R3 icone randonnee

Du grand parking de Castellar suivre le GR vers la chapelle puis vers Monti. A un carrefour prendre le balisage jaune vers la Penna, puis vers le col St Bernard (si on prend la piste depuis la chapelle on arrive directement au col St Bernard).En arrivant au col en venant de la Penna prendre en face au dessus de la piste le sentier vers Mourga.A Mourga prendre le GR 52 Vers MentonEn passant au col de berceau ascension à droite du Roc d'Orméa et à gauche de la cime de Restaud.Puis reprendre le GR 52 et ensuite le GR 51 qui ramène à Castellar.

Castellar
1000m R1 icone randonnee

Depuis le lac de Saint Grat, prendre un sentier qui fait suite à la route pendant environ 800mLe quitter au niveau d'un panneau du parc et prendre à droite un autre sentier qui remonte le vallon. Grimper dans la forêt jusqu'à un replat caractéristique (1880m). Traverser un ruisseau à gauche et s'élever légèrement jusqu'à une bifurcation (cairns). Prendre à droite et remonter la rive droite du vallon de la Mairis. On arrive à un autre replat où se trouvent les fondations et quelques planches d'une cabane de berger. Obliquer de suite à gauche (cairns)et s'élever dans une pente herbeuse pour aboutir dans le vallon des Verrairiers. Passer près d'une zone humide et continuer dans l'axe du vallon par des clapiers et des pentes herbeuses.Gravir une dernière pente d'éboulis puis accéder au Pas du Trem (2480m) entre la cime du Diable (à droite) et la cime du Trem (à gauche). Du pas, suivre une sente jusqu'à la cime du Diable (2685m)

Belvédère
1131m R2 icone randonnee

La cime de Voga (2770m) est visible depuis le col de Raspaillon. Ni balise, ni cairns, ni sente, il suffit de se débrouiller pour trouver la pente la plus agréable à monter! Depuis la cime, descendre l'agréable crête jusqu'au col de Pelouse (2553m). Un sentier mène en 20 minutes à la cime de Pelousette (2757m). Pour le retour, revenir au col de Pelouse qui offre un sentier qui sur les flancs de Voga suit la courbe de niveau jusqu'au col de Raspaillon.

St Etienne de Tinée
500m R2 icone randonnee

Cette sortie consiste en l'enchainement des 5 grands sommets autour du lac de Rabuons : Ténibre (R3, 3031m), Roche Rousse (R4, 2996m), Grand Cimon de Rabuons (R3, 2995m), Corborant (R4, 3007m) et Tête de Chalanchas (R4, 2995m) dans cet ordre ou un autre!L'ensemble nécessite une endurance certaine, une capacité à moduler ses efforts (nombreuses montées suivies de nombreuses descentes), à maitriser ses émotions (nombreux pas d'escalade faciles) et sa fatigue : il faut être capable de gravir du R4, même après déjà 5h d'effort! Le terrain n'est pas facile, car le plus souvent hors sentier, parfois dans des chaos rocheux malcommodes. C'est donc une course réservée aux randonneurs aguerris. Se reporter aux topos des différents sommets pour la description des parcours.

St-Etienne-de-Tinée
10km 1500m R5 icone randonnee

Du parking des écoles aller jusqu'à la Chapelle St Sebastien et prendre la route de gauche qui monte fort vers le nord est.Au bout de 100m laisser la route et tirer à droite (balisage jaune PR) sur un chemin jusqu'au point coté 418m.Prendre à droite (balisage GR et pancarte) et suivre le GR51, puis le GR52 jusqu'au plan de Leuze.Arrivé à un replat et un carrefour, prendre la branche de gauche (pancarte) jusqu'au Mont Carpano.Arrivé au sommet frontalier (772m), repérer une sente peu tracée qui part nord-ouest en suivant la crête et la frontière.On arrive à une imposante borne frontière.Continuer alors sur une sente peu tracée vers la crête visible sur la droite.On passe encore en cheminant coté Italien ou Français 3 bornes frontière jusqu'à un amas rocheux de style lapiaz (Castel del Lupo)Redescendre vers le Mont Carpano par le même chemin et reprendre le chemin de l'aller jusqu'au carrefour et au replat où on tourne à gauche pour suivre le GR52 qui descend sur Menton.Arrivé à la cote 446m, prendre à droite la piste, puis la route qui ramène à Castellar.

Castellar
9km 530m R2 icone randonnee

De Canaux, suivre une route réservée aux riverains sur environ 1,4km puis prendre sur la droite une piste non balisée qui conduit à un petit col situé sur la crête de la Montagne de l’Audibergue, correspondant au point coté 1349 ; en pratique, conformément à la trace GPS, un sentier permet de couper certains virages de la piste. Suivre sur un peu plus de 5km la crête, essentiellement herbeuse sans difficulté particulière, jusqu’au sommet de la Montagne de l’Audibergue, sachant qu’à partir de la balise 176a, l’itinéraire est balisé. Du sommet revenir à la balise 176a, où l’on aperçoit, sur la droite, un couloir  permettant de rejoindre une ruine (environ 150 m de dénivelé), de laquelle on voit, en regardant, en haut la balise 176a. Suivre l’itinéraire balisé vers l’Est sur un peu moins de 3km. La piste sur laquelle on se trouve, alors, tourne à droite avant de rejoindre une autre piste en provenance de Canaux. À cet embranchement, poursuivre tout droit sur la piste pendant environ 1/4 d’heure puis prendre sur la gauche un sentier (non indiqué sur les cartes de l’IGN mais bien visible) qui rejoint rapidement le sentier balisé conduisant de Canaux au sommet de la Montagne de Thiey. Du sommet de la Montagne de Thiey, une sente suit la crête puis descend dans une pente raide mais avec de nombreux cairns, avant de rejoindre le sentier balisé qui va à Canaux en passant par les balises 178, 212 et 177.Cette randonnée est la 4ème d'un groupe de 5 randonnées permettant d'atteindre les Montagnes de l'Audibergue et de ThieyDescriptif des 5 randonnées avec leur trace GPS

Canaux
18,6km 1008m R1 icone randonnee

Cet accès par le nord à la Tête de l’Enchastraye (aussi cité par ex. par B. Ranc dans "Les plus belles randonnées des Alpes du Sud", couplé avec la Cime du Mul) emprunte le magnifique et très fréquenté vallon du Lauzanier, connu pour son très beau lac éponyme, pour le célèbre Pas de la Cavale qui le clôt au sud, et pour… ses marmottes pas du tout farouches et très protégées (c’est ici leur paradis !).L’itinéraire est on ne peut plus évident : le GR très confortable remonte sur près de 8 km le fond du vallon, plein sud jusqu’au Pas de la Cavale. On passe ainsi d’abord au lac du Lauzanier, qu’on contourne par la droite, puis plus haut au plus petit lac de Derrière la Croix, qu’on contourne par la gauche en montée plus raide vers le Pas de la Cavale (alors visible au fond). Repérez alors sur le massif à votre gauche un col évident au-dessus d’un grand couloir d’éboulis, et à la droite duquel une belle arête rocheuse inclinée grimpe…vers la Tête de l’Enchastraye. Il faudra passer par là…Sur le sentier (GR) du Pas de la Cavale, vers 2570m, un bon cairn sur la gauche indique l’endroit où il faut le quitter pour accéder à l’Enchastraye. On montera donc dans les caillasses à gauche (nord) pour, en suivant les cairns, accéder assez vite à un plateau quasi horizontal. L’itinéraire s’infléchit alors progressivement vers la droite (NE) pour atteindre le pied du grand éboulis précité. Le remonter au mieux (quelques traces, c’est très raide mais ça passe, on a vu pire !) jusqu’au col. Là, en avançant un peu, on voit à gauche en contrebas le superbe et secret petit lac de l’Enchastraye (on peut y faire un aller-retour), et à droite la crête qui mène au sommet. S’y engager prudemment (traces, marques bleues), plutôt à droite du fil, en contrebas (le fil lui-même est bientôt encombré de gros blocs très pénibles à négocier). Au sommet, orné d’un immense cairn, d'une petite croix et d’une petite vierge (italienne, sûrement – on est sur la frontière !) dans son tabernacle, la vue est magnifique, sur le Mercantour au sud jusqu'à l'Argentera, les sommets italiens à l’est, ceux de la Haute Ubaye au nord, etc. A la descente, on fera, surtout si on ne le connaît pas encore, un aller-retour au très séduisant Pas de la Cavale (à partir du précieux cairn à la jonction du GR). Ensuite il suffira de reprendre l’itinéraire de montée - qui va comme d’habitude vous paraître bien plus long qu’à l’aller... Mais avant d’accéder au parking, ne manquez pas d’aller causer un peu aux marmottes, particulièrement nombreuses et conviviales ici. Mais surtout ne les nourrissez pas, d’ailleurs c’est interdit, à juste titre. Contentez-vous de les prendre en photo, elles adorent !

Larche
19km 1150m R3 icone randonnee

Du col de la Porte (1057 m), prendre la piste direction NO qui monte légèrement en sous-bois jusqu'à la borne 194 (1106 m). Continuer tout droit en terrain découvert (terrain ayant probablement subi un incendie récent), et repérer au bout de 3 minutes un départ de sentier discret sur la gauche, droit dans la pente (un cairn au-dessus). Par une courte montée puis une traversée ascendante, rejoindre un agréable replat herbeux en sous-bois et descendre légèrement jusqu'au col de Lobe (1224 m, borne 449). Prendre à gauche un sentier mal tracé (balisage jaune ou organe) qui monte, franchit une dalle calcaire fracturée, et continue à monter assez raide en sous-bois jusqu'à la crête de Roccassiera. Prendre le sentier à droite de l'arête rocheuse, et monter au sommet après quelques minutes de traversée. Continuer à traverser quelques minutes, et repérer le sentier qui descend raide en sous-bois. Retrouver un replat, et gagner le col de l'Autaret (1280 m, borne 448). Continuer à gauche, par une restanque, puis descendre (borne 447). Prendre un droite un sentier qui descend franchement, puis contourne par l'O en sous-bois la crête des Graus, jusqu'à une bifurcation (borne 445 ; 1023 m). Prendre à gauche, remonter sous une falaise jusqu'à la chapelle Saint-Miche. Prendre à gauche, remonter à travers le village ruiné de Rocca Sparviera, puis sous la crête des Graus pour retrouver la borne 447. Remonter au col de l'Autaret. Traverser, direction col de Lobe, en sous-bois, puis en terrain découvert ; remonter légèrement au niveau de la cabane ruinée de Plat Liberte, puis traverser sous bois jusqu'au col de Lobe. Revenir par l'itinéraire de l'aller au col de la Porte.

Lucéram
750m R1 icone randonnee

Aller et retour Gordolasque, Merveilles, Valmasque au départ du Pont du Countet - 1690 m - Haute Gordolasque- Mercantour (Alpes Maritimes).(une boucle par le refuge de Nice et le col de la Fous ou à défaut par la Baisse du Basto eut été préférable avec un enneigement moins important que lors de la réalisation de cette course).Du pont du Countet (balise 412) un panneau indique au SE la direction des Merveilles et du Pas de l'Arpette via le vallon d'Empouonrame. Montée en lacets serrés en sous bois à proximité d'une conduite forcée (peinte en vert) sous laquelle on finit par passer vers 2090m. On débouche sur la partie supérieure du vallon, plus ouverte (la conduite disparait). Le Pas de l'Arpette s'atteint par quelques lacets bien tracés et aménagés sur la gauche (NE) : 2511m - Balise 402 - environ 2H15 de montée.AR rapide possible à la Cime des Verrairiers (2567m) à D. (Sud).A l'est du Pas (début de descente) on découvre une partie de la Vallée des Merveilles avec notamment le Lac Long Supérieur (Refuge des Merveilles), le Lac Long Inférieur, le Lac Fourca.... On entre dans la zone règlementée des Merveilles (ne pas sortir des sentiers, ne pas utiliser les bâtons).Descente (vue lors de celle-ci sur le lac de l'Huile, 2292m à droite) en une petite heure sur la balise 93, altitude 2176m non loin du Lac Long Supérieur / Merveilles.On quitte alors la descente vers le Refuge des Merveilles pour prendre à gauche (N) le GR 52 qui nous menera en 1H30 (hors temps d'examen de quelques gravures rupestres dont notamment le Christ, le Chef de Tribu, la Roche de l'Autel)) à la Baisse de Valmasque - 2549m, Balise 94. A notre gauche à la montée, le rocher des Merveilles (2659m), à droite le Mont Bégo (2872m).Passage au Lac des Merveilles (2294m) dont on suit la rive est (à droite) puis aux petits lacs supérieurs(2383m) avant d'attaquer la raide mais facile montée finale à la Baisse de Valmasque d'où l'on découvre notamment l'important lac du Basto (2341m) et à l'ouest les Têtes du Basto et la Baisse éponyme (2693m).Descente à vue et dans la neige (GR 52 non visible) jusqu'à la balise 95 (2363m) où on néglige à gauche la montée à la Baisse du Basto pour descendre toujours à vue et dans la neige à proximité du Lac du Basto où l'on retrouve un bon sentier (2341m).Ce sentier longe la rive est (à droite) du lac du Basto (restes de glace) et passe près de son petit barrage. IL convient également de passer à droite (est) du Lac Noir (2278m) avec passage d'un névé abrupt (début de saison) plongeant sur le lac (bâtons utiles).Contournement du Lac vert (dominé par le sommet bifide de Chamineye, 2921m) toujours par la droite pour rejoindre via la vallée de la Valmasque le refuge éponyme - 2221m (raccourci possible par une descente directe via des roches moutonnées).Nuit (réservation plus que conseillée) au refuge de Valmasque et retour le lendemain par le même intinéraire. Comme déjà indiqué une boucle eut été préférable.

Saint Martin Vésubie
30km 1860m R2 icone randonnee

J1 - Départ pont du countet à refuge des merveilles par le pas de l'arpette 4h. Pas de difficultés mais +800 de D+. Peut être emprunté avec des enfants. Bivouac près du refuge des merveilles. J2 - Refuge des merveilles - baisse de Valmasque - baisse du Basto - refuge de nice -parking pont du countet 7h avec 1h30 de pauses.Bcp d'eau tout le long de l'itinéraire en juin 2012 donc inutile de porter trop d'eau Sources refuge des merveilles et refuge de nice. Eau dans tous les lacs et ruisseaux.

BELVEDERE
1200m R2 icone randonnee

Suivre le sentier du lac des Terres Rouges en s'élevant au dessus des pistes de ski vers l'est. Contourner le lac des Terres Rouges par la gauche pour atteindre la baisse de Druos. Descendre le large chemin pavé vers le lac de Valescure. Longer le lac en rive gauche; au niveau du déversoir, emprunter le chemin qui remonte en rive droite et atteint le refuge Questa par une succession de petites montées et descentes. Du refuge, contourner par la droite le lac des Portettes et suivre vers le sud le chemin qui remonte le vallon. Sous une construction militaire, ce sentier traverse vers la gauche pour atteindre un couloir raide (court) menant au pas des Portettes (2600m). Descendre au mieux dans les éboulis (cairns) jusqu'au lac Tavel. Contourner le lac par la gauche, puis suivre les cairns qui, en direction de l'ouest, par une légère remontée suivie d'une longue traversée dans les blocs ramènent vers le col Mercière. Du col rejoindre la station.

Isola
1200m R2 icone randonnee

Départ du parking inférieur de la Madone de Fenestre, 1845m, sous le sanctuaire, près du dernier pont enjambant le torrent de Fenestre.Prendre la petite route caillouteuse menant aux vacheries de la Madone. Passer à gauche des bâtiments et suivre un court moment le GR 52 (balisage rouge et blanc) venant de la Madone et allant au Pas du Mont Colomb. Au niveau de la balise 367, un panneau jaune indique sur la droite (SE) la direction de la Baisse des 5 Lacs via le facile vallon du Ponset. Vers 2100m (1H) passage par une prairie un peu marécageuse: Les Sagnes du Ponset. Poursuite de la montée jusqu'à la Baisse des 5 lacs, 2335 m (balise 366) située à droite de la crête rocheuse du Mont Neiglier-Pointe André.Les 5 lacs de Prals sont au sud de la Baisse dans une combe gazonnée aux environs de 2270m.Descente par le vallon de Prals (indiquée par un panneau jaune) via un bon sentier passant entre les 2 premiers lacs (sous la baisse des 5 lacs). Poursuivre Sud et au niveau de la balise 364, laisser à gauche (SE) la montée à la baisse de Prals pour continuer la descente dans la large combe gazonnée du Plan de Prals (2000m, balise 363). Descente rive droite du torrent de Prals puis rive gauche. A la balise 362 on rejoint le grand sentier qui descend de la Baisse de Férisson à gauche. Retraverser à nouveau le torrent (1823m) pour monter sur un petit éperon boisé que l'on franchit su Sud au Nord. Le sentier aboutit vite à la route goudronnée de la Madone et au parking de départ.

Saint Martin Vésubie
8km 495m R1 icone randonnee

Le Mont Bégo au départ de Castérino, en passant par les vallée de Fontanalba et des Merveilles. Deux célèbres vallons où accompagné d'un guide il vous sera possible de découvrir des milliers de gravures...Depuis Castérino, prendre la piste qui mène jusqu’à l’entrée du Parc (possible avec 4x4 malheureusement!). Rejoindre ensuite en dix minutes le refuge de Fontanalba (il est possible ici d'aller sur le site des gravures de Fontanalba, uniquement accompagné d'un guide). Du refuge, poursuivre par le sentier jusqu’à la Baisse de Fontanalba. Au col, quitter le sentier et se diriger grâce aux cairns sur la croupe nord de la Cime Pollini. Rejoindre le point côté 2706m et prendre un sentier (qui arrive de la Baisse de Valmasque). Ce sentier chemine dans la face nw du Bégo. On se demande d’ailleurs bien par où cela passe… Impressionnant! C’est parfois très aérien, avec des falaises où vous devrez avoir le pas très sûr! De nombreux chamois et bouquetins apporteront une touche d’humanité dans ce monde minéral!Cent mètres sous le sommet, on passe par un petit collet dans la face nord-est, le soleil fait d’ailleurs bien du bien! Gravir alors les derniers mètres dans un couloir rocheux.Au sommet, laissez-vous enivrer par l’histoire de cette montagne, sacrée dit-on…Descente par la face sud. Une fois au lac Long supérieur, monter au lac des Merveilles (en contournant bien le lac Long Sup par le refuge des Merveilles), la Baisse de Valmasque, la Cime Pollini, descente sur la Baisse de Fontanalba et ensuite le sentier jusqu’à Castérino. Possibilité au point côté 2706m à l’Est de la Cime Pollini de descendre par un couloir nord empierré qui vous évitera de passer par la Baisse de Fontanalba.Intéressant de programmer cette sortie sur deux journées.* * * Un peu d'histoire. Le Mont Bégo, une sacrée montagne ou une montagne sacrée… " Je m’appelle Bégo, je suis une montagne… A une époque encore lointaine, on m’a attribué ce nom, mais je ne me souviens plus très bien qui me l’a donné. Aujourd’hui, les scientifiques ont des versions différentes sur son sens, mais l’une d’entre elles évoquerait la montagne sacrée (Be) et le dieu taureau (GO)… Vous l’aurez compris, nous ne sommes point là sur une montagne, mais un véritable sanctuaire…" 3000 ans avant notre ère, les groupes d’humains et d’animaux continuent leurs transhumances habituelles, mais je remarque alors de nouvelles pratiques un peu étranges qui picotent mes flancs. Ces hommes se sont munis de pointes de quartz, avec lesquelles ils me martèlent régulièrement m’incisant de motifs représentant des animaux à cornes, des outils, des armes, des figures géométriques et beaucoup d’autres motifs non expliqués à ce jour." Il semblerait que j’ai été élu par des populations de la vallée du Rhône, des côtes ligures et des plaines piémontaises, venues vénérer mon sommet qui culmine à 2872m. A l’époque, mon chef arrondi aurait eu un impact symbolique plus important que les cimes pointues des autres massifs. Il paraîtrait également qu’une des vallées principales, qui vous mène à moi et qu’on appelle aujourd’hui la vallée de la Minière, aurait recélé des minerais très prisés par les hommes, concepteurs de la première métallurgie." Ces humains, très superstitieux, pensaient qu’en gravissant mes pentes ils se rapprochaient du ciel donc de leurs divinités, lesquelles entendraient mieux leurs prières." En gravant des symboles sur mes roches, ils espéraient sans doute se mettre tout autant à l’abri de mes colères que de celles de leurs dieux, qui habitent au-dessus de moi, dans le ciel. Pour ces hommes, c’est faire des offrandes que d’orner de motifs tout mon être.[Source : Je m’appelle Bego… Musée des Merveilles / Conseil général des Alpes maritimes].Voir aussi le topo www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1022&id_sport=2Bonne rando dans ce site empli d’histoires, et n’oubliez pas de passer au Musée de Tende à votre retour.

Castérino
2000m R3 icone randonnee

Traverser le village, pour prendre le sentier qui longe le cimetière.Continuer, plein Nord, jusqu'à la Baisse de Fleirel. (1353m)Poursuivre, toujours plein Nord, jusqu'au Col de Pras (1537m), où l'on prend pied sur une large piste. Continuer sur cette piste. Un peu avant son terme, on trouve des ruines à gauche. Dans les ruines, commence un sentier qui mène jusqu'au Collet de la Vigude. (1594m)continuer, encore plein Nord, jusqu'à la balise 254 (1750m), nommée elle-aussi, sans doute faussement, Collet de la Vigude. L'ascension finale commence. Prendre le sentier au Nord-Est, jusqu'à la balise 256, puis plein Est, jusqu'à la balise 255, sur le plateau de la Montagne d'Auvare. (1977m)Remonter alors au Nord-ouest, en longeant plus ou moins la ligne de crête, jusqu'au repère géodésique du sommet.Retour par le même itinéraire.

Auvare
15 Kmkm 1060m R2 icone randonnee

De la Madone de Fenestre, suivre le GR52 en direction du pas des Ladres. Bifurquer a droite vers 2150 m, suivre un sentier qui contourne par l'est une petite arete, passe au-dessus des lacs Balaour puis monte au-dessus du lac Blanc (alternance traces/traversees d'eboulis, bien suivre les cairns). De la, quitter la voie normale du Gelas et monter a vue plein Nord dans les eboulis vers le collet de Saint-Robert (2832 m), qu'on atteint par une petite vire. Mettre le casque.Escalader 5 m plein E (II), puis basculer cote N au bas de l'arete. Monter au mieux dans les eboulis et les rochers sur ce versant jusqu'a retrouver le fil de l'arete vers 3000 m. Escalader sur l'arete (II) jusqu'a une dalle qui vient buter sur l'ultime facette NO du Gelas, qu'on remonte jusqu'au sommet.Descente soit par le meme itineraire, soit par le couloir E (voie normale), soit par l'arete E (vertigineuse, difficulte comparable a l'arete O).

Saint-Martin-Vesubie
1235m R5 icone randonnee

Se rendre au Col de Salèse par le GR, suivre la direction "Lac Nègre" mais ignorer l'embranchement pour ce dernier pour rester sur la piste jusqu'au Lac de Graveirette. Se porter à gauche pour trouver des pentes "douces" en direction de la pointe Colombrons. Grimer au mieux jusqu'à la pointe ou la crête. La suivre jusqu'au sommet par des éboulis. Léger passage aérien entre l'antécime et le sommet, séparés de 10m tout au plus. Redescendre par l'arête E jusqu'au Lac Nègre. Suivre la sente et rejoindre le lac au mieux .

St Martin Vésubie / Boréon
1250m R2 icone randonnee

De la station d'Isola, remonter le front de neige sur 100m environ, prendre à gauche b.90 et gagner par une petite route le départ du sentier des lacs de terre rouge b.90 a. Suivre ce dernier pour s'elever dans l'adret de la station jusqu'à la balise 91 ou l'on bifurque à droite(est). Franchir bientot le vallon de terre rouge(à gué) pour retrouver à la balise 92 le chemin militaire issu du col Mercière. Continuer plein nord sur ce dernier qui rejoint le verrou glacière b.93 et permet la découverte des petits lacs(2417m 2425m) et du grand lac de Terre rouge(2452m). Un mouvement tournant et quelques lacets mènent à la Baisse de Druos(2628m b.94) d'ou l'on découvre le cirque Italien de Valscura.De la Baisse de Druos, descendre une trentaine de mètres pour remonter à gauche une petite sente qui grimpe dans les rochers(cascade sèche avec trainées noires caractéristiques). Gravir un couloir haut de 25m environ et déboucher sur un petit plateau pierreux. Continuer le long de l'épaule qui se rétrecit bientot, dominant un grand couloir versant Italien. Après un petit collet aerien, un court passage d'escalade facile mène en ascendance sur la droite jusqu'à la large plate-forme sommitale du Mont Malinvern(2938m).Le retour s'effectue par le mème itinéraire.

St Etienne de Tinée
970m R4 icone randonnee

Du parking, revenir un peu en arrière sur la route jusqu'à la balise du Parc n° 353 indiquant la direction de la Baisse de Férisson. Montée dans la forêt sur n petit sentier. A un embranchement avec un sentier horizontal, au bout d'un bon quart d'heure, prendre à droite (on reviendra par la branche de gauche au retour de la boucle) ; la pancarte n'est pas très visible, à demi couchée dans les bosquets en face du sentier par lequel on arrive. Monter jusqu'à la Baisse de Férisson (balise 297) : belle vue vers le Sud, et vers le Nord sur la chaîne du Gélas.Prendre à gauche le sentier quasi horizontal balisé par des traits jaunes, direction Cime de la Valette de Prals. Le sentier évite la plupart des bosses de la crête, mais ça doit être possible de suivre la crête (plus panoramique). Le sentier balisé offre néanmoins de beaux points de vue par endroits sur le versant Nord. On parvient à la Cime de la Valette de Prals (croix) très panoramique.Descendre la croupe NW sur le sentier toujours balisé en jaune, vers la Baisse de Prals (balise 365). Prendre à gauche le sentier qui descend dans le vallon de Prals. A la balise 364 on peut ( facultatif, mais recommandé) monter aux Lacs de Prals (environ 150m de dénivelé).Continuer à descendre le joli vallon de Prals sur le sentier, qui longe la limite du Parc. Juste avant de traverser le ruisseau pour la 2ème fois, prendre à gauche (balise362) le sentier qui remonte à gauche et qui va ramener à l'embranchement signalé dans la montée : Attention de ne pas le rater : la balise est très peu visible et le sentier est petit, pas très visible.Poursuivre la descente jusqu'au parking par le chemin pris à la montée.

Saint Martin Vésubie
850m R1 icone randonnee

ALLERDepuis le départ du télésiège du Brec, suivre l'itinéraire balisé en direction du Chapeau de Gendarme.Au Queiron (2300m), prendre à droite l'itinéraire vers le Chapeau de Gendarme par la face nord et le suivre jusqu'au sommet.RETOURDescendre au vallon de la Goutta (2410m) et remonter au col du Gyp (2448m).Basculer en versant sud en suivant le circuit du tour des Brecs.Passer au col de Fours (2315m) et redescendre à Super Sauze.

Le Super Sauze
13km 1150m R2 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Mont-Saint-Honorat-2520-m

Daluis
12 Kmkm 1100m R3 icone randonnee

http://www.altituderando.com/Cime-de-Pal-2818-m

St-Etienne-de-Tinée
17 Kmkm 1050m R2 icone randonnee

Du piano della Casa del Re (1765 m), prendre à gauche (panneau) et remonter le sentier en rive droite d'un thalweg (sec en fin de saison). Le traverser vers 2000 m, prendre à gauche à un embranchement (panneau) et retraverser le thalweg. S'élever par le sentier jusqu'à proximité de refuge Remondino (2465 m), que l'on peut rejoindre par la droite.On atteint une cuvette de gros blocs, pénible à traverser (marques rouges et cairns abondants). Après une courte montée dans une croupe herbeuse, on retrouve une nouvelle zone de gros blocs vers 2600 m. Par une pente d'éboulis de plus en plus raide, on arrive dans un couloir très raide enserré entre deux éperons rocheux. Le remonter intégralement par de bonnes traces, parfois dédoublées. On débouche sur l'arête, vers 3100 m ("passo dei Detriti" ; ce n'est pas vraiment un col).Descendre 5 m et tourner à gauche, pour découvrir la face E de l'Argentera rayée d'une vire évidente qu'il va falloir traverser intégralement. Des traces rouges indiquent le départ de cette vire, d'abord horizontale, rapidement étroite et très exposée. Deux sections équipées de cordes fixes sécurisent les portions les plus étroites ; s'y longer impérativement. Ensuite, la vire remonte, devient un peu moins exposée. Par une succession de petits ressauts où il faut souvent mettre les mains (I), on arrive à un couloir de 20 m environ, avec une corde fixe ; le gravir (II, passage de III au milieu avec un petit bloc coincé). Y laisser un rappel pour la descente peut être utile. De la sortie du couloir, rejoindre le sommet en 5 min par des gradins faciles.Descendre par le même itinéraire, en désescaladant prudemment les passages les plus raides en descente dans la vire. Tirer un rappel dans le couloir final est bien

Valdieri
1530m R5 icone randonnee

Du pont se trouvant à la côte 2063, se rendre par un très bel itinéraire dans le ravin de la Grande Cayolle au Petit Col de Talon (2678). La montée à ce col est un peu plus raide. Suivre la crête par une sente bien marquée jusqu'au sommet du Cimet (3020) marqué par un cairn immense.Retour par le même itinéraire.

Uvernet-Fours
1000m R2 icone randonnee

La randonnées est balisés en jaune sur l'ensemble du parcours. Tout d'abord un sentier, avec des balises (102, 103, 104) aux principales intersections, permet d'accéder à la balise 105 (1041) qui se trouve sur un plateau avec des bergeries en ruine mais néanmoins avec souvent des troupeaux de moutons. De la balise 105 descendre jusqu'à la balise 78 au Col d'Amberlarte (965).Du Col d'Amberlate prendre le sentier qui monte dans un versant Sud très aride (et par suite à éviter l'été) qui arrive à environ 200 mètres à l'Ouest de la table d'orientation située au sommet de la crête de la Madone d'Utelle. Ensuite poursuivre sur la crête un peu plus de 500 mètres pour accéder au sanctuaire de la Madone d'Utelle. Retour en sens inverse Trace GPS (format GPX) pour cette randonnée et description de 4 autres randonnées avec leur trace GPS (format GPX) pour la Madone d'Utelle à cette page.

la Villette qui est un hameau d'Utelle
9,2km 736m R1 icone randonnee

Du parking prendre le GR52 jusqu'au col de Salèze. Suivre la piste des Mollières sur 400m environ, puis prendre à droite (panneau) la piste puis le sentier de Drémamorte, lac Nègre. Laisser ensuite à droite Frémamorte pour prendre à gauche vers le lac Nègre.Retour par le trajet aller.

St Martin Vésubie
10km 734m R1 icone randonnee

Du parking supérieur (700m au sud du sanctuaire) prendre un large chemin vers le sud. A la première bifurcation prendre à droite le chemin du lac sainte Anne puis poursuivre jusqu'au pas de Tesina. Poursuivre à gauche de niveau sur un chemin taillé dans le roc puis au niveau d'un casernement monter au col de Saboulé. Prendre à gauche le chemin qui descend vers les lacs Lausfer. Poursuivre vers le col de Lausfer et, par un large chemin militaire rejoindre le pas de sainte Anne puis le parking

sainte Anne de Vinadio
550m R1 icone randonnee

Au départ du sanctuaire prendre la direction du col de Fenestre (par le lac de Fenestre). Aprés avoir passé la balise 368, à environ 2250m d'alt, quitter le sentier vers une bifurcation à droite et suivre les cairns et les quelques marques jaunes restantes.Prendre la direction du lac mort puis le lac blanc que l'on passepar la droite. On se retrouve au pied du Gélas qu'il faut contourner par le sud (il suffit de longer la paroi) pour arriver dans le vallon Est.A partir de là il n'y a plus qu'à emprunter le couloir jusqu'à la brèche puis l'arête jusqu'au sommet (partie droite du Gélas).

Saint Martin Vésubie
1240m R3 icone randonnee

Du parking du Countet au bout de la route de la Gordolasque, balise 411.Suivre la direction "refuge de Nice"A la balise 413 continuer à droite le chemin normal du refuge de Nice. Traverser le ruisseau sur le pont et arrivé à la balise 414, prendre à droite le sentier du lac Autier (pancarte + balisage PR).Suivre le sentier bien tracé et bien balisé (PR) jusqu'au lac Autier.Arrivé au lac :- Soit tirer hors sentier plein nord vers les pointes de l'Estrech puis une traversée à flanc vers la pente sous le pas du Niré.- Soit appuyer sur la gauche pour contourner l'éperon rocheux pour aboutir à un replat en éboulis, puis monter plein nord vers le pas du Niré).Quelques cairns que l'on perd facilement, mais la progression se fait à vue, donc pas de soucis majeurs d'orientation.Au pas du Niré continuer vers la droite en suivant l'arête assez facile.Retour par le chemin emprunté à l'aller.Variante possible à la descente par le lac Niré (forte pente) et le refuge de Nice.

Belvédère
11km 1065m R3 icone randonnee

Itinéraire très bien balisé. Donc, suivre les panneaux...A la descente, on peut se rendre au lac d'Allos. A 2250m, laisser à votre droite le sentier par lequel vous etes monté, et prendre celui de gauche qui mène au lac. Retour par le sentier d'interprétation.

Allos
950m R1 icone randonnee

Prendre le chemin du gîte d'étape (GR52), le suivre jusqu'au point côté 1588m.Prendre à gauche vers le col de Cerise.Grimper dans la forêt. A la balise 372, s'élever sur le versant gauche du vallon du Cavalet.Grimper en lacet et atteindre le "lac" de Cerise (2223m).A la balise 376, quitter le sentier qui conduit au col de Cerise, prendre à droite une sente cairnée jusqu'au lac du Mercantour (2454m).Passer au SE du lac, poursuivre par une trace dans des éboulis jusqu'à une dépression au sud du sommet (2636m)Atteindre le sommet par l'arête sud.

Saint Martin Vésubie
1252m R2 icone randonnee

La randonnée pédestre en boucle décrite est la suivante : Parking de Vens (1558), Lacs de Vens et refuge de Vens (2366), Lac de Fourchas (2468), Lac de la Montagnette (2606), Claï Supérieur (2982), Lacs Marie (2521), Parking de Vens (1558) par la piste du Claï : Dénivelé : 1528 m Longueur : 19,4 KmLe descriptif complet avec notamment : les points de départ et d'arrivée ; le balisage ; l'obtention des durées, des altitudes, des dénivelés, se trouve à cette page

Saint-Dalmas-le-Selvage
19,4km 1528m R4 icone randonnee

Au Pont du Countet, suivre le balisage qui est très bien fait.Itinéraire sans difficulté particulière sauf sous le Pas de l’Arpette où le sentier se raidit sur quelques dizaines de mètres.On peut poursuivre sur le refuge des Merveilles et bien évidemment… la vallée du même nom.Horaire indicatif : 4heures depuis le pont du Countet est-il noté sur les panneaux...

Belvédère
800m R1 icone randonnee

De la route d'Azuéros, repérer le départ du sentier dans un virage à gauche (balise 123 ; panneau ; 1080 m). Monter en laissant un petit ruisseau à main droite. Poursuivre par un bout de piste raide. Juste avant qu'elle ne s'arrête, prendre un sentier à droite. Monter en lacets et être attentif à trouver le panneau de bifurcation (balise 122 ; 1395 m) où on prend à gauche direction Rabuons par Cascaï. Le sentier se perd rapidement ; poursuivre au mieux à flanc, passer sous deux cabanes, puis monter au mieux à gauche de quelques anciennes restanques par des traces plus que discrètes (quelques balises jaunes). Le sentier redevient visible quand on arrive dans la forêt. Il effectue une audacieuse traversée horizontale dans un flanc de forêt très raide, en suivant une conduite (quelques passerelles en bois, une échelle). On arrive au fond du vallon de Cascaï en suivant l'ancien canal. Traverser par une petite passerelle (1610 m), monter à vue juste au-dessus vers une cabane où on trouve un panneau (balise 121). Prendre à droite, d'abord au mieux, puis on retrouve une trace distincte, qui s'élève bientôt en d'innombrables lacets. On traverse une forêt clairsemée, puis on laisse une cascade à main droite pour surmonter une partie plus raide. On continue au-dessus par un court replat puis dans les pentes soutenues (nouvelle cascade sur la droite) pour rejoindre finalement le chemin de l'Energie (balise 104 ; panneau ; 2430 m). Cette partie dans le vallon est longue, assez soutenue, et bien sous le cagnard l'après-midi. Suivre le chemin de l'Energie à droite, passer la cabane EDF (2471 m) puis monter au lac de Rabuons (balise 105 ; panneau ; 2500 m).

Saint-Etienne-de-Tinée
1420m R2 icone randonnee

Depuis Castérino, prendre la piste qui mène jusqu’à l’entrée du Parc (possible avec 4x4 malheureusement!). Rejoindre ensuite en dix minutes le refuge de Fontanalba (il est possible ici d'aller sur le site des gravures de Fontanalba, uniquement accompagné d'un guide). Du refuge, poursuivre par le sentier jusqu’à la Baisse de Fontanalba. Au col, quitter le sentier et se diriger grâce aux cairns sur la croupe nord de la Cime Pollini. Rejoindre le point côté 2706m et prendre un sentier (qui arrive de la Baisse de Valmasque). Ce sentier chemine dans la face nw du Bégo. On se demande d’ailleurs bien par où cela passe… Impressionnant! C’est parfois très aérien, avec des falaises où vous devrez avoir le pas très sûr! De nombreux chamois et bouquetins apporteront une touche d’humanité dans ce monde minéral! Cent mètres sous le sommet, on passe par un petit collet dans la face nord-est, le soleil fait d’ailleurs bien du bien! Gravir alors les derniers mètres dans un couloir rocheux. Au sommet, laissez-vous enivrer par l’histoire de cette montagne, sacrée dit-on… * * * Un peu d'histoire sur cette montagne : www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1023&id_sport=2* * *Variante : on peut réaliser cette course sur deux jours en dormant au refuge de Fontanalba et en y associant donc la visite des gravures du site de Fontanalba, au nord du refuge. Accès avec un guide obligatoire!

Castérino
1400m R3 icone randonnee

En fin fond de vallée, la Tête de Siguret domine Barcelonnette...Depuis Certamussat, prendre le sentier du vallon de la Duyère et monter jusqu'à la cabane (ruines) du même nom.Poursuivre sur la Draille (col), et plonger dans le vallon Long que l'on remonte jusqu'à la pente finale et le sommet.On peut redescendre par le lac de la Motte. Jolie boucle.

Barcelonnette
10 Kmkm 1500m R4 icone randonnee

Cet itinéraire original possède un défaut certain : il est proche de la route qui mène à la cime de la bonnette et croise même cette route! Cependant, il mérite le parcours car les vues qu'il offre sont incessantes et spectaculaires sur le Mercantour, l'Ubaye et le Viso au loin. C'est l'avantage d'un chemin de crêtes! De plus, c'est une des plus belles manières de gravir à pied ce sommet bien connu...des automobilistes!Du parking des Fourches, prendre vers l'Est pendant 100m puis suivre plein Nord un sentier qui monte vers la cime de la Pelousette (ancien fort), à 2757m.Continuer vers l'Ouest le chemin de descente au col Pelouse (2553m).Quitter alors le sentier pour gravir au mieux la cime de Voga (2777m) puis redescendre de l'autre côté jusqu'au col de Raspaillon (2513m). Cette dernière "bosse" peut être évitée en prenant sur son flanc sud un bon chemin de traverse.Du col, prendre hors sentier les crêtes (peu de descentes) qui passent par la cime de Vermillon (2595m, fortin), la cime de Brague (2693m), la cime des Trois Serrières (2753m) et redescend doucement au Col de la Bonnette (2715m).Suivre la route Est de la Bonnette sur 150m et attaquer l'éperon Nord de la cime de la Bonnette (2860m) : 130m raide sur des schistes qui tiennent finalement assez bien. Panorama grandiose au sommet et table d'orientation (avec maints touristes en prime, qui eux n'uront gravi que 50m à pied !).Si la raideur de cette pente freine les ardeurs de quelques uns, il est alors aisé de suivre la route jusqu'au parking puis un sentier mène à la cime en 50m.Descente jusqu'au col de la bonnette par le même itinéraire et de là descendre au col des Fourches en stop. Ca marche très bien en été quand il y a du passage.

St-Etienne-de-Tinée
8km 1200m R3 icone randonnee

 Du parking situé sur la route de Sospel juste après le panneau Monti qui est un hameau de Menton prendre la route de Sospel sur une centaine de mètres puis emprunter au niveau d'une grille le sentier balisé jusqu'à la balise 440 située au bas de Sainte-Agnès qui est le village Côtier le plus haut d'Europe.Quitter le sentier qui rejoint Menton en passant par le Col de Bausson puis Gorbio pour prendre le sentier balisé qui conduit au Mont Ours en passant à proximité du Col des Blanquettes.Pour le retour prendre le sentier balisé en direction du Col de Rencurel et de Monti qui permet de rejoindre le sentier balisé pris à l'aller à la balise 477 (non numéroté sur le terrain).Cette randonné fait partie d'un groupe de 20 randonnées permettant d'atteindre depuis 9 points de départ un ou plusieurs des 12 sommets proches de la mer au niveau de Roquebrune-Cap-Martin à savoir : Cime de Baudon, Cime de Bausson, Cime du Farguet, Cime de Gariglian, Mont Ongrand, Mont Ours, Mont Méras, Mont Razet, Mont Roularbe, Montagne Sainte-Agnès, Pic de Garuche, Pointe SiricoccaDescriptif des 20 randonnées avec leur trace GPS

Menton
16,7km 1176m R1 icone randonnee

Depuis le parking, suivre le GR56B (tour de pays Ht Verdon), jusqu'au lac, puis au col de la petite cayolle 2639m. Du Col, suivre plein sud le sentier menant au lac des Garrets, puis à la cote 2662, remonter (raide!) la crete jusqu'au sommet des garrets.Parcourir ensuite la crête séparant Ht Verdon et Ht Var, au dessus du lac des Garrets. On rejoint ensuite le sentier "normal" (cote 2679 que l'on suit jusqu'au pas du Lausson (2602m). De là, on peut descendre à vue (hors sentier, sur le Lac d'Allos, et clore la ballade par un paisible tour de lac. Au refuge, on suit le sentier "d'interprétation" jusqu'au parking.

ALLOS
14km 760m R2 icone randonnee

De Barcelonnette jusqu'au Col de la Cayolle, la route D902 est superbe. Ne pas manquer les cascades au Pont coté 1966m et les Prés des Fabres juste au-dessus où lézardent les marmottes. On retrouvera celles-ci dans les alpages autour du refuge de la Cayolle. Du refuge, ou du col deux minutes plus haut, prendre le GR56b. Très bien balisé.Le dénivelé est doux jusqu'au col de la Petite Cayole. Un premier lac à 2494m, des marmottes et chamois occuperont bien votre montée...Au col, la vue est plongeante sur le lac de la Petite Cayolle que vous laissez en contrebas afin de rejoindre le lac des Garrets plus au sud.Le sentier longe ensuite une crete balisé par de gros cairns qui mènent au Pas du Lausson et un panorama superbe sur le Lac d'Allos.Au Pas du Lausson, le retour s'effectue par une traversée NE descendante jusqu'au col de la Cayolle. On peut faire un petit détour par un cinquième lac en contrebas du sentier : le lac du Lausson.

Barcelonnette
600m R1 icone randonnee

Emprunter la piste qui traverse la Tinée en contrebas du hameau. Après un gué sur la vallon de Rio le sentier coupe les lacets de la piste pour rejoindre une cabane pastorale. Poursuivre vers le col de la Colombière. Au col, prendre à droite le chemin qui grimpe au flanc d'une pente raide et rejoint la crête de la Blanche. Poursuivre le long de la crête jusqu'au col de l'Alpe puis descendre ne quelques lacets vers le col de Colombart. Prendre à droite (est) le sentier qui mène à une cabane pastorale au milieu des alpages puis rejoint une large piste forestière à son terminus. Prendre le sentier étroit en rive gauche du Rio pour rejoindre la piste empruntée au départ

Bousieyas
800m R2 icone randonnee

1er jour:Lac des Mesches > Baisse de Valauretta > Baisse de Fontanalba > Refuge de Valmasque6h45 de marcheD+ 1520m D- 710m2e jour:Refuge de Valmasque > Pas de la Fous > Refuge de Nice > Pas du Colomb > Madonne des Fenestre > Cime du Pisset > Vacherie du Boréon10h15 de marcheD+ 1474m D- 2060m3e jour:Vacherie du Boréon > Col Cerise > Col de Valasco > Col Druos > Isola 200013h30 de marcheD+ 2330m D- 1730m4e jour:Isola 2000 > Col de la Lombarde > Sanctuaire + lac Santa Anna > Col du Lansfer > Tête Rougnouse > Pas du bœuf > Col de la Sèche > Descente Val di Seccia > Val di Barbacana > Col du Corborant > Refuge du Rabuon14h30 de marcheD+ 2420m D-2140m5e jour:Refuge du Rabuon > Lacs de Vens > Maison forestière de Tortisse > Parking de la Pra5h30 de marcheD+ 460m D-1300m

Casterino
8204m R5 icone randonnee

Excellente signalétique dés le Pont du Countet. Aucune difficulté technique sauf un raidillon sous le Pas de l’Arpette. Ensuite, on se laisse glisser en face Est jusqu’au lac Mouton où l’on prend le Gr52 qui vous mène jusqu’au site sacré de la vallée des Merveilles…Veuillez respecter la réglementation dans ce secteur : interdiction de quitter le sentier, sauf accompagné d’un guide.Ensuite, montée à la Baisse de Valmasque puis descente sur les Lacs du Basto, Noir et Vert, et enfin se laisser glisser jusqu'à Castérino.* * *Un peu d’histoire sur la vallée des Merveilles : voir le topo www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=1022&id_sport=2

Belvédère
1400m R1 icone randonnee

Départ du parking inférieur de la Madone de Fenestre-1845m - près du pont du torrent à 12 km de Saint Martin Vésubie.S'élever en rive gauche du torrent par la piste qui conduit aux vacheries de Fenestre (balise 359). Passer à gauche des bâtiments et par le GR 52 (balisage rouge et blanc) s'engager dans le vallon du Ponset que l'on franchit sur une passerelle.Juste après, au niveau de la balise 367, négliger à droite le sentier de la Baisse des 5 lacs (panneau indicateur) et poursuivre le GR au nord. Vers 2100m, le sentier oblique nettement à l'est pour s'approcher des pentes ébouleuses de la base de la face nord du Caire de la Madone. Ne pas perdre les marques du GR au départ, sinon une ligne de cairns dans de gros blocs incofortables permet de rejoindre le GR un peu plus haut. S'élever en traversée dans ces pentes, franchir un petit ressaut et atteindre le petit lac du Mont Colomb : 2390m (environ 1H30).On quitte le GR 52 qui par le Pas du Mont Colomb (2548m) permet de rallier le Refuge de Nice (Haute Gordolasque)/la montée au Pas est totalement en neige en cette fin juin.Du lac du Mt Colomb, on remonte quelques dizaines de mètres vers le Pas, puis on se dirige à vue vers le NE par des rochers, des éboulis faciles et un peu d'herbe. On passe ainsi sur la gauche du Caire Colomb (2702m), lui-même à gauche du Pas éponyme.En cette saison une traversée en neige (ne pas tomber) puis une grande pente toujours en neige sauf les derniers mètres (couloir d'éboulis branlants) permettent d'atteindre la ligne de crête entre les dentelures de l'arête W du Mont Colomb à gauche et les abrupts du Caire Colomb à droite. Il suffit alors de suivre (sente,cairns) les éboulis au Sud du sommet.Vue: Caire Cabret, Gélas, Saint Robert, Caires de la Madone et Barel, Malédie, Clapier, lac long, etc.A la descente, il est préférable d'éviter le couloir d'éboulis (risque de chute de pierre) sous la ligne de crête. Pour cela aller une centaine de mètres plus loin en direction du Caire Colomb et descendre dans les rochers (sains) et pentes herbeuses (prudence tout de même)

Saint Martin Vésubie
8km 971m R3 icone randonnee

Du refuge de Rabuons (3h30 depuis St-Etienne-de-Tinée), emprunter le sentier qui mène au Ténibre jusuq'au Pas de Rabuons, à 2870m. Au Pas, quitter le sentier par la droite et suivre les marques de couleur rouge qui conduisent au sommet de Roche Rousse. Les 50 derniers mètres sont très raides et comportent de nombreux petits passages d'escalade faciles (II) peu exposés mais le terrain n'est pas toujours très stable : des cailloux et petites pierres peuvent glisser. Prévoir des casques si vous êtes en groupe important ou alors laisser de bons espaces entre vous et faites bien attention aux chutes de pierres.Le sommet est très étroit alors ne comptez pas y pique-niquer à 10 !Descente par le même itinéraire.Pour ceux qui sont en grande forme, cette ascension peut s'inscrire dans la fameuse Quinte de sommets du Rabuons : Ténibre, Roche Rousse, Grand Cimon, Corborant et tête de Chalanchas ! Topo sur le même site.

St-Etienne-de-Tinée
2.5km 500m R4 icone randonnee

Du refuge de Rabuons (atteint en 3h30 depuis St-Etienne-de-Tinée), emprunter la rive Sud puis Est du lac de Rabuons. Quitter le lac (quelques cairns) pour rejoindre des pentes pierreuses raides sur la droite puis un léger goulet (traces de passage) qui mène au vallon caché des Chalanchas : il s'agit d'un gigantesque déversoir de blocs rocheux sur lequel la progression n'est pas aisée et semble réservée aux randonneurs aguerris sur ce genre de terrain. Les névés que l'on y trouve sont une aubaine car ils facilitent grandement la montée.Remonter ce vallon au mieux (quelques cairns) de vos capacités et préférences jusqu'au pied du Pas des Chalanchas. La dernière pente est un pierrier très raide et vraiment malcommode. Deux options :1- s'armer de courage et filer droit vers le pas (R4)2- Monter au pas de Corborant sur la gauche qui est plus facile puis traverser vers le pas des Chalanchas le long de vires à chamois en bon rocher (R3+)Du Pas des Chalanchas, monter sur la droite au mieux (R3+) des systèmes de vires à bouquetins jusqu'au confortable sommet à 2995m. Continuer l'arête rocheuse mais large jusqu'à la tête des Chalanchas (2978m), moins haute mais qui surplombe vertigineusement de 500m le lac de Rabuons.Descente par le même itinéraire.Ce sommet peut s'inscrire dans une doublette Corborant + Chalanchas, voire même une quinte Ténibre + Roche Rousse + Grand Cimon + Corborant + tête des Chalanchas. Voir topo sur ce site.

St-Etienne-de-Tinée
2km 500m R4 icone randonnee

Du parking du lac d'Allos, suivre les panneaux (ou la foule!) comme si l'on montait au Mont Pelat (qui peut d'ailleurs constituer un bon échauffement) et obliquer à droite (chemin) à la côte 2650m vers le lac du Trou de l'Aigle. Admirer la tranquillité de l'endroit alors que la foule se presse au Mont Pelat, puis rejoindre le pas de la Grand-Barre (2782 m) au fond à gauche du Cirque par un sentier encore convenable. Faire une pause, bien respirer car les difficultés commencent. Aucun sentier, aucun cairn à suivre.Traverser le pierrier vers la droite (vers l'Est), à altitude constante (les bâtons de marche sont bien utiles, car le pierrier est très instable), pour rejoindre au mieux un système de vires caillouteuses assez faciles, en rocher pas trop mauvais et pas trop exposées ! la remontée au mieux de ces vires conduit à l'arête Est du cirque.On respire car les 100 m à suivre sur cette arête (vers le Nord) sont faciles et en bon rocher. On se retrouve alors devant un grand gendarme qui parait bien malaisé à contourner et peu engageant à escalader. Poser les bâtons, il ne servent plus à rien!Le mieux semble alors de descendre sur le flanc droit (Est) de l'arête pendant une dizaine de mètres, sur des vires caillouteuses qui vont devenir exposées. Le plus dur commence : traverser au mieux sur 200m, à flanc de montagne, quasiment toujours à altitude constante et au-dessus de grandes barres rocheuses, ce système de vires caillouteuses en mauvais rocher, avec deci-delà quelques passages "foireux". Le bon côté de la chose est qu'on se perd difficilement, car les meilleurs passages sont vraiment toujours à altitude constante à quelques mètres près, donc même si le brouillard arrive, on devrait s'en sortir!Après 200m environ, les vires se resserrent et on devine un goulet (un précédent goulet long et raide a été dépassé) qui semble mener à la crête sommitale. Des passages en rocher conduisent à un véritable pas d'escalade facile (II) mais en rocher péteux (faire très attention, surtout à la personne d'en-dessous) : on prendra garde à ne pas tirer sur les prises mais à simplement s'appuyer de haut den bas en se collant bien à la paroi. Ce n'est pas difficile mais simplement délicat.Ensuite, quelques mètres faciles conduisent à la crête sommitale, large et non exposée, que l'on suit pendant 50 m plein Ouest jusqu'au sommet (cairn, enfin !).Descente par le même itinéraire. Attention dans le pas de désescalade.Cette voie est-elle la voie normale ? l'Auteur l'a parcourue, faute d'autre indication, et après avoir envisager toutes les possibilités!Notons que cette ascension peut se faire aussi en partant du Col de la Cayolle, en aller/retour voire même en boucle.

Allos
5km 900m R5 icone randonnee

du refuge de Rabuons, prendre le sentier du Ténibre qui contourne le lac de Rabuons par la gauche puis monte jusqu'au lacs de Chauffour (à gauche) et du Cimon (à droite). Attention, dépasser un petit lac sur la droite avant de trouver le lac du Cimon. Quitter le sentier pour contourner le lac du Cimon par la droite, repérer un goulet pour s'élever au-dessus de barres rocheuses : la vue s'élargit et l'itinéraire devient clair : continuer au mieux (quelques cairns) au Nord-Ouest vers le Pas des Trois Pointes puis avant ce col, prendre vers l'Ouest des systèmes de vires à bouquetins peu exposées qui mènent sous le sommet : un pas d'escalade facile (II) solde cette montée franche et raide.Descente par l'itinéraire de montée.Pour ceux qui ont de la réserve, il est intéressant d'aller gravir le Ténibre dans la foulée : Sous le pas des Trois Pointes et largement au-dessus du lac du Cimon, partir à flanc Ouest-Nord-Ouest rejoindre le chemin du Ténibre aux alentours du lac de la Montagnette. Ce sont des pentes sûres.Enfin, ce sommet peut être gravi dans le cadre de la quinte(ssence) de sommets du Rabuons : Ténibre, Roche Rousse, Grand Cimon, Corborant et Tête de Chalanchas. Voir le topo de la Quinte!

St-Etienne-de-Tinée
2km 500m R3 icone randonnee

Depuis le refuge de Rabuons (3h30 depuis St-Etienne-de-Tinée, cela peut faire l'objet d'une après-mid de rando), au bord du lac du même nom, contourner le lac par la droite (vague sentier puis absence de sentier) jusqu'à son bord Est (notion un peu vague, il est vrai). Repérer et suivre quelques cairns qui montent plein Est dans un goulet peu marqué et malcommode, rocailleux, chaotique, qui mène à un vallon caché qui conduit plein Sud au Pas des Chalanchas.Ce vallon est un immense chaos de gros blocs. Il faut se frayer un chemin au mieux, en suivant quelques cairns, et en empruntant les névés dès qu'ils se présentent pour faciliter la progression.Au fond du vallon, prendre à gauche dans des pentes raides pour arriver au Pas de Corborant, en laissant le Pas de Chalanchas sur la droite.Du Pas, attaquer directement l'arête (cairns) et se laisser guider par les cairns jusqu'au sommet. Le tracé parcours des zones d'escalade faciles en bon rocher, des vires légèrement exposées et louvoie pas mal. Ne pas aller trop vite pour ne pas perdre de vue les quelques cairns. Sommet confortable.Descente par le même chemin. On peut ensuite rentrer au refuge en faisant le tour du lac.

saint-Etienne-de-tinée
2km 500m R4 icone randonnee

Dans San Bernolfo, monter par la grande route-piste évidente (fléchages), puis tourner à droite à une intersection en sortie de village (fléchages Passo di Laroussa - rifugio Migliorero).Monter jusqu'au Passo di Laroussa par un bon sentier efficace.Au col, partir à gauche (fléchage Monte Laroussa 1h30), la trace d'abord raide et caillouteuse rejoint une crête, puis traverse un chaos rocheux vers la gauche (bien guetter les cairns pas toujours évidents, dans le doute traverser à altitude constante vers la gauche vers un névé permanent tout plat). L'itinéraire rejoint ensuite la base des grandes barres rocheuses, un court passage d'escalade facile puis une traversée permettent de rejoindre la grande épaule Sud-Est que l'on suit aisément jusqu'à un petit bout d'arête pas trop aérienne, puis le sommet.Descente par le même itinéraire, pas grave si on perd un peu les cairns sur l'épaule, ça passe partout et grande ambiance.

San Bernolfo
1200m R3 icone randonnee

Liste des 117 destinations

B

C

D

G

L

M

P

R

S

T

V

Légende

icone refuge Refuge
icone sommet Sommet
icone col Col

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net