Crêt de la Perdrix (1432 m)

Situation





Un grand classique du Pilat, que ce soit par l'ancienne voie balisée du PNR appelée alors "Sentier Jean-Jacques Rousseau", ou par l'actuelle, quelque peu « réajustée » donc par rapport à JJR… Cela dit, une boucle est aussi possible en redescendant par le plus raide vallon du Bois du Bœuf.MONTÉE : Cet itinéraire JJR du PNR, balisé en effet de bout en bout (m.b.m.) jusque dans les années 2010, a en effet ensuite été à la fois débaptisé et (partiellement) débalisé (tout comme le superbe sentier un peu (trop ?) sportif qui va du Saut du Gier à la Jasserie). Trop cahoteux ? Trop « pilatique » aux goûts de certains ? Je propose ici de le suivre à nouveau. Mais on peut bien sûr aussi choisir de suivre de bout en bout l’actuel balisage du PNR, qui remplace une portion médiane de l’ancien itinéraire (encore signalée en partie par des cairns) par une voie parallèle plus « confortable » (?). Du parking, revenir sur la route et la suivre à gauche jusqu’au centre de Doizieux tout proche. Repérer à droite, un peu avant la fontaine, l’assez pentue Rue de la Tour (panneaux La Jasserie / la Roche, m.b.m.) et suivre ce balisage. Après plusieurs raides lacets (on passe au pied de la tour, puis à gauche de l’église), on débouche au-dessus du village sur  une route peu fréquentée. À partir d’ici et malgré le balisage, l’itinéraire devient un peu plus complexe et demande un peu d’attention.  Donc, suivre cette route à droite, puis repérer presque aussitôt à gauche entre 2 maisons un chemin encaissé et souvent caillouteux, qu’on va emprunter. Plus haut, après le réservoir, on recroise cette route : la suivre brièvement à droite (NW>SW) jusqu’à la reprise de notre chemin sur la droite. Plus haut encore, vers 755m, ce chemin rejoint une autre route qui continue dans la même direction (SW). La suivre jusqu’à ce qu’elle vire à gauche vers 780m (belle ferme) : la quitter ici et poursuivre à droite de la ferme sur le large chemin qui monte en face (SW toujours). Ignorer les voies à droite et à la bifurcation (826m), prendre la voie de droite qui vire à l’W puis au S (celle d'en face mène au vallon du Bois du Boeuf). Lorsqu’elle rejoint une autre route, suivre celle-ci, qui mène aux quelques maisons de La Roche (panneau) puis à une bifurcation (942m), où il faut tourner à gauche. Peu après, repérer sur votre droite le départ d’un chemin caillouteux qui grimpe raide en sous-bois. À partir d’ici, on a le chois entre 2 options :- soit suivre l’ex-Sentier J.J. Rousseau. Il faut alors continuer à monter toujours tout droit, plein S, jusqu’à la Jasserie, en ignorant toutes les sorties à droite ou à gauche, y compris celles balisées blanc-marron par le PNR.- soit suivre l'actuel itinéraire balisé du PNR. Dans ce cas, il suffit de suivre de bout en bout le balisage blanc-marron.   À 1283m, notre itinéraire (devenu commun aux 2 options) est rejoint à sa droite par le GR7, et mène peu après à la fameuse Jasserie du Pilat (1308m) avec sa source du Gier et sa fontaine, son restaurant (très fréquenté !), ses anciens dortoirs, sa chapelle, etc. Il ne reste plus alors qu’à continuer dans la même direction en traversant le large terre-plein, puis les pâturages, en restant bien sur la trace. Celle-ci aboutit à la route d’accès, qu’il faut traverser, puis continue jusqu’au sommet du Crêt de la Perdrix, qui était d’ailleurs bien visible dès l’arrivée de notre chemin sur le vaste terre-plein de la Jasserie.La vue y est magnifique… par temps clair (si vous voyez le Mont Blanc derrière le Crêt de Botte, c’est que vous avez tout bon !). Heureusement une belle table d’orientation permet d’identifier notamment les innombrables et prestigieux sommets lointains des Alpes et d’Auvergne visibles d’ici. DESCENTE :Deux possibilités : 1 : Par l’itinéraire de montée (de l’ex-sentier JJ Rousseau ou de l'actuelle voie balisée du PNR, au choix !)2 : Par le vallon du Bois du Bœuf (plus varié et plus agréable) : Redescendre alors à la Jasserie puis poursuivre en face dans les pâturages (itinéraire de montée) jusqu’à la lisière du bois sur la droite vers 1300m. Là, quitter cet itinéraire et le GR7 pour s’engager à droite sur le bon chemin qui pénètre en sous-bois (E) Vers 1270m, repérer à gauche le départ d’un sentier creux qui descend assez raide dans le vallon. Le suivre au mieux (quelques cairns). Remarquer à droite le lit très caillouteux d’un ancien ruisseau qui descend en parallèle à droite (et qui peut servir d’alternative si on aime…). Mais plus bas, un vrai petit ruisseau qui descend du versant droit vient s’y jeter. Mais il n’est généralement (mais pas toujours !) constitué que d’un mince filet d’eau, qui n’empêche pas vraiment d’y marcher…Le sentier sillonne ensuite dans le bois. Plus ou moins marqué, plus ou moins raide, il va buter sur une très large piste (ouverte en 2019), qu’il faut traverser. Le sentier se poursuit en face, puis finit par rejoindre le ruisseau vers 1090m (petit terre-plein). Traverser alors ce dernier à gué et poursuivre la descente le long du ruisseau, en rive droite. Au point 1039 on croise une seconde piste, plus ancienne, qu’on traverse également (suite du sentier en face). Au croisement 990, quitter ce chemin et prendre celui de gauche.Ce nouveau chemin refranchit peu après le ruisseau à gué puis s’oriente vers le N. Lorsqu’il débouche (pt 933) sur une route, la suivre en face. Après un peu plus de 250m, prendre à droite le tout début d’une autre petite route (elle va rejoindre une maison bien visible à gauche) et la quitter après quelques mètres pour prendre un chemin herbeux qui descend à droite, plein N. Suivre cet agréable chemin bordé de végétation, qui après un crochet vers la gauche (ferme du Bruchet visible en contrebas à droite) repart au N et va rejoindre notre chemin de montée à la cote 826. Désormais balisé (m.b.m.), il ramène sans problème (NE) au point de départ de la rando.

Doizieux
16km 865m R2 icone randonnee

Je me décide finalement à faire de cette "variante" d’accès au Crêt de la Perdrix depuis la Scie du Bost un topo à part entière. Il s’agit en effet d’une tout autre course à partir du Saut du Gier, largement hors trace et nettement plus exigeante. Plusieurs parcours sont envisageables. En voici deux, un troisième suivra peut-être (encore à explorer...).Montée : Pour le début de l’itinéraire, jusqu’au Saut du Gier, il suffit de suivre le "Chemin du Saut du Gier" balisé (m.b.m.) et fléché à partir du hameau de la Scie du Bost (810m). Parfois un peu caillouteux, il passe au bord d’un très grand chirat, effectue une série de lacets, puis s’approche de la belle cascade dite du Saut du Gier moyennant le franchissement d’une série de blocs sur le chemin : on aborde ici un second chirat, celui du Saut du Gier.Environ 80m avant cette cascade, repérer à droite le départ d’un raide sentier rocheux : c’est l’ancienne voie normale d’accès à la Jasserie depuis la Scie du Bost, toujours praticable mais qui a été débalisée en 2018 (niveau R2) : pas difficile, mais bien raide sur env. 80m, elle demande toutefois un peu d’attention, surtout à la descente si le terrain est humide – une glissade n’est pas exclue.Les variantes de montée proposées à partir d'ici demandent évidemment encore plus d’attention : la remontée intégrale et cette fois hors trace des blocs du chirat à partir du pied de la cascade n’est pas non plus très difficile, mais elle est plus longue, plus sportive et plus exigeante, et demande un minimum d’habitude de ce type de terrain :Remontée simple du chirat avec sortie à droite : Pour une première tentative, je conseille de remonter ce chirat puis de rejoindre le sentier de l’ex voie normale. On peut choisir son terrain préféré : très gros blocs à droite, de taille moyenne au milieu, caillouteux à gauche, voire blocs moussus et un peu d’herbe tout à gauche). Arrivé en haut au niveau des premiers arbres, obliquer franchement à droite et poursuivre brièvement dans la même direction (quelques buissons) jusqu’à buter sur le bon sentier de l’ex voie normale, que l’on suivra alors en montée à gauche jusqu’à la Jasserie.Remontée intégrale du chirat par la gauche et poursuite jusqu’à la Jasserie : on va remonter notre chirat par la gauche jusqu’aux arbres du haut, puis poursuivre au mieux dans la même direction. Vers 1120m, on trouve un sentier qu’on suit vers la gauche en descente. Quand il bute sur le Gier vers 1115m, on longe brièvement ce dernier (rive gauche) avant de le franchir en continuant de monter en rive droite (Nord). Vers 1150m, le sentier s’élargit : poursuivre sur ce chemin qui oblique vers la droite (Est). Vers 1180m il rejoint la piste du GR7, qu’on suit dans la même direction jusqu’au vaste terre-plein (1190m, panneau à gauche). Plutôt que de poursuivre la montée à gauche sur le GR7 jusqu’à la Jasserie, il est bien plus intéressant de continuer quelques dizaines de mètres sur le chemin balisé horizontal, jusqu’au virage où il franchit le Gier. Là, ne pas le franchir mais obliquer à gauche pour suivre une trace peu marquée qui monte rive droite le long du Gier. Vers 1205m on traverse une piste. Continuer à longer le Gier rive droite dans les herbes. À une clôture, ne pas la franchir, mais traverser le Gier et poursuivre la montée à droite (rive gauche donc) en longeant la clôture. On débouche ainsi directement sous la Jasserie, qu’on rejoint par les derniers mètres de l’ancienne voie normale (1300m). De là, on peut monter à droite jusqu’au Crêt de la Perdrix bien visible (1432m).Descente :  Face à la Jasserie, reprendre à gauche de la fontaine l’ancienne voie normale dont on a emprunté les derniers mètres à la montée. Quoique débalisée, elle est facile à suivre, la trace étant toujours bien marquée (en cas de doute quand parfois elle se subdivise, tenez la gauche comme disent les GPS).Vers 1185m, le sentier va déboucher sur une première piste (panneau) : continuer en face. Peu après, vers 1155m, quitter ce large chemin caillouteux pour le bon sentier qui s’en échappe à droite (cairn). Vers 1120m, on bute sur une seconde piste, qu’on traverse également (énorme cairn en face). Vers 1035m, on arrive à une fourche. Là, deux possibilités :- 1. La plus stimulante et la plus sportive: c’est la partie la plus raide de l’ancienne voie normale, qui demande un peu d’attention (R2, à éviter si le terrain est humide ou enneigé). Continuer sur le sentier en face (branche de droite), la trace plonge dans un amas de blocs du bord gauche du chirat du Saut du Gier, et rejoint en bas le bon chemin horizontal de la voie normale, encore balisée ici, qui relie la Scie du Bost au Saut du Gier. Il reste à le suivre à gauche (à droite on arrive au pied de la cascade) jusqu’à la Scie du Bost.- 2. La plus facile : non balisée, cette trace (parfois empruntée par des deux roues ?) est toutefois bordée par des cairns (que j'ai posés). Donc prendre la branche de gauche, et poursuivre dans cette direction (ignorer un vieux chemin en épingle à droite) jusqu’à ce quelle oblique à droite (cairns) et descende en pleine pente sur un doux tapis d’aiguilles de pin entre les arbres. Elle suit alors grosso modo une piste raide, encombrée et encaissée qui descend à sa gauche (on pourrait aussi la suivre mais elle est pénible) qu’elle rejoint brièvement avant d’en ressortir à droite. On rejoint ainsi très aisément le bas de la voie normale qu’on suit à droite jusqu’à la Scie du Bost.

Saint-Chamond
640m R3 icone randonnee

Depuis 2018, cet itinéraire remplace "officiellement" celui, plus direct mais aussi plus sauvage et plus raide, qui permettait de relier la Scie du Bost à la Jasserie, et donc au Crêt de la Perdrix, via le Saut du Gier. Si l’accès au Saut du Gier reste balisé (mais marqué comme "aller-retour obligatoire" !), la suite (comportant le passage le plus raide mais aussi le plus ludique) ne l’est plus, sauf à la toute fin entre la piste supérieure et la Jasserie.Ce nouvel itinéraire de montée vers la Jasserie entièrement balisé par le PNR est nettement plus long (5,3 km au lieu de 2,6) et nettement plus "doux", plus facile… et moins pittoresque que l’ancien ! Il n’est toutefois pas sans intérêt (passage à gué du Gier, superbes chirats, belles fenêtres sur les Monts du Lyonnais…). Pour rester dans la logique de ce nouveau parcours familial "pour tous", je propose ici une boucle avec une descente qui emprunte certes au début l’ancien sentier en partie débalisé, mais qui le quitte ensuite, dès qu’il plonge dans la très raide descente des blocs du chirat à hauteur du Saut du Gier, pour une variante (raccourci) beaucoup plus soft.Montée : Du parking, continuer à monter un peu jusqu’à la maison, derrière laquelle on prend à gauche (panneau) le bon chemin en pente douce. Au panneau suivant, au lieu d’obliquer à droite sur le chemin dallé (ancien itinéraire du PNR vers la Jasserie via le Saut du Gier), on continue en face comme indiqué (nouvel itinéraire du PNR vers la Jasserie ; 5,3km). Il suffit ensuite de suivre le balisage blanc-marron. Ce chemin va traverser le Gier à gué, passer dans ou sous plusieurs chirats. À un carrefour de 5 chemins, continuer en face. Au carrefour suivant de 6 chemins (panneau, Paumet, 986m), on bute sur le GR7, qu’on va suivre dorénavant (à droite, dir. la Jasserie, 3,5km ; double balisage GR+PNR). Nouvelles traversées de chirats. À la fourche 1190 (panneau à gauche ), on a le choix pour rejoindre la Jasserie entre le GR7 en montée à gauche (S, 1,3km) ou le PNR en légère descente à droite (SW, 1,4km) ! On peut préférer le GR, plus direct… A deux fourches suivantes, prendre en montée à droite. On sort peu après de la forêt, face à la Jasserie, qu’on rejoint.Il reste à poursuivre en face jusqu’au sommet du Crêt de la Perdrix (après avoir traversé la route d’accès) bien visible désormais : table d’orientation, magnifique panorama par temps clair sur toutes les Alpes, le Massif Central, le Jura...Descente : Redescendre à la Jasserie. Puis prendre l'ancienne voie classique qui descend (raide) en contrebas de la Jasserie, à gauche (quand on lui fait face). Suivre ce bon sentier, encore balisé, qui va pénétrer en sous-bois, d'abord quasi horizontal, puis descendant, d'abord W, puis NW (garder ensuite cette dernière direction).Quand on croise une première piste  (vers 1190m), poursuivre la descente en face (à gauche d'un poteau) sur un chemin très caillouteux (à partir d'ici le balisage a été effacé). Mais après 80m env. (vers 1160m), il faudra quitter ce large chemin pour prendre à droite une trace d'abord horizontale puis descendante. Plus bas, vers 1130m, on va croiser une seconde piste : là aussi, continuer en face (immense cairn) puis suivre au mieux la trace, pas toujours évidente, entre les arbres. Vers 1040m (belle vue à droite sur les hautes parois du site d’escalade du Saut du Gier), on va quitter notre sentier "classique" (qui plonge en face, de plus en plus raide, vers le pied de la cascade du Saut du Gier) et s’engager à gauche (cairn visible) sur un plus large et confortable chemin descendant. C'est le début de notre variante, en fait un bon raccourci. Il n'a jamais été balisé mais est pourvu de nombreux cairns. On va traverser un chirat (quelques blocs moussus), laisser un vieux chemin empierré qui descend à droite, puis après un cairn on va obliquer à droite et descendre en pleine pente. À partir de là, il suffit de suivre les cairns qui jalonnent cette très agréable sente sur son épais tapis d’aiguilles de pins, toujours dans la même direction. Il longe grosso modo un vieux chemin creux, très pierreux et peu confortable, à gauche (tout en y revenant brièvement). Les deux finissent par rejoindre, vers 900m, le chemin de l’ancienne voie classique (peu avant son virage en épingle au niveau du grand chirat). Il reste à le suivre jusqu'au parking un peu plus bas.

Saint-Chamond
6,5km 640m R2 icone randonnee

Cet accès au sommet du Pilat par son versant Nord, via les vallées de la Sordière et du Dorlay, semble peu pratiqué par les randonneurs, les lieux étant plutôt du genre paumé et sauvage (d’ailleurs ici rien n’est balisé...), mais quelle belle découverte ! Certes, il faut braver les innombrables bouts de pistes, chemins et sentiers non marqués sur la carte IGN, mais ce handicap  (d'ailleurs bien caractéristique du Pilat) une fois surmonté, le jeu en vaut vraiment la chandelle.Montée : du parking, faire quelques mètres vers le hameau, puis sur un bout de route qui part à droite (SW). Poursuivre dans le prolongement sur un joli chemin dallé en sous-bois, rive gauche du ruisseau. Passer la station de pompage à gauche, et s’engager aussitôt sur le chemin de terre qui  monte en épingle à droite (NE - on quitte déjà le ruisseau !). Laisser ensuite un chemin à gauche, poursuivre en face. Le nôtre va obliquer progressivement vers la gauche. À un grand croisement de 6 chemins (!), prendre le 4e en partant de la droite (ou le 2e de la gauche) : il est dallé et monte assez fortement. Peu après, nouveau croisement, de 4 chemins cette fois, prendre celui d’en face (SSW, le 2e depuis la gauche). Laisser ensuite un chemin à gauche, poursuivre sur le chemin dallé.Au croisement 980, on rejoint la piste montant à droite depuis Doizieux et le Bruchet : il faut continuer à monter en face, plein sud, sur le chemin dallé - la suite comme sur le topo Crêt de la Perdrix à partir de Doizieux par le vallon du Bois du Boeuf (en boucle) : suivre d’abord ce chemin en rive droite du ruisseau de la Sordière, et  traverser plus haut une piste (1039m). Là, continuer la montée en face jusqu’à l’endroit où ce chemin se transforme en lit du ruisseau... Traverser alors ce dernier à gué, et poursuivre la montée rive gauche sur une raide sente (cairn), parallèle au ruisseau. Lorsque le ruisseau disparait, on peut alors poursuivre la montée soit sur la sente toujours assez bien tracée et cairnée, soit directement dans la ravine désormais bien sèche mais aussi bien caillouteuse. On débouche vers 1270m sur un bon chemin en bordure du plateau de la Jasserie. Prendre alors ce chemin à droite, puis quand il rejoint le GR7, emprunter ce dernier à gauche jusqu’à la Jasserie toute proche (1308m). Il reste à continuer à monter en face dans les pâturages (nombreuses traces, franchissement de la route d'accès) jusqu’au sommet du Crêt de la Perdrix (table d’orientation) bien visible d’ici.Descente : redescendre du sommet et, comme à la montée, prendre à gauche au premier croisement (1400m). Mais dès le suivant (piste E-W), prendre cette dernière à droite (E). Après 300m env., prendre à gauche (N puis NW) le bon chemin qui redescend à gauche de l’altisurface, jusqu’à ce qu’il arrive à proximité du monument aux victimes du crash du Dakota en 1944 (au bord de la route). Et là, on s’engage à droite sur le chemin ("Sentier Claude Berthet" sur IGN, seul tronçon balisé (VTT et PNR) du jour…) qui se dirige vers l’Est en pente douce, en longeant toujours l’altisurface.Ce chemin va pénétrer en sous-bois et obliquer vers le S. Au pt 1277 il vire à droite. 250m plus loin il faudra quitter ce "Sentier Claude Berthet" pour descendre sur le chemin à gauche, raide et caillouteux (NE puis N). Vers 1120m (j’ai mis un cairn à gauche), il bute sur une très large piste, quasi horizontale (à partir de là ne plus se fier à IGN), qu’on va suivre à droite. Il faudra la quitter après 8’ environ, pour s’engager sur le bon chemin qui s’en échappe en descendant vers la gauche (NE, j’ai mis un second cairn).Descendre ce chemin (ignorer les départs de voies à gauche et à droite) jusqu’à ce qu’il arrive au Chirat des Cassons, 1070m, signalé sur IGN – à partir d’ici la carte est à nouveau fiable). À cet endroit il ne faut pas manquer de grimper sur le rocher à gauche : il offre une superbe vue notamment sur la vallée du Dorlay et les Scies tout en bas, et une autre plus à droite vers le NE sur la crête vers le Chaux de Toureyre, où la forêt est rayée de nombreux chirats. Ce chemin vire ensuite au SE. Au croisement vers 1020 (absent de la carte IGN !), continuer à descendre en face (SE). Et au croisement suivant (980), prendre le chemin de gauche (N). À partir d’ici la descente se poursuit en compagnie du Dorlay, qui coule en contrebas à droite : on entend d’abord son murmure, puis on l’aperçoit et on s’en rapproche de plus en plus, jusqu’à devoir le traverser à gué. On le suit ensuite de très près (une partie de ses eaux envahit même parfois un peu notre voie dallée…), rive droite, puis gauche, puis droite à nouveau, jusqu’au retour à la Scie Granjean, qu’il reste à traverser jusqu’au parking.À noter : 1. Qu’on peut bien sûr faire aussi la boucle dans l’autre sens - mais je conseille vivement de se familiariser d’abord avec les surprises du terrain en la faisant une première fois dans le sens ci-dessus. 2. Que de nombreuses variantes existent assurément (mais là encore sans garanties…). J’en ai pour ma part exploré partiellement deux qui pourraient s’avérer intéressantes ; je les signalerai ici même en commentaires si leur intérêt se confirme…

Doizieux
725m R2 icone randonnee

Cet itinéraire est plus sauvage et plus "secret" (et un peu plus raide parfois) que celui, classique et très fréquenté, du sentier du PNR du Pilat (appelé autrefois "Sentier Jean-Jacques Rousseau") balisé marron-blanc de Doizieux jusqu'à la Jasserie. MONTEE : Du parking à l'entrée du village, revenir sur la route et la suivre à gauche jusqu’au centre de Doizieux tout proche. Repérer à droite, un peu avant la fontaine, l’assez pentue Rue de la Tour (panneaux La Jasserie / la Roche, m.b.m.) et suivre ce balisage. Après plusieurs raides lacets (on passe au pied de la tour, puis à gauche de l’église), on débouche au-dessus du village sur  une route peu fréquentée. À partir d’ici et malgré le balisage, l’itinéraire demande un peu d’attention. Donc, suivre cette route à droite, puis repérer presque aussitôt à gauche entre 2 maisons un chemin encaissé et souvent caillouteux, qu’on va emprunter. Plus haut, après le réservoir, on recroise cette route : la suivre brièvement à droite (NW>SW) jusqu’à la reprise de notre chemin sur la droite. Plus haut encore, vers 755m, ce chemin rejoint une autre route qui continue dans la même direction (SW). La suivre jusqu’à ce qu’elle vire à gauche vers 780m (belle ferme). La quitter ici et poursuivre à droite de la ferme sur le large chemin qui monte en face (SW toujours). Ignorer les voies à droite et après le large virage à gauche vers 840m, laisser le chemin du PNR (donc fin du balisage) qui vire à droite. Continuer en face sur le chemin (vague marque de 2 X et vieux balisage blanc-jaune) qui s’élève doucement en lisière du bois et décrit un grand « S », puis rejoint une petite route goudronnée qu’on suit sur 200 mètres à gauche et qui rentre en forêt.Vers 950m, juste après un sentier qui monte en épingle à droite, quitter la route qui descend à gauche et continuer tout droit sur le chemin forestier (m.b.j.) ; d'abord +/- horizontal voire descendant, il remonte ensuite rive gauche d’un ruisseau dont on se rapproche peu à peu. Lorsqu’on le franchit à gué (vers 990m), il reste une trentaine de mètres avant de prendre à droite une voie d'abord plus ou moins dallée qui grimpe plein sud le long du ruisseau, en rive droite cette fois-ci (plus aucun balisage désormais, sauf, plus haut, mes quelques cairns). A partir de maintenant on garde obstinément cette direction, toujours très près du ruisseau, en rive droite. On atteint un grand carrefour de chemins vers 1060m, et on continue de monter en face. Vers 1110m, petite intersection, la suite du chemin est désormais entièrement occupée par le ruisseau, donc on le lui laisse, on refranchit le ruisseau et on repère en face (rive gauche donc) entre 2 sapins mon premier cairn qui marque le départ d’une sente qui surplombe le lit du ruisseau avant de s'en écarter définitivement (dommage, il va nous manquer...).Suivre alors cette sente, assez raide et assez bien repérable, mais parfois bien encombrée de branchages voire de troncs, et qui franchit plusieurs ruisselets secondaires et petits chemins descendant de la droite (j'ai mis quelques autres cairns aux endroits "stratégiques").Vers 1280m, le sentier débouche, sous les pâturages de la Jasserie, sur un bon chemin qu’on suit à droite, et qui rejoint, peu après, la VN balisée du PNR en provenance de Doizieux, elle-même rejointe un peu avant par le GR7 en provenance de Saint-Chamond. Suivre ce chemin à gauche jusqu'à la Jasserie toute proche (1310 m).De là on monte aisément en face (très bonnes traces) jusqu’au sommet du Crêt de la Perdrix (table d'orientation, vue splendide par temps clair, notamment sur les Alpes)DESCENTE : on peut reprendre bien sûr notre voie de montée par le Bois du Boeuf. Mais aussi, si l’on veut faire une boucle, suivre l'itinéraire balisé (marron-blanc) du PNR de la Jasserie jusqu'à Doizieux : il suit brièvement le GR 7 jusque vers 1050m, où il faut continuer à descendre en face (nord, puis nord-est) sur la voie balisée jusqu'à Doizieux.nb : une autre petite boucle par le Bois du Boeuf est possible pour la descente : après la Jasserie, revenir au point 1280. Mais là, au lieu de prendre à gauche (sud) le sentier de montée, on continue (est) sur le chemin forestier horizontal, puis à l'intersection suivante on prend à gauche le large chemin pierreux mais confortable qui descend (sud), parallèlement au sentier de montée donc mais plus à l'est. Après une petite clairière, il plonge vers la gauche et finit par rejoindre notre voie de montée au grand carrefour précité (point 1060). Il ne reste plus qu'à continuer la descente jusqu'au point 990 et au gué, etc.

Doizieux
16km 870m R2 icone randonnee

DOIZIEUX >>>> CRET DE LA PERDRIXDu parking, se diriger vers le centre du village. Une petite rue, la rue de la Tour, se dirige vers... la Tour.Un panneau est apposé sur un mur et indique la Jasserie à 6,5 Km, en fait 5,5 Km.On passe sous l’église et peu après, on tourne à gauche. Un chemin permet de rejoindre une petite route. Prendre à droite, et suivre la petite route sur quelques mètres.Prendre à gauche, un chemin qui va rejoindre la même petite route à la cote 700. Prendre à droite et remonter cette petite route, qui fait un virage, sur 150m. Prendre à droite un chemin qui va de nouveau rejoindre cette petite route vers 755m d’altitude.Suivre la petite route sur 200m, et prendre à droite le chemin qui va rejoindre une autre petite route, et atteindre le hameau de la Roche. On dépasse les habitations, pour arriver à la cote 942.A la cote 942, prendre à gauche, sur 125m. Quitter la petite route, en prenant à droite un chemin qui atteint la Jasserie.Traverser le parking de la Jasserie, direction sud, et prendre le chemin qui traverse les prairies. Il traverse la route de la Jasserie, monte dans les prairies et atteint la grande coursière, la "Route des Crêtes".Traverser la coursière et prendre le chemin évident qui se dirige vers le Crêt de la Perdrix et sa table d’orientation.CRET DE LA PERDRIX >>>> CRET DE L'ŒILLONRevenir sur la coursière, par le chemin direct ou par le chemin balisé, qui part plein est, puis qui tourne au nord, pour ramener sur la coursièreSuivre la coursière vers l’est, jusqu’au Collet de l’Œillon. On peut aussi passer par tous les crêts ou seulement quelques-uns. Si le temps est lumineux, il faut absolument passer par les Crêts.Du Collet de l’Œillon, prendre le chemin évident qui monte au Crêt de l’Œillon.CRET DE L'ŒILLON >>>> COLLET DE DOIZIEUXDescendre au nord, puis le sentier traverse le chirat sommital vers l’est, avant de reprendre une direction plein nord.On va suivre la ligne de crête, alternant les passages en forêt et les passages à découvert. Par endroits, souches et troncs couchés, nous rappellent la grande tempête de décembre 1999.On traverse le Chaux d’Egallet, une éminence peu individualisée, on descend à la Tréve du Loup à 1219m, avant de remonter au Chaux de Toureyre à 1292m.Pour la descente finale, on peut suivre le balisage blanc/jaune, un parcours assez sinueux, ou rester sur la crête, parcourue par une sente raide et étroite. Celle-ci, très directe, arrive sur une piste. Prendre à droite, sur quelques mètres, puis à gauche, un raide chemin caillouteux jusqu’au Collet de Doizieux.COLLET DE DOIZIEUX >>>> DOIZIEUXTraverser la route, passer devant l’auberge et prendre la piste de gauche, panneaux "Doizieux" (photo). Descendre le large chemin qui arrive sur une petite route, à la cote 761. Prendre à gauche, suivre la petite route sur 115m, puis prendre à droite (photo), un chemin qui va rejoindre la route reliant la Terrasse-sur-Dorlay au Collet de Doizieux.Traverser cette route assez fréquentée, pour prendre un chemin qui regagne le village.

Doizieux
18 Kmkm 1050m R1 icone randonnee

Du parking, prendre sur quelques mètres, la route de Saint-Chamond, puis prendre à droite, toujours sur quelques mètres, la route qui mène au Chalet des Alpes, et enfin, le large sentier. Panneau indicateur "la Jasserie" et balisage blanc/rouge du GR7.Après une petite montée, le sentier redescend sur la route qui mène à la Jasserie.Longer la route, sans la traverser, sur quelques mètres, et prendre à gauche, une piste forestière. Panneau indicateur, "la Jasserie par le Chemin de Fer".Cette piste ne possède que le balisage VTT (photo), elle se divise ;, prendre la branche supérieure.Elle rejoint une piste d’exploitation récente, et plus large, et va serpenter dans la forêt, en suivant presque les courbes de niveau. On va cependant passer un "point Haut" à 1240m et ensuite un "Point Bas" à 1170m.Après un parcourt d’un peu plus de 4 Km, on rencontre une bifurcation (photo) avec le sentier venant du Saut du Gier et qui coupe la piste.Prendre à droite, le sentier qui monte dans la forêt (photo) par un départ raide. Balisage blanc/marron.On arrive à la Jasserie.Il suffit de traverser les prairies et de monter au Crêt de la Perdrix, doté d’une table d’orientation que l’on atteint en venant de l’Est.RETOURLe retour, va se faire intégralement par le GR7, balisage blanc/rouge.De la Table d’Orientation, descendre au Sud-Ouest. On rencontre presque de suite une bifurcation. Laisser le sentier le plus large, qui mène à la route, pour prendre à gauche le petit sentier balisé du GR 7.On arrive vers un carrefour de cinq sentiers. Prendre celui au Sud, avec le balisage du GR, qui longe une ligne téléphonique.Le sentier arrive en bordure de la route de la Jasserie que l’on va longer.Le sentier va s’écarter de la route, pour couper un virage, avant de la rejoindre au niveau du début du sentier du "Chemin de Fer".Traverser la route et prendre le chemin dans le sens inverse de celui parcouru à l’aller.

Le Bessat
12 Kmkm 350m R1 icone randonnee

De la Croix du Planil, prendre le sentier balisé qui débute avant l’auberge et la longe sur l’arrière. C’est le GR 7, balisage blanc/rouge.Le GR 7 est un sentier de grande randonnée qui suit, en France, approximativement la ligne de partage des eaux, qui sépare le versant mer Méditerranée du versant Mer du Nord-Manche-Atlantique. Il passe par le Ballon d’Alsace, la Loire, l’Hérault, l’Ariège et arrive en Andorre.Le sentier monte en forêt. On traverse une petite clairière, bifurcation de huit chemins différents et qui porte le nom bien de circonstance, de Paumet ou Pomey. Heureusement, le GR 7 est bien balisé. On passe par un chemin très anciennement empierré, sans doute une voie romaine. On traverse une coulée de pierre. C’est le Grand Chirat, l’un des plus grands du Pilat.Le sentier sort enfin de la forêt et arrive dans les prairies de la Jasserie.On longe la Jasserie, pour prendre au sud un sentier à travers les prairies. Ce sentier coupe la route, puis la grande coursière des Crêtes du Pilat, pour arriver au Crêt de la Perdrix reconnaissable à sa table d’orientation.Si le temps est clair, on peut aller au Crêt de la Chèvre, tout proche, et qui offre une vue bien plus dégagée sur la Vallée du Rhône et sur les Alpes.Descente : par le même itinéraire jusqu’à la Jasserie. En suite, reprendre le GR 7 qui pénètre en forêt et arrive vers une grande clairière.- On peut prendre à gauche, c’est le GR 7, que l’on a donc emprunté à la montée.- pour éviter la désagréable descente de la voie romaine, on peut poursuivre à droite.Le sentier, bien caillouteux quand même, longe la clairière et pénètre en forêt, balisage marron/blanc, bien utile car les bifurcations sont nombreuses avec les chemins d’exploitation forestière. On arrive toutefois vers une bifurcation où le balisage est invisible. En fait il se trouve sur le tronc d’un épicéa bien touffu et il faut prendre la branche de droite, qui amène sur une petite route goudronnée.Prendre à gauche, plein Ouest. On longe le hameau de la Roche, il faut continuer au Sud-ouest, cette petite route qui ramène à la Croix du Planil après 2 km de parcours sur cette route goudronnée mais très peu fréquentée.

Saint-Chamond
13km 586m R1 icone randonnee

Dans le hameau de la Scie du Bost, un panneau indique le Saut du Gier. Le chemin, d’abord plat, devient très raide en forêt. Il coupe de nombreuses pistes d’exploitations forestières et le balisage blanc/marron, a un peu vieilli.On s’approche d’un Chirat , l’un des plus grands du Pilat.Les Chirats sont des coulées d’éboulis rocheux, qui peuvent parfois atteindre plus d’un kilomètre de longueur. Ils se sont formés lors de la dernière grande glaciation.Après quelques raides lacets en forêt, on revient près d’un autre Chirat et on atteint le Saut du Gier.Le Gier, qui prend sa source à la Jasserie, s’encaisse dans une gorge, atteint une zone de gneiss gris-rose clair qu’il franchit par une cascade de 120m en plusieurs ressauts. En hiver, avec son orientation nord-ouest, la cascade gèle en partie, rarement totalement. Le site est magnifique et d’une grande sauvagerie.Du pied de la cascade, on revient de 100m sur ses pas, pour suivre le panneau qui indique la direction de la Jasserie.Après avoir gagné 150m de dénivelée, le sentier devient plus humain. Dans ce versant nord-ouest, la montée en forêt, en cette saison, se fait toujours à l’ombre et la randonnée est une course vers la lumière.On sort de la forêt en arrivant à la Jasserie, baignée de lumière, ce qui la rend encore plus sympathique.Il suffit de traverser les prairies et de monter au Crêt de la Perdrix, doté d’une table d’orientation.Plusieurs variantes d’itinéraires sont possibles pour le retour. Le plus simple est de reprendre l'itinéraire de l'aller, ce qui permet d'admirer le Saut du Gier avec une lumière différente.===========================================================Attention : Début 2018, cet itinéraire a été débalisé par le PNR du Pilat entre le Saut du Gier et la Jasserie !   Lire à ce sujet les commentaires et les précisions ajoutées ci-dessous par Geoffroy Rémi ("Variantes de montée et de descente")

Saint-Chamond
8km 630m R2 icone randonnee

Au parking de la Croix de Chaubouret, prendre le sentier du GR7 et le suivre jusqu'au Crêt de la Perdrix (1432m).Au Crêt, descendre à la Jasserie (toujours GR7).Au parking de la Jasserie, quitter le GR7 pour emprunter le sentier qui mène au Saut du Gier et à sa cascade (très bien indiqué).De là, suivre le balisage blanc et marron jusqu'à la cascade.Retour par le même itinéraire.------------------------------------------------------------------------------------------------------------Précisions de la modération suite au débalisage, début 2018, de l'itinéraire entre la Jasserie et le Saut du Gier :Descendre (raide) en contrebas de la Jasserie, à gauche quand on lui fait face (le panneau a été enlevé). Suivre ce bon sentier, bien visible d'en haut, qui va pénétrer en sous-bois, d'abord quasi horizontal, puis descendant, d'abord W, puis NW (garder ensuite cette dernière direction). La trace, parfois un peu moins évidente, n'en reste pas moins toujours visible (vu que cet itinéraire reste heureusement toujours bien fréquenté).Quand on croise une première piste, poursuivre la descente en face sur un chemin très  caillouteux ; mais après 80m env., il faudra quitter ce large chemin pour prendre à droite une petite sente d'abord horizontale puis descendante. Plus bas, on va croiser une seconde piste : là aussi, continuer en face (gros cairn) et suivre la trace entre les arbres.A une fourche vers 1040m, prendre la branche de droite. De plus en plus raide, ce passage d'une petite centaine de m de dénivelé dans les blocs demande de l'attention, surtout si le rocher n'est pas entièrement sec (c'est sans doute à cause de ce passage que cette partie de l'itinéraire a été débalisée).En bas, on arrive ainsi au niveau du Saut du Gier (au pied de la cascade, à droite).

Le Bessat
12km 695m R2 icone randonnee

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net