Pic de l'Etendard (3464 m)

Situation





Partir du col de la croix de fer -ou bien de la station de Saint Sorlin si le Col est fermé, dans cette seconde hypothèse on peut même prendre le télésiège, il n'y a alors plus qu'à se laisser glisser au refuge en deux minutes (Coût : 9 euros).Col de la croix de fer, remonter la combe évidente du Vallon, on arrive au bout d'1h30 au refuge.Du refuge de l'Etendart, continuer plein sud, dépasser les lacs (grand lac et lac blanc, et lac tournant). On arrive dans un cirque immense et magnifique... Remonter le glacier de Saint Sorlin et vers 2900 m remonter la pente qui, enfin, se redresse vers le SW et débouche au Pic de l'Etendart. Là encore, itinéraire évident.Descente par le même itinéraire.On peut également, sous le refuge de l'Etendart, plonger dans les pentes sous le Petit lac et Lac majeur et suivre le ruisseau du grand Lac. Bonne visibilité conseillée (Descente AD). Soit remettre les peaux une fois au Plan du Suet (1800 m) jusqu'au Col de la Croix de fer, soit rejoindre la route du Glandon que l'on suit jusqu'au col de la croix de fer. Très joli tour.Hébergement : Refuge de l'Etendart, à 2430 m. Cela permet de couper la montée et de raccourcir le long "plat" des lacs. Refuge gardé sinon refuge d'hiver.

Saint Sorlin d'Arves

Le parcours suit une ligne de pente peu raide sur les 4/5éme du tracé, un raidillon final en neige (30-35°) pimente l'accès à la cime.Du col remontez les vilaines pistes en direction du sud en coupant par quelques sentes bien tracées d'avant les bulldozers. Au plateau prenez un coup au moral, il faut redescendre au premier lac (on verra le refuge en contrebas), le contourner par la gauche, le suivant par la droite, le dernier lac (mort depuis longtemps) se contourne par la gauche. Et puis on arrive à la moraine du glacier. Le moral ne remontera pas encore, surtout en observant l' altimètre, si vous faites du 250 m à l'heure c'est que vous êtes bon ! La suite se passe sur glacier toujours plein sud avant de virer à droite pour laisser a gauche le col des Quirlies. La pente se redresse enfin. Tôt en saison, la neige offre une surface totalement lisse mais attention tout de même, c'est un glacier, moribond certes, mais non dépourvu de crevasses. au mois de septembre, préférez l'accès sans glace par l'arête Ouest depuis la Fare, débonnaire quoique parfois aérienne.(R5 tout de même, courts passages escalade 3).

Rivier
1500m R5 icone randonnee

Le parcours suit une ligne de pente peu raide sur les 4/5éme du tracé, un raidillon final en neige (30-35°) pimente l'accès à la cime.Du col remontez les vilaines pistes en direction du sud en coupant par quelques sentes bien tracées d'avant les bulldozers. Au plateau prenez un coup au moral, il faut redescendre au premier lac (on verra le refuge en contrebas), le contourner par la gauche, le suivant par la droite, le dernier lac (mort depuis longtemps) se contourne par la gauche. Et puis on arrive à la moraine du glacier. Le moral ne remontera pas encore, surtout en observant l' altimètre, si vous faites du 250 m à l'heure c'est que vous êtes bon ! La suite se passe sur glacier toujours plein sud avant de virer à droite pour laisser a gauche le col des Quirlies. La pente se redresse enfin. Tôt en saison, la neige offre une surface totalement lisse mais attention tout de même, c'est un glacier, moribond certes, mais non dépourvu de crevasses. au mois de septembre, préférez l'accès sans glace par l'arête Ouest depuis la Fare, débonnaire quoique parfois aérienne.(R5 tout de même, courts passages escalade 3).

Rivier
1500m D2/V3/A1 icone parapente

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net