Mont Bellacha (2484 m)

Situation





Suivre la route enneigé jusqu'au pont alt 1873 m,Prendre la direction NO toujours resté sur la rive droite du ruisseau, s'est le passage le plus dur. A l'altitude 1900 m prendre direction SSO pour passer sous la Pointe des Marmottes Noires, nous avons en visuel le Mont de la Pérrière.Arrivé au sommet redescendre pour passer sous les arètes, et voilà le Mont Bellacha.La descente s'est faite par Les Pissus, délicate à cause des aulnes vert et du manque de neige.

Bonneva en Tarentaise

remonter rive droite de la combe et suivre un couloir assez raide à gauche pour rejoindre le replat supérieur.en fin de printemps il sera préférable de remonter une zone de vernes à gauche du couloir, car un fort torrent coule sous la neige du couloir.repérer un sapin caractéristique au pied duquel on passe sans difficultés.traverser nord pour atteindre le col de l'homme et de là rejoidre sans difficultés le signal géodésique du sommet.ambiance sauvage assurée, chamois, et pas de randonneurs !!

BONNEVAL TARANTAISE

Du parking, prendre la piste qui monte vers le Sud. Après une centaine de mêtres, la quitter et en prendre une autre qui monte à droite ; à une bifurcation vers 1550m, prendre à droite. On arrive sur un replat vers 1600m. Continuer encore une quarantaine de mêtres et prendre une piste herbeuse qui part à nouveau à droite (petit cairn). Elle se transforme vite en un sentier bien marqué et agréable. Dans une clairière, prendre encore à droite. On arrive ainsi sur l’épaule Nord-Est qui descend de la Pointe du Glais Rouge en passant sous la ligne haute-tension (1860m). Continuer de suivre le sentier qui descend de quelques mêtres d’abord en versant Nord puis après être passé à côté d’un petit chalet, en versant Est. Après le chalet, la sente devient moins marquée ; elle monte un peu pour mieux traverser quelques ruisseaux. On vient ainsi (alt 2000m) buter contre l’arête Est rocheuse qui descend du Bellacha. Remonter alors toute la combe entre pentes herbeuses et gros éboulis pierreux jusqu’au sommet (2484m).Pour la descente, suivre la crête vers le Sud, puis vers le Sud-Est pour plonger (sentier + cairns) vers le Col de l’Homme (2237m). Du col, passer en versant Nord de la Pointe des Arangles sans trop descendre en traversant des pierriers pour rejoindre un autre collet (alt environ 2000m) sur la crête Nord-Est qui descend de la Pointe. Descendre en versant Est dans des pentes herbeuses raides ; ne pas trop descendre et rester à flanc dans les pentes herbeuses à gauche pour rejoindre un petit col (en remontant d’une cinquantaine de mêtres) au pied de la Pointe du Glais Rouge (alt 2100m). Faire l’aller et retour au sommet (2163m). Descendre alors dans la combe Nord-Est pour rejoindre le sentier de la montée au niveau des pylônes électriques. Retour au parking par le même sentier.

Bonneval (Tarentaise)
1180m R3 icone randonnee

Monter par le sentier balisé qui coupe en plusieurs fois la piste carrossable jusqu'au chalet de Fraitière. Un sentier continu au dessus du chalet jusqu'au Col de l'Arc. Prendre ensuite le sentier à flanc de montagne (direction Sud Ouest) qui rejoint l'arête Nord Ouest du Bellacha, 150 m sous le sommet. Deux solutions. Soit monter le long de l'arête; quelques passages rocheux (R3). Soit rester sur la trace plutôt herbeuse qui s'éloigne un peu de l'arête pour rejoindre le sommet (R2).Retour par le même itinéraire

Pussy
1350m R2 icone randonnee

Du pont des Rouelles prendre le chemin balisé en jaune (direction Bellacha) partant au sud jusqu’au point 1413m. A ce croisement partir à l’est par un bon sentier grimpant dans la forêt. On arrive à la « Grande Combe » sous le sommet (névé tardif) . Le chemin se perd en traversant la combe vers le nord (repérer les marques jaunes et les cairns), puis on le retrouve en remontant des croupes orientées SW. Vers 2000m le sentier se perd progressivement dans une sorte de combe herbeuse. La remonter (balisage jaune sur des rochers) vers le nord pour atteindre l’arête NW que l’on rejoint vers un panneau très visible vers 2110m (indiquant Bellacha, ouf on n’est pas perdu !!!).Remonter cette arête, on retrouve une trace en contrebas de la crête, la suivre pour traverser des pentes assez raides, puis rejoindre le fil. Vers 2350 m on arrive à une brèche sous la pyramide sommitale (des traces arrivent du col de l’Arc et de la combe NW). Descendre légèrement à droite (ouest) puis remonter pour rejoindre un bon sentier qui traverse les pentes raides de la face ouest. On arrive dans une zone moins raide, des cairns indiquent la montée finale à gauche, on termine par un bon sentier qui mène au sommet.Descente : on peut descendre par la voie de montée, dans ce cas on peut couper sous l’arête par des pentes herbeuses pour aller plus vite (spécial dahu, attention, c’est parfois raide !).Il est très joli mais très long de descendre par le pas de la Mule que l’on atteint par une longue traversée. Dans ce cas il faut bien observer le cheminement du sommet (vers le sud) : on passe sous le mont de la Perrière (qui porte bien son nom !), puis sous un éperon rocheux issu de la pointe des Marmottes Noires. Quelques cairns au début, puis plus rien. On rencontre quelques sentes à moutons et des névés tard en saison. Après cette longue traversée légèrement descendante, on arrive vers 2140m au pied des rochers descendant des Marmottes Noires, continuer en suivant une courbe de niveau pour arriver dans un beau vallon. Le remonter par son fond : on rencontre une vague trace! Vers 2200m, quitter cette trace qui continue vers le sommet des Marmottes noires. Se diriger à vue vers le point bas de l’arête plein ouest : la brèche au dessus est le Pas de la mule. Remonter le couloir herbeux pour l’atteindre (il y a quelques traces se dirigeant vers un couloir plus à gauche, ne les suivez pas, ça ne traverse pas…). Sur l’autre versant on retrouve une petite trace (ouf !) qui part vers le sud. Après quelques lacets on retrouve un balisage (bleu et jaune) et des cairns, les suivre pour rejoindre un très beau lac. Suivre les cairns et le balisage pour descendre un vallon vers le Nord Ouest pour rejoindre une bergerie récente (Chalet des Marmottes noires, indiqué en ruine sur la carte). Descendre plein ouest par un vallon (traces) puis rejoindre le refuge de la Perrière, continuer vers la forêt où on rejoint un très beau sentier qui ramène au croisement 1413m (où l’on est passé à la montée). De là rejoindre rapidement le parking…

Montsappey
14 kmkm 1420m R3 icone randonnee

Du parking monter au-dessus sur la piste et prendre tout de suite à droite (sud) sur un chemin peu marqué mais il y a des panneaux, à 1413m il y a un carrefour, changement de direction, il faut remonter la grande combe. Le chemin est bien visible, jusqu'à une clairière (1650) où là il faut partir au nord retrouver le chemin, il monte clairement dans un pente sud-ouest et vers 2000, on sort une nouvelle fois de la forêt. Le chemin se perd petit à petit mais ce n’est pas grave, il suffit de lever les yeux pour voir sur la crête un panneau salvateur. Suivre l’arête au-dessus en prenant soin d’éviter les raidillons par une trace en flanc ouest toujours. Le premier contournement se fait dans une pente très raide, heureusement la trace est bonne, il ne s’agit pas d’avoir un lacet défait ici, bonjour la culbute….. Le dernier raidillon s’évite très facilement par l’ouest encore, bonne sente, beaux cairns et enfin le sommet.

Tioulever²
1200m D3/V1/A1 icone parapente

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net