Pic du Frêne (2807 m)

Situation





Remonter la rive droite du Bens jusqu'à Cohardin puis le chalet de Pré Nouveau.Selon l'enneigement tout en restant RG, gagner le refuge des Férices.Traverser Sud le replat puis remonter le vallon jusque sous la face Nord.Une écharpe permet d’accéder à la pente terminale, l'emprunter et finir sur l'arête...Le sommet se fait en AR en 15'.

Arvillard
2000m D/S5 - 5.2/3 icone ski de rando

Du parking, prendre le chemin qui monte en rive droite jusqu'à la Lescherette (1400m). Passer en dessous d'un petit foret des sapins. De là prendre SW en restant sur la rive droite, suivre le vallon de la Valette jusqu'au bout (le vallon tourne de SW a NW). Le col de la vallette est juste a droite du pic du Frene

St Remy de Maurienne

du parking, prendre la RFqui monte en rive droite jusqu'a la lescherette. de là prendre SSW, le vallon de la Valette puis vers 2000 le quitter pour gagner le col du Gollachon 2167 (pente raide vers la fin, gare au plaques). Descendre dans la combe des Bacheux (Est neige transformé) par un raide mais court couloir. Puis traverser vers la droite et remettre les peaux pour gagner le Pas du Frene 2633 en contournant la première barre par la droite et en passant au milieu de la seconde.Descendre le raide et superbe couloir WNW, puis tirer à droite et remettre les peaux pour monter NNE à la breché du Fréne 2700 situé entre le Clocher du Fréne et le Grand Crozet. Descendre alors la combe NE jusque vers 2450 où une traverser à droite permet de gagner le col de la Pierre ~2380 situé au N du pic de la Pierre (on peut aussi descendre jusque vers 2300 et remettre les peaux)Il reste plus qu'à se laisser glisser dans la combe de la Pierre (poudre à droite, transformée à gauche). Un passage merdique dans les arcosses vers 1450 passage pas trop mal en rive gauche (chemin d'été). La fin sur la RF n'est pas extraordinaire mais meme les réves ont une fin.Hébergement : Que dalle, sauf des chalets fermés à triple tour...

St Remy de Maurienne
1950m AD+/S4 - 3.3 icone ski de rando

Une belle boucle avec la garantie de ne pas voir grand monde. Carte, excellent sens de l'orientation ou GPS indispensables. De la baraque de Cohardin prendre le sentier jusqu'aux abords du refuge des Férices. Rejoindre au mieux le lac Noir (un couloir étroit au nord dans les barres qu'il domine se remonte, sinon contourner par le sud), puis la crête vers le passage des Chamois ou le col de la Pierre. Descendre le col de la Pierre, sur environ 600m de pierrier. Repérer une sente qui coupe dans les vernes et remonte un peu, elle rejoint le "sentier" (peu marqué) venant de Lescherette vers les ruines de la Vallette. Au dessus le sentier sur la carte me semble absent. On trouve sur le terrain un sentier qui traverse le torrent puis le longe, taillé dans les vernes, jusqu'à l'entre dans le vallon de la Vallette. De là remonter au col du Gollachon bien visible à l'aplomb d'un refuge (non indiqué sur la carte en 2015). La fin de la montée (terre/pierres) et la descente de l'autre côté (herbe) sont très raides sur une vingtaine de mètres. Rejoindre le lac du Bacheux en coupant dans l'alpage (on peut redescendre vers 2050m seulement). Du lac, remonter vers le col 2459m au bout du couloir au nord du pic Nord du Merlet (ne pas aller vers le "col" sur collé au pic mais à celui légèrement à droite). Redescendre un peu (raide dans l'herbe) jusqu'au pierrier, le longer sans trop redescendre (obligatoire un temps puis on peut ensuite rester sur des bandes d'herbe au dessus du pierrier) et rejoindre le point 2368m qui domine le lac du Coteau. Rejoindre le lac (pierrier, c'est pas le pire de tous ceux de la boucle) puis redescendre au torrent jusque vers le replat à 1990m (cabane d'alpage récente, pas sur la carte en 2015). Remonter au col du Crozet, 300m d'herbe et 200m de pierrier. Au col descendre plutôt sur la gauche, pierrier affreux au début et pénible ensuite jusqu'au torrent qui descend du col de la Bourbière. On retrouve une sente avec quelques cairns qui longe d'abord le torrent puis par un peu sur la droite en contournant la petite butte "2001m". Finalement, cette sente aboutit au sentier de montée, 50m en dessous du refuge.

SAINT HUGON
18km 2800m R4 icone randonnee

Introduction: l'itinéraire du pic du Frêne du côté ouest (Allevard) par le vallon du Bens, le chalet des Férices et le glacier du Frêne était classique, il y a quelques dizaines d’années (voir Petits et Grands Sommets de Savoie de C.Cabaud paru en 1971). Mais la route du vallon du Bens est interdite et le glacier est devenu pierrier.Pour le côté Est (vallée des Villards) l'itinéraire par le vallon de la Vallette (1700 m de dénivelée) est régulièrement pratiqué. L'observation de la carte IGN 3433OT (Allevard) montre une route forestière partant du Premier Villard de St Alban qui dépasse l’altitude de 1700 m, suivie d’un sentier gagnant le vallon du Bacheux ; vallon dominé au nord par les arêtes ouest et est du Pic du Frêne. D’où l’idée d’aller voir sur place. Et là, surprise, une grande carte panoramique des randonnées du massif de l'Arvan-Villards, sur le mur de la mairie de St Alban, montre un tracé en pointillé noir, allant des chalets du Bacheux au sommet du Pic du Frêne, avec une durée de 9h et une indication : “course d’alpinisme facile”.Itinéraire d’ascensionPrendre le raide chemin d’exploitation qui part du parc de stationnement. Dans un lacet à gauche vers 1820 m, une sente part à droite. Si on manque cette sente, le chemin d’exploitation se termine vers 1850m, et là, part, encore à droite, une raide sente qui rejoint la précédente un peu plus haut. On atteint la Croix du Triandou (1980m). On aperçoit les Chalets du Bacheux au loin. Le tracé rouge de la carte IGN commence par un bon sentier qui passe brièvement sur le flanc gauche, puis revient sur le flanc droit où il va descendre pour contourner une arête rocheuse de la pointe de la Lavoire. Il devient aussi une très mauvaise trace, pénible, qui oscille en perdant environ 110 m et remonte au premier chalet du Bacheux (1970m). Environ 50 minutes pour cette traversée “horizontale”. Eau au torrent, mais pas de captage.On voit, au-dessus des autres chalets, le col du Gollachon dans l’arête E du Pic, par lequel on reviendra.A partir d’ici et jusqu’au sommet, plus de traces ni de balisage.La suite de l’itinéraire consiste à longer l’arête E (elle est, en fait, E-S-E) d’abord par le fond du vallon, puis par des pentes d’herbe et de cailloux, plus raides à partir de 2120 m en contournant une petite barre par la droite. Des pierriers de gros blocs mènent vers 2480 m au niveau de la base conique d’un grand couloir rejoignant l’arête E avant le sommet. (ce couloir paraît facile, mais je ne suis pas sûr qu’il permette d’atteindre le sommet). On laisse ce couloir à droite. Un névé peu pentu, mène vers 2600m à un pierrier rouge, dominé au N par la raide paroi rocheuse de l’arête O qui relie le pic au Clocher du Frêne (on a en effet dépassé l’aplomb du sommet).En haut de ce pierrier (2650 m), on accède à un couloir rocheux et un peu herbeux, oblique de gauche à droite, qui raye la paroi rocheuse. Remonter ce couloir (II, II Sup. dans l’étranglement, un peu exposé). J’y ai laissé deux petits cairns au cas où il aurait fallu le redescendre. On sort vers 2750 m dans des pentes moins raides ; on aperçoit le bastion sommital rébarbatif. Monter facilement à l’arête O. On voit alors qu’une sente contourne le bastion sommital par la gauche et rejoint l’arête N quelques mètres sous le sommet.Un pas d’escalade et on y est. 4h20 depuis le bas. Vue superbe. Une boîte avec un cahier indique que ce sommet est régulièrement visité par le côté Vallette.Itinéraire de descente.Par l’itinéraire côté Vallette que l’on quitte pour traverser le col du Gollachon. Descendre l’arête N jusqu’au col de la Vallette (2668m). Quelques cairns signalent le passage dans une zone de blocs croulants contournant des dalles très raides. Au col une trace descend un facile couloir de pierraille. Ensuite des pentes peu agréables d’herbes et de cailloux, sans trace définie, mènent vers 2300 m à une zone peu pentue. On tire à droite vers l’arête E pour chercher à passer le col du Gollachon (2167 m). Une sente à la base de l’arête permet de venir à l’aplomb du col. C’est probablement ainsi qu’il faut chercher le meilleur passage. Pour ma part, je suis parti vers la crête avant le col, dans des pentes raides et un peu exposées de rochers et de végétation (bienvenue). Comme la crête est dentelée et l’autre versant aussi délicat, je conseille de chercher un passage plus aisé. On retrouve les pentes au-dessus des chalets du Bacheux, puis l’itinéraire de montée. Retour en 4h10 avec du temps passé dans le Gollachon !Remarques1) les altitudes intermédiaires mentionnées sont approximatives.2) j’ignore si ce couloir S.-O. est la voie usuelle côté Bacheux. Je n’y ai pas trouvé de traces ni de cairns.3) une très belle randonnée, de catégorie 2, sur une trace bien cairnée, est la Cime du Sambuis (2734 m) au départ du col du Glandon. A noter que l’itinéraire est dit “non balisé” sur le panneau au col. Comme quoi le vocabulaire peut prêter à confusion... Le sommet est un excellent belvédère et l’itinéraire est intéressant.

St-Alban-des-Villards
9km 1350m R4 icone randonnee

Se garer au chalet de Lescherette et prendre le sentier qui part à gauche le long du torent (coupe le chemin balisé). Suivre ce sentier qui recoupe une première fois le chemin avant de le rejoindre une seconde fois peu avant son terminal. Suivre le chemin puis le sentier balisé qui lui fait suite; on passe aux près de Lescherette, puis on remonte le vallon de la Vallette. La sente passe au lac de la Vallette (2315m). De là, remonter une croupe puis le couloir raide jusqu'au col. Du col, suivre l'itinéraire balisé jusqu'au sommet (II) F

St Remy de Maurienne
1660m R3 icone randonnee

le "vrai" départ se situe à la cabane de Cohardin (1248 m). si l'on vient de la route forestière rive gauche, franchir le torrent, puis 50 m à droite le sentier débute. Sentier agréable et bien marqué jusqu'à la bifurcation du refuge. A ce croisement, prendre à droite puis suivre une petite sente qui se dirige vers l'ouest (direction charnier). Peu de temps après, prendre le grand éboulis pour se diriger vers la base du pic. Prendre le névé et aller au fond de la combe, à l'ouest puis grimper vers une sorte de col entre le Grand Crozet et le Clocher du Frêne. Passer sous ce dernier en ayant pour point de mire le pic. Attention aux blocs instables dans toute cette traversée. Rejoindre dès que possible le col après le Clocher (passage plus aisé alors). Contourner ensuite la base du pic par la gauche et atteindre la Croix par un court passage facile. La descente peut se faire par le même itinéraire mais pour ma part, j'ai choisi de prendre le sillon partant 20 m sous le sommet. Il permet de rejoindre le névé au plus vite. Attention toutefois aux chutes de pierres !

la chapelle du bard
2100m R4 icone randonnee

Rejoindre par une piste l'alpage de la Lescherette, puis par les sentiers, l'alpage et le lac de la Vallette.Du lac, atteindre le col (plein ouest) par des pentes herbeuses, puis caillouteuses.Sur la crête, cheminer entre les blocs et les vires.

St-Remy
1700m R3 icone randonnee

Se garer au chalet de Lescherette et prendre le sentier qui part à gauche le long du torent (coupe le chemin balisé). Suivre ce sentier qui recoupe une première fois le chemin avant de le rejoindre une seconde fois peu avant son terminal. Suivre le chemin puis le sentier balisé qui lui fait suite; on passe aux près de Lescherette, puis on remonte le vallon de la Vallette. La sente passe au lac de la Vallette (2315m). De là, remonter une croupe puis le couloir raide jusqu'au col. Du col, suivre l'itinéraire balisé jusqu'au sommet (II) F

St Remy de Maurienne
1660m D3/V1/A1 icone parapente

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net