Situation





L’ascension du deuxième plus haut sommet de nos Alpes du Sud (après l'Aiguille du même nom) est une aventure sérieuse... et inoubliable ! Elle n’est pas bien longue, mais sa voie normale (en face Est, côté italien) se déroule au début sur un terrain raide souvent très délité qui demande beaucoup d’attention, et dans sa dernière partie dans des rochers impressionnants dont le franchissement parfois délicat nécessite une bonne expérience de l’escalade de base.De Fouillouse, il faut d’abord se rendre au refuge du Chambeyron (de préférence la veille de l’ascension, même si tout peut théoriquement se faire en une seule journée). Peu après la sortie du hameau, prendre à gauche le bon sentier fléché et balisé vers le refuge. Il monte d’abord en longs lacets, globalement vers le nord, avant de se réorienter vers l’est aux alentours de 2300m. Après un long passage presque horizontal en balcon, il finit par grimper plus raide à gauche vers le refuge (2626m) qu’on n’aperçoit qu’au dernier moment (compter env. 2h pour la montée).Le lendemain matin (de bonne heure de préférence), s’engager dans le sentier très fréquenté (nord-est) qui mène au Lac des 9 Couleurs et au Col de la Gypière. Il passe sous la Croix Bujon, puis à gauche du Lac Long. Une fois que le sentier a viré vers l’est, le quitter vers 2800m, au niveau du Lac de l’Étoile (qu’on laisse à gauche), et remonter à droite (sud-est) un vaste et raide pierrier (traces). On rejoint ainsi le Col des Terres Jaunes (2974m) où passe la frontière avec l’Italie. Pour la suite de l’itinéraire, bien suivre les cairns. Descendre d’abord brièvement côté italien (blocs, puis terrain délité) en longeant une barre par la gauche, puis remonter et traverser un grand éboulis dans la même direction (suivre la trace). Après avoir évolué en terrain assez chaotique, viser un grand gendarme jaune à 2 pointes, bien détaché, et passer le petit col à sa droite (encordement conseillé à partir de là). Puis monter assez longuement vers la gauche, sur une suite de vires qui remontent la face de droite à gauche, dans les roches et les caillasses (plusieurs ressauts et passages de II). À la fin du système des vires, bien repérer, pour la descente, la suite de l’itinéraire : remonter un couloir, arriver ensuite à proximité du débouché du grand couloir Bujon (bien fréquenté en conditions hivernales) venant de la droite, où on oblique nettement à gauche. Après une suite de gradins, on arrive "au pied du mur" (ou plutôt du bastion sommital). Là, il faudra franchir les deux passages les plus techniques de l’ascension (du III, équipements en place, encordement obligatoire ici au plus tard) :- d’abord, au-dessus de vous, une dalle rocheuse inclinée fissurée sur sa gauche, la remonter en profitant au mieux de cette fissure ;- ensuite, poursuivre la montée dans la même direction (ressaut de gros blocs), jusqu’à une sorte d’étroite et profonde cheminée-couloir (fond souvent en neige voire en glace, même au cœur de l’été, blocs coincés au bout) : s’en s’extraire par le mur de droite, puis tirer au-dessus vers la gauche.Le plus dur est fait ! On accède ensuite à un couloir raide qu’il faudra encore remonter à son tour (du II) en obliquant vers la gauche pour rejoindre facilement le plateau sommital du Brec. Sur ce vaste plateau incliné vers l'ouest (grande croix, cairn), la vue est grandiose, par exemple sur les sommets tout proches, au premier chef l'imposante Aiguille de Chambeyron avec ses deux pointes juste en face, avec tout en bas le Lac des 9 Couleurs et les sommets du fond du cirque, mais aussi sur d'innombrables "3000" français et italiens (même le Viso, avec un peu de chance…), ou encore sur l’immense chaîne déchiquetée qui s’étire vers le sud, du Brec jusqu’au Massour et au-delà...Pour la descente, par le même itinéraire, le rappel s’impose : à partir du couloir sous le sommet (équipement en place), on peut se laisser glisser en deux longueurs jusque sous la dalle fissurée (relais au-dessus de la dalle). Puis terminer le travail en redescendant prudemment le parcours plus ou moins délité de la montée (bien repérer les cairns, ne pas sortir de la trace !), et en veillant à ne pas glisser ni faire partir de pierres...

Saint-Paul-sur-Ubaye
1482m R5 icone randonnee

A la sortie du hameau de Fouillouse, suivre les panneaux ‘Refuge du Chambeyron’. Vers 2400m, regardez bien de chaque côté du sentier les dizaines d’édelweiss à vos pieds…Au refuge, voilà le lac Premier. Poursuivre en direction de la Croix Béju qui domine le lac Rond et le lac Long. Et la série des lacs continue avec les lacs Noir, de l’Etoile et le célèbre lac des Neuf Couleurs. Aux Neuf Couleurs, plein sud dans les éboulis afin de monter au Col de la Gypière (névés très probables).Plongeon côté Italie… sur de jolies rives là encore. Le détour par le bivouac Berenghi et le lac du Vallonet de Stroppia est fort sympa. Jolie vue sur la tête de la Fréma plus au nord qui domine l’ensemble.Continuer la descente dans un pierrier (vive la voirie française à ce sujet) en suivant les marques bleues et rouges. A 2590m, suivre la direction du panneau S20 puis ensuite les marques bleues et rouges. Il semblerait que le mieux soit néanmoins de descendre d’une centaine de mètres à cette intersection afin de remonter par un sentier bien plus pratique que les pierres.Au Col de Stroppia, plonger côté français dans un raide pierrier aux ardoises violettes… trop beau!Ensuite, poursuivre par le sentier débonnaire de l’immense vallon de Plate Lombarde. Jolies fleurs et papillons agrémenteront votre descente. Ah, j’oublie les vestiges du Fort de Plate Lombarde à 2200m témoins des conflits de la seconde guerre mondiale. Un gros tas de barbelés rouillés jonche encore le sol en bordure de sentier, dommage. Remarque : Il sera fort plaisant de faire ce tour en deux jours. Prévoir le bivouac ou la pause au Refuge de Chambeyron.

Fouillouse
1400m R2 icone randonnee

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net