Plateau de Sornin Depuis Sassenage

Plateau de Sornin Depuis Sassenage

  • Altitude départ : 210
  • Altitude sommet : 1596
  • Dénivelé : 1400
  • Temps de montée : 3H30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Est
  • Balisage : Rien du tout.

Itinéraire accès

En totale Autonomie : Laisser la voiture vers le rond point à la cascade romantique façon Caspar Friedrich , se diriger vers le centre de Sassenage et prendre à droite bien avant le Furon. De la centrale EDF, le chemin monte vers les cotes de Sassenage direction plein nord au lieu dit des vignes, remonter ensuite le hameau des cotes pour rattraper le chemin du monument des résistants, suive ce chemin un bon moment, il remonte le vallon au dessus du Furon par la route historique. On rejoint la nationale (Alt cotée 609m). 100 m plus loin, dans l'épingle, prendre un nouveau sentier qui commence entre un transformateur et la route il grimpe un peu avant de suivre encore le fond du vallon, 2km plus loin, quitter ce large sentier pour revenir en arrière sur la grande route (point cotée 737m). Il suffit de la traverser et de remonter directement dans la combe boisée qui est en face, il n'y a pas de chemin mais les bois sont clairsemés.

Raccrocher une petite route qui arrive à la cour de ferme des Brets que l'on contourne au dessus par l'arrière. Un chemin raide vous amène à travers champs au hameau des Fournels. Ici une nouvelle fois prendre face à vous un bout de route qui se transforme vite en chemin. A partir de là (Alt cotée 996m) c'est un beau sentier empierré qui monte vers le nord ouest jusqu'aux granges du Sornin. La suite est simple, gravir la grande bute sur laquelle est adossé le village et atteindre ainsi le vaste dôme du plateau du Sornin.


- Depuis Engins en bagnole : Le dénivelé ne fait plus que 700m. Garer la voiture à Engins près de l'église et prendre le chemin goudronné vers le sud, celui qui monte fort. Il fait rapidement un virage en épingle à droite avant de partir empierré jusqu'au Sornin sans faire le moindre lacet(une petite redescente vers le haut). Au hameau du Sornin la suite est simple, gravir la grande bute sur laquelle est adossé le village et atteindre ainsi le vaste dôme du Sornin.


vidéo du vol 


 


Itinéraire vol

 

Décollage : Par secteur Sud à Est Uniquement, c'est une belle alti-surface propice au décollage facile, surtout vers l'est D1 (c'est même pas assez raide). Vers le sud c'est juste un peu moins facile, il faut gonfler sur le plat et se lancer dans la pente raide vers le sud avant de suivre à gauche l'arête descendante sur Sornin D2.

Vol : Attention aux énormes lignes électriques qui traversent la vallée, elle ne sont pas gênantes pourvu que l'on garde suffisamment d'altitude. La suite du vol est du coup très gazeuse.

Atterrissage : De vastes champs entre Sassenage et Saint-Egréve. Ne vous éloignez toutefois pas trop de Sassenage, c'est là qu'est la voiture. Reste plus qu'à aller la rejoindre soit à pied si elle est au rond point, soit en stop facilement si elle est à Engins.


Précautions

Aux cotes de Sassenage, le matin, il est fréquent de voir de fortes bourrasques qui ne présagent en rien des conditions au sommet, c'est simplement toute la masse d'air froid du plateau qui s'écoule ici. Si au sommet c'est calme, on passera largement au dessus de cet écoulement matinal.


Commentaires difficultés

L'itinéraire complet emprunte beaucoup de sentiers différents, ce qui nécessite une bonne lecture de la carte (et du topo)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Sassenage > Rond point de la cascade


Parcours


  • Nb points : 2479
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9.671
  • Dénivelé - : 106
  • Dénivelé + : 1680
  • Taille fichier : 51 kB
  • Téléchargement


Sortie du 29-09-2012

Dans l'attente d'une hypothtique claircie

Week-end maussade de chez maussade, pourtant à mon réveil, à travers la fenêtre, la crête du Sornin émerge d'un éclat particulier, elle capte toute mon attention. Après un solide petit déjeuner accompagné du divin Mozart – celui des symphonies de jeunesse – je reste dans l'expectative... A gauche il pleut, à droite c'est bien clair sous un haut plafond de brumes stratosphériques... étant données les perspectives, y faut y aller.

Le parcours pour se rendre à Sassenage est fait avec les essuie-glaces... Finalement au parking, il ne pleut plus, alors j'entame la marche guilleret.... Mais pas longtemps. Un chasseur en poste un peu plus haut - à l'orée du bois - me déconseille carrément de poursuivre, un rideau d'averses se dirige vers nous. Belledonne se dissout dans la grisaille, la lumière diminue doucement et bientôt les feuilles résonnent sous les gouttes, des notes d'abord espacées, avant de se transformer en un bruit continu de cascade. L'anorak est jeté sur les épaules en guise de poncho, plus question de s’arrêter, de toute manière il pleut à intervalles réguliers depuis l'aube.

C'est un peu découragé que j'arrive au plateau du Sornin, il tombe des cordes depuis plus d'une heure et je suis trempé. Même les deux patoux ont perdu leur hargne habituelle, ils passent dégoulinant à mes pieds sans même daigner grogner, tout au plus quelques jappements lointains sans agressivité aucune, pourtant nous sommes entourés de centaines de moutons.... L'auvent d'une des cabanes sera mon refuge en attendant que l'averse cesse. J'enfile l'unique pull sec qui me reste non sans avoir ôté le teeshirt qui est bon à essorer... Pour parfaire l'ambiance, un épais brouillard m'encercle maintenant. Au bout d'un bon quart d'heure, malgré le bruit des gouttes sur le vieux chêne, je tends la main pour me convaincre qu'il ne pleut plus : Plus rien ne tombe !! En fait c'est juste le grand arbre qui s’égoutte dans le vent !

Alors il faut reprendre la marche, d'abord dans le brouillard, puis des éclaircies en aval apparaissent. Plus haut dans le dernier raidillon, trois border-coolies viennent à ma rencontre joyeusement, annonçant la bergère qui apparaît comme une fée des brumes charmante, elle me questionne sur ses patoux, ne m'ont ils pas indisposé ? Avenante et sympathique, nous commençons une petite discussion... Mais quand subitement elle me montre la vallée derrière moi, je prends un coup de sang.... Elle est complètement dégagée, le vent est bon, tous les voyants sont au vert ! Peut-être bien qu'elle m'a pris pour un sauvage, j'ai coupé court à la discussion en lui disant que j'allais rater le créneau pour cinq minutes.... Gentiment elle s'excuse de m'avoir dérangé, pour ne pas la vexer je prétexte un vague retard de ma part.... Et je détale vers le sommet. Plus j'en approche,plus la mer de nuage m'encercle dangereusement de toutes parts. Au sommet il n'y a plus d'urgence, on y voit plus rien, ni de près ni de loin....

Dépité, j’étale quand même la voile d'autant que le vent est parfait. La bergère s'est postée en contrebas. Non, ce n'est pas moi qu'elle observe, mais plutôt ses moutons dont elle craint la perte avec ce brouillard à couper au couteau.... Après un certain temps à observer le gris qui m'entoure, petit à petit une fenêtre inopinée s'est ouverte, d'abord timide puis franche.... Je saute dans la sellette et m'envole sans attendre le retour de la brise bizarrement tombée complètement. Je passe à 10m de la bergère, elle me salue pendant que je prends la direction la vallée. C'est marrant l'éclaircie est pour moi tout seul, j'en suis au centre, tout le long du vol, les brumes se ferment derrière moi tandis que la vallée s'ouvre, étonnant !

Le vent du sud est bien présent, mais au sol il semble être bien faible si l'on en juge a la surface lisse des différents plans d'eau en dessous. Effectivement c'est même une très légère brise de nord contre toute attente.... La voile me tombe dessus. Le plus dur aura été de trouver une grange pour plier la voile, car les champs et les routes sont encore gorgés d'eau.

Photos de la sortie

Commentaires

Cagire
01-10-2012 10:48:06

Bonjour Michel, et oui bingo le Cagire, "un pays pla betch" comme on dit dans mon comminges d'origine. Exilé dans les Alpes depuis 2000, c'est là bas que j'ai aiguisé mes premières armes aériennes et où je viens me ressourcer encore en vacances. Je sais que tu y vas également (pic du Gars, luchonnais...). Au plaisir de se croiser sur le bassin grenoblois (même si pour ma part, je campe le Vercors essentiellement). D'ailleurs hier,si si, petite séance de soaring sous le brouillard à L'aigle sur Lans, avant de battre retraite sous l'ondée (séchage de l'aile dans la salle à manger, mes gamins ont adoré y faire leur cabane!!!!) :wink:

anonynmous
01-10-2012 09:53:54

Malgré le sevrage de plusieurs mois, pas de créneau ce matin... ;-)


Michel Pila
01-10-2012 07:51:08

Coup de bol phénoménal + sevrage brutal de vols cet été voilà le moteur... Une chose m'interpelle depuis quelques temps déjà, c'est ton pseudonyme, Cagire, ce ne serait pas le nom de cette belle montagne des Pyrennées faite pour le vol libre face à la plaine de la Garonne ?


Cagire
30-09-2012 11:07:37

Et bien voici un récit qui donne tout son sens, à la notion de "créneau" si chère dans notre jargon parapenteux... par ce qu'hier, dans le Vercors, l’ambiance était bien plus aquatique, qu'aérienne, à ne pas mettre un aéronef de toile dehors. Ainsi, malgré mon athéisme, je prétexte de ce jour dominical, pour souligner cette conviction (devrais je donc dire "foi") dans le ciel et cette réactivité sur le dit créneau!!! :P



  • Horaire : 2h depuis Engins
  • Dénivelé : 700 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 1600 m
  • Participants : et la bergère du Sornin

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-01

En attendant l’hiver

8 Michel Pila
31-03-2019

Ce matin , pas de vent prévu , il faut en profiter ; Je lais...

11 Bipbip
17-02-2019

Stop facile jusqu'à Engins . Parti sans raquettes , j'ai un...

12 Bipbip
20-05-2018

Après la sortie express d'hier , cheville bien raide ce mati...

6 Bipbip
22-04-2018

Fort vent de Sud au décollage !

4 Michel Pila
21-04-2018

Encore un nouveau vol aujourd'hui . montée en stop (facile)...

9 Bipbip
26-02-2017

Une balade dans un autre monde.

8 Michel Pila
08-05-2016

merci à pascal pour l'idée. 3eme vol rando pour ma part, déco pas t...

lashemale
15-12-2015

Féérique plateau

Michel Pila
21-03-2015

Vol dans les brumes électriques.

5 Michel Pila
12-01-2014

Voilà une bien jolie sortie, tout commence bien, le ciel est lumineux...

8 Michel Pila
17-05-2013

Ne voulant rater aucune opportunité, aussi courte soit elle, ce matin...

5 Michel Pila
09-03-2013

Brusque changement de cap à la sortie de Grenoble, c'est tout pris da...

12 Michel Pila
02-03-2013

L'année 2013 commence comme l'année 2012 s'est terminée : par un bu...

6 Michel Pila
15-01-2012

Ce qu'il y a de bien avec le parapente, c'est qu'en hiver on n'est vra...

6 Michel Pila
11-03-2011

Redoutant la perspective d'une weekend défavorable aux sports aérien...

15 Michel Pila
30-01-2011

Malgré un brutal revirement des prévisions météo à la baisse ce m...

Michel Pila
26-12-2009

Ça faisait longtemps! Il devient difficile de trouver des créneau...

3 Michel Pila
10-01-2009

En fait, c'est une balade que je faisais régulièrement en totale aut...

6 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media