Rocher du Playnet par Carette,le grand pot,
pas Ernadant

Rocher du Playnet par Carette,le grand pot,
pas Ernadant

  • Altitude départ : 1125
  • Altitude sommet : 1994
  • Dénivelé : 870
  • Distance : 14.5km km
  • Temps de montée : 4h00
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Nord-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Au départ suivre GR91 direction des hauts plateaux ( balisage régulier).A la cabane de carette (1355m) emprunter la sente qui part derrière dans la barre rocheuse. Arrivée au Grand Pot , le Rocher du playnet nous fait face au Sud Est. Le chemin qui grimpe sur la droite est bien marqué même aprés le pas Ernadant ensuite on navigue à vue à travers les paturages pour rejoindre le sommet (cairn). Le retour même itinéraire jusqu'au Grand Pot .
Prendre à droite (nord) vers Ranc de l'Abbé. Descendre sur les Pissots et on rejoint le golf de Corrençon par des pistes forestières. (chemin bien marqué tout le long)

Précautions

Avec la neige,le retour est plus périlleux et le chemin disparait complétement.S'il ya des traces le problème est réglé sinon bien suivre à vue les crêtes (Direction Nord) sans trop s'en éloigner.


Commentaires difficultés

avec neige de printemps partir tôt car grosses difficultés pour avancer
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Villard de Lans - Corrençon- stationnment parking du golf


Situation




Sortie du 28-11-2013

Grand Pot

Mon dernier bivouac remontait à la mi-septembre, autant dire que j’avais très envie de recommencer.
Mais les impondérables professionnels m’ont empêché de remettre ça jusqu’à la première semaine de novembre, puis la météo est restée très mitigée avec notamment beaucoup de vent.
Enfin cette semaine s’annonçait mieux avec le retour du ciel bleu (accompagné d’un flux de nord certes) et un planning familial et professionnel plutôt calme : c’était enfin l’occasion rare à ne pas manquer !
Quelques hésitations pour le lieu : j’aurais bien tenté quelque chose en Belledonne mais ma méconnaissance du massif alliée aux grosses chutes de neige de la semaine précédente m’ont découragé. Du coup j’ai repensé que je n’étais jamais monté voir un lever de soleil sur la barrière du Vercors en hiver : c’était peut-être l’occasion !
Sans trop d’hésitations j’ai choisi d’aller au rocher du Playnet : il est situé en plein centre de la barrière, son accès est foncièrement débonnaire contrairement au Veymont, il est en dehors de la station de Villard et loin des foules de skieurs de rando ; enfin une cabane permet de passer la nuit pas trop loin ce qui permet d’éviter un réveil trop matinal pour être là-haut à l’aurore.
Départ de Lyon ce mercredi, sur la route je constate que le froid vif se maintient avec -5° relevés en passant le col de Rossatière à un peu moins de 600m : heureusement que j’ai pris les affaires d’hiver !
En arrivant sur Grenoble je constate que les sommets de Chartreuse sont encore bien dans la brume, et le Vercors semble mitigé. Heureusement en débouchant sur Lans c’est un ciel radieux qui m’accueille. Mais le froid se confirme : la route menant au golf de Corrençon est encore enneigée et le thermomètre indique -8° au parking.
Je file sans traîner sur le GR91 plutôt satisfait finalement : même pas besoin de porter les raquettes. Je tombe rapidement sur le nouveau terrain de biathlon ; c’est vrai que c’est un peu triste : ce coin des Hauts Plateaux ressemble de plus en plus à un luna park (même si avec le golf ça n’était déjà pas très sauvage). A la Croix de la Messe je prends une bifurcation plein est qui me permet de rejoindre la sente qui mène au Ranc de l’Abbé sans avoir à passer par les pistes de ski de fond. Sur la sente du Ranc de l’Abbé la trace n’est pas vierge mais la neige est restée très poudreuse et même avec les raquettes je m’enfonce quand même pas mal ; j’avais oublié depuis l’hiver dernier à quel point ça peut-être fastidieux. Une fois quittée la bifurcation qui monte vers Serre du Play, il n’y a quasiment plus de traces à monter au Grand Pot. C’est plus fatigant mais il faut reconnaître que le paysage est superbe avec ce beau ciel bleu et tous les arbres couverts de neige givrée, comme des gâteaux à la crème.
Quelques raidillons pour monter vers le Grand Pot m’usent bien et je commence à être fourbu en débouchant dans la belle dépression. Je pique-nique (il est déjà plus de 14h) et un souci me tracasse : mon genou qui m’avait fait souffrir dans le Dévoluy se réveille. Je commence à me demander si mon projet de coucher / lever de soleil au Playnet restera faisable, d’autant plus que les dernières traces ont disparu : maintenant il faudra brasser sur tout le reste du parcours. Je me lance quand même un peu après 15h, il me reste encore un peu moins de deux heures avant le coucher de soleil. Mon rythme est vraiment lent mais je finis enfin par déboucher au Pas Ernadant, il doit être un peu plus de 16h. Le sommet du Playnet pour le coucher de soleil ne me semble plus jouable, je me contente des premiers replats au-dessus du Pas pour attendre le coucher de soleil. Autant sous la crête le vent n’était pas sensible autant sur les hauteurs c’est une autre histoire et le vent du nord me gèle bien. Une fois le soleil couché je ne demande pas mon reste et descend aussi vite que ma jambe me le permet : heureusement finalement j’arrive à ne pas trop la solliciter et la descente est moins compliquée que je ne le craignais.
Je suis quand même bien content de me poser à la cabane : le réchaud ne tarde pas à ronronner pour un repas bienvenu et réparateur. Le froid reste vif ; dans la cabane ma montre indique 0°.
Si, une anecdote tout de même : une amie à qui j’avais demandé conseil sur des titres de Jean Giono m’avait recommandé "un roi sans divertissement". Je l’avais donc emmené pour lire un peu dans la cabane. Sauf que cette histoire raconte les disparitions sanglantes qui se suivent dans un village du Trièves ou du Diois, à chaque fois pendant les longues nuits glauques d’hiver avec le temps brumeux et le froid. J’étais notamment entraîné par la poursuite de l’assassin (le "monstre") par l’un des villageois, à travers les hauteurs enneigées du Jocou et de ses contreforts. Bref de quoi vérifier avant d’éteindre que la porte était bien fermée !
Encore une fois en hiver j’ai bien dormi (bien mieux qu’en été en tout cas) et je me sentais relativement frais quand le réveil a sonné peu après 5h30. Théoriquement je n’avais pas grand chose à faire : replier les affaires et me faire chauffer un thé mais je ne sais comment, je n’ai quitté Goupette qu’à 6h30 (il faut dire que l’eau dans la gourde avait commencé à geler avec -5° dans la cabane au petit matin et j’ai dû refaire fondre un peu de neige).
Cela dit au rythme où j’étais monté la veille (plus d’une heure pour le Pas Ernadant), ça ne me laissait que peu d’espoir d’atteindre le sommet du Playnet avant le lever de soleil prévu vers 7h50. Néanmoins mon genou ne me faisait pas trop souffrir quand même alors je me suis dit "j’essaye" ; au pire le lever depuis le Pas Ernadant ne devrait pas être trop moche. Mon seul espoir d’être plus efficace résidait dans ma trace : hier en fin de journée j’avais dû faire la trace pour monter là-haut, alors que pour cette fin de nuit je pourrais reparcourir celle-ci. Et effectivement le petit miracle a eu lieu : la montée dans la trace déjà faite a été bien plus facile et il ne m’a fallu qu’un peu plus d’une demi-heure pour atteindre le Pas Ernadant. Les crêtes étant ensuite moins enneigées j’ai pu continuer à progresser assez rapidement tant et si bien que je suis arrivé au sommet avec 20 minutes d’avance sur le soleil ! J’en ai bien profité là-haut, d’autant plus que le vent était moins gênant que la veille au soir. Le lever de soleil fut conforme aux attentes, avec de belles couleurs vives du côté Trièves alors que le Vercors drômois sortait doucement de son engourdissement avec de délicates teintes pastel. Enfin je suis redescendu tranquillement en prenant garde à ma jambe, qui a bien tenu.
Je comptais initialement rentrer en traversant les rochers de la Balme mais mon genou m’ a conduit à revoir les objectifs à la baisse : je me suis contenté de redescendre par mon itinéraire de montée… Repassant à Goupette avec beaucoup de temps devant moi, j’en ai profité pour continuer à lire mon bouquin dans une ambiance plus riante, d’autant plus qu’il faisait sensiblement plus chaud que la veille. J’en ai aussi profité pour prendre un petit déjeuner copieux à base du "cake des randonneurs aux pistaches et noisettes" car j’étais presque parti à jeun le matin.
Pour ceux que cela peut intéresser, voici cette merveilleuse recette transmise par Florence du forum "randonner léger" :
150 gr farine
175 gr beurre
100 gr poudre amandes
100 gr poudre noisettes
100 gr sucre
200 gr pistaches et noisettes
+/- 1 à 3 cas de miel
On mélange le tout et hop au four !

Enfin j’ai repris la descente, avec toujours beaucoup de neige sur le sentier du Ranc de l’Abbé. Une fois atteinte la bifurcation de Serre du Play les traces des skieurs se sont vraiment accumulées au point que cela créait un véritable boulevard parfaitement damé sur la piste forestière. Retour sans histoires ensuite jusqu’à Corrençon, relativement animé avec pas mal de promeneurs qui chaussaient leurs raquettes pour faire le petit tour de l’après-midi.
Sur la route du retour la situation a été à nouveau semblable à celle de la veille : beau ciel tout bleu jusqu’à Lans puis à l’approche de St Nizier le ciel s’est bouché. Finalement ces deux jours auront été le bon choix à cet endroit !

Pour les passionnés, d'autres photos ici :
[url]http://cedricleclercq.wordpress.com/2013/11/29/rocher-du-playnet/[/url]

Photos de la sortie

Commentaires

scal
01-12-2013 12:37:01

François LANNES
Comme chaque fois, tes photos sont superbes. Et je les trouve même de mieux en mieux...
Bonjour à tous, coucou François :) et tu n'es pas le seul... un petit coup de cœur pour celle-ci :

ced
01-12-2013 12:04:06

Merci, je vais rougir ! Il faut effectivement espérer encore pas mal de belles journées comme ça cet hiver, pour pouvoir encore bien profiter du plus beau massif des Alpes ! :wink:


François LANNES
30-11-2013 21:26:12

Salut Ced ! Merci pour ce beau récit ! Tu fais des envieux, avec une telle histoire. Mais bravo pour l'avoir tentée. Car avec le grand soleil, ce devait être magnifique ! Comme chaque fois, tes photos sont superbes. Et je les trouve même de mieux en mieux... http://cedricleclercq.wordpress.com/2013/11/29/rocher-du-playnet/comment-page-1/#comment-16 Quant à l'écriture, elle n'est pas en reste non plus. Simple et agréable, elle se déguste si facilement qu'on en vient au bout un peu trop vite... Sur Bivouak nous avions déjà Michel Pila pour raconter les symphonies des vols dans le ciel de nos montagnes. Allons nous avoir maintenant Ced pour décrire les crissements de la neige, dans le froid d'un Vercors sauvage....???? C'est tout ce que l'on souhaite. A la prochaine, alors !


ced
30-11-2013 11:58:11

Merci ! Goupette va bien grâce au gros boulot de quelques passionnés je crois. Pas vu d'animaux autrement, hormis de petits oiseaux qui se faufilent par ci par là...


j2m
30-11-2013 11:32:37

Très beau récit de cette rando hivernale. Es ce que Goupette est en bon état ??? Tu n'as pas vu d'animaux ???


ced
29-11-2013 19:05:17

Salut Klys, Le pire c'est que j'espérais partir plus tôt car Caplain annonçait aussi un beau temps pour le début de semaine, mais ma femme m'a coincé à la maison lundi et mardi : je peux la remercier finalement ! L'endroit a joué aussi : c'était je pense moins beau sur la Chartreuse et l'extrême nord Vercors. En tout cas j'ai lu ta sortie : tu as dû sacrément cailler car déjà pour moi, avec le soleil et pas trop de vent, je n'avais pas chaud !

K-lys
29-11-2013 15:37:31

Effectivement, tu as eu beau temps... Bon choix de créneau...



  • Horaire : 4h00
  • Dénivelé : 870 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
28-02

 Journée encore idéale mais cela ne va pas durer...

j2m
23-08-2018

 Bonne rando malgré une météo péss...

j2m
25-05-2018

Partis tôt avec une météo sans faille pour la j...

j2m
15-07-2017

Au départ tôt personne sur le parking du golf de Corre...

j2m
27-08-2016

Grosse chaleur dans la cuvette grenobloise, il faut monter. Départ du...

j2m
03-12-2015

partis du golf à Correncon avec un petit -5°. On s'est vite réchauf...

j2m
06-03-2014

Perdu l'habitude du grand beau donc partis plus tard ce matin. Les nu...

8 j2m
15-12-2013

Il fait très beau ces derniers temps, donc la neige fond... Ca permet...

2 K-lys
16-09-2012

Une sortie sans histoire par cette belle journée. Nous somme montés...

11 6beryeti
11-11-2011

Itinéraire en aller-retour en passant par Carette (c'est vrai que c'e...

1 tit38
10-11-2011

Après le gros morceau d'hier, une sortie plus courte et en papotant s...

10 Véronique
21-07-2011

Départ ce matin sans conviction avec un ciel trés gris. Arrivés à...

j2m
06-04-2011

Ce matin grand beau et j'ai choisi un décor de rêves . Direction Cor...

j2m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media