Néron par les arêtes S/N depuis Narbonne


Néron par les arêtes S/N depuis Narbonne

  • Altitude départ : 440
  • Altitude sommet : 1298
  • Dénivelé : 900
  • Distance : 7 km
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Toutes
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

En décrivant cette randonnée, je risque de me mettre hors la loi car elle est en principe interdite. On dira donc que je l'ai faite avant l'interdiction qui fait suite au feu de l'été 2003...

Le départ est à Narbonne. A la sortie du village, se garer au niveau du virage prononcé sur la droite. 50 m plus haut, un sentier raide mais large part tout droit, sur la droite. Le prendre.
5 bonnes min après, bifurcations ("carrefour des 4 chemins"):
- à gauche en descendant permet d'accéder sur la partie la plus au sud des arêtes (à préférer).
- tout droit : rejoint l'arête un peu plus haut (un câble est présent sur qq metres pour un passage facile)
- à droite : si on prend ce sentier, on se dirige vers la passerelle Hippolyte Muller (installée en 1910 en hommage au fondateur du Musée Dauphinois en 1906) vers le bout des arêtes mais en passant au pied de la falaise (sentier des 4 couloirs). Pour aller au bout des arêtes laisser le chemin qui part à gauche vers la passerelle environ 15 min après la bifurcation.

Ces sentiers (les 2 premiers + le 3ème si passerelle) mènent au camp romain. Contourner alors ce camp par la droite en suivant une sente à travers les buis. C'est le seul endroit qui nécessite un peu de recherche d'itinéraire (hormis les descentes dans les couloirs). On débouche alors sur des rochers sur lesquels on a une bonne vision de l'environnement et de l'arête que l'on va suivre.
Plus loin, possibilité de descendre par le couloir en Z (à ce niveau il y a un écriteau stipulant qu'il ne faut en aucun cas descendre côté St Egrève). ça tombe bien, on n'a pas envie de s'y engager et le couloir part sur la droite. D'apparence difficile, il ne comporte pas de difficulté majeure. Il rejoint le sentier des 4 couloirs.

Si on continue sur l'arête, la suite immédiate est plus engagée. Il s'agit de la rampe du Z. Un autre passage engagé dans la rando : le couloir des avalanches. Vers la fin (au niveau du ravin Ulhrich) il est possible de descendre par le couloir de Clémencières. L'ayant fait il a assez longtemps et les souvenirs se perdant, je ne le décrirai pas plus. Il est aussi possible de descendre par le couloir de Quaix, moins simple.
Cependant, le plus sûr moyen est de prendre le sentier qui part côté St Egrève, sur la gauche donc. Sentier bien marqué. En continuant ainsi, on rencontre une bifurcation avec le sentier de gauche qui monte gentiment. Le suivre. Il nous ramène au camp romain. De là on retrouve le sentier initial de montée.
A lire
  • Chartreuse, Vercors Les randonnées du vertige par Pascal Sombardier. Référence : 18 page 72/73 proposé par Luc
A voir sur le web

Précautions

Un bout de corde, quelques sangles/mousquetons, casque.


Commentaires difficultés

la progression se fait relativement aisément - quelques passages qui s'apparentent à de l'escalade facile. A mon sens la difficulté réside dans les descentes lorsqu'elles sont mouillées voire un peu enneigées.
5.0/5 (2 votes)

Topo créé le :

Grenoble, saint martin le vinoux > narbonne


Parcours



  • Nb points : 244
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 8.724
  • Dénivelé - : 1782
  • Dénivelé + : 1798
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Sortie du 24-12-2014

La Bosse Lucky Luke

A Narbonne

En cette veille de noël, j'arpente de nouveau le Néron après 12 ans d'abstinence. Je me suis limité au belvédère Lucky Luke, histoire de découvrir le panneau représentant le cowboy et Jolly Jumper .

Départ donc du terminus de la ligne tramway E pour grimper raide par chemins et ruelles jusqu'à Narbonne. Ensuite, au carrefour des 4 chemins, je choisis la première option du topo pour prendre la direction du Pré Néron. Juste après la traversée câblée de la corniche de l'Hermitage, une sente attire toute mon attention, gagnant rapidement une vire. Une bonne trace la remonte vers le nord, accompagnée du fidèle balisage bleu, en longeant une belle paroi (à noter que Claude Simon appelle cet itinéraire "la piste Gambiez-Lelong" dans son ouvrage sur le Néron, du nom de deux arpenteurs de cette montagne de la fin du 19ème siècle).
Après une grimpette bien ardue dans les buis, je découvre la minuscule grotte des Fées. Je zappe alors involontairement le départ du "pas des Sapinées" (option 2 du topo), pour continuer à longer la falaise toujours au nord. Je passe devant la grotte Viallet puis suit un sentier qui semble avoir été crée assez récemment, finissant par rejoindre celui menant à la vire Hippolyte Müller, la troisième option du topo.

Celle-ci, en partie taillée dans la roche, ne manque pas de charme. Et deux passages étroits, avant et après une indispensable passerelle, sont particulièrement vertigineux (des câbles sont heureusement là pour rassurer) J'y vais donc franco et rejoins une autre vire plus confortable qui gagne la crête au pré Rencurel.
Je déniche alors à proximité l'ancienne citerne du Poste Romain, bien envahie par la végétation. Et après une montée sur la crête de 250m de dénivelée, un peu pénible sur des lapiaz inclinés, j'arrive enfin à la bosse Lucky Luke. Malheureusement, le panneau du plus célèbre fumeur de bande dessinée et de sa monture a été descellé de son promontoire, sans doute à cause du vent. Cela n'altère en rien la beauté du site, idéal pour le bivouac.

Je repère également le départ d'un sentier descendant versant ouest en direction du Muret, qui n'existait pas avant l'incendie de 2003. Mais je préfère redescendre par le même itinéraire jusqu'à la sortie de la vire Hippolyte Müller.
Ensuite, au lieu de dégringoler dans le bois de la Rivoire afin de retrouver le carrefour des 4 chemins, la curiosité me pousse à suivre une sente, toujours marquée de bleu et démarrant vers 680m. Elle m'amène au pied d'un pierrier pour ensuite se terminer légèrement au-dessus de Ripaillère. D'ailleurs, ce parcours est peut-être une meilleure alternative que celui partant de Narbonne pour rejoindre la vire H. Müller, afin d'économiser de la dénivelée si l'on fait le parcours intégral des arêtes.

Enfin, je choisis de revenir sur Grenoble à pied en passant par Gatinet, le Mas Gaché, les ruines du Mont Jalla et la Bastille.

Photos de la sortie


  • Horaire : 5h
  • Dénivelé : 1000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
28-12-2018

La face ouest est farcie de sangliers. Il est plus sage de les pr&e...

1 yougs
16-09-2017

Validé! 

 

MErci à toi le m...

17 Luc
28-12-2015

Néron néron petit...

montagne-a-vaches
29-08-2015

AU départ de Narbonne, je n'ai pas trouvé la passerel...

2 yougs
06-03-2015

Belvédère de la Belle Laura

3 Goupil
23-11-2014

Quelques gouttes vers 9h30 nous ont fait douter .
Un peu plus...

1 yougs
24-04-2013

22:58:16Nous partons sans trop savoir jusqu'où nous irons su...

Luc
17-04-2013

C'est la rando de fin d'hiver, dès que les couloirs sont secs. Par...

17 moudujeunou
26-03-2011

Départ de Narbonne, par des températures matinales encore acceptable...

8 P-A
21-11-2009

Peut être l'un des derniers sommets de Chartreuse que je n'avais pas...

montagne-a-vaches
01-05-2009

ne pas couper dans la forêt sans suivre un sentier bien marqué...

1 frédérique crozet
25-04-2008

Rando qui s'inscrit dans le cadre des randos "plein ciel". Le passage...

4 frédo
05-02-2006

la longueur des arêtes peut surprendre....

poyo

Identification

( ) bivouak.net

Social Media