Cabane de la Petite Vaudaine depuis Livet


Cabane de la Petite Vaudaine depuis Livet

  • Altitude départ : 713
  • Altitude sommet : 1790
  • Dénivelé : 1100
  • Distance : 3 km
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 2h
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Aucun

Itinéraire

Depuis le Monument aux Morts, emprunter la piste qui le contourne par la gauche. Elle longe à flanc ensuite la carrière vers le Nord puis s'infléchit pour remonter le long du torrent et faire deux ou trois lacets dans la forêt au dessus de la carrière. On arrive alors à une petite cabane de l'ONF sur laquelle est peinte la silhouette d'un chamois. Un sentier part au dessus de la cabane. Le suivre d'abord en raides lacets sur une épaule forestière issue des abrupts du Pic de la Fare. Le sentier devient de plus en plus caillouteux au fur et à mesure que l'on s'élève et les perspectives deviennent aériennes alors que le couvert forestier s'eclaircit. On touche alors les murailles du Pic de la Fare et le sentier se faufile astucieusement dans la paroi en suivant des vires confortables mais très exposées (chute interdite !) Un câble permet de sécuriser le seul endroit où le sentier est interrompu par un décrochement rocheux facile. On aboutit alors  à une traversée à flanc, franchissant de petits ravins. L'exposition est forte et le gaz bien présent : prudence. Une fois passé le ravin de la Fare, le sentier continue à flanc, franchit quelques torrents, passe au dessus du deversoir d'une cascade (attention au débit au printemps...) L'endoit est particulièrement pittoresque et pourrait déjà constituer un but de promenade. La suite jusqu'à la cabane est débonnaire, le sentier bien large faisant de larges lacets paresseux, contrastant avec la raideur du tracé dans sa première partie.

A voir sur le web

Précautions

Oublier le short pour cette balade pour le préférer à un pantalon : ce sentier étant peu fréquenté, la végétation est envahissante et les ronces abondantes.


Commentaires difficultés

Sentier raide et vertigineux jusqu'aux cascades. La suite est beaucoup plus paisible.

Commentaires

Goupil
17-02-2011 21:03:19

éric vb
Et par le bas depuis le Clos d'en Haut, est-ce que t'as pu rejoindre ce col cher Goupil ? L'auteur du document parle d'une piste mais j'imagine qu'avec le temps, elle a du disparaitre. Et vu les pentes herbeuses raides sous les Vans, ça ne doit pas être coton de remonter tout ça.
Malheureusement non, les pentes herbeuses raides et monotones m'ont découragées, d'autant qu'ensuite il me fallait tout redescendre. Pas vu comme tu t'en doutes la moindre piste ni de fontaine Barrot non plus; mais il est vrai que je n'ai pas beaucoup cherché, bien content d'avoir déjà trouvé la cabane située juste à la lisière de la forêt. Merci pour l'article VTT.

éric vb
16-02-2011 19:43:52

Goupil
Le col des Escombailles n'était pas difficile d'accès par le haut il y a une douzaine d'années encore, depuis qu'en est il ?
Et par le bas depuis le Clos d'en Haut, est-ce que t'as pu rejoindre ce col cher Goupil ? L'auteur du document parle d'une piste mais j'imagine qu'avec le temps, elle a du disparaitre. Et vu les pentes herbeuses raides sous les Vans, ça ne doit pas être coton de remonter tout ça. J'en profite également pour mettre en lien deux temoignages d'un VTTiste qui a exploré le secteur. Il faut quand même être un brin maso ! :shock: : http://livetetgavet.com/massifs.html


Goupil
16-02-2011 18:08:31

:D Grand merci Greg pour ce document d'autant plus passionnant que j'ai eu la chance de parcourir une bonne part de ce très très sauvage itinéraire. Le chalet du Clos d'en haut existe toujours (cabane de chasseurs), les "masures" de Mirebel ne sont plus que des ruines. Le col des Escombailles n'était pas difficile d'accès par le haut il y a une douzaine d'années encore, depuis qu'en est il ?


éric vb
16-02-2011 15:39:20

Merci beaucoup Greg pour le lien. Malgré les années, ça reste une véritable mine d'or d'information sur ce secteur sauvage. :D


Greg_
15-02-2011 09:03:37

Bonjour, En parcourant le seconde volume de "La Montagne", annuaire du CAF édité en 1906, je suis tombé avec bonheur sur un article d'une trentaine de page sur les chemins menant à Chamrousse depuis le versant Romanche. Ça commence à la page 157 et c'est passionnant ! :D Bonne lecture. http://www.archive.org/stream/LaMontagne2/montagne-2#page/n231/mode/2up


Luc
07-10-2007 11:04:31

Je redirige les commentaires d'Yvon ici :
Citation:Bonjour, Je viens juste apporter quelques précisions à propos de cette course. Nous étion avec quelques amis hier dans le vallon de la petite Vaudaine. Nous sommes montée jusqu'à la cabane puis avons traversé jusqu'au pas des Escombailles. Comme le dit Greg, l'itinéraire est peu fréquenté et le sentier bien souvent inexistant. Plusieurs passages sont équipés de câbles (certains en mauvais état) le sentiet a par endroits été emporté. Il y a un grand ravin hyper délicat à franchir. L'itinéraire est raide et exposé. Plus de détails ici

Greg_
13-08-2006 15:39:42

arawilli
Je suis allée il y a quelques semaines à la cabane de la petite Vaudaine, et je me suis fait peur sur une croupe caillouteuse, à mi chemin avant les traversées de torrent, à la descente surtout. Mes semelles étaient trop souples et un piolet aurait été utile pour retracer le chemin. La cotation donnée sur ce site m'a induit en erreur et je n'ai pas assez regardé la carte avant. J'ai essayé d'aller au col de la Petite Vaudaine, tout est raviné; mon compagnon est allé au col de la Passure, c'est fastidieux, un piolet est utile dans l'herbe, et c'est plus "facile" de passer par une zone de rochers.


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De Grenoble, prendre la N91 jusqu'au Monument à la Resistance de Livet, juste avant le Pont de la Vena.


Situation




Sortie du 16-11

Bouquetin, vallon de la Petite Vaudaine

Quel endroit merveilleux...

Il y a douze ans, je découvrais ce sentier presque confidentiel. L'impression fût forte je me souviens et pourtant je n'y suis plus retourné jusqu'à ce jour. C'est tout à fait incompréhensible tant l'atmosphère des lieux est puissante, la sauvagerie omniprésente et la beauté des lieux captivante. Le sud de Belledonne est le plus bel endroit au monde et je mesure la chance que j'ai de pouvoir y aller si régulièrement.

Le sentier qui mène à la Petite Vaudaine depuis Livet est l'archétype du sentier improbable vu d'en bas. Le cirque sous les cascades semble n'être qu'abrupts, précipices et ravins. Pourtant c'est presque confortablement qu'il nous dépose au dessus des cascades. Presque car même si le sentier est très bien tracé, les pentes traversées sont parfois vertigineuses. Au delà des cascades, tout redevient paisible avec ce sentier large et débonnaire qui aboutit dans le mélézin sous la cabane, bien adossée à la pente, plein Sud.

De là, le cirque de la Petite Vaudaine, ouvert, s'offre à nos yeux. Une bonne paire de jumelle et c'est le spectacle de quasiment toute la vie sauvage alpine que l'on peut contempler. Les chasseurs ne s'y trompent pas et on croisera en ces lieux plus d'hommes en kaki que de trailers bariolés. A noter que la Petite Vaudaine sert de quartiers d'hiver pour le troupeau de bouquetins du sud-Belledonne.

Plus de photos ici

Photos de la sortie


  • Horaire : 7h
  • Dénivelé : 1500 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
11-07-2006

On ne peut qu'être sous le charme de cette balade dans ce vallon sauv...

3 Greg_

Identification

( ) bivouak.net

Social Media