Montagne du Conest (La Peyrouse) par le Sud,
depuis Monteynard

Situation

L'aigle de Monteynard
  • Altitude départ : 800
  • Altitude sommet : 1710
  • Dénivelé : 900
  • Temps de montée : 2h30
  • Temps de descente : 15mn de vol
  • Orientation : Sud
  • Balisage : jaune et puis plus rien
  • Accès : Grenoble > Champ sur Drac > Saint George de Commiers > Monteynard se garer juste après la salle de sport qui est à droite de la route avant le village


Proposé le Michel Pila

Itinéraire accès

Ne pas prendre le sentier qui part du col mais plutot celui qui commence presque en face du terrain de foot (à coté de l'atterro alt 820m), prendre donc cette piste perpendiculaire à la route que l'on va vite quitter. A l'entrée de la forêt, il y a un grande combe artificielle, prendre le sentier juste avant cette combe et monter sur cette petite sente très jolie. elle serpente sur le coteau et offre des points de vue uniques sur le village de Monteynard, juste sous le puissant Mont Aiguille.

On rattrape plus loin la large piste qui vient du col du Monteynard vers 950m, prendre plein nord sur un bon Km, à un grand carrefour, prendre à droite vers la crête sud. une fois la croupe sud atteinte c'est très simple, prendre cette croupe et ne plus la lâcher. Direction plein nord jusqu'au sommet.


Itinéraire vol

Sommet parfaitement rond, ça décolle de tous les cotés. une petite brise de sud est préférable pour décoller directement dans le thermique. sinon il faudra faire le tour du sommet pour retrouver la crête sud et ses thermiques toujours présents et souvent forts. Vol RAS Atterrissage, juste derrière le terrain de foot, il y a une belle prairie actuellement pâturage, donc parfaite.

Difficultés

Ce topo complète les deux autres et forment ainsi, la Trilogie du Conest - [url=http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=4531&id_sport=16]Le Beauregard[/url] - [url=http://www.bivouak.net/topos/course.php?id_course=3723&id_sport=2]Le sommet des trois têtes[/url] - [url=http://www.bivouak.net/topos/sortie-montagne-du-conest-la-peyrouse-par-le-sud-depuis-monteynard-par-pila-le-13917-sport-16]La Peyrouse[/url]

Commentaires itinéraire

Sortie : Le vent nous portera

Trace GPS

  • Distance : 5.453 km
  • Dénivelé - : 35 m
  • Dénivelé + : 930 m
  • Téléch. : 67 fois
Proposé par Michel Pila

Oublié le mauvais temps d'hier, les contrastes sont saisissants, aux pluies torrentielles d'hier succède une lumière éblouissante à travers les brumes évanescentes du petit matin. Les nuages résiduels offrent des paysages où les ombres se disputent avec le soleil... Instants magiques indicibles et encore moins saisissables. Si la neige n'est présente que sur la moitié supérieure du parcours, elle n'en devient pas moins épaisse et pénible à tracer sur les derniers mètres avant le sommet, à l'instar du vent, inexistant au départ et de plus en plus sensible avec l'altitude. Tant et si bien que je doute de plus en plus de l'éventualité d'un retour par les airs.

Les rafales me chahutent un peu alors que j'observe la beauté du monte étendue là, juste à mes pieds. Des rivières de brumes dévalent au ralenti les profondes vallées, les contrastes du matins persistent avec une acuité toujours plus grande, c'est le Ying et le Yang en grand format ! Au bout d'un moment, l'idée de déplier la voile dans cette brise soutenue ne me semble plus vraiment une hérésie, tout au plus une imprudence à peine justifiée, alors, pour mettre toutes les chances de mon côté, j'étale la voile en contrebas du sommet, face au vent qui vient du sud-est, pas exactement dans la direction de l'atterrissage.... La neige collante est parfaite pour empêcher la voile de prendre la poudre d'escampette toute chiffonnée et sans moi.

Et quand la brise faiblit un instant, j'avance résolument vers mon destin... l'angoisse ne dure pas plus d'une seconde, le vent n'est pas si fort puisqu'une fois en l'air, je ne recule pas ! Commence alors une petite séance de cruise devant le sommet. Si Chrigel Maurer se serai taper une bonne heure de rigolade devant le relief, pour ma part je n'en mène pas large. La brise à beau être laminaire, mon aéronef pénètre à peine dans le ciel limpide... tu m'aurais mi une olive dans le derrière que je te faisais un litre d'huile de première pression.... dans ces conditions, la retraite vers des cieux plus accueillants est la seule option envisageable, alors lentement, mètre par mètre je m'avance vers le Sud et des altitudes plus propices à la sérénité.

Mais ce n'est pas pour autant que la pression descend... en effet, après le vent c'est le brouillard qui traîne juste à côté du terrain d'atterrissage... il est poussé par le vent qui dévale encore la gorge du Drac et menace de boucher le seul endroit dégagé... atterrir aux instruments n'est pas vraiment souhaitable compte tenu de la vétusté de mon téléphone.... la fin du vol est une course contre la montre, plus j'approche du terrain, plus le brouillard s'épaissit.... le suspens durera jusqu'a la dernière seconde.

Mais caisse qu'on y aime le parapente !


Au petit matin
  • Date : 24-11-2018
  • Durée : 3h
  • Dénivelé : 900 m
  • Temps de vol : 21' m
  • Plafond max : 1750 m

Arrivee au sommet ventilé
La vigie du berger, ultime refuge
La neige retient la voile dans le vent
La mer de nuage est tenace par endroit
Le vent nous portera
Les nuages dévalent au ralenti
Monteynard l'atterrissage
Au nord c'est dégagé
Au Sud c'est la poisse
Le Terrain est en limite du brouillard
Tout va bien

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-03-2022

Un vol aléatoire 

Michel Pila
03-03-2021

Le chant des parapentes au dessus des eaux*

Michel Pila
30-11-2019

Turbulences dans l’air glacial

Michel Pila
23-02-2019

La cabane au centre de l'univers

Michel Pila
11-03-2017

L'instant magique

Michel Pila
11-06-2016

Pour Lulu

Michel Pila
12-12-2015

Splendeurs

Michel Pila
11-04-2015

Dans le thermique azuré

Michel Pila
Identification

Social Media