Crêt de Chaussitre et lac de barrage du
Sapt depuis St-Genest-Malifaux (ou Marlhes)

Crêt de Chaussitre et lac de barrage du
Sapt depuis St-Genest-Malifaux (ou Marlhes)

  • Altitude départ : 925
  • Altitude sommet : 1245
  • Dénivelé : 510
  • Distance : 24,5 km
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 4h
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : Marques blanc-jaune (m.b.j.) le plus souvent, plus rarement marques blanc-marron (m.b.m,) du PNR, parfois les deux, et parfois rien (v. topo)
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Cette boucle paisible et variée sur le haut plateau du Pilat Sud, où alternent forêts de résineux, landes, champs et prairies, relie les deux villages caractéristiques de Saint-Genest-Malifaux et de Marlhes. Elle commence par le tour du très beau lac du Sapt (ou des Plats), un lac de barrage récent à l’histoire pour le moins mouvementée (v. le lien), et se poursuit par la montée au Crêt de Chaussitre, l’un des plus remarquables crêts du Pilat. S’ensuit une large boucle sur le plateau valonné au pied et à l’ouest de Chaussitre. Elle offre des points de vue variés sur ce sommet, mais aussi sur les monts du Velay, et permet au passage quelques aperçus sur la vie quotidienne, présente et passée (les Maristes au Rozet, la Béate à l’Allier...), des habitants des quelques fermes et hameaux épars dans ces vastes espaces.


1.Tour du lac du Sapt :


Du parking, revenir vers l’auberge, et au croisement suivant descendre à gauche au bord du lac, qu’on suit à droite (panneau "Retour par la queue du barrage"). On traverse la Semène (petit pont) en amont du lac, puis on monte à gauche en direction du Quéret (S, panneau, m.b.j.). Ensuite, le sentier vire au NW et suit la rive droite du lac, qu’on aperçoit en contrebas entre les arbres et dont on distingue bientôt la digue. Passer les maisons du Quéret, ignorer le chemin à droite. Peu avant la digue, bref aller/retour possible au bord de l’eau. Puis descendre à gauche jusqu’à la digue (X jaune), mais l’accès à la digue proprement dite est interdit. Poursuivre encore un peu vers le SW, et à la Boëla (panneau), refranchir la Semène sur un autre petit pont. (À noter que juste avant ce pont, on peut continuer à longer la Semène rive droite sur un chemin puis, au croisement, redescendre à gauche vers la Scie Neuve jusqu’au bord de la Semène, mais on bute alors en bas sur une propriété privée ; il y a bien là de vieux rails parallèles d’une ancienne passerelle sur le ruisseau, mais son franchissement, acrobatique, est dissuasif !)


Donc à la Boëla, poursuivre en face, en montée, rive gauche du lac, dir. l’Allier par le Bois de la Trappe (E puis SE, suivre les marques b.m.). Après 800m env., je conseille de quitter ce chemin pour un sentier qui descend à gauche (X b.m.) et va longer le bord du lac au plus près, avant de remonter vers le chemin (je déconseille de continuer au bord du lac : terrain marécageux). Poursuivre ensuite le tour du lac et boucler la boucle en passant sous l’auberge du Sapt pour rejoindre la D 501, d’où on rejoint à droite l’auberge toute proche (on peut aussi y monter directement par le pré à droite de l’auberge).


2. Crêt de Chaussitre :


À l’auberge, traverser la départementale et prendre à droite du grand chalet en bois le chemin qui monte au SE (pas d’indication) vers le hameau du Sapt. Traverser le Sapt et prendre à gauche (lavoir) puis à droite (m.b.j., panneau "Valadon") la petite route montante (toujours SE, puis S). À l’orée du bois du Sapt, face à plusieurs chemins, poursuivre la montée en face (toujours S/SE) en direction de Valadon, en suivant de préférence l’itinéraire balisé b.j.


À Valadon (1080m), suivre un bout de route à gauche puis, au terre-plein en face (panneau informatif sur Chaussitre), prendre le chemin de gauche, dir. la Pierre Saint-Martin (panneau, 1,2km). Vers 1115m, ignorer le départ d’un chemin à droite, mais repérer peu après, toujours à droite, le départ d’un sentier vers le SSW (panneau peu évident "Pierre Saint-Martin, Croix de Chaussitre"). Après un premier passe-clôture, on aboutit à la Pierre Saint-Martin (la plus imposante des grosses pierres disséminées dans la superbe lande qui recouvre ce crêt, et qui fait l’objet d’une légende extravagante). Après deux autre passe-clôtures, le sentier finit par accéder à proximité de l’immense croix en bois et de la table d’orientation du Crêt de Chaussitre. La vue vers l’W notamment est très belle, d’abord sur les nombreux villages et hameaux du plateau de Saint-Genest Malifaux (par lequel on reviendra), puis, derrière, du Gerbier de Jonc et du Mézenc jusqu’aux sommets du Meygal, puis jusqu’aux Monts du Forez et au Pilat. Pour une éventuelle vue partielle vers les Alpes à l’E, il faudra se déplacer derrière le grand pylône qui s’élève à côté du point sommital du Crêt.


3. Retour à Saint-Genest-Malifaux par le Rozet, Marlhes et l'Allier :


De la croix, prendre le chemin qui file, E puis S, jusqu’au grand pylône (sommet 1245m, peu marqué, en lisière du bois). S’engager dans la descente à droite du pylône (SW), et vers 1210m quitter ce chemin pour prendre le sentier à droite (portail, dir. Tendron, m.b.m.). Après un 3ème portail, tourner à gauche (S, dir. Bourgaud des Prés). On passe la vieille bâtisse de la Rochette, puis on traverse une route (on suit le Chemin de Pétaloup). Continuer toujours dans la même direction (SSW, m.b.m.), jusqu’au Carrefour de Pétaloup (panneau), où on oblique à droite, dir. le Rozet. Plus bas, prendre à gauche (on aperçoit Marlhes à droite), puis traverser la route et continuer sur le chemin en face (W, toujours m.b.m.). Au croisement suivant, on prend à droite et on arrive au hameau du Rozet (ou Rozey), haut lieu de la congrégation des frères maristes : voir au passage la maison natale de Marcellin Champagnat, fondateur de cette congrégation, et la chapelle moderne des maristes en granit de Chaussitre. Face à cette chapelle, s’engager dans la rue à gauche (S, m.b.j.) puis vers la droite dans la rue Saint François Régis. Il reste à poursuivre sur la petite route qui rejoint directement le village de Marlhes tout proche.


À Marlhes, passer devant le gymnase et continuer jusqu’à la D 501 (croix, Stop) que l’on suit brièvement à droite (NE) jusqu’à la sortie du village. Peu après, prendre à gauche le "Chemin de Grangeage" (vue sur Chaussitre) qu’on quitte presque aussitôt (il oblique à gauche) pour le très agréable sentier qui poursuit dans la même direction (NE). On va le suivre, toujours à découvert, pendant 3 km, dans de belles prairies le long d’un petit vallon du haut plateau, jusqu’au hameau de l’Allier. Quand il passe à proximité (à gauche) de la ferme des Granges (943m, croix), on suit très brièvement la route d’accès vers la droite, avant de reprendre pied sur le sentier à gauche. De même un peu plus loin, à 951m, il rejoint une route dans un virage : la prendre en face puis la quitter au virage suivant, peu après, pour reprendre le sentier dans le prolongement (m.bj.). Après le franchissement du ruisselet du fond du vallon (un affluent de la Semène), on passe rive droite, le sentier monte vers un hameau bien visible.


En arrivant au hameau de l’Allier, prendre la route à droite, passer les premières maisons puis s’engager dans la rue qui monte à gauche (panneau "Maison de la Béate"), puis à droite à la bifurcation. La très belle "maison de la Béate" avec sa clochette est tout de suite à gauche : parfaitement conservée, elle ne se visite qu’en été ou alors seulement les dimanches (dans nombre de hameaux du Velay et du Pilat, la Béate enseignait aux enfants dès le 17e siècle les bases de l’instruction et le catéchisme, et rythmait la vie des habitants).


Puis on poursuit sur le chemin qui passe derrière la maison de la Béate et va rejoindre (NW puis W, m.b.m.) la lisière de la forêt (très belles vues sur Chaussitre, mais aussi sur les monts du Velay). Là, obliquer à droite le long de la lisière, puis quand ce chemin vire à droite, poursuivre en sous-bois dans la même direction (N, m.b.j.& b.m.). À une route (les Fournaches), la suivre d’abord brièvement en face (m.b.m.) puis prendre la branche de droite ("Chemin des Fournaches, NW, m.b.j.), et poursuivre dans cette direction. Le chemin re-rentre alors en forêt, et descend progressivement jusqu’à rejoindre le chemin du tour du lac, que l’on reprend alors à droite jusqu’au parking.


n.b.1 : cette boucle peut aussi bien être réalisée à partir de Marlhes.


n.b.2 : Dans sa version initiale, les amis qui l'ont mise au point et me l'ont fait découvrir avaient conçu des parties 1 et 3 sensiblement différentes (v. ma sortie du 27 mars 2019).

A voir sur le web

Précautions

Carte IGN 2934 ET (ou GPS).


Commentaires difficultés

aucune, mais la rando est assez longue.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

St-Etienne > D 1082 (dir. Col de la République) jusqu'à Planfoy > D501 jusqu'à St-Genest-Malifaux. Poursuivre dans le village sur la D501 (dir. Marlhes) et à la sortie du village se garer à droite, après le grand parking de l'Auberge du Sapt (lieu-dit le Bessy).


Situation




Sortie du 27-03

Premier essai réussi

sentier rive gauche de la Semène

Itinéraire de cette première sortie : Saint-Genest-Malifaux (auberge du Sapt)-> Crêt de Chaussitre-> Marlhes (comme dans le topo ci-dessus) - du centre du village, sortie vers le N - Lautaret - Brodillon - Joubert - les Gauds - la Scie Neuve - pont sur la Semène (la Boëla) - le Quéret - rive droite du lac - parking de départ. Merci à André et Thérèse qui ont imaginé cet itinéraire et nous l’ont fait connaître !

Nous n’étions que 3 au départ en face de l’auberge ce matin, vu qu’il était prévu que Sylviane nous rejoigne en voiture à 12h30 à Marlhes pour partager avec nous le déjeuner au restau… ainsi que la suite et la fin de l’itinéraire. Il nous fallait donc impérativement tenir le timing prévu. Thérèse et André ayant déjà effectué au moins une fois cet itinéraire, mais dans l’autre sens, ça paraissait faisable, à condition de ne pas trainer. Donc on n’a pas trainé… mais du coup, dans notre empressement, on a loupé le départ du sentier de la Pierre St-Martin. Mais on est vite retombé sur nos pattes en rejoignant ce sentier après la Pierre Pingaule (tant pis pour St-Martin). On ne s’est pas attardé à Chaussitre qu’on connaissait déjà (pour ma part j’y étais déjà venu par d’autres voies, été comme hiver, notamment avec le CAF). Et on est arrivé comme prévu à Marlhes à 12h30 pile, tout comme Sylviane d’ailleurs, et on a donc pu savourer ensemble la cuisine simple et familiale d’un petit restau au centre du village.

Contrairement au circuit du topo ci-dessus, notre retour du jour (plus long) s’est effectué pour une bonne partie en sous-bois. Avec aussi davantage  de dénivelé, sur des chemins parfois plus raides et souvent plus caillouteux voire ravinés. Son attrait principal fut pour moi le petit sentier capricieux, au plus près de la Semène, rive gauche en aval du barrage (avant et après la Scie Neuve), un petit régal en soi. Puis en longeant la rive droite du barrage, j’ai pensé qu’il était vraiment dommage de ne pas en faire le tour complet – d’où mon idée d’intégrer ce tour au début de mon futur topo (et par voie de conséquence d’imaginer un itinéraire de retour plus bref de Marlhes jusqu'au lac).

Les deux filles s’étant arrêtées au Quéret, André et moi avons bouclé à deux la boucle jusqu’au parking de départ, avant de rechercher en voiture les deux délaissées où nous les avions laissées…Et une fois tout ce monde regroupé, il nous restait à rejoindre Marlhes, où chaque couple est reparti de son côté avec sa bagnole (futé, non ? Merci André).

Dès le lendemain, je me suis mis au boulot (chacun son tour) pour reconfigurer un peu la déjà belle rando du jour comme mentionné ci-dessus, histoire de la rendre si possible encore plus "bivouakable" (à mon idée)... Ce fut assez laborieux, mais une fois que j’ai été satisfait du résultat, il ne me restait plus qu’à le tester à nouveau, ce qui fut fait quelque temps après (cf. le topo ci-dessus… et ma sortie du 2 avril !).

Photos de la sortie


  • Horaire : 7h30
  • Dénivelé : 715 m
  • Participants : Thérèse, André, Sylviane

Autres sorties

Date Titre Auteur
02-04

Nouvelle boucle

22 Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media