Sommet de Couard par le versant Nord-Ouest,
en boucle depuis Archail

Sommet de Couard par le versant Nord-Ouest,
en boucle depuis Archail

  • Altitude départ : 1093
  • Altitude sommet : 1989
  • Dénivelé : 980
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Balisage : marques jaunes et cairns jusqu'au croisement 1375. Plus rien ensuite jusqu'à la crête, où des cairns et de vieilles marques jaunes balisent la fin de la montée. Cairns et marques jaunes à la descente.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Des divers itinéraires qui permettent au randonneur d’accéder au sommet du Couard, celui-ci est à la fois le plus secret, le plus sauvage et le plus sportif – et sans doute le plus beau. Sans être difficile, c’est de loin le plus exigeant… et le moins fréquenté. Sa longue portion médiane, sans trace ni balisage, dans des pentes souvent très raides en contrebas de l’impressionnante falaise NW du Couard dont il finit par rejoindre la crête, demande une bonne pratique de l’orientation et de ce type de terrain.


Brièvement évoqué dans l’ouvrage de Jaques Teyssier sur "Les Montagnes de Digne" (1993, p. 84-85), cet itinéraire est bien détaillé dans le très bon Guide Rando de Frédéric Chevaillot sur "Les Préalpes de Digne" (2012, n° 9, p. 20).


MONTÉE :


On part donc de la retenue d’eau du Tourounet au-dessus d’Archail, comme pour la voie normale balisée que l’on suit tout d’abord (SE) ; on y traverse deux fois une piste, jusqu’au croisement 1375m. Là, au lieu de quitter le large chemin montant pour s'engager à gauche en épingle sur le sentier balisé qui monte vers le Pas d’Archail, on poursuit sur ce chemin non balisé dans la même direction (SW), jusqu’à ce qu’il arrive, vers 1420m, à proximité d’un immense ravin et oblique en épingle à gauche. Il faut alors le quitter pour remonter à gauche (SE), en pleine pente (raide !) et dorénavant en l’absence de toute trace, le bord de ce ravin. Cette belle et longue montée, assez éprouvante, vers le pied de la falaise du Couard, se déroule en sous-bois (hêtres, puis mélèzes et pins sylvestres) sur près de 300m de dénivelé. On sort alors du bois vers 1700m pour se diriger à droite vers le ravin, ici bien plus étroit et très peu profond (on est proche du pied de la falaise, bien visible à gauche). Le traverser sans difficulté (on aperçoit une petite trace de l’autre côté, mais elle disparait rapidement).


Continuer alors à monter progressivement, en écharpe, en tirant vers la gauche, dans des pentes herbo-rocheuses un peu moins raides, pour se rapprocher peu à peu du pied de la falaise. Monter ainsi sur une butte bien visible (env. 1780m), puis poursuivre sur la belle croupe herbeuse qui se dirige vers la paroi (S) : dans le prolongement, on aperçoit… une sente (inespéré !), qu’il faut suivre. Passer ensuite à gauche et au-dessus d’un petit mélézin. Au bout, on distingue bientôt quelques strates rocheuses de la crête NW du Couard : c’est par là qu’il faut la franchir.


Après avoir surmonté sans difficulté ces petits ressauts rocheux, on prend enfin pied sur la crête (env. 1845m). En-dessous à droite, on aperçoit un bout de la Barre des Dourbes : on se trouve donc désormais sur la partie finale de la voie d’accès, assez peu fréquentée, qui monte vers le sommet du Couard via le Pas de la Faye (vieilles marques jaune, cairns). Il ne reste plus qu’à remonter entièrement cette belle crête sur la gauche (NE).


Il reste cependant deux obstacles à surmonter avant de parvenir au sommet : une première barre se passe très facilement vers son milieu, en un point faible évident (m.j., cairn), ou bien ailleurs, mais alors un peu plus sportivement. Ensuite, une seconde barre nécessite d’aller complètement à sa gauche, au-dessus du vide, où un mur de plusieurs mètres, plus impressionnant que difficile, se franchit aisément (1897m) en suivant attentivement une ligne de points jaunes. Cela fait, continuer jusqu’au sommet n’est plus qu’un jeu d’enfant…


DESCENTE :


Le plus simple est d’emprunter à la descente la "voie normale" en direction d’Archail, balisée de bout en bout (m.j., cairns) . Descendre donc d’abord jusqu’au Pas d’Archail en empruntant les larges lacets du sentier en versant NE (pour en trouver le début, descendre d’abord brièvement E, puis N). Puis, quand le sentier atteint sur la gauche la crête correspondante, suivre directement cette dernière à vue jusqu’au Pas d’Archail (quelques traces, bref passage dans les pins ; plus rapide et plus intéressant que la partie basse du sentier).


Au Pas on peut, selon le temps et l’envie, soit faire en face un aller-retour, hors trace mais évident, au sommet du Cucuyon tout proche, via le petit col bien visible du Pas (fortement conseillé si on n'y est jamais monté - mais non pris en compte ici dans les stats du topo !), soit poursuivre directement l’agréable descente à gauche (N puis NE), en suivant facilement les marques jaunes et les cairns. À l’altitude de 1375m, on rejoindra alors le début de notre itinéraire de montée, avant le retour au petit parking du Tourounet.


Précautions

Carte IGN 3440 ET ou GPS.


Commentaires difficultés

Elles concernent la seule montée, entre le croisement 1375 et le sommet. Pentes souvent très raides, sans trace ni balisage jusqu'à la crête ; itinéraire pas évident sur ce tronçon, nécessitant une bonne pratique de l'orientation en terrain d'aventure. Ensuite, le passage des barres est bien plus facile qu'il n'y parait à première vue.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

par la D900 au Nord de Digne-les-Bains, entre Digne et le Brusquet ; puis D22 dir. Draix-Archail, puis Archail. De la place du village, poursuivre la montée à gauche sur le chemin (puis à droite à une bifurcation) jusqu'au réservoir d'eau du Tourounet (panneau "Barrage du Viéraron", quelques places de parking).


Parcours



  • Nb points : 630
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9.576
  • Dénivelé - : 1145
  • Dénivelé + : 1165
  • Taille fichier : 1 kB
  • Téléchargement


Sortie du 28-04

Sommet du Cucuyon

Nous partons à 10h45 du parking du réservoir d'eau du Tourounet.
Nous suivons l'itinéraire PR jusqu'à 1370m, puis nous rejoignons le bord du grand ravin et nous montons le long de celui-ci.
Vers 1680m, nous traversons la petite ravine. Puis nous montons dans la pente.
Malheureusement, nous faisons l'erreur de partir trop à gauche. Nous nous retrouvons sur des pentes raides. De plus, nous rencontrons des bandes neigeuses plus ou moins verglacées...
Arrivés à 13h devant une petite barre rocheuse vers 1820m, nous décidons prudemment de renoncer.
Nous redescendons donc précautionneusement par où nous sommes montés.
Après avoir déjeuné et être revenus sur le PR, nous le prenons dans le sens de la montée jusqu'au pas d'Archail et nous faisons l'ascension très plaisante du Cucuyon.
Avec tout cela, nous ne sommes de retour au parking qu'à 19h10, bien contents malgré tout de cette jolie randonnée, même inachevée, et bien décidés à revenir la réaliser en entier.

Photos de la sortie


  • Horaire : 6h15
  • Dénivelé : 1270 m
  • Participants : Olivier

Autres sorties

Date Titre Auteur
12-05

Nous partons à 10h35 du parki...

12 Christian Delale
13-10-2018

La plus belle voie

15 Geoffroy Rémi

Identification

( ) bivouak.net

Social Media