Crêt de la Perdrix par le chirat du Saut
du Gier et le cours supérieur du Gier

Crêt de la Perdrix par le chirat du Saut
du Gier et le cours supérieur du Gier

  • Altitude départ : 800
  • Altitude sommet : 1432
  • Dénivelé : 640
  • Temps de montée : 2h00
  • Temps de descente : 1h00
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Balisage : Marques blanc marron (m.b.m.) du PNR uniquement entre La Scie du Bost et le Saut du Gier.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Je me décide finalement à faire de cette "variante" d’accès au Crêt de la Perdrix depuis la Scie du Bost un topo à part entière. Il s’agit en effet d’une tout autre course à partir du Saut du Gier, largement hors trace et nettement plus exigeante. Plusieurs parcours sont envisageables. En voici deux, un troisième suivra peut-être (encore à explorer...).


Montée : Pour le début de l’itinéraire, jusqu’au Saut du Gier, il suffit de suivre le "Chemin du Saut du Gier" balisé (m.b.m.) et fléché à partir du hameau de la Scie du Bost (810m). Parfois un peu caillouteux, il passe au bord d’un très grand chirat, effectue une série de lacets, puis s’approche de la belle cascade dite du Saut du Gier moyennant le franchissement d’une série de blocs sur le chemin : on aborde ici un second chirat, celui du Saut du Gier.


Environ 80m avant cette cascade, repérer à droite le départ d’un raide sentier rocheux : c’est l’ancienne voie normale d’accès à la Jasserie depuis la Scie du Bost, toujours praticable mais qui a été débalisée en 2018 (niveau R2) : pas difficile, mais bien raide sur env. 80m, elle demande toutefois un peu d’attention, surtout à la descente si le terrain est humide – une glissade n’est pas exclue.


Les variantes de montée proposées à partir d'ici demandent évidemment encore plus d’attention : la remontée intégrale et cette fois hors trace des blocs du chirat à partir du pied de la cascade n’est pas non plus très difficile, mais elle est plus longue, plus sportive et plus exigeante, et demande un minimum d’habitude de ce type de terrain :


Remontée simple du chirat avec sortie à droite : Pour une première tentative, je conseille de remonter ce chirat puis de rejoindre le sentier de l’ex voie normale. On peut choisir son terrain préféré : très gros blocs à droite, de taille moyenne au milieu, caillouteux à gauche, voire blocs moussus et un peu d’herbe tout à gauche). Arrivé en haut au niveau des premiers arbres, obliquer franchement à droite et poursuivre brièvement dans la même direction (quelques buissons) jusqu’à buter sur le bon sentier de l’ex voie normale, que l’on suivra alors en montée à gauche jusqu’à la Jasserie.


Remontée intégrale du chirat par la gauche et poursuite jusqu’à la Jasserie : on va remonter notre chirat par la gauche jusqu’aux arbres du haut, puis poursuivre au mieux dans la même direction. Vers 1120m, on trouve un sentier qu’on suit vers la gauche en descente. Quand il bute sur le Gier vers 1115m, on longe brièvement ce dernier (rive gauche) avant de le franchir en continuant de monter en rive droite (Nord). Vers 1150m, le sentier s’élargit : poursuivre sur ce chemin qui oblique vers la droite (Est). Vers 1180m il rejoint la piste du GR7, qu’on suit dans la même direction jusqu’au vaste terre-plein (1190m, panneau à gauche). Plutôt que de poursuivre la montée à gauche sur le GR7 jusqu’à la Jasserie, il est bien plus intéressant de continuer quelques dizaines de mètres sur le chemin balisé horizontal, jusqu’au virage où il franchit le Gier. Là, ne pas le franchir mais obliquer à gauche pour suivre une trace peu marquée qui monte rive droite le long du Gier. Vers 1205m on traverse une piste. Continuer à longer le Gier rive droite dans les herbes. À une clôture, ne pas la franchir, mais traverser le Gier et poursuivre la montée à droite (rive gauche donc) en longeant la clôture. On débouche ainsi directement sous la Jasserie, qu’on rejoint par les derniers mètres de l’ancienne voie normale (1300m). De là, on peut monter à droite jusqu’au Crêt de la Perdrix bien visible (1432m).


DescenteFace à la Jasserie, reprendre à gauche de la fontaine l’ancienne voie normale dont on a emprunté les derniers mètres à la montée. Quoique débalisée, elle est facile à suivre, la trace étant toujours bien marquée (en cas de doute quand parfois elle se subdivise, tenez la gauche comme disent les GPS).


Vers 1185m, le sentier va déboucher sur une première piste (panneau) : continuer en face. Peu après, vers 1155m, quitter ce large chemin caillouteux pour le bon sentier qui s’en échappe à droite (cairn). Vers 1120m, on bute sur une seconde piste, qu’on traverse également (énorme cairn en face). Vers 1035m, on arrive à une fourche. Là, deux possibilités :


- 1. La plus stimulante et la plus sportive: c’est la partie la plus raide de l’ancienne voie normale, qui demande un peu d’attention (R2, à éviter si le terrain est humide ou enneigé). Continuer sur le sentier en face (branche de droite), la trace plonge dans un amas de blocs du bord gauche du chirat du Saut du Gier, et rejoint en bas le bon chemin horizontal de la voie normale, encore balisée ici, qui relie la Scie du Bost au Saut du Gier. Il reste à le suivre à gauche (à droite on arrive au pied de la cascade) jusqu’à la Scie du Bost.


- 2. La plus facile : non balisée, cette trace (parfois empruntée par des deux roues ?) est toutefois bordée par des cairns (que j'ai posés). Donc prendre la branche de gauche, et poursuivre dans cette direction (ignorer un vieux chemin en épingle à droite) jusqu’à ce quelle oblique à droite (cairns) et descende en pleine pente sur un doux tapis d’aiguilles de pin entre les arbres. Elle suit alors grosso modo une piste raide, encombrée et encaissée qui descend à sa gauche (on pourrait aussi la suivre mais elle est pénible) qu’elle rejoint brièvement avant d’en ressortir à droite. On rejoint ainsi très aisément le bas de la voie normale qu’on suit à droite jusqu’à la Scie du Bost.


Précautions

A éviter par temps humide ou s'il y a de la neige.


Commentaires difficultés

Remontée raide et exigeante du chirat dans les blocs. Ensuite, petit parcours aventure avec orientation en mode bartassage (jusqu'à la Jasserie).
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

De la N88, sortie Saint-Chamond - Izieux. Après l’église d’Izieux, suivre la D2 dir. Le Creux - La Valla-en-Gier. Après avoir longé le barrage de Soulages, quitter la dir. de la Valla et prendre à gauche (digue du barrage de la Rive) la D76 vers la Croix du Planil. Dans un virage en épingle à gauche de cette route, la quitter et prendre en face la petite route vers la Scie du Bost (et le Saut du Gier). Tout au bout, se garer à droite (petit parking, obligatoire), juste avant le panneau Le Bonnefond.


Situation




Sortie du 17-06

De la cascade du Gier à sa source

Ça fait un moment que j’avais envie de revenir ici. Il me fallait en effet explorer d’autres possibilités de sortie du chirat du Saut de Gier que celle par la droite, qui rejoint en haut le classique sentier de montée.

Ce matin donc, c’est parti pour une rando-exploration sans autre but que d’accéder à la Jasserie en restant aussi près que possible du cours du Gier, hors trace au-dessus du chirat – advienne que pourra…

Dès le début de ma montée dans les blocs, côté gauche depuis le pied de la cascade, je vois tout de suite que c’est pas la grande forme : je progresse avec lenteur, le souffle est court… Mais par chance ça va s’arranger progressivement, je me prends au jeu et finis par oublier ma méforme.

Arrivé au sommet de la partie à découvert du chirat, je continue donc en sous-bois ma progression au jugé entre les troncs, les blocs rocheux, les genêts, les ronces… Par deux fois j’essaie de trouver une échappatoire à gauche pour me rapprocher de la falaise et de la cascade – en vain, ça ne passe pas, trop raide, donc demi-tour et poursuite de la montée. Quand enfin j’ai la surprise de buter sur une sente bien marquée, je n’hésite pas, à gauche toute, ça va forcément me rapprocher du Gier. Et en effet, bientôt le voici, ce petit ruisseau tranquille qui va bientôt se précipiter dans le vide du haut d’une immense falaise ! Bonne surprise : la sente remonte le long du lit du Gier, ça fait mon affaire, me voici  tout heureux !

Mais ça ne va pas durer très longtemps. En effet, la sente finit par s’éloigner du ruisseau, que je ne peux malheureusement plus longer dans cette jungle. Déception donc, et plus encore quand je bute sur le large chemin du GR7. Je ne vais quand même pas suivre ce bête GR (que je reconnais bien pour l’avoir déjà pratiqué une fois) jusqu’à la Jasserie ?

Heureusement les dieux sont avec moi : au large terre-plein où il faut choisir soit le GR à gauche, soit le chemin du Parc à droite, je m’engage dans ce dernier avec le secret espoir de retrouver mon ruisseau. Et peu après, le voici en effet qui passe sous le chemin - et cette fois, il est tout à fait "longeable" ! Allez hop, je repars en exploration, il y a même une vague trace dirait-on. Et cette fois je me dis que je ne vais plus le quitter, vu que la végétation au-dessus de moi parait parfaitement pénétrable, même s’il faut parfois enjamber des troncs ou bartasser dans les herbes.

Seule une clôture viendra me contrarier. Certes je pourrais sans mal la franchir et continuer ma balade en compagnie de mon joli ruisseau ; mais je sais que la Jasserie n’est plus loin, et que ses propriétaires tiennent beaucoup à ce qu’on respecte les clôtures de leurs pâturages. Donc je contourne, pas grave, je reste en vue du Gier, et peu après je débouche en effet sous la Jasserie, en terrain bien connu.

C’est ici que le Gier prend sa source. Bien sûr je ne manque pas de m’abreuver à la superbe fontaine où son eau jaillit en toutes saisons. Mais je n’irai pas jusqu’au Crêt de la Perdrix, vu l’heure. Donc demi-tour et descente tranquille par le haut de l’ancienne voie normale débalisée puis mon raccourci préféré, où je retrouve comme d’habitude mes cairns. Et comme d’habitude je les remets d’aplomb le cas échéant…

Arrivé à la Scie du Bost, me voilà bien content de ma petite escapade matinale. Mon seul regret : avoir oublié mon appareil photo ! Donc il va falloir que je revienne... quelle chance !


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 500 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media