Habert du Ferrouillet par les haberts de
Crop

Habert du Ferrouillet par les haberts de
Crop

  • Altitude départ : 1336
  • Altitude sommet : 1875
  • Dénivelé : 600
  • Distance : 4 km
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 1h
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : GR puis plus rien sur la fin (juste la trace).
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking partir en direction du lac de Crop (GR + tags). Passer les 2 haberts de Crop puis prendre la longue traversée sous le verrou du lac. Vers la cote 1823, une vieille sente semble partir parallèlement au chemin. S'y engager. Elle continue à flanc, alors que le chemin vers le lac s'élève en franchissant 3 torrents. Juste après le troisième, le habert!
Retour par le même chemin.

Commentaires difficultés

Une fois sortie de l'autoroute menant au lac de Crop le chemin est un peu plus glissant.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Laval > Prabert > parking au virage 1336m.


Situation




Sortie du 22-09

Ruisseau du Muret, pont de la Betta

La semaine dernière, à Orionde, les anciens alpages du Ferrouillet avait attiré nos regards. Ces replats herbeux, oubliés de la tradition pastorale et des promeneurs nous avaient tellement semblé paisibles et bucoliques ! Peu d’informations sur le web, quelques commentaires sur la rusticité de la cabane et c’est à peu près tout.

Pour y aller il faut suivre sur la carte un diverticule du large sentier de Crop. Le départ n’est pas évident malgré le cairn, la trace étant discrète, quittant le sentier principal vers 1840m, un peu avant l’épingle. Visiblement peu de monde s’aventure sur cet ancien sentier encombré de pierres vermoulues ou moussues, constamment mauvais et déversant, aux vernes envahissantes et aux orties urticantes. Pas vraiment de difficulté ni d’exposition mais il convient de regarder où on mets les pieds ! Ce n’est toutefois pas bien long et on aboutit rapidement à notre destination dans un timing parfait.

L’arrivée dans l’ancien alpage caressé par les premiers rayons passant entre la Scia et le Ferrouillet alors que l’ensemble du vallon dort encore à l’ombre vaut son pesant de satisfaction. Les couleurs de l’automne donnent le ton et la cavalcade d’un chamois dans les pentes au dessus de nous achèvent le tableau. C’est tellement beau… La prairie est vierge, à peine une trace discrète dans les herbes encore vertes, ondulant dans la légère brise. Les myrtilliers rougeoyant se blottissent autour de blocs de gneiss patinés par le temps. Dans un repli du terrain, trahi par sa cheminée, le habert spartiate se fond dans le paysage malgré son toit de tôle. On y entre en se pliant en deux et on n’y tient qu’assis, pas plus qu’à trois ou quatre. Un abri de fortune, solide et rustique. Qu’il doit être enivrant de s’y réfugier alors qu’au dehors les éléments font rage !

Autour du habert, c’est la montagne sauvage mais accueillante, celle où on peut divaguer de ci de là sans l’inquiétude de tomber sur une barre infranchissable où un passage scabreux. Le coin mérite d’y passer un peu plus qu’une heure et acte est pris d’y aller passer une nuit un de ces quatre !

Plus de photos ici.

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 600 m
  • Participants : Irène

Autres sorties

Date Titre Auteur
05-09-2017

Grand soleil cette fois

3 Françoise Ledru
11-07-2017

Demi-tour à cause de la pluie

Françoise Ledru
26-11-2004

Parti sans but precis, je prends la direction du lac de crop mais je s...

herve
12-06-2004

Deux chamois entrain de prendre le soleil avant le habert. La descent...

4 Stephane

Identification

( ) bivouak.net

Social Media