La Cuche en circuit depuis la Bournay

La Cuche en circuit depuis la Bournay

  • Altitude départ : 190
  • Altitude sommet : 945
  • Dénivelé : 900
  • Distance : ** km
  • Temps de montée : 5H30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Jaune
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, continuer 300 m sur la route jusqu'au panneau indicateur muni d'un descriptif. Ce sentier bien balisé de jaune, bien entretenu et bien tracé, remonte le versant Est en de nombreux et larges lacets pour atteindre les prairies sous la Cuche. Continuer sur un chemin forestier, qui traverse de belles prairies, et fini par dominer le hameau d'Ezy. En contre bas, la vallée de l'Isère, et en fond le Taillefer est remarquable. On va suivre le balisage, et rejoindre ainsi plusieurs croisements avec poteaux directionnels. Notre sentier traverse une sapinière, une clairière lui fait suite d'ailleurs. On va descendre la rive droite d'une combe, et s'en écarté ensuite. Le sentier est raide et un peu glissant, prenez garde. Il rejoint maintenant le ruisseau la Voroize qu'il suit sur sa rive droite en le dominant. Il s'en rapproche, et après plusieurs montées et descentes succéssives, il s'engouffre dans une gorge. Il cottois quelques cascades en contre bas, attention le sentier est muni de barrières, nous longeons des ravins. Ainsi, on gagne le haut du village de Veurey-Voroize. Il se faufile dans les ruelles pour atteindre logiquement un chemin forestier. Il n'y a plus qu'à le suivre, il vous ramène au parking du site d'escalade.

Précautions

Bien suivre le balisage pour la desente, il n'est pas toujours évident.


Commentaires difficultés

Aucune difficulté bien suivre le balisage
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Entrer dans le village de Veurey-Voroize, tournez à gauche juste avant le rond point en pierres, et de suite à gauche. Traversez un lotissement de maisons situé sur votre droite, un étang sur votre gauche. 200 mêtres après se garer sur un grand parking(au pied de l'ancien mur d'escalade).


Situation




Sortie du 06-01

Je cherchais un entrainement au D+

.

Michel....

Je suis désolé, Michel, d'avoir ainsi marché sur tes plates-bandes de la Cuche..... mais je ne savais pas ! Je viens seulement de consulter Bivouak ce soir, en rentrant. C'est là que j'ai réalisé ma faute  : je venais de faire le tour de la Cuche sans t'en avoir demandé la permission auparavant... Toi, le quasi-propriétaire du lieu... Pourras-tu un jour me le pardonner ???

Bref, aujourd'hui je cherchais un sentier, pas loin de chez moi, et qui dénivèle bien, histoire de décrasserles poumons. J'avais repéré sur IGN ce tracé en zig-zag, qui monte raide dans la pente, et cela correspondait à mon envie. Banquo !

Ne sachant pas à l'avance si la forme physique permettrait d'aller loin dans cette montée, c'est sans objectif précis que je l'ai commencé, me disant que j'arrêterai dès que le souffle m'en intimerait l'ordre. Il était quasiment 14 h. J'avais du temps devant moi.

Le sentier est parfait : bien tracé, bien marqué (en jaune), une pente régulière avec pas trop n'en faut quant à sa raideur. Tout bien donc. Des traces au sol me laissaient penser qu'un VTTiste était passé là à la descente....

Voulant me décrasser, je pousse sur les jambes, tout en suivant ma progression sur la carte, au fur et à mesure des lacets. Finalement, ça monte bien et, au bout de la première heure, je suis à environ 700 m ! Diable : 500 m/h, c'est un score plus qu'honorable, et auquel je ne m'attendais pas. Du coup, je reprends mes calculs et en déduis que je peux aller jusqu'en haut du chemin.

C'est chose faite à 15h 30. Sauf que le sol est maintenant couvert d'une bonne petite couche de neige. Cette neige a commencé en-dessous des 700 m, et ici il y en a environ 10 cm d'épaisseur. Ma haute stature me fait nettoyer les branches basses des arbres, ce qui est fort désagréable lorsqu'elle (la neige !) rentre dans le cou. Depuis le début de la neige, j'ai repéré que trois personnes sont passées devant moi, récemment. Les empreintes des semelles sont régulières, et reconnaissables. Je les suis donc.

Pour le panorama du haut, c'est raté : nuages bas. Je n'ai découvert le paysage que grâce aux photos de Michel, dans ses comptes-rendus précédents. Je commence la descente après Combe Clause, sur la piste terreuse et neigeuse, piste qui a été dégagée de sa neige par un tracteur équipé de lame. Le gel a créé des plaques de verglas et je manque deux fois de m'en mettre une.... !

Arrivé au point côté 856, je reprends la carte et réfléchis un peu.

Ici, côté nord, il y a bien 20 cm de neige. Elle est d'ailleurs croûtée. La descente est dans un versant nord = mauvais point. Elle est aussi dans une combe, raide, et le tracé du chemin va droit vers le bas = deuxième mauvais point. Si jamais il y a d'autres verglas, je risque de ne pas rigoler (je ne connais pas ce tour : c'est la première fois que j'y viens, moi). Il est bientôt 16h. la nuit tombe dans une heure environ, et je n'ai pas pris ma frontale.... Imbécile. Je n'ai pas d'eau, ni aucune barre de céréale, et encore moins de saucisson. Conclusion : il n'est pas question de me faire prendre dans un piège, du genre : je suis retardé d'une heure de trop, c'est la nuit, je finis en aveugle dans un versant inconnu et noir, sans rien à manger ni à boire...

J'hésite....

Faut-il faire demi-tour et rentrer tranquillement par le chemin de l'aller, connu lui, et sûr...???

Ou bien partir dans cette descente qui, si tout se passe bien, me ramènera en bas en une demi-heure ??

Je réfléchis, mais vite car il n'y a pas de temps à perdre.

Décision : Je descends par ce côté : Foraize, et la Voroize. Mais je n'en mène pas large.

 

Si je suis là, à taper sur mon clavier, c'est que tout s'est bien déroulé, et que les CRS de la montagne n'ont pas eu besoin de venir me trouver (de nuit) !

J'ai donc fini ce parcours, tout simplement, en visitant ce que Michel a décrit dans ses 11 comptes-rendus, et n'ai pas eu non plus besoin de me déchausser pour traverser le ruisseau et rentrer dans le village de Veurey-Voroize.

Ce tour de la Cuche ne m'a pas paru de toute beauté car c'était l'hiver, et les gris plus le blanc l'ont rendu plutôt unicolore. Mais l'ambiance solitaire fut magnifique. Et l'aspect de découverte, avec son brin de stress quant à l'horaire, l'ont enveloppé de beaucoup de saveur comme je l'aime. Alors je suis très content de cette sortie impromptue.

Peut-être y retournerai-je...???

 

Remarque 1 : cette sortie était un jour de semaine (le mercredi). Il y a en-dessous du sentier toute une industrie active, avec des chantiers de toute sorte. Cela fait du bruit, et bien au-delà du seul bruit de l'autoroute... ! Ce bruit est quand même bien gênant, car en plus il s'entend jusqu'en haut, au moment où l'on bascule sur le sommet de la Cuche. Je pense qu'il y a intérêt à programmer cette balade un dimanche; cela devrait éliminer au moins les bruits des entreprises, ce qui est la grosse part. Mais de toute façon, on reste au-dessus d'une vallée bien fréquentée, et on est ici bien loin du Dévoluy...

 

Remarque 2 : Il me semble qu'il est préférable de faire cette boucle comme décrite dans le topo, c'est à dire en empruntant à la montée le bon sentier en lacets. Et donc de prendre à la descente le raide chemin qui pique droit dans la pente. Cela me paraît plus confortable. Et puis, à la dixième fois - comme Michel - vous pourrez inverser le sens de marche : cela vous changera les perspectives ! laughing

.


  • Horaire : 3h 15
  • Dénivelé : 800 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
19-01

Serait-ce le début d’une habitude ??

François LANNES
13-01

Finalement, j'y prends goût....

François LANNES
02-05-2020

Humide mais sans pluie 

...

Michel Pila
10-03-2018

La musique de la montagne

9 Michel Pila
27-02-2016

Rencontre

Michel Pila
04-04-2015

La pluie du matin n'arrête pas le pèlerin

2 Michel Pila
21-09-2014

Eceptionnel, magnifique, splendide, somptueux, un itinéraire IN-CON-T...

montagne-a-vaches
14-06-2014

C'est tout à fait impromptu que je vais à la Cuche, en effet en mont...

5 Michel Pila
22-12-2013

Décidément en cette fin d'année je suis plutôt long à la détente...

Michel Pila
23-03-2013

Ce qu'il y a de bien à la Cuche c'est qu'il y a de grandes chances qu...

7 Michel Pila
17-03-2012

Primevères à tous les étages, fort vent au sommet, pas un chat, con...

Michel Pila
07-11-2009

Je ne ferai pas le panégyrique de la Cuche cette fois ci, car faire u...

6 Michel Pila
22-10-2009

Y étant déjà allée avant le topo de Patrice j'ai recherché dans m...

4 Véronique
21-10-2009

Je persiste et signe Fort des [url=http://www.bivouak.net/topos/cou...

Michel Pila
07-04-2009

Le point de vue des plus dithyrambiques de Michel Pila sur cette boucl...

3 éric vb
28-03-2009

Encore de la nouveauté ! Autant la semaine dernière je découvrai...

4 Michel Pila
26-03-2009

Il annonce de belles éclaircies pour l'après midi. Ce matin comme d'...

7 patrice.v

Identification

( ) bivouak.net

Social Media