Crêts de Remont (entre Oingt et Theizé)
en boucle depuis Oingt

Crêts de Remont (entre Oingt et Theizé)
en boucle depuis Oingt

  • Altitude départ : 510
  • Altitude sommet : 651
  • Dénivelé : 330
  • Distance : 10,3 km
  • Temps de montée : 1h15
  • Temps de descente : 2h45
  • Orientation : Sud
  • Balisage : marques jaunes (m.j.) et/ou jaunes-rouges (m.j.r, GR de pays) sur l'essentiel du trajet (v. topo).
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Un joli circuit pour découvrir ce fascinant "pays des pierres dorées" (calcaires couleur ocre) emblématique des Monts du Bas-Beaujolais (au sud du massif), avec ses villages typiques (ici Oingt et Theizé), ses châteaux, églises et autres chapelles, ses collines et bien sûr ses fameux vignobles avec leurs admirables "cadoles" (cabanes de vigneron en pierres sèches)…

On va ici d’Oingt à Theizé, mais ce circuit peut aussi bien se faire en sens inverse.

ALLER : Du parking à l’entrée d’Oingt, il faut d’abord prendre le temps de visiter ce petit joyau (classé un des "plus beaux villages de France") avec ses beaux vestiges du Moyen Âge (porte de Nizy, église, logis seigneurial, tour-donjon). Cela fait, se rendre au nord du village et, au carrefour entre la D120 et la D96, suivre très brièvement cette dernière à droite (E) et à la croix tourner à gauche (N, dir. la Guillardière). Suivre cette petite route (NE-N, Chemin de Navoureux, m.j. et j.r.) jusqu’à ce qu’elle se transforme en chemin de terre (v. 608m, panneau Crêts de Remont). Là, à la bifurcation, ne pas prendre le chemin à droite (SE, Col de Bansillon) qu’on va rejoindre un peu plus bas à la descente, mais poursuivre en face (N) vers les Crêts de Remont. Après 380m env, monter à droite, plein E (trace) jusqu’à la crête puis rejoindre à droite (S) le point culminant des Crêts de Remont (649m, vaste panorama, v. les liens ci-dessous).

Poursuivre ensuite (SE>S) jusqu‘à rejoindre un peu plus bas (600m) le chemin du Col de Bansillon qu’on va suivre à gauche (SE) en montée progressive jusque vers 650m. Repérer alors sur la droite un pylône : quitter alors provisoirement le chemin pour le sentier à droite qui y mène; un peu plus loin, dans une clairière, une harmonieuse petite chapelle en pierres dorées vous attend : c’est la chapelle Saint Joseph des Pierres Plantées, toute récente (2015) !

Puis faire demi-tour pour remonter sur le chemin du Col de Bansillon, qu’on poursuit à droite (on peut revoir la chapelle en contrebas). C’est alors un magnifique chemin de crête, sous les frondaisons en ogive, qui va filer, toujours SE, jusqu’au Col de Bansillon (575m). Au Col, continuer sur le chemin en face (interdit aux VAM, m.j. et j.r., à droite de la butte boisée). Plus bas, quitter ce chemin balisé qui file à gauche, et continuer sur le sentier qui monte bien raide en face (X j.r., blocs rocheux) jusqu’au point haut du Bansillon. Belles vues vers les Alpes à l’E et les Monts du Lyonnais etc. à l’Ouest. Dans la descente, vers 570m on passe à côté d’une tour-sémaphore (fin 18e –début 19e) bien conservée du fameux télégraphe Chappe. Plus bas encore (vers 535m) sur ce superbe sentier, un beau vignoble permet d’admirer un grand mur en pierres sèches avec 2 cadoles parfaitement conservées. Vers 505m, une madone domine le village de Theizé, que l’on rejoint aisément en suivant toujours la même direction (SE).

À Theizé, autre village perché typique de la région, une visite s’impose là encore. Ne serait-ce que pour ses maisons en pierres dorées, mais aussi sa vielle église gothique (mais à la nef romane) et son imposant château de Rochebonne (14e, reconstruit au 17e). On en sortira par l’W en passant à gauche de son cimetière (chemin descendant, m.j.).

RETOUR À OINGT : Poursuivre vers l’W, en admirant au passage, à gauche en contrebas, le très esthétique château de Rapetour planté au milieu des vignobles. Au fond du vallon, poursuivre en remontée à gauche (W), puis un peu plus haut à droite (N puis W). Arrivé à un croisement de routes (505m), prendre celle de droite (NW). Peu après, on pourra la quitter pour prendre le chemin qui monte à gauche (m.j.). Continuer dans cette direction (NW) jusqu’à la D96 (534m), qui permet de rejoindre rapidement notre village de départ.


A voir sur le web

Commentaires difficultés

aucune

Topo créé le :

Lyon > A6 vers Villefranche-s-Saône puis A89 vers Clermont-Ferrand > Sortie 37 (dir. Chazay d'Azergues) > Lozanne, puis Châtillon, Chessy par D385 > Le Bois d'OIngt puis Oingt par D120. Se garer à gauche à l'entrée du village.


Situation




Sortie du 05-07-2020

Oingt, ses pierres dorées, son donjon

N’ayant encore jamais mis les pieds dans les monts du Beaujolais (pas vraiment proches de Sainté et pas très excitants a priori..), nous avons profité des incitations pressantes d’une copine familière de ces lieux et d’une météo impeccable pour nous décider, enfin, à y aller voir.

Pas très matinaux, nous arriverons à Oingt peu avant midi... Le village ocre inondé de soleil et très animé nous séduit immédiatement (malgré des ateliers d’« artistes » divers un peu trop nombreux à notre goût…). Nous prenons le temps d’y flâner et d’en admirer les beaux vestiges médiévaux. La tour-donjon est hélas fermée aux visiteurs à cette heure, mais il est vrai que nous ne sommes pas venus que pour ça.

D‘ici, l’accès aux Crêts de Remont est facile, et le retour à la nature fait du bien, même si ici on n’est pas vraiment « en montagne », plutôt dans de doux reliefs collinaires. Les Crêts de Remont sont reposants avec leur large crête et leur vaste panorama (même si aujourd’hui les Alpes restent invisibles). Vu l’heure nous ne nous attardons pas et continuons notre itinéraire de crête vers le sud.

C’est là sans doute, entre les Crêts et Theizé, la plus belle partie de notre itinéraire du jour, toujours surplombant, tout en montées/descentes plus ou moins douces. Nous en profitons pour pique-niquer vers 14h dans une partie boisée au bord du sentier, sans rencontrer âme qui vive. Notre  parcours se poursuit dans un superbe tunnel de verdure, avec de l’imprévu comme la toute récente chapelle Saint-Joseph, qui ne figure encore sur aucune carte mais dont la seule personne que nous avons croisée ce jour nous a aimablement indiqué l’existence et l’accès ; la tour-sémaphore de Chappe, vestige d’un autre temps, et puis plusieurs cadoles dont la plus belle se trouve dans la descente au bas d’un magnifique vignoble (une seconde lui fait face mais elle est moins pimpante). On ne peut qu’admirer le miracle de cette architecture en pierres sèches qui brave les années !

Arrivés à Theizé vers 16h30, nous reflânons dans cet autre village, également tout « doré » et pourvu d’une belle église (la vieille !) et d’un superbe château qui est aujourd’hui ouvert au public (grande  exposition de peintures mais nous n’avons pas le temps de nous y attarder).

Le retour à Oingt est un autre petit plaisir, car il fraie son chemin au cœur du vignoble beaujolais que l’on découvre au fur et à mesure de la progression : le château de Rapetour est littéralement plongé dans les vignes, et on n’en sortira que pour accéder à Oingt, point final de notre tranquille petite boucle du jour.


Photos de la sortie


  • Horaire : 6h
  • Dénivelé : 330 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media