Pointe du Sciallet depuis Rivier

Pointe du Sciallet depuis Rivier

  • Altitude départ : 1260
  • Altitude sommet : 2312
  • Dénivelé : 1052
  • Temps de montée : 4h
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, remonter vers le sud une petite route qui fait un angle très aigu avec la route principale puis passe près d'une petite église. Au ruisseau Bruyant, emprunter le chemin qui monte dans la forêt (rive droite) et en sort vers 1650 m. Se diriger vers le NO pour remonter le ruisseau de la Grande Montagnepuis vers 2200m, prendre la combe de droite jusqu'au col de la Scia. Obliquer enfin vers la droite pour atteindre le sommet.
Hébergement : Refuge, bivouac, ...


Précautions

Matériel spécialisé, recommandations, ...


Commentaires difficultés

Commentaire sur la difficulté de la course

Topo créé le :

Départ du parking longeant la route principale qui traverse le Rivier d'Allemont. Grenoble > direction Bourg d'Oisans> Route du col du Glandon jusqu'au Rivier d'Allemont


Situation




Sortie du 27-03-2021

Une belle neige de printemps

La cuisson de la neige tombée la semaine dernière semble optimum aujourd’hui. Pour parfaire les conditions, un voile de cirrus annoncé devrait permettre de conserver une moquette douce et légère. Tous les ingrédients sont rassemblés pour se faire plaisir. Si en plus Bertrand Chamailloux et Jeremy Rohrer s’y mettent en nous chauffant à blanc à la radio dans la bagnole avec une interprétation diabolique du premier concerto de Franz Liszt, la sortie risque d’être délectable.

C’est donc galvanisés par les accords implacables assénés par un artiste au fait de sa technique sur un piano Érard que nous débarquons au Rivier d’Allemont. La crainte de devoir porter les planches se dissipe rapidement en apercevant au dernier moment la petite couche de neige salvatrice. Commence alors la longue remontée du petit sentier sur une neige dure mais pas glacée. Les carres mordent la surface lisse en y laissant une trace fine sur laquelle s’accroche le moindre poil de phoque, synthétique rassurez-vous.

Au sortir de la forêt, trois gaulois nous dépassent et se dirigent bientôt vers d’autres horizons. Il faut reconnaître que la relative tranquillité des lieux tranche avec la foule de la semaine dernière au départ de Prabert pour le col de l’Aigleton. Le silence qui nous entoure permet d’apprécier à sa juste valeur ce rythme lancinant de la marche avec cette cadence invariable que seul le ski procure, puisque la pente de la trace est constante quoiqu’il arrive, contrairement aux sentiers parfois capricieux.

Les vallons se succèdent sous un soleil heureusement tamisé, la neige conserve sa consistance idéale pour progresser malgré la chaude orientation orientale. Là-haut le spectacle est total, les montagnes se montrent sous un angle à chaque fois différent, le doute est toujours possible sur la reconnaissance d’un pic, d’un col. Le petit vent frais nous engage à descendre, il faut se rendre à l’évidence, la bise fraîche et le doux soleil au zénith ont tenu leurs engagements, la neige est printanière, les skis glissent sur une surface douce et humide, un régal permanent.

De retour à la lisière de la forêt, une pause plus consistante s’impose, il est temps de sortir les victuailles. Les chips de légumes végan sont merveilleuses, la pissaladière est doucement sucrée, et le Comté délicieusement garni de cristaux de sels est un régal. Nous sommes prêts à affronter la dernière partie, le chemin raide en forêt... il ne sera même pas pénible même si un tronc d’arbre en travers nous causera bien des tracas quant à la façon de le franchir sans déchausser. Au concours d’obstacles, les filles gagnent haut la main avec un style aérien et gracieux pendant que les hommes bourrinent lamentablement, comme ils savent si bien faire avec les éléments.

C’est rassérénés que nous retrouvons le parking, les agrestes accords du concerto résonnent encore dans nos têtes, mais en filigranes, tamisés par les images de cette belle sortie printanière.



  • Horaire : 4h
  • Dénivelé : 1100 m
  • Altitude chaussage : 1260 m
  • Altitude déchaussage : 1260 m
  • Risque avalanche : 1/5

Autres sorties

Date Titre Auteur
04-01-2013

La poudre du Sciallet Pour une fois qu'un congé posé bien à l'av...

7 Michel Pila
06-03-2011

Pas le courage de saisir un nouveau topo ; je suis parti de Prabert pu...

herve
26-01-2003

On était partis pour la pointe S du Ferrouillet central mais on est a...

DavidL

Identification

( ) bivouak.net

Social Media