Pointe de Surgatte Par l’épaule Est depuis
Arrens

Pointe de Surgatte Par l’épaule Est depuis
Arrens

  • Altitude départ : 920
  • Altitude sommet : 1805
  • Dénivelé : 900
  • Distance : 4 km
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Nord-Ouest
  • Balisage : Rien

Itinéraire accès

Depuis le grand champ au pied l´épaule le prendre la petite route qui même au départ du sentier. Ce beau sentier vous mènera à une prise d'eau de conduite forcée altitude 1100. La suite est simple il faut suivre la crête au mieux en passant par une belle petite grange. 
il existe un itineraire plus cool, il suffit de suivre vers l'Ouest le gr10 sur 3,5 bornes, jusqu'au dessus du col du soulor et prendre à gauche un chemin qui vous ramène à l'est au pic de Surgatte.


Itinéraire vol

Déco splendide en versant ouest à nord 90°
versant est possible mais très raide 

vol suivre les thermiques qui montent sur le flanc est de l'épaule 

atterrissage : immenses champs plats entre un lotissement et l'église hôpital 


Précautions

Ras


Commentaires difficultés

Chemin inexistant, c’est une trace d’animaux

Topo créé le :

Lourdes > Val d’Azun > Arrens


Situation




Sortie du 07-09-2021

On est gâtés

On est gts

Aujourd'hui nous continuons l'exploration méthodique des sites de vol rando autour du Val d'Azun et le sommet qui nous intéresse plus particulièrement est la Pointe de Surgatte, dont l'épaule orientale plonge directement sur la plaine d'Azun. Deux itinéraires permettent de rejoindre la Pointe, le GR10 remonte sous ce sommet et permet de contourner l'épaule par de charmants sentiers, les plus sportifs atteignent directement l'épaule par un sentier vaguement tracé sur des pentes vertigineuses. Je propose d'emprunter le GR10 afin de me préserver le palpitant et de nous épargner une bonne suée. Le sentier est effectivement plus cool tout en grimpant efficacement vers les hauteurs. Le temps est d'une incroyable douceur, pas un souffle d'air sous un soleil généreux, la suée sera quand même sévère !

Devant les bonnes conditions, nous n'hésitons pas à changer d'objectif pour nous diriger sur les contreforts du Grand Gabizos. C'est sur une immense prairie parfaitement orientée à la légère brise que nous posons les sacs. Il est manifestement un peu tôt pour les thermiques car une soixantaine de vautours attendent sans bouger autour d'une cabane de berger. L'établissement de conditions plus thermiques leur permettront de parcourir une centaine de kilomètres sans donner un coup d'aile. Alors tranquillement, face à cette brise pure et légère, nous préparons nos voiles sur une pente immense et uniforme, c'est bien simple on pourrait étaler 100 parapentes sans se gêner.

En raison de la position centrale de ce sommet entre deux vallées, le vol est incroyablement beau, nous évoluons face à paysage bucolique à l'est, champêtre sur le versant ouest tandis que scintille au sud l'énorme masse granitique du Balaïtous, c'est ahurissant ! Les thermiques, qui promettent tout à l'heure d'être atomiques, sont pour l'instant tout-à-fait fréquentables. Quel bonheur d'enrouler devant les vautours perchés dans la paroi, ils attendent encore un peu le renforcement des ascendances. En bas, l'immense champs où vient mourir l'épaule que nous longeons permet un atterrissage sans contrainte et parfaitement académique, juste au pied de la flamme que nous avons plantée ce matin.

Après une bonne bierasse à la terrasse du village d'Arrens, nous allons piqueniquer au lac du Tech, un bijou enserré entre les roches basaltiques. Malgré la fraîcheur de l'eau, 17,4° une baignade de validation est obligatoire !

Vraiment, le Pic de Surgate nous gâte !

Photos de la sortie


  • Horaire : 4
  • Dénivelé : 1000 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 1900 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media