Crêt 862 en boucle depuis le barrage de
la Rive

Crêt 862 en boucle depuis le barrage de
la Rive

  • Altitude départ : 528
  • Altitude sommet : 862
  • Dénivelé : 430
  • Distance : 8 km
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 1h
  • Orientation : Sud-Ouest
  • Balisage : Marques blanc-marron (m.b.m., puis blanc-rouge (m.b.r.) du GR à la montée. Le sentier de descente n'est pas balisé mais il est évident.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Voici une rando courte et très facile, une petite boucle entre les barrages de la Rive et de Soulages en fond de vallées d'une part, et le GR7 en crête d'autre part. Elle permet de bénéficier de magnifiques vues plongeantes sur les hautes vallées du Gier et de ses affluents, avec leurs barrages scintillants, leurs versants boisés ou rocheux et leurs divers hauts-lieux...


Montée :

Traverser la digue. S’engager à gauche du restaurant de la Cascade sur le sentier qui descend (527m, panneaux Sentier du Pouay et L’Hermitage par Pouay). À la route (panneaux), suivre un peu plus bas à droite le Sentier du Parc (panneau Lardière par Pouay, 3km) (m.b.m., qq m.b.j.), puis continuer désormais tout droit, globalement N (ignorer une montée à droite vers 500m, par laquelle nous reviendrons) sur ce beau sentier en balcon au-dessus du lac du barrage de Soulages.


Vers 510m, quitter ce sentier (m.b.j.) pour suivre à droite (N) le Sentier du Parc (m.b.m.). Arrivé au centre du hameau de Pouay (566m, petite croix à gauche), poursuivre aussitôt le chemin en épingle à droite (S). A la route, remonter sur le chemin à gauche (SE, belle vue plongeante à droite sur les 2 barrages). Un peu après (fourche) prendre le virage à gauche et poursuivre vers le NE. Puis, contrairement à ce qu’on voit sur l’IGN notre sentier va faire des lacets : à 670m, continuer à monter à droite (E) ; à la fourche 720 prendre à gauche, et à la suivante aller à droite, toujours en montée (parcelle de coupe).


À 782m on rejoint le GR7 qu’on va suivre à droite (curieusement ce GR apparait ici, et jusqu'à la Croix du Planil - et même au-delà ! - en pointillés sur la carte OSM). Au lieu-dit Gralison (820m, panneau) poursuivre en face, dir. Croix du Planil. Superbes vues à droite (hameaux de Luzernod et du Piney, vierge et observatoire, vallées du Gier et du Jarret…). Après une montée douce jusqu’à 850m, le GR se maintient un certain temps à plat : observez alors à votre gauche (E) deux petits sommets : d’une part, tout proche vers le N, un petit dôme (sans nom) qui culmine à 862m ; d’autre part, un peu plus loin vers le S, celui, boisé et plus élevé, vers le pied duquel le GR se dirige : c’est le Châtelard (936m), point culminant de la crête au-dessus du GR.


Mais depuis le GR il n'y a pas d'itinéraire d'accès au sommet du Châtelard : plus loin, vers 890m, il y a bien un chemin qui monte à gauche jusqu’à un abri métallique, d’où deux traces (à gauche et à droite) poursuivent en montée vers la crête sommitale. Mais vers 920/930m, donc à proximité du sommet, elles se heurtent toutes deux à une solide et infranchissable clôture barbelée qui interdit (pourquoi ?!) l'accès au sommet...


À partir du replat 850, au contraire, l’accès au petit crêt 862, au N, est évident malgré l’absence de trace dans le bref plan incliné herbeux qui y mène. De là-haut, on jouit même d’un très beau panorama, qui s’étend à l’E jusqu’aux Alpes par temps clair.

Descente :

De retour au replat 850, revenir un peu en arrière sur le GR jusqu’au croisement de Gralison (820m). Là, quitter le GR et s’engager à gauche sur le bon chemin qui descend (SW) vers les Mûres et le lac de Soulages. À la fourche 803, poursuivre en face dans le petit bois (SW puis S). Après la sortie du bois, dans le virage à gauche, quitter ce chemin et prendre celui de droite (W). Ce superbe (mais un peu caillasseux par endroits) sentier en crête et à découvert plonge littéralement sur le barrage de Soulages, en offrant tout du long d’admirables points du vue : sur les deux barrages du fond de la vallée (Soulages et la Rive), mais aussi sur les vallées du Gier et du Ban, sur Luzernod et sa vierge, sur le versant du Crêt de la Chaume en face avec ses fermes et ses hameaux, etc.


Parvenu au hameau des Mûres (croisement 610), il reste à virer à gauche au muret (m.b.j.) et à suivre ce bon chemin qui descend, successivement NW puis S/SE puis W, avant de rejoindre au croisement vers 500m notre chemin de montée, qu’on suit en épingle à gauche jusqu’au point de départ de la rando.


Commentaires difficultés

aucune

Topo créé le :

De Saint-Etienne, N88 vers St-Chamond, sortie Izieux. Après l’église d’Izieux, suivre Le Creux (sud) puis la Valla-en-Gier et la D2 jusqu’au barrage de la Rive : parking à gauche juste avant la digue.


Situation




Sortie du 29-09-2021

Familiale

Vue arrière sur les deux lacs

Un petit circuit facile que je me suis taillé sur mesure sur l’IGN pour me re-tester après ma fin de rando quelque peu traumatisante du 18… Pas d’endroit trop raide ou trop chaotique, pas de rocher où mettre les mains, même pas de hors sentier (enfin, presque !). Bref, une vraie petite rando familiale on va dire (ahlala..). Entretemps, deux mini-balades prudentes dans les hauteurs proches m’avaient déjà un peu rassuré - restait donc à confirmer.
C’est à la faveur d’une nouvelle belle journée, mi-nuages mi-soleil sur fond de ciel bleu intense, que je me propulse donc à nouveau dans le proche Pilat. Objectif (modeste) du jour : depuis l’endroit où le Gier se jette dans le barrage de Soulages, remonter tout droit, via Pouay, jusqu’au GR7 ; une fois en haut, remonter encore un très modeste crêt que je ne connais pas encore : le Châtelard ; enfin, de retour sur le GR, repiquer droit sur le barrage de départ (celui de la Rive) par un sentier en crête entièrement dégagé que j’avais repéré sur la carte et qui promet de superbes vues plongeantes…

Moyennant quoi, eh bien, tout s’est bien passé ! Sauf que, comme dit dans mon topo, je ne suis jamais parvenu au sommet de ce Châtelard, pourtant a priori on ne peut plus bonasse. Un réseau très efficace et parfaitement infranchissable de barbelés le clôture en effet juste sous le sommet. Et comme on se trouve alors en plein bois, hors trace, eh bien on ne voit rien et on n’a aucune vue d’ensemble sur ce redoutable dispositif.

Si bien que, parti vers 9h30 du barrage et arrivé vers 11h au GR, je me suis acharné ensuite pendant plus d’une heure sur cette fichue bosse, en vain. Revenu sur le GR à midi 10, j’ai fait encore une nouvelle tentative, en partant d'un peu plus loin au nord, mais sans plus de réussite. Je me suis dit alors que, peut-être en remontant du sud, depuis la Croix du Planil, ça pourrait peut-être le faire ? Mais n’ayant pas prévu d’aller jusque là, et suffisamment agacé par ce ridicule barricadage, j’y renonce. De guerre lasse, je finis par me consoler en remontant, hors trace mais sans aucune difficulté cette fois-ci, une autre bosse, plus petite, au nord de la précédente ; sans nom, elle culmine à seulement 862m (au lieu de 936). Mais on y bénéficie de très belles vues lointaines, jusque vers les Alpes, même si elles sont entrecoupées (en particulier par le Châtelard !).

Après m’être restauré (et consolé) sur ma butte, j’entreprends la descente. Elle sera comme prévu rapide mais superbe. L'étroite petite sente bordée de mûriers qui descend en droite ligne vers le barrage de Soulages (avant d'obliquer vers celui de la Rive à sa gauche) est certes assez caillouteuse par endroits, mais quel régal pour les yeux !

Je suis de retour au parking de la Rive à 14h30 : mission accomplie, on va dire...

Photos de la sortie


  • Horaire : 4h15
  • Dénivelé : 430 m

Identification

( ) bivouak.net

Social Media