Pic du longet Depuis Nevache et le lac de
l'Oule

Pic du longet Depuis Nevache et le lac de
l'Oule

  • Altitude départ : 1577
  • Altitude sommet : 2573
  • Dénivelé : 1000
  • Temps de montée : 3 h
  • Temps de descente : 2h30
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Rouge et blanc
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants

Itinéraire accès

De Nevache suivre le GR 57 jusqu'à l'intersection a 2090, puis poursuivre à gauche jusqu'au lac de l'Oule 2425 m.


Puis rejoindre  le sommet du pic du Longet par un petit col par  une sente peu marqué mais évidente.


Itinéraire vol

Crête herbeuse avec toutes les orientations Possibilité également de décoller en dessous du sommet sur une large crête orienté Est/ Ouest. Vol à vue de l'atterrissage a Nevache, large choix dans les multiple  champs. Attention à la brise qui peut descendre la vallée


Commentaires difficultés

Chemin fréquenté jusqu'au lac de l'Oule puis petite sente peu marqué mais évidente jusqu'au sommet du pic du Longet

Topo créé le :

Briançon, Nevache


Situation




Sortie du 09-10-2021

Deuxième essai presque réussi

Deuxime essai presque russit

Nous étions venus faire ce sommet cet été, malheureusement un vent incompréhensible nous avait obligé à redescendre à pied.

Comme d'hab, nous n'aimons pas rester sur un échec. Nos vacances d'automne commencent et nous nous retrouvons au hasard de la météo dans la belle vallée de Névache.

Ce matin à l'heure où blanchit la campagne, le réveil sonne. Un coup d'œil en dehors du camping-car, aucune étoile, pas bon ça. 

Un petit déj et hop. Le jour naissant laisse entrevoir un lourd plafond nuageux uniforme. La base est vers 2000 et nous montons à presque 2600, espérons que le plafond monte avec nous. 

On attaque le chemin que nous connaissons bien. Vers 2100, comme prévu le fog nous attend. On tergiverse, on poursuit, on redescend...

On décide de poursuivre jusqu'au lac. La brume est maintenant très dense, on doit avoir 50 m de visibilité. De fil en aiguille, on se retrouve au sommet du pic du Longet dans un fog à couper au couteau. Patricia a le moral dans les chaussettes, elle n'aime pas la descente à pied, surtout son genou n'aime pas .

On patiente 30 mn au sommet, mais rien ne bouge, ça reste bien soudé.

Je propose alors de redescendre par une crête en direction de Névache en espérant une trouée et  trouver de quoi décoller.

Patricia n'y croit pas, mais par dépit, elle me suit.

On croise un solitaire qui ne nous rassure pas, dessous c'est monstre raide et tout bouché, pas rassurant.

On poursuit notre descente avec 50 m de visibilité au grand max.

Je suis devant à scruter la brume et trouver le meilleur passage dans ce dédale de blocs.

Soudain, une trouée me laisse entrevoir furtivement le fond de la vallée. Le temps que Patricia arrive ça se rebouche grrr 

Je lui propose de décoller sur un petit replat, mais au vu du terrain et du peu de visibilité, elle préfère poursuivre plus bas. 

Je repars de l'avant et trouve à 2400  un minuscule col très raide avec 5m de course d'élan avant le plongeon dans des blocs peu accueillants, mais on a la visibilité sur la vallée.

Je motive ma douce, lui vantant les 5 de face qui vont l'aider.

Je dois être convaincant car elle se prépare.

Je surveille du coin de l'œil, un peu inquiet. C'est le genre de déco où le droit à l'erreur n'existe pas. 

La concentration est là. Une petite bouffe de face, un beau contrôle et Patricia s'envole du premier coup à ras la brume, je suis rassuré, il va falloir que j'assure comme elle.

Par radio elle me dit que les nuages tirent et qu'elle est aux oreilles.

Je me prépare dans cet étroit col, la pente est très raide et parsemée de blocs. Je me concentre, lève ma voile qui monte de travers. Une correction et hop en vol, ouf.

Le début du vol est à ras la masse nuageuse et le vario bipe par moments mais ça reste raisonnable. Il ne faudrait pas monter de trop pour se retrouver dans la ouate.

La suite est une belle glissade jusqu'aux immenses prés qui nous servent d'atterrissage.

On se congratule dans une bonne brise bien froide.

3 heures plus tard le ciel se dégage, mais au vu du déplacement des nuages, il ne ferait pas bon être là-haut.

Bilan, une belle sortie hasardeuse dans une vallée à l'aérologie "particulière".

 

 


  • Horaire : 0
  • Dénivelé : 1000 m
  • Temps de vol : 0 m
  • Plafond max : 0 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-08-2021

Du vent a n'y rien comprendre

4 les dupont's

Identification

( ) bivouak.net

Social Media