Traversée - GR20 (Sud) Vizzavone - Conca

Situation

C'est par là
  • Altitude départ : 300
  • Altitude sommet : 920
  • Dénivelé : 4465
  • Distance : 92 km
  • Temps de montée : 20
  • Temps de descente : 20
  • Orientation : Toutes
  • Balisage : Balisage GR si l'on n'emprunte pas les variantes
  • Accès : Rejoindre Vizzavone : - Depuis Bastia/Ajaccio ou Corte : Gare de Vizzavone Rejoindre Conca : Depuis Porto Vecchio : Une navette au départ de la gare routière conduit à Conca


Proposé le mariem

Trace GPS

  • Distance : 91.748 km
  • Dénivelé - : 6234 m
  • Dénivelé + : 6966 m
  • Téléch. : 3 fois
Proposé par mariem

Itinéraire

Le Gr 20 sud peut s'effectuer Nord/Sud ou Sud/nord.

Réservations de refuges
Conseillé en période estivale si l'on n'est pas en autonomie complète :
www.pnr-resa.corsica – tél : 04.20.06.12.00
Les refuges corse ont leur propre tente et des emplacement reservés pour les randonneurs autonomes.

Les points d'eau :
En dehors des refuges, des sources d'eau potable indiquées sur la carte et parfois par un panneau sur le sentier. Peuvent être à sec selon les périodes.

Etape par étapes :
La durée du GR20 sera dépendante de votre niveau d'autonomie (poid du sac entre autre), de vos objectifs et de vos capacités physiques du moment : 1 à 2 jours en version rando-trail, 3 à 4 jours pour les randonneurs sportifs, 5 à 6 jours pour les randonneurs qui privilégient la contemplation, la photo ou moins experimentés.

Jour 1 : Bocca palmentu et bergeries d’Alzeta
Gare ou Col de Vizzavona – gîte / Refuge de Capanelle
Temps estimé : 5h30
Difficulté : 890m D+ / 224m D-

Jour 2 : Contour du Renosu, plateau de Gialgone et bocca d’Oru 
Gîte / Refuge de Capanelle – Refuge de Prati
Temps estimé : 6h10
Difficulté : 642m D+ / 480m D-

Jour 3 : Chemin de chèvres, bocca Palmente et crête de la Furmicula
Refuge de Prati – Refuge d’Usciolu
Temps estimé : 5h45
Difficulté : 677m D+ / 747m D-

Jour 4 : Arête rocheuse et forêts de hêtres, vers le col de l’Agnone.
Refuge d’Usciolu – Refuge de Matalza
Temps estimé : 5h30
Difficulté : 400D+ / 750D-

Jour 5 : Plateau du Cuscionu
Refuge de Matalza – Refuge d’Asinau
Temps estimé : 5h30
Difficulté : 700D+ / 600D-

Possibilité de faire un A/R  au sommet de l’Alcudina, 140m plus haut.

Il est possible de doubler cette étape jusquau col de Bavella, situé entre Asinau et Paliri. Pour les plus vaillants, vous pouvez aussi envisager daller directement à Conca depuis le col de Bavella.

Jour 6 : Les aiguilles de Bavella
Asinau – Paliri par variante alpine.
Temps estimé : 7h30
Difficulté : 800D+ / 1300D-

Jour 7 : Terminus
Paliri – Conca
Temps estimé : 5h
Difficulté : 160m D+ 926m D-
Du village de Conca, il est possible de rejoindre Porto Vecchio par navette- bus.
Pour la suite de la traversée : voir la suite du GR Nord : ici


Commentaires itinéraire

Sortie : Séance de rattrapage - GR20 sud

Trace GPS

  • Distance : 91.748 km
  • Dénivelé - : 6234 m
  • Dénivelé + : 6966 m
  • Téléch. : 3 fois
Proposé par mariem

Je profite de 3 jours de disponibilités pour prendre le ferry direction Porto Vecchio, je n'ai jamais fait le GR 20 Sud, il est temps de me rattraper !

Objectif : GR20 sud dans le sens Sud/Nord de Conca (à 20 kms de Porto Vecchio) à Vizzavona.

Durée : 3 jours

Y aller : De la gare routière de Porto Vecchio, une navette me dépose à Conca en 1 heure de trajet et quelques euros.

A Conca, dans le village, il y a le camping la Tonelle vraiment sympa qui permet de passer la nuit si on arrive la veille du départ.

Jour 1 : Conca - Refuge d'Asinau (23 kms - 2300m D+/1140m D-)

Sur le chemin, un mouflon ma première rencontre corse :-), 3 vasques auquelles je ne m'attendais à mi chemin entre Conca et Paliri à la cascade de punta pizzuta, le premier refuge corse à Paliri, l'un des plus bas de corse - ouvert toute l'année, ou je ferai une pause avant de redescendre sur le village de Bavella. Souhaitant effectuer la variante, plus courte, qui permet d’accéder aux aiguilles de Bavella puis redescendre au col du même nom, je quitte le Gr classique pour suivre la variante alpine, un peu plus technique mais balisée (en jaune). Attention toutefois, les cairns destinés au grimpeurs peuvent être trompeur. La vue sur l'Incudine est magnifique. Redescente du col pour rejoindre le gr et poursuivre jusqu'au refuge d'Asinau.

Jour 2 : Refuge d'Asinau - Refuge d'Usciolu (20 kms - 1200m D+/950 D-)

La plus ludique des étapes du GR20 sud avec un cheminement varié, entre alpages, bergeries, dalles et arrêtes rocheuses.

On quitte le refuge par un sentier assez accidenté, jusqu'au col de stazzunara, la vue est vraiment sympa, la redescente, versant ouest sur le plateau de Cuscionu qu'il faudra traverser est beaucoup plus douce. Je suis le nouvel itineraire qui passe par le refuge de Matalza, sans regreter pour autant de n'avoir pas envisagé de suivre l'ancien tracé par la crête de la force Apertra. Tant pis, je reviendrais ! la suite est digne d'un roman de Tolkien, immensité de verdure, de forêts de hêtres et de prairies sillonnées de ruisseaux, une pause les pieds dans l'eau et c'est reparti jusqu'au col de l'Agnone. La suite se déroule jusqu'au refuge d'Usciolu par un sentier et de petits corridors taillés dans la roche alterne tantôt sur les versants Est et Ouest d'une jolie crête. 

Jour 3 : Refuge d'Usciolu - Gare de Vizzavone (39 kms - 1460m D+/1915m D-)

Du refuge d'Usciolu, 250m de deniv pour rejoindre les crêtes aériennes de la Furmicula, et redesendre sur bocca Palmente avant de pousuivre par un sentier reposant jusqu'au bocca Rapari. Un véritable chemin de chèvres permet de rejoindre le refuge de Prati orienté plein Est, il offre une vue imprenable sur la mer et la plaine orientale. Pour l’anecdote, c’est l’endroit où poussent les fameuses clémentines, vendues avec leurs feuilles. .J'y serai acceuillie par le gardien et 3 corses : grand-père, père et fils qui m'offriront le petit déjeuner. Ahhhh ces corses ! De Prati, la suite est vraiment roulante, au cœur d’un plateau d’altitude jusqu'au col de Verde. De là à nouveau une traversée de plateau, en sous-bois cette fois, croise le ruisseau de Marmano, des enfants s'y baignent. C'est un joli coin. Je file pour atteindre les bergeries au dessus, et continuer à flan pour contourner le massif du Renosu, une petite montée de 150m gagne le refuge de Capanelle. J'hésite à m'y arréter pour la nuit, mais la suite n'a pas l'air trop dure, j'ai encore du temps et il ne reste qu'une dizaine de kilomètres. La pietra attendra ! De Capanelle, encore de belles surprises et un paysage corse dont je ne me lasse pas, je rejoins le dernier col de mon itineraire ou je ferai une pause interminable, je n'ai pas envie de redescendre... Fin sans encombre, on avalera les 700m qu'il reste dans une superbe forêt de hêtres vers le village de Vizzavona.

Conclusion :

Ce GR reste une classique incontournable qui a un charme certain. Réticente à l'idée de la surfréquentation, j'ai été surprise de ne pas croiser tant de monde au cours de la journée. Au refuge par contre c'est la cohue. Très agacée par les traces laissées par des randonneurs crados, des mégots, au papier toilette parfois...

J'étais en autonomie complète (Avec ma tente) et n'est donc pas rencontré de problème pouyr dormir, si tel n'est pas votre cas, pensez à reserver, les gardiens apprécient. La douche au refuge ne sera pas toujours chaude mais les repas toujours copieux. Réglement en espèce uniquement.

Prévoyez une petite trousse à pharmacie, j'étais contente d'avoir des pansements ampoules dans mon sac... Les genous sont sollicités, emmener une genouillère peut être utile quand on a une fragilité.

L'itinéraire est balisé tout le long par ces marques GR rouges et blanches, aucun risque de se perdre donc. En revanche, vous croiserez peu de panneau et lorsque c'est le cas, il n'y est indiqué pas indiqué le temps. Je conseille des bâtons, on est en terrain varié.

Je me suis toujours dit que j'arrivais trop tôt au refuge, peut être n'ai je pas assez profité du spectacle, senti, observé, fait de photos. Ca serait à refaire je prendrais plus le temps, pas toujours facile de trouver l'équilibre, quand une étape de plus n'est pas envisageable, mais qu'il n'est que 15h30... Ne pas trop se presser donc !

De nombreuses variantes sont possibles. Le Mont Cintu (2706m), le Mont Rotondo (2622m) le Paglia Orba (2525m) accessibles depuis les refuges, si j'y retournai j'envisagerai d'en réaliser quelques uns au passage, les itineraires sont moins fréquenté et le panorama certainement magnifique.


C'est par là
  • Date : 16-08-2021
  • Durée : 3 jours
  • Dénivelé : 4465 m
  • Distance : 92 km

Identification

Social Media