Mont Né depuis Bourg d'Oueil

Situation

La pierre plantée
  • Altitude départ : 1341
  • Altitude sommet : 2147
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 2
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Oui Suivre itineraire du Col de peyrefite
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle
  • Accès : Depuis Luchon, prendre la route du col de Peyresourde, aux lacets avant Saint Aventin prendre a droite la route de la Vallee d'Oeuil Monter jusqu'au dernier village de la vallée Bourg d'Oeuil Continuer par la route qui passe sous le village et se garer au parking pres des remontees de la station.


Proposé le jean pierre andreu

Itinéraire

Deux possibiltés
Prendre le chemin balise: Suivre vers l'Est une route goudronnée qui monte vers les dernieres maisons du village A la sortie du village , le chemin repart vers l'Ouest ( en profiter pour bien visualiser l'approche pour l'atterro) On s'élève rapidement vers un vallon qui descend du versant Sud du Port de Bales On traverse un petit ruisseau au fond du vallon et on poursuit la montee en direction du col de peyrefite Quelques minutes apres on poursuit le chemin repasse sur le flanc Nord du vallon Le sentier chemine dans les sapins et les rodhodendrons Un peu plus tard on sort a découvert pour acceder en queques minutes au col Du col la montée au sommet est évidente Prendre le chemin plein Nord jusqu'au sommet

Autre possibilte Prendre un raccourci par un chemin qui monte direct sur le flanc Nord du vallon Au lieu de prendre la route qui part a droit e (itineraire normal) on continue tout droit on traverse le pont et quelques metres apres le pont laisser la piste et prendre le chemin raide qui part a droite

Itinéraire vol

Déco un peu pentu sur les pelouse de la face Est (souvent bien alimentée) Possible également en Sud

Difficultés

Pas de difficultés particulieres Décollage un peu pentu en Est Attero soit dans le champ en dessus du panneau indiquant l'itinéraire, soit sur les pistes de la station Attention aux câbles

Commentaires itinéraire

Sortie : Le roi magnanime de la Barousse

Le Mont Né est le plus haut sommet de la Barousse. Le panorama qu'il offre depuis sa cime est époustouflant. Hélas les terribles histoires qui se racontent sur les tempêtes se produisant là-haut m'ont toujours dissuadé d'y aller, et encore moins avec un parapente. 

Pour autant, une proposition de Jean-Pierre ne se refuse pas. Enfin je vais fouler ce sommet à la funeste réputation. Nous partons du fond de la vallée, au charmant petit village de Bourg d'Oueil, que nous connaissons essentiellement comme fabuleux départ de ski de randonnée. Le sentier grimpe raide en plein cagnard jusqu'au col de Peyrehitte. Ce col fut probablement prisé des anciens si l'on en juge à la présence d'une immense pierre dressée dans le ciel. Est-ce le lieu d'anciens rites païens à la gloire de quelques dieux occultes ou plus mystérieusement le point de convergence des forces telluriques découvert pas les druides d'un autre temps ?  

Sans réponse du ciel autre qu'une brise thermique déjà bien établie malgré l'heure matinale, nous poursuivons notre marche vers le sommet convoité. C'est à ce moment que nous recevons un appel d'Hélène qui approche du col, elle est partie du port de Balès, c'est dommage, nous nous sommes ratés de quelques minutes. La dernière grimpette sur l'arête sud est terrible sous le soleil cuisant, toutefois un demi-tour permet de voir le paysage magnifique qui se découvre de tous les côtés. Après avoir salué des campeurs non loin du sommet, nous posons les sacs au pied du cairn marquant la fin de l'ascension et profitons de ce belvédère absolument unique. 

Les conditions sont parfaites quoiqu'un peu molles, toutefois le passage d'une dizaine de vautours à notre hauteur laisse imaginer la présence de courants ascendants. Nous préparons les voiles sans plus tarder. C'est quand nous avons vu un rapace tourner 500 mètres au dessus d'une antécime voisine que je me suis dit que les conditions étaient peut-être fumantes, il n'est que 10h15 ! L'envol se fera sur place sous les crépitements des appareils photo de la dizaine de randonneurs fraîchement arrivés. Nous traînons en faisant des huit juste devant le Mont Né dans l'attente d'un cycle favorable qui ne tardera pas à venir. Sitôt passé par dessus le sommet, notre trajectoire prend la forme d'un cercle parfait avec pour centre le cairn sommital. Les thermiques sont doux, on pourrait rester là des heures largement au dessus de tout. Le sommet, qui avait tout à l'heure fière allure,  paraît maintenant bien plat vu d'en haut.  

Mais nous avons la visite de Jennie et Cailloux pour midi, aussi devons nous descendre de notre perchoir pour aller les accueillir. Nous quittons l'ascendance pour glisser tranquillement jusqu'au terrain où  Hélène vient de redresser la flamme que nous avons plantée ce matin. Jean-Pierre se pose comme une fleur face à la brise montante, je serai beaucoup moins fin dans mon approche et me pose finalement comme une bouse à l'entrée du terrain en contre-pente.

La mauvaise réputation du Mont Né est totalement usurpée, notre délicieuse virée sur le plus haut sommet du coin prouve, s'il en était besoin, que ce Pic est plutôt le roi bienveillant de la Barousse.


Sentier
Le roi magnanime de la Barousse
Bruyères
Chardons
Pierre plantée
Lac de Bareille
Vers le Port de Balès
Jp est prêt
Vers l’atterrissage
Installation au sommet
Au dessus du sommet
Mont Né
Bourg d’Oueil
Atterrissage
J’arrive
La pierre plantée
  • Date : 04-08-2022
  • Durée : 02:00
  • Dénivelé : 800 m
  • Distance : 4 km
  • Temps de vol : 30' m
  • Plafond max : 2350 m


Autres sorties

Date Titre Auteur
15-09-2008

(date au hasard) Encore un vol que j'ai fait une dizaine de fois, esse...

bertsarre
05-07-2008

Au lendemain d'une soirée bien arrosée avec des amis au gite de Mayr...

jean pierre andreu
Identification

Social Media