Le Jocou depuis le col de Grimone

Le Jocou depuis le col de Grimone

  • Altitude départ : 1293
  • Altitude sommet : 2051
  • Dénivelé : 800
  • Temps de montée : 1h30
  • Temps de descente : 1h
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Balisage GR rouge et blanc à la montée, quelques traces jaunes à la descente.
  • Itinéraire :
    • possible avec des enfants
    • en boucle

Itinéraire

Du parking, suivre le GR qui serpente dans la forêt puis longe la crête des Amousières jusqu'à la crête sommitale.
Retour par le même itinéraire, ou bien pour varier : depuis le Col Pigeon (près du point 1835) prendre le sentier balisé qui passe par le Col Vente-Cul.

A voir sur le web

Commentaires difficultés

Aucune difficulté...

Commentaires

bruno GUERIN
28-09-2008 21:07:04

Cette magnifique randonnée (360 degrés entre vercors, dévoluy, Oisans et provence au sommet) nous a permis d'observer le 14 aout 2008: une biche, débusquée au détour d'un virage du chemin dans la partie forestière (1450 m), puis un ballet de vautours fauves, dans la partie lacets (1650 m), et enfin un chamois qui a traversé à toute allure la crête jusqu'au col de ventecul (1800m). Quel plaisir de déguster un verre du vin de prébois (!) après l'effort.

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Du col de Grimone, faire 1,5km vers le nord et se garer juste après un virage, au niveau d'un panneau indicateur du GR.


Situation




Sortie du 16-07-2006

Grand Apollon

Superbe sommet panoramique, d'où l'on voit l'intégralité des crêtes du Balcon Est du Vercors ainsi que les crêtes ouest du Dévoluy.

Sous le col de Vente-Cul, des centaines de papillons attendaient le soleil pour s'envoler.

Photos de la sortie

Commentaires

François LANNES
11-09-2006 20:28:09

Merci Magali pour ta réponse au sujet du chien noir et blanc. J'en sais maintenant un peu plus. François

Magali ANDRE
11-09-2006 12:51:14

salut, Juste pour infos : les chiens de "petites tailles, poils noirs et blancs", sont des Border-Colie : des chiens de troupeaux à proprement parler, et pas du tout agressifs par nature (mais comme partout, il peut y avoir des exeptions) en tout cas, pas de quoi avoir peur de ces Border-Colie : il n'ont pas vraiment la même fonction que les patous dans le troupeau : ils sont plus là pour veiller à ce que le troupeau reste groupé, et que quelques moutons ne s'égarent pas, que pour protéger les bestiaux contre les loups, chiens errants ou randonneurs !!. Magali


GLaG
09-09-2006 22:04:53

Puisque le sujet remonte, je rajoute aussi une expérience positive : mardi dernier en montant du lac du Crozet au col de la Pra, le troupeau était sur le sentier...j'ai frôlé certains moutons et suis passé à 2m de deux patous qui n'ont pas bronché. Et le troupeau avait disparu lors de ma descente nocturne.


François LANNES
09-09-2006 21:55:45

Plateau d'Ambel, sur la zone Est, à hauteur du Pas de la Couronne. Troupeau de moutons, gardé par un chien qui n'est pas un Patou. Je ne sais pas reconnaître cette race (petite taille, poils noirs et blancs ), mais il était très gentil et ne m'a pas posé de problème.


François LANNES
25-08-2006 08:57:11

Mercredi 23 Août Au col entre le Petit et le Grand Veymond : un gros troupeau de moutons gardé par un seul Patou. Je n'ai pas vu le berger. Le Patou était allongé et vraiment placide, mais pas endormi. Je me suis prudement tenu à l'écart du troupeau, mais 2 autres randonneurs qui étaient là, voulant monter au Petit Veymond, se sont mis à traverser très lentement le troupeau. Les moutons se sont écartés et le Patou, qui les voyait faire, n'a rien dit du tout. Comme quoi tout est possible!


raph
22-08-2006 18:36:44

je suis d'accord à 200% avec Ordelon. il ne faut surtout jamais tourner le dos à un chien agressif quel qu'il soit ni rebrousser chemin. Le chien assimile l'attitude à une soumission et l'encourage à poursuivre son action. faire face au chien, en surmontant sa peur si besoin, est la meilleur solution. Il faut également rester debout et ne surtout pas se baisser ou s'accroupir. si l'on est plusieurs, se regrouper pour faire face est aussi une bonne solution et on peut remarquer que si l'on s'avance vers le chien celui-ci souvent va hésiter à poursuivre ou au moins marquer un temps d'arret. A moins que le troupeau soit vraiment très proche, auquel cas je pense qu'il ne vaut mieux pas trop pousser. il ne faut pas oublier aussi que la peur chez tout être vivant s'accompagne de dégagement de phéromones que le chien sent à plusieurs mettre. Mieux vaut donc garder son calme et son sang froid. si le chien sent qu'on a peur il est en position de dominant et se sent encourager à poursuivre son agression


rouaultjn
22-08-2006 09:51:28

Bonjour, ma récente expérience sur le GR10, en début août: Nous descendions le col de Tortes, juste après Gourrette, vers 9Hoo le matin. A l'approche de la route entre le col de Soulor et de l'Aubisque, nous croisons sur le GR un beau troupeau de moutons qui monte tranquilement à l'estive. Un Patou vient à notre rencontre. Gentil comme tout, il bat la queue et se laisse carresser sans problème, très affectueux. Nous le laissons nous accompagner et continuons à descendre. Alors que nous approchons du troupeau qui instinctivement se sépare en deux de part et d'autre du sentier pour nous ouvrir le passage, le Patou s'interpose, aboie fort et montre les crocs, nous bloquant sur place. Il aurait sans doute été aventureux de continuer dans sa direction. Je fais appel au berger, à 100m de là, qui rappelle son chien à plusieurs reprises car il s'entête. Le chien finira par obéir au berger et à s'éloigner du sentier en nous ouvrant le passage... Je salue de la main le berger qui nous encourage par "bonne rando" et nous continuons notre chemin... Belle preuve d'une attitude de défense d'un Patou vis à vis de SON TROUPEAU.


anonynmous
22-08-2006 08:06:02

Cette peur des chiens est justifiée. Quand un chien court vers vous avec de forts aboiements, vous ne pouvez prévoir ses intentions qu'il n'affiche pas.Il agira suivant votre réaction : si vous lui tournez le dos , vous l'engagez à vous mordre.Si vous lui faites face, immobile,il s'arrêtera près de vous en conservant son propre périmètre de sécurité. Si vous levez un bras agressif, alors l'animal va prendre peur et reculer en redoublant ses aboiements, il se méfiera de vous mais vous ne l'aurez pas calmé. Il faut montrer au chien que vous êtes capable de le dominer en lui faisant face, et le calmer en lui parlant calmement tout en vous en éloignant lentement sans jamais lui tourner le dos. Maintenant s'il y a plusieurs chiens, le danger de morsure est grand et dans cette situation, on est vulnérable.Certains randonneurs la prévoient en emportant un long bâton fourchu ou non. J'ai vu un jour un molosse qui échappé d'une propriété semait la panique en attaquant autour de lui et par chance un homme ; membre d'un cirque ou adepte du jeu ?; a sorti un fouet de son revers de veste et l'a fait claquer à quelques cm du mufle.Ce geste a suffit : le molosse s'est enfui. Alors face à plusieurs chiens qui qui vont chercher à vous prendre à revers, il faut trouver un moyen physique de les tenir à distance et avec un peu de sang-froid on peut arriver à s'en sortir sans l'aide du berger.


François LANNES
21-08-2006 20:56:12

Samedi 19 aout : A la bergerie de Chironne (à côté du col de Rousset), il y a un beau troupeau de moutons, dans un enclos bien fermé. Le berger se trouvait à la bergerie, à 200 m du troupeau. 2 patous veillaient bien sûr ! Le chemin que nous (3 randonneurs) empruntions passait juste à côté de l'enclos, sur 40 m de long. Et bien le patou, qui se trouvait au bord de notre chemin, a aboyé depuis 50 m avant que nous arrivions, et sur les 100 m suivants, en restant 2 m derrière nos mollets, tant que nous étions le long des moutons. Ca fait un "méchant effet" !!! Je n'en menais pas large; et même une tentative de "négociation" ne l'a pas fait arrêter. Il n'a cessé que lorsque nous sommes sortis du territoire dont il avait la charge de la surveillance. Je comprends parfaitement les angoises de GLaG lors de ses marches nocturnes.


Philippe Mahieu
19-07-2006 16:34:27

Je n'ai pas vu de chiens hier aux Doménons :lol: Il y avait par contre des troupeaux....de randonneurs :lol:


anonynmous
19-07-2006 11:15:23

Waouh! J'imagine ta frayeur! Encore heureux que vous aviez la tente pour vous réfugier! Il parait évident qu'il faut rester calme dans ces cas là et ne pas bouger, mais quant un molosse vous fonce dessus................ Au passage, je part bivouquer ce week end aux Doménons. Savez vous s'il y a justement des troupeaux gardés dans le secteur. Merci d'avance!


Greg_
19-07-2006 09:48:32

Faire cohabiter loups, moutons, patous et promeneurs... c'est un peu la quadrature du cercle ! Méfiant d'ordinaire pour nos amis canins, j'avoue que j'ai une GROSSE appréhension lorsque d'aventure je croise cette charmante boule de poil blanche qu'est le patou. Souvenir d'un bivouac au dessous des mines de Bentaillou dans le Couserans... C'est le petit matin, au loin un troupeau de moutons. Je distingue clairement deux patous qui d'un coup se figent et regardent dans notre direction. L'un d'eux commence à trotter vers nous, puis se met à aboyer le deuxième suit. Leur rythme s'accelère et le volume sonore de leur aboiement gagne en intensité. Ils veulent clairement qu'on débarrasse la place. Ils ne sont plus qu'à une centaine de mètres, je vois leurs babines retroussées, tout crocs dehors. Je commence à avoir la trouille. Mon frère glisse la tête hors de la tente pour voir ce qu'il se passe. Il la rentre illico presto. Je balance ma tasse et mon café fumant et me jette à l'interieur du frêle abri de toile. Je n'ai pas le temps de refermer derrière moi que l'un des molosses est déjà là. Il a cessé d'aboyer et glisse curieux son enorme tête dans l'abside. Il semble tout pataud, la langue pendante de sa course effrenée. Il renifle débonnaire mes chaussettes de la veille, nous jette à peine un coup d'oeil alors qu'on est tapi au fond de la tente, puis s'en va... Quelle trouille !


GLaG
18-07-2006 22:50:26

difficile de prévoir ce qui va être considéré comme agressif, quand le troupeau se trouve sur le sentier. Ton chien est peut-être docile et bien dressé, mais tu peux nous assurer que ce sera le cas de tous les chiens que l'on croise ?? Pour la peur du chien...j'ai effectivement plus souvent eu à faire à des chiens agressifs qu'à des loups agressifs...


Papangue
18-07-2006 22:08:02

erreur, il ne faut pas courir face à un patou. Ces chiens ne sont pas agressifs plus que ça. Il aboient et tant que l'on ne s'en prend pas à "leur" troupeau n'attaquent pas l'homme. J'en ai eu un, il etait docile comme tout. pas de panique... après la peur du loup, y aurait-il la peur du patou ?


GLaG
18-07-2006 15:15:46

pas sûr qu'il n'y ait pas de problème dans les lieux surfréquentés : un randonneur avait été mordu il y a quelques années sous le refuge de la Pra dans Belledonne.. Et j'ai entendu un technicien du Parc du Vercors dire qu'il y avait eu aussi de gros problèmes sur Ambel en 2003-2004. De mon côté, une expérience désagréable mais sans morsure : sous le lac Saint Anne dans le Queyras (là encore, on fait difficilement plus fréquenté !) au petit matins, 5 patous hurlaient en courant en me voyant sur le sentier, alors que la bergerie est au fond d'une petite prairie, environ 500m à l'écart. Un bon sprint avec 15kg sur le dos, c'est agréable au petit matin :-)


REGIS CAHN
18-07-2006 14:00:12

GLaG
d'ailleurs je propose de réunir ici les infos sur les troupeaux, gardés ou non...je marche beaucoup de nuit, où il est souvent délicat de prévoir le comportement d'un chien entendu de loin. Savoir si un troupeau est ou non gardé peut permettre de choisir telle ou telle randonnée une nuit sans lune. Mais ta réponse semble indiquer que je ne suis pas le seul intéressé par ces infos... Pour commencer : le troupeau qui se trouvait entre la Grande Moucherolle et Soeur Sophie hier matin ne semblait pas gardé par des chiens.
:arrow: Le hasard fait bien les choses... Ce matin j'ai emprunté le sentier du col des Ayes en direction de la Dent de Crolles...Après quelques pas, j'ai entendu des bruits de moutons...et effectivement je me suis posé la question suivante : est ce qu’il y a un chien…En short c’est pas génial ! Puis, à la Dent de Crolles en direction du croisement pour le chemin du trou du Glas, j’ai entendu un aboiement…le genre d’aboiement d’un chien qui t’a repéré de loin…mais rien ! Alors oui, ces infos m’intéressent…je parcours souvent les sentiers le matin, en courant ou en marchant… Quelques infos : - Roc D’Arguille – Col des Ayes : moutons sans chiens (non vu) - Chamechaude : moutons sans chiens - Entre le Pic St Michel et Col de l’Arc : 2 chiens sans dangers Je suppose que sur des lieux sur fréquentés il n’y a pas de problème Régis


anonynmous
17-07-2006 21:13:29

A ce propos, avez vous déjà eu des mésaventures avec des patoux? Ces dernier sont ils aussi agressifs qu'on le dit? Pour ma part je n'ai jamais eu de pb jusqu'à présent même en approchant des troupeau pourtant gardé (le berger était il dans le coin?). Bonne soirée à tous!


GLaG
17-07-2006 16:55:47

d'ailleurs je propose de réunir ici les infos sur les troupeaux, gardés ou non...je marche beaucoup de nuit, où il est souvent délicat de prévoir le comportement d'un chien entendu de loin. Savoir si un troupeau est ou non gardé peut permettre de choisir telle ou telle randonnée une nuit sans lune. Mais ta réponse semble indiquer que je ne suis pas le seul intéressé par ces infos... Pour commencer : le troupeau qui se trouvait entre la Grande Moucherolle et Soeur Sophie hier matin ne semblait pas gardé par des chiens.


REGIS CAHN
17-07-2006 16:29:57

Merci pour l'info


GLaG
16-07-2006 19:41:51

au départ je souhaitais faire le tour du Jocou ; mais arrivé au bout de la crête, au dessus du col de Seysse, j'ai entendu une large série d'aboiements...le troupeau occupait tout le terrain 200m plus bas, je n'ai pas eu envie de me retrouver dans un terrain raide avec un patou aggressif. A refaire en octobre...



  • Horaire : 1h30
  • Dénivelé : 800 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
15-03-2017

Printanier !

8 JeunouKiKrak
30-11-2016

Le soleil est bien présent en face Sud et la montée est plaisante. Q...

6 grospapa
20-10-2016

Nous partons à 9h25 du parking 1293m au nord du Col de Grimone et nou...

2 Christian Delale
03-07-2016

Du vent!

6 Véronique
07-03-2015

Jocou

1 GLaG
23-06-2014

Depuis Grimone Bien réhydratée mais les jambes un peu raides d’...

7 Véronique
27-06-2013

Depuis Les Fauries Un peu de fraicheur au départ, mais pour ma par...

9 Véronique
14-05-2013

Départ un peu plus bas (hameau de Grimone) pour un peu plus de longue...

9 JeunouKiKrak
24-07-2011

Caplain laissait entendre des éclaircies dans le sud. Je pensais donc...

montagne-a-vaches
25-04-2010

Première sortie entièrement "sèche" de la saison. Ca fait du bien....

Olivier Fritsch
23-05-2009

Répétition de la randonnée déjà effectuée le 7 mai dernier via l...

1 François La Neve
07-05-2009

Montée par le col de Vente-Cul 1650m. Traversée ascendante pour atte...

3 François La Neve
26-10-2008

Randonnée paisible, avec une grande impression d'espace (vue à 360°...

Renarde1
24-10-2008

Petite balade rapide avec Françoise et Alix qui se sont arrêtées au...

2 orgere
24-11-2007

Partis sous le brouillard et la bruine, en fin de matinée, nous perç...

3 jpg
20-02-2007

Deux montées en même pas 24h, une pour le coucher de soleil hier soi...

1 GLaG
14-01-2007

Peu de neige en cette mi janvier. Beaucoup de vent. De nombreux nuag...

2 REGIS CAHN
03-11-2006

On est monté par le col Vente-cul et on a tout de suite compris pourq...

sylvie c
05-09-2006

Retour (après une bonne sieste au sommet ...) par le col de Seysse et...

JeunouKiKrak

Identification

( ) bivouak.net

Social Media