Grand Som par le Monastère de la Grande
Chartreuse

Grand Som par le Monastère de la Grande
Chartreuse

  • Altitude départ : 850
  • Altitude sommet : 2026
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3h30
  • Temps de descente : 15mn
  • Orientation : Ouest
  • Balisage : jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire accès

Du parking de la Correrie, prendre plein nord la route goudronnée (à pied sinon gare au PV) Longer le monastère par la gauche et monter sur le chemin de Casalibus, en fait à chaque embranchement jusqu’au col de Bovinant c’est pratiquement toujours à droite !

Passer devant une ancienne retenue d’eau, puis après une épingle qui traverse le ruisseau et un autre virage, c’est à droite, on passe au dessus de notre Dame de Casalibus, c’est ici que fut édifié le premier monastère, ravagé par une avalanche en l'an de grâce 1132.

Plus haut on passe devant une source captée de 1778, Beethoven avait huit ans ! on rattrape juste au-dessus un chemin ascendant plus large qui tourne en lacets sous le col de Bovinant, un passage raide, le pas du loup, permet d’atteindre le col et l’abri qui l’accompagne.

Changement de direction, c’est par sa face Ouest qu’il faut attaquer l’épine dorsale que forme le sommet. Une fois atteint la crête par un sentier à flanc de pente raide, il suffit de partir plein sud jusqu'en haut. Pour rejoindre le sommet il faudra suivre un bout D'arête sur 300 mètres une longue incursion en face Est au soleil, et pour finir la remontée du long plateau terminal large et peu raide.

Itinéraire vol

Déco : Vent de secteur Nord à Sud en passant par l'Est. Si par vent de Nord c'est [url=http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=8577&id_sport=16]fréquentable[/url], en revanche le vent de Sud est [url=http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=4221&id_sport=16]beaucoup plus délicat[/url]. Toutes les orientations Ouest sont à proscrire. Vol: Passer par dessus la Suiffière, au Sud du sommet, donc attention par vent de Nord on est sous le vent... Atterro : Au Sud du monastère il y a un beau champ et deux petites lignes pas trop gênantes (sur les bords et dans l'axe de la vallée). Attention il y a des vaches de mai à octobre, dans ce cas : aller a St Hugues (détails sur [url=http://www.bivouak.net/topos/course-id_course-1413-id_sport-16.html]ce topo[/url] !)

Commentaires difficultés

Depuis le sommet, le décollage est à l'opposé de l'atterrissage. Il convient donc de contourner le sommet en vol.

Topo créé le :

Grenoble > Saint Laurent du Pont > direction St Pierre tournez a gauche avant un pont et se garer au parking de la Correrie


Hébergement(s) associé

Parcours


  • Nb points : 356
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 7.375
  • Dénivelé - : 72
  • Dénivelé + : 1245
  • Taille fichier : 13 kB
  • Téléchargement


Sortie du 27-12-2008

Le monastère de la Grande Chartreuse sous la neige

Bon, voilà des lustres qu'il n'a pas neigé et d'après les compte-rendus de ski de rando, c'est pas le pied au niveau de la neige, alors comme la météo annonce une accalmie exceptionnelle du vent, pourquoi ne pas aller faire du parapente, histoire de s'aérer un peu les bronches. Effectivement il n'y a pas beaucoup de vent mais qu'est-ce que ça caille ! -10° en sortant de la caisse.... Je monte avec toute les épaisseurs, (sauf l'anorak que j'ai oublié à la maison ce matin, en allant jeter tous les cadavres de bouteilles du réveillon au récup-verre et du coup j'ai plus pensé à la dernière pelure). Le kway du fond de sac fera l'affaire.

La montée sur cette neige ultra dure n'est pas des plus amusantes, on remarque bien des traces de crampons mais j'ai la flemme de chausser les miens. Le passage raide sous Bovinant me fera amèrement regretter cette paresse. La bonne nouvelle au col de Bovinant, c'est le calme ambiant qui règne en maitre, et c'est heureux car avec les -15° j'aurais pas aimé affronter les bourrasques. Pour économiser les derniers watts que je n'ai pas carbonisés bêtement en glissant sur la glace en contrebas, je chausse les crabes, cela dit la neige est plus souple, un piéton me précède, il suffit de suivre bêtement les marches.

Quelques skieurs descendent déjà, aux bruits stridents que font les carres tapant sur la neige, je me bénis de mon choix de mode de locomotion. Mais je ferai moins le malin au sommet, le vent est faible certes, mais son orientation laisse à désirer, 10 km/h de cul, il est impensable d'imaginer ne serait-ce qu'une tentative de décollage..... Du coup, comme un ours en cage, je traine sur le plateau sommital à la recherche d'une pente providentielle. Mais non, c'est la falaise brutale du coté du vent avec de belles plaques de glace ici et là.

Voilà des années que je cherche un décollage ouest, c'est pas aujourd'hui que je vais le trouver, pourtant la perspective de descendre à pied sur cette neige dure ne m'enchante pas plus que ça. Alors je traverse le plateau vers le nord et à son extrémité, une pente débonnaire et accueillante apparaît comme par magie. Le souci c'est la neige, elle est en béton sur le plateau, mais dès que le sol s'incline c'est une belle neige pulvérulente et épaisse, c'est pas terrible pour courir avant la falaise ..... Je descends prudemment sans la voile jusqu'à un poteau, ce doit être le début du sentier du sangle des moutons, je fais une belle trace pour pouvoir allonger la foulée tout à l'heure avec la voile.

La brise est un peu travers mais elle est maintenant bien présente. Gonfler la voile sur une patinoire n'est pas chose aisée, pourtant après trois essais et un beau soleil, elle reste au dessus de ma tête. Je m'avance vers la pente, l'aile me porte de plus en plus, j'effleure la neige plus que je ne la trace, mon axe de décollage n'est évidemment pas là ou je l'avais préparé, mais peu importe je sens bien que ça va le faire. Tout doucement je quitte la poudreuse et le paysage s'ouvre à mes yeux, le col de Mauverney est sous mes pieds, c'est gagné, je ne redescendrai pas à pédibus. Ce paysage blanc et glacé est superbe, ça caille, cependant le vol ne devrait pas s'éterniser, quelques incursions sur le Habert de Billon et finalement je me pose en douceur dans la neige épaisse non loin du parking. Il fait encore -5° quand je démarre pour retrouver la famille sur les pistes de Saint Pierre. Belle journée bien que l'on se serait cru dans un congélateur tout au long du jour!

Photos de la sortie


  • Horaire : 3h30
  • Dénivelé : 1200 m
  • Temps de vol : 12 m
  • Plafond max : 2000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
08-10-2020

Au dessus de la maison de Dieu

Michel Pila
21-05-2017

Au dessus du scriptorium

8 Michel Pila
08-11-2014

Premiers contacts avec la neige

13 Michel Pila
31-01-2010

Montée au Grand Som depuis le monastère, par Bovinant le habert, Bov...

4 Alan G
09-08-2009

Je m'étais programmée une journée de repos, la météo ne semblant...

2 Véronique
25-07-2009

Montée au col de Bovinant par le sentier qui surplombe le monastère....

Olivier Fritsch
11-01-2009

Superbe journée pleine d'imprevue! Monté au Grand Som dans une bo...

Babazaile
04-01-2009

Pas mal de neige, mais la neige est encore meuble au dessus de Bovinan...

Nicolas CHAPPEL
10-02-2008

Ce matin le réveil fut un peu dur : - 4h : Je me réveille ne sach...

6 Michel Pila

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media