Plateau de Sornin Depuis Sassenage

Plateau de Sornin Depuis Sassenage

  • Altitude départ : 210
  • Altitude sommet : 1596
  • Dénivelé : 1400
  • Temps de montée : 3H30
  • Temps de descente : 15 mn de vol
  • Orientation : Est
  • Balisage : Rien du tout.

Itinéraire accès

En totale Autonomie : Laisser la voiture vers le rond point à la cascade romantique façon Caspar Friedrich , se diriger vers le centre de Sassenage et prendre à droite bien avant le Furon. De la centrale EDF, le chemin monte vers les cotes de Sassenage direction plein nord au lieu dit des vignes, remonter ensuite le hameau des cotes pour rattraper le chemin du monument des résistants, suive ce chemin un bon moment, il remonte le vallon au dessus du Furon par la route historique. On rejoint la nationale (Alt cotée 609m). 100 m plus loin, dans l'épingle, prendre un nouveau sentier qui commence entre un transformateur et la route il grimpe un peu avant de suivre encore le fond du vallon, 2km plus loin, quitter ce large sentier pour revenir en arrière sur la grande route (point cotée 737m). Il suffit de la traverser et de remonter directement dans la combe boisée qui est en face, il n'y a pas de chemin mais les bois sont clairsemés.

Raccrocher une petite route qui arrive à la cour de ferme des Brets que l'on contourne au dessus par l'arrière. Un chemin raide vous amène à travers champs au hameau des Fournels. Ici une nouvelle fois prendre face à vous un bout de route qui se transforme vite en chemin. A partir de là (Alt cotée 996m) c'est un beau sentier empierré qui monte vers le nord ouest jusqu'aux granges du Sornin. La suite est simple, gravir la grande bute sur laquelle est adossé le village et atteindre ainsi le vaste dôme du plateau du Sornin.


- Depuis Engins en bagnole : Le dénivelé ne fait plus que 700m. Garer la voiture à Engins près de l'église et prendre le chemin goudronné vers le sud, celui qui monte fort. Il fait rapidement un virage en épingle à droite avant de partir empierré jusqu'au Sornin sans faire le moindre lacet(une petite redescente vers le haut). Au hameau du Sornin la suite est simple, gravir la grande bute sur laquelle est adossé le village et atteindre ainsi le vaste dôme du Sornin.


vidéo du vol 


 


Itinéraire vol

 

Décollage : Par secteur Sud à Est Uniquement, c'est une belle alti-surface propice au décollage facile, surtout vers l'est D1 (c'est même pas assez raide). Vers le sud c'est juste un peu moins facile, il faut gonfler sur le plat et se lancer dans la pente raide vers le sud avant de suivre à gauche l'arête descendante sur Sornin D2.

Vol : Attention aux énormes lignes électriques qui traversent la vallée, elle ne sont pas gênantes pourvu que l'on garde suffisamment d'altitude. La suite du vol est du coup très gazeuse.

Atterrissage : De vastes champs entre Sassenage et Saint-Egréve. Ne vous éloignez toutefois pas trop de Sassenage, c'est là qu'est la voiture. Reste plus qu'à aller la rejoindre soit à pied si elle est au rond point, soit en stop facilement si elle est à Engins.


Précautions

Aux cotes de Sassenage, le matin, il est fréquent de voir de fortes bourrasques qui ne présagent en rien des conditions au sommet, c'est simplement toute la masse d'air froid du plateau qui s'écoule ici. Si au sommet c'est calme, on passera largement au dessus de cet écoulement matinal.


Commentaires difficultés

L'itinéraire complet emprunte beaucoup de sentiers différents, ce qui nécessite une bonne lecture de la carte (et du topo)
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Grenoble > Sassenage > Rond point de la cascade


Parcours


  • Nb points : 2479
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 9.671
  • Dénivelé - : 106
  • Dénivelé + : 1680
  • Taille fichier : 51 kB
  • Téléchargement


Sortie du 10-01-2009

Grenoble depuis le dcollage

En fait, c'est une balade que je faisais régulièrement en totale autonomie, du temps où nous habitions à Sassenage au Hameau du Château. Il suffisait de partir au petit jour depuis la maison, et à 10 heures j'étais de retour, frais et dispo pour les nourrissons. Maintenant, depuis Saint Martin le Vinoux, il y a moins d'intérêt à partir d'en bas à pince. Donc je laisse la voiture à Engins. La neige n'est pas épaisse et la progression facile. Je double un groupe imposant de raquettistes. La suite est d'une simplicité biblique, il suffit de suivre cette large piste qui mène à ce coin perdu, le hameau du Sornin. Cet endroit est comme coupé du monde, insensible à son brouhaha et sa futile agitation. Heureux les propriétaires de ces petites maisons perdues sur ce plateau dont la vue sur l'espace est imprenable.

Il me reste à atteindre le sommet du dôme, la neige maintenant bien présente est encore dure malgré le soleil. Mais sur l'arête le vent a fait son travail, c'est tout pelé, seuls quelques ormes tordus par les tempêtes résistent. En tout cas c'est pas aujourd'hui qu'ils vont souffrir, l'air est infiniment calme.

Pourtant ce matin c'était mal engagé, une forte brise de sud traversait la vallée, charriant de lourds nuages bas et gris. Depuis mon belvédère je peux mesurer l'étendue du désastre, une nappe d'air froid est massée sur Grenoble, elle entretient un épais brouillard et surtout un important courant glacé qui dévale le long de l'Isère. J'envisage de décoller pour aller atterrir à Engins. Mais un coup de fil à un ancien voisin du hameau du château (mais toujours ami, pas vrai Milou !) me rassure, la brise est moins forte et le bleu bien présent au dessus de sa tête. Il faut lui faire confiance car du décollage, on ne voit pas grand chose de la vallée.

C'est décidé, je me lance vers la vallée. Après une petite séance de travail de gonflage dans une très légère brise de sud, je décolle pour survoler le hameau du Sornin endormi avant de me diriger vers la vallée. Le gaz est vite important, la vue sur la Chartreuse magnifique, il suffit de se laisser bercer par cette brisette de sud insignifiante. Au dessus du barrage de Saint Egrève, cap au sud, le vent se fait progressivement sentir avec la perte d'altitude, d'une vitesse de 35 km/h, je passe à 30 puis 25 puis 20 puis 15 puis 10..... Face au vent... Punaise le puissant courant qui descend la vallée n'a pas tant molli que ça ! Peu importe les champs sont vastes et les turbulences inexistantes. Une petite inspection pour prendre en considération les quelques lignes électriques qui maillent la vallée et je me mets en approche, Atterrissage pratiquement à la verticale face à cette forte brise. Sitôt au sol, il s'agit d'affaler au plus vite la voile sur cette terre gelée, j'ai pas envie de me faire trainer. J'embobine en vitesse les freins évitant ainsi un effet spi désagréable. Je n'ai pas rassemblé la voile que voilà mon Milou et Evelyne qui arrivent, ça c'est de la logistique !

D'autres photos du topophilippe.belleudy.free.fr/080209_Sornin/ sur le site de Philippe

Photos de la sortie


  • Horaire : 3H30
  • Dénivelé : 700 m
  • Temps de vol : 15 m
  • Plafond max : 1600 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
26-01

En attendant l’hiver

8 Michel Pila
31-03-2019

Ce matin , pas de vent prévu , il faut en profiter ; Je lais...

11 Bipbip
17-02-2019

Stop facile jusqu'à Engins . Parti sans raquettes , j'ai un...

12 Bipbip
20-05-2018

Après la sortie express d'hier , cheville bien raide ce mati...

6 Bipbip
22-04-2018

Fort vent de Sud au décollage !

4 Michel Pila
21-04-2018

Encore un nouveau vol aujourd'hui . montée en stop (facile)...

9 Bipbip
26-02-2017

Une balade dans un autre monde.

8 Michel Pila
08-05-2016

merci à pascal pour l'idée. 3eme vol rando pour ma part, déco pas t...

lashemale
15-12-2015

Féérique plateau

Michel Pila
21-03-2015

Vol dans les brumes électriques.

5 Michel Pila
12-01-2014

Voilà une bien jolie sortie, tout commence bien, le ciel est lumineux...

8 Michel Pila
17-05-2013

Ne voulant rater aucune opportunité, aussi courte soit elle, ce matin...

5 Michel Pila
09-03-2013

Brusque changement de cap à la sortie de Grenoble, c'est tout pris da...

12 Michel Pila
02-03-2013

L'année 2013 commence comme l'année 2012 s'est terminée : par un bu...

6 Michel Pila
29-09-2012

Week-end maussade de chez maussade, pourtant à mon réveil, à traver...

3 Michel Pila
15-01-2012

Ce qu'il y a de bien avec le parapente, c'est qu'en hiver on n'est vra...

6 Michel Pila
11-03-2011

Redoutant la perspective d'une weekend défavorable aux sports aérien...

15 Michel Pila
30-01-2011

Malgré un brutal revirement des prévisions météo à la baisse ce m...

Michel Pila
26-12-2009

Ça faisait longtemps! Il devient difficile de trouver des créneau...

3 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media