Tête de Garnesier et tête des Ormans depuis
la Cluse par le col de Plate Contier

Tête de Garnesier et tête des Ormans depuis
la Cluse par le col de Plate Contier

  • Altitude départ : 1232
  • Altitude sommet : 2367
  • Dénivelé : 1200
  • Temps de montée : 3 H 30
  • Temps de descente : 2 H 30
  • Orientation : Sud-Est
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Voici une excellente façon d'aborder l'univers si particulier du Dévoluy. Cette randonnée, d'une difficulté modérée, au départ paisible au milieu des grands alpages, se termine en bordure du grandiose cirque de l'Abéou, avec ses immenses pentes ravinées dominées par l'impressionnant roc de Garnesier.
La traversée de la tête d'Ormans que je propose au retour est facultative, mais fortement recommandée : au prix d'une petite remontée de 70 m, on reste ainsi jusqu'au bout en contact avec ces espaces si sauvages.
Le départ est en plein soleil le matin.

Monter par le GR 94 en direction du col de l'Auteret. Vers 1650 m, une fois traversé un petit torrent, quitter le GR et remonter sa rive droite en direction d'un beau pilier rocheux. Vers le haut, rester fidèle à la rive escarpée du torrent : on débouche sur un autre sentier venant du col de l'Auteret juste au-dessus d'une source aménagée. Le suivre jusqu'au col de Plate Contier, d'où l'on découvre la fin de l'itinéraire.
Repérer une bonne trace traversant vers le pas l'Agneau le grand pierrier issu de la crête des Ormans. On atteint le départ de cette trace, marqué par deux cairns, en montant droit dans la large pente herbeuse dominant le col. L'arrivée au large ensellement du pas l'Agneau, avec la découverte soudaine du cirque de l'Abéou, est inoubliable.
Monter sans difficulté à la tête de Garnesier par une trace bien marquée.

Descente
Une fois redescendu au pas l'Agneau, remonter à la tête des Ormans, (bonnes traces dans un pierrier). Poursuivre par l'arête très facile qui effectue un large mouvement semi-circulaire pour rejoindre l'itinéraire de montée. Vers le bas, la pente s'accentue et devient caillouteuse. Il est préférable de quitte la crête pour rejoindre le sentier à droite.

Note de Luc: Je rajoute cette variante fort intéressante à la descente (ou montée si vous voulez). Lorsque vous redescendez de Garnesier, filez au fond du vallon du même nom, sous le col de Plate Contier. A l'altitude 1770m environ, prendre une sente peu visible mais juste comme il faut, et la remonter jusque sur la crête au point 1864m indiqué sur la carte. Sur www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=17569&id_sport=2, ce point se situe sur l'arête là où mélèzes et crête herbeuse se rejoignent. Bonne rando à vous.

A lire
  • Du Mont Aiguille à l'Obiou, alpinisme et randonnée en Trièves et Dévoluy par Pascal Sombardier. Référence : Topo 32 pp 120/121 proposé par Luc
A voir sur le web

Commentaires difficultés

Crêtes hors sentier

Commentaires

anonynmous
14-04-2014 20:50:06

Le piolet c'était de toutes façons prévu, de même que des minis crabes et un pantalon typé alpinisme. C'est juste la profondeur de neige qui m'interpelle. Si la météo le permet, je tenterai le coup lundi et je verrai sur le terrain. Merci de ton aide.

GLaG
14-04-2014 20:18:22

La neige étant super dure quand je suis monté, je n'ai pas eu trop l'occasion de tester sa profondeur. Mais ça a quand même bien du fondre et laisser apparaître du caillou par endroits. À mon avis ça sera faisable en prévoyant quand même des guêtres. Mais avec un bémol sur le passage raide en descente à peu près à mi-pente entre le replat et le sommet, qui peut quand même être casse-gueule. Je prendrais quand même un piolet...


JeunouKiKrak
14-04-2014 10:21:06

Bonjour, J'envisage de monter à la Tête de Garnesier (coté La Cluse) le WE prochain mais en journée. Comme tu y a été il y a une dizaine de jours, penses-tu qu'il y a un risque de galérer dans de grosses hauteurs de neige ? Ça a du fondre sur ce versant sud, mais je ne souhaite pas prendre de raquettes vu la configuration du sentier en crête. Merci d'avance.


Benjamin Dollet
11-04-2011 16:55:58

J'ai fait cet itinéraire ce 9 avril 2011, dans des conditions estivales tout à fait exceptionnelles pour la saison et en l'absence quasi-totale de neige, ce qui vaut mieux car les pentes traversées entre le col de Plate Contier et le sommet sont parfois assez raides (mais jamais difficiles, ni dangereuses, par terrain sec). C'est un bel itinéraire finalement assez court (3 h de montée, 2 h de descente) et la vue sur le cirque de l'Abéou et surtout sur le roc de Garnesier (il faut du cran pour y aller !) sont effectivement assez saisissantes ! Remarque supplémentaire : la tête des Ormans est un très bel objectif hivernal pour les randonneurs en raquettes (je l'ai fait en février 2010).

0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

La Cluse, vallée de l'Abéou. De Gap, prendre la D 994 en direction de Valence. 4 km avant Veynes, prendre à droite la D 937 que l'on quitte à gauche sous le village de la Cluse. remonter sur 800 m la vallée de l'Abéou par une piste carrossable. Se garer près d'un pont refait à neuf.


Parcours


  • Nb points : 644
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 8.874
  • Dénivelé - : 1206
  • Dénivelé + : 755
  • Taille fichier : 16 kB
  • Téléchargement


Sortie du 18-10-2009

A la recherche du Garnesier

C'était une belle nuit étoilée, au gîte de Saint Didier. Et puis ce matin tout est bâché. Sur les conseils avisés du gardien, on file alors plein sud, à la Cluse. Et c'est le miracle. Une tempête de soleil. Seuls quelques nuages se faufilent après le Col du Festre, et disparaissent. Par quel phénomène météorologique peut-on expliquer cela?!!! Effet venturi après le col? remontée de la brise côté sud? Bref, on montera et l'on descendra avec ces quelques interrogations...

Remontée paisible -mais non moins ventée et glaciale- dans ce beau vallon. Col de Lauteret, puis col de Plate Contier où apparait au loin un Chamousset blanchi par le givre. Les contrastes sont superbes.

Petite collation et plein nord sur la Tête des Ormans, et l'arête qui nous mènera jusqu'à la la Tête de Garnesier. Là encore nous sommes saisis par les paysages. Entre faces nord et sud, on remonte allègrement en en prenant plein les mirettes!

On redescendra de quelques centaines de mètres pour un pique-nique bien mérité. Dans le vallon du Garnesier, les ballets de je ne sais quels "oisillons" à plumes me font tourner la tête. Entre oisillons et condors, on ne peut vous en dire plus! Mais comment font-ils pour glisser si majestueusement? Une invitation à étaler son bout de chiffon dans ces belles pentes sud du Garnesier! Sous le col de Plate Contier, les chamois sont là, bien paisibles. Un paysage de carte postale. Il est vraiment superbe ce petit coin de Dévoluy.

Pour revenir à la voiture, on prolonge la balade en empruntant, à l'altitude 1770m, une sente bien visible (elle est sur la carte en pointillé) jusqu'au point 1864m. De là on rejoint le col du Grand Vallon et l'on suit cette crête plein sud jusqu'au Col du Lauteret. Et là encore, c'est féérique. On se retrouve, comme nous a dit le gardien ce matin, dans un paysage à la Robert Redford! Il est vrai que c'est somptueux.

Au col, on se laissera glisser jusqu'au bas du vallon dans une lumière qui vient embellir le Pic de Bure, nous serions presque tentés d'attendre le couchant!

Au parking, Jean-luc et son compère attendent leurs femmes. Que nous avons vues une heure plus tôt vers 1800m. Ouille ouille ouille, ils remontent... Les couples se sont séparés sous la Têtes des Ormans mais les femmes semblent avoir attendues... ça va barder dans les chaumières ce soir! Pour la petite histoire, j'ai croisé Jean-Luc il y a une bonne dizaine d'années dans sa cave sous le Ventoux. Et www.solence.fr/ sont comme ce week-end que nous venons de passer dans le dévoluy : toutes colorées en saveurs et violemment géniales! Je vous les recommande. Et le Dévoluy aussi icon_wink.gif

Photos de la sortie

Commentaires

anonynmous
19-10-2009 14:00:53

GLaG
Alors Luc on devient accro au Dévoluy ?? .
Bien possible que tu m'y trouves de plus en plus souvent!

GLaG
19-10-2009 09:49:40

Alors Luc on devient accro au Dévoluy ??
Citation:Par quel phénomène météorologique peut-on expliquer cela?!!! Masses d'air différentes ? C'est en tout cas ultra-classique : la frontière passe par les cols Bayard, du Noyer et du Festre...quand il fait moche sur l'Isère c'est souvent un bon plan d'aller par là...



  • Horaire : journée soleil
  • Dénivelé : 1400 m
  • Participants :
    Benoit
    sylv'

Autres sorties

Date Titre Auteur
05-05-2016

Printemps en Dévoluy

6 JeunouKiKrak
29-10-2015

Sortie Sentiers 05

11 Christian Delale
23-10-2015

Départ de la Cluse et même du Gîte de l'Ivraie où nous sommes rest...

TofTof
10-05-2015

Normalement 3 jours sans avoir besoin de regarder la météo! Vite ch...

7 Véronique
10-10-2014

Nous avons suivi l'itinéraire classique; mais nous avons raté à l'a...

3 Christian Delale
27-06-2014

Jolie balade avec en point de mire le Roc de Garnesier qu'il faudra qu...

Nicolas CHAPPEL
09-05-2014

Suivi l'itinéraire proposé par B.Mazas. Pas de problème sur cette...

JeunouKiKrak
06-04-2014

La tête de Garnesier est souvent une valeur sûre quand le ciel est...

2 GLaG
00-00-2000

Voici une excellente façon d'aborder l'univers si particulier du Dév...

Bernard MAZAS

Identification

( ) bivouak.net

Social Media