La Palette par le Pas de l'Eyrard

La Palette par le Pas de l'Eyrard

  • Altitude départ : 250
  • Altitude sommet : 1350
  • Dénivelé : 1100
  • Distance : 10 km
  • Temps de montée : 2h45
  • Temps de descente : 1h30
  • Orientation : Est
  • Balisage : vieux jaune
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Montée par le pas de l'Eyrard

De Noyarey, prendre le chemin du Poyet. Il monte raide jusqu'à un plateau en herbe. Passer entre une jolie maison et les restes d’une grande grange. L’endroit est magnifique bien que sous une ligne haute tension. Prendre le chemin qui monte et retrouver un large chemin qui serpente jusqu'à un croisement à 673 mètres. A partir d’ici c’est beaucoup moins évident. Au carrefour, un tout petit chemin débute juste en face il monte 50 mètres tout droit avant de faire des lacets. On arrive à un plateau dans la forêt. Le traverser et atteindre une ancienne et belle piste horizontale, faite sans doute par EDF. Prendre à droite et atteindre le pylône qui surplombe Ezy.

Ici c’est à gauche et puis à droite. On laisse le chemin des bœufs que nous rejoindrons plus haut (autre chemin possible mais moins intéressant). Ici commence le Pas de l’Eyrard. Ce n’est pas difficile mais entre deux barres, on peut le dire: c’est un sangle. Il faut le suivre jusqu'à une cascade. (dont la traversée est un peu délicate).Attention, juste après la cascade il faut quitter le sangle et monter très raide. Ne surtout pas continuer sur la banquette car c’est un cul de sac. On passera devant des prises d’eau et au bout de 200 mètres de dénivelé, on retrouve le chemin des bœufs, pratiquement horizontal. Les derniers 300 mètres se font sur ce sentier direction plein nord. On arrive à la palette. Ne pas se priver de pousser jusqu'à l’ancienne route du tunnel de mortier, aujourd’hui abandonnée suite à des éboulements colossaux. En arrivant à la route il est fréquent de déranger des hardes de chamois qui roupillent tranquillement sur la route au soleil.

Descente par l’Echalance.

Depuis la route abandonnée en descendant dans un virage très prononcé sur la gauche, une piste descend vers le nord. C’est celle-ci qu’il faut prendre. La suivre sur 300 mètres. On contourne ainsi la Palette par le nord. A 1250, changement de cap. Il faut quitter la piste forestière qui part à gauche et prendre un petit chemin raide et glissant qui démarre derrière un petit collu. C’est plein nord. Faites gaffe c’est glissant et exposé sur 200 mètres. On rejoint une autre piste forestière qui vous guidera tranquillement jusqu’au plateau de Ezy (plein sud).

Juste avant Ezy, il y a une belle grange en bon état, passer juste devant et prendre un chemin droit dans la pente. Il faut le suivre jusqu'à une belle fontaine moussue. Puis descendre à travers champs jusqu’ à Trucherelle. (400 derniers mètres obligés sur le goudron).A Trucherelle passer à droite d’une toute petite maison et descendre le chemin jusqu'à Noyarey et la voiture. La boucle est bouclée.

Précautions

Surveiller les falaises au dessus du Pas, elles sont sujettes aux chutes de pierres.


Commentaires difficultés

le Pas est exposé aux chutes de pierres (un arrété municipal en interdisait l'accès il y a quelques années) chemin parfois difficile à ne pas perdre, notamment apres la cascade.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Péage de Voreppe > Dauphiné Libéré > Noyarey > A la sortie du village (avant le panneau) prendre une voie sans issue à gauche et se garer au terminus


Situation




Sortie du 09-12-2009

Le Poyet

Voilà plusieurs jours que je ne peux pas sortir, entre les sautes d'humeurs du temps et notre emploi du temps... c'est pas toujours facile. Alors quand il s'agit d'écluser les dernières RTT et qu'elles tombent dans un créneau de météo favorable, quel plaisir d'aller marcher.

Ça commence par une bout de chemin ingrat, raide, pierreux, bruyant des usines en contrebas. Et puis, en arrivant sur ce petit plateau du Poyer, c'est l'entrée dans un nouveau monde. On quitte celui du rendement, de la course à l'abime pour s'introduire dans ce vieux monde disparu, dont les vielles masures abandonnées rappellent si bien son existence pas si lointaine. Un monde où l'unique raison d'être était la vie, voire la survie. On pénètre dans ces prairies comme dans une église, et la promenade se poursuit comme sur un nuage.

En ce moment le soleil semble tombé par terre ! Les rayons restent obliques même à midi. Et c'est à peine s'ils arrivent à passer par-dessus les montagnes. Heureusement les températures sont agréables.

Pas de sommet cette fois ci mais une espèce de promontoire, à l'extrême nord du massif du Vercors, avec de gigantesques falaises qui me surplombent et une vue dégagée sur la Chartreuse. La neige, bien que peu épaisse (quelques centimètres) , est particulièrement pénible. Une espèce de soupe gelée en surface qui rend la progression lourde et lente.

En revanche, à la descente elle favorise les pas.... jusqu'au passage raide où il a fallu s'accrocher aux branches pour ne pas glisser dans le trou. Entre la boue et la neige, c'est une patinoire bien raide ! (la neige disparaît totalement vers 1000m)

On retrouve ensuite les belles prairies et toujours ce bonheur d'être en montagne. Des sorties comme celle-ci agissent sur moi mieux que des antidépresseurs et je me rends compte que je suis terriblement amoureux de la vie, mais pas seulement.....

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h45
  • Dénivelé : 1100 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
09-09-2012

Problème de voiture dimanche matin, hop hop imaginer un plan B en mob...

nomis
04-04-2009

Je descends la route d'Ezy, je laisse à droite un sentier qui s'en le...

18 patrice.v
03-12-2005

La Chagaupi !!!!! Belle balade avec finalement pas mal de neige lou...

4 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media