Col de l'Agnelin par le lac de l'Ane.

Col de l'Agnelin par le lac de l'Ane.

  • Altitude départ : 1727
  • Altitude sommet : 2638
  • Dénivelé : 910
  • Temps de montée : 3 h
  • Temps de descente : 2 h
  • Orientation : Sud-Est
  • Balisage : Cairns.
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Rive droite du torrent de Rieu Claret, NW un sentier gagne vers la gauche une ruine. A flanc dans l'herbage, on domine le lac de Grand Maison et les Grandes Rousses. Plus haut, on passe sous le rocher de Pilliozan. A l'altitude(1940m), au dessus du ravin de Courbassière, repérer un couloir entre deux rochers, vers l'ouest. Du haut du couloir, toujours avec une vue sur les Grandes Rousses et le Grand Pic de Belledonne, repérer en contre-bas une sente dans les Rhododendrons. Vers l'ouest, on gagne ce magnifique lac à(2417m) dans un cadre minéral. Derrière le lac, toujours ouest, entre des blocs et dalles on prend pied sur un petit névé, et sans difficulté on atteint le col de l'Agnelin (2 636m).

Précautions

Aucun problème particulier. Redoublez de prudence en cas de brouillard.


Commentaires difficultés

En partie hors sentier.

Commentaires

patrice.v
18-04-2008 12:41:17

:oops: Salut à tous deux Goupil et Do, quelle erreur bien sure que le lac de l'âne se trouve à 2417m c'est corrigé. Puis pour le Pic de l'Agnelin, comme je ne suis pas monter sur ce sommet j'aurai du d'ailleurs, alors je ne l'ai pas citer dans mon topo. A tord peut être. A bientôt :wink:

montagne-a-vaches
18-04-2008 12:23:53

A noter qu'on peut prolonger jusqu'au sommet du Pic de l'Agnelin tout proche en suivant l'arête à partir du col (R3) ou par l'arête nord plus facile.


Goupil
18-04-2008 12:13:30

L'altitude du lac de l'Ane est 2417m. Ceci dit Valverco j'admire ton assiduité!


0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Du Rivier d'Allemont, remonter en direction du col du Glandon. Passer le barrage de Grand Maison, se garer sur le parking proche du pont sur le Rieu Claret.


Situation




Sortie du 28-08-2011

Tempête de ciel bleu, parcours magnifique. Rencontré juste 3 personnes qui sont allés directement au lac, puis au col.
Arrivé sous le lac, je tombe sur une flaque ou se mirent des linaigrettes de Scheuzer... toujours aussi jolies.
Là, je me dis que l'épaulement en rive droite me tend les bras, et qu'il serait dommage de ne pas s'élever tout de suite.
Evidemment, je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée. De ci de là, on repère parfaitement une trace qui n'est pas seulement dues à des bestioles qui ont pourtant laissé un paquet de traces odorantes !
Quelques pas plus loin, alors que l'herbe commence à sérieusement céder le pas sur la roche, j'aperçois deux puis 3 chamois occupés à brouter une herbe bien verte. Je me pose, pose le sac en silence, en espérant qu'ils ne m'aient pas senti.
Je risque un oeil... ils ne sont même pas en alerte alors qu'ils sont à moins de 20m. J'ai le temps de faire quelques photos avant qu'ils ne me perçoivent... et se sauvent assez tranquillement.
Juste derrière, j'aperçois deux oiseaux, fins et de la même taille qu'une tourterelle... Et avec un joli oeil, ma foi.
Si quelqu'un pouvait bien me dire de quoi il s'agit... Jamais vu ça !
Et puis un petit passereau non identifié se pose à quelques mètres sur un rocher... Je ne bouge pas...

Bon, mais il a bien fallu continuer. De pentes herbeuses en pentes herbeuses, j'arrive sur le petit sommet à 2607 sur la carte. La suite n'est pas évidente. Je redescend sur le petit col... bruit de caillasses. Les coupables sont dans la pente au dessus. Une petite dizaine de bouquetins. Jeunes. Ca se déplace tranquillement dans une casse un peu instable. Ne pas s'aventurer là dedans. Je les observe un moment, puis contourne la difficulté par la gauche, versant Sud, donc. Le cheminement devient moins évident, mais il est quand même possible de gravir des pentes pas trop raides et assez stables. Rien d'exposé non plus. Jusqu'où ça va comme ça ?
Je m'aperçois même d'un cheminement bien plus aisé quelques mètres plus bas.

Je vais d'ailleurs rejoindre cette pente un peu plus loin alors qu'elle se redresse. Ca reste relativement confortable, jusqu'aux tout derniers mètre sous le sommet. Probablement le point 2714 sur la carte.
Là, il faut un peu y mettre les mains, mais c'est juste parce que je ne suis plus très souple icon_wink.gif
Par contre, faire gaffe arrivé en haut... c'est tout raide côté Nord !
Ah tiens, un petite famille de bouquetin se balade là dessous... dont un tout jeune de l'année. A peine eu le temps de le voir.
Ils sont farouches les bouquetins, par ici.

Vue magnifique sur les Lacs des 7 Laux, et au loin, les glaciers de la Vanoise, la Grande Casse, les Aiguilles d'Arves de la Saussaz et sûrement le Goléon qui pointe le bout de sont sommet.
L'Etendard et les Grandes Rousses, bien sûr. Et la route du Glandon qui file, long ruban au fond de la vallée.

Evidemment, bon lieu de casse croûte. Mais il faut pas être 15...
En repartant, dans les quelques mètres nécessitant un peu d'attention, je vois un bouquetin, 10m plus bas. Il broute consencieusment les quelques brins d'herbes qui poussent là. Pas de bruit... mais au bout d'un moment, il faut bien que je le dérange, c'est par là que je dois passer. Il "chuinte", quitte les lieux sans précipitation, mais disparaît quand même rapidement à ma vue. Je passe mon chemin, le laisse en paix trouver d'autres brins d'herbe.

Un peu plus bas, j'avise un petit couloir qui me permet de me diriger nord, sans perdre trop d'altitude, vers le Col de l'Agnelin. Je craignais la casse instable, mais pas de souci. Et je trouve la trace qui monte du lac vers le col, après quelques rochers bien polis par le lent passage du glacier qui fut là... quelques rochers qui furent un jour une pâte visqueuse, fluide peut-être.
Tout est ici question de fusion... fusion d'une roche plus ancienne qui donne ici ces roches rubannées de niveaux sombres ou clairs. Fusion du glacier qui poli puis découvre ces roches en volutes.

Reste à gravir le col, quelques dizaines de mètres avec des caïrns et une traces qui facilite bien les choses.
Je ne regrette pas d'être allé à "mon" sommet, parce que la vu d'ici est bien moins intéressante, même si l'ambiance est belle, avec cet Agnelin altier juste au dessus.

Je retrouve au col les gens avec qui j'ai fait un petit bout de montée. On se dirige tranquillement vers une brèche, vraisemblablement pas nommée sur la carte. Au passage, jeux de mirroir entre un pic et un reste de lac avec le Mont Blanc tout au fond.
J'arrive à la brèche alors que les autres sont déjà au lac. Et là, le caïrn que l'on voyait de loin semble indiquer que l'on peut passer par là. C'est-à dire franchir la brèche.
Ca à l'air de "le faire".

Je descends prudemment. Là, c'est plus du gâteau. Pas vraiment expo, mais vraiment pas stable l'éboulis. Et puis de la pente quand même.
Les 20 premiers mètre de dénivellé sont délicats? Ensuite, il faut tenter de trouver les caïrns qui vont m'amener presque tranquillement jusqu'au torrent. Je suis dans un cirque dominé au Nord par la Pyramide.
Il ne reste qu'à suivre le torrent, en passant d'abord rive gauche parce que c'est plus confortable. De caïrns en caïrn, on chemine tranquillement sur un terrain facile. Ouf, ça détend après cette descente abrupte.
Au moment où le torrent tranquille semble vouloir basculer au fond d'un ravin que l'on voit devant, il faut le traverser, passer rive droite et suivre encore les caïrns qui confirment que la trace que l'on suit plus ou moins facilement est bien la bonne.

De terrasse en rupture de pente, on retrouve le chemin de montée au niveau de la ruine de Solliet.
Le parking est en vue... Fin de la rêverie.
Un bel itinéraire qui reste dans le R2 tant qu'on ne franchit pas la breche. La descente vaut un R3, mais tout le reste est sans histoire.

Commentaires

6beryeti
04-10-2011 09:45:45

Oups, avec toutes mes excuses :? Voici donc l'adresse où trouver le tracé : http://www.visugpx.com/?i=1317641424&ign&big Ici, le pb d'altitude est un problème de base altimétrique d'après l'auteur de EditGPX qui a contacté l'IGN.

GLaG
04-10-2011 00:07:26

Attention au fait que l'on peut avoir un calcul de dénivelé très faux tout en ayant un altimètre très précis. En particulier si la rando comprend de longues pauses ou des portions presques plates.. Pour donner un exemple un peu fictif sur le problème : si pendant une pause d'une heure on prend un point toutes les 30 secondes, si l'altitude oscille de 1m entre deux mesures (fluctuations "naturelles" pour un GPS fixe : 1500m, 1501m, 1500m, 1500m, 1501m, .. par exemple), un calcul "basique" de dénivelé va compter 60m de D+ alors que l'on n'aura pas bouger. Et il y a de multiples manière de ne "détecter" ces fausses variations pour ne pas les prendre en compte...mais alors c'est peut-être le calcul sur un très long plat qui sera minoré.


Philippe Mahieu
03-10-2011 20:56:17

Il est où le tracé???? (au fait, c'est quand même dommage que le format gpx soit toujours banni de bivouak.... :? ) Concernant le calcul du dénivelé dénivelé, c'est assez contradictoire: à partir de la même trace gpx, on arrive à des calculs très différents suivant les outils que l'on utilise. Essayez avec des sites comme editgpx, openrunner, etc et comparez. Recommencez avec googleearth et votre logiciel de cartographie (carto exploreur, memory map, etc....) et là vous serez vraiment perplexe..... :evil: Quant à mon gps garmin (avec altimètre barométrique), il minore tout de 10% au moins (celui de geba aussi)!!!! J'en conclus que le plus fiable, c'est encore la montre altimètre barométrique, mais il faut quand même la recaler et surtout sur le terrain il y a parfois des choses bizarres à l'approche des crêtes... En soit ce n'est pas grave dans le monde des randonneurs qui ne sont pas à 50 m ou 100m près.... :wink: Dans le "monde "des trailers, par contre ça peut faire des différences considérables et il y a eu des embrouilles là dessus.... :wink:


6beryeti
03-10-2011 13:46:38

Voilà un tracé de l'itinéraire. Il faut noter que le chemin de départ sur la carte IGN semble complètement fauxentre le chalet Sollier (ruine) et le ruisseeau de l'Ane. Il passe beaucoup plus haut. Le dénivelé total est aux alentours de 1000m, contrairement à ce qu'indique le profil. Là, il semble que ce soit la base altimétrique de l'IGN qui soit en cause. Ce que m'a en tous cas indiqué l'auteur de EditGPX.


montagne-a-vaches
02-09-2011 12:18:40

Chapeau ! ça ressemble effectivement ! J'avais pensé à un migrateur aussi mais ça ouvre de telles possibilités que j'avais renoncé...

6beryeti
02-09-2011 08:51:13

Eh bien, après avoir cherché de l'aide, il semblerait que ce soit un Pluvier Guignard ( http://www.oiseaux.net/oiseaux/pluvier.guignard.htm), probablement en migration. J-L


6beryeti
31-08-2011 10:17:42

Merci pour l'accenteur :) Par contre la "pseudo tourterelle" (je sais bien que ce n'est pas ça :D )... je n'avais jamais vu ça avant ! j-L


montagne-a-vaches
31-08-2011 08:16:11

J'ai un peu de mal avec ta "tourterelle"... Pas d'hésitation en revanche pour la photo suivante, c'est un accenteur alpin.


6beryeti
30-08-2011 18:16:31

Vous pouvez retrouver des photos de la sortie sur un album picasa. Pour rêver un peu !



  • Horaire : 6 h
  • Dénivelé : 1000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
22-06

Lac de l'Ane

5 Greg_
08-08-2016

Tempête de ciel bleu

Nicolas CHAPPEL
02-10-2011

Même tracé qu'il y a un mois, mêmes conditions météo (en plus cha...

4 6beryeti
23-08-2011

Et jusqu'au Pic de l'Agnelin. Montée tranquille jusqu'au lac, où...

10 Véronique
10-07-2010

Le circuit est beau dès le départ, dans un joli vallon avec la casca...

sylvie c
26-07-2009

Montée par beau temps au petit matin. Norte objectif était uniquemen...

Xavier Valette
11-07-2006

Très beau lac dans un cadre minéral....

4 patrice.v

Identification

( ) bivouak.net

Social Media