Mont Blanc ' Traversée des Trois Monts '


Mont Blanc ' Traversée des Trois Monts '

  • Altitude départ : 3613
  • Altitude sommet : 4810
  • Dénivelé : 1600
  • Temps de montée : 6h
  • Temps de descente : 4h
  • Orientation : Nord
  • Itinéraire :
    • sur glacier
    • en boucle

Itinéraire

A faire sur 1 ou 2 journées voire en moins de dix heures ... 

Sur une journée :
- les meilleurs mettent quelques heures en partant de Chamonix...
- départ avec la première benne et hop... bien veiller aux conditions histoire de ne pas "se mettre dedans" à la descente...

Sur deux journées, ça donne :
> Jour 1
Chamonix - Aiguille du Midi par le téléphérique, la dernière benne monte vers 17h00.
Aiguille > Refuge des Cosmiques. On chausse les crampons sur l'arête, afin d'éviter un retour direct sur Cham'. Puis ensuite les skis, et l'on se laisse glisser jusqu'au refuge.

> Jour 2 :
Refuge > Tacul > Maudit et son épaule nord ou directissime sur sommet et > sommet du Mont-Blanc.

Plusieurs descentes sont envisageables :
. la face nord.
. l'arête des Bosses,
. les Corridors.
. ou aller-retour.

***

Petites rétrospective des tarifs au fil du temps :
- 30.00€ en 2005
- 37,00€ en 2010.
- 39,60€ en 2012.
- 45,00€ en 2014.
- 47,00€ en 2015.
- 49,00€ en 2017 (15/64 ans) et 41,70€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).
- 49,50€ en 2018 (15/64 ans) et 42,10€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).
- 50,00€ en 2019 (15/64 ans) et 42,50€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).
- 51,00€ en 2021 (15/64 ans) et 43,40€ (pour les 5/14 ans et les > 65 ans).
- 53,00€ hiver 21/22 pour les alpinistes (15/64 ans) et 45,10€ (pour 5/14 ans et les > 65 ans).

A lire
  • Ski de Randonnée : Haute-Savoie - Mont-Blanc par François Labande. Référence : Topo 151 page 302 proposé par Luc
  • Mont-Blanc et Aiguilles Rouges à ski par Anselme Baud. Référence : Topo 132 page 238. proposé par Luc

Précautions

Les risques de plaques sont importants dans les pentes du Tacul et du Maudit. Patienter deux ou trois jours après une chute de neige...


Commentaires

Luc
06-10-2021 21:52:00

 

In Le Monde du 29/09/2021

Le mont Blanc ne fait plus que 4 807,81 m, soit 91 centimètres de moins qu’en 2017

La dernière mesure rendue publique en 2017 était elle-même déjà en baisse par rapport à celles des années précédentes.

Le Monde avec AFP - Publié le 29 septembre 2021 à 12h27 - Mis à jour le 29 septembre 2021 à 12h55 )

Temps d((e

Une équipe d’une trentaine de personnes s’est rendue à la mi-septembre sur le toit de l’Europe pour procéder trois jours durant à des relevés, ont déclaré les experts haut-savoyards, qui effectuent ce genre de mesure tous les deux ans depuis une vingtaine d’années. L’expédition 2021 a bénéficié de conditions météorologiques très favorables, se sont-ils félicités. « Charge maintenant aux climatologues, glaciologues et autres scientifiques d’exploiter toutes les données recueillies et d’avancer toutes les hypothèses pour expliquer ce phénomène », soulignent-ils. L’objectif des mesures régulières est « de modéliser la calotte glaciaire (…), de constituer et de nourrir une banque de données précises et fiables qui pourront être exploitées par les experts (glaciologues, climatologues…) et surtout transmises aux générations futures », expliquent-ils.

« Neiges éternelles »

La dernière mesure rendue publique, en 2017, faisait état d’une altitude de 4 808,72 m, elle-même en baisse par rapport à celles des années précédentes. C’est en 2007 qu’a été relevée l’altitude la plus élevée (4 810,90 m).

 

En réalité, les chiffres varient d’une fois sur l’autre, car le sommet est « recouvert d’une couche de neiges éternelles qui fonctionne comme une énorme congère et varie en fonction des vents d’altitude et des précipitations »« Ainsi donc, depuis la nuit des temps, l’altitude du mont Blanc oscille continuellement. » Le sommet « rocheux » culmine pour sa part « à 4 792 m », soulignent les géomètres.

La mesure effectuée en 2019 avait été tenue « secrète » car « exceptionnellement basse » (4 806,03 m) et « à prendre avec beaucoup de pincettes », révèlent-ils. Décision avait été prise à l’époque d’« attendre la mesure de 2021 pour davantage d’explications pédagogiques et scientifiques ».

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/29/la-taille-du-mont-blanc-revue-a-la-baisse-d-un-metre_6096450_3244.html

 

 

5.0/5 (1 vote)

Topo créé le :

Chamonix, the capitale de l'alpinisme . . .


Parcours


  • Nb points : 59
  • Donnée terrain : Oui
  • Distance (km): 7.456
  • Dénivelé - : 456
  • Dénivelé + : 0
  • Taille fichier : 2 kB
  • Description: Tracé GPS du Mont Blanc par les trois Monts. Descente par le même itinéraire ou, la descente par les Corridors, la face nord, l'arrete des Bosses et enfin les grands Mulets.
  • Téléchargement


Sortie du 20-06-2005

Refuge des Cosmiques

Patience, patience... c'est peut-être cela qu'il faut retenir lorsque le doux projet est d'aller carresser le Toit de l'Europe. En effet, la météo capricieuse et les effets -indésirables- de l'altitude vont être deux facteurs sacrément déterminants dans la réussite ou non de l'ascension de ces 4810 mètres, et il va falloir en tenir compte! Quelle attente pour certains... !

Dimanche 19 juin, Chamonix, 16h15, quelques goutes tombent du ciel, puis des éclairs, l'orage... et nous voilà tous les sept à patienter en gare du télé, ça commence plutôt bien!
17h30, Aiguille du Midi, l'atmosphère est un peu plus fraîche mais heureux d'être tous ici, nous chaussons les crampons pour les 150 premiers mètres d'arête histoire d'éviter un retour direct sur Cham' puis ensuite, skis aux pieds, nous rejoignons les Cosmiques.
Refuge fort agréable, très bien tenu... Les bivouakeurs que nous sommes pourront même dîner avec les skitouriens en salle à manger (cela est rendu possible par le peu de monde ce soir là, sinon, les non pension complête peuvent utiliser la salle à manger après le service). La terrrase fera office de cuisine, une bien belle cuisine avec un bien beau panorama!

Après une petite nuit et un p'tit déj' nous voilà partis tranquillement sur les flancs nord du Tacul. Vers 3700m, les skis se retrouvent sur le sac, et avec Manuel et Sylvie, nous nous élèverons bien sagement, encordés. Jeroen quant à lui a poursuivi en skis, Fred, Eric et Gigi sont un peu plus loin devant.

On se retrouve au col Maudit, ça fait un petit moment que Jeroen attend... Et c'est reparti, à pieds toujours, dans les pentes du Maudit, où l'on se retrouve à faire faire la queue à 4300m. Grrr... Allez, Jeroen attaque par la droite, pose une broche, double les cordées et pi voilà, nickel, on rejoint trancoulette le col de la Brenva.

A 4300m, on se désencorde, le Mur de la Côte n'est qu'une petite formalité même si quelques enjambées se font moins rapides : 'ouille, on dirait que nos têtes s'engourdissent un peu!".

A 4400m, tout le monde remet ses planches aux pieds (je les garde sur le sac) et chacun à son rythme va s'élever vers ce Mont Blanc tout blanc, si près, si loin...

Si près, si loin...

Si près si loin parce que juste quatre cent petits mètres nous séparent du sommet.

Si près, si loin parce qu'à 8h58 je me retrouve là haut et qu'une heure quarante cinq après, Sylvie et Manuel posent à leur tour les skis à 4810m. Alal'altitude!

Peut-être ces mêmes effets de l'altitude qui poussent Sylvie à dire "Bein on voit même pas le Mont-Blanc...".

Pour la descente, Gigi, Fred, Manuel, et Jeroen plongent dans la face nord, en bonne condition, et avec Eric et Sylvie, direction les Corridors qui nous poseront un petit problème....

Après une descente débonnaire, on se retrouve en effet bloqués à 4000m. Une grosse rimaye barre toute la pente dessous, un rappel d'une dizaine de mètres à l'extrême gauche nous permettrait de continuer, mais on sent pas très bien l'affaire, mais pas du tout. Et remonter encore moins! Les minutes sont longues... En face, au pied du Goûter, les skitouriens s'agitent, crient, font des signes. Un coup de téléphone "ça paaaassse sur la droite" semble t-il.
Au bout d'une heure, on rejoint ainsi l'extrême droite du Glacier des Corridors, où un pont de neige large d'à peine trois mètres sera notre délivrance. Une vieille trace nous rassure quelque peu. Allez vite, on laisse derrière nous cette pente W du Maudit, ses monstrueux séracs suspendus, ses corridors! Mais quelle ambiance, quelle ambiance je vous jure! Qu'il fait bon de retrouver quatre skitouriens à 3950mètres.

La suite? Bein c'est à folle allure que nous nous laissons glisser sur les pentes de l'itinéraire des Grands Mulets, dans une neige bien transformée. Tout le groupe a retrouvé ses esprits. Les virages s'enchainent. C'est booon!

A la Jonction, il nous faut déchausser. Le glacier est dans un état déplorable, Au travers d'un "drôle" de capharnaûm glaciaire, nous rejoindrons la terre ferme vers 15h, et le Plan de l'Aiguille et les parfums des touristes deux heures plus tard... On a beau avoir les pieds bien sur terre cette fois-ci, je crois pourtant que la magie de l'altitude est encore bien là! Alala, mais quelle journée, que du bonheur ce Mont Blanc.

Alcool ou altitude, on ne sait pas bien, mais la p'tite bière Place du Trib quelques heures plus tard avec Sylvie, Manuel, Fred, et Jeroen rajoutera bien des étoiles dans la tête . . .

icon_wink.gif

* * *
Voir aussi le compte-rendu de www.skitour.fr/sorties/mont-blanc,1700.html#sortie sur skitour.

Photos de la sortie


  • Horaire : 2h/17h
  • Dénivelé : 1600 m
  • Altitude chaussage : 3613 m
  • Altitude déchaussage : 2600 m
  • Risque avalanche : 1/5
  • Participants : Eric, Gigi, Manuel, Fred ; et une tripotée d'alpinistes.
    sylv'
    Jeroen

© 2021 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media