Grand Som depuis le col du Cucheron

Situation

déco sous le sommet
  • Altitude départ : 1140
  • Altitude sommet : 2026
  • Dénivelé : 900
  • Temps de montée : 1h50
  • Temps de descente : 0h45
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : Jaune
  • Accès : St Laurent du pont - St Pierre de Chartreuse puis direction Chambery


Proposé le luc simonet

Trace GPS

  • Distance : 3.449 km
  • Dénivelé - : 908 m
  • Dénivelé + : 0 m
  • Téléch. : 341 fois
  • Description: Attention la trace ne prend pas le chemin classique, mais un chemin seul connu des chasseurs (et de moi). Soyez vigilant, le chemin a par endroit disparu. J'ai vérifié l'itinéraire enregistré, il est bon.
Proposé par Michel Pila

Itinéraire accès

Du col du Cucheron 1140m suivre l'itinéraire balisé du Grand Som par la Racapé. Après avoir dépassé un groupe de maison et prendre à gauche le sentier monte dans la forêt avant de redescendre un peu et de rejoindre un chemin qui arrive sur la gauche. Puis le sentier monte plein but un éboulis avant de rejoindre vers 1320 un autre sentier. Il faut bifurquer à droite. Le sentier zigzague dans la forêt avant d'atteindre le col des Aures 1630m où l'on sort de la forêt. La partie qui suit, le Recapé, est un peu plus raide et est équipée avec des câbles. La fin conduit aisément à travers des prairies à la croix sommitale 2026m.


A voir sur le web

Itinéraire vol

Déco possible par vents de Nord à Est.
- Décollage plein Est :http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=4221&id_sport=16  Il se situe 100 m au Nord-Est de la croix devant une superbe prairie. A proscrire par vent de secteur Sud à Nord-Ouest ( soit 135°)
Le thermique du matin rend le déco facile

Par vent de sud à Sud-est : C'est beaucoup plus délicat, il faut aller en contrebas du sommet sur la plus haute prairie. Attention aux rouleaux des thermiques que la combe sud peut déclencher.

Déco impossible par vent de secteur ouest

Vol : Plein sud. Thermiques généreux à la Suiffière

Attéro à coté de l'église de Saint Hugues
http://www.bivouak.net/album_photos/photos.php?id=4224&id_sport=16

Attéro possible au col de Cucheron mais difficile

Sinon au Nord-Est vers Saint Philibert deux ou trois grands champs immenses, c'est alors un autre plan de vol. Retour à la bagnole en 5 Minutes de stop (avec du bol).

Difficultés

Le passage du Recapé présente plusieurs ressauts câblés, et quelques vires impressionnantes, Attention s'il y a de la neige !

Hébergement(s) associé

Commentaires itinéraire

Sortie : La tête dans les nuages.

 
Véritable objectif de randonnée, ce haut sommet de Chartreuse offre en prime une multitude de sentiers permettant de varier les balades pour accéder à la croix sommitale. Aujourd'hui ce sera par le versant de Saint Philibert que j'accéderai au Saint Graal juste au dessus du monastère cartusien. Sur le sentier l'exubérance florale est totale pour mon plus grand plaisir. Si le vent est effectivement négligeable, il n'en est pas de même des nuages qui grossissent d'heure en heure. Tous les sommets sont occultés par de grosses masses cotonneuses néanmoins très esthétiques. Si c'est charmant à voir de loin, quand on est dedans c'est beaucoup moins agréable. 300 mètres sous la croix j'entre dans un univers glauque humide et glacial. Ce brouillard oppressant m'accompagnera jusqu'au sommet. Une petite éclaircie me permet de toucher la croix au soleil mais pas plus. La visibilité se limite à une étroite portion de paysage en direction de Lyon.
 
La descente en parapente est sérieusement compromise, mais il est encore tôt, le caractère joufflu des cumulus laisse entrevoir des possibilités de courtes améliorations, il ne faut pas désespérer. Alors je me rends tranquillement au décollage, le vent y est parfait mais la visibilité complètement nulle. Commence alors une attente qui mettra mes nerfs à rude épreuve quand soudain un bout de vallée apparaît furtivement. J'étale donc la voile sur l'herbe détrempée des pluies de la veille afin de passer le temps. J'en profite pour aller chercher ma gourde que j'ai oubliée au sommet. Au retour de mon expédition la voile n'a pas bougé, pas plus que le brouillard d'ailleurs.
 
En attendant je prépare le téléphone pour une éventuelle assistance au vol sans visibilité. Finalement une deuxième fugace éclaircie se pointe par le bas. Entre la pente et le ciel uniformément gris se dessine un rai de lumière horizontal sur le vallée.. si mes calculs sont bons, vu le froid et l'absence de thermique malgré l'heure avancée, je devrais rapidement voler sous les nuages. Je saute dans la sellette, allume le gps du portable et presse la détente. L'envol est immédiat mais mes calculs s'avèrent erronés, ça monte vite, trop vite, rapidement j'entre dans le nuage épais et je n'y vois plus rien. Dans ces moments il est urgent de ne rien faire et d'attendre que cela se passe, mais, si j'en crois mon GPS, ma trajectoire est circulaire vers la droite !!! Ça craint. Première chose à faire, prendre un cap qui m'éloigne de tout relief. Un crash contre la falaise n'est jamais recommandé ! J'entame donc un virage à gauche et m'assure de la qualité de la manœuvre sur l'écran du portable, seul repère palpable dans ce monde irréel de brumes opaques. Comme par magie, la petite trace rouge sur l'écran s'incurve à droite, une fois le bon cap retrouvé, je relève la main gauche pour aller tout droit. Pendant ce temps là le vario couine de plus en plus... Au moins l'altitude va me protéger du relief invisible !
 
Alors que je me polarise sur mon téléphone pour ne pas angoisser plus que de raison, soudain ma prison de brumes aveuglantes se déchire ! Mon univers réduit à quelques mètres s'ouvre d'un coup sur l'infini, punaise que je suis haut ! Rasséréné par ce retour dans le monde réel, je cingle maintenant vers Saint Hugues. Un petit crochet en marge des cumulus me permet de prolonger ce vol devenu délicieux dans ce panorama splendide. Je zone à la limite du cumulus, scotché sous le plafond gris. Minutes intenses et jouissives.
 
Rassasié d'air pur, je file maintenant vers l'atterrissage. C'est 500 mètres à la verticale de l'église d'Arcabas que les premières turbulences ont commencé à se faire sentir. Quoi encore ? En observant les arbres autour de la Sainte chapelle je comprends la raison de ce remue-ménage, un fort vent de vallée secoue les branches et agite la biroute en tout sens. Allons bon, manquait plus que ça. En restant attentif aux balancements parasites qui me chahutent, j'évite de pernicieuses fermetures de la voile et finalement je me pose face au vent sans avancer tellement la brise me contre. Un petit âne tout mignon vient alors à ma rencontre, curieux de voir ce gros papillon coloré se poser dans sa prairie.
 
Voilà un vol magnifique que je ne suis pas prės d'oublier. Une fois la voile pliée je me place au bord de la route pour faire du stop afin de remonter au col du Cucheron où est garée ma caisse. Ce n'est pas encore les vacances et il n'y a pas un chat qui passe, je ne suis pas rendu. Après 20 minutes d'attente, trois voitures se présentent. Si les deux premières ne ralentissent pas à mon niveau, la troisième stoppe juste devant moi. Une charmante dame actionne la vitre électrique et m'apostrophe. Salut mon Jacques qu'elle me dit, grimpe vite dans ma voiture !
 
Ma gémellité n'a jamais été aussi efficace, après avoir dissipé le malentendu, je lui demande à qui ai-je l'honneur de parler. C'est Monique, l'ancienne institutrice de Saint Hugues qui a eu les enfants de mon frère comme élèves. La gentillesse de cette dame n'est pas une légende. En effet en plus d'être urbaine et charmante, elle fera l'effort de me reconduire jusqu'au col alors qu'elle s'arrête à Saint Pierre ! Elle me précise qu'il n'est pas question de laisser le frère de Jacques sur le bord de la route !
 
Au retour c'est la petite messe solennelle de Rossini qui m'accompagnera jusqu'à la maison, des notes qui me permettent de rester la tête dans les nuages comme ce matin au sommet du Grand Som
Kyrie Eleison !


Course de loches
Orchidées
Escargot Margot
c'est la purée de pois on y voit que dalle
Sortir des nuages est ma priorité
Direction Saint Hugues en suivant le plafond
Atterrissage ventilé
splendide sculpture à l'atterrissage
art contemporain
les nuages arrivent
  • Date : 05-07-2022
  • Durée : 02:00
  • Dénivelé : 1000 m
  • Distance : 5 km
  • Temps de vol : 35' m
  • Plafond max : 2000 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
27-04-2022

Un vol somptueux

Michel Pila
11-11-2021

Fameuses conditions

Michel Pila
17-10-2021

Magnifique journée d'automne avec peu de vent. Nous retrouvo...

luc simonet
24-09-2021

La revanche !

Michel Pila
26-08-2021

Frustration

Michel Pila
02-07-2021

La montagne Sacrée

Michel Pila
29-11-2020

Au dessus des nuages !

Michel Pila
30-05-2020

Entre les cumulus

Michel Pila
01-06-2019

Sortie sociale

Michel Pila
14-11-2018

comité d' accueil bovin

Bipbip
28-10-2018

Encore un

Michel Pila
18-08-2018

Une grande inspiration

Michel Pila
26-06-2018

pas de vent de prévu ce matin , c'est tellement rare qu'il f...

Bipbip
25-10-2017

Un grand som d'automne

Anny
14-10-2017

 pas de vent météo prévu , j'en profite p...

Bipbip
23-09-2017

Belle journée d'automne

Michel Pila
05-08-2017

Retour aux sources

Michel Pila
21-05-2017

1° au départ , çà caille (plus habitué à ces températures) . La...

Bipbip
18-12-2016

Vent du nord à gogo

Michel Pila
27-11-2016

On a volé avec Christophe C. Vol tranquille. Vu 4 chamois. Posé à S...

luc simonet
02-05-2015

Courte fenêtre météo

Michel Pila
17-08-2013

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Bien entendu l...

Michel Pila
14-07-2013

Un joli Grand Som, fougueux. déco vers 13h, j'ouvre le balet et m...

Luc
22-07-2013

Conditions de vol Idéales Bien que le ciel s'alourdisse de minutes...

Michel Pila
02-10-2012

Après le week-end déplorable, il est légitime de s'engouffrer dans...

Michel Pila
25-07-2012

C'est du fin fond du jura que je poste ce compte rendu, ce qui expliqu...

Michel Pila
30-10-2011

ce matin , lever de bonne heure , mais pas envie de faire de la route...

Bipbip
15-10-2011

Ô solitude (avec l'accent Anglais) Je n'aurai pas vu grand monde a...

Michel Pila
12-06-2011

Parti sur un coup de tête après une nuit pour le moins courte, c'est...

Michel Pila
01-05-2011

Après le dépaysement de la [url=http://www.bivouak.net/topos/course-...

Michel Pila
15-04-2011

Un pas et la voile flotte au-dessus de ma tête. Il va s'en dire que j...

Luc
10-04-2011

L'alternative était la suivante, retourner faire un énième Col de B...

Michel Pila
21-10-2010

Du grand beau temps agrémenté des premières neiges d'automne en moy...

luc simonet
05-09-2010

Nous emmenons une amie, nouvellement Grenobloise, pour sa première ra...

yeti974
31-07-2010

petit vol tranquillou de bon matin( déco a 9h30) histoire d'etre de r...

Bipbip
15-07-2010

Grand Som version courte pour mère de famille devant rentrer tôt! L...

Véronique
03-07-2010

Rando classique. Enfin..."classique"...elle marque le début de notre...

Olivier Fritsch
24-09-2009

deuxième vol montagne après le charmant Som de mardi cette fois je...

loulou38
13-09-2009

Encore une fois, J'ai bien cru que cela n'allait pas voler. L'air est...

Michel Pila
30-08-2009

Un mois ! Voilà un mois que je ne sors pas. Du coup, c'est un mauvais...

Michel Pila
01-06-2009

Hier, alors que les prévisions météo empiraient d'heure en heure, n...

Michel Pila
01-05-2009

Toujours pas découragé par les conditions aléatoires de ces dernie...

Michel Pila
15-11-2008

Il fallait un optimisme débordant pour attaquer la montée ce matin....

Michel Pila
21-09-2008

coucou Michel , les chamois de Belledonne sont sortis de leurs montagn...

Anny
29-11-2007

Sortie effectuée Par Michel Pila la veille, il m'a donné l'idée : U...

Grégory BUISSON
28-11-2007

Une belle chute de neige au début du mois, et puis plus rien, sinon u...

Michel Pila
27-10-2007

2 possibilités d'atterrissage : - dans le pré sous le col : en pen...

luc simonet
Identification

Social Media