Chamousset depuis la Jarjatte par le passage
de l'Encoche

Chamousset depuis la Jarjatte par le passage
de l'Encoche

  • Altitude départ : 1400
  • Altitude sommet : 2089
  • Dénivelé : 650
  • Temps de montée : 3h
  • Temps de descente : 3h
  • Orientation : Nord-Est
  • Balisage : Aucun
  • Itinéraire :
    • en boucle

Itinéraire

Depuis le gîte de la Jarjatte, au pied de la station de ski, suivre la route goudronnée qui monte dans la forêt de la Plainie. Cette route devient chemin forestier au bout de 2 kms. Monter jusqu’en haut de ce chemin, à 1500 m, là où se termine le téléski.
Suivre alors le chemin qui part plein sud, à peu près à l’horizontale, en direction du col de Corps. Traverser le lit du torrent de la Plainie, et atteindre le crête peu au-dessus. Ne pas remonter sur la crête mais rester à l’horizontale, et aller jusqu’à la ligne électrique qui descend du col de Corps. A cet endroit là vous sortez de la forêt, et tout s’éclairera pour vous : le versant NE du Chamousset est en face de vous, et l’Encoche ne vous échappera plus !

L’intérêt de cette approche réside dans le fait de procurer un panorama incomparable.

La suite se déduit tout naturellement : vous descendez l’arête que longe la ligne électrique jusqu’au ruisseau de Corps, 100 m plus bas, vous changez de versant et attaquez alors la remontée…
Le pierrier, le dièdre d’entrée dans l’Encoche, la traversée horizontale, la sortie de l’Encoche par l’échappatoire, les pentes d’herbe supérieures jusqu’à la crête du Chamousset (voir les photos jointes dans ce topo).

Le retour est à faire par le pas de l’Ane, ce qui permet de bien rester dans l’ambiance, puis le chemin qui descend du col de Corps et qui ramène au téléski du départ.

Précautions

Prendre le casque pour le dièdre. La corde sera utile si vous plantez des pitons. Ne pas craindre le vide alentour. La traversée de l’encoche est aisée, mais il faut garder à l’esprit que l’épaisseur du sol est faible, et que les dalles citées précédemment, omniprésentes et toujours lisses, ne doivent en aucun cas se transformer en toboggan. Dans les pentes d’herbe supérieures, la vigilance reste de mise car l’inclinaison est parfois importante et l’humidité de ce terrain, presque constamment dépourvu de soleil en cette saison d’automne, n’est pas une vue de l’esprit. Piolet indispensable. Cette balade n’est bien sûr pas une randonnée, ni même une randonnée du vertige, n’est pas non plus une via cordata, et ne peut être classée comme une escalade. Finalement, cela ne peut être désigné que par ce que c’est : un chemin de chamois !


Commentaires difficultés

Le haut de la remontée dans l’angle du dièdre comporte un court passage (3 mètres) qui demande un peu de technique de coincement talon / genou pour les jambes, et d’opposition main à plat sur une dalle bien compacte et lisse. Ce passage n’est pas vertical loin s’en faut (heureusement), mais il peut être humide, ce qui est très gênant pour les oppositions. Pour compliquer l’affaire, la sortie oblige à se « tirer » sur des cailloutis… forcement mal ancrés dans la dalle lisse. Mais comme il n’y a pas trop d’exposition à cet endroit là, j’ai tenté le mouvement. La partie basse du dièdre, tout en étant bien moins ardue, demande l’usage des mains sur une bonne trentaine de mètres.
0.0/5 (0 votes)

Topo créé le :

Accès par la RN 75 Grenoble –Veynes, à Lus la Croix Haute tourner à l’est vers La Jarjatte


Hébergement(s) associé

Situation




Sortie du 25-07

Chamousset par le passage de l'Encoche

Chamousset par le passage de l'Encoche

Il y a déjà quelques temps que je voulais aller voir ce passage de l'Encoche . Malgrès la canicule , le faible dénivelé , m'encourage à choisir cette sortie aujourd'hui .

Ballade très sympa qui tient toutes ces promesses . Le passage de l'Encoche en lui même est très sympathique et n'est jamais bien exposé , de plus , comme prévu , bien à l'ombre.

La vire de sortie est très bien marquée et ne comporte aucune difficulté, tant c'est une véritable autoroute à chamois !

La suite , un peut plus fastidieuse , se déroule dans un décor fantastique , avec vue imprenable sur le cirque de la Jarjatte . Pour rejoindre la crête de Chamousset , poursuivre l'autoroute en sortant de la vire jusqu'à contourner, par la droite , un petit bec rocheux . Rejoindre l'éperon herbeux en haut du rocher : il mène tout droit au sommet  .

La crête qui revient plein est vers la Tête de Garnesier est superbe et se fait tout du long en gardant le fil !

Reste à passer le Pas de l'Ane , qui demande un regain d'attention , car il n'est pas si évident que cela , et on rejoint la descente du col de Corps et sa belle pelouse .

Nota bene : la plus grande difficulté que j'ai rencontré au cour de cette ballade , c'est pour rejoindre le pied de l'Encoche . Sans doute en raison de la sècheresse , cette descente m'a demandé  l'utilisation du piolet pour ne pas m'en" mettre une " ! Peut être que , dans ce cas de figure , il est plus simple de couper direct , en courbe de niveau , depuis la piste , sans remonter sur la crête du chemin du col de Corps ?

Photos de la sortie

Commentaires

François LANNES
28-07-2019 20:11:26

Bonsoir Bacalao,

En voilà encore de faite !

Tes photos, notamment dans le passage au fond du dièdre, sont bien agréables à regarder. Car je ne me souvenais plus comment était ce passage à ramoner : du coup, les souvenirs sont maintenant rafraichis.


  • Horaire : 0
  • Dénivelé : 650 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
25-07-2009

Un très beau parcours à la hauteur de mes espérances. Et comme le d...

jean-marc jacquet
12-10-2008

Je me suis régalé à découvrir ce chemin des chamois du secteur. L...

11 François LANNES

© 2019 bivouak.net, ainsi que tous ses membres, ne sauraient etre tenus responsables en cas d'incident. Sachez faire preuve de discernement et de prudence en toutes circonstances. Soyez responsables..

Identification

( ) bivouak.net

Social Media