Les Grangettes (site FFVL) depuis l'atterro
de Chamoux sur Gelon

Situation

Créneau météo
  • Altitude départ : 292
  • Altitude sommet : 1290
  • Dénivelé : 1000
  • Distance : ? km
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 20 min
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Jaune au dessus de Montendry
  • Itinéraire :
    • en boucle
  • Accès : Se rendre à Chamoux sur Gelon pas très loin de l'entrée de la Maurienne. L'atterro se trouve entre Chamoux et Bourgneuf


Proposé le Marc Billat

Trace GPS

  • Distance : 6.515 km
  • Dénivelé - : 17 m
  • Dénivelé + : 998 m
  • Téléch. : 224 fois
Proposé par Marc Billat

Itinéraire

Prendre la route menant à Chamoux, dans le village suivre la route menant à Champs Laurent sur 100m. Prendre une route sur la gauche, le chemin débute là.
Dans Montendry juste après l'église, sur une placette prendre le chemin bien raide, indiqué par un panneau "les Grangettes". Il est bien balisé en jaune, jusque vers le déco.

A voir sur le web

Itinéraire vol

Beau déco. le vol se fait dans le vallon de Montendry. atterro nickel

Précautions

Attention par vent de toute orientation, comme on est dans une grande combe, on se fait souvent bouger

Difficultés

V2: car on ne voit pas l'atterro tout de suite et c'est souvent turbulent

Commentaires itinéraire

Sortie : Malédiction satanique !

Montée depuis le 2eme Berre par le versant nord-ouest. Alors que tout se passait pour le mieux après une balade un peu sanglier à travers une nouvelle coupe de bois, j'arrive enfin sur le plateau sommital. Là-haut c'est la fête, il y a plein de cėpes bien frais, j'en remplis ma besace avant de terminer les 1000 mètres de dénivelé. Deux autres randonneurs sont déjà prêts à décoller dans des conditions parfaites. 

En pleine forme, j'étale ma voile et me prépare au décollage dès que les deux autres se sont envolés. C'est quand j'ai voulu ranger les 2 kilos de champignons dans le sac au sol que ça a merdé.... En me penchant sur le sac récalcitrant, j'ai tardé à me relever tant et si bien que je ne me suis jamais relevé, le dos est resté bloqué ! J'ai l'air malin avec ma voile étalée sans plus pouvoir bouger ! Au bout de quelques minutes et avec difficulté je réussis à me redresser. Que faire ? Attendre que cela aille mieux, pas question, des fois que cela empire. Alors lentement je tente d'enfiler ma sellette ultra légère qui n'a pas de boucle. Difficile de tenir en équilibre sur une jambe pour faire passer l'autre dans les cuissardes. 

Après bien des souffrances je suis fin prêt, justement arrive sur ces entrefaites une petite troupe de parapentistes, il ne me reste plus qu'à m'envoler.  Espérons que la position assise dans la sellette ne soit pas trop douloureuse. Les conditions sont parfaites si bien que le décollage se passe très bien. Après avoir constaté que mon dos est bien droit et ne me fait pas souffrir dans le harnais, je pars en quête des ascendances, évidemment, j'en trouve des belles, mais à chaque entrée dans le thermique je me prends une secouée qui me crispe de douleurs. Je ferai quand même une vingtaine de tours avant de filer ventre à terre vers l'atterrissage. Espérons que le posé se passe bien.... Le vent est bien établi, je m'extrais doucement de la sellette pour sortir le train d'atterrissage et touche le sol délicatement du bout des pieds, ouf !

Le parapente est plié à l'arrache et mis en vrac dans le sac. Les champignons se sont pris une secouée, je ne sais pas dans quel état ils sont dans le sursac de la voile. En arrivant à la maison je déballe fièrement mon butin devant Hélène, horreur, les cèpes sont tout bleus, ce sont des satans bien frais qui n'ont pas eu le temps de bleuir sur pied, j'enrage ! Je fous les 2 kilos de bolets diaboliques au compost et dégouté je m'enfile sans plus attendre un shoot maousse d'anti-inflammatoires.

J'écris ces lignes depuis une chaise, le dos bien calé contre le dossier avec un coussin sans pouvoir trop bouger. Ce soir on a du monde et demain ça doit voler, il va falloir augmenter massivement les doses de Kétopropfène ! (C'est pas le moment de bouffer des champignons avariés)


Bornage forestier restauré
Masala au départ
Susi au départ
Y a du vent à l’atterrissage
Jolie petit modèle réduit de chalet
Champignons
Déjà deux randonneurs prêts à voler
  • Date : 01-09-2022
  • Durée : 03:00
  • Dénivelé : 1000 m
  • Distance : 6 km
  • Temps de vol : 19' m
  • Plafond max : 1300 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
02-07-2022

Seul au monde ! 

Michel Pila
26-05-2022

Contrastes

Michel Pila
18-05-2022

Vol rando

Michel Pila
18-04-2022

Le chemin des sept sources.

Michel Pila
16-03-2022

Au cœur du nuage de sable

Michel Pila
03-06-2021

Créneau météo

Michel Pila
26-11-2020

 

Ce temps insolent est effectivement irrésisti...

Michel Pila
28-09-2019

Comment j'ai failli me faire bouffer par deux molosses

Michel Pila
14-05-2017

N'ayant pas pu voler hier, je me lève tôt ce matin... Les Bauges s...

Marc Billat
30-10-2013

Ce n'est pas un site de vol que j’apprécie. Je me suis fait souvent...

Marc Billat
Identification

Social Media