Soum de Laya Depuis Arcizans

  • Altitude départ : 800
  • Altitude sommet : 1579
  • Dénivelé : 700
  • Distance : 4 km
  • Temps de montée : 2h
  • Temps de descente : 10 mn de vol
  • Orientation : Sud
  • Balisage : Rien

Itinéraire accès

De l'atterrissage, monter à Gaillagos, puis Arcizans, longer le ruisseau aux 22 moulins suivre la piste jusqu'au col de Liar. La suite se déroule vers ouest sur la crête. Le sommet est le premier de la crête sommitale qui va vers Couraduque 



Itinéraire vol

Décollage sur l'épaule sud du sommet 50 m en dessous. Superbes pelouse. On peut décoller d'en haut mais c'est mal pavé 

vol ras 

atterrissage facile au terrain ffvl 


Précautions

Rien de particulier


Topo créé le :

Arcizan


Situation




Sortie du 08-09-2021

On devient zinzins du Val d'Azun !

On devient zinzins du Val d'Azun !

 

C'est vraiment la vallée magique, rendez-vous compte, pendant que le Pic du Midi annonce un vent furieux de 70 km/h, et que Lourdes est noyé dans les nuages humides, le Val d'Azun baigne dans une quiétude extraordinaire !

Nous laissons notre gîte déjà soumis aux caprices d'Éole pour nous rendre à Aucun, centre névralgique de la vallée. L'extrême sérénité qui règne à l'atterrissage nous conforte dans l'idée que nous sommes au bon endroit. Réalistes quant à nos chances infimes de décoller du Grand Gabizos, c'est vers le modeste mais néanmoins superbe Soum de Laya que nous dirigeons nos pas. Pour l'avoir déjà fréquenté, nous montons sans réfléchir, seulement captivés par les étonnantes constructions locales. Notamment les 22 minuscules petits moulins qui jalonnent le parcours le long de l'Aniscou, ils sont absolument charmants, à chaque famille son moulin !

Au col de Liar les conditions aérologiques sont parfaites, elles le resteront jusqu'au sommet ! C'est donc sereins que nous nous installons alors que les cabines du téléphérique du Pic du Midi doivent s'agiter comme deux cloches au moment de l'angélus. Nous démarrons selon un protocole maintenant bien rodé, JP ouvre la voie, jouant par la même occasion le rôle du fusible. Hélène ensuite, avant que je ne m'élance dans les airs en ayant pris soin de ne rien oublier, ce qui n'est pas gagné d'avance.

C'est bien installés au fond de la sellette que le spectacle du Val d'Azun est le plus beau. Des dizaines de granges éparpillées dans la verdure donnent à la campagne des airs de Suisse alémanique, tout n'est qu'ordre et beauté. Au fond coule doucement la petite rivière éponyme de l'Azun d'où s'échappe un harmonieux clapotis. Les immenses prairies plates renforcent ce caractère paisible malgré l'énormité des montagnes acérées qui nous surplombent. C'est bien simple ce paysage qui défile est un véritable anti-dépresseur, les effets secondaires en moins. (Rappelez-vous, il y a quelques mois, j'avais pris une pilule de Xanax avant une balade au col de Baure. Après avoir décollé je hurlais Xaaaanaaaax en rigolant devant la beauté du monde... J'avais passé l'après midi aux Urgences, sous perfusion massive de Cordarone pour faire redescendre les battements du cœur qui pulsait invariablement à 180 !) Non vraiment, le Val d'Azun est aussi jouissif que le médoc sans en avoir les inconvénients ! Reste à savoir si les effets de bien-être qui confinent presque à la folie seront aussi durables, dans le cas contraire, il faudra y revenir périodiquement !


Photos de la sortie


  • Horaire : 3h
  • Dénivelé : 700 m
  • Temps de vol : 20 m
  • Plafond max : 1600 m

Autres sorties

Date Titre Auteur
05-09-2021

C'est en effet à Aucun que nous avons rendez-vous ce matin p...

14 Michel Pila

Identification

( ) bivouak.net

Social Media